Tag Archive for occupation

Boris Le Lay condamné à de la prison ferme par le régime d’occupation

Pour avoir dit « Il n’y a jamais eu de celte noir » à un joueur de pipeau il y a quelques années, le jeune nationaliste français Boris Le Lay vient d’être rejugé, sans sa présence, sans avocat, sans même savoir qu’il y avait un procès, et condamné à 6 mois de prison ferme.

Capture de la page Facebook de Boris Le Lay suite a sa condamnation injuste a de la prison fermeSource : sa nouvelle page Facebook, après destruction des précédentes par la censure.

C’est évidemment une manoeuvre politique pour le faire taire en ayant l’apparence de la légalité, sauf que c’est clairement illégal, immoral, injuste, ignoble, fait par un gouvernement totalement illégitime, qui utilise les ressources publiques des français et les fonctionnaires traitres, pour censurer les réseaux sociaux et faire taire ceux qui parlent de l’islamisation de la France.

Ses 7 dernières condamnations par des « juges » politiques n’ayant eu aucun effet, ses sites internet étant impossible à censurer à l’étranger, ses pages Facebook étant recrées presque immédiatement après censure avec toujours plus de fans,
la « justice » exemplaire de taubira valls hollande a décidé d’utiliser le prétexte de ressortir une très vieille affaire, sur des propos presque totalement insignifiants, pour aggraver une condamnation, pour pouvoir utiliser nos « policiers » pour le faire taire par un mandat d’amener.

Heureusement qu’il n’a pas été jugé par le même incompétent fanatique que Kerviel, sinon il aurait eu en plus 4,9 milliards d’euros à payer.

Tenez, regardez par vous-mêmes pourquoi le gouvernement d’occupation veut le faire taire :

La page Youtube de Boris Le Lay




Juste pour info, je rappelle que si la justice fonctionnait normalement dans notre pays, les « juges » ne pourraient pas être autant à vomir.
Normalement de vrais juges devraient jeter en cage ce fonctionnaire et tous ceux qui l’aideront à nuire à Boris Le Lay.

Si vous êtes un de ces salopards de la nouvelle police de la pensée, soi-disant « légale » depuis trois semaines, par des lois d’espionnage de masse pas votées par les français,
avant d’obéir aux fous furieux qui vont bientôt avoir ce qu’ils méritent, réfléchissez à ce que prévoit le code pénal :

Code pénal
Partie législative
TITRE III : Des atteintes à l’autorité de l’Etat
CHAPITRE II : Des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique.
Section 2 : Des abus d’autorité commis contre les particuliers.
Paragraphe 1 : Des atteintes à la liberté individuelle.

Article 432-4
Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, agissant dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’ordonner ou d’accomplir arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle est puni de sept ans d’emprisonnement et de 100000 euros d’amende.
Lorsque l’acte attentatoire consiste en une détention ou une rétention d’une durée de plus de sept jours, la peine est portée à trente ans de réclusion criminelle et à 450000 euros d’amende.

Article 432-5
Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ayant eu connaissance, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’une privation de liberté illégale, de s’abstenir volontairement soit d’y mettre fin si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de provoquer l’intervention d’une autorité compétente, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende.
Le fait, par une personne visée à l’alinéa précédent ayant eu connaissance, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ou de sa mission, d’une privation de liberté dont l’illégalité est alléguée, de s’abstenir volontairement soit de procéder aux vérifications nécessaires si elle en a le pouvoir, soit, dans le cas contraire, de transmettre la réclamation à une autorité compétente, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende lorsque la privation de liberté, reconnue illégale, s’est poursuivie.

… bref, à cause de ce « juge » c’est tout le tribunal, les procureurs, les policiers qui interviendront, qui risquent 45000 euros d’amende et 30 ans à pourrir en prison comme des saloperies de criminels fous furieux.

Mais on a bien vu que la « Justice » ne fonctionne plus du tout normalement en France.

Seulement 9 mois de prison pour meurtre

Encore un juge pedophile, qui ose juger les autres

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr