Vous avez ma bénédiction pour abattre TOUS les loups

J’apprends à l’instant qu’un éleveur dont le troupeau a été plusieurs fois décimé, vient d’abattre un loup !

Et hop ! un qui ne récidivera pas.

 

C’est une coïncidence de l’actualité. Au moment où je commençais à écrire ce court article suite aux informations des derniers jours, sur le molosse de type pitt bull qui a déchiqueté 4 gosses, un éleveur empêche un loup de continuer à tuer.

Les chiens, même de combat, sont des loups domestiqués, des sous-produits un peu moins dangereux de prédateurs expérimentés qui tuent presque tous les jours.
On voit qu’un seul chien peut attaquer des mômes et les envoyer à l’hôpital pour 150 points de suture. Des humains adultes sont intervenus pour faire cesser l’attaque avant qu’il ne soit trop tard.
Imaginez ce qui pourrait se passer avec des gosses en campagne, sans adultes, face à une meute de loups, des prédateurs sauvages carnivores qui tournent autours des hommes pour tuer environ 20 000 bêtes d’élevage et animaux domestiques chaque année en France.

Des dizaines de morts dans « la bête du Gévaudan II, le retour ».
A nouveau des gens et des enfants tués parce que de lamentables connards bien-pensants ont décidé qu’il fallait réintroduire des prédateurs sanguinaires, autour des hommes.

Carcasse de poulain blanc massacré et mangé par des loups sauvages

Comme toujours, les espèces de tarés, très loin, qui imposent des lois stupides déconnectées des réalités, ne sont pas ceux qui en subissent les conséquences.

Encore des exemples de conneries « légales » méprisables qui ne méritent pas d’être respectées, qui n’entrainent que des problèmes.

En ce qui me concerne, je ne vais évidemment pas organiser illégalement l’extermination de ces saloperies de prédateurs, mais je sais déjà que je ne condamnerai jamais ceux qui les abattront ou les mettront définitivement en cages.

agneau sacrifié sur l'autel de l'écologie fanatique

Nos ancêtres dans leur sagesse, ont déjà exterminé une fois cette sale race, pour protéger leurs familles et leurs animaux. Pourtant il y en avait des centaines de milliers et ils n’avaient pas nos armes modernes. Maintenant c’est encore plus facile.

Sans lois stupides, imposées par des citadins marieurs de pédés qui vivent très loin des élevages et des maisons isolées de campagne, le danger serait déjà éliminé.

C’est les mêmes qui votent des centaines de nouveaux impôts pour accueillir des millions de musulmans, pour construire des mosquées qui forment ici des milliers de djihadistes, qu’ils vont arroser de bombes à plusieurs heures de vol, en dépensant des milliards que l’on a pas, au lieu de purement et simplement virer de notre sol ces musulmans tueurs, voleurs, pilleurs, violeurs, comme l’ont fait nos ancêtres pendant 1400 ans, au lieu d’en faire un élevage ici.

Ce n’est pas parce qu’une poignée de connards qui ne représente pas le peuple « vote » des « lois » que l’on est obligé de se soumettre. Quand c’est du vol, c’est du vol.
Quand c’est de la trahison, c’est de la trahison.
Quand c’est de la connerie, pareil.

Une « loi » qui n’a pas été validée par le peuple, je crois qu’il est maintenant légitime de chier dessus.

Surtout les « lois » européennes, alors que notre peuple a déjà rejeté l’europe plusieurs fois.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • poney mort (6)
  • poney blanc mort (2)
  • qui a tué la bête du gévaudan eleveur (2)
  • Carcasse de cheval (1)
  • cheval blanc sont tue (1)
  • cheval mort (1)
  • qui a tué la bête du gévaudan (1)

8 comments

  1. Y. dit :

    « au lieu d’en faire un élevage ici. »
    Ha ha ha ! J’adore !

    • lancelot dit :

      Itou pour moi, j’adore ! yak yak yak !

      La phrase qui suit est très juste aussi, elle illustre parfaitement la vénérable citation suivante :

      « La souveraineté ne peut être représentée par la même raison qu’elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale, et la volonté ne se représente point, elle est la même, ou elle est autre ; il n’y a point de milieu. Les députés du peuple ne sont donc ni ne peuvent être ses représentants, ils ne sont que ses commissaires ; ils ne peuvent rien conclure définitivement. Toute loi que le peuple en personne n’a pas ratifiée est nulle ; ce n’est point une loi. »
      Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social

  2. charvot dit :

    Pour une fois je ne suis pas d’accord dans le fond avec toi.
    Les loups ne sont qu’un moindre mal car quand je vois les ravages de la clope, de l’alcool et autres drogues franchement le loup ne leur arrive pas à la cheville….
    Qu’ont traite déjà la vermine qui cause du tors par plaisir, ensuite ou pourra voir le cas du loup qui cause du tors seulement pour sa survie.
    Cet animal était sur ces terres avant nous et nos ancêtres vivaient avec, cette peur du loup vient des légendes urbaines.
    Pour exemple il y a un village en italie ( je ne saurais plus vous donner le nom) arrive à vivre en parfaite harmonie avec le loup car ils preservent le gibier naturel de ce prédateur ce que nous ne faisons pas donc forcement le loup crevant de faim vient se servir chez nous.
    J’ai déjà aperçus des loups lors de randonnées et franchement on a autant peur d’eux qu’ils n’ont peur de nous.
    C’est pour ça que je pense qu’une population « contrôlé » de loups sur notre territoire ne serait pas un mal en sois.
    Sur ce….
    Continue comme ça Alexandre tu fais du bon boulot !

    • frenchkiss dit :

      Je suis tout à fait OK avec Charvot! L’homme fait assez de dégats sur cette planête, sans tenir compte ni de la perenité de l’espèce humaine, ni des autres habitants de celle ci, flore, faune, et même minéral (je pense au pétrole en voie d' »extinction »). Tuer quelques loups, s’ils sont en surnombre, OK, éliminer la race, non! Cela est valable pour TOUTES les epèces et races! Chacun doit rester à sa place, sans tenter d’ecraser ou d’éliminer les autres. Seule la régulation des populations et la protection de notre territoire doit primer! Et l’élevage ne peut se concevoir que s’il a un interêt pour notre pays!
      Je parle des loups, bien sur… Qui n’ont pas la chance eux, d’avoir des pays entiers, voire des continents, bien à eux, où ils peuvent égorger leurs moutons en toute impunité.

  3. Sophie B dit :

    Désolée, mais pas d’accord. Le loup, cet animal dont nous, humains, avons tant à apprendre…Animal méconnu, mal aimé. Une fois de plus, nous humains, on a rien compris quand on le voit « animal féroce et sanguinaire » ( grace à ces photos ?). Non, désolée Alexandre, pas d’accord avec vous.
    Le loup n’a jamais été et ne sera jamais un predateur de l’homme. L’homme se debrouille très bien tout seul pour etre son propre prédateur.
    Un loup, les loups tuent pour manger jamais pour le plaisir de tuer. Si sur certaines photos, où l’on voit les ‘victimes’ des loups, sont attribuées à ce noble animal c’est que soit les hommes laissent de pauvres animaux, seuls, sans protection, pour eviter de faire leur boulot et de se faire chier, soit les prédateurs n’étaient PAS des loups. Les chiens rendus sauvages ou croisés, dressés par l’homme, sont beaucoup, BEAUCOUP plus dangereux…
    Tout ce que l’homme touche…

    • Alexandre dit :

      … et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu, oui oui.

      Les loups sont encore plus inoffensifs pour le bétail et les animaux domestiques que peut l’être un petit poisson rouge.

      Depuis la réintroduction de ce carnassier pour faire plaisir à quelques « écolos » dans leurs bureaux, il a tué très largement plus de 100 000 bêtes appartenant à des français.

      On se demande ce que vont nous pondre les politiciens comme nouvelles lois. Peut être réintroduire les djihadistes dans la société, avec le statut d’espèce protégée. Comme pour avec le loup, les victimes n’auront pas le droit de se défendre et seront très lourdement condamnées, par des bureaucrates qui n’étaient pas là quand le sang coulait…

    • antidesch dit :

      Il ne faut pas oublier que nos ancêtres ont éliminer les loups non seulement par ce qu’ils bouffaient le bétail mais aussi par ce qu’ils bouffaient les gosses chargés de garder les troupeaux. De plus depuis que la chasse n’est plus réservé aux nobles ce sont les hommes qui se chargent de faire le boulot que les loups faisaient dans la nature à savoir réguler les herbivores sauvages (cerf, chevreuil, sanglier etc.) le loup ayant été totalement remplacé par l’homme il n’à plus sa place dans notre pays surpeuplé ou la coexistence n’est de fait plus possible. Les nuisances de nos très chères « chances pour la France nous amèneront au mêmes constatations.

  4. Alexandre dit :

    Personnellement, si j’étais un éleveur déjà victime d’une attaque de loup, au lieu d’attendre indéfiniment que les « autorités » (ne) fasse (pas) le nécessaire,
    j’aurais l’arme parfaite du braconnier. Une arbalète d’épaule avec une lunette.
    C’est très silencieux, personne ne s’apercevra du tir.
    C’est petit, maniable, ça peut être utilisé même de l’intérieur d’une voiture.
    C’est terriblement puissant.
    C’est en vente libre, pas besoin de paperasse. Chasser avec est évidemment interdit, autant que de tuer des espèces protégées, y compris celles avec lesquelles il est impossible de vivre.

    Même pas besoin d’un budget munition ni de paperasse pour renouveler le stock. Il suffit de ramasser les carreaux (nom des flèches courtes particulièrement solides).

    M’enfin, je dis ça juste comme ça, je ne suis pas un homme qui doit défendre son troupeau.
    Je pense seulement à voix haute dans le vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *