Tag Archive for sol

Deuxième soleil et adaptation du potager de survie

Le « deuxième soleil » n’est plus caché derrière le nôtre.
Il a beaucoup avancé ces derniers mois. Maintenant il se détache de plus en plus clairement.

.

« Une comète grosse comme une planète s’en vient »
https://www.youtube.com/watch?v=fHSG2O2SRhA

Il y a encore quelques mois les photos n’étaient convaincantes que pour ceux qui n’y connaissent rien en optique. J’ai par exemple vu un site anglophone avec des milliers de photos d’un deuxième soleil à côté du notre. Sauf que… le deuxième soleil n’était jamais à la même place, jamais à la même taille, et n’était en réalité qu’un reflet parasite sur les divers éléments des lentilles lorsqu’on vise une source de lumière.

Maintenant c’est différent. On commence à trouver ce genre d’images :

Le deuxieme soleil est enfin visible

Très concrètement ça explique pourquoi plus du quart des récoltes de céréales françaises sont déjà détruites. Plus de la moitié dans certaines régions.
Presque toutes les cultures de fruits et légumes semblent très sévèrement touchées.

Tomates et concombres bio hors calibres

Pour celles qui produisent encore un peu, c’est clair que les plantes souffrent. Il n’y a quasiment plus de fruits et légumes qui ressemblent à ceux calibrés des magasins. Ils sont presque tous moches.

… mais c’est en qualité bio, sans pesticide, sans conservateur, sans aucun additif, donc déjà c’est un énorme plus par rapport aux mer… heu… aux marchandises des magasins.
Les dernières tomates que mon père a achetées étaient oranges, fermes, pas mûres, sans goûts, non plutôt avec un goût pas bon, et des graines germées à l’intérieur. Ca veut dire que ces tomates ont été gardées très longtemps en chambre froide (ce qui a supprimé la dormance des graines) puis sont restées encore longtemps sur les étals, le temps de faire de longs germes écoeurants qui ressemblent à de longs asticots.
J’y vois un signe de pénurie, de raréfaction dans la chaine de distribution, au point de vendre encore plus de la merde que d’habitude.

Avec un potager, au moins on cueille ce qui est mûr, plein de vitamines.

En plus de l’argument santé, c’est aussi un gros coup de pouce au pouvoir d’achat.
Vu que les récoltes sont très massivement détruites partout dans le monde depuis deux ans et que c’est parti pour durer, pour s’amplifier, et que les paysans font faillite par dizaines de milliers, les prix vont bientôt devenir ingérables pour la plupart de la population.

Il est de plus en plus urgent de commencer à s’adapter pour utiliser le moins possible l’argent.

Plant de tomates cerises tres productif

J’ai encore planté plus d’une centaine d’espèces et variétés dans mon mini-jardin cette année et le résultat est presque aussi décevant que l’année dernière.

Mais quelques rares variétés de plantes semblent non seulement ne pas souffrir de la météo anormale, mais carrément en profiter.
J’ai dans mon jardin un plant de tomate cerise qui fait trois mètres de large sur presque deux de haut et qui donne sans arrêt depuis un mois et demi. Les plus de 100 autres plants de tomates de 10 variétés que j’ai mis en terre ne produisent presque pas. Presque tout « cuit » sur pied. Donc je vais récupérer des graines de ces petites tomates en faisant la cuisine. Elles seront la base principale de ma culture de tomates de l’année prochaine.

L’année dernière c’était la même chose. On dirait que les petits fruits et légumes résistent et profitent étonnement bien. Les raisins sont en abondance. Les piments sont déjà murs.
J’ai des tournesols qui font 4 mètres de haut. Un des jeunes figuiers commence à donner pas mal de gros fruits…

Figues blanches

Ce n’est pas autant un désastre que l’année dernière, même si ça n’est plus l’abondance.

Je suis de plus en plus convaincu que les arbres fruitiers sont une excellente stratégie contre le changement climatique.
J’ai perdu quelques arbustes, mais j’ai surtout perdu presque toutes les petites plantes éphémères que j’ai semées cette année (salades, choux, carottes, panais, navets, tomates, melons, concombres… plus d’une centaine de variétés).

Les plantes avec déjà une partie en bois semblent considérablement mieux résister.

Donc je fais beaucoup plus de boutures.

Faire des boutures en grande quantite

Partout où j’ai un peu de place à l’ombre, j’entasse des dizaines de boutures sur une très petite surface au sol.
Seulement une sur cinq environ va donner un arbuste viable, donc il vaut mieux en faire un wagon.

Boutures

Il y a deux ans je vous avais conseillé de faire des boutures environ de la taille d’une main. Maintenant je vous conseillerais plutôt de faire des boutures de plus d’un mètre, sans rien jeter, en plantant aussi toutes les plus petites branches que vous couperez.
On entre dans une situation de survie. Vu le carnage au niveau des cultures, ça devient urgent.
En bouturant carrément de vraies grosses branches, on peut obtenir par exemple en deux mois des figuiers d’une taille d’arbre de deux ans, donc qui vont produire deux ans plus tôt.

Grandes boutures de figuiers

Il y a plus de perte quand les boutures sont grandes.
Je dirais que deux fois plus meurent en quelques semaines.

… mais si comme moi vous en faites beaucoup, vous êtes quasiment certains d’avoir des arbustes à mettre en terre lorsque la saison des pluies et de la fraicheur arrivera.

Personnellement ça n’est jamais perdu. Je m’en garde des très belles. J’en distribue gratuitement des quantités énormes à la famille et aux amis. Un figuier d’un mètre coûte 50 euros à la jardinerie très chère du bas de ma rue.

… et puis je fais des reboisements sauvages après les incendies. Le virus commence à prendre dans la population. On est de plus en plus nombreux chaque fois que j’organise une sortie.
Par exemple là, sur Marseille, pour les milliers d’hectares qui ont brûlé la semaine dernière.
30 inscrits. Les gens viennent en famille. Donc je pense qu’on sera largement plus de 40 pour cette séance. On va pouvoir reboiser sur une très grosse surface.

Ce n’est pas seulement une réparation des dégâts de l’incendie. Faire naitre des milliers d’arbres est un moyen de lutter contre le réchauffement climatique, la pollution, les effets stérilisateurs des plantes et insectes par les chemtrails…

Là, cette fois, en plus des fleurs et des boutures d’arbustes, il va y avoir des figuiers et des milliers de graines de plantes comestibles, pour faire un gigantesque potager gratuit à ciel ouvert, pour montrer aux élus que je les emmerde et que je ne compte pas sur eux pour m’occuper des problèmes (qu’ils ont créés).

Donc, le maximum de variété génétique sur un minimum de surface, pour augmenter considérablement les chances d’avoir des plantes survivantes, malgré la météo délirante.

Prunier taille en parasol

J’ai commencé l’année dernière à tailler tous mes arbustes en parasols. Entre deux et quatre mètres de haut.
Ce n’est pas trop haut. Les récoltes sont faciles, accessibles.
Ce n’est pas trop bas. On peut passer dessous pour jardiner, mettre deux autres hauteurs de plantes. Des tomates d’un mètre, des salades de 20 centimètres par exemple.

Figuier support pour plantes grimpantes

Les troncs peuvent servir de tuteurs pour les haricots, les melons, les potirons, les courgettes, les tomates…

Il suffit de semer ou planter autour des arbres.
Le feuillage protège les plus petites plantes, fragiles, qui « cuisent » partout autour.

Paillage du sol avec des feuilles de roseaux

Les feuilles des roseaux gratuits récupérés autour de chez moi au lieu d’acheter des tuteurs en bambou à 4 euros pièce en jardinerie, servent de paillage pour empêcher le sol de se dessécher.

C’est étonnement efficace. Deux gros centimètres suffisent pour garder très longtemps l’humidité, même sous la violence du soleil devenu blanc.

Humidite de la nuit encore visible sous les feuilles du paillis

Des gouttes de l’arrosage d’il y a deux jours ou peut être l’humidité de la nuit

 

Donc pour le moment, une partie de ma stratégie de survie à la catastrophe climatique en cours et très facilement faisable par n’importe qui.

Couvrir deux fois le sol pour qu’il reste frais, humide et vivant.

Directement au niveau du sol avec un paillage.

Et un peu plus haut avec des arbres de préférence fruitiers d’environ 4 mètres de haut, taillés comme des parasols.

Avoir le plus possible de variétés permet d’augmenter les chances d’avoir des plantes survivantes et donc et d’avoir des récoltes.

Les arbres à bois tendre ont une croissance très rapide et donc même si on ne les garde pas, vont permettre de protéger du soleil trop puissant les jeunes arbres à croissance plus lente que l’on met en terre.

C’est pour ça que j’ai aussi des centaines de boutures de lauriers. Ca ne se mange pas. C’est un poison. Mais correctement taillé ça donne très vite un arbuste gros comme un parasol faisant beaucoup d’ombre protectrice au sol, capable de protéger des dizaines de pots.

Laurier protegeant des fraisiers

Pas besoin d’investir des milliers d’euros dans une pergola énorme pour couvrir toute la surface à protéger. Des boutures gratuites et un peu de temps font le travail.

Dans ma recherche d’ombre je me mets aussi à faire pousser des plantes dans des endroits auxquels je n’aurais jamais pensé les années précédentes. Par exemple un couloir étroit qui ne reçoit le soleil direct que deux grosses heures par jour. Tout le reste de la journée c’est seulement la luminosité ambiante qui nourrit les plantes. Le soleil blanc ne les brûle pas autant que les autres autour, en terre dégagée.

Apparemment ça pousse, mais ce n’est pas l’abondance. Donc, au lieu de mettre des plantes de saison, comme des haricots d’été en été, l’année prochaine je vais plutôt planter des graines pour le printemps, en plein été, entre ces deux murs étroits où il manque des degrés presque toute la journée.

Ca devrait couvrir tout le mur et donner une production alors qu’au soleil toute la journée les haricots et concombres meurent.

Je vais probablement aussi faire la même chose sans attendre, dans deux mois au début de l’automne. Des graines à croissance et récolte rapides, que l’on met normalement en terre au printemps. Vu que l’hiver est anormalement doux.

Cultiver sur les mursVoilà.

Par rapport à moi, vous gagnez des années pour vous lancer sans passer par mes ratages et expériences.

Si vous avez des idées, n’hésitez pas à les partager. On est pressé par l’accélération du changement climatique.

On est tous liés.
Une petite production à partager en famille et entre amis, vaut mieux que pas de production du tout, où que des tomates dégueux de supermarchés cueillies vertes et conservées des semaines en chambre froide puis vendues à un prix sans rapport avec la mauvaise qualité.

Avec les plantes il faut anticiper, des mois ou des années avant de pouvoir profiter des récoltes.
Agir, c’est maintenant…

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • coment traiter le tromp bouche a plante vegetal (2)
  • verser du sang de cochon sur des radicalisés pour leur empecher acces a leur paradis (1)

Le vinaigre est un conservateur, un médicament traditionnel, un produit de nettoyage, un désherbant non toxique…

Le vinaigre agit principalement de deux façons :
En changeant localement le niveau d’acidité, les micro-organismes ne peuvent plus vivre. Et l’acidité sert de désincrustant, décrassant, décapant, désodorisant…

En fonction du produit original qui le compose le taux d’acidité peut grimper énormément, ce qui change l’usage du produit.
Un vinaigre de cidre est à base de pommes fermentées. Il ne fait qu’environ 5% d’acidité.

Le vinaigre blanc est à base d’alcool. Il fait souvent 8% d’acidité, mais on peut aussi trouver des bouteilles autour de 16%.

En médicament pour usage interne ou externe, le taux d’acidité doit être très bas pour ne pas nuire au corps.
Même un vinaigre aussi peu concentré que celui de cidre doit être dilué à quelques cuillères dans un verre d’eau, pour soigner un mal de gorge, désinfecter la bouche, pour soigner de l’acné, pour traiter une mycose, pour en finir avec les pellicules et les démangeaisons…
L’acidité très basse après dilution n’attaque pas l’email des dents, ni ne brûle la peau ou les muqueuses.

Au contraire, l’acidité élevée, du vinaigre blanc par exemple, est parfaite pour tout tuer.
Donc il est parfait pour la longue conservation des aliments. C’est ce que vous trouvez dans les bocaux de cornichons, mais on peut aussi conserver un très grand nombre de légumes et même certaines viandes.

Les très fragiles micro-organismes ne peuvent pas vivre dans un milieu dont l’acidité n’est pas idéale. L’acide détruit aussi leurs cellules.
… et donc ces propriétés font que le vinaigre blanc peut aussi remplacer tous les désherbants hyper-toxiques et hors de prix du commerce.

Vous avez vu le prix du roundup en jardinerie ?
Presque 20 euros le petit flacon vaporisateur. Contrairement à ce qui était prétendu dans les publicités le produit ne disparait pas vite, il reste dans le sol environ trente ans, en remplissant les fruits et légumes de produits toxiques, cancérigènes, stérilisateurs, mutagènes, qui donnent des bébés sans bras ou avec une maladie dégénérative dès les premières années de la vie, ou des allergies alimentaires, ou beaucoup de problèmes cumulés.

Bebe malforme, sans membres apres herbicides chimiques
… mais heureusement le roundup peut très facilement être remplacé par du vinaigre.

Le vinaigre blanc est parfait pour cet usage puisqu’il ne coûte quasiment rien. Pour le prix d’un litre de roundup on peut avoir plus de 20 litres de vinaigre d’alcool, et en vérité il en faut très peu si vous savez vous en servir.

Je ne crois que ce que je vois, donc j’ai testé le vinaigre en désherbant ces trois dernières semaines, et franchement, je suis plutôt impressionné par le résultat.

Avec seulement deux litres de vinaigre blanc, en trois vaporisations, une par semaine, j’ai déjà presque totalement supprimé l’invasion d’herbes indésirables dans mon petit jardin.
Et sans pollution du sol.
Sans ajout de produits chimiques toxiques persistants.

Arrachage manuel des mauvaises herbes

L’astuce est très simple. Si on ne veut pas balancer de grandes quantités de vinaigre qui vont tuer longtemps sans distinction tous les micro-organismes essentiels du sol, il ne faut pas essayer de traiter les grosses plantes qui nécessitent beaucoup de produit. Il ne faut traiter que les petites et les plantules, les zones où des indésirables commencent tout juste à pousser.
Donc les grosses plantes, les herbes hautes doivent être arrachées.
Ca ne prend même pas trois secondes d’arracher une touffe, sans produit chimique, sans dépenser une fraction de centime.

Personnellement j’ai une astuce pour arracher toute la racine presque à chaque fois au lieu de la laisser en partie en terre et qu’elle repousse. J’arrache les mauvaises herbes surtout dans les jours qui suivent des pluies abondantes. La terre est bien molle, elle ne retient plus la racine.

Vaporisation de vinaigre sur des plantules

Et donc après arrachage manuel des plus grosses mauvaises herbes, il suffit de quelques coups de pschit pschit pour tuer les centaines de petites plantes, qui ne donneront pas de grosses plantes.
C’est très rapide. Enfin, je parle du geste. Un ou deux coups de vinaigre pour le feuillage, un coup de vaporisateur pour la racine et les micro-organismes qui lui permettent de repousser.
Par contre pour la destruction des plantes c’est un peu plus long. Il faut prévoir deux ou trois semaines, en deux ou trois traitements de quelques minutes, uniquement sur les plantes indésirables.

Elimination des mauvaises herbes entre les paves d une allee

Franchement, un peu de patience en vaut très largement la peine, vu tous les bénéfices.

On garde un sol sain, qui reste vivant, sans poison, sans danger.
Même des enfants peuvent appliquer le traitement puisque le produit est sans danger (on le mange).

A la première vaporisation j’ai testé la méthode enseignée presque partout sur internet mais je ne l’ai pas gardée. Regardez le résultat d’une grosse vaporisation de vinaigre blanc dilué de moitié sur un tapis de mauvaises herbes, au bout de 24 heures :

Exemple de plantes apres aspersion du feuillage au vinaigre blanc
Le feuillage est un peu brulé par l’acide. Mais globalement les plantes sont toujours vivantes et trop vertes. Vu leur aspect elles devraient recommencer à devenir envahissantes en peu de semaines. C’est raté.

Ceci dit, je n’ai pas fait mon essai en plein soleil pour amplifier énormément l’effet de l’acide mais j’ai fait mon test juste avant qu’il se couche, donc l’herbe a seulement eu l’effet du vinaigre à moitié dilué.

Et j’ai vidé rapidement tout le litre de la bouteille de vinaigre blanc au premier essai dans tout le jardin. Je n’ai pas pu tout faire malgré la dilution de moitié. Donc deux litres de traitement. Ca part trop vite quand on a beaucoup de grosses plantes pleines de feuilles à arroser.

Par contre, pour les deux tentatives suivantes, les deux semaines suivantes, en vinaigre pur mais en arrosant seulement les petites plantes et leurs racines, j’ai utilisé moins d’un litre pour les deux traitements. Il me reste encore le fond de la bouteille. C’est hyper économique.

L’efficacité est visible en environ trois semaines donc.
Le gravier était envahi de verdure il y a trois semaines. J’ai arraché seulement les plus grosses touffes et mis deux coups de vaporisateur un sur le feuillage un au sol sur les zones avec des jeunes plantes. Et le sol devient net. Il reste encore quelques petites plantes qui finissent de se dessécher et quelques rares petites pousses vertes de jeunes mauvaises herbes.
Donc le désherbage est réussi.

Dessin de pissenlit arrose de vinaigre au vaporisateur

Franchement, je suis très satisfait du résultat. Il faut utiliser le vinaigre pur.
Encore une séance de traitement de quelques minutes avec mon mini-vaporisateur uniquement sur les zones où je ne veux pas de plantes et le sol sera parfaitement net, durablement, sans avoir ajouté de traces de poison.

Le peu de vinaigre employé est détruit très vite. Le sol reste capable d’abriter la vie.

Deux verres de vinaigre de cidre bio sur une table en vieux bois

Pour finir l’article je vais rajouter quelques infos sympas, trouvées sur les centaines de pages web que j’ai consultées avant de me lancer. Le sujet m’a passionné. Ca partait dans tous les sens. Le vinaigre sert à des centaines de choses.

Pour ceux (et celles) qui perdent un peu leur cheveux, ou s’ils deviennent trop fins, ternes, secs, qui ont un peu de pellicules ou de démangeaisons du cuir chevelu, le vinaigre peut régler presque tous ces problèmes.
En fait c’est dû aux shampoings remplis de détergents modernes qui créent une alcalinisation du cuir chevelu. La couche acide protectrice est abîmée, ce qui au fil du temps laisse se développer de plus en plus de milliards de micro-organismes qui ne sont pas sensés être naturellement présents dans ces quantités sur nos têtes.
Donc des irritations, démangeaisons, pellicules…
Le cuir chevelu utilise ses ressources pour lutter au lieu de produire naturellement de beaux cheveux avec des racines bien fortes…

Enooooooormément de sites pour filles, sur la beauté, la mode sans shampoing, et même beaucoup de sites pour hommes qui perdent leurs cheveux parlent d’ajouter un peu de vinaigre dans l’eau du dernier rinçage.
Personnellement je préfère faire différemment à cause des choses que je sais autour de la maladie dégénérative dont je suis atteint, liée à la pollution moderne (mercure dans le poisson, dans les amalgames dentaires, les vaccins, les ampoules prétendument à économie d’énergie…) et donc qui concerne en fait tout le monde maintenant que les polluants sont répandus partout.

Donc, le mercure est un peu éjecté de nos corps en passant dans les poils et cheveux. On peut vérifier un empoisonnement en analysant des cheveux.
Il se stocke aussi dans les graisses. C’est à dire dans le cerveau, les zones graisseuses du corps comme les seins, mais d’une manière générale il est liposoluble. En fait il se lie aux graisses dans des chaines de lipides si stables que le corps ne peut quasiment plus s’en débarrasser.
… donc on peut légitimement supposer que le sébum en profondeur autour des racines des cheveux est gorgé de mercure.

Et re-donc quand on se frictionne la tête avec du vinaigre, les bouchons de graisses empoisonnées sont dissouts et se répandent sur toute la tête. Si c’est dans le dernier rinçage, il va rester beaucoup de mercure sur le crâne, que le corps avait difficilement isolé.

Et donc donc donc, il est plus intéressant de d’abord frictionner et masser quelques minutes la tête avec du vinaigre un peu dilué, laisser poser quelques minutes, puis après faire un shampoing qui va virer dans les égouts tous les poisons décollés et expulsés du cuir chevelu.
Là aussi je suis impressionné par le résultat. Ca ressemble à ces photos :

Cheveux blancs et gris, avant apres
Vu l’agressivité du vinaigre je ne le fais qu’une fois par semaine. Hier c’était la troisième fois.
Il se passe quelque chose de bizarre, normalement incroyable et pourtant j’ai le résultat sous les yeux quand je passe devant un miroir : je rajeunis. Les cheveux blancs deviennent gris sombres.

Enfin plutôt, c’est l’aspect visible mais qui ne correspond pas à la réalité. Les cheveux mettent des mois à pousser, ce n’est pas un massage au vinaigre, sans colorant, qui peut les changer presque instantanément.
La différence est ailleurs.

Vous avez déjà vu des personnes malades ou très fatiguées, ou après une émotion très forte, sembler avoir pris 20 ans d’un coup, avec des cheveux étonnement très blancs ?
C’est seulement que le sang est occupé ailleurs. Le cuir chevelu est moins sombre, plus blanc. C’est simplement que la lumière renvoyée derrière les cheveux blancs est à peine plus intense et les éclaire un peu plus par derrière, ce qui donne une impression de blancheur et vieillesse immédiate.

Donc là, apparemment ça stimule la circulation au bout de quelques minutes et l’effet persiste plusieurs jours, ce qui donne une impression que les cheveux passent de blancs à gris foncé. L’aspect plus sombre donne la fausse impression qu’il y a plus de cheveux, comme 5 ans plus jeune.
Ce n’est pas une question d’augmentation de volume quand les cheveux sont mouillés puisque l’impression d’assombrissement reste même quand ils sont secs.

Hier j’ai testé aussi sur ma barbe, les zones blanches se sont aussi assombries, mais pas toutes.
Ma barbe est taillée courte sur les joues mais deux fois plus longue au menton. L’effet est très visible sur les courts poils blancs des joues mais les longs poils du menton restent bien blancs. … donc pour moi c’est clair, c’est la peau qui change, pas le système pileux.

Et les cheveux sont d’une douceur impressionnante. Ni rêches, ni gras. C’est… « woawww!!! », c’est le mot qui convient.

Le vinaigre bien dilué traite aussi les petits problèmes de peau comme l’acné.
L’acide nettoie les pores en profondeur.
Est-ce que vous connaissez l’Eau précieuse ?
Une préparation vendue à plus de 7 euros le flacon en pharmacie. C’est de l’eau, de l’eau, de l’eau, de l’eau, de l’eau et de l’eau, diluée dans de l’eau, avec beaucoup d’eau et aussi deux acides en très faibles quantités.
Une cuillère à café de vinaigre dans un demi verre d’eau nettoie la peau quasiment aussi bien mais il ne faut pas le dire. Le PIB a besoin de votre argent, alors shuuuuut, ne le répétez pas, hein.
Le PIB est la seule référence de nos hommes politiques, alors ne leur cassez pas leur compteur déconnecté des réalités de nos vies, ils auraient l’impression d’avoir complètement échoué, les pauvres.

Ha tiens, penser à ces saloperies de traitres qui méritent tous d’être exécutés me fait penser à autre chose de super hyper méga important :
Le vinaigre ne doit être dilué qu’avec de l’eau ou des huiles de cuisine, mais surtout pas avec des produits chimiques. Le danger est gigantesque même si le produit semble à priori complètement banal et peu réactif.
Par exemple, du vinaigre d’alcool mélangé à de la javel, deux produits que l’on trouve dans tous les magasins, que l’on peut avoir en grande quantité pour quelques euros, ne doivent absolument pas être mélangés.

La javel mélangée à un acide comme par exemple du détartrant pour wc donne immédiatement un gaz toxique et irritant, même en très petite quantité on souffre et se met en danger.
En plus grande quantité, en litres, ça donnerait un gaz de combat capable de dératiser toute l’Assemblée Nationale et l’Elysée sans avoir à combattre. <== Je ne cite les exemple de ces nids de cafards nuisibles que parce que c’est chaque jour de plus en plus rigolo de penser à la mort de tous ces connards, mais je ne vous incite absolument pas à commettre un attentat terroriste. C’est juste pour vous faire comprendre que le vinaigre ne doit pas être mélangé à un autre produit si vous ne savez pas ce que vous faites. Avec du chlore c’est d’une dangerosité extrême.

L’eau, c’est parfait pour ne pas prendre de risque. La concentration en acide n’est plus assez forte pour brûler la peau, abimer l’email des dents, brûler les muqueuses…
Au pire tout ce que vous risquez c’est d’avoir les yeux qui piquent pendant quelques minutes si vous vous prenez quelques micro-gouttelettes dans l’oeil en vous massant les cheveux, ou en vaporisant du vinaigre comme désherbant. Donc, évitez de désherber un jour de vent et il n’y aura pas de problème.

rayon x de main avec des zones rouges aux articulations

Ha oui, autre chose de bien sympa sur le vinaigre pour soigner : le vinaigre de cidre a de très nombreux effets positifs sur le vieillissement du corps.
Les autres vinaigres aussi probablement, mais le vinaigre de cidre est peu acide dès le départ, et contient beaucoup de minéraux essentiels, ainsi qu’une bonne quantité d’un autre acide, le malique, l’acide de pomme, donc il amplifie les effets des acides contenus dans les autres vinaigres (acide acétique principalement, et des acides citriques et tartriques en moins grandes quantités).

C’est pour ça qu’il est utilisé pour dissoudre les dépôts minéraux dans les articulations blessées ou vieilles, comme dans l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes, la goutte…
Il y a des dizaines de témoignages sur l’internet francophone, de personnes à mobilité réduite dont l’état s’est considérablement amélioré en prenant deux cuillères de vinaigre de pomme dans un verre d’eau avant chaque repas et avant de se coucher.

Ca aussi je teste sur moi depuis quelques jours et j’ai l’impression qu’il se passe quelque chose. Une grosse heure après la prise, les articulations les plus abimées deviennent douloureuses quelques heures puis je les oublie complètement.
Ce n’est pas inquiétant. C’est même carrément le contraire. Je sais que le vinaigre agit très précisément justement là où il y a des problèmes.

Depuis que j’ai commencé une détoxication générale du corps, de tous les polluants chimiques ou métalliques accumulés pendant toute la vie, j’ai bien compris l’idée que l’état empire momentanément quand on corrige un problème.
C’est le contraire du bizness de la médecine-pharmacie moderne à gros sous où on ne s’attaque pas aux causes, mais on masque les symptômes avec des merdes chimiques, comme des anti-douleurs ou des anti-inflammatoires plein d’effets secondaires.

En fait je teste justement le vinaigre en boisson pour mon problème de mercure puisque le vinaigre de cidre est un détoxifiant général qui augmente légèrement les capacités de nettoyage du corps.
Pour nettoyer les dépôts sur les articulations les témoignages parlent de doses allant de deux cuillères à café à deux cuillères à soupe dans un verre d’eau, trois fois par jour.

Franchement, boire un verre d’eau aromatisé au vinaigre c’est carrément… « pouhaaaahaaaaarrrk, beuha beurk bah pouah ». Oui c’est le mot.
« Dégueulasse » aussi, ça marche.
Dans de l’eau ce n’est pas comme améliorer le goût de bons légumes, c’est vraiment un mauvais moment à passer.
Beaucoup parlent de cures de trois semaines plusieurs fois dans l’année, à cause du goût infect impossible à avaler tous les jours. Je les comprends.

L’arthrite n’est pas le seul vieillissement soulagé par le vinaigre de pomme.
Le taux de sucre dans le sang baisse très légèrement, ce qui est un coup de pouce pour les personne qui ont un diabète.

Le taux de graisse dans le sang baisse aussi très légèrement. Donc ça signifie que le cholestérol diminue un peu, ce qui permet au corps d’enlever ses bouchons de graisses dans les vaisseaux. Donc les risques cardio-vasculaires diminuent en même temps que la pression artérielle baisse, puisqu’elle circule plus facilement dans des vaisseaux moins bouchés. Que du bonheur, et ça ne coûte presque rien.

Pas besoin d’un traitement a doses pour cheval quand ce n’est pas pour une urgence, mais en traitement préventif pour éviter que des problèmes graves s’installent lentement.
Un tout petit peu moins d’excès de sucres et de graisses dans le sang tous les jours ça fait un nettoyage continu en douceur.

Le vinaigre pour se soigner est à préférer sans ajout de substance chimiques comme les désherbants de monsanto, des pesticides et autres saletés qui s’accumulent dans le corps. Donc un vinaigre étiqueté « Bio » c’est bien.
De préférence du vinaigre de cidre pour les autres bonnes choses qu’il contient et son faible niveau d’acidité quasiment sans risque à petites doses.

Par contre pour tuer les plantes, les bactéries, les virus,… le vinaigre d’alcool semble parfait en raison de son acidité plus élevée et pour son prix extrêmement bas comparé aux autres vinaigres. C’est un produit qui est utilisé au litre pour conserver des bocaux de légumes, pas pour être mis par dosette d’une cuillère dans une salade. Au niveau du prix ça se sent très clairement.

Voilà.

J’ai compilé les infos les plus utiles sur les vinaigres mais après c’est à vous de creuser plus en fonction de ce que vous cherchez, du résultat que vous voulez.
Les vinaigres font en réalité des milliers de choses, c’est très complexe.

Par exemple, du vinaigre sur une brûlure de méduse apaise la douleur, mais ça c’est seulement le cas général. En réalité sur quelques rares espèces non seulement ça n’a pas d’effet mais ça empire la douleur, ce qui n’est vraiment pas le but recherché.
Personnellement je ne me sens pas de plonger dans une flotte pleine de méduses pour poursuivre la bestiole pour essayer d’identifier son espèce alors que je n’y connais rien en sales races de méduses pourries. Donc en cas de brûlure de méduse personnellement je n’emploierais pas de vinaigre.

… Et d’un autre côté, ça correspond plutôt à l’idée que dans le corps c’est l’acidité qui transmet et amplifie la douleur. Les cellules nerveuses ont besoin d’acide pour signaler la douleur. C’est pour ça que les douleurs de certains cancers baissent considérablement lors de régimes alcalinisants. La quantité d’acide disponible baisse et il y en a donc moins pour transmettre l’information douloureuse.

Bon, oui, c’est vrai qu’un corps plus alcalin est moins sujet aux cancers aussi, puisque les cellules cancéreuses ont impérativement besoin d’un environnement acide pour se reproduire. Donc, le cancer régresse est devient moins douloureux.

En fait c’est un peu le même principe que pour l’utilisation du vinaigre en désinfectant pour la gorge ou en désherbant. Le PH du corps change très légèrement est donc les conditions nécessaires pour permettre la vie de certaines cellules ou micro-organismes ne sont plus idéales, et elles meurent.
On parle de choses à peine plus grandes que quelques atomes, c’est très fragile.

Donc ceci dit, je ne suis pas votre médecin ni votre nounou. Je vous ai prévenu que les vinaigres ne sont pas sans danger si vous faites n’importe quoi avec. A vous de vous renseigner avant et de vérifier les infos sur plusieurs sources.
Ca sert à tuer, dissoudre, désincruster… C’est très actif. C’est à n’employer qu’en connaissance de cause, dans des buts bien précis.

Sur plusieurs forums de santé anglophones j’ai lu des témoignages de personnes ayant perdu des dizaines de kilos en quelques mois en buvant du vinaigre de cidre plusieurs fois par jour pour augmenter considérablement l’effet de régimes amaigrissants. Le vinaigre peut être dangereux de bien des façons.
Attention à ce que vous faites.

La santé on n’en a qu’une et elle est de plus en plus fragile au fur et à mesure que l’on s’alimente de produits gorgés de milliers d’additifs modernes, et que l’on perd confiance dans le circuit médical qui ne pense presque plus qu’à injecter des centaines de millions de dosettes de vaccins dans les veines des français.

Les français ne se soignent plus assez. Le coût des choses non remboursées devient tellement énorme. L’automédication fait un bond chaque année.
Mais le coût n’est pas le seul critère, c’est vraiment une perte de confiance.

Il y a quelques jours une personne qui tient un magasin de santé alternative, d’objets « magiques », de gemmes, de soins énergétiques m’a appris que les affaires vont mieux. C’est un secteur qui ne connait pas la crise.

En fait c’est plutôt flippant. C’est le signe que les besoins de santé des français augmentent mais que le système officiel les fait fuir massivement vers d’autres solutions moins encadrées et sécurisées.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • vnaigre cdre pmme avec conservateur (2)
  • vinaigre de cidre pour lacidité (1)
  • vinaigre de cidre avant apres (1)
  • vinaigre comme conservateur (1)
  • vinaigre blanc muqueuse (1)
  • utiliser vinaigrz comme conservateur (1)
  • pourquoi le vinaigre est conservateur (1)
  • poison et vinaigre blanc (1)
  • mauvaise herbe poison (1)
  • le vinaigre pour la barbe (1)