Tag Archive for film

La chute, film d’animation de Steve Cutts

Voici encore un magnifique court métrage d’animation de Steve Cutts.
Un chef d’oeuvre d’humour noir.

On dirait vos vies et votre avenir à tous, non ?

Hahahahahahahaha…

Trop drôle.

Tiens, ça me rappelle une vieille blague.

C’est un groupe de cons, qui fait la fête sur le toit d’un immeuble, très très haut, à se moquer des gens d’en bas, à leur jeter des déchets dessus…
Donc, pas les « juste un peu cons », les vrais de vrais.

Imaginez que tous les cons et les pires abrutis de France sont représentés dans cette bande de tarés :
Des pédophiles qui se font passer pour des écologistes, parce les gens aiment les vrais écologistes qui font pousser des forêts,
des fanatiques socialo-communistes qui croient que l’impôt à 100% et le nivellement par le bas apporteront le bonheur à tous,
des nazillons de la tolérance obligatoire antifa avec leurs barres de fer,
des arabes qui ne savent pas écrire une ligne sans faire 145 fautes par mot et qui ont le droit de vote et qui glissent le bulletin que les voleurs d’argent public leur disent de mettre dans la boiboite, pour avoir du halal à la cantine et ne pas aller en prison quand leurs 30 demi-frères et soeurs ici grâce au regroupement familial volent, tuent, braquent, fraudent, lynchent, etc…

Evidemment, leur chef est forcément le pire des abrutis de tous les abrutis.
Ou presque.
Pour ne pas que d’autres lui fassent de l’ombre, il s’entoure des rares encore plus cons que lui. Il croit que ça peut en faire des « chefs ».

Et donc, cette bande de tarés, dont presque tous les fils ont été embarqués ou poursuivis par la justice, pour consommation de drogue, évasion fiscale, escroqueries,… consomment aussi beaucoup de susbtances illégales, qu’ils veulent légaliser, surtout dans les écoles, pour que leurs propres gamins n’aillent plus en prison quand ils commettent des crimes.

Et donc, après un peu trop de fumette, le grand chef décide qu’il serait bien de tous sauter par dessus le rebord du toit, et hop ! sans hésiter, ils votent tous que c’est cool et ils se jettent. Hop hop hop !!!…

… et entre deux hurlements de joie, des cris d’encouragement et de bonheur, ils chantent que la courbe du chômage est inversée, qu’ils ont réussi à faire en sorte que les soins médicaux soient lourdement payants pour tous les français, que les pompiers ne peuvent plus intervenir nulle part parce que grâce à eux ils se font lyncher quand ils arrivent, que les policiers qui ne se sont pas encore suicidés ou pas en arrêt maladie à cause d’une profonde dépression ne peuvent protéger lors des sauvetages puisqu’ils n’ont plus le droit d’utiliser même un flash-ball, et que de toutes façons, ils n’ont plus d’essence pour leurs véhicules,
ils hurlent de bonheur que tout ça c’est grâce à eux !, ils ont libéré les pauvres étrangers illégaux victimes de racisme de tous les maux de la société civilisée, ouaiiiiiiis !

Et ils chantent, jusqu’ici, tout va bien !,

jusqu’ici, tout va bien,

Ouais !

Devant chaque étage,
jusqu’ici, tout va bien, tralala,
jusqu’ici tout va bien,

jusqu’ici, tout va bien,

jusqu’ici, tout va bien,

jusqu’ici, tout va bien,

 

Heureusement que ça ne peut pas exister en vrai des gens comme ça.

Sinon ça serait peut être un peu moins drôle.
Peut être que le quotidien ressemblerait à la pauvreté d’une dictature communiste, avec sa police de la pensée qui tape la tête à coups de matraque sur tous ceux qui ouvrent la bouche, juste avant l’extermination de 100 millions d’opposants et d’intellectuels.

Heureusement que ce n’est qu’une blague, et que jusqu’ici tout va bien.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

L’homme, film d’animation de Steve Cutts

Ironie et message écologiste déguisé dans un vidéo clip d'animation cynique. Homme moche, méchant, cruel, dominant la terre, détruisant l'environnement, et surexploitant les espèces animales.

La belle histoire de l’humanité résumée en trois minutes dans le petit film d’animation « L’homme » de Steeve Cutts.

L’inconscience, la croyance en des ressources infinies dans un monde fini, le gaspillage, le productivisme, l’industrialisation, la pollution, l’extermination des espèces, le clonage, les ogm, la fin du monde, les ovnis…

Tout ça dans une jolie musique entêtante, pom pom pom ! pom !

Vidéo d'animation sur la destruction de la planète et l'épuisement des ressources naturelles par le comportement malsain et égoiste des humains. Destruction des écosystème. Clip musical hilarant.

 

Soleil vert

Le film Soleil vert date de 1973 mais a incroyablement bien vieilli.

C’est une merveille absolue d’anticipation, d’une justesse surprenante.
Toute l’actualité mondiale va dans son sens.

Les films de maintenant qui parlent du futur sont tous plein d’effets spéciaux délirants, de machines volantes, de rayons lasers, de boucliers en champs de force électromagnétiques,…

Soleil vert nous montre simplement un avenir de misère où les ressources de la planète sont épuisées à cause de la surpopulation.

Les gens souffrent de la faim. Beaucoup n’ont pas d’endroit pour dormir. La place manque cruellement.
Même les « riches », les privilégiés ont peu de choses. Les caméras de sécurité qui sont sensées les protéger tombent en panne et il n’est pas possible de les réparer. Il n’y a plus de pièces, ni de ressources pour en fabriquer ou s’en procurer.

L’assassin n’utilise pas un rayon laser de très haute technologie, mais juste une barre de fer.

Le policier chargé de l’enquête vole le peu de nourriture qu’il trouve chez le « riche ». C’est un héros plutôt dérangeant. Pas tout blanc ni tout noir, mais en nuances de gris sale et usé. Comme dans toutes les parties du monde où les gens souffrent, chacun fait ce qu’il peut en fonction des occasions qui se présentent.

 

La surpopulation mondiale épuise notre planète depuis quelques années. Nous sommes arrivés au point où la terre ne peut plus produire assez pour nourrir tout le monde. Maintenant on est en déficit, de plus en plus tôt et de plus en plus grave chaque année.

La pollution détruit d’avantage les capacités à produire de la nature.

Nous sommes en ligne droite vers ce futur d’apocalypse, vers la mort lente et miséreuse de l’espèce humaine, que traite ce film.

La seule solution viable à long terme est peut être celle trouvée par les chinois avec la politique de l’enfant unique.
Les peuples et les races qui se reproduisent sans limite, alors qu’ils n’ont pas assez de ressources, ne se contentent pas de donner une vie cruelle à leurs familles ; ils épuisent ou détruisent les ressources de tous les autres humains, même ceux de l’autre côté de la planète.
Il est temps de porter un nouveau regard sur les familles nombreuses. A notre époque, c’est devenu plutôt criminel.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr