Tag Archive for surface

Je crois que la terre grandit

Connaissez-vous la théorie de l’expansion de la terre ?

C’est une de ces théories non-enseignées, bannies par les sciences officielles, mais qui complètent et expliquent toutes les incohérences scientifiques et historiques.

En deux mots, la terre est continuellement traversée par des particules invisibles.
En fonction des périodes, elle accumulerait ou au contraire expulserait ces particules. La terre grossirait et diminuerait comme un ballon, ce qui changerait aussi l’attraction.

Ca expliquerait par exemple pourquoi des dinosaures de 100 tonnes pouvaient se déplacer alors que physiquement et biologiquement leur structure n’était même pas capable de soutenir leur poids.

Comme je porte des aimants sur moi quasiment tous les jours, pour leur effet anti-inflammatoire naturel qui me permet de respirer alors que mon nez à déjà été cassé cinq fois, j’ai l’habitude de manipuler des aimants. Je connais très bien leur comportement. L’attraction je connais.
Vous avez déjà joué avec des aimants ?

Vous avez vu que lorsqu’ils sont éloignés de quelques centimètres, éventuellement de dizaines de centimètres, l’attraction se sent. On voit les aimants se déplacer selon la position des autres aimants.
Quand on les rapproche, l’attraction est de plus en plus forte.
Quand ils sont trop près, d’un coup impossible de résister, la force dans les doigts ne suffit plus et les aimants se cognent.
C’est toujours les mêmes aimants, mais la force d’attraction change quand on s’éloigne ou se rapproche de leurs centres.
Voilà l’idée.

Donc autour du noyau magnétique terrestre, quand la terre est petite, dégonflée, pas chargée à bloc de particules, on est très près du centre d’attraction. On pèse lourd. On subit à fond l’attraction. Le champ magnétique est puissant.

La couche atmosphérique qui nous protège est bien tassée. Le rayonnement électro-magnétique des éruptions solaires ne traverse pas. Les rayons ultraviolets ne brûlent pas tout ce qui est au soleil.
Le soleil est jaune.

Expansion de la terre

Quand la terre se remplit de particules, la planète gonfle. Sa surface étant solide, elle se craquèle.
L’atmosphère s’éloigne du centre d’attraction, donc est moins attirée. Elle subit moins la force qui la tasse. Le champ magnétique protecteur diminue. Les éruptions solaires arrachent facilement la couche atmosphérique qui diminue.

La lumière n’étant plus autant filtrée par l’air, le soleil devient blanc. Il n’est plus à 5400° degrés Kelvin, jaune, comme il y a 20 ans, mais plutôt vers 6500° Kelvin en température de couleur. C’est comme de la photo (j’ai été photographe presque 10 ans).
Le filtre entre la source de lumière (le soleil) et le sujet (nous, la terre, les oiseaux, votre voiture…) ne convient plus. Les images sont brûlées, trop blanches. Le soleil n’est plus une belle boule jaune mais une tache difforme éblouissante trop blanche.

Soleil blanc brulant irradiant dans une tache blanche difforme
La couche atmosphérique étant moins dense, les météorites traversent plus facilement, n’ont plus le temps d’être brûlées par un fort frottement avec de l’air compact et donc frappent violemment le sol de plus en plus souvent.

Vous avez vu le ciel ? il ne se passe presque plus jamais un jour sans épandages aériens massifs. Il y a même trois nouveaux types de nuages observables depuis moins d’un an. Les techniques d’aspersions par les avions changent tout le temps.
Il y a trois semaines j’ai dit à un de mes neveux « Il a fait beau aujourd’hui ! enfin une journée avec un beau ciel bleu sans chemtrails ! ça fait plaisir. »
… mais une heure plus tard le soleil était bas, le ciel rougeoyant a montré quelque chose de caché par le ciel bien bleu et la lumière puissante.
Le voile était léger et très très très très haut dans l’atmosphère. On dirait qu’ils ont encore amélioré l’aspersion pour qu’elle soit quasiment invisible une partie de la journée.

Pourquoi les avions font ça ?

Pourquoi maintenant ?

On en revient toujours à cet astre très éloigné qui traverse notre système solaire environ tous les 5000 ans, que les anciennes civilisations connaissaient et ont souvent représenté dans des gravures et peintures partout dans le monde.

Est-ce que vous savez que contrairement à ce que tous les scientifiques avaient prévu, le changement des pôles en cours est très très très rapide ?
C’est comme quand on rapproche des aimants. Leurs orientations changent immédiatement.

Il y a quelques chose de magnétique pas loin. D’énorme.

Sa proximité modifie la protection naturelle de la terre, face aux éruptions solaires, aux ondes électro-magnétiques, aux objets spatiaux, et aux particules invisibles qui peuvent maintenant entrer facilement et s’accumuler pour gonfler le ballon de la croute terrestre et la faire se craqueler en surface…

Cette vidéo montre un nouveau problème fréquent.
Avant les gouffres qui apparaissaient spontanément étaient très rares, maintenant c’est de plus en plus de centaines, partout dans le monde.
Ca semble confirmer l’idée que la surface de la terre est trop tendue et commence à se déchirer…

.

.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Faire pousser ses légumes bio sans jardin

Ville, petits appartement, manque de place

En ville, les logements ressemblent à des cages à lapins. Plusieurs étages d’appartements plus ou moins vieux, parfois avec un minuscule balcon.
Certains ont la chance d’avoir une toute petite terrasse, ou un très petit bout de jardin.

En cas de problème très grave (mouvements sociaux avec grèves interminables, guerre civile, IEM,…) il saute aux yeux que l’on n’a pas du tout la place pour faire pousser de la nourriture.

Ceux qui vivent dans les villes, sans avoir beaucoup d’argent vont souffrir plus que les autres.

Quand on a assez de terre pour faire pousser soi-même, les fruits et légumes coûtent entre 50 et 700 fois moins chers, selon les espèces. Vu l’aggravation de la crise économique, avec l’effondrement de l’Euro qui s’annonce, faire pousser sa nourriture est une solution pour s’en sortir mieux que les autres.

Ville, petits appartement, manque de place

Vue d'une façade d'immeuble et de la taille des balcons

Normalement sur un balcon standard, il n’y a la place que pour faire pousser quelques plantes. 35 centimètres entre chaque salade, ça permet de faire pousser 15 salades par balcon…

Autant dire, rien.

Normalement…

… Je me suis dit qu’il y avait peut être un moyen pour faire pousser quand même.

J’ai déjà vécu plusieurs années dans des appartement trop petits. Ca devenait supportable et même agréable, quand il y avait plein d’étagères ajoutées. Ca libérait énormément de place en rangeant tout contre les murs, en occupant de très petites surfaces au sol.

Quand on regarde de loin un immeuble, en fait, c’est une solution pour entasser plein de surfaces vivables sur la place d’une seule surface vivable.

Il fallait que je teste pour savoir si on pouvait faire pousser de la nourriture sans place au sol…

Ta daaaaa !!!!

Ca marche !

Ces petites étagères en métal m’ont coutées chacune à peine 14,50 euros à la bricaillerie du bas de la rue. Elles sont presque aussi grandes que moi, durent dehors sous la pluie au moins dix ans. Sur une surface au sol où je n’aurais pu planter que 3 ou 4 salades en pleine terre, j’ai calculé que je pouvais en mettre 30 par étage.

Je pensais à faire une rotation en plantant toutes les deux semaines plusieurs variétés de salades, puis mettre sur l’étagère du haut, en plein soleil les plus grandes salades, pour les laisser finir de pousser en prenant toute la place dont elles ont besoin.

Bon. Je me suis planté. 150 salades sur une seule étagère, dans des petits pots (ici, des bouteilles en plastique), c’est trop. Les salades n’ont vraiment pas atteint la taille qu’elles auraient du avoir.
Je suis en train de retester avec des pots plus larges. Les salades ont déjà un meilleur aspect. Apparemment elles grossissent rapidement seulement si elles ont de la place autour. Je comprends mieux pourquoi il faut les écarter de 35 centimètres.

Du coup, au lieu d’en mettre 30 par étagères, je retente avec seulement 9 salades maxi par étagère. Je n’ai pas encore assez de recul sur l’expérience, mais ça semble déjà beaucoup mieux pousser.

 

Sur l’étagère du haut, dans de toutes petites boites de conserve de pâté pour chien, j’ai planté une trentaine de graines de haricots.

J’ai remarqué dans ma première tentative pour faire pousser des haricots en pot, que la plante prenait très peu de place. Il fallait que je teste avec de très petits pots.
Le premier essai a poussé étonnement vite, et a donné des haricots en moins de 2 mois.
Le plant de cette photo a 8 jours. Il est déjà plus grand que ma main.

Les haricots semblent être des légumes intéressants pour les petites surfaces.

Les bouteilles carrées, coupées sur toute leur hauteur contiennent des radis de 18 jours.

Le goût est incroyable en comparaison avec ce qu’on trouve dans les magasins.

Et la récolte se fait à peine trois semaines après avoir semé, c’est trop rapide, trop bien !

Sur deux ou trois étagères, par rotation, on peut avoir une production permanente.
Il existe aussi des variétés qui poussent l’hiver.

 

Certains balcons sont tellements petits qu'il faut faire des choix pour le remplir : une grande table ou un potager

A priori mes tests sont très prometteurs.

Je pense que sur une petite surface on peut faire pousser de quoi améliorer sensiblement l’ordinaire d’une petite famille qui n’a pas trop d’argent, ou qui veut manger de la bonne nourriture bio, ou les deux.
A la place d’une grande table, il suffit de mettre plein d’étagères.

Une petite terrasse comme celle-ci pourrait donner un très beau rendement :

Certaines variétés de légumes n’ont pas besoin de beaucoup de lumière. Elles devraient se plaire à l’intérieur, dans une pièce. En plus à température constante. Par contre, dans ce cas, je crains que l’humidité pose un problème de champignons, de moisissure sur le papier peint autour.
Peut être qu’en arrosant très peu, sans détremper la terre, on peut obtenir un bon petit rendement à l’intérieur sans inconvénient.

Comme je ne crois que ce que je vois, il faut que je teste aussi. ;-)

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr