Une idée pour valoriser votre temps libre…

Ce très court article s’adresse seulement à la grosse centaine de millions de francophones exclus d’une manière ou d’une autre de ce monde de consommation si épanouissant qui s’écroule de tous côtés.

Franchement, quelque soit l’âge, le sexe, l’état de santé, la formation, les possibilités financières, peut importe la raison qui laisse au bord du chemin. Le problème ce n’est pas vous.

S’il n’y avait que quelques personnes ça serait peut être vraiment vous la cause, mais quand des millions ont un problème identique, c’est que le système est pourri.

Je peux vous parler de petites choses très simples à faire pour mettre des grains de sable dans l’engrenage de la machine à broyer les gens.

En fait, c’est juste une prise de conscience sur ce qui est vraiment important. Des très petites choses faciles à faire par n’importe quelle personne, et qui changent l’avenir.

Est-ce que vous mangez des fruits ? des noix ?
Des trucs qui poussent sur des arbres ?

Vous savez pourquoi vous pouvez les manger maintenant ?

Parce qu’il y a 5, 10, 15, 20, 30 ans, 80… quelqu’un a pris le temps de mettre quelques noyaux en terre ou de couper un petit bâtonnet sur une belle branche pour reproduire un arbre.

On mange les fruits des arbres que les générations précédentes avait eu le bon sens de mettre en terre.

Qu’est-ce qu’aura la génération suivante maintenant qu’il n’y a presque plus d’agriculteurs, remplacés par beaucoup trop de millions de gens qui trainent devant leur télé de façon improductive en vivotant des allocations chômages ?

La prochaine génération connaitra la famine.

A ce rythme ce sera 8 ou 9 milliards de gens transformés en bêtes sanguinaires pour ne pas mourir de faim.
Vous comprenez pourquoi on nous stérilise sans nous le dire ?

Les perturbateurs endocriniens dans tout ce que l’on mange ou boit, les additifs cancérigènes et stérilisateurs partout.
Même les épandages aériens très anormalement persistants presque quotidiens de centaines de tonnes de produits stérilisateurs…

L’avenir s’annonce très sombre.

Savez-vous qu’en Chine il y a depuis longtemps une politique abominable de limitation des naissances avec un seul enfant par couple pour éviter la surpopulation ?
Malgré ça vous avez déjà sûrement vu des photos ou vidéos du brouillard de pollution des dizaines de jours par an qui tue plus de trente mille personnes chaque année rien qu’en respirant.
La réaction humaine extrême est venue trop tard. La génération suivante paye les erreurs du passé.

Mais on peut changer ça.

On peut changer ça.

Enfin, vous non, peut être pas, mais moi oui.
Vous, vous attendez les élections dans plus d’un an pour glisser un bulletin dans une urne, non ?

Moi, j’ai déjà commencé à faire pousser des milliers d’arbres et à les éparpiller partout en les plantant illégalement sans mendier de permissions aux autorités, ou en les distribuant gratuitement aux gens que j’aime.

Depuis que je sais faire les boutures il y en a en permanence des centaines dans mon mini jardin.

Bouturage massif
Même des glands, des noyaux, des noix, des marrons, des noyaux de dattes,… j’essaie de faire germer tout ce qui passe entre mes mains.

Glands sauvages recuperes pour reboiser des collines brulees

Je ne gouterai peut être jamais moi-même les fruits des arbres que j’ai fait naitre, mais en fait, c’est ça la règle du jeu. On mange les fruits des arbres plantés par nos ancêtres, on plante des arbres pour que les générations suivantes ne connaissent pas la faim.
On ne plante pas un pépin de pomme parce qu’on veut manger une pomme là, maintenant, tout de suite.

Mais ça va plutôt vite.

Pas à l’échelle d’une vie humaine, mais à l’échelle de deux ou trois générations.

Allauch route du grand puits, carte postale ancienneRegardez cette image d’archive de la colline au-dessus de chez moi.
Un désert de rocaille désespérément mort sur des hectares.

Quelqu’un a pris du temps pour planter quelques arbustes, quelques glands… et petit à petit sous la fraicheur des feuillages la vie est revenue. Des centaines d’espèces végétales et animales.

Allauch paysage recouvert de verdure, Notre Dame du Chateau

Parce que quelqu’un a agit il y a plusieurs générations, la vie est partout où on regarde, au-dessus des cailloux morts d’avant.

Il suffit parfois d’une seule personne pour changer les choses.

C’est peut être vous…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • jeune fille cachexique camp concentration (2)
  • bouture eau passiflore (1)
  • formation des racines bouture rosier (1)
  • Geminaison plantation (1)
  • machine photo machine a broyer les graines de passiflore (1)

9 comments

  1. Germain dit :

    C’est peut-être bien de planter des plantules d’arbres issues de graines mais ces arbres ne donneront que des fruits dégénérés et immangeables. Les lois de Mendel sur les végétaux te feront comprendre que la technique de semis direct pour produire des fruits est incompatible avec la production de fruit. Il faut impérativement greffer soit sur franc ou sur une variété similaire choisie selon des critères précis sol, vigueur, port…etc.
    Quant à la photo, elle caractérise surtout le fait que la France était largement cultivée à une certaine époque et qu’aujourd’hui ces parcelles sont laissées à un reboisement sauvage ou contrôlé. Rien à voir avec ton explication de zone rocailleuse. Mon village de mon grand-père était entouré de grand champs cultivés délimités par des haies vivantes mais aujourd’hui ces zones sont totalement recouverts d’arbres suite à l’abandon de la culture traditionnelle. Ces zones rocailleuses ont pu également être reboisé par des campagnes d’aforestation afin de fixer le sol et ainsi protéger les villas des bourgeois. Certaines essences d’arbres peuvent atteindre plus de 10 mètres en qq années comme le Douglas ou le Pin cembro très répandus en France pour le reboisement.

    • Alexandre dit :

      Blablablabla…

      Blablablablablablablablablabla…

      Et tes solutions pour améliorer le monde et la vie des gens ?

      Tu blablates pour ne rien faire ?

      Alors pour les graines et noyaux, l’avantage est que les nouvelles plantes cumulent les résistances des deux parents. La racine sera vigoureuse. Ce type d’arbre greffé cumulera trois forces au lieu d’une seule en faisant un clone de l’original avec une bouture.

      Même sans greffe, des arbres donnent des fruits. Tu n’en as jamais mangé chez quelqu’un qui te dit « c’est de mon jardin, je n’ai rien fait, ça a poussé tout seul » ?

      Mais même pour ceux qui ne donnent pas de fruits calibrés et homogènes comme ceux des supermachés, les arbres permettent un reboisement.
      La présence de la vie attire la vie.
      Le sol change. De caillasse ou croute dure et morte, le sol devient vivant grâce aux dépôts de débris végétaux, qui attirent des micro-organismes qui réinstallent une chaine alimentaire avec des bestioles de plus en plus grosses et des végétaux de plus en plus grands.

      Les deux photos montrent clairement qu’une forêt bien vivante grandit sur un sol de garrigue triste.

      Je suppose que tu ne reboises pas toi-même.
      Tu pourrais essayer. C’est très facile.

      • jami dit :

        Bonjour
        Et que penses tu de l’aquaponie?

        • Alexandre dit :

          Bonjour,
          Je ne me sens absolument pas concerné par ce sujet. Je n’aime pas particulièrement les poissons.

          Par contre pour les passionnés, au lieu de dépenser pas mal en matériel de filtrage et nettoyage de l’eau, puis jeter les résidus de filtrage, autant utiliser des plantes qui feront très bien le travail, tout en produisant des fruits, des légumes, des aromates…

          C’est quand même quelque chose de complexe. C’est la création d’un écosystème complet.
          Il vaut mieux laisser des experts traiter le sujet.

          Je ne suis vraiment pas fan des poissons.
          😉

    • Clovis dit :

      Mon pauvre Germain…

      Par où commencer ?… Mère Nature n’a encore jamais produit de « fruits dégénérés et immangeables ». Les fuits que produit la nature ont tous des clients forts reconnaisants et ce crétin éphémère et destructeur d’homo sapiens n’est pas le nombril du monde, bien au contraire.

      Quittant sa nature originale parfaitement intégrée de chasseur-cueilleur, c’est l’espèce humaine dites moderne qui est en réalité est dégénérée, au point qu’aucune plante actuelle destinée à nos délicates papilles de connards pourris et gatés ne prospère sans que ces dernières soient bombardées d’intrants chimiques et de pesticides.

      Je suis du métier et je sais de quoi je parle. Et ne viens pas me parler du label commercial Agriculture Biologique, lequel admet par exemple que toutes les denrées soient traitée massivement aux cuivres et soufres de raffinage issus de l’industrie pétrolières.

      Planter des arbres, oui, c’est sans doute l’ultime forme de sainteté enviable…

    • Alexandre dit :

      Il se passe une chose intéressante dans mon mini jardin cette année. Pour la première fois je suis obligé d’utiliser du désherbant (du vinaigre blanc).
      Les parties mortes couvertes de plusieurs centimètres de petit gravier des allées et lieux de passage (l’endroit où j’étends le linge par exemple) sont envahies de centaines de petites plantes indésirables, les mêmes qui avaient colonisées mes rangs de culture l’été dernier, et qui ont balancé des graines partout.

      Le sol était mort, tassé, sec, tué par le poids de la pierre en miettes étalée dessus depuis des années.
      … et donc ce qui est intéressant, est que ces parties de sol mort sont (trop) débordantes de vie maintenant.
      Une nouvelle espèce vient de s’y installer et transforme le sol, sans mon intervention.

      Voilà l’idée.
      Même si on n’utilise pas directement les premières plantes, pas de récolte, pas de coupe du bois, ces plantes préparent le sol pour d’autres plantes, des micro-organismes, des insectes, changent la nature du sol pour permettre la vie,
      même sur les zones les plus difficiles.

  2. Gérard dit :

    Félicitation – votre site est très intéressant et vous semblez avoir des compétences qui pourraient nous intéresser…

  3. OTOOSAN dit :

    Très bel article…d’autant que j’ai mis ça en pratique puisque j’ai une haie de 200 m linéaire….faite à partir de boutures de pyracantha provenant de trois pots achetés à l’origine (j’avais pas trop de sous à l’époque…)
    Comme dit dans un post antérieur, j’ai planté par bouturages et semis plus d’un millier d’arbres et arbustes (chênes,troènes, pins, divers feuillus, …) même à l’ étranger (irlande et usa) J’attends d’ailleurs une arrivée de graines de séquoia géants des usa pour planter en provence !!!
    Une suggestion un excellent arbuste à planter qui fait beaucoup d’ombres et les fruits restent les mêmes, tout en étant assez rapides à pousser : le néflier. Un arbres de collection qui fait aussi de la bouffe : le Jujubier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *