Bad buzz : Comment le gérer pour éviter la crise

badbuz

Un consultant en communication de crise est, au sein d’une entreprise ou pour toute personne ayant de la notoriété, un pilier essentiel pour gérer toute sorte de stratégie de communication ; surtout pour affronter un bad buzz !

Il doit être crédible et connaître tous les différents aspects de ce domaine afin de pouvoir protéger avec rigueur et efficacité les intérêts de la personne ou de l’entreprise pour laquelle il travaille. 

Alors, quelles sont ses principales missions et quels sont les points majeurs à respecter pour éviter la crise ?

Affronter le bad buzz grâce à un consultant en communication

Les veilles opérationnelles réalisées par un consultant en communication sont des étapes essentielles à une bonne analyse d’éventuelles situations pouvant entraîner un bad buzz. Grâce à elles, il est possible d’identifier rapidement et efficacement les potentielles cibles qui permettront alors de mettre en place une stratégie de communication adaptée. Le consultant en communication doit alors mettre en place des techniques de communication spécifiques qui serviront de bouclier et protégeront l’image de sa clientèle. 

Pour pouvoir travailler efficacement, pour avoir lui-même une certaine notoriété et être respecté dans son milieu, il est important d’établir une relation de confiance dans le monde des médias. En effet, avoir une place privilégiée auprès d’un ou plusieurs médias permet de faire face à des situations complexes puisque cela donne la possibilité d’éviter la crise en accordant des actions stratégiques par le biais de leur médium de communication. 

Éviter les fuites, mettre en place des stratégies rapides, avoir les bons contacts, diffuser les messages adaptés et choisir les bons mots, être prêt au quotidien… En somme, un consultant de communication doit, par son niveau d’expertise, avoir toutes les capacités d’aider et d’accompagner sa clientèle pour réagir face à un bad buzz et éviter la crise.

Faire corps avec son client pour limiter les effets de la crise

Limiter les effets de la crise, c’est aussi une affaire de communication entre le consultant expert et sa clientèle. Oui, un bad buzz ne peut être efficacement traité si les deux parties ne sont pas dans une relation de confiance et de compréhension. En mettant en place une stratégie de communication spécifique pour protéger les intérêts d’une entreprise, d’une entité ou d’une personne, le consultant en communication doit aussi prendre en compte divers détails qui peuvent aussi avoir un impact important sur la vie personnelle de ses clients. Il est alors important de pouvoir éloigner les proches des personnes concernées et de les protéger eux aussi du bad buzz qui survient. 

Les informations publiées sur les réseaux sociaux, sur les différentes plateformes du net, tout comme dans la presse sont désormais si rapides qu’il est toujours important de pouvoir réagir dès que possible en ayant des solutions de réponse. En effet, pour l’image de son/sa client(e) comme pour celle des proches, il est essentiel de rectifier les informations données et proposer au public ou aux cibles concernées une vérité tout autre. Apporter un nouvel éclairage sur le bad buzz est une manière délicate de l’engager dans une autre direction, moins complexe, et d’éloigner toutes autres informations nuisibles.

Les 4 points essentiels à respecter pour éviter la crise

Certains points sont essentiels pour toute personne qui a la nécessité de se protéger d’un bad buzz et d’éviter la crise de son entreprise, de son image, ou de sa notoriété. Les voici :

  • En vous exposant sur la toile : anticipez toujours le bad buzz des réseaux sociaux,
  • Veillez sur les médias : utilisez un outil de veille professionnel pour une réaction vive et éviter la crise,
  • Ayez des personnes dédiées aux veilles numériques et médiatiques aptes à maîtriser les réseaux sociaux pour canaliser les bad buzz au maximum,
  • Mettez en place une stratégie de communication qui permet d’éviter la crise à n’importe quel moment,
  • Le jour où éviter la crise devient trop compliqué et que le bad buzz se répand de trop, n’oubliez pas d’admettre vos erreurs.

Sans outils adaptés et une préparation de crise professionnelle bien établie apportant alors un niveau d’expertise certain, il peut être compliqué pour le consultant en communication d’éviter la crise face à un bad buzz impactant sa clientèle.

Total
0
Shares
Previous Post
nitidis.com

Consultant en communication de crise : un allié de taille !

Next Post
notoriété d'une entreprise

Comment préserver sa notoriété avec les réseaux sociaux en temps de crise?

Related Posts