Trop grosses factures de chauffage

Presque 600.000 foyers français ont été privés de chauffage cette année.

Pas à cause des tempêtes de neige, du vent à 150 km/h, des inondations à répétitions à cause du climat complètement déréglé, non.

Là je vous parle seulement des 8 millions de français qui ont du mal à payer leur facture de chauffage.

… parce qu’à cause de nos dirigeants corrompus et/ou complètement incompétents qui ont privatisé le gaz soit disant pour économiser, le prix du gaz a augmenté de 80% depuis 2005.

Donc donc donc, à cause d’eux, 180.000 foyers français ont été déconnectés du réseau du gaz en 2012, et 400.000 pour l’électricité.

Une vidéo du jour d’une minute sur itéle.

Vous aimeriez avoir quelques solutions pour ne plus payer autant ?

Ca tombe bien, des solutions en sortant de ce système, il y en a plein.

La première est de s’habituer au froid.
En plus le froid rend trop sexy.

Comme on consomme plus de calories quand il fait froid, on mincit. Trop bien.

Et on voit des choses appétissantes qui pointent sous les vêtements… miammm…

S'habituer au froid

… miam…

Voir ce genre d’images réchauffe bien, hein ?
Il suffit de les regarder 10 secondes pour que la peau devienne toute chaude.
C’est étonnant.

Sinon on peut aussi faire comme les grecs. Ils ont cinq ans d’avance sur nous sur la faillite de leur pays. Donc ils ont eu le temps de remettre en place ce qui marche vraiment.

Les villes grecques se vident. Les villes sont l’enfer quand il n’y a plus d’argent.
Impossible de se nourrir, impossible de se chauffer, de payer la facture d’électricité, de gaz…

Donc les grecs retournent à la terre. Les propriété familiales à la campagne, à l’abandon depuis 40 ans sont à nouveau habitées.
La terre produit de la nourriture et du bois de chauffage. Ainsi que des remèdes traditionnels, forts utiles quand la sécurité sociale en faillite et surendettée ne rembourse presque plus rien.

Excellente isolation et étonnante résistance au feu
On peut aussi en faire des matériaux d’isolation étonnamment efficaces et performants, comme de la paille compressée, mais pas seulement. On peut aussi construire sa maison comme le font énormément de peuples sur la planète, en utilisant ce qui est naturellement en grande quantité dans l’environnement proche.

Ce genre de maison consomme extrêmement peu d’énergie. Equipée de quelques mètres de panneaux solaires ou d’une éolienne, cela devient un excellent plan pour ne pratiquement plus rien payer en chauffage. On en reparlera en détail très bientôt.

Sans aller jusqu’à construire un bâtiment, juste en dépensant quelques centaines d’euros dans un poêle à bois, on peut utiliser un consommable que l’on trouve naturellement et gratuitement en grande quantité tout autours.

Se chauffer pas cher grâce au bois

Les forêts grecques souffrent. Elles sont pillées.
Les gens qui ont froid coupent du bois illégalement pour se chauffer. Ca se comprend et c’est légitime. La dette qui a détruit tout leur pays n’est pas la leur.
Les conséquences, la pauvreté, les renoncement, le froid, la faim, les privations, c’est leur vie quotidienne.

Là où c’est gênant, c’est que certains en ont fait leur bizness. En raison des réductions de budget, il n’y a plus autant de gardes forestiers qu’avant. Donc ils viennent avec des camions et emportent gratuitement, sans verser un centime de taxe à l’état et aux banquiers, des milliers d’arbres. Ce qui va avoir dans pas longtemps des conséquences écologiques très graves : déforestation, donc érosion du sol, désertification, inondations, appauvrissement de la faune et de la flore,…

… mais donc, ce qu’il faut en retenir, c’est que le bois est la méthode utilisée par ceux qui n’ont plus d’argent pour payer les compagnies de gaz ou d’électricité.

 

A tous points de vue, un poêle à bois semble de plus en plus être le meilleur moyen de chauffer sa maison.

Un modèle de base ne coute pas cher du tout et est très vite rentabilisé.

On peut aussi profiter pour cuisiner dessus pendant qu’on chauffe, pour économiser encore beaucoup d’énergie.
On peut laisser dessus en permanence des bouilloires ou des bouillottes, pour les mettre dans son lit quelques minutes avant de se coucher au lieu de se glisser dans des draps trop froids… mmmmm… trop bon !

 

Pour isoler des portes et fenêtres rapidement et à très bon prix

Pour seulement quelques euros, on peut acheter des rouleaux de plusieurs dizaines de mètres de joints souples en caoutchouc, d’un peu toutes les tailles.

Au lieu de subir un froid glacial à l’intérieur quand le vent souffle, il suffit de calfeutrer les portes et fenêtres. C’est à la portée d’absolument tout le monde tellement c’est simple à faire.
On colle et c’est déjà fini.
Et si c’est mal collé, on repositionne les bandes en quelques secondes, sans gaspillage, sans rien abimer.
Trop bien.

Si vous comptez le faire chez vous, il suffit de respecter les règles élémentaires de prudence, de bon sens :

– Ne pas fermer hermétiquement les pièces. L’air doit pouvoir circuler un minimum.

– Pensez à aérer tous les jours au moins quelques minutes vos habitations. Le gaz carbonique est un gaz lourd, qui s’entasse et rend malade. Rien qu’en France, il y a environ en moyenne 600 personnes par an hospitalisées à cause du monoxyde de carbone.

– Donc, pensez-y encore plus pour la pièce où vous chauffez avec du combustible. Elle doit être plus aérée que toutes les autres. Ne calfeutrez pas trop.

Je vois autour de chez moi que toutes, toutes, les maisons qui ont au moins 40 ans, ont de très grosses fissures à cause de trois ans de sécheresse. Le sol a tellement travaillé qu’il a détruit les bâtiments qui n’avaient pas de bonnes fondations.

Les réparations coûtent de milliers, voire des dizaines de milliers d’euros.
Pour bien faire les choses.

Et même en engageant des professionnels espagnols, qui cassent les prix de 30% par rapport à nos entreprises françaises toutes en train de couler à cause du coût du travail et de cette concurrence européenne totalement déloyale. Bien réparer est du gros travail.

Mais pour passer l’hiver au chaud, surtout si vous avez des fentes dans les murs grosses comme un poing, vous pouvez tout reboucher pour juste une dizaine d’euros.
C’est le premier prix d’une bombe de mousse expansive de calfeutrage, d’isolation.

Pour environ deux euros de plus, vous avez une grande marque, avec une mousse de meilleure qualité, avec une excellente résistance à l’étirement et à l’écrasement. Le très léger surcoût en vaut vraiment la peine. Le sol va forcément encore bouger. En pire, ou en mieux, en reprenant sa place.

Et même si votre maison n’a pas souffert, mais qu’elle est simplement mal isolée avec des petites ouvertures un peu partout. Des trous autour de tuyaux, de gaines électriques, du jour autour des fenêtres, dans les angles du plafond…

La bombe s’utilise en quelques secondes. C’est rapide et simple.

Attention : on peut facilement faire d’énormes dégâts avec ces trucs. Le solvant que les mousses contiennent risque d’abimer beaucoup de choses.

Couvrez de feuilles de journal tout ce que vous voulez protéger avant de commencer.

Prévoyez des chiffons.

Si de la mousse tombe sur un tissus, nettoyez immédiatement avant que la mousse ne prenne.

Si de la mousse tombe sur une surface solide, qui ne craint pas trop, il est parfois plus sage de la laisser prendre et se solidifier quelques heures. Vous pourrez la retirer en arrachant proprement tout le bloc, au lieu d’étaler des traces indélébiles partout.

Pour les conseils de calfeutrage sans empêcher totalement l’air de passer, voir plus haut.

Attention au calfeutrage de tuyaux très chauds. N’employez pas n’importe quoi pour ne pas risquer des incendies. Lisez bien la notice.

Si c’est le bon produit, l’isolation avec des bombes de mousse est trop simple.

 

Pour reboucher parfaitement les petits et gros espaces, les trous autour des conduits, pour parfaire l'isolation

N’en mettez pas trop. Ca gonfle énormément.
Après séchage, vous pourrez couper facilement ce qui est en trop. Et même poncer et peindre. C’est presque magique.

 

Secretaire assise à son bureau, jambes nues

Une autre solution tellement évidente qu’on n’y pense pas, pour se protéger du froid, est de faire comme à l’extérieur.
Si on a froid à la tête, on porte un bonnet.
Si on a froid aux jambes, au lieu de porter un petit survêtement fin d’été, on peut enfiler un gros jean bien chaud et épais…

On peut couvrir les parties qui ont souvent froid, pour conserver sa chaleur et ne pas souffrir.

Si par exemple vous passez un peu trop souvent 7 à 12 heures assis devant votre ordinateur à écrire des articles de super qualité (non ?), c’est bien de se couvrir les jambes.
Là par exemple, j’ai un gros peignoir long en polaire et deux épaisseurs de pantalons de sport. La cheminée s’est éteinte il y a trois heures et je n’ai toujours pas froid. Je suis bien.

Chauffage économique et confortSi le froid est plus important (ou même pour soulager des douleurs) les coussins et couvertures chauffants semblent de plus en plus intéressants.
J’en ai mis cette semaine un assortiment plutôt large dans la boutique, .
Et des bouillottes pour enfants, et pour adultes.

Au lieu de dépenser inutilement un peu trop d’argent à chauffer tout le volume de la pièce, on peut chauffer seulement autour de soi, ou directement la partie où on a froid.

Personnellement je pense investir un petit peu dans une couverture chauffante par personne à la maison. Ca semble être le meilleur choix. C’est utilisable pour dormir, pour passer des heures devant l’ordinateur, pour regarder un film, pour pianoter sur l’iphone, etc…

Un objet bien polyvalent, au lieu d’appareils chauffants spécialisés.

Chaleur animale

… Bon… il y a aussi la solution de la chaleur animale, chiens, chats, lamas, zèbres,… pas besoin de prise électrique, c’est auto-chauffant.

Par contre, ça à l’inconvénient d’avoir des pattes et de se barrer quand on voudrait une bouillotte, tssss…

Puis si l’espèce est mal choisie, c’est une bouillotte pleine d’inconvénients.

Par exemple un chat. Ca perd ses poils partout sur les vêtements propres dans l’armoire, ça vomit sur le lit, ça griffe la porte pour sortir ou entrer quand on dort…

Avec leurs petits cacas de carnivores on ne peut pas faire comme avec les énormes cacas plein de fibres des ruminants, des couches chaudes pour cultiver en plein hiver. Grâce à la fermentation, on peut semer sur un sol à 5 degrés quand tout autour il fait -16.

Cool, non ?

Et si c’est mal fait, la chaleur peut atteindre 70 degrés et donc tuer les plantes.

Pour chauffer toute une serre gratuitement pendant la mauvaise saison, la méthode de nos ancêtres semble particulièrement intéressante.

Mais donc il faut une bébête plus grosse que celle là :

Ron ron ron ron…

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • maison normande (263)
  • filles chaudes en bikini (249)
  • toit de chaume (178)
  • maisons normandes (120)
  • maison en chaume (66)
  • poele a bois (60)
  • maison traditionnelle normande (58)
  • balancelle palette (48)
  • maison normande typique (45)
  • petit poele a bois (40)

3 comments

  1. Allan dit :

    Moi pour me réchauffer l’hiver je suis pour la méthode naturelle : des filles et un bon lit. Je prends les deux jolies petites blondes de gauche et je les ramène chez moi pour partager de gros câlins à trois… tout l’hiver.

  2. bikinis-beach dit :

    Morgane a raison, c est pas toujours évident de mixer assortir le haut et le bas

  3. MERELLE dit :

    Vraiment très – très sympas ton article. J’ adore… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *