Tag Archive for parasite

Citations sur le vol « légal » des impôts

« Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n’y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent.  »
Achille Tournier

 

« Si l’impôt, payé sous la contrainte, est impossible à distinguer du vol, il s’ensuit que l’État, qui subsiste par l’impôt, est une vaste organisation criminelle, bien plus considérable et efficace que n’importe quelle mafia « privée » ne le fut jamais. »
Murray Rothbard

 

« Il ne fait pas doute qu’un impôt exorbitant, équivalant par exemple, en temps de paix comme en temps de guerre, à la moitié ou même au cinquième de la richesse de la nation, justifierait, comme tout abus caractérisé de pouvoir, la résistance du peuple. »
Adam Smith, (Leçons de jurisprudence)

 

« Verser de l’argent ès mains d’un percepteur ressemble terriblement à l’opération niaise qui consiste en le jet d’une pareille somme dans un abîme probablement sans fond. »
Alphonse Allais

 

« Ainsi, le peuple n’est pas misérable seulement parce qu’il paie au-delà de ses moyens, mais il est misérable encore par l’usage que l’on fait de ce qu’il paie. »
Benjamin Constant

 

« L’impôt est un vol, purement et simplement, même si ce vol est commis à un niveau colossal, auquel les criminels ordinaires n’oseraient prétendre. »
Murray Rothbard

 

« Le fait est que, tel un voleur de grand chemin, le gouvernement vous dit : la bourse ou la vie ! Il est vrai qu’il ne vous attaque pas dans un lieu désert, au bord de la route, vous braquant un pistolet sur la tête pour vous vider les poches. Mais le vol n’en est pas moins un vol, et il n’en est que plus lâche et honteux. »
Lysander Spooner

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. (…) L’impôt fondé sur le principe de la justice sociale et de la réduction des inégalités donne lieu aux spoliations les plus injustes. »
Philippe Nemo

 

« Si en France on établit l’impôt sur le revenu, on commencera avec un taux progressif fort supportable, et puis, chaque année, à l’occasion du budget, on l’augmentera. »
Vilfredo Pareto

 

« Il est doux de prendre sa part d’un impôt qu’on ne paie pas. »
Vilfredo Pareto

 

« Un contribuable, c’est quelqu’un qui travaille pour l’État, mais qui n’a jamais eu besoin de passer un concours. »
Ronald Reagan

 

« L’évasion fiscale préserve la liberté des citoyens en asphyxiant le budget de l’État. Ceux qui la pratiquent n’en profitent pas seulement eux-mêmes, ils rendent service à toute la collectivité en freinant la prolifération des bureaucraties. »
Christian Michel

 

« Tout cela n’a qu’un but: détourner l’argent des poches des citoyens (sujets), vers leurs élus (maîtres). L’État s’accapare de larges parts des ressources des citoyens, les laissant souvent dans une misère qui forcément fait d’eux une clientèle toute trouvée. »
Hervé Duray (L’état est une secte)

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »
Michel Audiard

 

« Mon percepteur des contributions m’abandonne généreusement une partie de ce que je gagne. »
Hergé

 

« Quand je donne quatre coups de pédales, il y en trois pour l’État et un pour moi. »
Bernard Hinault (champion de France de cyclisme)

 

« La fiscalité, c’est le vol et le brigandage par lesquels une partie de la population, à savoir la classe dirigeante, s’enrichit au détriment du reste de la population, à savoir les gouvernés. »
Hans-Hermann Hoppe

 

« Qui paye ses impôts vole sa famille. »
Anonyme

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. »
Philippe Nemo

 

« Le droit public vous permet, si vous êtes un agent de l’État, de faire des choses que le droit privé ne vous permet jamais de faire. Si je vole l’argent de votre portefeuille, je serai puni en tant que citoyen privé. Si je fais toutefois cela en tant qu’agent du fisc, ce n’est pas considéré comme un crime, même si du point de vue de la personne qui subit le vol il n’y a absolument aucune différence. Le droit public permet de voler. »
Hans-Hermann Hoppe

Les français réclament de plus en plus une exonération d’impôts

Les socialistes ont aussi cassé le consentement à l’impôt.

50 milliards d’impôts en plus, pour avoir toujours moins de services, mais toujours plus de privations et d’humiliations, comme de devoir payer environ 1 million par naturalisation de criminel sans papiers violant volontairement nos lois, ça énerve.

Donc, dans l’actualité, on découvre des perles comme cet article, sur le gros millions de contribuables qui n’arrivent plus à payer et qui réclament. (En fait, ils sont beaucoup plus à ne pas pouvoir payer, mais n’osent pas réclamer ni se plaindre).

Deux extraits :

« les «demandes gracieuses» sont en forte hausse depuis deux ans. En 2013, 1,2 million de demandes ont été adressées au fisc. »

« Dans le détail, celles qui concernent l’impôt sur le revenu ont augmenté de 22%. C’est 14% pour la taxe d’habitation et 18% pour la redevance audiovisuelle, qui s’élève pourtant à «seulement» 131 euros. »

Rajoutez aussi celui-là, qui m’a bien fait rire, sur le bilan des 130 radars voleurs brûlés par les citoyens aux bonnets rouges,
soit environ 70 millions de recettes de moins, volés à des centaines de miliers d’automobilistes, pour nationaliser environ 70 sans papiers,
(sans oublier les subventions aux associations « antiracistes » qui voudraient m’empêcher d’écrire ces mots),

puis vous saupoudrez de 700 000 non travailleurs de plus en 3 ans grâce à la destruction de leurs emplois qui rapportaient 60% de charges sociales tous les mois sur les 700 000 salaires,
des gens qui était autosuffisants qu’il faut maintenant payer avec de l’argent public, que l’on n’a pas, qui sert à payer les intérêts de « la dette » frauduleuse dont on n’est pas responsables.

Tous ces nouveaux inactifs ou pauvres qui consomment moins, se déplacent moins, font énormément moins rentrer de taxes…

Bon, bref, ce dont les survivalistes, les vrais économistes et les partisans de la décroissance vous parlent depuis des années, voilà, vous êtes à fond dedans.

La machine est en train de s’arrêter.
Plus assez d’entrées pour maintenir le rythme, et trop de choses cassées.

Je suis curieux de voir si cette année, des milliers de français(es) vont encore arriver sur cette page dans les deux semaines qui suivent la réception des avis d’imposition.

Des milliers de pauvres gens qui n’ont pas compris que ce n’est pas de leur faute, qu’ils ne pouvaient rien faire, parce que les politiciens les ont transformés en esclaves qui ne « gagnent » en fait plus que des dettes.

Je suis impatient de voir le moment où des foules de victimes vont se décider à neutraliser les coupables, plutôt qu’à continuer à se faire toujours plus de mal.

Les insultes et agressions envers les fonctionnaires des impôts qui ont la sécurité de l’emploi en volant les sous de notre peuple, sont déjà en très forte augmentation depuis plus d’un an.
Les flammes sont allumées, le brasier devrait grandir cette année.

On va voir, bientôt…
Ca ne devrait plus tarder. Les premiers avis d’impositions sont disponibles en ligne depuis déjà 2 jours.

 

Pour les gentils, les neuneux, ceux qui remplissent leurs déclarations avec leur plus beau stylo qui bave pas et des mains qui sentent bon,
ceux qui n’insultent pas,
ceux qui réclament poliment une exonération,
j’ai trouvé cette page : un générateur automatique de demande d’exonération d’impôts.

Ca à l’air amusant.

Proverbe, Il faut accepter les coups de pieds de la vache…

« Il faut accepter les coups de pieds de la vache comme on accepte son lait et son beurre ».

Proverbe.

Meeeuuh !