Tag Archive for libération

2014, le grand changement c’est maintenant

Déjà 3 ou 4 radars automatiques brulés chaque jour.

Le phénomène s’étend vers toutes les régions.
Avec ce rythme et cette évolution, presque tous les radars de France vont disparaitre dans l’année, quoi que puissent encore faire les traitres au pouvoir.
Le peuple fait ce qui lui semble juste.

Je n’encourage pas, je ne vous incite pas du tout à faire vous mêmes ce que je n’ai pas l’intention de faire moi même.
(J’ai d’autres projets à plus grande échelle, je vais essayer d’éviter la prison, mais vu qu’il suffit de porter un tee-shirt pour être condamné à deux mois fermes par un « juge » socialiste, ça va pas être facile…)
Donc je ne risque pas de mettre moi même un vieux pneu ou une palette sous un radar et repartir immédiatement, avant que l’alarme silencieuse ne fasse rappliquer des « forces de l’ordre ».

Par contre, il n’y a clairement absolument aucune condamnation de ma part pour les héros du peuple qui nous débarrassent de toutes ces merdes voleuses.

Les traitres qui se votent des lois uniquement pour eux, et toujours systématiquement contraires à ce qu’ils imposent à notre peuple, ont crié haut et fort que les condamnations automatiques sont illégales et carrément même inconstitutionnelles… mais quand il s’agit d’eux et uniquement d’eux :

Quand un texte de loi devait ajouter systématiquement l’inégibilité aux pourris condamnés pour détournement de notre argent public, c’est l’argument qu’ils ont employés. Ne pas pouvoir individualiser la peine, ni avoir un jugement personnalisé, n’est pas constitutionnel.

Par contre, vous, vous avez le droit (le devoir) d’être automatiquement condamnés par millions chaque année, aveuglément, et sans même pouvoir vous défendre. Il faut payer, systématiquement payer. Majorer l’amende si vous contestez, même si vous êtes de très bonne foi.
Puis un « juge » peut ignorer ce que vous lui dites, purement et simplement, même si vous êtes de bonne foi. Je connais personnellement des victimes.

Donc… voilà.

Le peuple de France relève la tête.

Il apprend que pour communiquer, il faut que les autres soient disposés à écouter, sinon ça ne sert absolument à rien.

La pétition populaire la plus grande de notre histoire, représentant 700.000 citoyens, à été jetée le jour même de sa réception par un haut fonctionnaire du système.
Causez toujours !

Et surtout payez vos impôts. On vous en à remis 45 de plus cette année.
Soyez heureux. Vos impôts servent à embellir si remarquablement vos vies.

Ils sont légitimes.
Si vous prétendez le contraire, vous serez poursuivis pire que les racailles bronzées et les roms impliqués dans 180 cambriolages, braquages et toujours en liberté à pouvoir continuer.

Douter de légitimité de l’impôt, c’est comme une atteinte à la sécurité de l’état, hein, faut pas le faire.

Ou pas de façon bête, mais il y a des moyens pour exprimer des idées sans les dire clairement.

J’ai l’intuition que les fonds illimités volés aux citoyens et aux entreprises, sous la menace, vont commencer cette année à ne plus si massivement passer dans les poches percées des « élites » (nom actuel donné par les médias très lourdement subventionnés pour désigner des traitres mis en place depuis 40 ans par un système électoral truqué, ou 1/4 des français n’ont pas de représentants, et qui osent donner de grandes leçons de morale républicaine et de démocratie).

Je suis aussi quasiment sûr qu’une énorme partie des biens personnels du gouvernement vont cramer dans l’année.
Je suis déjà décidé à organiser des petites fêtes avec mes amis chaque fois que j’apprendrai ce genre d’infos.

(Vu que leurs déclarations de patrimoines ne montrent souvent que le quart des valeurs, c’est les assureurs qui vont être contents. Chaque fois que j’y pense, cette idée me fait marrer).

… puis les bureaux du PS aussi, ils vont beaucoup bruler. Et ceux de l’UMP, des antifas, des communistes, des associations antifrançaises, et de beaucoup de groupuscules subventionnés qui gagnent leur vies en transformant en enfer celle des français, en permettant l’installation de camps de base de pilleurs de cuivre, de voleurs de bétail, d’abattoirs illégaux, de cambrioleurs, pickpockets, de putes étrangères avec leurs proxénètes armés…

Comme pour les radars automatiques.
Vous allez voir.
C’est tellement prévisible.

D’ailleurs, l’actualité a déjà pas mal parlé de pauvres camps de roms innocents en flammes, avec obligation pour nous de les reloger par centaines dans des hôtels tout confort jusqu’à 150 euros la nuit. Nos impôts servent à ça.
Si vous avez du mal à payer votre facture d’électricité et que vos gosses crèvent de froid chez vous, ne pensez pas à ça, hein.
Ca risquerait de vous donner des pensées racistes, et le racisme envers tous les parasites, les traitres disent que c’est mal. Ils ont des « lois » pour vous empêcher de penser, et encore plus d’agir contre leur pensée unique.

Donc donc donc, cette année va être à coup sûr une période de grande destruction.

Ne laissez rien trainer sans protection dehors.
Déjà que « l’état » trouve normal que 1000 voitures françaises brûlent dans une nuit, et utilise plutôt toutes ses forces pour essayer de faire taire un seul comique qui ne paie pas ses amendes (hahahaha, le système capitaliste est baisé, hahahaha), il ne faut surtout pas croire que votre voiture sans surveillance dans une rue de France est en sécurité.

Sans trop tarder, vérifiez ce qui est écrit en tout petit dans vos contrats d’assurances, pour toutes les choses importantes dans votre vie, au cas où.

 

Puis restez un peu sage et ouvrez simplement les yeux.
Regardez ce qui va se passer et se passe déjà depuis des mois.

Déjà beaucoup de gens ont compris que le dialogue, les pétitions, les banderoles, sont ignorés.

Ceux qui ont eu les couilles de faire tomber des saloperies de portiques écotaxe frauduleux (dont un quart de la taxe servira à payer une entreprise privée qui installe ces portiques, c’est totalement inadmissible), ont eu pour eux, ce que les autres départements n’ont pas.

L’écotaxe est un vol. Purement et simplement.
Comme le zéro en plus sur le prix de l’essence. 86% de taxe, sur une des choses les plus indispensables à l’économie, qui sert à la sécurité, aux urgences, au transport, au commerce, aux emplois, à tous les biens et services nécessaires, à l’éducation, au tourisme, à tout, à tout…

9 euros sur 10 servent aux poches percées des traitres qui eux ne payent pas d’impôts ou quelques miettes, et qui ont des véhicules de fonction à nos frais et ne paient pas les 86% de taxe sur l’essence, évidemment.

Et ces tordus osent prétendre que l’écotaxe est juste, que ceux qui « abîment » les routes avec leurs camion, en travaillant dessus (en payant aussi des charges sociales hallucinantes) doivent participer à hauteur de leur utilisation.

Parce qu’évidemment 86% de taxes sur le carburant, c’est pas déjà trèèèèèèèèèèèèèèèèèès largement participer à hauteur de l’utilisation des route, d’après ces bons à rien surpayés.

L’écotaxe est purement et simplement du vol.
C’est pas parce que quelques francs-maçons ont voté une loi qui ne les concerne pas, donc qu’il y a maintenant UNE LOI, que c’est bien.
Il y a déjà plein de lois merdiques, c’est pas un secret. Les lois mémorielles, modifiants les réalités historiques aux profits exclusifs de quelques uns, par exemple.

Il n’y a pas de liberté d’expression quand il s’agit des nuisibles. C’est forcément raciste, puisque les coupables sont 8 fois sur 10 des musulmans ou africains. La perception des blancs est toujours raciste .

Et pour les impôts, c’est encore pire.
Le porte monnaie, c’est ce qui rend les choses possibles (pour ceux qui n’ont pas de créativité, ni de talent, de goût de l’effort, de courage, de volonté,… les élus, donc).

… donc, pour ne pas être poursuivi et puni par un juge non élu impunissable du syndicat des cons, je vous écris donc que tous les autres impôts sont légaux, moraux, justes, hein.

(Non, faites semblant de le croire juste un instant, je vous apprend comment communiquer de façon non condamnable dans une dictature. Les politiciens et les associations subventionnées affirment toujours le contraire des saloperies qu’on les voit faire de nos propres yeux. Du coup, leurs crimes ethniques anti-français n’ont jamais été punis).

De toutes façons, les gens comprennent ce qui les arrangent et ce qu’ils veulent dans une série de mots.
Beaucoup comprennent carrément le contraire de ce qu’on affirme haut et fort.

Là, plein de gens (forcément mal intentionnés et racistes s’ils sont français, puisque tous ceux qui regardent la télé savent que les français sont racistes et mal intentionnés, hein), pourraient croire que je vous incite tous à mots couverts à lever le pied et fermer les vannes, ne plus payer les gros impôts, les charges qui vous punissent si vous décidez d’entreprendre…

Surtout que dans ce contexte, il n’y à plus beaucoup de prélèvement à bloquer pour faire très très mal.

Mais non. Je le jurerais presque sur la tête du reich marshall valls, de banania tobira, du peillon, hollande, et tous ces… grands personnages… que nous aimons tant,
Je jurerais presque sur leur têtes que payer aveuglément sans contrôle des impôts gigantesques est ce qu’il y aurait évidemment de mieux pour l’avenir de notre peuple.

D’ailleurs on le voit clairement.

on le constate tous les jours.

Le gouvernement affirme avoir inversé la courbe du chômage.
C’est grâce à nos impôts et aux sommes colossales injectés dans 100 000 emplois aidés, puis des dizaines de milliers d’emplois payés par les localités grâce à la réforme du rythme scolaire. Une réforme qui donne 4 heures de boulot par semaine et fait sortir des milliers de gens de la catégorie A, la seule qui semblent compter pour le gouvernement.
Grâce à nos impôts, hop, le chômage n’existe presque pratiquement plus.
Que 3 millions de personnes pour la catégorie A, tadaaaaa !

L’insécurité n’empire plus pour les arabes, les noirs, les roms et les gitans, qui étaient si injustement discriminés par les racistes français.

Les arabes à l’étranger dans leurs pays ravagés par le bonheur islamique, ont des usines de voitures et des centres d’appels construits et financés avec nos impôts.

Tous les gens malades dans le monde peuvent venir gratuitement se faire soigner chez nous, même s’ils ont des souches très hautement contagieuses de tuberculose qui demandent six mois d’hospitalisation très coûteuse, sans avoir jamais cotisé un seul centime pour notre système de santé.
Encore grâce à nos impôts.

Les pédophiles peuvent aussi se marier et pourront bientôt avoir gratuitement les enfants qu’ils devaient acheter avant avec leur propre argent, tout ça…

Toutes ces belles avancées sociétales sont grâce à la bonne utilisation de notre argent à tous. C’est magnifique, non ?
Il y a de quoi être fier.

Payer des impôts nous permet d’apporter tout ce bonheur, généreusement, à des gens à qui on ne doit rien, et qui ont tous plus que les nôtres.
C’est bien la preuve de notre grande générosité.
Même pas besoin de nous menacer d’arrestation, prison ferme directe, amendes colossales,… nous sommes un peuple content d’être si généreux. Toujours plus contents de jours en jours.

C’est pas parce que les grecs ont fait flamber des dizaines de centres d’impôts, des bureaux politiques, des locaux exclusivement réservés à leurs envahisseurs, pendant que leurs policiers étaient massivement occupés à maintenir un semblant d’ordre, que l’on va faire pareil, nous, faut pas croire.
Croyons plutôt nos politiques toujours si dignes de confiance. Qui ne nous mentent jamais.
Qui n’agissent que pour notre bien.
Avec un profond souci de respect et de protection des nôtres.
Ils nous affirment que les mêmes causes ne donnent pas toujours les mêmes effets.
Les politiques d’austérité qui détruisent tous les emplois, la santé des gens, leur vie, dans tous les pays, n’ont pas les mêmes effets ici, où il fait bon vivre et où la croissance repart, à 0,00000000000000000001%, et où des centaines de millions d’emplois sont crées tous les jours grâce à françois hollande.

Ceci dit, il y a quand même un risque infime d’embrasement total pendant les grandes manifs à venir.

Quand on voit qu’il faut parfois 150 pompiers pour éteindre un seul bâtiment, que le nombre de pompiers n’est pas illimité, j’espère que les français ne vont pas faire comme les grecs en colère et faire des départs de feux dix par dix pour rendre les coups, parce que ça serait inarrêtable.

Heureusement que nous sommes sages, responsables, bienveillants et que nous adorons par exemple nos centres des impôts qui embellissement merveilleusement nos paysages, et que nous sommes si fiers de notre générosités exubérante pour tous les étrangers, même ceux entrés volontairement illégalement.
Nous sommes si bons.
La générosité est volontaire, pas obligatoire, sous la menace.
Tous ces impôts c’est le peuple qui les veut. Sauver trois fois par an l’europe à laquelle nous avons dit non par référendum à 55%, aider tous ces malheureux pays en ruine, ça a évidemment un prix.

Bon, sérieusement parler en novlangue pour ne pas être condamnable, c’est amusant juste deux minutes.

Cette année énormément de choses vont partir en fumée, c’est évident.

Il n’y a plus aucun dialogue. L’état est devenu une dictature. Et les quelques petites poignées qui ont commencé à agir par eux-mêmes ont déjà vu les bénéfices immédiats de leurs actes. Donc…

Ca va se répandre dans tout le pays.

L’exemple est ce qu’il y a de plus contagieux.

Même pas besoin d’être présent.
Il suffit de lire une page très inspirante écrite presque de l’autre côté du monde, pour avoir l’idée de prendre simplement le bidon d’essence de la tronçonneuse dans le garage une nuit de ras le bol avant de faire une promenade pour se changer les idées.

 

Cette année va être dure pour certains.

Elle va être grandiose.

On va enfin voir en accéléré des millions de français faire sans perdre cinq ans en paperasse, ce qui doit être fait.
Les foyers infectieux, comme les immenses tas d’ordures plein de rats aux abords des camps roms, vont être stérilisés par quelques allumettes, ça ne fait pas l’ombre d’un doute.

On ne fait pas une jolie coiffure sur une tête pleine de poux.
Les bactéries sont éliminées des doigts des chirurgiens avant de retirer une tumeur, sans demander la permission à un avocat devant un juge trois ans avant, d’autoriser une association subventionnée de défense des bactéries, à permettre au chirurgien de es chasser de ses mains.
Le système est devenu aussi absurde que ça.

Si vous dites que les moustiques vous agressent et volent votre sang, vous risquez presque d’être poursuivi pour racisme contre les moustiques et condamné à 48.000 euros d’amende.

Vous ne pouvez mettre vos graines de côté pour vos prochaines récoltes, si votre cabanon est grouillant de rats, qui volent déjà votre farine, ne vous versent pas de loyer, se reproduisent comme des millions de cafards dégueulasses noirs et marrons, et en plus chient partout, bordel !
Pas la peine de vous endetter pour prendre un avocat, attendre 4 ans et demi, pour pouvoir en expulser deux, en vous faisant insulter par toutes les associations subventionnées par l’état si bienveillant pour les rats.

Il suffit d’agir avec des méthodes simples, souvent gratuites, et beaucoup plus efficaces.

Si vous en êtes au point d’être prêt à agir par vous-mêmes, attendez un instant.

Vous croyez qu’aller agiter des banderoles à la con et chanter des « flamby démission » ça a vraiment fait avancer les choses, que ça améliore la vie des gens ?

Il y a peut être de très nombreuses autres méthodes, pas forcément illégales, pas qui risqueraient de vous faire condamner et vous mettre hors service, si vous vous faites attraper.

Ne faites pas les cons.

Réfléchissez.

Réfléchissez bien.
Encore.
Agir ce n’est pas faire n’importe quoi comme ces connards d’antifas ou de syndicalistes de gauche qui détruisent notre mobilier urbain, réellement utile à tous.

Si c’est bête, destructeur et aveugle, sur n’importe quelles cibles, aveuglément bête, ne le faites pas.

L’idée n’est pas de tout transformer en enfer, mais d’améliorer la vie des gens. La votre.
Celle de votre famille.
Celle de votre quartier, de votre entreprise, de vos collègues, de vos amis…

Ne vous précipitez pas.
Observez ce que font les autres partout en France.
S’ils ont de bonnes idées, de vraies bonnes idées, pas des conneries qui vont vous nuire, c’est peut être un moyen de ramener l’ordre et la justice, de chasser les nuages sombres sur votre avenir.

Aller se faire broyer le crâne par des jets de bouteilles dans des émeutes n’est pas une bonne idée pour que l’année soit réussie.

Toutes les opportunités que la vie nous présente ne sont pas toutes bonnes à prendre.

Le temps est à la prudence.

Ne restez pas sous tout ce qui va s’écrouler cette année.

Ne vous faites pas d’idée fausse.
Avoir les couilles de passer un bulldozer sur un bidonville insalubre créé par les élites pour les roms, ça peut laisser la place libre pour construire une école, des maisons, des commerces, des bâtiments sûrs et sains, avec l’eau courante, l’électricité, le téléphone, internet,
des emplois, de l’éducation, de la sécurité, pas de criminalité,…

Cette année est bien partie pour être particulièrement intéressante.

La volonté d’agir et là, partout autour de vous.
Ne la gaspillez pas. Ni l’énergie, ni le temps, ni les bonnes volontés, ni les occasions. Aucune ressource n’est illimitée.

Abattre des ruines pour reconstruire prend du temps.

Préparer un terrain pour cultiver aussi.
Reboiser une colline brûlée…

Ce que vous vouliez faire, mais qui semblait impossible dans un système bureaucratique totalement planté, à subir, à vous soumettre tout le temps,
la page est en train de se tourner.

A vous de voir si la page suivante, vous comptez la remplir encore à 98% de taxes et de crimes, et de merdes des autres, du poids de leurs chaines,

ou de 99% de champs de fruits, de ciel bleu et de petits lapins…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Citation, Gandhi, Obéir à des lois injustes…

«Dès que quelqu’un comprend qu’il est contraire à sa dignité d’homme d’obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l’asservir.»

Gandhi.
Important guide spirituel de l’inde. Il apprit à son peuple à résister à l’oppression sans violence, grâce à la désobéissance civile de masse.

 

Quand les sous-doués croient pouvoir manipuler l’opinion

Torchon lamentable

Le torchon libération a publié en couverture des insultes montrant clairement leur haine et leur stupidité incroyable.

Ce n’est pas nouveau. Aussi loin que je me souvienne, ça a toujours été une des caractéristiques de la gauche : quand on ne pense pas comme ces gens, on se fait insulter, menacer, on ne mérite aucun respect, aucune écoute.

Je suis content de voir les réactions de tout le monde aujourd’hui. A part les militants gauchistes, tout le monde à dénoncé cette haine pour ceux qui réussissent, qui créent des emplois.

Le changement de mentalité sur tout le pays est surprenant. De jours en jours, hollande perd tous ses soutiens, toujours moins de monde lui accorde sa confiance.
On les comprend :
Payer toujours plus d’impôts, pour en avoir moins,
Voir de l’inactivité presque totale, avec quelques actes catastrophiques comme la fin des heures supplémentaires défiscalisées,
Voir un président qui ne répond pas aux questions, qui évite tous les sujets,
et qui ose nous réclamer 30 milliards de plus l’année prochaine, sans contrepartie, sans espoir, sans carotte, juste en culpabilisant tout le monde, ça ne donne pas envie de le soutenir.

Il circule sur internet deux textes courts écrits par des professeurs d’économie, qui expliquent simplement les impôts et la démotivation aux gens. Même des idiots pourraient comprendre, mais…
la mauvaise foi est plus bornée que la bêtise :

Le principe des impôts par David R. Kamerschen

Le principe des impôts semble pouvoir s’expliquer par une logique assez simple. Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas.
Comme c’est la saison des taxes, laissez-moi vous l’expliquer en des termes simples que tout le monde peut comprendre.

Imaginons  que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que  l’addition totale se monte à 100 euros. (Normalement, cela ferait 10 euros par  personne).

Mais nos  dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire  du calcul de l’impôt sur le revenu, ce qui donna à peu près ceci  :
· Les 4  premiers (les plus pauvres !?), ne payeraient  rien.
· Le  cinquième paierait 1 euros
· Le  sixième paierait 3 euros
· Le  septième paierait 7 euros
· Le  huitième paierait 12 euros
· Le  neuvième paierait 18 euros
· Le  dernier (le plus riche ?!) devrait payer 59  euros.

Les dix  hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez  contents de leur arrangement.

Jusqu’au  jour où le tenancier les plaça devant un dilemme  :

« Comme  vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire
une remise de 20  euros sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que  80 euros. »

Le groupe  décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu’ils auraient  payé leurs taxes. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais  comment les six autres, (les clients payants), allaient  diviser les 20 euros de remise de façon équitable ?
Ils réalisèrent que 20  euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros.

Mais s’ils  soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme  devraient être payés pour boire leur bière.

Le  tenancier du bar suggéra qu’il serait plus équitable de réduire l’addition de  chacun d’un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs.

Ce qui  donna à peu près ceci :
· Le 5ème  homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (un pauvre de plus ?  Ndt)
· Le 6ème  paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction) · Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7  (28% de réduction)
· Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)
·  Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
· Le 10ème paya 50  euros au lieu de 59 euros (16% de
réduction)

Chacun des  six « payants » paya moins qu’avant et les 4 premiers  continuèrent à boire  gratuitement.

Mais  une fois hors du bar, chacun compara son économie  :
«  J’ai seulement eu 1 euros sur les 20 euros de remise », dit le 6ème, il  désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

«  Ouais ! dit le 5ème, j’ai seulement eu 1 euros d’économie » « C’est vrai ! »  s’exclama le 7ème, « pourquoi aurait- il 9 euros alors que je n’en ai eu que 2  ? Le plus riche a eu le plus gros de la
réduction  »

« Attendez  une minute » cria le 1er homme, « nous quatre n’avons rien eu du tout nous. Le  système exploite les pauvres ».

Les 9  hommes cernèrent le 10ème et l’insultèrent.

La nuit  suivante le 10ème homme (le plus riche ?!) ne vint  pas.

Les neuf  autres s’assirent et burent leur bière sans lui. Mais quant vint le moment de  payer leur note ils découvrirent quelque chose d’important : ils n’avaient pas  assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de  l’addition

Et cela,  mes chers amis, est le strict reflet de notre système d’imposition.

Les gens  qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d’une réduction de  taxe.

Taxez les  plus fort, accusez-les d’être riches et ils risquent de ne plus se montrer  désormais. En fait ils pourraient commencer à aller boire à  l’étranger…,

Pour ceux  qui ont compris, aucune explication n’est  nécessaire.

Pour ceux  qui n’ont pas compris, aucune explication n’est  possible.

 

 

Petite leçon de socialisme
Un professeur d’économie dans un lycée annonce fièrement qu’il n’a jamais vu un seul de ses élèves échouer, à l’exception d’une année, où ce fut la classe entière qui a connu l’échec.
Cette classe était entièrement convaincue que le socialisme était une idéologie qui fonctionnait, et que personne n’était ni pauvre ni riche !
Un système égalitaire parfait.
Le professeur dit alors :
« OK donc, nous allons mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi personne ne ratera son contrôle et personne ne caracolera en tête avec de très bonnes notes. »
Après le 1er contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout le monde obtint un 13/20.
Les élèves qui avaient travaillé dur n’étaient pas très heureux au contraire de ceux qui n’avaient rien fait et qui, eux, étaient ravis.
A l’approche du 2ème contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins tandis que ceux qui s’étaient donné de la peine pour le 1er test décidèrent de lever le pied et de moins travailler. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20 ! Personne n’était satisfait …
Quand arriva le 3ème contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les notes ne remontèrent jamais, alors que fusaient remarques acerbes, accusations et noms d’oiseaux, dans une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice de quelqu’un d’autre.
A leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final. Le professeur leur expliqua alors que le socialisme finit toujours mal car, quand la récompense est importante, l’effort pour l’obtenir est tout aussi important, tandis que, si on confisque les récompenses, plus personne ne cherche ni n’essaie de réussir.
Les choses sont aussi simples que çà.
Voici un petit extrait de discours qui résume parfaitement les choses.
« Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. »
« Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler, pour le produire sans en tirer profit ».
« Tout Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres ».
« Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant. »
Dr. Adrian Rogers, 1931
—————–
N’oubliez pas qu’en tant que consommateur vous avez du pouvoir sur tous les magazines, toutes les chaines de magasins, toutes les marques…
Vous pouvez choisir d’acheter d’autres marques.
En temps de crise, alors que les sociétés souffrent, diminuer leur chiffre d’affaire et l’argument le plus efficace.
Mais pour que l’entreprise ne croit pas faussement qu’il s’agit juste d’un effet de la crise, il faut l’informer. Prendre quelques minutes pour leur écrire quelque chose de simple : « Je n’achète plus vos produits pour ne pas financer une entreprise qui viole mes convictions et qui insulte mes idées… »
Par exemple, la fin du tout halal imposé frauduleusement à tout le monde dans beaucoup de magasins est en partie due à un boycott des consommateurs.
Maintenant au contraire on trouve même des étiquettes garantissant clairement un abattage non rituel, pour récupérer les clients mécontents.
Même tout petit, vous avez un pouvoir.