Tag Archive for résistance

Deuxième soleil et adaptation du potager de survie

Le « deuxième soleil » n’est plus caché derrière le nôtre.
Il a beaucoup avancé ces derniers mois. Maintenant il se détache de plus en plus clairement.

.

« Une comète grosse comme une planète s’en vient »
https://www.youtube.com/watch?v=fHSG2O2SRhA

Il y a encore quelques mois les photos n’étaient convaincantes que pour ceux qui n’y connaissent rien en optique. J’ai par exemple vu un site anglophone avec des milliers de photos d’un deuxième soleil à côté du notre. Sauf que… le deuxième soleil n’était jamais à la même place, jamais à la même taille, et n’était en réalité qu’un reflet parasite sur les divers éléments des lentilles lorsqu’on vise une source de lumière.

Maintenant c’est différent. On commence à trouver ce genre d’images :

Le deuxieme soleil est enfin visible

Très concrètement ça explique pourquoi plus du quart des récoltes de céréales françaises sont déjà détruites. Plus de la moitié dans certaines régions.
Presque toutes les cultures de fruits et légumes semblent très sévèrement touchées.

Tomates et concombres bio hors calibres

Pour celles qui produisent encore un peu, c’est clair que les plantes souffrent. Il n’y a quasiment plus de fruits et légumes qui ressemblent à ceux calibrés des magasins. Ils sont presque tous moches.

… mais c’est en qualité bio, sans pesticide, sans conservateur, sans aucun additif, donc déjà c’est un énorme plus par rapport aux mer… heu… aux marchandises des magasins.
Les dernières tomates que mon père a achetées étaient oranges, fermes, pas mûres, sans goûts, non plutôt avec un goût pas bon, et des graines germées à l’intérieur. Ca veut dire que ces tomates ont été gardées très longtemps en chambre froide (ce qui a supprimé la dormance des graines) puis sont restées encore longtemps sur les étals, le temps de faire de longs germes écoeurants qui ressemblent à de longs asticots.
J’y vois un signe de pénurie, de raréfaction dans la chaine de distribution, au point de vendre encore plus de la merde que d’habitude.

Avec un potager, au moins on cueille ce qui est mûr, plein de vitamines.

En plus de l’argument santé, c’est aussi un gros coup de pouce au pouvoir d’achat.
Vu que les récoltes sont très massivement détruites partout dans le monde depuis deux ans et que c’est parti pour durer, pour s’amplifier, et que les paysans font faillite par dizaines de milliers, les prix vont bientôt devenir ingérables pour la plupart de la population.

Il est de plus en plus urgent de commencer à s’adapter pour utiliser le moins possible l’argent.

Plant de tomates cerises tres productif

J’ai encore planté plus d’une centaine d’espèces et variétés dans mon mini-jardin cette année et le résultat est presque aussi décevant que l’année dernière.

Mais quelques rares variétés de plantes semblent non seulement ne pas souffrir de la météo anormale, mais carrément en profiter.
J’ai dans mon jardin un plant de tomate cerise qui fait trois mètres de large sur presque deux de haut et qui donne sans arrêt depuis un mois et demi. Les plus de 100 autres plants de tomates de 10 variétés que j’ai mis en terre ne produisent presque pas. Presque tout « cuit » sur pied. Donc je vais récupérer des graines de ces petites tomates en faisant la cuisine. Elles seront la base principale de ma culture de tomates de l’année prochaine.

L’année dernière c’était la même chose. On dirait que les petits fruits et légumes résistent et profitent étonnement bien. Les raisins sont en abondance. Les piments sont déjà murs.
J’ai des tournesols qui font 4 mètres de haut. Un des jeunes figuiers commence à donner pas mal de gros fruits…

Figues blanches

Ce n’est pas autant un désastre que l’année dernière, même si ça n’est plus l’abondance.

Je suis de plus en plus convaincu que les arbres fruitiers sont une excellente stratégie contre le changement climatique.
J’ai perdu quelques arbustes, mais j’ai surtout perdu presque toutes les petites plantes éphémères que j’ai semées cette année (salades, choux, carottes, panais, navets, tomates, melons, concombres… plus d’une centaine de variétés).

Les plantes avec déjà une partie en bois semblent considérablement mieux résister.

Donc je fais beaucoup plus de boutures.

Faire des boutures en grande quantite

Partout où j’ai un peu de place à l’ombre, j’entasse des dizaines de boutures sur une très petite surface au sol.
Seulement une sur cinq environ va donner un arbuste viable, donc il vaut mieux en faire un wagon.

Boutures

Il y a deux ans je vous avais conseillé de faire des boutures environ de la taille d’une main. Maintenant je vous conseillerais plutôt de faire des boutures de plus d’un mètre, sans rien jeter, en plantant aussi toutes les plus petites branches que vous couperez.
On entre dans une situation de survie. Vu le carnage au niveau des cultures, ça devient urgent.
En bouturant carrément de vraies grosses branches, on peut obtenir par exemple en deux mois des figuiers d’une taille d’arbre de deux ans, donc qui vont produire deux ans plus tôt.

Grandes boutures de figuiers

Il y a plus de perte quand les boutures sont grandes.
Je dirais que deux fois plus meurent en quelques semaines.

… mais si comme moi vous en faites beaucoup, vous êtes quasiment certains d’avoir des arbustes à mettre en terre lorsque la saison des pluies et de la fraicheur arrivera.

Personnellement ça n’est jamais perdu. Je m’en garde des très belles. J’en distribue gratuitement des quantités énormes à la famille et aux amis. Un figuier d’un mètre coûte 50 euros à la jardinerie très chère du bas de ma rue.

… et puis je fais des reboisements sauvages après les incendies. Le virus commence à prendre dans la population. On est de plus en plus nombreux chaque fois que j’organise une sortie.
Par exemple là, sur Marseille, pour les milliers d’hectares qui ont brûlé la semaine dernière.
30 inscrits. Les gens viennent en famille. Donc je pense qu’on sera largement plus de 40 pour cette séance. On va pouvoir reboiser sur une très grosse surface.

Ce n’est pas seulement une réparation des dégâts de l’incendie. Faire naitre des milliers d’arbres est un moyen de lutter contre le réchauffement climatique, la pollution, les effets stérilisateurs des plantes et insectes par les chemtrails…

Là, cette fois, en plus des fleurs et des boutures d’arbustes, il va y avoir des figuiers et des milliers de graines de plantes comestibles, pour faire un gigantesque potager gratuit à ciel ouvert, pour montrer aux élus que je les emmerde et que je ne compte pas sur eux pour m’occuper des problèmes (qu’ils ont créés).

Donc, le maximum de variété génétique sur un minimum de surface, pour augmenter considérablement les chances d’avoir des plantes survivantes, malgré la météo délirante.

Prunier taille en parasol

J’ai commencé l’année dernière à tailler tous mes arbustes en parasols. Entre deux et quatre mètres de haut.
Ce n’est pas trop haut. Les récoltes sont faciles, accessibles.
Ce n’est pas trop bas. On peut passer dessous pour jardiner, mettre deux autres hauteurs de plantes. Des tomates d’un mètre, des salades de 20 centimètres par exemple.

Figuier support pour plantes grimpantes

Les troncs peuvent servir de tuteurs pour les haricots, les melons, les potirons, les courgettes, les tomates…

Il suffit de semer ou planter autour des arbres.
Le feuillage protège les plus petites plantes, fragiles, qui « cuisent » partout autour.

Paillage du sol avec des feuilles de roseaux

Les feuilles des roseaux gratuits récupérés autour de chez moi au lieu d’acheter des tuteurs en bambou à 4 euros pièce en jardinerie, servent de paillage pour empêcher le sol de se dessécher.

C’est étonnement efficace. Deux gros centimètres suffisent pour garder très longtemps l’humidité, même sous la violence du soleil devenu blanc.

Humidite de la nuit encore visible sous les feuilles du paillis

Des gouttes de l’arrosage d’il y a deux jours ou peut être l’humidité de la nuit

 

Donc pour le moment, une partie de ma stratégie de survie à la catastrophe climatique en cours et très facilement faisable par n’importe qui.

Couvrir deux fois le sol pour qu’il reste frais, humide et vivant.

Directement au niveau du sol avec un paillage.

Et un peu plus haut avec des arbres de préférence fruitiers d’environ 4 mètres de haut, taillés comme des parasols.

Avoir le plus possible de variétés permet d’augmenter les chances d’avoir des plantes survivantes et donc et d’avoir des récoltes.

Les arbres à bois tendre ont une croissance très rapide et donc même si on ne les garde pas, vont permettre de protéger du soleil trop puissant les jeunes arbres à croissance plus lente que l’on met en terre.

C’est pour ça que j’ai aussi des centaines de boutures de lauriers. Ca ne se mange pas. C’est un poison. Mais correctement taillé ça donne très vite un arbuste gros comme un parasol faisant beaucoup d’ombre protectrice au sol, capable de protéger des dizaines de pots.

Laurier protegeant des fraisiers

Pas besoin d’investir des milliers d’euros dans une pergola énorme pour couvrir toute la surface à protéger. Des boutures gratuites et un peu de temps font le travail.

Dans ma recherche d’ombre je me mets aussi à faire pousser des plantes dans des endroits auxquels je n’aurais jamais pensé les années précédentes. Par exemple un couloir étroit qui ne reçoit le soleil direct que deux grosses heures par jour. Tout le reste de la journée c’est seulement la luminosité ambiante qui nourrit les plantes. Le soleil blanc ne les brûle pas autant que les autres autour, en terre dégagée.

Apparemment ça pousse, mais ce n’est pas l’abondance. Donc, au lieu de mettre des plantes de saison, comme des haricots d’été en été, l’année prochaine je vais plutôt planter des graines pour le printemps, en plein été, entre ces deux murs étroits où il manque des degrés presque toute la journée.

Ca devrait couvrir tout le mur et donner une production alors qu’au soleil toute la journée les haricots et concombres meurent.

Je vais probablement aussi faire la même chose sans attendre, dans deux mois au début de l’automne. Des graines à croissance et récolte rapides, que l’on met normalement en terre au printemps. Vu que l’hiver est anormalement doux.

Cultiver sur les mursVoilà.

Par rapport à moi, vous gagnez des années pour vous lancer sans passer par mes ratages et expériences.

Si vous avez des idées, n’hésitez pas à les partager. On est pressé par l’accélération du changement climatique.

On est tous liés.
Une petite production à partager en famille et entre amis, vaut mieux que pas de production du tout, où que des tomates dégueux de supermarchés cueillies vertes et conservées des semaines en chambre froide puis vendues à un prix sans rapport avec la mauvaise qualité.

Avec les plantes il faut anticiper, des mois ou des années avant de pouvoir profiter des récoltes.
Agir, c’est maintenant…

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • caftan mnbt (1)
  • se preparer aux crises resistance (1)
  • se preparer aux crises gandhi (1)
  • recycler boitiers cd (1)
  • planter des graines de figuier (1)
  • plante grasse longues tiges (1)
  • plante de haricot fanée (1)
  • les plantes qui empêche le piment de fair mal sur le corp humain naturellement (1)
  • goldorak geant 180 cm (1)
  • en art plastique que signifie jen ai entendu des pas vertes et murs (1)

Bientôt l’épuration la plus sanglante de l’histoire de France

L’épuration qui s’approche sera sûrement la plus sanglante de toute l’histoire de France pour une raison très simple. Non non, pas parce que nous sommes des dizaines de millions de plus que dans toutes les guerres précédentes. C’est pire :
Cette fois-ci nous ne sommes pas en guerre contre une nation étrangère.
Ce sont des français qui organisent notre destruction et sont des ennemis de tout notre peuple.

L’escroquerie de la dette qui permet de brader à des financiers toutes les choses les plus essentielles du pays payées par les français (réseau électrique, d’eau, chemin de fer, autoroutes…) a été organisée et jamais remise en question par toute la classe politique de ces 40 dernières années.
Ils ont détruit la justice, décimé les effectifs des policiers, organisé l’invasion de millions de musulmans qui nuisent à toutes les autres communautés partout dans le monde depuis 14 siècles.
Maintenant les quelques policiers s’enfuient devant des milliers de migrants qui les lapident et les lynchent à coups de barres de fer.
Jamais le peuple n’a été interrogé sur l’idée suicidaire de faire venir sur notre sol des ennemis de toujours.

 

 

Jamais le peuple ne donne son avis. Si quelqu’un refuse il est très lourdement sanctionné, menacé d’amendes et de peines de prison délirantes.

Jamais nous n’avons eu l’occasion de refuser les centaines d’impôts que des « élites » qui n’en payent pas on décidé pour nous.

La retraite des fonctionnaires de bruxelles

Le retraites ridiculement basses des français ayant cotisé toute leur vie n’ont pas été augmentées, elles

C’est de pire en pire. Regardez depuis quelques jours, les entreprises saignées à bloc ont maintenant aussi l’obligation de payer des dizaines de millions de contrats de mutuelles à des financiers et assureurs privés.
Par contre, tout les soins et médicaments sont gratuits pour les envahisseurs musulmans qui s’amusent à violer des européennes.

Une des europeennes agressees sexuellement par des migrants la nuit du nouvel an 2016

Ces viols de masses dans les lieux de fêtes sont quelque chose de totalement nouveau sur notre continent.
Cela est possible parce que les politiciens ont décidé que des millions de musulmans analphabètes, sans qualification, remplis de haine, devaient être accueillis à nos frais sur notre territoire.

Les « juges » (quand ils travaillent enfin un peu) s’acharnent sur ceux qui dénoncent les problèmes plutôt que de s’en prendre aux coupables.

Les policiers aussi trahissent. Vous avez vu ce qui s’est passé en Corse quand une cinquantaine de musulmans ont organisé un piège pour lyncher des pompiers ?
Les policiers sont intervenus pour protéger les racailles que la foule avait décidé de retrouver elle-même.

citation cazeneuve sur le djihad

A la libération, à la fin de la seconde guerre mondiale, seulement 11 000 collabos des ennemis ont été exécutés sommairement par le peuple en colère…
puis la « justice » s’en est mêlé et a empêché 300 000 salopards traitres parasites d’être neutralisés, malgré l’enfer de mort qu’ils avaient contribué à créer.

Collabo fusille
Certains « procès » ont quand même été expédiés en cinq minutes, sans appel possible. C’était ça où les « juges » se faisaient lyncher avec les coupables.

Hollande avec les mains sur la tete

Cette fois l’épuration va donc surement être hors de toutes proportions déjà connues. Pas seulement parce qu’on est des dizaines de millions de français en plus, non non.
Nous avions des frontières qui nous protégeaient, nous n’avions pas de dettes, pas de musulmans qui détruisent tout jusqu’à notre mode de vie et notre culture occidentale, qui brûlent plus d’un millier de voitures de français chaque nuit du nouvel an juste pour s’amuser.

Voitures incendiées
En France la « justice » ne fonctionne plus.

Les politiciens ont l’impunité totale pour tous leurs crimes, leurs fraudes, leurs détournements de fonds publics…

Chemtrails
Maintenant même notre ciel est rempli de poisons répandus par des milliers d’avions presque tous les jours, sans notre permission, en secret, en détournant des sommes colossales volées à notre peuple.
C’est devenu de la folie totale.
L’absence de contrôle des dirigeants donne des monstruosités inimaginables.

Il n’y a plus rien à attendre de bon du système ni de la fonction publique, du côté des traitres.

Avec plus de 11 millions de français plus ou moins exclus du marché du travail, les criminels en bande organisée de la fonction publique s’acharnent à menacer et punir pour prélever jusqu’à largement plus de 80% sur les quelques courageux qui commettent l’erreur d’entreprendre. Ces fonctionnaires sont le problème, vraiment pas la solution.
Et il n’y a vraiment rien à faire légalement pour les empêcher de nous étrangler.
Ou peut être téléphoner pour rien à une hotline surtaxée au maroc pour faire trainer les dossiers injustes, majorer les sommes injustement demandées, se faire harceler par des huissiers, saisir, jeter à la rue ou même en prison, pour avoir voulu entreprendre.

Nos forces de sécurité aussi se discréditent de plus en plus totalement.
Les 3000 perquisitions illégales depuis l’état d’urgence ont donné une seule inculpation pour terrorisme.
La police brasse de l’air, donne l’illusion d’agir mais ne fait rien, à part nous empêcher d’agir nous-mêmes pour nous défendre.
Le bilan actuel montre que les gens en uniforme sont des traitres, qui croient être du bon côté.

Au lieu d’arrêter et d’expulser les sans-papiers qui violent volontairement notre sol et font flamber la criminalité, les traitres en bleu font taire les « racistes » qui dénoncent les conséquences de l’invasion.

Humiliation publique

Maintenant on sait que lors des massacres de novembre où 500 parisiens ont été déchiquetés par des musulmans, la moitié des terroristes étaient des « migrants » musulmans ayant profité de la connerie des fanatiques « antiracistes ».

Honnêtement, (pas besoin de le dire à voix haute ni l’écrire, c’est juste pour vous-mêmes), je suppose que vous commencez enfin à comprendre que ces gens sont des traitres.

Tous ces meurtres c’est à cause d’eux.
L’alerte vigipirate presque ininterrompue depuis 20 ans, c’est parce qu’ils ont fait entrer des millions de musulmans.

Une mere et sa fille tondues a Bordeaux pour abattues a la mitraillette

On dirait que vous avez enfin ouvert les yeux.
Les commémorations des attentats ne déplacent plus que des politiciens, des « journalistes » subventionnés par les politiciens en détournant l’argent public, et des membres d’associations « antiracistes ».
Les millions de charlies pleurnichants de l’année dernière ne se déplacent déjà plus.

Vous savez que rien n’a été fait pour empêcher de nouveaux attentats.

Les « migrants » arrivent toujours plus nombreux tous les jours.

Le gouvernement ne fait plus que censurer ceux qui essaient d’informer sur ce qui se passe réellement.

Est-ce que vous saviez qu’à Calais déjà trois véhicules blindés sont arrivés en secret à cause des attaques toutes les nuits par des gentils migrants ?

Blinde de la gendarmerie
J’ai déjà vu ce genre de véhicules déployés en ex-yougoslavie, quand les envahisseurs musulmans ont tué tout le monde. J’étais dans la force d’interposition envoyée par l’ONU.

Tous les jours on se rapproche de plus en plus d’une guerre civile monstrueuse.

Vu notre population, je pense que l’on se dirige vers 1 million et demi à 4 millions de morts, de mutilés et de disparus. Le double ou le triple de français expatriés.
Au moins 400 000 morts seront des traitres ayant organisé la guerre.

Et probablement aussi plus de 11 millions de musulmans (français de papiers) qui vont foutre définitivement le camp hors de la France métropolitaine, pour retourner dans les bleds d’arriérés d’où ils sont venus, puisque le vivre ensemble est clairement impossible.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • france 2050 40 millions musulmans (14)
  • 40 millions de musulmans en france (1)
  • épuration banlieues france (1)
  • le radar fixe au Maroc (1)

Ce que vous ne pouvez pas construire avec des palettes

Je vois dans les statistiques d’arrivées que beaucoup croient pouvoir faire des cabanons, des garages, des chalets, des parquets… en planches de palettes. Alors autant vous éviter de suite de perdre votre temps : le bois de palette est trop fragile pour faire de grosses structures. Ca ne dure pas longtemps.
Moi aussi, j’ai cru à tort que je pouvais faire un poulailler, je comptais même vous faire un bel article là dessus avec plein de photos, des plans… que finalement je n’ai jamais publié.

Fabrication d'un grand poulailler

En seulement quelques mois dehors on voit que les palettes ne conviennent absolument pas aux grosses constructions, qui restent dehors.
Avec la pluie qui ramollit le bois ou le fait moisir, la morsure du soleil qui change sa couleur, la force du vent qui casse, tord ou décloute, c’est un carnage.

Heureusement que j’ai eu la chance de voir ça près de chez moi avant de fabriquer en dur mon projet de grosse clôture :

Une grande cloture en planche de boisUne belle grosse clôture en planche, tout autour d’une maison, avec du bois beaucoup plus solide que ce que je comptais utiliser.

La cloture est toute cassee

Les panneaux sont désolidarisés. Les supports cassés ou déformés.
La prise au vent est énorme.

Etageres en palettes

Le bois de palette (jetable) souffre énormément plus vite que le bois du commerce vendu pour rester dehors, au soleil, au vent…
Les planches commencent à se déformer au bout de seulement quelques mois.

Etagere a semis
J’utilise des étagères en bois de palettes, dehors, en plein air, sans protection, sur lesquelles je range mes pots vides, les sacs de terreau, et surtout les semis et les petites plantes en pots pas trop lourds.
Ca permet d’avoir plusieurs étages de cultures et de rangements sur une très petite place au sol.

Une grande surface cultivable sur plusieurs hauteurs dans un mouchoir de poche
… mais les plantes sont arrosées au moins deux fois par semaine et le bois de palette n’aime pas. Tout se déforme en quelques mois.
Sous les pots un peu lourds, il suffit de trois jours pluvieux pour que le milieu des étagères s’enfonce de 15 centimètres. Un carnage.

Ces étagères gratuites en bois de récup ont difficilement une espérance de vie d’environ deux ans, et si on n’y met pas des pots lourds.

Si vous avez une cheminée ou un poêle, il suffit de quelques coups de scie pour les transformer en bois de chauffage gratuit, donc il n’y a pas de gaspillage et ça reste globalement intéressant.

Palettes sciees pour le feu

Par contre, si vous comptiez faire un joli chalet économique, sans bois cher prévu pour être durable, c’est une super mauvaise idée.
Le vent va faire un carnage. Ainsi que la pluie, l’humidité…

Même les étagères que je renforce en doublant les planches de structure se déforment ou se déclouent partiellement en un peu plus d’un an.
C’est un massacre.

Renfort de la structure

Ce bois fragile n’est absolument pas prévu pour construire de grandes choses, à laisser en plein air. Ou alors du jetable.

Mon banc de musculation, dehors aussi, en plein air, été comme hiver sous les intempéries, est posé sur une large palette qui doit être remplacée environ tous les deux ans, sinon je passe à travers quand mon poids s’ajoute à celui des haltères.

Augmenter le nombre de clou pour la solidite de l ensemble

Donc, pour ceux qui croient pouvoir faire un parquet pour leur garage, ce n’est même pas la peine d’y penser.
Il faudrait croiser deux ou trois épaisseurs de planches.

Et c’est un bois qui ne dure pas, donc si le plancher est dehors, il faudrait traiter toutes les épaisseurs et du coup financièrement ce n’est pas une bonne opération.
Donc pour un plancher dehors, considérez là aussi que c’est de la construction jetable, qui dure quelques années.

Stock de planches gratuites en palettes recyclees

A propos de traitement, je repense à une belle connerie que j’ai faite quand j’ai commencé à construire un poulailler.

Traitement du bois… ou plutôt, le problème est qu’il était déjà bien avancé, avant que je ne le traite.

Plutôt que d’avoir des surfaces plates, faciles à manipuler, retourner, pour étaler le produit confortablement au pinceau partout, j’avais déjà renforcé la structure, avec des planches pour empêcher que les pattes des cocottes ne traversent, avec des couches écartées destinées à accueillir un isolant, puisque un hiver ici la température est descendue à -26 pendant 4 jours. Le sol a même tellement gelé en profondeur que la canalisation d’arrivée d’eau est restée bouchée presque deux semaines.
Donc, j’ai pensé qu’une structure avec deux parois, une couche d’isolant, c’était ce qu’il fallait faire.

… et passer le produit dans une structure déjà enchevêtrée, ça a été long, laborieux, pas confortable, et un vrai travail complètement dégueulasse, avec plein de zones non couvertes, pas du tout protégées des infiltrations de déjections de poules.

Bref, le prochain poulailler que j’essaie de monter sera un petit modèle, à un seul niveau, et je traiterai confortablement les panneaux posés sur une table, avant de les assembler.

Planches de palettes demontees posees sur une table de jardin en bois de recup gratuitLes petites structures semblent très bien résister quelques années. On peut facilement faire des jardinières, un composteur, des petites barrières simples et ajourées,
une niche de chien.
Même une cabane pour les gosses. Mais en dimension gros jouet.

Il ne faut rien faire de grand, de « pour adulte », si ça doit rester dehors.
Il ne faut vraiment pas perdre de temps à construire un chalet ou un garage avec du mauvais bois de palettes jetables.
Ou peut être pour réduire le coût global de construction en se servant des palettes pour les parois intérieures, mais surtout pas dehors.

C’est vrai qu’on peut faire des objets magnifiques, confortables, durables, avec des palettes, mais à condition qu’ils soient gardés à l’intérieur, au sec, comme n’importe quel meuble.
Ca sera le sujet d’un prochain article.
A suivre…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • portail en palette (10)
  • palissade palette (10)
  • garage en palette (9)
  • fabriquer un portail en bois de palette (8)
  • construire étagère bois (3)
  • fabriquer table lumineuse pas cher (3)
  • palette intempéries (3)
  • fabrication garage ossature palette (3)
  • construire étagère bois garage (3)
  • parquet en palette (3)

Citation, Gandhi, le refus de payer des impôts…

Je considère le refus de payer des impôts comme un droit naturel, ancestral et inaliénable d’un peuple qui a épuisé tous les autres moyens de chercher à se libérer d’un fardeau économique insupportable.
(Lettre du 1er janvier 1932 au vice-roi des Indes).

Gandhi est un des plus célèbres protecteurs du peuple de toute l’histoire de l’humanité. Il est un des premiers a avoir organisé une désobéissance civile de masse.

 

La désobéissance aux lois d’un État mauvais est un devoir.