Tag Archive for dictature

7 ans de prison et 100 000 euros d’amende pour chaque pourri des troupes politiques de la dictature socialiste

Chaque pourriture de la police politique de valls qui a arrêté des manifestants pour le port de tee-shirts de la manif pour tous, risque 7 ans de prison et 100.000 euros d’amende…

 

Code pénal
Partie législative
LIVRE IV : Des crimes et délits contre la nation, l’Etat et la paix publique
TITRE III : Des atteintes à l’autorité de l’Etat
CHAPITRE II : Des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique.
Section 2 : Des abus d’autorité commis contre les particuliers.
Paragraphe 1 : Des atteintes à la liberté individuelle.
Article 432-4
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002
Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, agissant dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100000 euros d’amende.
Lorsque l’acte attentatoire consiste en une détention ou une rétention d’une durée de plus de sept jours, la peine est portée à trente ans de réclusion criminelle et à 450000 euros d’amende.
Article 432-5
Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002
Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ayant eu connaissance, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’une privation de liberté illégale, de s’abstenir volontairement soit d’y mettre fin si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de provoquer l’intervention d’une autorité compétente, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende.
Le fait, par une personne visée à l’alinéa précédent ayant eu connaissance, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’une privation de liberté dont l’illégalité est alléguée, de s’abstenir volontairement soit de procéder aux vérifications nécessaires si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de transmettre la réclamation à une autorité compétente, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende lorsque la privation de liberté, reconnue illégale, s’est poursuivie.
Manif pour tous, acharnement policier sur ceux qui ne se défendent pas

Génération Garde à vue

http://generationgav.wordpress.com/

Sans commentaire.

Ha si, un seul : merci de nous apprendre tout ça.
Merci.

 

Citation, John Fitzgerald Kennedy, Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible…

«Ceux qui rendent une révolution pacifique impossible rendront une révolution violente inévitable.»

John Fitzgerald Kennedy

————————-

Aujourd’hui dimanche 24 mars 2013 à Paris,

Un million quatre cents mille français ont défilé pacifiquement dans les rues de Paris.
Quelques policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes sur la foule.

On trouve déjà sur internet de très nombreux témoignages de parents sur leurs jeunes enfants gazés.

 

violence policière, refus de démocratie, injustice, crime contre la population

Les non-violents se font toujours écraser

Vu que la situation en France empire de semaine en semaine, il est plus que temps de vous inspirer de ce qui s’est passé récemment à l’étranger, pour ne pas commettre les mêmes erreurs.
Regardez la photo ci-dessus. Une manifestation pacifique, sans arme, sans agressivité, et un policier vient arroser de gaz en pleine figure les manifestants. Quand la photo a commencé à faire le tour d’internet, dans le monde entier, le policier qui a utilisé très abusivement son arme a été viré.

 

1.400.000 français(es), c’est à peu près 2% de la population de la France. Le rejet de ce gouvernement est extrêmement massif.

Par moment la foule a chanté « hollande démission ! »

2% du pays rassemblé dans la rue.

C’est énooooooooorme. Il faut tenir compte des gens fauchés qui ne peuvent pas acheter un aller-retour jusqu’à la capitale juste pour agiter des banderoles quelques heures, de ceux qui ne sont pas en état physique de se déplacer, de ceux plus très nombreux qui ont encore un boulot, de ceux qui ont d’autres obligations…
… 1.400.000.

La police a rapidement été débordée par le nombre.

Retenez plusieurs leçons :

1. Filmez, faites des preuves. Identifiez les responsables.

2. La barrières en métal de 4 mètres de haut, anti-franchissement sont efficaces. Avec ça ils peuvent soumettre la foule aux gaz et à d’autres armes si nécessaire.

Donc 3. Quand il faudra devenir plus persuasifs, laissez le gros des troupes occuper pacifiquement les forces de l’ordre dans une zone bien délimitée, pendant que vous aurez le champ libre pour vous faire écouter par les responsables, pas à travers un écran de télé, ni derrière des solides grilles en métal anti-émeute de 4 mètres de haut.

Les responsables ne sont que quelques milliers. Nous sommes 65 millions.

En étant ferme, il est encore temps de les pousser à la démission avec le minimum de dégâts.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr