Une seule question pour estimer vos chances de survie

On connait tous des milliers de gens personnellement. Pas seulement la famille ou les amis, les amis d’amis, mais aussi tous les gens que l’on croise souvent, comme les parents croisés devant les écoles, les employés des commerces d’à côté, les facteurs, les pharmaciens…
Certaines personnes sociables connaissent sûrement plusieurs dizaines de milliers de gens, personnellement.

… Donc mis à votre échelle personnelle, vous allez comprendre l’extrême gravité de la situation.
Une question suffit :

« De tous les gens que vous connaissez – personnellement – combien produisent de la nourriture ? »

Réfléchissez.

Incluez les agriculteurs, les éleveurs, les chasseurs, les pécheurs, si vous en connaissez, les particuliers qui essaient difficilement de produire quelques fruits et légumes malgré ce climat complètement fou…
Attention, je vous parle seulement des personnes que vous connaissez vous-mêmes.

Ca fait peur, hein ?

… puis estimez les quantités produites.

Ca fait encore plus peur.
Ils pourraient nourrir combien de personnes ?
Sur ces milliers ou dizaines de milliers que vous connaissez vous-mêmes, personnellement.

On dépend maintenant de quelques multinationales de l’agriculture intensive empoisonnée.
Les politiciens traitres ont tout fait pour détruire totalement l’autosuffisance alimentaire.
Une extermination a été organisée.
Plutôt que de nous informer de la gravité de la catastrophe en cours, sur le soleil devenu blanc, les « élites » et les généraux traitres ont préféré nous arroser en secret de millions de tonnes de produits chimiques toxiques, cancérigènes et stérilisateurs, dans des faux nuages tissés par les avions.

Presque personne n’a pu se préparer à ça.

Des dizaines de millions de français vont certainement mourir de la famine et de la guerre provoquée par les pénuries. Une guerre qui de toute façon aurait éclatée, mais qui va être amplifiée par la mort des cultures.

Même avec beaucoup de volonté, quand il n’y a plus rien à manger, les gens meurent par millions. Il n’y a presque rien à faire.
Les récoltes sont mauvaises pour la troisième année d’affilée.
Le thermomètre a dépassé de 14 degrés les normales de saison.

Chez moi il a fait 37 degrés 4 jours de suite. J’étais sur le point d’arriver aux limites que mon corps peut supporter. La faim ne sera pas la seule capable de tuer. La canicule fait même des victimes chez de jeunes travailleurs en bonne santé.
Ce printemps a eu une période de canicule, oui, le printemps, pas l’été qui commence à peine.
Les deux années précédentes on a eu DEUX périodes de canicule dans l’été. Du jamais vu.
Le mois dernier j’ai eu la curiosité de vérifier les températures archivées ces trente dernières années pour chaque mois de printemps, sur Marseille. Une demie journée de canicule par mois en moyenne. L’enfer c’est maintenant presque tous les jours, ici, dans ma zone chaude où il fait presque toujours environ 10 degrés de plus qu’à Paris.

Partout sur la planète des milliards d’arbres cuisent et meurent, chaque année, depuis trois ans. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête puisque les températures empirent.

L’index UV est presque toujours à un niveau où il est carrément déconseillé d’aller au soleil.
J’ai même vu plein de jours avec un indice UV à 11, au printemps.
Pour info, l’index UV à 11 c’est normalement une limite extrême, sur la banquise, avec des kilomètres de surface blanche qui réverbèrent le soleil et où une peau sans protection brûle en quelques minutes. Vous avez pris des coups de soleil en quelques minutes ce printemps ?
Moi oui. Et en plus même pas à midi, mais tôt le matin ou tard en fin de journée, en m’occupant presque à l’ombre de mon potager de survie.
Ca devient gravissime.

Je pense maintenant que les prophéties qui semblaient délirantes de 20 millions de morts en France, sont proches de la réalité des faits.

Le problème est que même pendant la saison « froide » le soleil nous tue indirectement. Je vais vous expliquer avec l’exemple de la cloque du pécher et vous allez comprendre à quel point c’est grave.

La cloque du pécher est une maladie très contagieuse qui endommage les feuilles des pêchers. En début d’infection il est possible de traiter avec des produits toxiques, puis de traiter l’arbre tous les ans pour le maintenir sans symptômes, tant qu’on ajoute des produits toxiques sur les fruitiers. Sans traitement, d’année en année la maladie s’aggrave.
Dès la deuxième année il n’y a quasiment plus de fruits, puisque les matières nutritives sont transformées dans les feuilles.
Puis ce n’est pas que les fruits, tout finit par manquer de substances nutritives.
Un arbre infecté peut survivre jusqu’à 5 ans. Et sans donner de fruits.

Un plus gros problème est que pendant que l’arbre est encore vivant, ou plutôt zombie, il est de plus rempli de germes contaminants, éparpillés partout par les centaines de milliers (ou millions) de pattes d’insectes, d’oiseaux, de rongeurs… qui ont touché les feuilles.
Et celles-ci sont aussi dispersées sur des dizaines de kilomètres à la ronde à chaque vent violent ou pluie diluvienne, pour salir encore plus de millions de pattes.
On arrive rapidement à ce qu’un foyer infectieux atteigne un quart de la France, ou extermine toute une espèce végétale, comme par exemple la variété de bananes d’avant celles que l’on mange maintenant.

Normalement la nature a ses propres défenses. Par exemple justement la cloque du pêcher diminue fortement ou disparait temporairement asséchée au soleil d’été, puis revient à la saison des pluies, infecter les feuilles humides, à la fraîcheur, donc pendant peu de temps avant que tout soit gelé.
… mais le problème est qu’il n’y a plus de saison normales. L’automne et l’hiver dernier ont eu beaucoup de mois anormalement chauds, où la cloque du pêcher s’est répandue à grande échelle. Regardez dans les jardineries. Tous les pêchers sont mourants.

… mais… et là ça devient encore plus grave, cette maladie est une des rares à être capable de franchir la barrière des espèces.

Les abricotiers sont malades. Les pruniers sont malades. Les amandiers sont malades. Il m’a semblé reconnaitre la cloque aussi sur un poirier rouge (il faudra que je vérifie, pour le moment c’est impossible, la maladie étant en pause pendant la saison trop sèche et chaude).
Ca veut dire des dizaines de millions de tonnes de fruits et de noix qui manqueront, dans des dizaines de filières agricoles, des dizaines d’espèces.

On peut contourner le problème de la cloque presque facilement, dans un mini-potager d’autosuffisance, juste en plantant de l’ail aux pieds des arbres malades… mais à l’échelle d’un pays ou d’un continent, ou du monde touché par un soleil fou, il n’y a rien à faire, juste prévoir de subir les pénuries et les augmentations de prix.

Je me demande s’il y a beaucoup de médicaments produits à partir des variétés de plantes déjà malades. Les plantes ne donnent pas que de la nourriture.
Beaucoup, beaucoup de gens autour de vous vont bientôt mourir de bien des façons.
Peut être vous.
Peut être moi. Même si je suis à un niveau très poussé dans ma préparation pour survivre à la guerre ethnique, à l’effondrement économique, aux changements climatiques, j’étais dans un état pitoyable après 4 jours à 37 degrés, la semaine dernière, au printemps.

Les médias, les autorités, n’ont toujours pas commencé à parler de l’astre en approche qui perturbe l’activité solaire, encore assez loin pour pouvoir garder encore un peu le secret, mais donc prochainement ça va encore empirer énormément énormément énormément.

Est-ce que vous savez qu’un peu partout dans le monde il y a des grottes géantes, de la taille de villes, creusées par les hommes il y a des milliers d’années, pouvant accueillir des dizaines de milliers de personnes et même du bétail ?
Je commence à en comprendre le vrai but. La chaleur va devenir invivable au-dessus du sol.

Quand les choses vont empirer, puisqu’elles sont parties pour considérablement empirer, j’essaierai de trouver dans les maisons des morts autour, une très grande cave ou un parking en sous-sol, ou plusieurs étages sous terre, pour y installer ma famille, avec des cartons de pâtes, de riz, de légumes secs, de la nourriture qui permet une longue survie avec peu de place de stockage, puisqu’il n’y a pas d’eau dans ces aliments.
Pour le moment je commence à stocker au-dessus des armoires des cartons avec des sachets de pâtes, de riz, des lentilles, du sel, des huiles, des vinaigres…
Que des petites choses qui pour le moment ne coûtent pas cher du tout, mais qui peuvent se négocier à des sommes considérables lors des guerres, par exemple une boite de petits pois à 46 dollars pendant la guerre de Bosnie.
Non, n’en achetez pas pour stocker. Les légumes de maintenant ne contiennent plus grand chose en matières nutritives, à cause de l’agriculture intensive. Puis ce qui reste part dans l’eau de la boite. Des conserves de légume c’est maintenant un mauvais plan. Ca ne nourrit pas.

Les légumes secs c’est mieux. Pas chers du tout, pas lourds, pas encombrants, de très longue conservation et qui calent bien un ventre creux pour plusieurs repas.

A part les protéines comme les sardines, les maquereaux, le corned beaf, le pâté, presque toutes les boites sont à éviter. Trop chères, trop lourdes, trop encombrantes, pour très peu de repas, un seul en fait.

A part les boites de viande et poisson, il y a un autre moyen d’avoir des protéines pour ceux qui ont la place : avoir quelques poules. C’est 300 oeufs par an par poule.
Bon, y’a aussi le cannibalisme, ou aussi creuser la terre pour trouver des vers et des larves. Personnellement je préfère éviter le plus longtemps possible.

Ce qui est sous terre vivra.
Certaines graines peuvent rester enterrées des centaines d’années, jusqu’à ce que la terre soit retournée, et renaitre.
Il est très fréquent dans un potager que des graines semées en pleine terre ne poussent pas mais attendent deux, trois ou quatre ans, de meilleures conditions, pour enfin se mettre à pousser.

En ce moment je suis infesté de cigales, qui sortent en masse de profonds trous dans la terre, après y avoir passé des années, puis s’attaquent aux arbres fruitiers survivants.

La nature survivra. Le soleil blanc ne va pas provoquer la fin du monde, juste une période extrêmement difficile, surtout pour les humains. Nous on ne reste pas en pause sans manger pendant plusieurs années.

Les bestioles… certaines s’en porteront beaucoup mieux. Par exemple les vers de terre. Sans les pesticides de l’agriculture intensive, les sols presque morts vont redevenir des paradis à lombrics en quelques décennies.
Avant l’agriculture intensive les vers de terre étaient la première forme de vie sur la terre, en poids supérieur à toutes les autres formes de vie animales réunies.
Moins d’humains, ça ne sera pas un problème pour la nature. Au contraire.

Les survivants aux mauvaises années qui viennent auront aussi un avenir moins bouché. Il y aura plus de tout, moins de choses à devoir partager entre trop de monde pour une planète limitée.
Il faut pouvoir survivre les quelques pires années.

Il faut pouvoir stocker de la nourriture sèche et compacte, prenant peu de place, pour manger longtemps.

Il faut de l’eau.
Il m’a semblé entendre aux infos que les deux tiers des départements commencent déjà à avoir des restrictions d’eau, alors que l’été commence à peine.

Il faudrait des armes qui permettent de chasser tout le gibier qui se présentera au hasard des rencontres. Par exemple une arbalète à 100 euros, en achat immédiat, sans formalité, sans paperasse, plus des pointes pour toutes les proies : pigeons, mouettes, lapins, chiens, chats, rats, poissons…
Même dans l’enfer radioactif de Tchernobyl il y a en permanence des oiseaux. Les oiseaux voyagent partout.
Les oiseaux viennent même près de vous, picorer une poignée de graines en devenant des cibles très faciles.
Les oiseaux, c’est un bon plan de survie. Ils se renouvellent en permanence. Par contre ils ne sont pas très gros, il n’y a pas beaucoup à manger.

Quelques poules qui pondent des oeufs 6 jours sur 7 c’est un encore meilleur plan de survie, pour ceux qui peuvent en avoir.

L’armement doit même éventuellement tirer très efficacement sur un humain.
Il faudra pouvoir neutraliser des pillards, qui vous tueront indirectement par privations, et même des ennemis ethniques qui vous tueront juste par haine sans raison valable.

Les armes pourraient servir aussi à attaquer. Des armes silencieuses donnent un avantage dans une attaque.
Si vous n’avez pas encore réfléchi au sujet je vous donne directement la meilleure piste : les élites, les généraux, les hauts fonctionnaires et leurs familles se sont préparés en secret pour ce qui arrive, au lieu d’informer toute la population pour que tout le monde puisse s’organiser au mieux pour traverser la catastrophe solaire.
Personnellement je ferai mes courses gratuitement chez ces traitres quand la situation l’exigera.
J’ai commencé à vous écrire un article gigantesque précisément sur ce sujet. J’espère pouvoir le finir et le publier. Ca devrait aider énormément de gens à survivre, en prenant ce qui appartenait aux morts et aux ennemis.

J’ai aussi en projets bien avancés plusieurs autres articles sur les armes silencieuses pour se nourrir ou se défendre en zone de guerre (arbalètes, arcs, lance-pierres…),

Un article pour extraire de l’eau potable totalement pure à partir de n’importe quelle substance humide, même un cadavre de tuberculeux en décomposition, en distillant l’eau grâce à ce soleil fou devenu surpuissant,

Des articles pour adapter le potager de survie à la puissance du soleil blanc. Autour de chez moi presque tout est sec et mort ou mourant. Mes gros pots de plantes comestibles ont un vert presque beau, même si on voit que beaucoup de plantes souffrent aussi. Ca devrait être très utile.

J’ai aussi plus de 1200 réformes pour réparer la France. Finalement ça n’a pas été utilisé pour l’élection présidentielle truquée ni pour les législatives. Ca sera imposé sans les urnes quand le moment sera venu. La stratégie se met en place lentement mais sûrement.
Aujourd’hui aux informations j’ai entendu que les 5 millions de fonctionnaires pauvres (pas les élus au salaire monstrueux) ont tous leur salaire gelé. C’est bien parti pour ne pas avoir beaucoup d’opposition dans la fonction publique qui nous tue.

Surtout que le FN est anéanti.
Comme la droite, la gauche. Il n’y a plus d’opposition politique crédible, mais tout est verrouillé par le système au niveau des votes, des candidatures, du financement, de tout.
Le changement ne viendra pas par les urnes.
J’ai encore besoin de plusieurs semaines.

Et… il nous faut aussi une milice pour s’opposer aux traitres qui gouvernent et à tous les fumiers qui les servent. Pour fermer tous les payages, arracher tous les radars automatiques, fermer les RSI, fermer toutes les bases islamistes de centaines de jeunes hommes musulmans haineux habitués à la guerre appelés « migrants »…

Je crois que j’ai compris comment faire. J’avais un forum d’autodéfense avant de tomber très malade. J’ai encore les sauvegardes. Je vais le relancer. Mais chez un hébergeur américain, donc qui respecte la liberté de parole et qui ne collaborera pas avec les « juges » islamistes. Aucune adresse IP donc identité ne sera divulguée à « la justice ».

Tous les plus motivés pourront prendre contact directement entre eux pour se rassembler localement.
Ca, peut être que ça ne prendra qu’une semaine. C’est presque prêt.

Je vois que de plus en plus de gens semblent vouloir agir, bouillonnent, mais ne savent pas comment faire, sont de plus en plus frustrés et bouillonnant de ne pas savoir comment.
La volonté est là, partout.

Quand ça va bouger, il ne faudra pas compter que tout s’améliore d’un coup d’un claquement de doigt. Il va d’abord y avoir une période où ça va être encore pire. De la casse, de la violence, du sang…

Attention.
Préparez-vous à ne pas manquer de l’essentiel au moins pour une courte période. Juste à l’échelle individuelle.
Tout est organisé par les dirigeants pour que tout soit pire.
Il faut se passer d’eux.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

 

Recherches populaires vers cette page :

  • Les noeuds pratiques dune corde (3)
  • comment mourir vite et sans douleur (3)
  • kalachnikov a vendre doccasion (2)
  • arme a balle sans poudre (1)
  • Photos genocide afrique Rdc Est (1)
  • mort suicide pendu (1)
  • Les massacre dans les guerre (1)
  • image de massacre en afrique (1)
  • GUERRE DELA RDC (1)
  • femme arab photo nus (1)

53 comments

  1. PasD'InspirationPourLeNom dit :

    Bonjour,
    Excusez-moi de vous déranger,
    Ce serait pour savoir si vous comptiez partager l’adresse de votre forum.

    Merci beaucoup,
    Et bonne journée !

    • Alexandre dit :

      Dès que c’est enfin prêt. Il n’y a que par des rassemblements de citoyens en colère qui détruisent les choses, que le gouvernement français cède. Il est vital que les français puissent se défendre.

      • PasD'InspirationPourLeNom dit :

        En ce moment il y a une offre chez LWS qui permet de bénéficier d’un an d’hébergement + un nom de domaine en .fr totalement gratuitement, sans conditions.
        Par ailleurs, en ce qui concerne le développement web je peux aider.
        Je connais également des moyens tout-à-fait légaux d’acheter sur internet anonymement sans que son identité ne soit aucunement dévoilée.

        Si cela vous intéresse, vous pouvez me contacter via mon adresse e-mail.

        Bonne fin de journée !

        • Alexandre dit :

          Merci pour l’info.
          Je confirme que LWS est un excellent hébergeur. J’ai déjà 4 sites chez eux, jzmais un problème.
          Ca change d’OVH qui met en panne se-preparer-aux-crises de plus en plus souvent, toujours toujours toujours par des initiatives et abus de cet hébergeur. Ca devient un n’importe quoi monstrueux. C’est devenu impossible de travailler avec. Pire que pas fiable. C’est carrément un hébergeur qui interromp le service sans prévenir et sans raison valable.

          • PasD'InspirationPourLeNom dit :

            Ah et j’ai oublié la TuxFamily également. Il s’agit d’une association qui héberge gratuitement les sites dont le contenu est sous une des licences libres.
            Leurs services sont bons – parfois même sur certains points meilleurs que les hébergements classiques.

  2. ca va péter dit :

    Tu as raison sur toute la ligne Alex.
    Et je pense que les choses ne vont pas tarder à se précipiter.

    Les états vont déclencher des guerres un peu partout pour liquider une partie des populations, elles éclateront sans réels casus belli, mais pour des petits rien, juste parce que les élites oeuvrent de concert à la liquidation des masses.

    les crack économiques, c’est toujours octobre voir mi-novembre pour cette année. J’ai pas d’actions en bourse, mais ceux qui en auraient, barrez-vous sans trop perdre de temps.
    Pour les famines, prévoyez pour Février 2018.
    C’est toujours après les soldes dans les magasins que ça pète, les élites ont la facheuse manie de répéter le calendrier d’une crise sur l’autre. Le peuple finit par comprendre…

  3. jami dit :

    Il semble qu’effectivement on se dirige vers le scénario qu’Albert Pike a décrit.Pour les muzz se sera al malhama.La guerre du sionisme politique contre l’islam sera accompagnée d’émeutes etc etc…Je me demande même parfois si dans le cerveau détraqué de certains ,les migrants ne sont pas en Europe pour pouvoir être plus facilement éliminés…avec nous d’ailleurs.Beaucoup de gens sont si inconséquents que je ne vois plus que des survivalistes.
    On parle aquaponie ,permaculture,génératrices,élevage etc…Pour les poules,il faut du grain.Concernant les mouettes il vaut mieux manger les oeufs.A mon avis le chat est un très bon animal de compagnie,il dégage les rongeurs,mais aussi serpents,araignées etc.
    Pour l’élevage,on se concentre sur le cochon d’inde,il est plus robuste que le lapin et très facile à élever(ne pas mettre le chat dans la même cage). Mais tu as raison on ne parvient pas à l’autonomie alimentaire.Je ne connais qu’une seule personne qui soit entièrement autonome d’un point de vue électrique(production éolienne),mais il a besoin de carburant pour rouler.
    En fait ces discussions montrent,que nous aurions du mutualiser,nos investissements depuis plus longtemps.
    Bonne soirée

    • Ilhys dit :

      Jami, je ne demande si mutualiser est finalement une bonne idée, plus le groupe s’agrandit, plus il attire la convoitise, la jalousie, la peur etc…Il me semble qu’il devient plus facile à éliminer.
      Je vous lis souvent, je n’ai pas votre niveau bien loin de là, mais toutes vos remarques m’apprennent beaucoup.
      Je suis d’accord avec Alexandre dans son précédent post, voter ne sert à rien, finalement, on n’est pas bien loin de l’époque grecque qui a inventé la « démocratie » mais dont les esclaves et le petit peuple n’avaient pas le droit de cité, de même qu’en monarchie. On a juste changé les noms. Entreprises, travailleurs, banques, président…
      J’apprends doucement à me passer du superflu, voilà le vrai droit de vote. Si vous n’avez plus besoin de ceux « d’en dessus » nul besoin de se déplacer aux urnes.
      Après je peux me tromper.
      Par contre, je me demande vraiment s’il est possible, en cas d’effondrement, de survivre si on n’est pas en campagne. Comment se passer du système si tu n’as pas de quoi t’acheter ton terrain aujourd’hui ?
      Je boucle sur ce point, je ne vois pas comment en sortir. Il te faut forcément l’intervention de la banque pour te procurer le terrain (= toit, ressources, nourriture). Qu’est-ce qui pourra les empêcher une fois l’effondrement arrivé, de te réquisitionner ce pourquoi tu n’as pas fini de payer ?
      Merci en tout cas pour ce que vous faites, merci Alexandre de tout ce précieux travail, il est utile, je te le garantie.

      • PasD'InspirationPourLeNom dit :

        Bonsoir,
        Juste un petit élément de réponse :
        Actuellement certains terrains coûtent à peine 5000€ (voire quelques petites variations selon la taille). Certaines maisons sont mises à la vente pour 20000€ tout au plus. J’en ai vues personnellement à 12000€ pour 150m2, avec dépendances de surcroît.
        Il faut simplement savoir où acheter et s’il on est prêt à se déplacer dans ces régions (je pense notamment à la diagonale du vide). Même pas besoin de prêt bancaire selon le cas.
        Pour la nourriture, on peut essayer d’en produire soi-même. Petit à petit ça pourrait porter ses fruits.

        Enfin bref, chaque problème devrait avoir sa/ses solution(s). Il s’agit d’être débrouillard(e) et de garder la tête froide.

        Bien cordialement.

        • Ilhys dit :

          Oui, j’ai observé comme toi ce que tu dis, Ardèche, Auvergne, Dordogne (d’où je viens), Aveyron, il est facile de trouver des coins pas trop chers (préférence pour le Sud Ouest).
          Après l’obstacle c’est de la jouer quitte ou double, préparer les choses en cas d’effondrement, mais si jamais ça ne tombe pas tout de suite, pouvoir garder une activité professionnelle, donc pas à 2h de route non plus d’un centre actif.
          Si tu ne vis pas éloigné de tout (avec voisins potentiels donc), impossible de construire quelque chose sans passer par les moyens légaux, donc par la pompe à fric, même pour une maisonnette de 60 m².
          Je complète également ce que dis Clovis : dans le Var, voilà deux ans qu’il n’a pas plu de tout l’hiver, (après trois années d’inondations) l’an dernier toutes mes tomates avaient le cul noir, je me suis faite avoir, j’avais peu arrosé. Résultat un superbe feuillage trompeur et quasi aucune tomate. J’ai pensé au déficit en calcium, mais cette année elles poussent normalement, donc obligée d’arroser très régulièrement. Je ne me souviens plus de la dernière fois où j’ai vu une vraie bonne pluie ce printemps…

          • PasD'InspirationPourLeNom dit :

            Perso je suis d’Avignon (mais vraiment bien en ville), pourtant je ne compte pas du tout acheter ici. C’est vrai que voilà on est très attachés à notre bon Sud etc. , mais au bout d’un moment il faut savoir faire des choix pour sa préparation ; donc entre attendre plusieurs dizaines d’années pour acheter vers chez nous et avoir une base fonctionnelle le plus rapidement possible, je préfère personnellement acheter ailleurs.

            Si tu cherches un peu plus haut que les zones que tu as citées, tu peux effectivement trouver ce genre de maisons, même au centre-ville d’un village. Il n’est pas question de s’installer en Creuse non plus (quoique pourquoi pas ?) mais un peu plus haut ils ont des tarifs vraiment attractifs. Ça peut aussi servir de maison secondaire en attendant d’acheter sa résidence principale. Ils n’ont pas notre soleil par ailleurs.

            Enfin bref, comme je disais le tout est d’être prêt à aller dans ces régions. À force de chercher tu trouveras bien quelque chose de sympathique pour ton cas – mais il faudrait peut-être aussi faire des concessions si l’on a pas la somme suffisante.

            Je te souhaite de la réussite.
            Bonne journée.

            • Alexandre dit :

              Cette vidéo est la meilleure que j’ai vue sur l’achat d’un terrain dans la situation actuelle en France :

            • Krist50 dit :

              Salut j’etais natif d’ avignon jai tout quitter , boulot et vendu maison plur me barrer pres du mont st michel en normandie , ici pas quasiment pas d’invasion, on mange naturelle , plein de ferme . Je pense avoir donner 15 ans d’esperance de vie supplémentaires a mes enfants. Jy suis depuis 2012 , et je commence a voir des gens revenir dans la région. Des gens qui ont tenté l’ expérience du sud reviennent dégoûté par une invasion qu’ils ne connaissaient pas dans leur region d’ origine. Ma famille qui est sur avignon reve de venir en normandie ou bretagne…

  4. Clovis dit :

    Parmi tous les gens que je connais je ne connais personne d’autonome. Moi y compris.
    Pendant les jours de canicule mon jardin consomme 1 m3 tous les trois jours et je n’arrose pas la pelouse.
    Ni les patates et haricots paillés par 15 cm de mulch.
    Mais juste mes 60 pieds de tomates, autant de choux, une dizaine de poivrons et piments, une quinzaine de cucurbitacées diverses, 30 salades en rotation.
    Et seulement un arrosage un jour sur trois des rangées de radis, de betteraves rouges, d’oignons, d’échalotes, carottes et j’en oublie…
    Ah oui ! les fleurs et plantes d’ornement ! J’en ai plus de 150 qui biberonnent telles des terrassiers sous le cagnard , mais bon, elles le méritent tellement mes petites beautés…

    Et depuis l’année derniere ils m’ont installé un compteur à eau qui s’affole à l’infini : fini les forfaits jardin illimité, damned ! Ils pensent vraiment à tout hein ces ronds de cuirs !!

    • Clovis dit :

      Avant que les jardiniers en herbe me tombent dessus comme la misère sur le pauvre monde en me disant qu’on arrose pas les tomates en production – ce qui est vrai en temps normal – et qu’il faut les planter profond à 20cm de profondeur là ou le sol reste bien humide je précise que par chez nous il n’a quasiment pas plu ni neigé de tout d’hivers et que le sous sol était déjà en état déficit hydrique comme jamais vu ce printemps et que la sécheresse s’acharne présentement ( tous les orages sont tombés plus ou moins à coté de mon patelin, c’est un peu comme dans Manon des sources où la Pointe du Saint Esprit dispersait la manne du ciel pour emmerder le pauvre bossu).
      Donc j’ai planté mes pieds en défonçant à 30 cm à la pioche et j’ai paillé aussi mes tomates et cucurbitacées.
      Et aussi paillé mes carottes, oignons, betteraves, fleurs, etc. L’économie d’eau est énorme par rapport à un sol biné nu mais vu les circonstances faut quand même jouer ce qu’il faut de l’arrosoir, mon grand plaisir du soir…

      • pierrre dit :

        en parlant de compteur avec ce que tu trouve sur ce sitehttp://www.niled.fr/Somm_B.html tu fait de sacré économie de jus ,, que ces voleurs nous vendent a prix d or

    • pierrre dit :

      tu sais pas comment bloquer un compteur ? c est facile pourtant !

      • Clovis dit :

        Ce sont les tous nouveaux, ici pas de molette blocable avec un petit serre joint.
        Quant au mécanisme interne il est désormais plastifié donc un aimant ne l’entrave non plus.
        Mais si tu connais une autre astuce je suis tout ouïe 🙂

        Le seul truc que je vois ce serait de se procurer des scellés afin de pouvoir le remonter dans l’autre sens un mois sur trois, j’ai bon ?…

        • pierrre dit :

          slt , si tu peux fermer l arrivé d eau , tu le démonte te tu le retourne , si pas possible de le retourner , tu ferme l eau ,tu le dévisse et tu mets a l intérieur un fil de fer de torsadé pour bloquer un peu ou plus !

        • pierrre dit :

          slt , si tu peux fermer l arrivé d eau , tu le démonte te tu le retourne , si pas possible de le retourner , tu ferme l eau ,tu le dévisse et tu mets a l intérieur un fil de fer de torsadé pour bloquer un peu ou plus ! au sujet des scellés j ai tout ce que tu veux , si tu en as besoin , je t en donne gratos

          • Clovis dit :

            Yes !
            Mais pas gratos Pierre, lorsque tu passes en Alsace je te filerais tomates, courgettes, concombres, salades, radis, melons, etc etc, j’en ai plein à plus que savoir en faire.
            Si tu passe en hivers j’aurais que du gewurztraminer en stock ( de ma production aussi) mais c’est du bon fait avec amour hein…

            Alexandre a mes coordonnées, je pense qu’il se fera un plaisir de te les donner de façon discrète 🙂

  5. isidor dit :

    Salut à tous,

    Juste une petite précision pour Alexandre, les protéines il y en a dans les légumes, légumineuses, céréales…

    Depuis 6 ans nous sommes devenus « survivaliste » et en voyant les difficultés de l’élevage (nourriture, rendement énergétique, maladie, place…) Nous nous sommes essayé au végétarisme. Cela fait 4 ans maintenant et nous sommes en pleine forme (Nous avons eu un autre enfant durant cette période, les résultats sanguins de ma femme était excellent (pas de carence en Fer notamment) alors que pour notre premier enfant, avec un régime alimentaire classique, ces examens sanguins n’etaient pas bon (carence en fer, magnésium, …)

    Cela ouvre plein de nouveaux horizons (les arbres negligés dont les feuilles sont comestibles,…)
    Pour finir je vous invite à cultiver et à vous renseigner sur une mauvaise herbe que tout le monde déteste: les orties (une vraie merveille)

    Bon courage pour la suite,

    Isidor

    • jami dit :

      Je suis d’accord avec toi Isidor,même si je ne suis pas végétarien à 100%. Lors du dernier test pour évaluer la durée des stocks,j’ai constaté qu’il faut pratiquement 20à25% de quantité de céréales raffinées de plus que si je consomme des céréales semi-complètes.Accompagnées de légumineuses,même en conserves et de source de chlorophylle(orties,roquette,pissenlit,plantain,pourpier…)On se sens même mieux,qu’avec le régime « normal ».
      Pour la viande,une fois salés,les magrets de canards peuvent être mis à sécher dans un vieux réfrigérateur( qui fonctionne) direct sur la grille,puis placés sous vide.
      Pour les légumes de types tomates on peut transformer,une carcasse de voiture en séchoir,vous voyez que la canicule a du bon .Bonne soirée

      • Clovis dit :

        Kouâ ?! Hein !!?

        Une carcasse de bagnole en guise de séchoir !! Ouais mais on est pas des rabouins ou des manouches il me semble !!!

        Voici ce que les jardiniers occidentaux civilisés utilisent lorsqu’ils produisent à foison ( 3 heures de main d’œuvre pour quelques décennies d’utilisation ) :

        https://www.youtube.com/watch?v=LT0-xe5qUSI

        😉

        • Alexandre dit :

          On peut aussi utiliser une serre. Il y en a des pas chères du tout chez amazon, à condition d’acheter hors saison, quand le prix est divisé par deux.

          Personnellement j’ai acheté trois différentes tailles de serres en plastique pour quelques dizaines d’euros. La plus grande a une température plus stable, donc elle sert pour les petites plantes, les semis, les boutures, mais aussi stocker les sacs de terreau et les graines des poules.
          Celle à côté, un peu plus petite, chauffe très vite et très fort. C’est intenable. Donc elle ne contient que les pots et les outils.
          … et justement, je pensais l’utiliser comme séchoir, vu que c’est exactement la température qu’il faut. Entre 40 et un peu plus de 70 degrés, en fonction de la hauteur. Les étagères les plus hautes sont les plus chaudes.
          On peut ouvrir la porte en plastique pour refroidir, ou la fermer plus ou moins pour encore faire grimper la température.

          … mais je ne pourrai pas tester cette année. Pour le moment j’ai trop peu de choses qui sortent du potager. Les fruits sont minuscules. Le seul truc qui donne super bien pour le moment, c’est un prunier sauvage qui a poussé tout seul mais dont les fruits sont un peu amers. Ca doit être une variété pour faire des confitures, en ajoutant plein de sucre.
          … donc à l’automne je vais profiter de son tronc super efficace pour y faire une greffe de plusieurs fruitiers qui ont bon goût. C’est pas perdu. Une bonne racine bien vigoureuse, c’est un cadeau de la nature.

          • Clovis dit :

            Oublie Amazon et leurs merdes de pseudo serres qu’ils vendent.
            Une serre après tout ce c’est juste une structure et du film maraicher. Autant qu’elle soit vraiment solide ;
            Dans n’importe quelle scierie tu trouves des solives et des lattes pour quelques modestes deniers si tu payes en liquide.
            Et le film maraicher en 8 mètres de large se trouve dans n’importe quelle coopérative agricole à prix dérisoire ( pas besoin d’être coopérateur pour s’approvisionner, vous payez en « NS » et en liquide ( NS ça veut dire en terme comptable en « Non Sociétaire »).
            Et là on peut vraiment optimiser à mesure la superficie à implanter selon chaque nature de terrain…

            Pour le reste – la grosseur des fruits et légumes – je ne dirais qu’un truc : pensez fumier de cheval et purin d’orties ; deux choses qui ne coutent rien et qui font miracles ( je vins de commencer à récolter mes rates et elles sont aussi quasiment grosses que des patates nouvelles.

            Mes minuscules plants de tomates achetés 2.70 euros la barquettes de six font à présent 1.80 mètres en moyennes avec 4 branches fructifères/pied et ils monteront à 2.5 mètres avec 8 fructifères d’ici 3 semaines sauf cas de grêle ou de bombardement atomique ( je cueille avec échelle, eh ouais !)…

        • jami dit :

          Je suis en train de faire un étude sur la consommation et sur les quantités à envisager car je n’ai pas vocation à me transformer en épicier.
          Il semble que la quantité de céréale soit de 55kg par personne et par an.
          Pour les fruits et légumes,les plus populaire sont la pomme 16kg orange et bananes 10kg,poire et pêche 5kg.Pour ma région pomme poire raisin et figue cela ira bien soit en gros 50Kg pour un ménage.
          Compte tenu de la saisonnalité tu peux entrevoir la taille du séchoir qui n’a rien à voir avec l’abri à bergeronnette que tu as mis en ligne.
          Idem pour les tomates 14 kg par an oignons 5kg(la à mon avis il va falloir changer d’habitude alimentaire.
          89% des consommateurs font leurs courses une ou deux fois par semaine(des fois plus souvent encore)ce qui les rend très dépendant.Et donc en cas de rupture…
          A mon avis il faut être en mesure de constituer un stock durable le plus vite possible en évitant les lieux les plus fréquentés.
          Les lieux de production me semblent donc indiqués.
          De la même façon j’essaie de déterminer non pas la route du rhum,mais celles du sel et de l’huile(noix,colza,tournesol…pour ma région).
          Malheureusement n’est pas manouche qui veut et des distances qui aujourd’hui semblent courtes peuvent demain devenir interminables.
          Mon idée est donc la suivante se concentrer sur la capacité de transformation de produits disponibles plus que sur le stockage de boites(si ce n’est comme monnaie d’échange).
          Il se peut que certaines solutions ne soient pas esthétiques,mais la déco ne semble pas préoccuper les habitants de pays en guerre.
          J’ai bien peur que les chicanes faites avec des véhicules hors d’état ne deviennent un must pour certains lotissement….
          Bonne soirée

          • Clovis dit :

            « Compte tenu de la saisonnalité tu peux entrevoir la taille du séchoir qui n’a rien à voir avec l’abri à bergeronnette que tu as mis en ligne. »

            Ah ha Jami !
            Oui mais nan.
            Mon abris a bergeronnettes – certes modeste mais étudié pour la cause-, fait 80cm x 127 et contient 12 plateaux.
            Je te dé-sèche 40 kilos de denrées en trois jours sans forcer sauf s’il drache tous les jours ou si l’apocalypse finale s’en venait à enténébrer les cieux ce qui ne devrait plus trop tarder avec un peu de chance afin de nous débarrasser de ces fumiers d’encravatés parasites et des hordes impies décérébrées qu’ils s’entêtent à faire abouler en nos contrées chrétiennes .
            Gageons qu’en en ces deux cas précis, même un autobus en guise séchoir ne ferais pas le boulot non plus…
            🙂 !

  6. ben dit :

    Bonsoir, j’adore lire tout ça. Même les commentaires! J’ai juste une question: Comment aroser des plantations avec une eau pure? Je m’explique vite fait. Je voudrais commencer à planter et me nourir grâce à mon jardin. Mais l’eau est polluée. Je parle de l’eau du robinet, pas l’eau de pluie…je me demande laquelle est la pire..Donc comment arroser?

    Bon courage à tous et merci d’avance pour les réponses.

    • RV dit :

      pour ma part je recueil l’eau de pluie ds des futs de 10L et au fond je met un bon morceaux de feraille ( type vieux brûleur de gazinière) : pas de moustiques ds les futs et les plantes adorent une eau ferrugineuse. si je dois compléter en eau de ville j’attend que le chlore s’évapore ( 2-3j) avant d’arroser.

    • PasD'InspirationPourLeNom dit :

      Bonsoir,
      À mon avis, l’eau de pluie est « la moins pire ». Cependant on peut aussi prendre en compte que l’eau présente sur Terre s’évapore, formant un amas de particules qui donnent des nuages. Nuages dont le poids devient plus conséquent au fur et à mesure que d’autres particules évaporées s’allient, et se transforment finalement en pluie. Grosso modo.
      On pourrait alors se demander si l’une est vraiment plus bénéfique que l’autre ; mais l’eau de pluie semble garder l’avantage par rapport à celle du robinet.

      En tout cas, il faudrait s’informer sur la filtration d’eau. Diverses possibilités existent à ce sujet.
      À savoir que, même si instinctivement, on pense à faire bouir notre eau pour l’en débarrasser de toute nocivité, l’ébullition n’affecte que les organismes vivants. C’est-à-dire que vous serez sûr(e) qu’elle ne contient aucune bactérie etc., par contre cela n’élimine pas les autres particules présentes (comme le calcaire par exemple). Cela peut tout de même constituer un premier pas vers une eau plus propre.
      Je ne pense cependant pas que l’on puisse atteindre la pureté en tant que telle car pour obtenir un corps pur, il faudrait que votre eau ne contienne que des molécules H2O. On peut essayer de s’en rapprocher à notre échelle mais ce ne sera jamais aussi précis qu’en laboratoire.

      En bref : se renseigner sur la filtration d’eau pour atteindre le meilleur niveau possible de propreté.

      Bonne continuation.

      • Pat dit :

        Je lis ce blog passionnant depuis quelques temps déjà.
        Pour avoir de l’eau plus pure, j’utilise un filtre Berkey.
        Il filtre à presque 99% ~300 substances toxiques qui sont présentes
        dans l’eau du robinet, et ce, où que l’on se trouve en France.
        Je pense que si je la bois, les plantes le peuvent aussi …

      • Alexandre dit :

        C’est justement le sujet qui occupe une grande partie de mon temps depuis environ 8 mois, et qui contribue au fait que tous mes projets semblent en pause ou avancer au ralenti. C’est tellement important. C’est quelque chose qui nous dépasse tous et dépasse tous les sujets. C’est prioritaire, tant que j’ai les idées pour avancer.
        J’en suis déjà à une soixantaine de prototypes.

        Le manque d’accès à l’eau potable est la première cause de mortalité sur la planète.

        Dans les pays riches, l’eau « potable » est contaminée par des milliers de produits de pays riches, médicaments, pilules anticonceptionnelle, conservateurs, pesticides, fluor, aluminium, mercure…
        C’est une préoccupation grandissante du commerce, sauf qu’en réalité les carafes filtrantes n’enlèvent quasiment pas les pires toxiques, et en rajoutent même.

        Il y a une solution super efficace pour obtenir de l’eau pure, c’est la distillation. Au lieu d’enlever quelques éléments dans l’eau, on enlève l’eau. On chauffe, l’eau part en vapeur, que l’on récupère après condensation sur une surface froide. Tous les polluants restent dans le premier bac. On récupère de l’eau parfaitement pure.
        Normalement c’est tellement gourmand en énergie que c’est difficile à faire. Sauf que je suis passionné d’énergies libres et je sais déjà comment exploiter gratuitement la lumière… et ce que j’ai vu il y a quelques jours confirme que c’est des milliers d’heures bien employées, à cause du soleil devenu blanc.
        Ce que j’ai vu est dingue. J’ai un thermomètre électronique pour tester l’efficacité de mes prototypes, ou mes échecs, et donc avoir des mesures précises pour corriger le tir. Par exemple au départ je comptais valoriser les bouteilles en plastique qui sont des déchets abondants partout sur la planète pour rendre l’eau potable même dans les pays les plus pauvres, mais le rendement est carrément ridicule, alors je suis parti dans plusieurs autres directions. Je publierai les plans et les photos très bientôt.

        … et donc le truc fou que j’ai vu la semaine dernière, pendant la canicule, quand il faisait 37 degrés chez moi, c’est que la terre au soleil était à 68 degrés. Normal que les plantes meurent.

        Grâce au soleil blanc, on a une source quotidienne d’UV surpuissants, gratuits, pour potabiliser l’eau, pour les survivalistes, les pays riches, les pays pauvres, le monde entier.
        C’est pas qu’une source d’explosion de cancers, c’est aussi de l’énergie propre et utilisable gratuitement par n’importe qui.

        • Alexandre dit :

          Quelques jours après avoir vu la température de la terre au soleil à 68 degrés, j’ai regardé tous les nombreux différents modèles de thermomètres de jardin, à la jardinerie du bas de ma rue. C’est bien ce qui m’avait semblé, ce n’est pas du tout une température normale.
          Tous les thermomètres (et il y avait beaucoup de modèles différents) étaient gradués jusqu’à 50 ou 55 degrés. Un seul modèle allait jusqu’à 60. Ca veut dire que tous les thermomètres de jardin vendu actuellement auraient éclaté s’il étaient restés au soleil, la semaine dernière, pendant la canicule, près de Marseille.
          Ca montre la violence du changement climatique et la puissance actuelle du soleil blanc. Tous les effets sont complètement hors normes.

        • PasD'InspirationPourLeNom dit :

          Bonjour,
          J’ai lu vos travaux sur l’exploitation d’énergie libre. C’est du très bon.
          Il est vrai qu’en couplant ça au procédé de distillation, on peut arriver à d’excellents résultats. Un problème que j’y vois par contre est le fait que le distillat se retrouve libéré des composés solides uniquement. Il faudrait donc trouver une solution pour l’en débarrasser des autres formes de constituants. Je pense notamment aux techniques plus complexes, comme celle permettant d’obtenir de l’eau de vie à partir du vin par exemple.

          En tout cas, j’attends avec impatience vos prochains articles.

    • Alexandre dit :

      Pour le jardin il n’y a quasiment pas de solution, c’est à trop grande échelle.

      Depuis vigipirate plus plus plus plus plus plus, re plus, méga rouge, l’eau « potable » est encore plus chlorée qu’avant. C’est à un niveau que ça attaque les organes internes et ça tue beaucoup de plantes.

      Il y a des agriculteurs qui laissent l’eau « potable » empoisonnée des réseaux publics, reposer et respirer au moins une journée dans de grandes cuves ou des mares, pour que le chlore s’évapore. C’est quand même beaucoup de contraintes en plus, notamment pour un arrosage sans pression, donc avec obligation d’avoir une pompe en plus, des cuves, etc…
      Personnellement quand la semaine dernière j’ai entendu les infos parler de deux départements sur trois en limitation d’eau, j’ai immédiatement rempli à bloc une de mes deux dernières cuves, sur le réseau d’eau, sans attendre la pluie, pour avoir de l’eau stockée au cas où.
      Je n’ai pas remis l’énorme bouchon sur la cuve. J’ai laissé ouvert pour que le chlore s’évacue, mais sous un tissus pour empêcher les moustiques de venir pondre. Cette eau est maintenant sans chlore, mais il y a quand même tous les autres polluants.

      Les plantes qui survivent à l’eau toxique « potable » du réseau public et au climat fou, filtrent en grande partie les substances en traversant les racines, les troncs, les tiges…
      Les fruits et légumes contiennent moins de poisons que l’eau qui les fait pousser… ou qui les tue, mais honnêtement, pour le moment on n’a absolument pas le choix. Soit on arrose à l’eau empoisonnée, soit les plantes brûlent en un clin d’oeil.

      • Alexandre dit :

        Pour ceux qui ne connaissent pas les effets du chlore, cette vidéo sur une sardine dans de la javel donne à réfléchir :

      • Clovis dit :

        Jamais pensé à ça ; je veux die au chlore dans l’eau de réseau.
        Mais un vrai jardinier n’arrose jamais ses plantes avec de l’eau sortie du robinet ;
        Quand j’étais gosse mon père me disait qu’il ne faut arroser les plantes qu’avec de l’eau tempérée, cad qu’il remplissait de flotte une vieille baignoire en taule la veuille pour l’utiliser le soir lendemain.
        Juste pour épouser l’activité physiologique naturelle des plantes.

        Perso, vu mes modestes résultats, j’aime à croire que que les plantes ne sont pas aussi connes pour s’intoxiquer au fluor ou au chlore.
        Croyez le ou pas mais elles savent ce qu’elles font. Et plusieurs centaines de millions d’années elles en ont vu des éruptions apocalyptique de volcans cracheurs de métaux lourds et d’acides sulfurique.

        Je m’y connais un peu en en plantes, c’est mon métier. Dépassez n’importe quelle dose d’intrant chimique qui et elles ne l’absorberont tout simplement pas sauf herbicides de synthèses ( et encore elles y résistent de plus en plus étonnement!), ça c’est du prouvé en labo et et du vécu en réel. Les insectes sont encore plus balaises. Et les rats. Et les corbeaux.
        Je suis formel : les socialistes, les francs maçons et les mahométans crèveront avant.

        Mouais, les plantes préexistaient à l’espèce humaine et mon petit doigt me dit qu’elles sont divinement paramétrées.

        Oh puis merde, je vais vous dire la vérité, c’est encore pis que ce que vous imaginiez et elle ne fait jamais plaisir à entendre mais bon tant pis, on est entre nous et personne ne voudra la croire :
        Nos tomates cerises fussent-elles labellisées « bio », nos haricots jaunes extra beurre sans fils ou encore nos choux fleurs n’ont rien à foutre dans ce que nous appelons vaniteusement « nos jardins ».
        Encore beaucoup moins dans les serres industrielles qui inondent nos supermarchés.
        Du point de vue de la nature ces plantes artificielles n’ont tout simplement rien à foutre là, point barre.
        Et je sais de quoi je cause vu que j’ai arraché 12 choux fleurs infectés par la mouche du même nom et que ces putes de limaces dégueulasses que j’éventre au couteau de combat lorsque je les rencontre m’ont dévorées il y a deux semaines le cœur de 23 feuilles de chênes en un seul week-end…

        • Ilhys dit :

          Clovis, je ne sais pas si j’ai mal compris, mais qu’est-ce que tu entends par là exactement (dernier paragraphe) ?
          Je veux bien croire que beaucoup de variétés potagères sont des résultats de manipulation, certes à moindre échelle que les F1 et conneries du genre (rien qu’à regarder sur Kokopelli l’historique de leurs graines : obtenu par Machin en 1950 etc, etc…) mais du coup, tu préconises quoi finalement ?
          Personnellement, je jardin je n’y connais rien, j’apprends parce que faire pousser sa nourriture c’est devenu vital, pas que pour moi, les jeunes de la vingtaine et la trentaine autour de moi, tous s’y mettent, sur les balcons, les coins de terrasses, sur les rebords de radiateur…
          Quelles variétés utiliser, pourquoi ? Où les trouver pour être sûre qu’on ne passe pas à côté d’un truc essentiel ?
          Quand on ne sait pas vraiment, on essaye, mais j’ai l’impression que ça peut être un effet de mode, je pense à la ronde des tomates qu’on trouve de partout depuis quelques années, des rouges, noires, vertes etc…comment prouver la quelle est la meilleure, la plus nutritive, à moins de les faire tester soi-même en labo ? D’autant que maintenant même des hybrides de ces variétés là se trouvent sur le marché.

          • Clovis dit :

            Je préconise d’emblée de planter le double afin de faire face aux éventuelles pertes engendrées par les nuisibles, maladies cryptogamiques et possibles aléas climatiques.

            Pour une famille avec deux gosses il faut au minimum un terrain d’une quinzaines d’ares ou 4 ares par tête de pipe, un strict minimum.

            Et du fumier de cheval de préférence, ou d’âne, de chèvre ou de brebis ; Une tonne/are/an et c’est l’abondance des récoltes assurée ( il y a une semaine j’ai rentré mes délicieuses rates et elles avaient une taille moyenne double à triple de celles que l’on trouve dans le commerce ; sur seulement 16 m2 j’ai récolté 30 kilos. Hier j’ai fini de cueillir ma première série de haricots jaunes nains : pour 12 mètres linéaires de cultures j’ai totalisé quelques 17 kilos dont les 3/4 sont déjà conditionnés en bocaux pour lactofermentation.)

            Il faut du paillage également pour éviter de gaspiller trop de flotte et pour que les lombrics s’en donnent à cœur joie.

            Tu me demandes par exemple quelle variété de tomates est la plus nutritive.
            Elles le sont toutes si elles trouvent sous leurs racines une terre bien entretenue, de sorte que la première question qu’il faut se poser avant de s’intéresser à son ventre est :
            Que vais-je apporter à mon sol, aux lombrics aux microorganismes et donc à mes cultures chéries ?
            La loi est aussi universelle qu’implacable : pour recevoir il convient de donner généreusement.

            Le jardin à mon sens, outre une source remarquable d’approvisionnement alimentaire, est avant tout l’activité et le passe temps le plus noble et ludique qui soit.

            Du reste, lorsque l’on demanda à Sri Aurobindo « qui est Dieu? » il répondit : « Dieu est un éternel enfant jouant le jeu éternel dans l’éternel jardin. »

            • Clovis dit :

              Oups, je me corrige ;

              je voulais dire « 1t de fumier de cheval/10ares/an », ou si vous préférez 1 kilos par m2 ( si votre jardin n’a jamais vu de fumier depuis des années vous pouvez tripler la dose sans problème.

              Et si vous ne connaissez personne qui élève des bestiaux et ne savez pas où trouver de l’or brun gratos, c’est que vous n’avez pas pensé à débarrasser les zoos et autres parcs animaliers qui croulent sous des quantités de fertilisants naturels de premier choix.

              Parait que les tomates adorent le fumier de tigre, ça les fait rugir.
              Ou rougir ? je sais plus bien…

  7. chevrotineDom dit :

    Je crois que j’ai compris comment faire. J’avais un forum d’autodéfense avant de tomber très malade. J’ai encore les sauvegardes. Je vais le relancer. Mais chez un hébergeur américain, donc qui respecte la liberté de parole et qui ne collaborera pas avec les « juges » islamistes. Aucune adresse IP donc identité ne sera divulguée à « la justice ».
    Tous les plus motivés pourront prendre contact directement entre eux pour se rassembler localement.
    Ca, peut être que ça ne prendra qu’une semaine. C’est presque prêt.

    J’attend avec impatience ton prochain article car maintenant il faut se regrouper.

  8. gabhell dit :

    bonjour cela fait quelques années que j’ai un petit potager en centre ville.
    je le surveille comme le lait sur le feu: matin midi, et soir. car les nuisibles sont constamment a l’agachon:

    je sors le chien vers 23 h et je tue a la main des limaces, les escargots a la lampe frontale, cette année au printemps il m’ont bouffés en 1 seule nuit 50% de mes petits basilics;

    pourtant en hauteur dans des pots, jardinières,et protégés par de la cendre , mais avec la pluie les barrières ont baissés en efficacité.
    Sur les citronniers c’est les mineuses, les cochenilles, pucerons, sur les tomates et basilics c’est les noctuelles:

    saloperie de vers… verts qui ont la même couleur que les feuilles; vicieux au demeurant, ils sont cachés sous les feuilles .

    je ne traite pas en chimique: purain d’ortie et de prêle fait par moi même, savoir noir et alcool pour les cochenilles , et beaucoup de surveillance , et élimination a la main!

    Mais le pire c’est chez ma sœur, elle a une villa et un beau terrain prés d’un parc naturel,

    il y a neflier ,2 amandiers, 2 gros abricotiers, 2 cerisiers, des agrumes divers, citronniers , orangers , pamplemousses ,cedar, main de boudha etc
    je lui ai plante; tomates, salades concombres aubergines.

    un cerisier a été pillé en 24h jusque a la dernière cerise,

    rats et pies, quand aux tomates pareil: même vertes les rats les bouffent:
    sur 15 plants :noires crimée, ananas, cocktail,andines,cerises on a pu avoir 3 tomates!!! des andines cornues.

    j’avais planté deux noires de crimée prés de la maison ma soeur a 2 cokers et une berger suisse ils ont tué un seul rat .
    j’avais jamais vu autant de tomates sur ces deux pieds :plus de 40 tomates vertes et de bonne taille

    résultat :0 tomates: les rats ont tout décimé, même les amandes ils les ont bouffés avec la coque dure.les abricots énormes était plein de vers. berf la bérézina

    En ce moment je suis a fond sur les agrumes; greffes ,boutures ,pépins, j’expérimente c’est passionnant mais très long quand aux résultats.

    je me suis fait ma propre hormone de bouturage avec des branches de saule en macération aouf! très facile a faire

    dans mon jardin j’ai des dizaines de plantes condimentaires et médicinales et pourtant il ne fait que quelque mètre carrés:
    quand je vois le prix auquel ils vendent ça en jardinerie.

    je glane par ci par les des conseils; ce qui me manque ici a cannes c’est un « contact physique » avec des passionnés pour échanger plantes boutures conseils etc.

    en tout cas merci a Alexandre et aux autres contributeurs de partager leur expérience.

    • Alexandre dit :

      Une zone totalement infestée de rongeurs n’est pas forcément un problème, ça peut devenir une ressource avec les bons outils.
      Par exemple, avec ce piège à rats très facile à fabriquer :

      Les rongeurs peuvent devenir une abondante source gratuite d’aliments très sains pour les carnivores et omnivores domestiques (chiens, chats, cochons, poules…).

      Pendant la seconde guerre mondiale, et partout dans le monde où les gens souffrent de la faim, je suis sûr que beaucoup aimeraient connaitre l’existence de ce genre de pièges très faciles à fabriquer avec des matériaux de récupération très ordinaires.

      Pas forcément besoin de sortir l’artillerie lourde, bruyante, coûteuse et facile à se faire voler, comme dans cette vidéo débile (mais efficace) :

  9. Clovis dit :

    ?! ça fait froid dans le dos ton anecdote de rats mangeurs de tomates.
    Y a pas de chats chez vous ?!

    Pour les limaces, cette année j’ai perdu pleins de salades début printemps car j’avais acheté des granulées d’anti-limace « bio » dont elles ont dû faire leur dessert.
    Mais celui de synthèse est absolument radical et ne laisse a terme aucun résidu chimique néfaste. Les bactéries d’un sol riche bien entretenu sont capables de désintégrer n’importe quel saloperie, et qui plus est, jusqu’à des doses phénoménales.
    Sinon il y a le hérisson. Et la limace noire que l’on glane en foret par jours de pluie, prédatrice naturelle carnivore des autres gastéropodes. La limace noire les abouche telle une sangsue et les vide de leur fluide vital.

    Jamais eu de noctuelles non plus. Juste des moucherons à tomates suceurs de sève qu’on éradique avec les pièges collants a phéromones indispensables pour piéger l’ignoble et insidieuse mouche du choux ; ça c’est une vraie saloperie qui se reproduit aussi vite que les drosophiles et dont les larves dégueulasses ravagent la récolte en deux temps trois mouvement…

    • Clovis dit :

      J’oubliais le plus important. Laisse tomber l’élimination  » à la main » des nuisibles. cent fois mieux que le savon noir et le bicarbonate de soude il y a l’huile contenu dans la peau des agrumes. Si tu as déjà chopé une minuscule gouttelettes dans l’œil tu sauras de quoi je parle : c’est le produit dessiccateur par excellence qui agit par dessication foudroyante sur tous les insectes, mais faut y aller molo en dose because il peut bruler les feuille dès 1% de concentration.

      Donc. Tu prends un pillon pour écrabouiller tes écorces d’orange ( avec une lunette de protection hein), tu dilues ça à
      1 pour cent et tu fais un essai sur les poux de ta belle mère. Si les poux meurent mais qu’elle perd ses cheveux c’est qu’il faut diluer de moitié et refaire un test pour peaufiner le tir.
      Si les poux survivent et ta belle aussi, t’emmerde pas : passe le tout au lance flamme…

  10. gabhell dit :

    merci pour les conseils, la limace noire je vais en récupérer , il parait que la limace léopard est prédatrice aussi.

    @ Clovis dans mon jardinet j’ai une petite panthère noire elle est efficace, et comme je suis en centre ville il y a plein de chats autour ;
    les rats n’ont pas la belle vie.

    mais chez ma sœur ya rien, elle aimerait avoir un chat pour réguler vu que cette année elle a eu 99% de perte:
    mais elle a peur qu il se fasse bouffer par le berger allemand de la voisine, ses cockers sont habitués au chats elle en avait dans son ancienne villa.

    en ce moment dans son terrain il y a un gigantesque agave americana
    il est en floraison:
    la hampe fait 8 mètres de haut avec pleins de fleurs jaunes dégoulinantes de sucre;
    je contemple le ballet incessant des frelons autour des fleurs, ils sont une 50 aine a se relayer,parfois plus
    certains se battent mais pas a mort: c’est un sacre spectacle je suis suis un banc sur une terrasse en surplomb,

    a 3 m presque a leur hauteur ;ils sont pas agressifs(pour le moment).

  11. jami dit :

    Certains pièges sont plus pratiques,enfin il me semble et peuvent être utilisés pour d’autres animaux (lapins fouines etc)je ne suis pas certain que ce soit légal.L’animal est en outre récupéré vivant ce qui permet de le relâcher ailleurs,ou de commencer un élevage.
    Il y a bien des gens qui font venir des nuisibles du monde entier,genre écrevisse de Louisiane ou grenouille taureau…https://www.googleadservices.com/pagead/aclk?sa=L&ai=DChcSEwiTjsyFm4nVAhVCuxsKHSRJDoIYABAJGgJ3bA&ohost=www.google.fr&cid=CAASEuRoAhrX7TbqgWE3U7eCIJhe1Q&sig=AOD64_0ztPXD4Bmod9qHnKa-tV1j5VDQ2w&ctype=5&rct=j&q=&ved=0ahUKEwici8iFm4nVAhVGuBoKHZyxAd0Q9aACCDI&adurl=
    Bonne soirée

    • Alexandre dit :

      Que ce soit légal, personnellement maintenant je m’en fous.
      L’extermination de 11 millions de bébés français dans le ventre de leurs mères, c’est légal, d’après les francs-maçons, sans jamais avoir demandé l’avis du peuple. Le pillage des organes de tous les morts français pour alimenter un trafic international d’organes, pareil.
      Les centaines d’impôts confiscatoires, pareil.

      … donc, maintenant je suis prêt à aller au conflit pour tout. L’argument numéro 1 est que le peuple n’a jamais autorisé cela.
      On va s’amuser bientôt.
      Si les choses se passent comme je l’espère, l’année prochaine je vais automatiser des centaines de milliers de plaintes contre les crimes les plus graves commis sur les français. Le tout publié internationalement sur un site inaccessible à « la justice » française.

  12. Sophie B dit :

    Bonsoir Alexandre, bonsoir Jami, Clovis et à toutes et tous. Même si je ‘discute’ plus avec vous, je vous lis et c’est toujours un plaisir ;-).
    Un petit HS pour vous demander si vous êtes au courant du sort qui a été réservé à la famille Lesteven ? C’est tout récent, ça se passe chez nous en France….
    Comme dit Jami, bonne soiree et …gardez-vous, avant que l’on nous garde…

  13. jami dit :

    Salut Sophie,j’ai vu les problèmes de cette famille sur une vidéo à Boris le Lay.Il y a plus de trente ans j’avais eu un souci similaire,sauf que moi je voulais juste manger peinard au restaurant universitaire,et que j’ai eu maille à partir avec un ,puis deux, puis quatre,puis dix etc (je cherche un terme pas trop salissant pour moi,mais ils étaient surtout lâches et sales,plus sale que moi qui étais SDF.
    J’avais mis quelque espoir dans le parti que soutien cette famille,avec la même réussite.On m’avais envoyé coller des affiches pour la libération des Français détenus en Algérie.Remarque bien que grâce à eux j’ai pu piquer son job,à un berger allemand(le patron tenait à son clebs)et moi j’ai eu un gite et le couvert pour garder un entrepôt.
    Bref,il existe un parti politique en France,le seul je crois ,dont on peut menacer,frapper,virer,exproprier,les adhérents dans une indifférence généralisée qui frise l’indécence.
    Ce parti,ne semble pouvoir apporter que des réponses inadaptées à l’image du reste de cette société.
    L’addition c’est maintenant.Voilà la nouvelle feuille de route.
    40% des cadeaux fiscaux aux 10% les plus riches et insécurité à tous les étages.
    Je n’ai aucune idée pour ces pauvres gens qui inaugurent le vivre ensemble si ce n’est faire le pied de grue chez le député qu’ils ont contribué à faire élire.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *