Crise du Covid-19 et communication de crise : agir face à une hypercrise

hypercrise covid19

Avec une pandémie d’une ampleur mondiale, comment la France agit-elle pour rassurer son pays et guider au mieux la population ? Comment être à la fois réfléchi et réactif alors que tous les médias et les yeux des français sont braqués sur vous ? Peut-on réussir à conserver sa réputation, maintenir l’équilibre social et financier, mettre en place un plan fiable et efficace faisant face aux risques et conséquences d’un tel incident, ce, tout en gérant les rumeurs et l’avancée significative de la pandémie ? 

Les conséquences de l’absence communicationnelle au début de la crise du Covid-19. 

Dans un contexte de crise comme celui-ci, il s’agit en quelque sorte d’une course contre la montre. L’information et l’évolution de la situation prend une ampleur fulgurante. Les réseaux sociaux se chargent des vraies informations comme des fakes news et les rumeurs vont bon train. Pas de temps à perdre, il faut agir et prendre la parole. Rassurer est la priorité dans une situation extrême comme celle-ci, comme au sein de n’importe quelle situation de crise. 

Toutefois, la communication officielle semble en ce début de crise encore bien trop confuse. La surcharge des réseaux téléphoniques et le manque de communication souffle un vent de panique sur la France. Conséquences évidentes de l’absence informationnelle, de la confusion et des rumeurs, le doute s’installe menant alors à un véritable défi pour les organismes gouvernementaux. Nombreuses sont les parties prenantes à la crise du Covid-19 et les citoyens s’impatientent. 

La mise en place de mesures d’urgence dans ce contexte d’hypercrise.

Les épidémies amènent à un état de tension intense lié à la panique et au manque de sécurité. Ainsi, les citoyens doivent impérativement et immédiatement être éloignés du danger, restant tant que possible à l’abri de la menace. Les personnes touchées doivent être isolées. Les informations d’urgence quant aux procédures à suivre en cas de symptômes doivent être rapidement fournies aux personnes non contaminées.

Il s’agit ici de réduire les risques, de rassurer et prévenir la population. Tout cela, en prenant des mesures économiquement réfléchies afin de préserver l’économie du pays des ravages de l’hypercrise. 

Programmes de gestion des incidents internationaux et circonscription des zones géographiques sont effectués. Les systèmes de notification d’urgence doivent être interopérables entre les réseaux, médias et différents acteurs principaux ( secours, professionnels de santé, etc. ) afin de pouvoir contrôler l’expansion de l’épidémie. 

Il faut s’assurer que les systèmes de gestion des communications critiques soient bidirectionnels dans le but de faciliter la prise en charge et la mise en relation avec les acteurs principaux. 

La communication en hypercrise.

Nous l’avons vu au début de cet article, la communication a parfois fait défaut à la France, notamment au début de la crise. La diffusion de l’information à la population est indispensable. Victime directe de la pandémie, elle se doit d’être avertie et rassurée dans ce contexte particulièrement anxiogène. User de ressources fiables et apporter des informations régulières est essentiel. L’utilisation des dernières technologies permet une communication multimodale offrant des réponses de la manière la plus rapide et étendue possible. Alors, ne surtout pas employer une seule et même technologie lorsque l’on peut bénéficier des services les plus optimaux. Il faut être réactif et efficace. 

Préparation à la crise, comment agir en 2021 ? 

Les directives et réglementations en termes de préparation de crise et gestion des situations d’urgence sont en perpétuelle évolution. Ceci s’explique car les conséquences et leur degré d’intensité dépendent de la nature de la crise. Cyberattaque, terrorisme ou encore crise sanitaire, chacune doit être gérée d’une manière différente et personnelle.

Aborder les crises est un élément complexe et alternatif suivant la typologie de l’événement survenu. Les décideurs doivent impérativement être vigilant et préparé aux différentes crises autant que faire se peut. La pandémie du coronavirus nous montre une fois de plus que la réactivité et la communication sont primordiales en situation de crise. La manière d’agir prouve ici que les décisions prises peuvent sauver des vies. De la sorte, toute entreprise, organisation, association, etc., publique, privée ou gouvernementale doit impérativement analyser les caractéristiques de son système de communication de crise et les différentes actions de prévention établies afin d’assurer une solidité et un affront optimal face aux potentielles menaces futures. 

La communication de crise en 2021 est particulièrement complexe. L’évolution des modes de communication est une arme à double tranchant. Celle-ci facilite d’un côté les échanges et l’information des parties concernées. D’un autre côté, la propagation des informations et événements particuliers à l’audience prend une tournure rapide et crée parfois le trouble entre vraies et fausses informations, amenant alors à la confusion la plus totale et à des conséquences pouvant être désastreuses. 

Il est donc primordial d’être particulièrement réactif pour offrir une communication efficiente et salutaire en situation de crise.

Total
0
Shares
Previous Post
incendie ovh

Communication de crise : de l’incendie d’OVH à la conservation de sa réputation

Next Post
gestion de crise

Gestion de crise : définir les parties prenantes en situation de crise

Related Posts