Tag Archive for perte

Vers une colossale flambée des prix

Je suis très bien placé pour avoir une excellente vision de la catastrophe, puisque j’ai planté bien plus de 50 espèces ces trois derniers mois.

Autour de moi, certains agriculteurs ont déjà une perte de 90% de leur production.
Je n’en suis pas loin.

La pluie trés violente et anormalement abondante a noyé les champs et provoqué des maladies, ou carrément l’éclatement des fruits.

Le vagues de chaud et de froid, jusqu’à 22 degrés de différence tous les 10 jours, ont une influence monstrueuse sur la croissance des plantes. Elles poussent 3 à 5 fois moins vite que l’année dernière, pour celles qui arrivent à germer.

Les plants ne sont pas d’un beau vert, gorgés de vie. Ils font presque tous peine à voir. Beaucoup ont des feuilles jaunes, brunes, des taches violettes, et pire encore, du blanc.
Des champignons de plusieurs espèces colonissent le jardin.

Je vous rappelle que l’année dernière la météo déjà très mauvaise a obligé le monde entier à puiser dans les stocks ;
que nous sommes actuellement trop nombreux sur la planète pour pouvoir nourrir tout le monde, alors avec 3/4 de pertes, vous pouvez déjà prévoir les conséquences ;

Et puis il y a la gravité de la crise économique qui amplifie considérablement le problème. Les entreprises fonctionnent à flux tendu, c’est à dire avec un stock ridicule, juste pour quelques jours. Donc la demande très forte, généralisée, mondiale, de tous au même moment, va faire monter très sensiblement les prix.

Je ne parle pas que de nourriture. Le problème va toucher tous les produits à base de plantes : boissons, médicaments, fibres des tissus, biocarburants, semences,…

Vu que les industries vont mettre la clé sous la porte, le chômage va exploser comme jamais.

L’état ne va plus pouvoir nous voler des centaines de milliards de prélèvements obligatoires, donc l’austérité grecque va s’installer, avec tous les malheurs que ça entraine :
soins médicaux non remboursés, écoles non chauffées, moins de fonctionnaires chargés de la surveillance et la protection du territoire, ce qui va causer des catastrophes écologiques comme la destruction des forêts par pillage comme en Grèce pour le bois de chauffage et la cuisine, l’air des villes irrespirable en hiver parce que 30 fois plus de familles se chauffent au bois,
etc…

Dans un précédent article, je vous avais résumé les conditions dramatiques qui ont entrainé la révolution française. Il ne manquait plus que la colossale flambée des prix à cause de la météo. On y est.

Armez-vous dans l’année.

Si vous êtes une cible facile, vos biens vont être détruits et pillés par les singes protégés par le gouvernement.
On a tous vu ce qui s’est passé à Paris il y a 8 jours. Pas de policier lors de la destruction du Trocadero par des hordes de barbares.
Les flics n’étaient pas là, pour on ne sait quelle raison. (… enfin si on sait, toujours l’incompétence des responsables et leur lâcheté devant l’affrontement nécessaire avec les casseurs pour faire régner l’ordre et la justice).

Les flics ne sont jamais là quand des français se font détruire leurs vies, leurs biens, leurs commerces, par les primates que les politiciens nous imposent très massivement, avec notre argent public.

Donc, peu importe la raison, vous devez tenir compte d’une chose extrêmement importante :

Ne mettez jamais tous vos oeufs dans le même panier.

C’est une règle élémentaire de sécurité.

C’est valable dans tous les domaines, même -et surtout- à titre professionnel.

Par exemple moi, le flop presque complet de mon commerce de semis cette saison n’est pas dramatique. Contrairement aux agriculteurs qui ont déjà perdu 90%, donc qui perdent tout et qui s’endettent, ce n’est pas ma seule activité.

Je crée une dizaine de sites internet, donc dans une activité totalement différente, totalement indépendante.

Encore mieux, regardez : l’échec dans un domaine me permet de faire un long article qui va me rapporter au moins 20.000 nouveaux lecteurs dans les 3 prochaines années, rien qu’avec les entrées sur cette page.
1% des visiteurs cliquent sur les pubs et les liens d’affiliations, tralala lalèèè rrreu.

C’est aussi en quelque sorte comme semer des graines, qui mettent du temps à pousser, pour avoir une récolte. C’est sur internet au lieu de pots de terreau, mais c’est globalement le même principe.

Avoir plusieurs coups d’avance sur l’effondrement prévisible permet de construire son emploi quand beaucoup vont le perdre et en subir les conséquences.

Si si. Je me place pour profiter de toutes les crises qui s’installent. Et je sais déjà que vous ne me détestez même pas. vous ne m’étiquettez pas « putain de requin ! », « capitaliste de merde ! »,
pour plusieurs raisons.
La plus évidente est que vous savez que je ne suis pas le responsable de vos malheurs, je suis embarqué sur le même Titanic que vous.

Les responsables sont les fumiers des politiciens qui ont organisé le principe de la dette impossible à rembourser, qui entraine obligatoirement l’austérité, le chômage,
ceux qui ont organisé l’immigration massive, l’insécurité, le non remboursement des soins et médicaments à la population de souche qui paie tout pour que des étrangers qui ne cotisent pas aient tout gratuit…

Vous savez que ceux qui méritent votre haine sont ceux qui ont le pouvoir actuellement. Le problème, c’est eux.
Plus vous tarderez à les éliminer des postes à responsabilité, d’une manière ou d’une autre, ils détruiront vos vies. Moi ça va me rapporter. Plus vous serez tous dans la merde et plus j’aurai de visiteurs.
Mais je préférerais vivre dans un pays juste, avec des gens heureux. Je suis gagnant de toutes façons, dans tous les cas de figures.

C’est à vous d’enfin bouger vos culs pour les jeter en prison à vie pour haute trahison, comme ils le méritent.

Moi je ne suis en rien responsable, ce qui me permet de condamner avec les mains propres.

Et surtout je vous apprends comment faire pour vous préparer. Je vous donne de pistes pour démarrer vos propres solutions.

Je me fous que vous piquiez mes idées. L’individualisme et l’égoïsme sont en partie les causes des problèmes de cette société.
La lâcheté aussi.

On est 65 millions rien qu’en France.
On est des centaines de millions de francophones dans le monde.
Si j’en vexe quelques uns en disant tout haut ce que les gens osent à peine penser tout bas, je m’en fous mais d’une force. Je peux même me permettre de traiter pire que des sous-merdes 15 millions de français gauchistes, ça va me rapporter.

Si si.

Déjà, 1, je sais qu’ils ont bien compris que contrairement à leur hollande, valls, mélenchon, je ne les enterre pas vivants. Je leur apporte des solutions pour améliorer leurs vies de crétins gauchistes qui votent comme des cons et qui nous mettent tous dans leur merde ;

2. Ils voient que je ne leur demande rien. Tout est gratuit. Pas d’impôts obligatoire, pas de taxe pour consulter le site.
Si une pub leur plait, ils peuvent cliquer dessus. Rien n’est obligé, je ne leur demande rien.

Et 3, même ceux que je vexe me rapportent.
Si vous vous barrez maintenant vous avez déjà contribué à améliorer mon référencement.
Les moteurs de recherches ont déjà enregistré que vous êtes resté plusieurs minutes sur cette page, donc que le contenu est très pertinent, et ça va rapidement me faire encore plein de mots clés où je vais être positionné en première page de google, donc je vais pouvoir afficher toujours plus de pubs.

En plus, ceux qui détestent quelque chose ou quelqu’un, en parlent à au moins 11 fois plus de personnes que ceux qui aiment quelque chose.
Donc, c’est une pub gratuite gigantesque pour moi, pour laquelle je ne sors pas un centime de ma poche, et qui va me permettre d’afficher des pubs qui rapportent des centimes pour mes poches.

Ta daaaaaa !

Quand je vous dis que vous devez vraiment commencer à penser à faire un site internet en parallèle de votre activité principale, ou sur les sujets que vous maitrisez à fond, je sais parfaitement de quoi je parle.
C’est tellement un bon plan que je le fais pour moi-même.

C’est pas du pipeau de webmasters qui vendent 500 euros des méthodes « comment gagner sa vie sur internet » (et qui ne gagnent leurs vies qu’en revendant les méthodes piquées dans les cours achetés aux autres et qu’ils n’appliquent pas eux-mêmes dans des sites web).

Internet est techniquement mûr maintenant pour gagner une partie de ses revenus.

 

Bon, donc, pour l’autre partie qui me concerne, mon autre activité, différente d’internet, sur la production de semis, l’activité de pépiniériste,
l’énorme coup dans la gueule par la météo est une bonne chose, un très bon rappel à l’ordre.

Même si je crois être brillant dans les domaines qui me passionnent, et avoir beaucoup de réponses, je n’ai pas les solutions miracles qui marchent parfaitement à tous les coups.

Mes réponses sont utiles dans le cadre de limites normales, ou raisonnablement anormales.
Comme tout le monde, si comme les américains il y a deux jours, je suis sous une tornade de 3 kilomètres de diamètres avec des vents de 320 Km/h, je ne peux rien faire.

Les éruptions solaires ininterrompues depuis presque quatre mois ont encore énormément empirées ce mois ci avec les 4 plus fortes éruptions de l’année. D’où justement la tornade géante aux états unis, les pluies diluviennes partout dans le monde, les vagues de chaud et de froid, la fonte des calottes glacières, les seismes à répétition tous les jours partout sur la planète, la baisse du champ magnétique terrestre, le soleil devenu blanc, la perte de protection de l’atmosphère contre le réchauffement climatique, les météorites qui commencent à la traverser de plus en plus nombreux tous les jours…

A ma petite échelle, ce que je vois, c’est que l’on peut quand même agir un petit peu, quand rien ne marche correctement.

Il suffit d’observer avec du recul, ce qui marche, ce qui échoue, et d’adapter son comportement en fonction.

Les cultures sous serre souffrent aussi énormément cette année, mais presque trois fois moins que les plantes à l’extérieur.
… donc, on peut agir.

De mon côté, je vais doubler la protection autour des semis. Une serre, puis des emballages plus petits autour des plantes.

Un plafond moins sensible à la morsure du soleil.

Il faudrait stabiliser la température avec des matériaux de stockage thermique.

A priori, je dirais qu’une simple cuve noire de 1000 litres d’eau, recyclée, à 35 euros, reliée à un chauffage par le sol en simple tuyaux, sous le plancher d’une serre devrait réduire le choc thermique d’au moins deux degrés tous les jours…

donc je n’ai pas de solutions miracles à grande échelle, mais j’ai toujours de petites solutions sympas, qui ne coûtent presque rien, et qui peuvent améliorer la vie de vos familles.

La semaine prochaine, je publierai un dossier avec des dizaines de schémas sur comment fabriquer un chauffage thermique autonome avec une cuve de 1000 litres, un tuyau, des palettes, quelques vitres et une poignée de clous.
Pas d’électricité, de moteurs, d’énergie. Juste le soleil et les changements de températures pour faire circuler l’eau.

C’est pas universel, pas ce qu’il faut faire au détail près. C’est juste ce que je vais faire pour moi, personnellement. Ce n’est qu’une base pour votre réflexion, pour vos propres besoins.

Si vous n’avez pas de serre mais une caravane ou une yourte, les principes physiques de base sont les mêmes.

Pour le moment, ma « serre » est un horrible bric à brac bien moche en palettes et cagettes de récup, avec des plastiques recyclés. Je vous montrerai bientôt comme c’est laid.

Ca m’a couté un gros paquet d’heures et 4 euros de clous.
Je peux y mettre 1200 semis. C’est sympa pour créer son job avec moins de 100 euros en poche, non ?

Donc, mon échec momentané sur une de mes activités ne me fait ni chaud ni froid.
Non seulement je ne perds presque rien, que du temps, mais en plus je deviens bon grâce à ce flop.

Il y a toujours des solutions.

Si un problème ne semble pas avoir de solution, c’est sûrement que l’énoncé est mal posé.

Repensez le problème différemment, avec les contraintes et les idées qui vous arrangent, les ressources dont vous disposez, et vous aurez des moyens d’agir pour ce qui est important pour vous.
Avant la création d’un monde à la con qui s’écroule où tout passe par l’argent, les gens vivaient très bien sans cartes de crédit.

Libérez-vous des chaînes du système et vous vivrez mieux.

 

Eventuellement, si vous préférez tout payer au lieu de faire vous-même (bon, en vérité, même moi qui fait beaucoup de choses de mes propres mains, j’ai besoin d’acheter ce qui me manque), je vends aussi les serres des autres, déjà toutes faites dans la boutique.

Ce n’est même pas moi qui emballe, qui expédie, j’ai juste ma petite commission sur chaque vente.
Ho putain, j’adore internet…
Même pendant que je dors ou quand je parle avec une jolie fille, je gagne des sous.

Quand je vous dis que faire des sites sur les sujets qui vous passionnent son un très bon plan dans ce contexte d’effondrement généralisé, je sais de quoi je parle. Je le fais pour moi.

Si vous modifiez l’énoncé de vos problèmes, vous verrez que pour tous vos besoins, des solutions alternatives existent.

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Comment avoir une sauvegarde informatique fiable

Grâce aux ordinateurs, une catastrophe peut arriver instantanément, même sans votre intervention.

Vous avez vu ce qui s’est passé à Chypre ces deux dernières semaines ?
Instantanément les banques ont informatiquement bloqué tous les comptes, tous les avoirs de tous les clients, sans prévenir.
Ce n’était pas l’argent des banques, et pourtant elles l’ont confisqué et ont interdit aux propriétaires de s’en servir.

Vous voyez le problème de confier vos vies à un système qui peut trahir la confiance de millions de gens en un clic.

L’argent n’est pas la seule chose que l’on puisse mettre « à l’abri » ailleurs. On peut aussi bêtement faire confiance à une des plus grandes marques du monde pour héberger ses données. Des fois ça se passe aussi mal qu’avec des banques.

Voici quelques conseils utiles pour votre sécurité.

Rien n’est fiable.

Avoir vos données sur une clé usb n’est pas une bonne idée.

Les clés sont petites, elles se perdent facilement.
Elles s’oublient quelque part. Elles se volent.
Elles tombent en panne d’un coup.
Des ordinateurs les effacent sans prévenir, si si, ça arrive. J’ai eu un ordinateur HP sous windows vista qui formatait systématiquement et immédiatement mes dvd de sauvegarde au moment où je les insérais, sans remède possible, pourtant j’ai tout essayé et je suis très bon en informatique. Certains systèmes, certains ordinateurs ont des défauts qui les rendent imprévisibles ou inutilisables professionnellement.
(… comme la pire erreur est de ne rien retenir d’une erreur, il faut en tenir compte pour ne plus jamais acheter les marques à problèmes. Et vu qu’en plus c’est un des ordinateurs portables dont le vice de fabrication des cartes graphiques NVidia GeForce 8600M GS a été frauduleusement dissimulé par HP, je profite de l’occasion pour leur faire une publicité bien méritée, et toc).

Mais une simple rayure, on un coup de chaleur derrière une vitre au soleil peuvent définitivement détruire vos données.

… donc, une sauvegarde sur un dvd non plus, n’est pas une bonne idée.

D’une manière générale, avoir vos données sur un petit support (clé usb, carte mémoire, cd, dvd, disque dur externe), n’est pas sûr.

J’ai cassé un disque dur en le faisant tomber sur une table d’une hauteur de moins de 20 centimètres. Les disques durs sont extrêmement fragiles.
Et les prises usb peuvent finir par avoir du jeu et se dessouder à force de servir.

Si vous n’avez qu’un exemplaire, sur un petit support, en cas de problème vous perdez tout.

 

Epave d'ordinateur rouillé, brulé, cassé, éventré

Mais sans être nomade, si vous n’avez qu’un seul exemplaire, sur votre ordinateur à la maison ou au bureau, vous pouvez tout perdre instantanément en cas de vol, incendie, inondation, panne de disque dur, virus méchant avec un antivirus périmé, piratage, bug informatique, éruption solaire anormalement puissante, simple coup de foudre,…

Quelque soit le support, le problème est toujours le même :

Ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Toujours avoir une sauvegarde, sur un autre support. Et surtout pas dans la même pièce, ou dans le même sac.

 

Pour contourner tous les cas possibles liés aux supports matériels, vous pouvez utiliser le « cloud ».
C’est le mot à la mode pour parler d’un dossier hébergé quelque part sur internet, protégé par un mot de passe.

Avec n’importe quel ordinateur ou un smartphone, vous avez accès à vos données, partout, tout le temps.
Même si vous êtes à l’étranger et qu’on vous a volé votre sac, avec votre clé usb, votre portefeuille,… vous avez encore accès à une copie scannée de votre carte d’identité, de votre permis de conduire, de vos contrats d’assurance, etc… tout ce que vous avez stocké dans les dossiers.

logo WWW dans des mains ouvertes

Il y a en plus un avantage très intéressant par rapports aux sauvegardes sur différents supports : tout ce qui est enregistré dans le dossier est toujours à jour, quelque soit l’appareil utilisé pour consulter les données.

Par contre, il ne faut surtout pas oublier la règle précédente : NE JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS, METTRE TOUS SES OEUFS DANS LE MEME PANIER.

Considérez dès le départ qu’un dossier virtuel, dans le cloud, est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.
Comme une clé, vous pouvez perdre ce qui est dedans.

Imaginez que du jour au lendemain, sans aucune des raisons précédentes, vos données soient d’un coup inaccessibles.
Pas parce qu’il y a eu un piratage, mais par exemple juste parce que le fournisseur de service met simplement à jour son logiciel, et casse tout.

Si si, c’est possible.

C’est justement pourquoi je me décide enfin à rédiger un dossier sur la sécurisation des données.

Tenez, regardez cette copie d’écran, faite ce soir :

 

Blocage imédiat, sans prévenir du compte hotmail skydrive msnMSN est devenu SKYPE récemment. Il a fallu mettre à jour les programmes… et ça s’est mal passé.

Sur deux ordinateurs et un smartphone qui utilisaient le même mot de passe, après la mise à jour obligatoire, un n’avait plus accès au dossier de partage SKYDRIVE, inclus dans le compte HOTMAIL.

… et d’un coup, plus aucun n’a eu accès à mon dossier partagé entre tous mes ordinateurs.

 

Considérez qu’un stockage en ligne est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.

 

Dans mon cas, je ne perds rien, puisque le dossier Skydrive hébergé chez microsoft est une COPIE du dossier qui est sur mes disques durs. Heureusement pas la seule version existante, qui peut devenir inaccessible pour un problème de connexion internet ou de mot de passe.

Par contre, je viens immédiatement de désinstaller skydrive et skype.
Une entreprise qui se plante à ce point, je ne peux pas lui faire confiance professionnellement. Donc, l’adresse email ne sera jamais débloquée, le compte plus jamais utilisé, je m’en fous.
Il me faut un prestataire de service sur lequel je puisse compter.

Et justement, les sociétés qui offrent des espaces de stockage en ligne ne manquent pas : dropbox, sugarsynch, ubuntu one,…

 

Considérez qu’un hébergeur n’est pas plus sûr qu’une simple clé usb.
Donc, ce n’est qu’une copie de sécurité.

Personnellement, j’ai donc, 2 ordinateurs qui ont pratiquement les mêmes données, des sauvegardes sur disque dur usb facilement mises à jour grâce à un logiciel de synchronisation comme groobax, et quelques comptes de dossiers partagés en ligne.

La perte d’un ou deux support ou compte ne posera aucun problème.

 

Trousse à outil de sécurité en ligne, chez un hébergeur de service indépendant de votre matériel

En cas de travail en équipe, avoir un dossier partagé synchronisé et à jour pour tout le monde peut à priori sembler une excellente idée.
A priori.

Dans la pratique, c’est une catastrophe.

Ce qui est parfaitement sécurisé chez vous, peut ne pas du tout l’être sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, infesté de virus, programmes espions, malwares en tous genres.

Vous n’êtes pas à l’abri non plus des erreurs de manipulation, des effacement accidentels, ou volontaires.
Quelqu’un peut effacer définitivement VOS fichiers parce qu’il ne comprend pas leur intérêt et veut libérer de la place dans le dossier partagé, sans vous en avoir parlé avant.

Le compte commun peut être piraté.

Un bug chez l’hébergeur peut vous faire perdre des documents…

Vos fichiers, vos documents, votre travail, vos données, ne doivent pas être partagés avec une possibilité de modification ou de destruction par d’autres.

L’original ou la seule copie ne doit JAMAIS être dans le dossier en ligne (ni sur un support amovible, clé usb, dvd, disque dur externe…)

Vous devez toujours avoir un autre exemplaire sur un disque dur (ou un dvd, une clé usb…).

Que quelqu’un ait le mot de passe de votre dossier partagé en ligne est une mauvaise idée.
Mais si vous le faites, utilisez ces deux précautions :
– Chacun crée son propre sous-dossier à son nom,
– Et dans votre dossier ne mettez pas les originaux, mais une copie. (Ou si vous travaillez bêtement directement dans ce dossiers, faites souvent une copie de sauvegarde).

 

Le stockage en ligne est très pratique, mais aussi peu fiable que les supports physiques.

Le moyen le plus sûr de ne rien perdre est de faire souvent une copie sur les trois systèmes :
– Sur votre disque dur,
– Sur un support externe, pas conservé dans la même pièce ni le même sac,
– Et dans un dossier dans le « cloud ».

En cumulant les précautions, en diversifiant pour ne pas tout mettre dans le même panier, vous ne devriez rien perdre, ou quasiment rien, quoi qu’il puisse arriver.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr