Tag Archive for preuve

Intimidation contre intimidation

Vous en avez assez de voir nos policiers être utilisés très massivement dans des opérations illégales ou immorales ?
Rafler des manifestants pacifiques, provoquer des affrontements, violer le droit, frapper les gens, installer la dictature, interdire la liberté d’expression, et maintenant carrément celle de penser…

Il suffit d’une toute petite modification de rien du tout, lors de la prise de vue de photos et vidéos de réinformation, que vous êtes toujours plus nombreux à publier sur internet.
Les vues d’ensemble, les mouvements de foule, c’est bien. C’est très bien. C’est spectaculaire. Les gens ont une bonne vision d’ensemble de l’étendue des problèmes.

Mais comme on a vu lors des arrestations illégales toute l’année dernière, pas un seul coupable des ss de valls n’a été puni par la « justice » de taubira.

Continuez de filmer pacifiquement. Mais à partir de maintenant, prenez aussi des visages identifiables et diffusez-les aussi.
Tout le monde a le droit de savoir qui fait quoi. Quel fonctionnaire nuit à notre peuple au lieu de le servir.

Et ne soyez surtout pas discret !

Montrez clairement que vous êtes de plus en plus nombreux à filmer et photographier des visages bien identifiables.

C’est de l’intimidation, contre de l’intimidation.

Une seule route remplie d’hommes en armures, contre toute la population de la France qui voit des ses propres yeux qui fait quoi, sur les réseaux sociaux, les sites de vidéos, les sites de réinformation, qui n’obéissent pas aux ordres de censurer, eux, pas comme les médias très largement subventionnés.

Ne tombez pas dans le piège des hauts fonctionnaires qui cherchent à provoquer des affrontements violents.

Tout va se payer bientôt. Vous voyez tous le changement de mentalité un peu partout.
Depuis quelques jours, sur les sites de réinformation, les noms des coupables sont carrément en gros, directement dans les titres des articles.

Pas besoin de mettre en danger votre santé et votre avenir.
Contentez-vous d’accumuler les preuves et de les diffuser.
Pas besoin de faire des choses condamnables. Contentez-vous de montrer qui agit.

En grande majorité les policiers en ont marre de se voir être transformés en voleurs d’automobilistes, en massacreurs d’innocents. Ils ont voulu faire carrière du côté des bons, à protéger les gens, et pas à servir des raclures ou n’être que des petites frappes de la mafia.
Ils en ont marre d’apprendre l’épidémie de suicides dans leur rang, de voir des collègues en dépression, de voir leur impuissance à ramener l’ordre à cause de quelques « préfets », « juges », « ministres »,… et d’avoir l’ordre de fuir quand des « chances pour la France » les insultent et les blessent en éclatant les vitres de leurs véhicules de patrouille à coups de pierres, impunément, puis d’avoir obligation de tabasser des pauvres chômeurs et retraités.

Ces policiers là, vont bientôt apprécier d’avoir vos photos, vidéos, les noms, les lieux, les dates…

Pas besoin de vous salir les mains de façon condamnable.

Observez et diffusez.
Nous sommes 60 millions de français honnêtes.
Nous, nous pouvons choisir d’exprimer notre colère n’importe quand, jour et nuit, et pas seulement pendant les quelques heures de service, entourés de dizaines d’hommes en armes donnant une fausse impression d’impunité, provisoire.

 

Ceux qui risquent des années de prison et des amendes gigantesques pour leurs actions illégales vont bientôt payer.
Le changement est en marche.

Patientez encore un peu. Et diffusez sur vos réseaux de communautés.

Tout se fait naturellement quand c’est le bon moment. Les graines poussent au printemps par milliers, vous allez voir.

Encore juste un peu de patience…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Avec internet le peuple oblige la justice a refonctionner normalement

Encore une sordide affaire de viol collectif aux actualités.

Aux Etats Unis, dans la ville de Steubenville dans L’Ohio, des joueurs stars de l’équipe de foot locale ont drogué et abusé une adolescente de 16 ans.
Les autorités et les notables ont essayé d’étouffer l’affaire.

Pourtant les violeurs s’étaient filmés, photographiés et avaient inondé les réseaux sociaux des preuves de leur crime.

Des citoyens révoltés ont décidé de diffuser à grande échelle des copies des vidéos, photos et aveux par tweeter, instagram, youtube…

Evidemment des menaces de morts sont arrivées très vite.

La police a enfin arrêté deux joueurs. L’organisateur court toujours, mais devant une telle mobilisation, il ne s’échappera plus longtemps.

Steubenville-l-affaire-de-viol-collectif-qui-choque-l-amerique

Omerta-une-affaire-de-viol-collectif-se-regle-sur-internet

Retenez la leçon.

Si vous ne vous contentez plus de faire appel à des juges fonctionnaires du syndicat de la magistrature,
Si vous diffusez les preuves à grande échelle partout sur internet, vous les forcez à faire normalement leur travail.

Une situation où tout le monde est gagnant :
les victimes pour qui l’injustice cesse enfin,
toute la société qui redevient plus sûre sans ces monstres,
la « justice » qui ne manque pas de preuve pour les faire condamner (comme on a pu le voir ces dernières semaines en France, l’effacement accidentel d’un enregistrement confié à un « juge » prouvant la culpabilité d’un ministre est malheureusement si vite arrivé),

et les pauvres petits criminels sont bien à l’abri en prison, loin d’une foule en colère qui veut leur faire payer leurs actes. Puisque maintenant le seul but de la « justice » semble de protéger les racailles, c’est un bon argument, non ?

Filmez, photographiez, enregistrez, faites des preuves. ET diffusez tout sans attendre.

Les villes et des voitures en feu, les écoles brûlées, les meutes de 100 barbares qui tirent au fusil de chasse sur nos policiers et en blessent 16, sans qu’aucun responsable ne soit puni, il faut que ça cesse.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

L’histoire du voleur de hache

L'histoire du voleur de hache

Connaissez vous l’histoire du voleur de hache ?

C’est une histoire zen traditionnelle chinoise.
La voici :

« Un jour, un homme ne trouva plus sa hache.

Selon lui, de toute évidence, le coupable ne pouvait être que le fils du voisin. Il se mit à l’observer.
L’allure de ce garçon était celle d’un voleur de hache, l’expression de son visage respirait à cent lieues le voleur de hache, sa façon de parler était très exactement celle d’un voleur de hache. Tous ses gestes, tous ses mouvements, tout son être, exprimaient sans l’ombre d’un doute le voleur de hache…

A force de faire les cent pas en épiant son voisin sans prendre garde où il mettait les pieds, l’homme trébucha sur le manche d’un outil légèrement enfoui dans le terre. Et cet outil, vous l’avez deviné, n’était autre que sa hache.

Le lendemain matin, il regarda par habitude le fils de son voisin. Tout son comportement, toutes ses attitudes, tout son être n’avaient plus rien d’un voleur de hache. »