Tag Archive for norme

La température de couleur du soleil est maintenant différente des échelles de mesure

Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…

Quand j’étais aux beaux arts à 19 ans (j’en ai 43), j’ai eu un coup de foudre complet pour la photographie.
Je passais presque tout mon temps dans le labo photo en négligeant les autres cours.

Donc comme je ne pensais presque plus qu’en technique photo presque 24h/24, j’ai très vite envisagé la possibilité d’en faire mon métier (ce qui a été le cas pendant plus de 9 ans mais pas comme je l’aurais pensé au départ).

Pour avoir une liberté de création et du temps devant soi, il ne fallait pas que je me lance dans les tâches à très faibles revenus avec constamment du temps bouffé par des contraintes horaires. Comme par exemple faire des photos d’identité dans un commerce ouvert 6 jours par semaine pour gagner un smic. (Oui, c’est ce que j’ai fini par faire, tsss…)

Dominante de couleur

Technologiquement, l’époque était très différente.

On n’avait pas des appareils électroniques à très petits prix comme les téléphones dans les poches de tout le monde, qui calibraient automatiquement les blancs pour que les images aient la bonne teinte.
A l’époque, les images étaient chimiques.
On devait très coûteusement développer des pellicules de négatifs ou des diapositives, de substances argentiques. On ne mitraillait pas comme maintenant.

Donc le savoir faire et l’expertise du photographe étaient indispensables.

C’était de toutes petites choses simples à savoir, mais par centaines.

Exemples de prises de vues a dominantes colorées
Un photographe devait impérativement savoir que les lumières artificielles donnent une mauvaise dominante colorée aux images photographiques.

L’oeil nu, vivant, s’adapte dans une certaine limite et filtre une partie des dominantes quand elles sont légères. Comme à côté d’une lampe de bureau. Nous voyons une lumière blanche ou presque.

Quand les dominantes sont très prononcées comme par exemple dans un magnifique coucher de soleil jaune rougeoyant avec des nuages épais incrustés de rose et de bordeaux, la puissance du spectre dominant s’impose à notre perception.

Ampoule ordinaire donnant des photos oranges

Une pellicule photo par contre est incapable de s’adapter. Elle est prévue pour enregistrer seulement une certaine partie de la lumière.

Un photographe devait savoir des évidences basiques, comme le fait que telle ampoule électrique donne un dominante rouge orangée jaune, et savoir à l’oeil nu quelle couleur de filtre visser sur l’objectif.

Filtres de conversion de couleurs

Quel autre filtre mettre quand on est éclairé par des néons…

Filtres visables pour objectifs d appareils photo et video Maintenant on appuie sur un bouton et l’appareil fait tout tout seul.

Temperatures de couleur Kelvin pour chaque type d ampoule

Heureusement cette échelle de conversions nécessaires était inscrite noir sur blanc sur le spectre de couleurs de l’échelle Kelvin.

Chaque source de lumière a une température dominante, compensable par un filtre photo à visser devant l’objectif.

Spectre de couleurs de la lumiere

A l’époque Photoshop commençait tout juste à apparaitre. Peu de personnes avaient un vrai ordinateur et les moyens d’investir tout un mois de salaire moyen dans un logiciel de retouche d’image.

Une prise de vue faite avec une mauvaise dominante de couleur ne pouvait pas être rattrapée au tirage.

Enfin si, pour un usage courant, de photo souvenir d’anniversaire ou de voyage, une petite dominante ou des couleurs ternies par la compensation du filtrage ajouté par le laboratoire de tirage n’étaient pas trop gênantes.
Par contre, pour des photographies publicitaires, ou de magazine de mode, de reproduction d’oeuvres d’art, là, ça ne pardonne pas.
La prise de vue doit être parfaite.
Le négatif ou la diapo doit contenir le maximum d’informations nécessaires, sans dominantes parasites.
Si une photo dans l’ombre ou l’obscurité est toute noire, son négatif n’a pas enregistré de détails et donc on ne pourra rien en faire de correct au tirage. Sauf en incrustant d’autres images avec des technologies informatiques qui n’existaient pas au siècle dernier.

A l’époque une mauvaise prise de vue signifiait une image définitivement ratée.

Superman en contrejour devant le soleil

Par exemple, rappelez vous des photos souvenirs avec la mer dans le dos.
Le paysage est brûlé et la personne est en silhouette noire sans détail.

Un photographe sait que même en plein soleil il faut souvent utiliser le flash pour déboucher les ombres. Le sujet au premier plan est à peu près correctement exposé, avec des détails, et le paysage aussi.

Prise de vue avec des lumieres artificielles sur pieds orientables

A l’époque, il semblait n’y avoir en France qu’une dizaine de photographes professionnels capables de faire des reproductions photographiques d’oeuvres d’art aux couleurs certifiées, pour tous les professionnels de l’art et de l’édition.
Le prix d’une seule image aux couleurs parfaites pouvait atteindre des sommets délirants, entre 3000 et 19000 francs. De la folie totale.
Donc, ça m’intéressait. C’était le bon plan pour un passionné de photo maladivement ultra-perfectionniste qui ne voulait pas passer tout le mois à travailler pour des clopinettes.

Prise de vue de nature morte en studio avec eclairage artificiel
L’investissement de départ pouvait être douloureux. Pour photographier un tableau de grand peintre faisant 4 mètres par trois, il ne fallait pas des petits projecteurs avec des pitits flashs à la con, mais des boites à lumière d’une taille supérieure au tableau, pour avoir un éclairage parfaitement homogène sur absolument toute la surface du tableau et un peu au-delà.
Plus une boite est énorme, plus les supports sont fabriqués en petite série et donc abominablement coûteux.
Vous comprenez pourquoi les experts se comptaient sur les doigts.

Le coût du local est proportionnel à la taille aussi.

Materiel d eclairage professionnel de studio photographique

Les ampoules à lumière du jour avaient une très courte durée de vie et un prix presque 20 fois supérieur aux ampoules ordinaires.

La lumière devait être douce pour ne pas avoir d’ombres noires sans détails, mais suffisamment forte pour ne pas avoir des couleurs passées, dénaturées, mais parfaitement pures. L’exposition devait être parfaite.

Photographier à la perfection un grand tableau avec des couleurs fidèles sur toute sa surface, c’était jusqu’à une demie journée de travail pour un photographe professionnel équipé des plus chères lumières de studio. Vous comprenez le prix.

Semis de mais en gobelet

Quand j’ai fini par péter les plombs avec la photo, je n’ai plus touché un appareil pendant cinq ans. Maintenant je me contente de mitrailler en quelques clics avec un téléphone pour faire des photos pourries sans réglage, souvent floues, que je partage par milliers sur internet.
Ca m’éclate. Quel sentiment de liberté avec ces appareils, woawwwwww…

Bon c’est vrai que je ne fais presque plus que des photos pourries de survivaliste avec des miettes de palettes, des pots débordants de terre toute sale, des photos de façades avec des panneaux solaires, des éoliennes ou des plantes grimpantes… juste des photos de témoignages, d’illustrations permettant de rendre plus compréhensibles les textes. Ca n’a plus rien à voir avec des prétentions artistiques.

Et justement, c’est l’évolution des technologies de prises d’images qui ont masqué le changement de températures de couleurs.

Les appareils numériques automatisent les balances de blancs.
Si on avait mondialement continué d’utiliser tous des pellicules couleurs argentiques calibrées pour un soleil jaune, beaucoup de monde aurait forcément remarqué un problème d’images anormalement dégueulasses. Et pof !

La technologie a empêché de voir l’évidence.

La source de lumière qui nous donne la vie est devenue plus brûlante.

Augmentation de l intensite de brillance du filament d une ampoule

Temperatures des etoiles et leur lumiere visible

Donc comme vous pouvez le voir sur l’échelle Kelvin, la référence, la moyenne mondiale sur des dizaines d’années, est d’avoir un soleil jaune.

Temperatures des couleurs

Les flashs du monde entier, de tous les fabricants, sont tous calibrés sur la même température de couleur, celle du soleil, justement pour une raison simple : quasiment toutes les pellicules du monde sont prévues pour avoir des couleurs réalistes seulement en lumière du jour.

Echelle kelvin illustree

La température de couleur de référence, la base, le standard, l’étalon, est un soleil jaune.

superman soleil jauneEst-ce que vous connaissez Superman ?
Oui, il n’existe pas.
C’est un personnage imaginaire, comme allah ou les trois petits cochons de Disney.

… mais c’est un personnage créé il y a 80 ans, basé sur une chose totalement évidente, que les gens ont toujours vue, et qu’on croyait qu’elle ne changerait jamais :
Le soleil de la terre est jaune.
C’est cette particularité de notre planète qui donne à Superman ses supers pouvoirs.

Jusqu’à un peu après ma génération, les enfants qui jouaient à être Superman avaient des super pouvoirs grâce au soleil jaune qu’ils voyaient tous dans notre ciel.

Fond d ecran windows 7 avec coucher de soleil jaune

Cette année j’ai dû passer environ une centaine d’heures à chercher partout sur internet des images photographiques d’un soleil jaune.
J’avais lu sur un site de conspirationniste quelque chose qui semblait totalement paranoïaque : les plus grands moteurs de recherches du monde auraient un filtre pour déréférencer les anciennes images photographiques où apparait un soleil jaune, pour que les gens n’aient pas de preuves du changement évident.

On ne peut trouver que des dessins de soleil jaune. Pas d’image de photographiques de soleil jaune haut dans le ciel.

… sauf qu’en réinstallant windows 7 sur le très vieux pc du garage, j’ai vu que les paysages du fond d’écran, standards, installés d’office -sans un filtre d’un prestataire internet pour censurer les images-  montraient des soleils jaunes, comme je les ai connus.

Soleil blanc brulant irradiant dans une tache blanche difforme

Regardez à quoi ressemblent maintenant un peu trop souvent les couchers de soleil.

Une tache difforme, d’un blanc pur, presque impossible à regarder.
Chemtrail au dessus de Marseille avec un soleil bas

Soit dit en passant, quand j’étais petit, même le ciel avait une couleur différente. Il était bleu, pas gris-blanchâtre-laiteux-voilé.
Il était bleu, le soleil était jaune.

Les traces d’avion ne duraient que quelques secondes, comme la vapeur d’eau que l’on s’amuse à souffler en hiver en attendant le bus.
Elles n’étaient pas des centaines ou des milliers, immobiles dans le ciel pendant des heures.
Immobiles même par un vent à 75Km/h.

L’état du ciel, ces milliers de traces aspergées volontairement par des avions, sans que l’on soit informé de quoi que ce soit, me laissent penser que vu l’étendue de la désinformation, l’idée d’avoir installé un simple filtre informatique dans les moteurs de recherches d’images, est possible.

Regardez autre chose, pour la cop21. Les plus grands pollueurs, très riches, se réunissent pour « sauver la planète » en recevant de gigantesques enveloppes de notre argent public sans que nous ayons notre mot à dire.

Le réchauffement de la planète, une escroquerie :

Vincent Courtillot – « Le réchauffement climatique »

Le dioxyde de carbone, CO2, ne crée pas de réchauffement.

La vérité est ailleurs.

Quand on utilise les mêmes outils de mesure qu’avant le changement, ça devient clair.
Depuis quelques années seulement, la source de lumière de notre planète a changé d’intensité.
C’est trop tôt encore pour l’intégrer dans une courbe sur les effets mondiaux, à cause de la taille de la planète qui met des années avant de chauffer durablement de quelques fractions de degrés, mais individuellement on sent quelque chose.
Au soleil on brûle.

Vous vous souvenez de cet été ?
Deux périodes de canicules.
Deux.
Je n’ai jamais entendu parler de deux canicules dans un même été dans toute l’histoire connue de l’humanité, partout sur la planète.
Et vous ?

Graphique de temperatures de couleurs en degres Kelvin

Augmentation de l intensite de brillance du filament d une ampoule

Soleil irregulier trop blanc trop puissant

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Du poison dissimulé dans des remèdes bio et naturels vendus en pharmacie

Je me sens trahi, arnaqué.

Non pire, empoisonné, carrément.

J’ai acheté à prix d’or dans une vraie pharmacie légale, officielle, au rayon bio et santé naturelle, une boite de quelques grammes d’une plante qui a meilleure réputation que tous les traitements chimiques contre la fatigue chronique, la Rhodiola.

En fait ce n’est pas compliqué, aucun traitement chimique n’agit contre la fatigue chronique, mais presque tous apportent un grand nombre d’effets indésirables.
Donc, un peu partout dans le monde moderne, les gens qui n’en peuvent plus, lâchent leur médecins prescripteurs de produits de grands labos inefficaces, pour s’intéresser aux remèdes naturels ou aux soins alternatifs.

La Rhodiola est une plante très particulière. Elle ne donne pas artificiellement un coup de fouet provisoire comme du café, du thé, de la vitamine C, mais corrige lentement les déséquilibres du corps qui entrainent un épuisement anormal.
Il est fréquent de lire qu’il faut au moins deux semaines de prise pour en ressentir les effets, bien que des gens témoignent d’une amélioration dès le deuxième jour.

D’après mon expérience de seulement deux jours, je peux affirmer que seulement quelques gélules donnent dès les premières heures des changements extrêmement visibles sur une personne en mauvaise santé.
Mes gestes sont d’une lenteur inouïe aujourd’hui. Il me faut plusieurs secondes pour fermer le poing, et je n’arrive même pas à le faire complètement.
Il m’a fallu plus de trois heures pour arriver à enfin sortir du lit. Avec une migraine tellement forte que la première chose faite en me levant a été de prendre deux anti-douleurs.
Aujourd’hui je n’avais pas assez de force dans les doigts pour arriver à utiliser un coupe-ongle, c’est dingue.

Et ce soir, enfin plutôt là, au milieu de la nuit, je pianote un nouvel article à une vitesse intéressante. Je suis déjà en bas de l’écran alors que je viens à peine de m’assoir.

Je sais que c’est l’effet des quelques gélules puisqu’il n’y a pas eu de changement dans mes habitudes, mon alimentation, mon automédication depuis une douzaine de jours. Il y a un peu plus de deux mois et demi j’ai bêtement cessé de prendre du charbon en poudre, pour une mauvaise raison, puis j’ai carrément finis d’oublier d’en reprendre.
Deux semaines après j’étais à nouveau cloué au lit pour plusieurs semaines, sans même être capable de répondre à de simples emails. Quand j’ai recommencé à prendre du charbon il y a une douzaine de jours, j’ai recommencé dès le lendemain à être un peu actif et à ne plus dire « aie!!! » juste en marchant.
Ma main la plus abimée, qui pendant ces deux mois avait recommencé à être très crispée au repos, arrivait presque à se mettre à plat deux jours après avoir recommencé à prendre du charbon.

Et donc la vie coulait doucement avec son petit lot d’améliorations tous les jours, et hier j’ai commencé à prendre Rhodiorelax, Arkogélules d’Arkopharma, vendu en pharmacie.

Boite de rhodiorelax arkopharma

Deux prises de deux gélules seulement.
Aujourd’hui déjà je vois des changements, donc la plante est très active à petites doses apparemment.
(Ou ce qu’il y a autour de la plante).

Et j’ai fait un truc bête aujourd’hui : j’ai lu la composition sur la boite.
Oui, c’est bête parce que j’en ai avalé hier et que j’aurais dû commencer par ça, mais en ce moment je fonctionne mal.

Donc je lis, en vert, une belle couleur qui donne confiance, qui fait penser à la nature, sous une jolie fleur, « Enveloppe sans gélatine« . Cool. Encore mieux que ce que j’espérais.
La gélatine est presque un déchet rempli de traces des choses horribles absorbées toute leur vie par les animaux d’élevage industriels modernes.

Donc je continue… seulement 45 gélules… euhhhh…
wouais, ça fait cher.

Et… Seulement 192mg / gélule de Rhodiola rosea.
Aussi peu ?!

45×192 divisés par 1000 pour ne pas se faire embrouiller par le changement d’échelle et… hooo ho… seulement 8 grammes.
Tout le reste c’est quoi alors ?
Les deux tiers des 24 grammes de la boite, quand même.

Agent de charge : phosphate de calcium. Ha merde !
C’est à dire un composé synthétique contenant souvent des traces de fluorures, d’arsenic, de plomb, d’aluminium, de cadmium, etc…
C’est le complément alimentaire E341, qui devrait être interdit mais est autorisé par les politiciens traitres vendus aux labos et aux lobbies.

Agents de charge : cellulose.
Ha, okay, d’accord… l’arnaque. La cellulose coute seulement 2800 € la tonne, c’est à dire 1000 kilos, soit 1 000 000 de grammes, soit de quoi faire probablement 500 000 boites.  Une belle marge.
L’origine de la cellulose n’est pas précisée, donc on ne peut pas savoir ce qu’elle contient en plus.
Dans le doute on peut légitimement penser qu’il s’agit de choses à très bas prix importées depuis les pires pays du monde, les moins chers, donc du soja, des plantes transgéniques.
… donc contenant des traces d’insecticides et de pesticides « naturellement » produits par les plantes technologiquement transformées en tueuses de petits être vivants fragiles aux petites doses de poisons.
Okay, c’est pas rassurant.

La cellulose industrielle est aussi connue pour être un cancérigène.

Anti-agglomérant : dioxyde de silicium.
En nanoparticules probablement, pour en mettre 100 fois moins et faire de gigantesques marges bénéficiaires, mais qui rend le produit dangereux.

On ne connait pas encore les effets réels des nanoparticules sur les humains vu que l’utilisation est récente, hors du principe de précaution, pour rapporter massivement des dizaines de milliards aux industriels.
Soit dit en passant, la cellulose la plus ordinaire est saine aussi, devient un cancérigène probable une fois transformée en agent d’enrobage à la taille de nanoparticules.

Donc, on rajoute encore dans la composition des traces de mercure, d’arsenic et de plomb, autorisés par les politiciens et les non-élus de Bruxelles vendus aux lobbies.

Anti-agglomérant : stéarate de magnésium.
Un produit qui s’attaque au système immunitaire, et qui en plus est connu pour réduire l’efficacité des compléments alimentaires. Qu’est-ce que ça fout là ?!!
Dans un médicament naturel vendu en pharmacie.

Ca n’a rien à y faire.
Incompréhensible.

Ce produit est en plus connu pour contenir des matières grasses d’origines très douteuses, comme des plantes transgéniques. Qui dit ça dit donc obligatoirement traces de pesticides produits par les plantes, dans des environnement de culture intensive à bas coût très pollués, plein de contaminants toxiques.
Cette merde est sensée être interdite dans la filière bio en europe.

Ha, d’accord, je ne vois pas écrit Bio sur la boite.
Maintenant je comprends.

En plus c’est un allergène connu. Il y a des soupçons de cancer. Et vous savez comme moi que quand on parle de cancérigène possible, ça signifie avec presque une déjà certitude vérifiée plusieurs fois en labo, que c’est réellement un cancérigène.

Enveloppe : hydroxypropylméthylcellulose.
… oufffff… rien que le nom fait peur.

Cellulose modifiée chimiquement, mouais… donc cellulose, donc mercure, plomb, cadmium, arsenic, etc…
ogm aussi très probablement, donc pesticides encore.

Hydromachin est un produit nanotechnologique récent, aïe, aie.

Et pour finir, deux colorants : dioxyde de titane, oxyde de fer.

L’oxyde de fer n’est prétendument pas toxique, pourtant il l’est quand il est pur,.en l’avalant ou en le respirant.

Dans l’alimentation il n’est autorisé par les assassins décideurs que si il est mélangé jusqu’à 90% à du mica, c’est à dire de l’aluminium, POURRITURES !!!

En plus de cette énorme source d’aluminium, le mica contient de gigantesques traces de chrome, de nickel, de baryum, de cuivre, de zinc, d’antimoine, de plomb, d’arsenic…
et le tout évidemment très probablement utilisé sous forme de nanoparticules.
Donc un cocktail explosif de destruction généralisé de beaucoup de cellules très différentes..

Et pour finir, le Dioxyde de titane.
Oups.

Une célébrité mondialement connue. C’est le E171.
L’OMS l’a classé cancérigène possible il y a déjà presque 10 ans. Donc on peut dire cancérigène certain.
Pourtant il est toujours utilisé. Pire, maintenant il est produit par millions de tonnes de nanoparticules. Il est dans les protections solaires modernes, pour ne pas chopper le cancer par le soleil.
Mais pour les bébés et enfants qui se lèchent la peau, qui gouttent le produit, c’est un cancérigène absolument certain.
Par ingestion c’est un cancérigène. Il glisse rapidement sur une peau saine, mais entré dans le corps, ce n’est pas pareil.

Et curieusement en plus des cosmétiques, on le trouve dans des centaines de produits alimentaires comme des chewing-gum, pour avoir des blancs éclatants à très petits prix.

On sait qu’il attaque la barrière hémato-encéphalique, et donc détruit le cerveau.

C’est un produit qui devrait à coup sûr être totalement interdit de fabrication, d’importation, de vente, si les politiciens travaillaient réellement à notre bien être.

Sous forme de nanoparticules, c’est carrément un destructeur de gènes.

Oui.
Je vous parle là de l’extinction complète de la vie en quelques générations, carrément.

C’est à cause de ce produit que pendant deux ans je me suis mis à croire sérieusement que les extraterrestres pourraient exister, mais qu’ils ne seraient pas biologiques. Ils seraient des machines qui utiliseraient la cupidité des gouvernants pour exterminer les êtres vivants cellulaires et s’approprier la planète sans combattre.
La théorie semblait expliquer aussi les chemtrails. Ces épandages aériens de milliers de tonnes de nanoparticules, presque tous les jours, qui ont l’apparence de nuages, mais persistants, et composés de matières cancérigènes, stérilisatrices, mutagènes…

Une extermination.

… mais il y a une chose qui ne tient pas la route : on est déjà 7 milliards sur la planète, avec des appareils photos, des téléphones dans la poche qui font des vidéos en haute définition, et sur 7 milliards, il n’y a toujours pas de preuves photos ou vidéos d’extraterrestres, que des faux et des trucs flous.
Des rumeurs, de la désinformations. Aucune preuve indiscutable.

C’est impossible. Sur cette quantité.

Sauf si… la seule explication posible est qu’il n’y a pas d’aliens. On ne peut pas photographier ce qui n’existe pas, même si on est 7 milliards, dont une moitié avec un téléphone qui prend des photos.

… pourtant les épandages aériens (chemtrails) sont presque quotidiens, j’en ai encore vu ce soir des centaines au-dessus de Marseille vaporisés juste avant le coucher du soleil.

 

N’importe qui, comme moi, peut lire la composition des produits alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques… et vérifier la toxicité avec un navigateur web.

Toutes les ondes autorisées aux civils sont les ondes cancérigènes.

L’eau « potable » contient de l’aluminium, du fluor, de l’argent et d’autres produits chimiques.

La farine est conservée par de l’aluminium.

Un couple sur trois sur la planète a besoin d’aide médicale pour avoir un enfant…

On nous extermine.

On est déjà 6 milliards de trop sur cette petite planète.

Des petites doses microscopiques invisibles de poisons accumulables cachés dans tout.

Même ceux qui croient prendre soin de leur santé en achetant au rayon bio et bien être naturel qui inspire bien confiance, dans les pharmacies, produits avec des normes par les grands labos, achètent en réalité deux tiers de poisons.

Pendant que vous pensez au terrorisme, dont parlent en boucle tous vos médias subventionnés, vous ne pensez pas à regarder le ciel, ni à lire les étiquettes écrites en minuscule avec des codes illisibles et des dénominations frauduleuses.

Pendant que vous peinez pour arriver à payer les impôts qui augmentent sans arrêt, avec votre pouvoir d’achat qui fond, vous ne pensez pas à ces choses qui semblent totalement incroyablement folles, mais pourtant la réalité est là et n’importe qui qui observe de ses propres yeux puis s’informe, peut comprendre que tout est vrai.

Allez-y. Prenez des produits au hasard autour de vous. Lisez les étiquettes.

Regardez dans votre frigo la composition des choses emballées dans des plastiques suintant les phtalates, dans de l’aluminium libérant des milliards d’atomes au contact de produits acides…

Faites-vous votre propre idée.

Bon, pour ma part, je n’achèterai plus jamais un produit Arkopharma,
ni probablement quasiment plus rien en complément alimentaire, en pharmacie ou au rayon santé et bio des grands magasins, des flacons de gélules des commerces bio…

Je ne vous dis pas de boycotter ces merdes cancérigènes, je risque la prison, alors que ceux qui nous empoisonnent sont protégés.
Ceux qui dirigent ont tout fait pour rendre impossible notre protection.
Les « lois » et les normes sont faites contre nous.

Vous faites ce que vous voulez, je n’appellerai pas au boycott.

C’est juste que (à moins d’une urgence) je crois que pour chaque petit souci de santé, je vais prendre le temps de lire les livres de médecine naturelle par les plantes, et j’irai commander de petites doses d’herbes pures chez un apothicaire à l’ancienne.

Pour la Rhodiola rosea (l’orpin rose), je pense commencer à en cultiver dans quelques semaines.

C’est parait-il une plante facile à faire pousser, robuste, résistante, que la nature à mis des millions d’années à rendre assez costaude pour pousser sur des caillasses dans le froid de la Sibérie.
Elle résiste à des températures inférieures -40 degrés.
Elle pousse très vite.
Elle n’est pas encombrante, une cinquantaine de centimètres. Elle se multiplie facilement.

Elle est plus efficace contre la fatigue que tous les « médicaments » chimiques produits et vendus légalement par les grands laboratoires pharmaceutiques, mais sans un seul de leurs effets secondaires.

Et en plus elle est très décorative. Elle existe en fleurs jaunes, vertes ou mauves.

oh putain, je veux ça !
En plein hiver dans le sud de la France, autour des fenêtres, avoir des fleurs capables de résister à -40.
Elles devraient se plaire.

 

Ha tiens, ça y est. L’article est déjà terminé. Ecrit d’une seule traite.
Apparemment je recommence à aller mieux. Ma fatigue chronique semble baisser.

Avec ce qui se passe en France, ça tombe bien.
Je devrais pouvoir riposter.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr