Tag Archive for sûr

Les distributeurs automatiques de nourriture, du cash pendant l’effondrement

C’est curieux comme les choses peuvent changer d’aspect en fonction du niveau de vie général :
Dans une société économiquement pas encore trop sinistrée, les distributeurs automatiques étaient un bon plan, du cash 24H/24, sans contrainte d’heures d’ouvertures, de charges salariales, de majorations pour jours fériés ou de travail de nuit…

Dans une société infestée comme Marseille par les « chances » pour la France, en plus du prix de la machine, au minimum 3000 euros, plutôt 4000, il fallait prévoir un blindage fait sur mesure par un artisan, environ 3000 euros. Malgré ça, il fallait prévoir plusieurs dégradations ou incendies tous les ans. Donc ce n’était plus un bon plan.
En plus il fallait compter sur un véhicule, réfrigéré, l’essence, hors de prix, les assurances pour le véhicule, la société, les machines, le vandalisme…

Par contre, bizarrement, alors que le pays est maintenant totalement sinistré, les distributeurs automatiques peuvent redevenir un bon plan.

L’europe bancaire est devenue un enfer : dans plusieurs pays les comptes ont été bloqués une semaine sans prévenir, les gens n’avaient plus accès à leur argent.
A Chypre une grande partie à même été volée par les politiciens et cela a débouché sur une « loi » permettant de faire la même chose « légalement » dans tous les pays d’europe.

… donc avoir un compte bancaire hors d’europe pour les paiements par carte, sans contact ou par téléphone portable, l’argent est protégé sur un compte qui continuera de fonctionner à l’étranger pendant que tout le pays sera bloqué. Non saisissable par bruxelles, en plus.

L’état et les institutions sont devenus les ennemis du peuple.

Robinet ouvert laissant couler des pieces de monnaie

Et pas seulement pour empêcher le blocage bancaire. Un distributeur c’est aussi et surtout du cash, en petites sommes.

Du cash.

Des pièces dans les mains. Du concret. Qui s’échange, qui fonctionne. Pas saisissable d’un clic par des voleurs en cols blancs dans un pays étranger.

Curieusement, ce n’est pas parce que la situation s’est améliorée qu’un distributeur automatique semble redevenir un bon plan,
mais parce qu’au contraire la situation s’est considérablement dégradée dans tous les domaines.

Vous savez que les gens ont besoin de manger, tous les jours, plusieurs fois par jour, ou de boire, énoooooooormément, pendant la canicule.

L’alimentation est un secteur moins sensible à la crise.
C’est un peu comme le dentifrice. Malgré la baisse du pouvoir d’achat généralisée, les ventes de dentifrice ne baissent pas.

Certaines niches d’activité valent la peine.

Billets sortant d un distributeur automatique

Même en cas de blocage des banques, c’est l’assurance d’avoir son propre distributeur qui fonctionne, grâce au cash sur place, et au compte à l’étranger pour les paiements électroniques.

Donc, dans ce contexte, c’est un choix à nouveau sensé.

 

Pour ce qui concerne les problèmes qui avaient entrainé l’abandon de mon projet de création d’une chaine distributeurs automatiques « bio », voici comment je vais les contourner :

– Pas besoin de véhicule, à plusieurs milliers d’euros, réfrigérés, puisque je suis intéressé par un emplacement à 100 mètres de chez moi, à 50 mètres d’un tout nouveau centre commercial.
Donc pas non plus besoin d’assurance, ni du colossal budget d’essence.
Il me suffit d’un chariot à main.

– Je peux utiliser la centrale d’achat de la superette voisine pour les boissons, les barres chocolatées, les chewings gums, les salades en boite de conserve métalliques…

– Le nouveau centre commercial est totalement vide. A part la superette, tous les locaux sont vides. Forcément, les gens ne sont pas fadas. Avec un tel taux de prélèvement, c’est maintenant presque impossible de créer en France.
Donc, c’est le moment pour négocier une bonne remise sur le plus petit local du centre, pour y déposer les stocks de roulement.

– Pas besoin de locaux réfrigérés si c’est juste pour déposer des cartons de malbouffe coca à température ambiante. J’abandonne l’idée de vendre du bio de grande qualité, ultra frais.
Pas de frais de frigo, de maintenance, de contrôle de froid tous les deux ans, de dizaines de règlements. Une sorte de bureau suffit pour des boissons et des conserves de salades, des biscuits, des bonbons…

– L’emplacement choisi est extrêmement passant, donc ça réduit un peu le risque de casse par des voleurs, des vandales.

– Il y a un commissariat à moins d’un kilomètre.
Donner aux 48 policiers une carte électronique de remise de 20% c’est m’assurer d’une présence ultra-fréquente de policiers autour du distributeurs, de jour comme de nuit, férié ou pas.

– … un distributeur qui de toutes façons va être blindé, pour s’adapter à l’époque.

– Les sociétés de vente de distributeurs sont tellement prises à la gorge que les conditions de ventes sont très avantageuses. Un étalement très doux du crédit, autofinancé par la machine. Avec maintenance, ligne de téléphone pour que les clients puissent joindre une centrale en cas de panne au lieu de casser le distributeur…
C’est énormément plus intéressant d’acheter du neuf que de l’occasion, sans aucun service.

– L’argent en cash est de la trésorerie immédiate, en fond de roulement.
Les paiements, même électroniques, sont faits avant même de prendre la nourriture.
… qui par contre elle peut être payée à trois mois à la centrale d’achat.
Ce qui laisse une très bonne marge pour tout.

Honnêtement, je crois qu’un distributeur automatique redevient un vraiment bon plan.

 

Tenez, avant de finir, un cadeau. Finalement je ne me servirai pas pour moi-même de cette idée, ma santé ne me permet plus de longues sorties.

Vous avez vu les files d’attentes hallucinantes dans les fêtes, les concerts, les évènements en plein air de tout l’été ?
C’est insupportable.
Des fois un quart d’heure dans la foule sous le soleil pour arriver jusqu’à la serveuse et avoir un verre.

De l’argent qui coule à flot, mais le personnel ne suit pas. Compter la monnaie prend mille ans, parler aux gens, tout ça.
Avec des distributeurs automatiques, tout est fait très vite. Pas de blabla. Les gens comptent eux-mêmes. Ca distribue et encaisse à la chaine.

Donc voilà, l’idée en or est de mettre deux ou quatre distributeurs automatiques de boissons et de nourriture sur une remorque de voiture, et profiter des concerts partout dans la région pendant que les clients payent d’eux-mêmes et travaillent d’eux-mêmes, font tout d’eux-mêmes, sans leur verser de charges salariales :
Ils comptent la monnaie, se servent, se font engueuler eux-mêmes par les gens derrière si ils trainent trop, tout ça.
Le bonheur…

Remorque de voiture tres stable avec 4 roues

Imaginez. Deux distributeurs réfrigérés. Un groupe électrogène, une énorme glacière pour re-remplir pendant toute la fête.

Avec un coffrage blindé et une puce GPS si en dehors des évènements, vous laissez la remorque sur un rond-point, ou tout le reste de l’année en dehors de la belle saison.

Pour les fêtes, un détail important à savoir, est qu’un distributeur automatique ne peut pas contenir d’alcool, pour ne pas vendre sans contrôle à des mineurs.
Mais toutes les autres boissons, c’est le jackpot.

Voilà, c’est cadeau.

Repassez de temps en temps. Vous n’aurez même pas à voler les idées, ici on les partage gratuitement avec tout le monde.
Nous sommes tous liés.
Si tout le monde est au chômage et que toutes les activités s’arrêtent, on est tous plus mal.
Si plein de choses redémarrent, tout ira de mieux en mieux pour toutes nos familles.
Servez-vous.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Comment avoir une sauvegarde informatique fiable

Grâce aux ordinateurs, une catastrophe peut arriver instantanément, même sans votre intervention.

Vous avez vu ce qui s’est passé à Chypre ces deux dernières semaines ?
Instantanément les banques ont informatiquement bloqué tous les comptes, tous les avoirs de tous les clients, sans prévenir.
Ce n’était pas l’argent des banques, et pourtant elles l’ont confisqué et ont interdit aux propriétaires de s’en servir.

Vous voyez le problème de confier vos vies à un système qui peut trahir la confiance de millions de gens en un clic.

L’argent n’est pas la seule chose que l’on puisse mettre « à l’abri » ailleurs. On peut aussi bêtement faire confiance à une des plus grandes marques du monde pour héberger ses données. Des fois ça se passe aussi mal qu’avec des banques.

Voici quelques conseils utiles pour votre sécurité.

Rien n’est fiable.

Avoir vos données sur une clé usb n’est pas une bonne idée.

Les clés sont petites, elles se perdent facilement.
Elles s’oublient quelque part. Elles se volent.
Elles tombent en panne d’un coup.
Des ordinateurs les effacent sans prévenir, si si, ça arrive. J’ai eu un ordinateur HP sous windows vista qui formatait systématiquement et immédiatement mes dvd de sauvegarde au moment où je les insérais, sans remède possible, pourtant j’ai tout essayé et je suis très bon en informatique. Certains systèmes, certains ordinateurs ont des défauts qui les rendent imprévisibles ou inutilisables professionnellement.
(… comme la pire erreur est de ne rien retenir d’une erreur, il faut en tenir compte pour ne plus jamais acheter les marques à problèmes. Et vu qu’en plus c’est un des ordinateurs portables dont le vice de fabrication des cartes graphiques NVidia GeForce 8600M GS a été frauduleusement dissimulé par HP, je profite de l’occasion pour leur faire une publicité bien méritée, et toc).

Mais une simple rayure, on un coup de chaleur derrière une vitre au soleil peuvent définitivement détruire vos données.

… donc, une sauvegarde sur un dvd non plus, n’est pas une bonne idée.

D’une manière générale, avoir vos données sur un petit support (clé usb, carte mémoire, cd, dvd, disque dur externe), n’est pas sûr.

J’ai cassé un disque dur en le faisant tomber sur une table d’une hauteur de moins de 20 centimètres. Les disques durs sont extrêmement fragiles.
Et les prises usb peuvent finir par avoir du jeu et se dessouder à force de servir.

Si vous n’avez qu’un exemplaire, sur un petit support, en cas de problème vous perdez tout.

 

Epave d'ordinateur rouillé, brulé, cassé, éventré

Mais sans être nomade, si vous n’avez qu’un seul exemplaire, sur votre ordinateur à la maison ou au bureau, vous pouvez tout perdre instantanément en cas de vol, incendie, inondation, panne de disque dur, virus méchant avec un antivirus périmé, piratage, bug informatique, éruption solaire anormalement puissante, simple coup de foudre,…

Quelque soit le support, le problème est toujours le même :

Ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Toujours avoir une sauvegarde, sur un autre support. Et surtout pas dans la même pièce, ou dans le même sac.

 

Pour contourner tous les cas possibles liés aux supports matériels, vous pouvez utiliser le « cloud ».
C’est le mot à la mode pour parler d’un dossier hébergé quelque part sur internet, protégé par un mot de passe.

Avec n’importe quel ordinateur ou un smartphone, vous avez accès à vos données, partout, tout le temps.
Même si vous êtes à l’étranger et qu’on vous a volé votre sac, avec votre clé usb, votre portefeuille,… vous avez encore accès à une copie scannée de votre carte d’identité, de votre permis de conduire, de vos contrats d’assurance, etc… tout ce que vous avez stocké dans les dossiers.

logo WWW dans des mains ouvertes

Il y a en plus un avantage très intéressant par rapports aux sauvegardes sur différents supports : tout ce qui est enregistré dans le dossier est toujours à jour, quelque soit l’appareil utilisé pour consulter les données.

Par contre, il ne faut surtout pas oublier la règle précédente : NE JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS, METTRE TOUS SES OEUFS DANS LE MEME PANIER.

Considérez dès le départ qu’un dossier virtuel, dans le cloud, est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.
Comme une clé, vous pouvez perdre ce qui est dedans.

Imaginez que du jour au lendemain, sans aucune des raisons précédentes, vos données soient d’un coup inaccessibles.
Pas parce qu’il y a eu un piratage, mais par exemple juste parce que le fournisseur de service met simplement à jour son logiciel, et casse tout.

Si si, c’est possible.

C’est justement pourquoi je me décide enfin à rédiger un dossier sur la sécurisation des données.

Tenez, regardez cette copie d’écran, faite ce soir :

 

Blocage imédiat, sans prévenir du compte hotmail skydrive msnMSN est devenu SKYPE récemment. Il a fallu mettre à jour les programmes… et ça s’est mal passé.

Sur deux ordinateurs et un smartphone qui utilisaient le même mot de passe, après la mise à jour obligatoire, un n’avait plus accès au dossier de partage SKYDRIVE, inclus dans le compte HOTMAIL.

… et d’un coup, plus aucun n’a eu accès à mon dossier partagé entre tous mes ordinateurs.

 

Considérez qu’un stockage en ligne est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.

 

Dans mon cas, je ne perds rien, puisque le dossier Skydrive hébergé chez microsoft est une COPIE du dossier qui est sur mes disques durs. Heureusement pas la seule version existante, qui peut devenir inaccessible pour un problème de connexion internet ou de mot de passe.

Par contre, je viens immédiatement de désinstaller skydrive et skype.
Une entreprise qui se plante à ce point, je ne peux pas lui faire confiance professionnellement. Donc, l’adresse email ne sera jamais débloquée, le compte plus jamais utilisé, je m’en fous.
Il me faut un prestataire de service sur lequel je puisse compter.

Et justement, les sociétés qui offrent des espaces de stockage en ligne ne manquent pas : dropbox, sugarsynch, ubuntu one,…

 

Considérez qu’un hébergeur n’est pas plus sûr qu’une simple clé usb.
Donc, ce n’est qu’une copie de sécurité.

Personnellement, j’ai donc, 2 ordinateurs qui ont pratiquement les mêmes données, des sauvegardes sur disque dur usb facilement mises à jour grâce à un logiciel de synchronisation comme groobax, et quelques comptes de dossiers partagés en ligne.

La perte d’un ou deux support ou compte ne posera aucun problème.

 

Trousse à outil de sécurité en ligne, chez un hébergeur de service indépendant de votre matériel

En cas de travail en équipe, avoir un dossier partagé synchronisé et à jour pour tout le monde peut à priori sembler une excellente idée.
A priori.

Dans la pratique, c’est une catastrophe.

Ce qui est parfaitement sécurisé chez vous, peut ne pas du tout l’être sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, infesté de virus, programmes espions, malwares en tous genres.

Vous n’êtes pas à l’abri non plus des erreurs de manipulation, des effacement accidentels, ou volontaires.
Quelqu’un peut effacer définitivement VOS fichiers parce qu’il ne comprend pas leur intérêt et veut libérer de la place dans le dossier partagé, sans vous en avoir parlé avant.

Le compte commun peut être piraté.

Un bug chez l’hébergeur peut vous faire perdre des documents…

Vos fichiers, vos documents, votre travail, vos données, ne doivent pas être partagés avec une possibilité de modification ou de destruction par d’autres.

L’original ou la seule copie ne doit JAMAIS être dans le dossier en ligne (ni sur un support amovible, clé usb, dvd, disque dur externe…)

Vous devez toujours avoir un autre exemplaire sur un disque dur (ou un dvd, une clé usb…).

Que quelqu’un ait le mot de passe de votre dossier partagé en ligne est une mauvaise idée.
Mais si vous le faites, utilisez ces deux précautions :
– Chacun crée son propre sous-dossier à son nom,
– Et dans votre dossier ne mettez pas les originaux, mais une copie. (Ou si vous travaillez bêtement directement dans ce dossiers, faites souvent une copie de sauvegarde).

 

Le stockage en ligne est très pratique, mais aussi peu fiable que les supports physiques.

Le moyen le plus sûr de ne rien perdre est de faire souvent une copie sur les trois systèmes :
– Sur votre disque dur,
– Sur un support externe, pas conservé dans la même pièce ni le même sac,
– Et dans un dossier dans le « cloud ».

En cumulant les précautions, en diversifiant pour ne pas tout mettre dans le même panier, vous ne devriez rien perdre, ou quasiment rien, quoi qu’il puisse arriver.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Bonnes clôtures et sécurité du domicile

Puisque la « justice » relâche dans l’heure les vermines que nos policiers réussissent à arrêter, même en flagrant délit, le nombre de cambriolage augmente considérablement.

insecurite/une-france-presque-sans-justice

L’impunité encourage même carrément les voleurs à piller les logements en plein jour.

Et de plus en plus souvent aux informations on apprend encore bien pire :
ils s’introduisent dans les maisons avec des armes, frappent les habitants, les attachent, les jettent dans le coffre d’une voiture pour aller vider leur compte bancaire ou leur magasin…

La « justice » a clairement choisi d’être contre vous, si vous êtes une personne honnête qui ne fait que se défendre. Regardez par exemple le cas de René Dahan :

rene-dahan-en-cour-d-assises-pour-avoir-defendu-sa-femme-et-ses-enfants

Donc, autant oublier toutes les choses qui marchaient un peu avant l’invasion très massive du peuple de la « religion d’amour et de paix » qui remplit déjà 70% de nos prisons.

Les petites clôtures d’un mètre qui s’enjambent facilement, les petits grillages transparents qui se découpent en une minute avec une simple tenaille qui se cache dans une poche, les barrières transparentes qui laissent voir que chez vous il y a un ordinateur portable sur le bureau… toutes ces choses d’une autre époque il est temps de les oublier.

… A moins d’investir dans un système électronique sophistiqué, et d’habiter à 10 secondes à pied d’un commissariat rempli 24h/24 par des gendarmes en sureffectif.
Ha bon ? ça n’existe pas ? ha… je croyais. Alors les alarmes électroniques ne servent à rien, donc ?

 

Une bonne clôture, qui protège votre famille et tous vos biens, doit être opaque, solide, haute, et difficile à franchir.
Les voleurs vont quand même voler, mais ils iront là où c’est plus facile, c’est à dire plutôt chez vos voisins.

Ci-dessous voici quelques photos pour vous donner des idées sur ce qui est intéressant, et sur ce qu’il ne faut surtout plus faire :

Le pire de tous les choix possibles. Zéro protection.

Une « clôture » transparente, en grillage très bas sur un petit muret facile à enjamber. Ce qui est derrière peut être volé en quelques secondes.

 

Une clôture à peine plus haute, mais solide. On peut s’appuyer dessus pour aller de l’autre côté en quelques secondes.

Ce qui est derrière est à la vue de tous, y compris des personnes non recommandables.

Très mauvais choix.

Un muret devant permet aux voleurs d'escalader facilement

Mur plutôt bas, avec un haut lisse. Quelque chose dehors permet de le franchir sans effort

Le mur est un petit peu plus haut. Il faut sauter ou grimper si on veut voir derrière… ou tout simplement poser le pied sur la boite encastrée devant le mur.

Protection nulle aussi.

Avec ce genre du chose dessus, ça serait déjà un petit peu plus dissuasif :

Des piques pointues en métal

Mais elles sont trop éloignées. Entre les piques, quelqu’un pourrait appuyer une main ou un pied pour passer de l’autre côté.

Ces pieux en métal étaient déjà là il y a 30 ans si je me souviens bien. Donc, ça vaut le coup d’investir un peu dans du massif. Ca reste.

Si on compare avec l’investissement d’un abonnement à une société de surveillance pendant des décennies, c’est clair qu’une protection passive vaut vraiment le coup.

Dans la même idée, en beaucoup plus dissuasif et quasiment gratuit, les hauts de murs incrustés de tessons de bouteilles :

Protéger sa propriété avec un mur dissuasif en morceaux de verres tranchants

Des tessons de bouteilles bien coupants

 

J’en ai déjà parlé là : une-protection-anti-intrusion-efficace-a-un-prix-imbattable

C’est un des meilleurs choix.

Attention cependant. Ne mettez ces choses que sur des murs bien hauts. Surtout pas sur des petits murs bas, pour éviter les blessures involontaires.

Le verre est trop dangereux pour être en bas.

Si vous avez de la place, pour faire courir des barbelés, c’est une bonne idée.

Mais ça, c’est encore mieux :

Des aiguilles naturelles anti-intrusion extrêmement dissuasives

Des centaines d’aiguilles de 12 centimètres, dans tous les sens

Des plantes pleines d’aiguilles : ronces, cactus,…

Ca pousse presque tout seul. Couvrir une grande surface ne coûte presque rien.

C’est extrêmement dissuasif. Impossible de passer par là.

 

Je déconseille totalement les espèces empoisonnées, même si vous avez été cambriolés déjà plusieurs fois et que vous voulez exterminer tous ces putains de voleurs de merde, RHAAAAAaaaa!!!!!!! (si si, je connais cette colère au delà du supportable. Quand je vivais sur Marseille, ma cave a été fracturée dix fois en moins d’un an).

Les enfants et les animaux domestiques risquent de toucher les plantes. On ne peut les surveiller constamment et aller où ils n’ont pas le droit, c’est une chose qu’ils feront à coup sûr.

Ne prenez pas de risque. Aucune plante toxique, que des piquants bien pointus.

 

Pas d'entretien et un champ bien protégé

Un mur végétal bien dense, impénétrable

J’aime bien ce genre de mur végétal vu dans un champ. Il est tellement épais que personne ne peut le traverser, mais aussi, il coupe le vent très fort que l’on a ici et qui casse les cultures.

Une clôture peut cumuler plusieurs fonctions : anti-intrusion, soustraire vos bien de la vue des mauvaises personnes, protection des cultures, protection contre toutes les mauvaises conditions météo…

 

Mur infranchissable en cyprés

En moins naturel, beaucoup plus sophistiqué et élégant, un mur de cyprès.

C’est tellement dense que ma main n’arrive pas à s’y enfoncer.

Une surface impénétrable

… par contre, je ne pourrais pas avoir ça chez moi. Ma maman y est très allergique.

… mais ça peut être une idée pour virer quelqu’un qui s’incruste trop souvent et que vous ne supportez pas : un cousin ignoble, votre belle-mère,…

Il paraît qu’on peut aussi utiliser de l’ail contre les vampires, mais je ne connais pas de vampire, je ne pourrai pas vérifier l’info.

Bon, attention aux allergies donc. Ne plantez pas n’importe quoi. Certaines plantes ont plein de nuisances. Pas seulement allergiques. Certaines sont très envahissantes, ou attirent des animaux vraiment indésirables.
Certaines empêchent même vos plantes de pousser correctement.

Ne plantez pas n’importe quoi. C’est destiné à rester très longtemps.

De grosses racines qui déformeraient le sol de votre maison feraient perdre de la valeur à votre logement.

 

Un mur qui grandit gratuitement toujours plus haut

Une clôture bien opaque, bien haute, c’est tellement mieux que ça :

Une clôture qui laisse voir ce que vous aimeriez protéger

La photo ci-dessous montre une clôture volontairement transparente, puisqu’elle montre le stock tout autour d’une jardinerie. C’est une sorte de vitrine en plein air.

un grillage n'est pas une protection fiable

Y’a de l’idée, mais non.

Des barbelés au-dessus. Un grillage avec des pointes piquantes… en haut.

Sur toute la hauteur ce n’est qu’un grillage pourri qui peut s’éventrer en même pas deux minutes avec une simple tenaille, qui tient dans une poche.

Ca a l’air dissuasif, mais ça ne vaut rien du tout.

Une version beaucoup plus solide, et transparente

Ce genre de grille est déjà mieux. Impossible à couper rapidement ou facilement.

Si c’était ma grille, je prendrais une demie journée pour limer tous les petits picots plats en haut, en pointes bien coupantes, que personne n’essaierait de franchir.

Palissade composé d'un treillage solide en métal et recouverte d'une plaque de bois aggloméré pour abriter des regards

On peut doubler une clôture pour compléter sa protection

Je vois souvent sur des chantiers ce même genre de grilles, mais doublé d’une surface opaque, pour protéger le matériel et les fournitures des regards malhonnêtes.

C’est pas bête.

Une petite herse autours des enclos des animaux

Un autre genre de grille anti-intrusion vue dans un cirque itinérant.

Une grille bien solide, et que personne n’essaie d’enjamber malgré sa petite taille. Les petits picots plats sont très dissuasifs. Personne ne s’approche des animaux.

Pourtant ils sont trop mignons les gros minous. On voudrait tous les caresser.

Miaouuuu !…

Comment les cirques protègent du public les cages de lions et de tigres

On peut souvent remonter un mur trop bas

Regardez par rapport à la taille de la voiture, au fond. Ce mur était très bas. Maintenant il est à une hauteur suffisante pour ne plus pouvoir voir ce qui est derrière.
Mais il peut encore être franchi facilement.

Un travail bien fait

Là, c’est beaucoup mieux. Le nouveau mur sur le vieux amène le tout à environ trois mètres de haut. Très bon travail.

Un mur en pierre sèche dont les prises ont été bouchées pour empecher l'escalade

Sur cette photo, un vieux mur en pierres sèches a été lissé pour le consolider, mais surtout pour masquer toutes les prises. Impossible d’escalader.

Impossible de grimper sur un mur lisse

On peut comparer avec un autre mur de pierres sèches pas lissé :

des prises faciles pour les mains et les pieds

Un vrai jeu d’enfant !

Là, par contre…

Un rempart et des fortifications infranchissables.

Pas besoin de système d’alarme électronique pas fiable si le périmètre est sécurisé par un bon mur

… je n’essaierai même pas.

Certaines clôtures sont bien dissuasives, d’autres pas du tout. Un voleur ou un agresseur pourrait les franchir en deux secondes.

Sans forcément dépenser beaucoup vous pouvez améliorer très sensiblement la sécurité de votre famille et de vos biens dans votre domicile.

Une clôture dure très longtemps.

Ce travail en vaut la peine.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr