Tag Archive for lame

Un couteau entre des mains déterminées à s’en servir

Regardez l’efficacité d’un petit bout de métal tranchant : depuis trois jours tous les médias ne parlent quasiment plus que de ça.
Le destin de toute la France vient de s’accélérer.

C’était l’attentat de trop.
Même les « charlies » n’en peuvent plus.

ALLAHUU ACKBARRR !!!

ALLAHUU ACKBARRR !!!

Le discours sur la religion d’amour et de paix commence a mettre en colère même les plus pacifistes et tolérants.

C’est impossible de vivre avec ces gens qui coupent des têtes par racisme.

C’est efficace, le plan vigipirate super renforcé, hein ?
on se sent bien en sécurité.
Le gouvernement veille bien sur nous et nous protège.

Non non, vous n’avez pas le droit de porter une arme. Les terroristes non plus, c’est vrai, mais là vous cherchez la petite bête. Vous n’avez pas le droit de porter une arme, point final.

Non, moi non plus je n’en porte pas.

Mon bâton de marche télescopique à seulement deux sections bien solides ne sert pas à casser la gueule des racailles toujours en bandes, mais juste parce que je perds l’équilibre.

Baton de marche nordique telescopique a hauteur reglable solide et leger
Je ne l’ai pas acheté parce que c’est encore plus long qu’un bâton de défense télescopique, pour deux fois moins cher, sans aspect d’objet interdit confiscable par les « autorités » en cas de contrôle.
Non non. C’est parce que je perds l’équilibre.
Parfois.
La pique en métal cachée sous le bout en plastique antidérapant ne sert pas à frapper mais seulement à mieux tenir dans certains sols difficiles.Couteau pince multifonction

Le couteau multifonction que je porte sur moi ne me sert pas à couper des têtes de patrons français, comme un musulman bien intégré peut le faire. Faut pas déconner. C’est juste pour récolter des boutures. Vous avez vu que le jardinage est une de mes passions.
Je m’en sers aussi pour récupérer des morceaux de choses en panne que je sais réparer ou utiliser différemment.
C’est la crise. Je n’ai pas le salaire de valls. Je fais beaucoup de choses de mes propres mains quand une occasion se présente.

Couteau opinel traditionnel effile avec bague de blocage solide de la lame

Mon couteau très très très effilé et super coupant comme un scalpel, n’est pas non plus une arme de défense.
C’est juste un objet traditionnel français, qui sert à couper du saucisson au porc traditionnel français, ou couper du pain et l’ouvrir pour y étaler de la bonne rillette.

C’est juste par gourmandise et goût clairement prononcé pour les recettes traditionnelles de mon pays. Ca n’a rien en commun avec le couteau que le musulman vient d’utiliser en Isère pour tuer son patron français, puis lui séparer froidement la tête du corps pour l’accrocher sur un grillage à la vue de tout le monde, en criant allah ackbar.
Non, aucun rapport.

Surtout qu’en tant que passionné d’arts martiaux, qui en a pratiqué une quarantaine dans sa vie, je sais très bien qu’un couteau peut tuer très involontairement en seulement quelques secondes, selon la zone percée ou tranchée.
En plus de mes propres blessures, j’ai vu des centaines d’images de formations traditionnelles aux arts martiaux ou d’instruction militaire.

Reproduction de manuel ancien de combat militaire a la dague

Je sais qu’il ne faut pas sous estimer ces saletés qui peuvent tuer en 3 secondes en cas de frappe à la gorge.

La table du temps avant la mort apres une frappe a la dague sur un point vital, manuel du capitaine Fairbaim

Je respecte tellement le puissance des lames que ce sera probablement ce que j’utiliserai le plus quand la guerre civile va commencer, pour me procurer gratuitement en silence chez les ennemis tout ce qui sera nécessaire à la survie des miens.

Photo de formation de frappe au couteau a la gorge, dans le dos

Des petits couteaux à steack conçus pour trancher de la viande aussi facilement que du beurre, j’en ai plein dans ma cuisine, dont je me sers presque tous les jours.
Qu’est-ce que ça coupe bien. Un rôti de 20 centimètres et tranché en une seule caresse.

Il est évident que je ne porte pas mon couteau à saucisson pour me défendre au cas où j’aurais un problème très grave dans notre pays civilisé si sûr.

Photographie ancienne de formation de combat au couteau

.

.

Ce n’est pas parce que le site fdesouche montre maintenant sur une seule journée jusqu’à une dizaine d’articles d’agressions au couteau partout en France que ça me donne envie d’en avoir un moi aussi, pour être à égalité avec les vermines qui agressent les honnêtes gens avec un couteau.

Non, moi c’est juste par gourmandise.

J’aime le cochon.

Couper du jambon cru avec un couteau bien eguise

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Puis-je porter un couteau de défense ?

Non.

Pour se défendre, non.

Les mauvaises lois l’interdisent.

Par contre, porter sur soi un couteau pliable sans cran de blocage, pour couper du saucisson au porc (un plat traditionnel français), ou pour ramasser quelques boutures au bord des routes, ou n’importe quelle autre bonne raison sans rapport avec l’autodéfense, ce n’est pas interdit.

Enfin, bien sûr, si vous n’avez pas de casier judiciaire, que vous n’êtes pas un criminel récidiviste qui ment comme il respire, accusé 38 fois d’agressions à mains armées, en liberté avec un bracelet électronique, et qui jure « c’est pas moi ! j’étais pas là ! je n’y suis pour rien ! ».
A moins d’être un juge socialiste avec 300 kilos de merde dans chaque oeil, il est possible de comprendre qu’une racaille porte un couteau ou un tournevis pour s’en servir prioritairement comme une arme, et toujours avec la même impunité.

Si vous êtes blanc et honnête par contre, vous n’aurez bien entendu pas la même clémence judiciaire. Vous serez immédiatement coupable de tout, même de choses que vous n’auriez jamais imaginées.

Donc certaines personnes qui ne se sentent plus assez en sécurité, choisissent de porter discrètement une lame volontairement dissimulée dans un objet, au cas où, pour ne pas avoir des problème avec la « justice » sensée protéger les citoyens…

Dague Honey comb de cold steelCold Steel fabrique une dague dont l’étui est une brosse à cheveux.

Personnellement j’ai un très discret stylo métallique qui contient un coupe papier très effilé, quand je dois passer dans des lieux avec une armée d’agents de sécurité paranoïaques et des portiques de sécurité détecteurs de métaux.
Si si, à Marseille, même simplement pour entrer dans une bibliothèque en centre ville, ou pour assister aux conférences de l’hôtel de la région, c’est presque comme essayer de franchir la sécurité antiterroriste des aéroports.

Stylo lame, discret

Quand j’ai prévu de marcher en nature et que je peux récupérer des plantes gratuites, ou en ville où je trouve souvent juste en marchant plein de choses intéressantes que les gens balancent, j’ai souvent un très solide couteau pliant inoxydable qui ne craint rien,

Couteau pliable inox avec attache ceintureou carrément un couteau suisse avec des ciseaux intégrés et plein de mini-outils comme des tournevis ou une scie de poche.

Couteau suisse plié

On peut se défendre avec un couteau sans forcément planter ou trancher et envoyer l’agresseur à l’hôpital se faire recoudre, et avoir des emmerdes judiciaires.

Il peut servir à alourdir et durcir un poing pour frapper sensiblement plus fort,
ou pour cogner avec une zone dure comme avec un marteau.

Coeau suisse porté en lest pour alourdir le poing

Ca dépend du niveau de gentillesse de chacun et de la gravité de la situation.

Comme un push dagger court mais pénétrantUn poing perforant

Un couteau apporte simplement plus de possibilités de défenses efficaces, mais c’est pour les gens qui ne se soumettent pas et qui choisissent de réagir en cas d’agression ou de vol.

Couteau suisse tenu pour planter vers l'avant ou pour dissuaderPour planter en force

Ou aussi, je porte parfois un Laguiole pliable, fin et très très pénétrant, tranchant comme un rasoir, sans cran de blocage mais qui reste quand même solidement ouvert,
et bien entendu pas immédiatement utilisable, rangé dans son étui en cuir, dans la poche,
… puisque je porte évidemment juste un outil pour couper du saucisson et pas une arme très discrète, pour me défendre.

Couteau laguiole pliant en bois avec tire bouchon

Que je ne porte que des vieilleries ou des couteaux à très petit prix, ce n’est pas parce que je n’hésiterais pas une seconde à les faire discrètement disparaitre dans une bouche d’égout ou à les planter profondément dans la terre sous un buisson, si j’avais été obligé de m’en servir pour protéger ma vie. C’est juste que je suis maladroit, avec une mauvaise concentration, et il m’arrive de perdre mes objets, pacifiques, mes outils, que je ne porte pas comme des armes.
Donc, je n’achète pas de lames de plus de quelques euros.

 

Dans certaines mains correctement formées aux arts martiaux, presque n’importe quel objet devient une sorte d’arme.

Une fois, j’ai compté 28 manières de tuer ou définitivement mutiler un homme avec une petite cuillère à café en métal.

Cuillère à café argentée

Donc finalement, à la limite, un couteau avec une lame bien brillante, entre mes mains c’est presque mieux pour les pauv’ racailles.

C’est une marge de manoeuvre dans la dissuasion, plutôt que de simplement enfoncer un de mes pouces dans un orbite entre deux coups de poings sur le nez, les yeux, les oreilles…

 

Couteau suisse avec aspect militaire et grosse lame

Quand je porte une lame, ce n’est pas pour me défendre si une bagarre dégénère trop, que je n’ai encore jamais eu besoin de sortir, mais juste un outil utile dont je dois me servir plusieurs fois dans la journée.
Comme pour vous.
Juste un outil utile que vous avez une bonne raison de transporter.

Juste des petits outils qui ont l’air d’outils et pas l’apparence d’armes parce que ce ne sont visiblement pas des armes.

Ca, on a le droit.

Il suffit de ne pas porter une dague qui traverse facilement le blouson de cuir le plus épais, qui ne sert qu’à poignarder, ou une machette d’un mètre de long pour décapiter les zombies, mais clairement un petit outil visiblement si inoffensif pas du tout prioritairement destiné à neutraliser instantanément si besoin en traversant l’os du crane, ou en crevant un oeil, ou en tranchant la gorge d’un seul mouvement…

Ce n’est pas parce qu’il ne se passe plus trois jours sans apprendre des tentatives de meurtres ou des meurtres réussis par des déséquilibrés criant tous allah ackarrr qu’il faut devenir parano.
valls et taubira nous protègent.

 

Comme pour tout ce qui concerne la sécurité et la criminalité, c’est souvent les vendeurs de matériels qui ont les statistiques les plus fiables et les meilleures synthèses des textes de lois (qui normalement sont difficilement lisibles).
Donc, tenez, voilà une page très intéressante qui va droit au but sur le site officiel de la fédération de la coutellerie :
Ai-je le droit de porter sur moi un couteau de poche ?

L’extrait qui nous intéresse :

Les tribunaux français ont créé une jurisprudence précisant la Loi.
Ils ont considéré que le port d’un couteau Laguiole, d’un Opinel ou d’un couteau suisse de dimension classique, ne doit pas être interprété comme un port d’une arme blanche.
Les tribunaux considèrent qu’il s’agit a priori d’un outil faisant partie de la tradition française. Le port d’un couteau entrant dans ce cas de figure est autorisé mais il peut cependant être requalifié en arme blanche par destination suivant l’emploi, l’usage, dudit couteau (article 132-75 du Nouveau Code Pénal).
Références :
– Jugement du Tribunal Charleville-Mézières du 04 mai 1987
– Jugement du Tribunal de Grande Instance de Bobigny du 02 mai 1995

 

Donc, puisqu’on a le droit d’en porter, moi, si un cowboy me confisque mon couteau suisse, qui n’est pas une arme mais un outil,
je porte carrément plainte contre lui pour vol.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Un push-dagger très discret

Contrairement à un vrai push-dagger qui a clairement l’aspect d’une arme, une petite paire de ciseaux à bouts pointus peut être emportée presque partout tellement elle semble inoffensive.
En plus c’est très léger, peu encombrant, et ça peut réellement servir de paire de ciseaux.

Pourtant avec ça même une petite femme pourrait infliger de très sérieuses blessures à un agresseur beaucoup plus fort.

Une arme très dangereuse et insoupconnable

Transformer une petite paire de ciseaux en arme d’auto-défense

Selon une statistique américaine, 86% des femmes ayant échappées à une tentative de viol ont réussi grâce à une réaction violente.

Dans des mains qui savent l’utiliser, même un très petit objet tout simple peut vous éviter l’enfer.

 Ciseaux push-dagger

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr