Vers une pénurie de couches pour bébés

Couches pour bébé

Au début du mois un incendie à détruit une usine qui fabriquait 20% des polymères utilisés sur tout le globe.
Les concurrents, qui tournaient déjà à plein régime, ne pourront compenser la pénurie.

Voir la vidéo d’une minute sur iTélé.

… donc, comme tout ce qui est rare et qui manque, les prix vont sensiblement augmenter.

C’est l’occasion de se pencher sur les couches lavables.

D’un point de vue financier, ce n’était pas une très bonne opération par le passé. Il fallait presque un an pour rentabiliser le prix d’achat des couches lavables. Mais avec la crise économique qui s’aggrave, la baisse continue du pouvoir d’achat, le prix des couches jetables qui va exploser, ça commence à devenir plutôt intéressant, même pour un seul enfant.
Pour des couches lavables utilisées des années pour plusieurs enfants c’était déjà un bon plan.

Il faut quand même savoir que les couches lavables sont beaucoup plus contraignantes que les couches que l’on jette tout simplement quand elles sont souillées, en faisant une montagne de déchets. C’est vraiment moins pratique.

Une page en parle très bien, là : couches-lavables-et-couches-biodegradables.

et pourtant la maman insiste.

Personnellement, je suis totalement séduit par son argumentation sécuritaire du simple tissus, au lieu de dizaines de produits chimiques en contact presque 24h/24 avec la peau des bébés.

Pour ceux qui s’intéressent à l’autarcie, où qui vivent loin des commerces, ou sans moyens de transport, c’est aussi un moyen de fonctionner en autosuffisance, sans avoir besoin de transporter fréquemment un assez gros volume de couches.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

One comment

  1. Véronique dit :

    je dois avouer, après avoir lu tout son article … je peux affirmer que je suis bien plus féniante qu’elle car je pense que je vais rester aux couches jetables ^^ (surtout parce que je pense que j’aurais le rôle d’enlever les cadeaux de bébé ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *