Tag Archive for intoxication

Les détecteurs de fumée

La nuit dernière 5 enfants sont morts dans l’incendie d’une petite maison.

Lorsque le père s’est réveillé à cause de la fumée, il était déjà trop tard.

Avec un détecteur de fumée, il aurait bondi du lit dès le départ du feu. Il aurait pu évacuer ses enfants, ou même carrément éteindre le feu avant qu’il ne s’étende et devienne dangereux.

L’alarme sonore est tellement forte qu’il est impossible de ne pas l’entendre (pour ceux qui ont des oreilles qui fonctionnent correctement, mais il existe aussi des modèles pour les personnes sourdes ou malentendantes).

NB : malgré le volume, les enfants et presque les 3/4 des ados ne se réveillent pas lorsque l’alarme retentit. Leur sommeil est beaucoup plus lourd que celui des adultes. Donc, ne confiez pas aveuglément la sécurité des petits à un appareil électronique idiot.
La présence d’un adulte près des jeunes est toujours nécessaire.

Personnellement j’ai déjà eu un incendie en pleine nuit, à cause d’un conduit de cheminée mal isolé, posé par un professionnel incompétent, installateur d’une grande marque. Donc, mettre le prix n’est pas une garantie de tranquillité.
Avoir une double protection grâce à un détecteur de fumée près de la cheminée apporte une vraie impression de sécurité.

Pour les petits budgets, les premiers prix, environ 5 euros, sont très largement suffisants.

J’aurais même tendance à dire que plus ils sont simples, mieux c’est.
Je n’ai pas confiance dans les appareils de sécurité bourrés de composants de haute technologies, de haute sensibilité. Ce n’est pas fiable du tout.
Un peu à l’image de ces voitures de luxe hyper sécurisées avec 390 capteurs d’alertes, qui indiquaient tout le temps des fausses pannes. En fait des pannes de capteurs, pas du véhicule, mais les propriétaires ne pouvaient pas rouler avec puisque la machine croyait être en panne.

En presque 11 ans dans la sécurité privée, j’ai remarqué que lorsque le vent souffle, les alarmes se déclenchent partout et on intervient sur 99,99% de fausses alertes.
Il existe des détecteurs de fumées reliées au réseau, à de la télésurveillance, à des boitiers d’alarme intrusion, etc…
Plus c’est compliqué, plus ça a de risques de ne pas fonctionner.
Même si vous avez une alarme très haut de gamme, vous devriez penser à coller un simple détecteur premier prix discrètement quelque part, ou d’en poser un au dessus d’un buffet par exemple. Vous ne serez pas déçus.
Plus c’est simple, plus c’est fiable.
C’est ce que j’utilise personnellement et je sais parfaitement que ça marche, sans mauvaise surprise :

L’année dernière chez moi l’alarme s’est déclenchée trois fois. Une fois pour un four un peu trop chaud, ce qui a permis de sauver le gâteau, et deux fois pour une poêle laissée quelques instants sans surveillance et qui commençait à faire un peu de fumée.
Dans la cuisine, ça sert en plus à sauver les plats.
Dès les premières fumées, ça sonne très très fort.

L'appareil réagit dès que de la fumée arrive sur les capteurs

Donc, un exemplaire près de la cheminée, un exemplaire dans la cuisine, sont pour moi le minimum, mais c’est à moduler en fonction de vos besoins propres.

Si vous avez de très jeunes enfants, qui peuvent brancher la prise électrique du fer à repasser posé sur le lit pour faire comme maman (comme c’est arrivé à une amie), vous comprenez très bien qu’il ne suffit pas de mettre un détecteur dans la chambre des petits. Il en faut raisonnablement éparpillés dans la maison.

Si vous avez des ados, il faut un détecteur dans leur chambre impérativement et sans négociation. C’est l’âge le plus bête.

Sans enfant, mais si vous fumez au lit, un détecteur dans la chambre vous évitera de vous transformer en torche humaine si vous vous endormez avec une cigarette à la main.
(Une petite astuce pour les accrocs au tabac : je suis sorti quelques temps avec une grosse fumeuse dont la chambre, le lit, la penderie, les vêtements sentaient bon, le propre, le frais. Elle s’interdisait de fumer dans sa chambre à cause de l’odeur du tabac froid. Ca marche plutôt bien).

 

Papa, maman et junior dans le lit, tous endormis

Un feu se répand très vite. Plus il est attaqué tôt, plus vous avez de chances de l’éteindre, sans perdre vos biens et surtout sans mettre en danger votre vie et celle de vos proches.

Deux extincteurs différents dans la maison sont aussi une très bonne idée.

Un très petit modèle à poudre, à laisser bien en évidence accroché sur un mur de la cuisine par exemple ;
Et un de taille moyenne, à eau pulvérisée, ou avec un additif liquide. Parce que les extincteurs à poudre ne conviennent pas à tous les feux. Par exemple, ils sont inefficaces quand un matelas se consume de l’intérieur, parce qu’une fillette à branché le fer à repasser de maman qui était sur le lit…

Si vous possédez un extincteur, mais qu’il est dans la cave, 15 étages plus bas, il ne sert à rien.
Le poser bien en évidence près de la porte d’entrée permet de l’avoir à portée de main pour chez vous, à l’intérieur de votre domicile, mais aussi pour éteindre un feu devant votre habitation, si besoin.
Surtout en immeuble. Un départ de feu chez un voisin risque fort d’avoir des conséquences chez vous et sur plusieurs étages.

Il ne s’agit pas d’éteindre un grand incendie avec un petit extincteur, mais d’attaquer le feu lorsqu’il est encore petit.
Parfois les secours peuvent mettre très longtemps à arriver.
Parfois il ne peuvent carrément pas intervenir. Dans certaines zones de France, les pompiers sont caillaissés par des racailles dès leur arrivée.

 

L’investissement est très faible, en comparaison avec toutes les choses inestimables que vous pouvez sauver.

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Des champignons gratuits… mais mortels

La mauvaise météo provoque la pousse d'une grande quantité de champignons

Une autre conséquence du climat complètement dingue de cette année est l’invasion de champignons partout depuis qu’il repleut enfin, depuis quelques mois.
Beaucoup de gens les ramassent sans vraiment s’y connaitre, ce qui n’est clairement pas une bonne idée.

J’ai entendu aux informations la semaine dernière qu’encore deux personnes sont mortes pour avoir mangé des champignons du jardin. Elles avaient bêtement pensé que « puisque ça pousse dans leur propre jardin, c’est plus sain que ce qui poussent dehors, à l’état sauvage. »

C’est impressionnant, hein ?

Oui. Ca existe vraiment des gens aussi [Biiiip]. Il n’y a qu’à voir les résultats des élections pour réaliser qu’on est cerné de fadas qui ne réfléchissent jamais, qui font n’importe quoi et qu’après il faut secourir, en entraînant tout le monde dans leurs cacas.

… alors si vous êtes invités à manger une bonne omelette aux champignons sauvages, pensez à demander l’origine et la compétence de la personne qui les a cueillis.
Ou mieux, n’en mangez pas. L’excuse « je suis allergique » permet de couper court à toutes les conversations pénibles. Il y a toujours des centaines d’idiot(e)s pour essayer de vous convaincre de manger quelque chose que vous détestez.
« Je suis allergique » est une excuse parfaite. Point final.
(… et du coup, vous avez plus de place dans le ventre pour reprendre deux fois du dessert au chocolat). ;-)

Certains champignons sauvages que l’on trouve couramment ont la propriété de détruire complètement des organes vitaux. Il n’y a pas de vomissement, aucun signe d’intoxication. Quand la personne tombe gravement malade, deux ou trois jours plus tard, il n’y a plus rien à faire.

Un chiot de ma mère est mort il y a deux mois. L’autopsie a montré qu’il avait des champignons dans l’estomac.
Mes parents ont le même jardin depuis 40 ans, il n’y avait jamais eu de champignon. Attention, la planète commence à rendre les coups.

En famille, on subit toutes les erreurs des autres, des enfants, des animaux…

Sortir d’un coup 800 euros de frais vétérinaire peut instantanément vous endetter très lourdement. 21% des français sont déjà à découvert tous les mois.
Dans un contexte d’effondrement économique, des frais médicaux toujours moins remboursés, quand un tiers des français n’ont pas les moyens de se payer une mutuelle, la prudence doit redevenir une préoccupation prioritaire.
Si vous pensez adopter un animal, réfléchissez bien avant :
Ne vaut-il pas mieux réserver vos ressources aux membres de votre famille ?

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr