Tag Archive for protéger

L’évidente supériorité des chiens de garde et de défense

Un gros chien de garde protège toute la famille

Les alarmes électroniques sont toujours plus sophistiquées. Par exemple, pour éviter que votre télésurveillance ne soit simplement rendue inactive par un voleur qui détruirait votre ligne téléphonique avant de piller votre maison, les plus modernes passent par le réseau de téléphone sans fil.
Le 7 juillet de cette année, lorsque 28 millions de lignes de téléphones d’Orange sont subitement tombées en panne, votre alarme ne servait plus à rien.

Combien avait coûté l’installation ?
Combien coûte l’abonnement à la société de télésurveillance ?
Combien ont coûté les dégâts des effractions en plus des vols ?

Combien d’heures les policiers ont gardés des mineurs cambrioleurs impliqués dans des dizaines de cambriolages, pris en flagrant délit, avant de les remettre en liberté ?

Avec un chien de garde, ça se passe comme sur cette superbe vidéo :

 

 

Le voleur repart de lui-même en quelques secondes, sans avoir fait un seul centime de dégât.
Il est fort probable qu’il ne reviendra absolument jamais.

Un gros chien c’est déjà bien, mais deux, c’est une protection presque parfaite pour votre famille et tous vos biens. Un expert en arts martiaux peut facilement tenir tête à un seul chien, mais pas à deux.

Quand vous vous absentez, à tour de rôle vous ne prenez qu’un des chiens avec vous. Un vous protège d’une agression, pendant que l’autre protège vos biens.

Si un des chiens est malade, l’autre veille toujours.

Notez aussi que ce film est enregistré par une caméra de télésurveillance qui elle, n’a absolument pas dissuadé le voleur d’entrer.

 

Un gros chien monte la garde sur vos biens mieux qu'une alarme électronique, en beaucoup plus dissuasif et efficace

Les chiens protègent tous vos biens, vos cultures, vos animaux, votre élevage, votre véhicule,…

Idéal pour protéger ses enfants des risques d'agressions et de racket par des racailles

Les enfants ont un copain de jeux, un confident, un ami.
Même les enfants les plus solitaires ou renfermés n’ont pratiquement aucun risque de se faire racketter ou agresser par une bande de sauvages.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

La plume plus forte que l’épée ?

Le 11 septembre 2012, des intégristes ont attaqué une ambassade américaine.
4 morts.

Il est curieux que tous les médias aient très lourdement insisté sur le pseudo prétexte, un film de tellement mauvaise qualité qu’il est à juste titre passé inaperçu pendant des mois.
Il est impossible que la date et la cible soient des coïncidences.
… mais tous ceux qui voulaient laisser se déchaîner leur haine en ont profité pour mettre à feu et à sang la planète. Un idiot quelque part dans le monde à critiqué le prophète, holala !!!
Vite, profitons-en pour déclencher la troisième guerre mondiale !

La réaction de Charlie Hebdo n’a aucune proportion avec celles des assassins.
Il s’agit juste de caricatures d’humour.

Pourtant tout le monde craint une amplification des violences.

Les intolérants n’attendent qu’un nouveau prétexte.

Voilà ce qui arrive à ceux qui utilisent la plume sans épée devant ceux qui emploient l’épée :

Les assassins de Christopher Stevens s’amusent à faire danser son corps

On vous a toujours appris que la violence c’est mal ?
qu’il ne faut pas frapper, qu’il ne faut pas devenir violent ?
qu’il ne faut pas posséder d’épée, que ceux qui ont des armes pour se protéger sont des paranos, des fous ?
que si vous ressentez le besoin de vous armer vous êtes quelqu’un de sale, de répugnant ?

Peut être que les fous dans ce monde de fous sont les seuls à être encore lucides.

Peut être que les vieux principes ne fonctionnent plus dans ce que devient le monde.

Si maintenant on se fait assassiner parce que quelqu’un qu’on ne connait pas du tout, quelque part dans loin sur la planète à fait quelque chose qui a déplu à des criminels qui cherchaient un prétexte… peut être qu’il est bon de s’armer maintenant, non ?

Voilà à quoi sert la plume : quand on place les bons mots, on obtient plein de bras pour dresser des épées pour défendre des causes justes.
(Ou même des causes profondément injustes apparemment).

La plume et l’épée sont complémentaires.

Vous ferez comment sans épée la prochaine fois que nos sages dirigeants donneront une fois de plus l’ordre aux policiers et gendarmes de se retirer « pour ne pas faire de vagues », quand votre ville est en feu, comme à Amiens, qu’une bande de sauvages vous frappe en vous sortant de votre voiture avant de l’incendier, tout en tirant sur des policiers qui ne font que regarder de loin ?

Oubliez les vieux principes, le monde à changé.

Préparez vous.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Violence et racket à l’école

La société devient de plus en plus violente.
Vu avez vu aux informations cette semaine, le nombre de professeurs agressés par des vermines ou par leurs parents ?

Pour vos enfants, c’est pire. Ca se passe en silence, loin des caméras.

Vous vous souvenez du petit Killian, sauvagement assassiné il y a quelques mois par un autre élève connu pour sa violence envers les autres enfants ?

N’attendez surtout pas que ça en arrive à ce point pour réagir.
Si votre pitchou change de comportement, à l’air souvent triste ou angoissé, ou devient caractériel, ou à des traces de coups sur le corps, que des objets (et pas seulement les siens) disparaissent souvent, se met à voler dans votre porte-monnaie, a des cauchemars, recommence à faire pipi au lit, …

vous pouvez supposez qu’il est victime de violence ou de vol, ou de menaces.

Notez que les agresseurs ne sont pas obligatoirement des garçons. Ca peut être particulièrement humiliant pour un petit de ne pas arriver à se défendre devant « une fille », et il ne veut pas que ça se sache.

Dans tous les cas, ne vous faites pas justice tout seul.

La justice prend maintenant presque systématiquement la défense des vermines et humilie les victimes qui réagissent.
Par exemple, le maire condamné pour avoir mis une gifle à un délinquant récidiviste qui l’insultait et l’a menacé ;
Ou plus incroyable encore, le père condamné aussi à 200 euros avec sursis par la « justice », pour avoir mis une gifle au mineur de 13 ans qui a violé sa fille de 4 ans. Le mineur violeur, lui, n’a pas été puni.

Donc, résistez à la tentation de massacrer les voleurs vous-mêmes (enfin, vous, faites ce que je dis mais pas ce que je ferais, hein) et portez plainte.

Pissez dans un violon aussi si ça vous détend. C’est à peu près aussi efficace que de porter plainte, mais c’est ce que vous devez faire : porter plainte.

Après, comme on le voit aux informations de ce soir, une princesse richissime se fait photographier un petit bout de sein, hop, le journal est condamné en trois jours.
Une gamine est violée pendant des mois par 25 barbares, le procès commence 10 ans après.

… mais c’est quand même ce que vous devez obligatoirement faire, porter plainte.

En théorie, le racketteur risque de 7 à 30 ans de prison, selon les circonstances plus ou moins aggravantes, et jusqu’à 150 000 euros d’amende.
Mouais…
Les textes de loi font souvent peur, mais ils n’ont plus aucun rapport avec la réalité.
Pourquoi on trouve des articles sur des gosses impliqués dans plus de 150 affaires et toujours en liberté ?

Bon, quitte à pisser dans un violon, autant ne pas payer vous-même les honoraires d’un avocat pour rien, si vous voulez vous assurer que « la justice » ne classe pas immédiatement votre plainte dès que vous aurez le dos tourné.
Vérifiez si vous n’avez pas une assurance juridique incluse dans vos différents contrats d’assurances. Certaines cartes bancaires incluent aussi ce genre de garanties, sous conditions.

Et portez plainte même si vous n’avez pas ce genre de contrat.

Ensuite, mon conseil :

Faites-en la publicité à tous les parents que vous connaissez à côté de l’école.
Que tout le monde sache que untel est un voleur, un lâche qui s’attaque à des enfants 4 ans plus jeunes, etc…

Dire la vérité, et uniquement la vérité, sans déformation, sans injure, n’est pas condamnable. Ce n’est pas de la diffamation. Contentez vous de dire la vérité aux parents, aux enseignants, au directeur de l’école…

Donnez aux nuisibles la réputation qu’ils méritent par leurs actes. Que tout le monde sache à quoi s’attendre si par exemple un voleur est invité chez eux pour le goûter.

Ce n’est pas aux victimes d’avoir honte.
Les victimes ne choisissent pas les injustices qui leur arrivent.
Les agresseurs, eux, ont choisi de nuire.

Insistez sur ce dernier point auprès de vos enfants.
Ceux qui parlent d’une agression ne sont pas des « balances ». Les minables sont ceux qui volent et agressent.

 

Et bien avant d’avoir des problèmes, vu l’explosion de l’insécurité, parlez à vos enfants de ce qu’est le racket, les violences par des bandes de voyous, qu’ils sachent qu’il ne faut surtout pas subir en silence une agression, sinon ça va continuer et empirer.

Apprenez-leur que la meilleure chose à faire est d’en parler rapidement à des adultes de confiance.

Il existe aussi des associations à contacter par téléphone pour ceux qui ne peuvent pas parler à leurs proches, ou sans avoir à croiser un regard à cause du sentiment de honte.
Par exemple Jeunes Violences Ecoute, 0 808 807 700 (appel anonyme et gratuit)

http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-parents/dossiers-thematiques/violence-a-lecole/racket.html

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr