Tag Archive for self-defense

Millénium, le film (2009)

Ce film contient la meilleure scène de vengeance de toute l’histoire du cinéma.

L’héroïne est violée par un salopard qui était censé la protéger.

On a tous vu très clairement ce que donne la « justice » en France quand il s’agit de viols :

Deux jeunes femmes ont été violées et frappées pendant des mois par plus de 20 barbares. Le procès a enfin lieu 13 ans après les faits !
Ces monstres auraient dû prendre 20 ans de prison à cause des circonstances aggravantes. Ils sont tous ressorti libres, avec quelques très courtes peines merdiques en sursis, c’est à dire RIEN.
Sauf pour un qui est déjà en prison pour avoir assassiné sa femme et qui ne risque pas de faire des vagues à l’extérieur.

La « justice » baisse systématiquement son slip quand les criminels sont « issus de la diversité ». Toute la société en paie les conséquences. Mais, houlà !… il ne faut pas faire de vague, il ne faut pas les stigmatiser.
Ca tourne à l’émeute sauvage à 100 barbares quand un a[Biiiiip] est contrôlé par la police parce qu’il conduit en sens interdit dans une rue.
Ils blessent 16 policiers, leur tirent dessus au fusil de chasse. Ils incendient une de nos écoles : Zéro condamnation.
Des millions d’euros de dégâts que les vermines ne paieront pas. C’est encore et toujours notre argent public qui sert à réparer leurs horreurs, pour lesquelles ils ne sont pas punis.

 

Le film contient une scène de viol presque impossible à regarder

Les statistiques sur le viol sont exactement du même niveau.

 

Environ 10% des victimes portent plainte, à peine. On comprend pourquoi.

Environ 10% des plaintes débouchent sur une condamnation.

… Donc environ 1% des violeurs sont condamnés. 99% sont impunis.

 

Dans ce chiffre énorme de 1% de condamnation, il y a des jugements monstrueux comme l’acquittement des 20 violeurs en réunion.

En matière de viol, la « justice » est clairement d’une nullité absolue.

Je ne serais pas surpris que les familles n’y fassent plus appel quand il faudra s’occuper de monstres.

Ce qui se passe en Grèce ne m’inquiète pas du tout, bien au contraire. Aube dorée séduit presque une famille grecque sur trois. Il y a des meurtres, c’est vrai. Mais qui meurt ?

Un jour où l’autre, la facture tombe.
Aube dorée protège et séduit déjà presque une famille sur trois.

L’histoire est un éternel recommencement. Quand plus rien ne va, il se passe toujours les mêmes choses partout dans le monde, à toutes les époques. La remise à zéro des compteurs, dans le sang.

On peut donc déjà prédire sans se tromper ce qu’il va bientôt arriver, ici, chez nous.

Mikael Blomkvist au chevet de Lisbeth Salander à l'hôpital

 

L’héroïne du film est une survivante. Tout ce qui la blesse, tout ce qui lui a fait mal, tout ce qui lui nuit, elle trouve le moyen de l’utiliser pour améliorer sa vie.
Elle fait par elle-même toutes les choses, sans attendre que peut être quelqu’un s’en occupe, un jour…

S’il faut faire des choses illégales pour se protéger des monstres, elle a le courage de les faire.

Elle se sert d’un tazer pour étaler instantanément son agresseur, alors qu’il fait trois fois son poids.

Personnellement, ce n’est pas une caméra ou une aiguille de tatoueur que j’utiliserais pour punir quelqu’un qui s’en prendrait à ma famille. Le feu cause des blessures tellement douloureuses que même la morphine n’apporte pas la paix. Alors sur la zone la plus innervée du corps…

Mais l’héroïne à plus de finesse que moi. Elle utilise les nuisibles. Moi je crois qu’il faut les empêcher de nuire.

D’un autre côté, elle,… c’est juste un personnage de film.

Des traumastismes qui marquent à vie

Je connais beaucoup de femmes qui ont été violées. On en connait tous. Rien que parmi celles qui me sont proches, il y en a trois. Elles ne s’en vantent pas mais quand on sait reconnaitre les signes, on voit lesquelles essaient de le cacher.
Les comportements sont bien spécifiques. Même trois ans ou trente cinq ans après, la blessure est toujours là.

Notre « justice » étant proche du niveau zéro, il est normal qu’on l’on ne trouve pas de statistiques françaises. Il ne faut surtout pas que vous sachiez.

Si vous voulez des statistiques qui parlent vraiment, il faut lire les études faites dans les autres pays.

Une ligne en particulier m’a clairement marqué dans tout ce que j’ai lu :
Aux états unis, 86% des femmes qui ont échappées à un viol l’ont fait grâce à une réaction violente.

Noomi Rapace avec le nez en sang dans le deuxième épisode de Millénium

La « justice » ne l’a jamais protégée

Même si un homme fait trois fois votre poids, son nez n’est toujours que du simple cartilage aussi fragile que le votre. Il pissera le sang aussi facilement que vous, si vous le frappez fort sur le nez.

Ses yeux craignent vos longs ongles.

Ses doigts se détruisent comme un rien si vous n’en attrapez qu’un ou deux et que vous les tordez vers le dos de la main…

Le poids, la force, l’âge ne sont pas des obstacles insurmontables. Il existe des techniques pour apprendre à vous protéger sans compter sur cette p[Biiiiiiip] de lamentable justice de [Biiiiiiip] qui met 13 ans à ne pas punir 20 violeurs.

Apprenez à vous défendre et à défendre vos proches.

La police n’est jamais présente pendant une agression.

Le monde est plein de monstres.

 

Un personnage féminin parmis les plus marquants de l'histoire de cinéma
Date de sortie : 13 mai 2009
Durée : 2h 32min
Réalisateir : Niels Arden Oplev
Acteurs : Michael Nyqvist, Noomi Rapace, Lena Endre
Genre : Thriller
Nationalité : Film Norvégien, allemand, danois et suédois.

 

Une femme forte

Noomi Rapace

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

La dissuasion pour éviter la violence

Je vous recommande très chaudement de laisser trainer un objet lourd immédiatement accessible dans votre voiture.
Quelque chose de discret, qui ne coûte pas cher, qui ne tenterait pas des voleurs de casser votre vitre pour le prendre.

Par exemple, moi, j’ai depuis une dizaine d’années la même canne antivol. Elle ne me sert pas à bloquer la volant, mais à me protéger quand je roule dans Marseille.

Une fois, alors que j’étais bloqué dans les embouteillages et que la voiture n’avançait que de quelques mètres de temps en temps, un taré s’est acharné sur son klaxon pour que j’accélère immédiatement, pour avancer de quelques mètres. Je lui ai répondu avec un geste élégant, en levant un doigt par la vitre ouverte.

Il est immédiatement sorti de sa voiture avec son passager. Deux bonhommes bien plus grands que moi qui voulaient visiblement me frapper.
Je suis sorti de ma voiture avec dans chaque main un morceau de la canne antivol en métal. Je n’ai pas eu besoin de dire un seul mot.
Quelques secondes plus tard, ils remontaient dans leur voiture.
Ca c’est passé comme sur cette vidéo :

Plus vous avez l’air dissuasif, bien armé et déterminé, moins vous aurez d’ennuis.

Ne placez surtout pas l’objet du côté conducteur, s’il n’est pas correctement fixé. S’il glissait sous une pédale, vous risqueriez un accident de la route.
Ca a failli m’arriver avec un simple tapis qui a glissé sous le frein.

 

Ensuite, un conseil pour éviter les vols qui vaut pour absolument tout le temps, quel que soit le motif, même si vous n’êtes sensé quitter le volant que  10 secondes :

Quand vous sortez de votre voiture, prenez systématiquement les clés,
sans aucune exception, jamais.

 

Et dernier conseil plus précisément au sujet d’un outil transformé en arme. Mais ce conseil est aussi valable à mains nues :

Si vous sortez de votre véhicule avec un objet lourd bien visible dans les mains, mais que vous restez sur place, dans un éventuel procès, ce n’est pas la même chose que si vous alliez agresser d’autres conducteurs.
Non, ce n’est pas vous qui allez à l’affrontement. C’est l’autre (ou les autres) qui vient à vous, ce qui montre sa détermination à vous agresser et donc votre légitime défense.

 

N’en faites pas trop. Pas agressif, mais déterminé à vous défendre.

Avoir l’air bien menaçant permet de ne pas avoir à blesser qui que ce soit. Gagner sans rien détruire ni blesser, c’est l’idéal.
Contrairement au cinéma où le décor est là pour être détruit, où les acteurs jouent un rôle, où les cascadeurs se relèvent après, dans la vraie vie les choses ont souvent des conséquences.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Evitez l’achat de gros calibres

Encore un lynchage dans l’actualité. Deux jeunes ont étés massacrés par une meute de 15 à 20 barbares, à coup de marteaux, pioche, batte de base-ball, couteaux, pistolet à grenaille… « Un mauvais regard d’un des frères des victimes aurait conduit à l’expédition punitive. »

Plus d’infos, là.

Le procureur de la République de Grenoble nous explique « qu’il s’agit, d’une bagarre d’une grande banalité qui a tourné de façon tragique », blablablabla…

Pour survivre à une agression de ce genre, il ne faut pas vous faire d’illusion, ce n’est pas en soufflant dans un sifflet d’alarme pour faire du bruit que vous allez faire fuir les tueurs. Face à des tueurs, il faut une arme mortelle.

La police a des armes, mais elle n’est jamais là quand il y a un gros problème. C’est justement pour ça que vous devez apprendre à vous défendre vous-même, dans les cas d’urgences.
… par exemple, vous avez sans faire exprès jeté « un mauvais regard » à un primate en train de commettre un crime, oups!, c’est votre faute, vous l’avez provoqué, il peut vous tuer vous et vos frères. Et même si ce n’est pas vous qui avez jeté ce mauvais regard, ils peuvent venir à plus de 15 avec des armes pour vous tuer.

Mais il faut absolument savoir deux petites choses essentielles avant d’investir.

Dans tout ce que vous voyez au cinéma, dans les séries télé, les armes ne contiennent pas de projectile.
Donc au ciné, n’importe quelle bouffonne en slip peut tenir deux calibres 12 à bout de bras pour faire Boum Boum avec des cartouches à blanc.

Un fusil a canon scié dans chaque main, à bout de bras

La réalité, c’est ça :

Rien qu’avec des petits plombs, sans même avoir scié la crosse, ce qui stabilise encore un peu l’arme.
Je n’arrive pas à retrouver la vidéo du crétin qui avait chargé les deux canons pour s’amuser à tirer à une main. Le premier coup a tellement de recul qu’il tord sa main et ses doigts écrasent la détente involontairement. Le deuxième coup part à quelques centimètres de son front.

Avec une balle, c’est pire. La vidéo est assez édifiante pour que tout le monde comprenne le danger.
On ne joue pas avec une arme, on ne frime pas avec. On apprend à ne pas mettre son doigt sur la détente quand on a une arme dans les mains pour éviter un tir involontaire tant qu’on est pas sûr de toucher la cible…

Le problème est le même avec les pistolets et les carabines.

C’est surtout la masse du (des) projectile(s) qui détermine le recul.
Aussi un peu la charge de poudre dans la cartouche. Les magnums, surdosées, sont beaucoup plus puissantes, donc ont plus de recul.

Sur la dernière vidéo, on voit qu’un soldat, donc un homme fort et très sportif, bien entrainé, se fait avoir aussi.

Une arme qui vous casse le nez ou vous éborgne au premier coup est clairement une arme que vous ne pouvez pas confier aux membres de votre famille en cas d’urgence.
Une arme qui continue de tirer une rafale hors de contrôle dans la mauvaises directions est un très mauvais choix.
Donc, oubliez les monstres des films pour faire du spectaculaire à l’écran, et contentez vous de petites choses efficaces et sûres, pour l’arme comme pour les munitions qu’elle peut tirer.

 

Les fusils de chasse ont la particularité d’accepter une très grande variété de munitions différentes dans la même taille de cartouche. Donc une seule arme pour plein d’usages différents. Par exemple :

  • Une balle striée pour du tir précis sur une grosse bête jusqu’à plus de 100 mètres ;-);
    Il s’agit de balles civiles pour la chasse, donc elles se déforment à l’impact pour donner un choc maximal et tuer très rapidement.
    C’est pour la chasse : une balle, une mort.
    On peut comparer ça à l’effet des fusils de base des soldats de l’OTAN, équipés de 2,5 kilos de 6 Chargeurs de 25 balles en 5.56. Des munitions plus pour blesser que pour tuer. Lorsque des soldats ennemis s’occupent de blessés, ils ne sont plus en train de tirer, ce qui en neutralise plusieurs d’un coup.
    Par contre, ça donne des témoignages de soldats flippés qui voient que des adversaires continuent de les charger avec plusieurs balles dans le corps, en vrai, comme dans les films avec des zombies.
    Les besoins en armement des militaires ne sont pas ceux des civils qui veulent seulement pouvoir se défendre.
  • De grosses billes de plomb dans une même cartouche (chevrotine) pour du tir au jugé sur des grosses bestioles jusqu’à une trentaine de mètres. Plus la distance est courte, plus le tir est concentré sur une petite zone et fait d’énormes dégâts.
    C’est un peu comme prendre 9 balles de petits calibres d’un coup.
    Le faible poids de chaque projectile fait aussi ricocher le tir sur des murs. C’est intéressant pour toucher un tireur (ou plusieurs d’un coup) dans un bâtiment, sans avoir besoin de se mettre à découvert par un tir direct,
  • On peut charger avec du très petit plomb pour chasser des moineaux, les petits animaux,
  • Ou même des balles à blanc ou en caoutchouc pour que les gentils ne puissent pas blesser les adversaires et puissent donc se faire tuer comme s’il n’avaient pas de fusil dans les mains,
  • Et… très intéressant pour les armes chargées pour un seul coup par canon, on peut mettre des adaptateurs pour tirer quasiment toutes les munitions de plus petit calibre. Donc, un fusil est très clairement une arme de survie extrêmement polyvalente, utilisable même dans les pires conditions de pénuries.

 

 

Un fusil à deux canons et des munitions adaptées est un bon choix pour une première arme pour défendre sa famille.

Pouvoir tirer deux fois avec une arme de défense est le minimum, vu le temps nécessaire pour recharger. Oubliez tous les modèles à un coup.

Et oubliez tous les trucs délirants qui tirent 45 coups par secondes, les armes de guerre, les trucs d’accrocs au ciné. Quand on voit à l’écran que 300 balles ne traversent pas une portière de voiture, c’est totalement faux.

Pendant mon service militaire j’ai remplacé en urgence un gosse dépressif qui avait profité du pistolet de service de l’armurerie, pour se suicider. Une balle de 9 mm. Une munition militaire très lourde que rien n’arrête. La balle a traversé sa tête, une cloison de plâtre et de bois, les deux épaisseurs de l’angle d’un classeur en métal, et a ricoché en faisant 5 impacts sur les murs et le plafond de béton de l’armurerie.

Tous les gens à peu près devant le canon sont en danger quand on appuie sur la détente, même juste à cause de ricochets.

Pour un civil, le bon usage d’une arme de défense, ce n’est pas d’arroser bêtement en vidant des tonnes de chargeurs. Un seul tir, uniquement en étant presque sûr d’atteindre le responsable du danger, c’est la plus sûre des méthodes.

Il vaut mieux ne pas tirer que de mettre en danger des innocents.

Si l’arme part dans tous les sens à l’usage, ou vous arrache l’épaule, vous massacre un oeil ou le nez à cause du recul, vous serez incapable de tirer une deuxième fois si c’est nécessaire.

Oubliez les armes puissantes.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr