Tag Archive for victime

Les non-violents ne protègent pas leur famille

Les non-violents meurent et ne protègent pas leur famille.

Leurs femmes sont violées, leurs enfants réduits en esclavage ou tués.

Leurs maison sont brûlées ou quelqu’un les chasse pour s’y installer.
Leurs biens sont pillés, leurs entreprises détruites…

On peut voir cette constante, partout dans le monde, à toutes les époques, même maintenant.
Par exemple chez un des peuples les plus doux et pacifistes de toute la planète. Les tibétains sont réduits en esclavage par les chinois, un peuple connu pour son absence totale de respect des droits de l’homme.

Si un chinois commet un crime envers un tibétain, il aura la totale impunité.
Si un tibétain fait quelque chose qui contrarie un chinois, même simplement écrire un poème, c’est l’enfermement direct pour plusieurs années dans des camps de travail forcé.

Le pire c’est qu’on est déjà presque en train d’arriver à ça, maintenant en France.

Un gosse chrétien français de souche rejoint une manifestation pacifique et hop ! direct en prison pour deux mois, dans un procès bâclé, un déni absolu de justice.

C’est à comparer avec l’impunité des sacs à merde bien bronzés qui peuvent détruire un quartier, incendier des voitures, bruler des écoles, tirer sur les policiers,… sans aucune arrestation. Pas de coups de matraques, pas de comparution immédiate, pas de condamnation…

Le pire est que ce n’est que le début.

Il va y en avoir beaucoup d’autres. Vous savez pourquoi ?

Parce que ceux qui commettent les crimes sont toujours là, et en position de continuer à nuire.

 

Parce que ce qui s’est passé est tellement injuste que tout le monde d’intelligent est révolté par ce déni absolu de justice. Nous en sommes au point où au lieu de continuer à baisser la tête, les français préfèrent se prendre des coups mais en se redressant. Fini de ramper. Plus jamais.

Donc, puisque tous les coups ont de moins en moins d’effet,
le pouvoir socialiste, la dictature des bons à rien fanatiques, va frapper encore plus fort, toujours plus fort.

On est en train d’arriver au début des combats.

Pour le moment ce n’est pas encore violent, mais c’est comme un assaut. Ceux en première ligne souffrent beaucoup plus que les autres. Ils tombent pour le bien de tous. Ils préparent le terrain pour ceux qui arrivent derrière et qui vont nettoyer nos villes.

Tout continue de très gravement empirer de semaines en semaines, et toujours à cause des mêmes.

Tant qu’il seront là, tout le monde va continuer de souffrir.

… et comme ils ne cessent plus de prouver que les mots ne sont pas entendus, que nos opinions, nos souffrances ne signifient rien pour eux,
que la « justice » est devenue un instrument d’oppression pour faire taire les opposants à la dictature,…

pas besoin d’être devin pour voir que le ras le bol, la saine indignation, la juste colère, vont s’exprimer d’autres manières bientôt.

Tant qu’un agresseur se sent dans la toute puissance de l’impunité, votre avis n’a aucune importance pour lui. Il fera tout ce qu’il a décidé.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Violence et racket à l’école

La société devient de plus en plus violente.
Vu avez vu aux informations cette semaine, le nombre de professeurs agressés par des vermines ou par leurs parents ?

Pour vos enfants, c’est pire. Ca se passe en silence, loin des caméras.

Vous vous souvenez du petit Killian, sauvagement assassiné il y a quelques mois par un autre élève connu pour sa violence envers les autres enfants ?

N’attendez surtout pas que ça en arrive à ce point pour réagir.
Si votre pitchou change de comportement, à l’air souvent triste ou angoissé, ou devient caractériel, ou à des traces de coups sur le corps, que des objets (et pas seulement les siens) disparaissent souvent, se met à voler dans votre porte-monnaie, a des cauchemars, recommence à faire pipi au lit, …

vous pouvez supposez qu’il est victime de violence ou de vol, ou de menaces.

Notez que les agresseurs ne sont pas obligatoirement des garçons. Ca peut être particulièrement humiliant pour un petit de ne pas arriver à se défendre devant « une fille », et il ne veut pas que ça se sache.

Dans tous les cas, ne vous faites pas justice tout seul.

La justice prend maintenant presque systématiquement la défense des vermines et humilie les victimes qui réagissent.
Par exemple, le maire condamné pour avoir mis une gifle à un délinquant récidiviste qui l’insultait et l’a menacé ;
Ou plus incroyable encore, le père condamné aussi à 200 euros avec sursis par la « justice », pour avoir mis une gifle au mineur de 13 ans qui a violé sa fille de 4 ans. Le mineur violeur, lui, n’a pas été puni.

Donc, résistez à la tentation de massacrer les voleurs vous-mêmes (enfin, vous, faites ce que je dis mais pas ce que je ferais, hein) et portez plainte.

Pissez dans un violon aussi si ça vous détend. C’est à peu près aussi efficace que de porter plainte, mais c’est ce que vous devez faire : porter plainte.

Après, comme on le voit aux informations de ce soir, une princesse richissime se fait photographier un petit bout de sein, hop, le journal est condamné en trois jours.
Une gamine est violée pendant des mois par 25 barbares, le procès commence 10 ans après.

… mais c’est quand même ce que vous devez obligatoirement faire, porter plainte.

En théorie, le racketteur risque de 7 à 30 ans de prison, selon les circonstances plus ou moins aggravantes, et jusqu’à 150 000 euros d’amende.
Mouais…
Les textes de loi font souvent peur, mais ils n’ont plus aucun rapport avec la réalité.
Pourquoi on trouve des articles sur des gosses impliqués dans plus de 150 affaires et toujours en liberté ?

Bon, quitte à pisser dans un violon, autant ne pas payer vous-même les honoraires d’un avocat pour rien, si vous voulez vous assurer que « la justice » ne classe pas immédiatement votre plainte dès que vous aurez le dos tourné.
Vérifiez si vous n’avez pas une assurance juridique incluse dans vos différents contrats d’assurances. Certaines cartes bancaires incluent aussi ce genre de garanties, sous conditions.

Et portez plainte même si vous n’avez pas ce genre de contrat.

Ensuite, mon conseil :

Faites-en la publicité à tous les parents que vous connaissez à côté de l’école.
Que tout le monde sache que untel est un voleur, un lâche qui s’attaque à des enfants 4 ans plus jeunes, etc…

Dire la vérité, et uniquement la vérité, sans déformation, sans injure, n’est pas condamnable. Ce n’est pas de la diffamation. Contentez vous de dire la vérité aux parents, aux enseignants, au directeur de l’école…

Donnez aux nuisibles la réputation qu’ils méritent par leurs actes. Que tout le monde sache à quoi s’attendre si par exemple un voleur est invité chez eux pour le goûter.

Ce n’est pas aux victimes d’avoir honte.
Les victimes ne choisissent pas les injustices qui leur arrivent.
Les agresseurs, eux, ont choisi de nuire.

Insistez sur ce dernier point auprès de vos enfants.
Ceux qui parlent d’une agression ne sont pas des « balances ». Les minables sont ceux qui volent et agressent.

 

Et bien avant d’avoir des problèmes, vu l’explosion de l’insécurité, parlez à vos enfants de ce qu’est le racket, les violences par des bandes de voyous, qu’ils sachent qu’il ne faut surtout pas subir en silence une agression, sinon ça va continuer et empirer.

Apprenez-leur que la meilleure chose à faire est d’en parler rapidement à des adultes de confiance.

Il existe aussi des associations à contacter par téléphone pour ceux qui ne peuvent pas parler à leurs proches, ou sans avoir à croiser un regard à cause du sentiment de honte.
Par exemple Jeunes Violences Ecoute, 0 808 807 700 (appel anonyme et gratuit)

http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-parents/dossiers-thematiques/violence-a-lecole/racket.html

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr