Tag Archive for monnaie

Les distributeurs automatiques de nourriture, du cash pendant l’effondrement

C’est curieux comme les choses peuvent changer d’aspect en fonction du niveau de vie général :
Dans une société économiquement pas encore trop sinistrée, les distributeurs automatiques étaient un bon plan, du cash 24H/24, sans contrainte d’heures d’ouvertures, de charges salariales, de majorations pour jours fériés ou de travail de nuit…

Dans une société infestée comme Marseille par les « chances » pour la France, en plus du prix de la machine, au minimum 3000 euros, plutôt 4000, il fallait prévoir un blindage fait sur mesure par un artisan, environ 3000 euros. Malgré ça, il fallait prévoir plusieurs dégradations ou incendies tous les ans. Donc ce n’était plus un bon plan.
En plus il fallait compter sur un véhicule, réfrigéré, l’essence, hors de prix, les assurances pour le véhicule, la société, les machines, le vandalisme…

Par contre, bizarrement, alors que le pays est maintenant totalement sinistré, les distributeurs automatiques peuvent redevenir un bon plan.

L’europe bancaire est devenue un enfer : dans plusieurs pays les comptes ont été bloqués une semaine sans prévenir, les gens n’avaient plus accès à leur argent.
A Chypre une grande partie à même été volée par les politiciens et cela a débouché sur une « loi » permettant de faire la même chose « légalement » dans tous les pays d’europe.

… donc avoir un compte bancaire hors d’europe pour les paiements par carte, sans contact ou par téléphone portable, l’argent est protégé sur un compte qui continuera de fonctionner à l’étranger pendant que tout le pays sera bloqué. Non saisissable par bruxelles, en plus.

L’état et les institutions sont devenus les ennemis du peuple.

Robinet ouvert laissant couler des pieces de monnaie

Et pas seulement pour empêcher le blocage bancaire. Un distributeur c’est aussi et surtout du cash, en petites sommes.

Du cash.

Des pièces dans les mains. Du concret. Qui s’échange, qui fonctionne. Pas saisissable d’un clic par des voleurs en cols blancs dans un pays étranger.

Curieusement, ce n’est pas parce que la situation s’est améliorée qu’un distributeur automatique semble redevenir un bon plan,
mais parce qu’au contraire la situation s’est considérablement dégradée dans tous les domaines.

Vous savez que les gens ont besoin de manger, tous les jours, plusieurs fois par jour, ou de boire, énoooooooormément, pendant la canicule.

L’alimentation est un secteur moins sensible à la crise.
C’est un peu comme le dentifrice. Malgré la baisse du pouvoir d’achat généralisée, les ventes de dentifrice ne baissent pas.

Certaines niches d’activité valent la peine.

Billets sortant d un distributeur automatique

Même en cas de blocage des banques, c’est l’assurance d’avoir son propre distributeur qui fonctionne, grâce au cash sur place, et au compte à l’étranger pour les paiements électroniques.

Donc, dans ce contexte, c’est un choix à nouveau sensé.

 

Pour ce qui concerne les problèmes qui avaient entrainé l’abandon de mon projet de création d’une chaine distributeurs automatiques « bio », voici comment je vais les contourner :

– Pas besoin de véhicule, à plusieurs milliers d’euros, réfrigérés, puisque je suis intéressé par un emplacement à 100 mètres de chez moi, à 50 mètres d’un tout nouveau centre commercial.
Donc pas non plus besoin d’assurance, ni du colossal budget d’essence.
Il me suffit d’un chariot à main.

– Je peux utiliser la centrale d’achat de la superette voisine pour les boissons, les barres chocolatées, les chewings gums, les salades en boite de conserve métalliques…

– Le nouveau centre commercial est totalement vide. A part la superette, tous les locaux sont vides. Forcément, les gens ne sont pas fadas. Avec un tel taux de prélèvement, c’est maintenant presque impossible de créer en France.
Donc, c’est le moment pour négocier une bonne remise sur le plus petit local du centre, pour y déposer les stocks de roulement.

– Pas besoin de locaux réfrigérés si c’est juste pour déposer des cartons de malbouffe coca à température ambiante. J’abandonne l’idée de vendre du bio de grande qualité, ultra frais.
Pas de frais de frigo, de maintenance, de contrôle de froid tous les deux ans, de dizaines de règlements. Une sorte de bureau suffit pour des boissons et des conserves de salades, des biscuits, des bonbons…

– L’emplacement choisi est extrêmement passant, donc ça réduit un peu le risque de casse par des voleurs, des vandales.

– Il y a un commissariat à moins d’un kilomètre.
Donner aux 48 policiers une carte électronique de remise de 20% c’est m’assurer d’une présence ultra-fréquente de policiers autour du distributeurs, de jour comme de nuit, férié ou pas.

– … un distributeur qui de toutes façons va être blindé, pour s’adapter à l’époque.

– Les sociétés de vente de distributeurs sont tellement prises à la gorge que les conditions de ventes sont très avantageuses. Un étalement très doux du crédit, autofinancé par la machine. Avec maintenance, ligne de téléphone pour que les clients puissent joindre une centrale en cas de panne au lieu de casser le distributeur…
C’est énormément plus intéressant d’acheter du neuf que de l’occasion, sans aucun service.

– L’argent en cash est de la trésorerie immédiate, en fond de roulement.
Les paiements, même électroniques, sont faits avant même de prendre la nourriture.
… qui par contre elle peut être payée à trois mois à la centrale d’achat.
Ce qui laisse une très bonne marge pour tout.

Honnêtement, je crois qu’un distributeur automatique redevient un vraiment bon plan.

 

Tenez, avant de finir, un cadeau. Finalement je ne me servirai pas pour moi-même de cette idée, ma santé ne me permet plus de longues sorties.

Vous avez vu les files d’attentes hallucinantes dans les fêtes, les concerts, les évènements en plein air de tout l’été ?
C’est insupportable.
Des fois un quart d’heure dans la foule sous le soleil pour arriver jusqu’à la serveuse et avoir un verre.

De l’argent qui coule à flot, mais le personnel ne suit pas. Compter la monnaie prend mille ans, parler aux gens, tout ça.
Avec des distributeurs automatiques, tout est fait très vite. Pas de blabla. Les gens comptent eux-mêmes. Ca distribue et encaisse à la chaine.

Donc voilà, l’idée en or est de mettre deux ou quatre distributeurs automatiques de boissons et de nourriture sur une remorque de voiture, et profiter des concerts partout dans la région pendant que les clients payent d’eux-mêmes et travaillent d’eux-mêmes, font tout d’eux-mêmes, sans leur verser de charges salariales :
Ils comptent la monnaie, se servent, se font engueuler eux-mêmes par les gens derrière si ils trainent trop, tout ça.
Le bonheur…

Remorque de voiture tres stable avec 4 roues

Imaginez. Deux distributeurs réfrigérés. Un groupe électrogène, une énorme glacière pour re-remplir pendant toute la fête.

Avec un coffrage blindé et une puce GPS si en dehors des évènements, vous laissez la remorque sur un rond-point, ou tout le reste de l’année en dehors de la belle saison.

Pour les fêtes, un détail important à savoir, est qu’un distributeur automatique ne peut pas contenir d’alcool, pour ne pas vendre sans contrôle à des mineurs.
Mais toutes les autres boissons, c’est le jackpot.

Voilà, c’est cadeau.

Repassez de temps en temps. Vous n’aurez même pas à voler les idées, ici on les partage gratuitement avec tout le monde.
Nous sommes tous liés.
Si tout le monde est au chômage et que toutes les activités s’arrêtent, on est tous plus mal.
Si plein de choses redémarrent, tout ira de mieux en mieux pour toutes nos familles.
Servez-vous.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

La survie et les plantes décoratives inutiles

Ca y est, il est temps de commencer à faire pousser aussi des plantes inutiles, décoratives, non comestibles… qui à priori ne servent à rien quand les gens ont faim, à priori.

L’euro perd encore et toujours de sa valeur, de plus en plus vite. Si vous voulez acheter un produit suisse, vous savez que l’euro ne vaut plus grand chose. Vos économies fondent.

Et comme il est évident que l’euro agonise, les escrocs financiers qui dirigent la banque centrale européenne ont commencé à faire tourner à plein régime l’imprimante à billets en papier (évidemment sans nous demander la permission puisque nous sommes les victimes de leurs vols de valeur), pour arroser d’argent fictif, pour retarder encore un peu le dernier souffle de l’euro, en rachetant une minuscule partie des dettes des pays qui atteignent un niveau ingérable.

Bon, bref, bientôt le crash, et donc une perte évidente de confiance en la monnaie papier et aux chiffres fictifs sur des comptes déconnectés de la valeur utile des choses.

Vous avez vu comme moi que les 5 dernières années, les politiciens ont toujours pris la défense des banques, même les plus voleuses, leur ont garanti l’impunité avec de nouvelles « lois » infâmes pour interdire les poursuites à cause de leurs magouilles, ont dépensé des fortunes d’argent public des peuples clochardisés pour arroser les escrocs de la finance,
mais je ne me souviens pas d’avoir vu une seule fois les politiciens se ranger du côté du peuple qui les paie pourtant très grassement.

Juste à côté, chez nos voisins grecs qui ont quelques années d’avance sur l’effondrement total de l’économie, il y a déjà un an, des journaux titraient que toutes les tranches de la population, même celles qui étaient favorisées, souffrent des privations et ressentent la faim.

Oui, même ceux qui étaient riches quelques années plus tôt.

Mais même les riches, avec de grosses dépenses et des économies, quand l’argent n’entre plus, finissent par réduire leur train de vie et ou s’endetter et ou devoir choisir entre se soigner une dent cassée ou acheter à manger pour les gosses.

Ca arrive seulement un peu plus tard.

Vous savez que vu l’étendu de tout ce qui va s’effondrer en même temps, ça ne se réparera vraiment pas en quelques semaines.
C’est parti pour durer très longtemps.
Puis avec les centaines de milliers de familles qui vont perdre leurs économies, la confiance dans l’argent va être très sérieusement touchée.
Le troc, c’est du sûr.

Quand je vous parle d’apprendre à devenir partiellement autonome par des plantes quasi-gratuites, c’est très réfléchi.
C’est de la richesse et des objets, des matériaux, des médicaments, des parfums, de la nourriture, créés à partir de presque rien.

Quoiqu’il se passe, pour plein de raisons (monnaie qui perd toujours plus de sa valeur, explosion de la bulle de la dette mondiale impossible à rembourser déconnectée de la réalité, aggravation des sanctions économiques et des embargos vers nos pays acheteurs à cause des non élus européens, début de la guerre contre la tumeur islamique qui tue les européens,…), ou simplement parce que le monde bascule dans la décroissance et la prise de conscience de ne plus scier la branche sur laquelle on est assis,
l’argent va couler de moins en moins.

… alors, pensez-y. Dans trois ans, par exemple, quand vous voudrez que le cabinet médical à côté de chez vous jette juste un oeil en 10 secondes sur un grain de beauté qui vous inquiète, est-ce que vous pourrez sortir 4 jours de salaire dans une consultation probablement non-remboursée comme en Grèce, que vous n’avez plus de mutuelle depuis longtemps, que vous êtes couvert de dettes, que la moitié de votre famille est au chômage non indemnisée,…

Si vous faites pousser aussi quelques plantes décoratives magnifiques et de petites tailles, vous aurez des choses capables de se troquer d’égal à égal avec ceux qui ont un statut social supérieur, et qui ne seront pas intéressés par des plants de courgettes.

Bonzai, plante ornementale

Un beau bonzaï que vous avez fait pousser sur un caillou en arrosant un petit bout de branche gratuite pendant quelques années,
ou des pots de plantes grasses, avec des feuillages de vert éclatant même en plein hiver quand toutes les fleurs sont mortes, avec des liserés d’or et des reflets d’argent…

Plantes d interieur

Même les plantes qui à priori ne servent à rien en survie, peuvent avoir un intérêt pour certaines personnes.
C’est une question d’opportunité, d’écoute, de bon moment, éventuellement même de créer le besoin.

« Vous avez déjà choisi un cadeau pour la fête de mères ?… avec le manque d’argent qui se fait sentir les fêtes commerciales ont de moins en moins la côte. Moi j’offre des plantes. Des fleurs, des feuillages qui sentent bon, qu’on peut déguster en tisanes, des figuiers blancs, des tomates noires, des oliviers… ça fait toujours plaisir, en plus c’est utile » et patati et patata…

Même les plantes qui ne vous semblent pas forcément utiles, qui n’attirent pas les insectes pollinisateurs, qui ne chassent pas les moustiques, qui ne sont pas comestibles, qui ne serve pas de matériaux de construction, qui sont juste là, pour décorer,
peuvent être valorisées par le troc.

Bien entendu il vaut mieux avoir des plantes utiles (nourriture, médicament, matériaux…), mais vu que les crises sont toutes parties pour durer longtemps, autant avoir aussi des plantes qui ne servent que de cadeaux ou de jolies décorations.

Nous ne sommes plus dans une période où il faut un coup de pouce momentané en ne payant pas la moitié de ses légumes pendant les mois d’été. On est maintenant clairement dans une période durable de diminution du pouvoir d’achat et discrédit de la monnaie papier fabriquée par des financiers privés qui ne rapporte qu’à eux, sans pouvoir politique pour ramener l’ordre avant au minimum un grand nombre d’années.

Quitte à utiliser les plantes pour s’en sortir mieux que les autres, autant ne pas trop se spécialiser et se fermer beaucoup de portes.

Les plantes à feuillage persistant, c’est bien pour l’hiver.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Se préparer à l’hyper-inflation

De tout ce que j’ai lu sur l’effondrement économique, deux pages m’ont plus marqué que toutes les autres. Les voici :

Témoignage d’un français présent en Russie lors de l’effondrement du rouble.

et

L’hyper-inflation allemande de 1923.

Elles sont très bien écrites, à la portée de n’importe qui. Pas besoin d’avoir un diplôme d’économiste pour comprendre la gravité de la crise économique.

Vous pourrez anticiper les plus gros problèmes pour vous y préparer avant que le système financier s’effondre totalement.
C’est inévitable.

Des états presque tous surendettés, qui volent tous les biens de leur population pour payer les intérêts à quelques grandes banques pendant des décennies, sans réduire la dette publique mais en l’augmentant toujours plus chaque année, ça ne peut pas marcher indéfiniment.

Même si rien n’est fait pour punir les responsables de la destruction financière des pays, qu’il n’y a clairement absolument aucune volonté politique de les empêcher de nuire, aucune procédure, aucune loi,… ce système est sur le point de s’arrêter. On le sent tous.

Ce qui pèse le plus dans le budget des ménages

Jusqu’à il y a deux semaines, je croyais comme tout le monde, que la grande distribution était un ramassis de voleurs. Ils achetaient pour quelques centimes des légumes à des paysans obligés de vendre à perte, et revendaient le tout plusieurs euros.

La diffusion des chiffres statistiques du secteur est une révélation. La grande distribution ne génère que 2% de bénéfice.
Les charges sont colossales.
L’éclairage et le chauffage des magasins correspond au budget de Versailles. Les frigos, congélateurs, la climatisation… les investissements pour les magasins, les salaires de tout le personnel, la casse, le vol, le budget sécurité, les assurances, les transports, les marges des centrales d’achats intermédiaires,…

2% de marge bénéficiaire.

Là, je comprends pourquoi même eux, qui ont (peut être injustement finalement) la réputation d’être des voleurs, sont gravement touchés par les plans sociaux avec des centaines de chômeurs d’un coup.

A 2% avec de gigantesques coûts de fonctionnement, ils subissent toutes les baisses d’activité et les mauvais coups de l’économie.

Tout le système est malade.

Préparez vous à en sortir avant que tout ne s’effondre.

Si tout ce que vous possédez n’est qu’un chiffre sur un compte dans une banque, lors du crash, vous perdrez tout, ou presque.

Déjà, vous perdez beaucoup, sans vous en rendre compte. Le système vous cache que l’avalanche a déjà commencé.

Regardez quelque chose de simple :
Avant le passage à cette monnaie de [Biiiiiip!] qui étrangle tous les peuples, pour une petite somme, vous aviez 4 yaourts.
Fin 2012, vous ne pouvez plus en avoir qu’un seul pour la somme équivalente en euros. Boum!

Evolution des prix depuis le passage à l’euro

En exagérant, caricaturant parce que ce n’est pas aussi simpliste, mais l’idée générale est bonne, ça signifie que l’euro a fait chuté votre pouvoir d’achat de yaourts de 75%.

Fonte du pouvoir d'achat, dévaluation, perte de la valeur de l'argent, destruction de l'économie

L’argent que vous aviez difficilement mis de côté pour vos vieux jours, et qui dormait sur un compte bancaire, l’état, l’europe, les banquiers, vous en ont volé les trois quarts et ne sont pas près de s’arrêter.

Ils vous rémunèrent grassement à 3 ou 4%… sur lesquels vous payez des impôts, ou qui vous rendent imposables.
Si vous tombez dans la tranche de la population la plus pauvre, qui touche le RSA, l’état saisit immédiatement 2% des petits comptes d’épargne de vos gosses. Dégueulasse !

Pour moi, c’est clair, c’est tout vu.

Le moins possible d’argent reste sur mon compte. Juste le peu qu’il faut pour les prélèvements automatiques et les imprévus sans payer d’agios, mais rien de plus.

la monnaie papier

Bien que je n’étais pas né en 1923, j’ai déjà connu l’hyper inflation. Il y a 20 ans à peine, juste à quelques centaines de kilomètres d’ici, en europe.
Lors de la guerre d’ex-Yougoslavie. Il fallait presque une brouette de leurs billets pour acheter un rouleau de papier toilette, alors autant utiliser directement leurs billets.

Puisque l’argent perd de sa valeur de plus en plus vite, il vaut mieux l’investir le plus vite possible dans des choses durables et utiles :
Une scie, un vélo, une serre, une éolienne, quelques mètres de panneaux solaires, un fusil, une clôture plus solide, des graines, une camionnette utilitaire fiable, un stock de riz et de pâtes, un groupe électrogène,…

Bientôt la fin de cette mauvaise monnaie

Ou pour ceux qui ont plus de moyens, mettre juste une partie dans des pièces d’or ou d’argent, avec un coffre fort.
Ca, ça ne dévalue pas. Bien au contraire. Après l’éclatement des bulles immobilières, pour énormément moins d’or que maintenant, vous pourrez acheter de la terre.
Il suffit de voir la situation en Espagne ou les propriétaires de logements à 600.000 euros construis à crédit, les bradent à 300.000 et ne trouvent pas preneurs depuis 3 ans.
Avoir de l’or va vous permettre dans pas très longtemps de devenir propriétaire en France, alors que c’est maintenant presque impossible pour la grande majorité des gens.

Et comme maintenant l’or est utilisé dans les appareils de haute technologie, il va se raréfier de plus en plus et devenir toujours plus cher.
Investir un petit peu dans des pièces de métal rare est une bonne idée.

… et surtout laisser le moins d’argent possible perdre de la valeur sur un compte en banque.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr