Préparation à la crise : les 10 étapes d’une résolution de crise

preparation à la crise

Se préparer aux crises, c’est anticiper les scénarios potentiels. Les actualités récentes sont un bon indicateur des menaces environnantes. Par ailleurs, nous ne sommes jamais à l’abri d’une situation de crise imprévue. C’est pourquoi la mise en place de scénarios plausibles permet de définir une stratégie optimale, un plan d’action large et performant suivant plusieurs cas de figure et ainsi, d’agir rapidement et efficacement face à une situation de crise. Voici les étapes principales pour vous aider à répondre de manière optimale en situation de crise. 

Préparation à la crise : les 10 étapes d’une résolution de crise.

Se préparer à la crise, c’est établir des scénarios de crise potentielle auxquels vous devrez trouver une réponse. Vous devrez ainsi définir tout un tas d’éléments vous menant à cette réponse, et en analyser les retombées possibles mais aussi la communication en interne et la manière de gérer la crise potentielle par les différentes parties prenantes. Voici les principaux éléments à prendre en compte dans votre étude pour une réponse optimale à votre scénario de crise.

  1. Quelles sont les caractéristiques de votre organisation ? Quelles sont les parties prenantes la représentant ?
  2. Ces parties prenantes pourraient-elles constituer à la fois les publics cibles et les relais pour la communication de crise ? Et comment ?
  3. Définissez des scénarios pour chacune des parties prenantes.
  4. Quels sont les besoins des parties prenantes ? Étudiez leur évolution en fonction des spécificités de chacun de vos scénarios de crise.
  5. Analysez votre stratégie de communication et assurez-vous qu’elle réponde à ces besoins spécifiques.
  6. Établissez un processus de gestion de crise adaptable suivant les différentes caractéristiques de votre entreprise, et les circonstances.
  7. Quels sont les modes de communication appropriés pour une bonne cohésion entre l’action et l’équipe de gestion de crise ? Comment diffuser les informations auprès des publics cibles, internes et externes ?
  8.  Effectuez le suivi de toutes ces actions et adaptez-les au besoin. Soyez vigilant quant à la façon dont les différentes parties prenantes internes réagissent à cette crise ; comment elles utilisent les documents de gestion de crise à disposition.
  9. Concentrez-vous sur les besoins émotionnels de vos publics cibles et les personnes dont vous dépendez pour la diffusion de vos messages en situation de crise.
  10. Soyez aussi vigilants quant aux outils et modes de communication utilisés par l’équipe de gestion de crise pour communiquer en interne.

Pourquoi s’entraîner à la gestion de crise.

L’entraînement rigoureux et régulier est essentiel. Il permet une réactivité et une bonne gestion des situations de crise, même en cas d’événements non-anticipés. Ceci s’explique car vous êtes préparés à de multiples possibilités et commencez à prendre l’habitude de répondre rapidement et efficacement aux potentielles crises à surmonter.

Il s’agit là d’adopter les bons automatismes pour le jour J. Mettre en place des exercices en cas de crise réputationnelle et cyberattaques est aujourd’hui plus qu’hier primordial. Les temps changent et la vitesse à laquelle se répand l’information est bien souvent incontrôlable. Par ailleurs, l’informatique fait face à une avancée fulgurante et le nombre de cyberattaques évolue à mesure que le temps passe. Soyez prêt à affronter les menaces actuelles. 

Après chaque réponse définie pour un scénario de crise potentielle, faites un retour d’expérience. Ceci est primordial pour identifier les lacunes de votre réponse et les pistes d’amélioration. Définissez aussi les points positifs de votre réponse ainsi que les progrès entre les derniers exercices.

Il vous faudra user d’une approche ambitieuse pour une stratégie efficace. Les exercices se devront d’être concentrés sur l’ensemble de la situation de crise, depuis les premiers signes d’alerte jusqu’à l’après résolution. Testez vos scénarios de crises afin d’être certain que tous les sujets soient impactés. 


Nous le répétons, la régularité des entraînements permet la mise en place d’automatisme mais aussi le travail collaboratif et l’entraide. Anticiper les crises est la clé d’un développement sain et d’une structure solide, et elle en passe par la mise en place de scénarios de crises potentielles et l’entraînement.

Total
0
Shares
1 commentaire

Les commentaires sont fermés

Previous Post
preparation à la crise

Préparation à la crise : définition des scénarios potentiels

Next Post
erreur fréquente communication de crise

Communication de crise : les 3 erreurs les plus fréquentes