Tag Archive for tromperie

Citation, Coluche, si voter changeait quelque chose…

« Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit. »

Coluche, opposant politique assassiné.

 

Le bizness du bio, vers le naufrage de la grande distribution

Ce matin je suis passé dans un magasin bio d’une des plus grandes enseignes de France.
En un an, le changement vers les pires dérives ultra-commerciales est hallucinant.

Tous les produits qui m’intéressaient ou ceux qui ont attiré mon regard avaient un problème. Parfois très grave.

Par exemple, les 12 dentifrices du rayon, sans exception, étaient tous empoisonnés au fluor. Un produit chimique très toxique vraiment pas bio du tout. Du poison, vraiment.

Enormémement de produits sont basés sur une fausse impression de qualité, à cause de l’absence d’information des clients.

Par exemple, avant même la mode du bio, on a tous vu les arguments sur les farines complètes pendant les 10 dernières années au moins.
Les farines blanches beaucoup trop raffinées (et les sucres) épuisent le corps en l’obligeant à destocker certains éléments essentiels pour les utiliser.
Donc, des industriels se sont mis à vendre plus cher des pains broyés en gardant toutes les merdes autour des graines. La coque, la peau, tout ce qui protège l’intérieur des pesticides, des herbicides, de la pollution stockée,… tout est broyé et vendu plus cher à des cons qui veulent des aliments plus complets.
Au lieu de payer le nettoyage, la dépollution de l’enrobage des aliments, puis de jeter les déchets avec des pertes financières, les industriels les valorisent dans l’alimentation. Comme pour le fluor justement.
Ce qui est identifié comme un poison, ou un mutagène, ou un cancérigène, un perturbateur endocrinien… devient curieusement un complément alimentaire quand ça rapporte à quelques connards protégés par les gens pour qui vous votiez.

Pour le pain, le problème n’est pas le raffinage excessif, les farines blanches, ou la pollution stockée dans les pains complets (même bio évidemment).
Le problème est que le corps humain n’est pas encore habitué à une alimentation essentiellement composée de céréales.

Il faut des centaines de générations pour une adaptation naturelle des espèces.

La culture des céréales, c’est nouveau de quelques milliers d’années seulement. Avant, les humains récoltaient ce qui poussait naturellement et ce qui se laisser tuer. Le très rapide changement de société lié à l’agriculture est beaucoup trop récent.
Il manque -au minimum- 10 000 ans d’évolution.

Donc le problème n’est pas de manger du pain blanc ou du pain complet. Le problème est le pain.

Et tout ce qui contient de la farine, comme les pâtes, les pizzas, les gâteaux, les croissants…

Les allergies qui touchent maintenant plus d’un humain sur trois, sont en partie provoquées par l’agriculture des céréales.

Presque tous les gosses qu’on commence à voir partout, avec une couche, une sucette et un nounours, à plus de dix ans, tous les autistes, un gamin sur 50 qui nait maintenant partout sur la planète, presque tous ces mômes ont les mêmes intolérances alimentaires.

Vu que ce qui entre dans leurs corps ne les soigne pas mais les affaiblit toujours plus à chaque repas, les saletés contenues dans les vaccins, l’aluminium… ont un effet immédiatement dévastateur sur un terrain très fragilisé. Et donc, un gosse sur 50 est maintenant autiste.
Les régimes sans gluten et de la chlorella à haute dose pour évacuer les métaux, ont déjà guéri quelques gamins.

Pour les vitamines, on apprend grâce à internet que c’est encore et toujours le même problème :
Prendre quelque chose qui ne marche pas, dépenser beaucoup pour compléter avec quelque chose qui marche encore moins, au lieu de simplement tout changer pour quelque chose qui marche dès le départ.

A cause des produits industriels, précuits, stérilisés, morts, conservés hyper longtemps, il manque des vitamines dans l’alimentation de ceux qui consomment l’espèce de bouffe pour chiens que les supermarchés vous vendent.

Donc des industriels vous vendent aussi les vitamines qui vous manquent grâce à leurs bons produits. Youpi.

Au lieu de vendre des produits sains, ça rapporte beaucoup plus de vous vendre séparément les choses essentielles.
Et puis si vous tombez malade, ceux qui fabriquent de la nourriture ont aussi des usines de médicaments, de matériel médical, des labos de thérapies géniques contre le cancer à 100 000 euros par personne…

Oups… ça non plus, vous ne saviez peut être pas : justement les compléments alimentaires de vitamines doublent quasiment les risques de développer certains cancers.

Oups…

Des vitamines de synthèse, extraites industriellement, conservées en produits morts, au lieu d’une alimentation à base de fruits et légumes naturellement riches en vitamines et minéraux essentiels, naturels, parfaitement assimilables.
Un très bon plan pour les labos.

Comme les pharmaciens, les supermarchés, les magasins bio aussi se font de l’or avec des rayons entiers de petites boites de vitamines qui ne contiennent presque rien.

C’est vrai que c’est moins cancérigène que des clopes, mais vous êtes perdant quand même à en consommer.

 

Vu que notre alimentation moderne délirante est saturée de produits laitiers, que l’on trouve du lait dans la moitié des choses, alors que les adultes ne peuvent assimiler correctement cet ingrédient, la santé de toute la population décline aussi, encore et toujours.
Le calcium en excès remplace le silicium qui nous maintient en bonne santé.

… mais c’est pas grave, puisque ça aussi, les magasins bio en vendent. Tadaaaaaaa !!!!

Ce matin j’ai vu 5 boites en rayon.
Trois marques à boire, un conditionnement en gel, un autre en gélule.

Environ 35 euros le flacon. Ouille…

Et, Oups !… même pas de silicium organique, la seule forme assimilable par le corps. C’est à dire déjà partiellement assimilée et modifiée par des micro-organismes ou des plantes.
Là, non, c’est juste de l’eau, avec un petit peu de silice (du sable) et quelques gouttes d’acide.
Ca ne fera que passer directement vers les wc, sans assimilation. Comme si vous avaliez quelques grains de sable, avec quelques gouttes de vinaigre, dans beaucoup d’eau.

35 euros.
Oups…

Je voulais m’acheter encore du gingembre, pour faire baisser légèrement ma tension avec un produit naturel traditionnel, et en arrivant dans le rayon, j’ai vu qu’il venait des Philippines.
Quelques heures d’avion, de carburant brûlé aussi sur les routes, pour un produit frais.
C’est très bio et terriblement respectueux de toute la planète.

On dirait que les grandes chaines de commerce bio tombent à très grande vitesse dans tous les travers qui nous dégoûtent dans la grande consommation classique.

Du plastique partout, des emballages par tonnes. Et des logos Bio et des couleurs vertes pour vous donner une impression de nature et de confiance.

Ce que j’ai vu ce matin m’a carrément déplu.

Ca me laisse une impression d’abus de confiance.

Les prochaines courses de produits bio, j’irai les faire dans des petites boutiques, en dehors des réseaux de franchisés, pour voir s’il y a des différences de qualité.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Le terreau, 2 conseils importants pour éviter un carnage

En prenant le temps de réfléchir on peut économiser sur presque tous les postes de dépenses. Par exemple en ne payant plus ses pots ou en échangeant gratuitement des graines…

L’expérience m’a très clairement appris qu’essayer d’économiser sur le terreau est une très mauvaise idée dans la pratique. C’est le seul achat sur lequel je n’essaierai plus de gagner quelques euros. Perdre presque tout une fois m’a suffit.
Le terreau doit être de marque.

L’année dernière j’ai acheté tout un caddie du terreau premier prix vendu chez géant casino. On en voit encore des palettes entières cette année. L’emballage est le même. Celui-là :

Du terreau desherbant.

Plus jamais ça

Jardiner avec ça n’avait rien à voir avec le plaisir de mettre ses doigts dans de la terre.
La peau gardait des traces marrons comme couverte de diarrhée de bébé, avec une odeur encore plus dérangeante. C’était comme plonger les mains dans une fosse à purin.

Horrible… irrespirable.

Casino a vendu à très bas prix du terreau qui n’avait pas du tout eu le temps de murir. C’était juste de la terre mélangée à des excréments, avec plein de morceaux de bois gros comme des doigts.

Les matières organiques fonctionnent en deux temps. Au moment de la décomposition, ça rejette des poisons pour les plantes ou certains êtres vivants. La réaction appauvrit le sol et oblige les plantes à puiser dans leurs propres ressources au lieu de leur en donner.
La fermentation tue beaucoup de plantes.
Ce n’est qu’une fois décomposée, que ces matières deviennent bonnes pour les plantes. De l’engrais.

Justement, si vous voulez tuer des mauvaises herbes sans produits chimiques, jetez-les simplement sur le tas de compost. Même les graines sont détruites. Vous verrez.
Normalement on ne doit pas dénigrer, c’est interdit par nos lois, mais dans ce cas précis, vu la composition, je peux sans insulter commercialement casino, parler de sacs de merde.

Ce n’est pas cher, mais non seulement ça ne vaut rien, mais en plus ça détruit les cultures.
Du désherbant vendu comme du terreau.

Pratiquement tous les jeunes plants que j’ai repiqués dans ce soit-disant « terreau » ont crevé en moins de deux semaines. Ainsi que tous les semis sur lesquels j’avais ajouté un ou deux centimètres pour compléter le premier terreau qui s’était tassé au fil des arrosages.

Une quinzaine d’espèces différentes.
Les trois quarts des plants en contact avec ce terreau vendu par casino, sont morts.

Un mauvais terreau empoisonne les plantes, brûle les feuilles, les fait brunir, la plante dépérit, se fane puis meurt

Jeunes pousses mortes ou agonisantes par la faute d'un mauvais terreau à bas prix.
L’expérience m’a donc appris à ne plus jamais jamais jamais acheter un terreau bas de gamme. L’économie de quelques euros peut entrainer des pertes énormes, donc financièrement c’est une très mauvaise opération en réalité.

Ensuite, il est intéressant d’acheter plusieurs sacs de terreau quelques mois avant l’époque où l’on compte s’en servir. Au moins, on peut être totalement sûr qu’il sera à point pour quand on en aura besoin. Pas de mauvaise surprise.

Le deuxième conseil sur le terreau concerne aussi les économies.

Cette fois c’est une règle pour les semis.
Toujours toujours toujours, sans exception, utiliser du terreau neuf, qui sort du sac, pour faire germer les graines.

Si vous réutilisez du terreau d’anciens semis, même si absolument rien n’avait poussé la première fois, il peut arriver que les graines profitent de la seconde tentative pour se décider à donner une plante.

Si c’est une variété que vous ne connaissez pas, comment pourrez-vous savoir celles qu’il faut arracher, qui ne correspondent pas à ce que vous vouliez faire pousser ?

Si vous voulez des larges plants verts comme pour les courges et qu’au milieu vous trouvez des fines tiges rouges et frisées de choux, ça sera facile de faire le tri.
Par contre, si les espèces se ressemblent, si vous avez 6 variétés de tomates, 3 de melons, 5 de salades, 3 de potirons, 3 de haricots, etc… c’est fichu. Vous ne pourrez pas être sûr d’avoir ce que vous avez planté en dernier.

Donc, n’utilisez le terreau à semis qu’une seule fois pour semer vos graines.

Vous pourrez réutiliser les bacs des semis précédents pour ajouter du terreau sur des plantes déjà grosses. Comme ça, ce qui pousse autour après, vous savez que vous pouvez l’arracher sans vous tromper, comme de la simple mauvaise herbe.

Le terreau à semis ne sert qu’une fois pour les semis.

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • terreau pas cher (74)
  • terreau qui pue (7)
  • terreau mauvaise odeur (6)
  • terreau super u (6)
  • terreau bien vu (5)
  • terreau qui sent mauvais (4)
  • mon terreau sent le fumier que faire (3)
  • terreau 1er prix (2)
  • terreau qui sent pas bon que faire (2)
  • terreau semis pas cher (2)