Tag Archive for famine

Une seule question pour estimer vos chances de survie

On connait tous des milliers de gens personnellement. Pas seulement la famille ou les amis, les amis d’amis, mais aussi tous les gens que l’on croise souvent, comme les parents croisés devant les écoles, les employés des commerces d’à côté, les facteurs, les pharmaciens…
Certaines personnes sociables connaissent sûrement plusieurs dizaines de milliers de gens, personnellement.

… Donc mis à votre échelle personnelle, vous allez comprendre l’extrême gravité de la situation.
Une question suffit :

« De tous les gens que vous connaissez – personnellement – combien produisent de la nourriture ? »

Réfléchissez.

Incluez les agriculteurs, les éleveurs, les chasseurs, les pécheurs, si vous en connaissez, les particuliers qui essaient difficilement de produire quelques fruits et légumes malgré ce climat complètement fou…
Attention, je vous parle seulement des personnes que vous connaissez vous-mêmes.

Ca fait peur, hein ?

… puis estimez les quantités produites.

Ca fait encore plus peur.
Ils pourraient nourrir combien de personnes ?
Sur ces milliers ou dizaines de milliers que vous connaissez vous-mêmes, personnellement.

On dépend maintenant de quelques multinationales de l’agriculture intensive empoisonnée.
Les politiciens traitres ont tout fait pour détruire totalement l’autosuffisance alimentaire.
Une extermination a été organisée.
Plutôt que de nous informer de la gravité de la catastrophe en cours, sur le soleil devenu blanc, les « élites » et les généraux traitres ont préféré nous arroser en secret de millions de tonnes de produits chimiques toxiques, cancérigènes et stérilisateurs, dans des faux nuages tissés par les avions.

Presque personne n’a pu se préparer à ça.

Des dizaines de millions de français vont certainement mourir de la famine et de la guerre provoquée par les pénuries. Une guerre qui de toute façon aurait éclatée, mais qui va être amplifiée par la mort des cultures.

Même avec beaucoup de volonté, quand il n’y a plus rien à manger, les gens meurent par millions. Il n’y a presque rien à faire.
Les récoltes sont mauvaises pour la troisième année d’affilée.
Le thermomètre a dépassé de 14 degrés les normales de saison.

Chez moi il a fait 37 degrés 4 jours de suite. J’étais sur le point d’arriver aux limites que mon corps peut supporter. La faim ne sera pas la seule capable de tuer. La canicule fait même des victimes chez de jeunes travailleurs en bonne santé.
Ce printemps a eu une période de canicule, oui, le printemps, pas l’été qui commence à peine.
Les deux années précédentes on a eu DEUX périodes de canicule dans l’été. Du jamais vu.
Le mois dernier j’ai eu la curiosité de vérifier les températures archivées ces trente dernières années pour chaque mois de printemps, sur Marseille. Une demie journée de canicule par mois en moyenne. L’enfer c’est maintenant presque tous les jours, ici, dans ma zone chaude où il fait presque toujours environ 10 degrés de plus qu’à Paris.

Partout sur la planète des milliards d’arbres cuisent et meurent, chaque année, depuis trois ans. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête puisque les températures empirent.

L’index UV est presque toujours à un niveau où il est carrément déconseillé d’aller au soleil.
J’ai même vu plein de jours avec un indice UV à 11, au printemps.
Pour info, l’index UV à 11 c’est normalement une limite extrême, sur la banquise, avec des kilomètres de surface blanche qui réverbèrent le soleil et où une peau sans protection brûle en quelques minutes. Vous avez pris des coups de soleil en quelques minutes ce printemps ?
Moi oui. Et en plus même pas à midi, mais tôt le matin ou tard en fin de journée, en m’occupant presque à l’ombre de mon potager de survie.
Ca devient gravissime.

Je pense maintenant que les prophéties qui semblaient délirantes de 20 millions de morts en France, sont proches de la réalité des faits.

Le problème est que même pendant la saison « froide » le soleil nous tue indirectement. Je vais vous expliquer avec l’exemple de la cloque du pécher et vous allez comprendre à quel point c’est grave.

La cloque du pécher est une maladie très contagieuse qui endommage les feuilles des pêchers. En début d’infection il est possible de traiter avec des produits toxiques, puis de traiter l’arbre tous les ans pour le maintenir sans symptômes, tant qu’on ajoute des produits toxiques sur les fruitiers. Sans traitement, d’année en année la maladie s’aggrave.
Dès la deuxième année il n’y a quasiment plus de fruits, puisque les matières nutritives sont transformées dans les feuilles.
Puis ce n’est pas que les fruits, tout finit par manquer de substances nutritives.
Un arbre infecté peut survivre jusqu’à 5 ans. Et sans donner de fruits.

Un plus gros problème est que pendant que l’arbre est encore vivant, ou plutôt zombie, il est de plus rempli de germes contaminants, éparpillés partout par les centaines de milliers (ou millions) de pattes d’insectes, d’oiseaux, de rongeurs… qui ont touché les feuilles.
Et celles-ci sont aussi dispersées sur des dizaines de kilomètres à la ronde à chaque vent violent ou pluie diluvienne, pour salir encore plus de millions de pattes.
On arrive rapidement à ce qu’un foyer infectieux atteigne un quart de la France, ou extermine toute une espèce végétale, comme par exemple la variété de bananes d’avant celles que l’on mange maintenant.

Normalement la nature a ses propres défenses. Par exemple justement la cloque du pêcher diminue fortement ou disparait temporairement asséchée au soleil d’été, puis revient à la saison des pluies, infecter les feuilles humides, à la fraîcheur, donc pendant peu de temps avant que tout soit gelé.
… mais le problème est qu’il n’y a plus de saison normales. L’automne et l’hiver dernier ont eu beaucoup de mois anormalement chauds, où la cloque du pêcher s’est répandue à grande échelle. Regardez dans les jardineries. Tous les pêchers sont mourants.

… mais… et là ça devient encore plus grave, cette maladie est une des rares à être capable de franchir la barrière des espèces.

Les abricotiers sont malades. Les pruniers sont malades. Les amandiers sont malades. Il m’a semblé reconnaitre la cloque aussi sur un poirier rouge (il faudra que je vérifie, pour le moment c’est impossible, la maladie étant en pause pendant la saison trop sèche et chaude).
Ca veut dire des dizaines de millions de tonnes de fruits et de noix qui manqueront, dans des dizaines de filières agricoles, des dizaines d’espèces.

On peut contourner le problème de la cloque presque facilement, dans un mini-potager d’autosuffisance, juste en plantant de l’ail aux pieds des arbres malades… mais à l’échelle d’un pays ou d’un continent, ou du monde touché par un soleil fou, il n’y a rien à faire, juste prévoir de subir les pénuries et les augmentations de prix.

Je me demande s’il y a beaucoup de médicaments produits à partir des variétés de plantes déjà malades. Les plantes ne donnent pas que de la nourriture.
Beaucoup, beaucoup de gens autour de vous vont bientôt mourir de bien des façons.
Peut être vous.
Peut être moi. Même si je suis à un niveau très poussé dans ma préparation pour survivre à la guerre ethnique, à l’effondrement économique, aux changements climatiques, j’étais dans un état pitoyable après 4 jours à 37 degrés, la semaine dernière, au printemps.

Les médias, les autorités, n’ont toujours pas commencé à parler de l’astre en approche qui perturbe l’activité solaire, encore assez loin pour pouvoir garder encore un peu le secret, mais donc prochainement ça va encore empirer énormément énormément énormément.

Est-ce que vous savez qu’un peu partout dans le monde il y a des grottes géantes, de la taille de villes, creusées par les hommes il y a des milliers d’années, pouvant accueillir des dizaines de milliers de personnes et même du bétail ?
Je commence à en comprendre le vrai but. La chaleur va devenir invivable au-dessus du sol.

Quand les choses vont empirer, puisqu’elles sont parties pour considérablement empirer, j’essaierai de trouver dans les maisons des morts autour, une très grande cave ou un parking en sous-sol, ou plusieurs étages sous terre, pour y installer ma famille, avec des cartons de pâtes, de riz, de légumes secs, de la nourriture qui permet une longue survie avec peu de place de stockage, puisqu’il n’y a pas d’eau dans ces aliments.
Pour le moment je commence à stocker au-dessus des armoires des cartons avec des sachets de pâtes, de riz, des lentilles, du sel, des huiles, des vinaigres…
Que des petites choses qui pour le moment ne coûtent pas cher du tout, mais qui peuvent se négocier à des sommes considérables lors des guerres, par exemple une boite de petits pois à 46 dollars pendant la guerre de Bosnie.
Non, n’en achetez pas pour stocker. Les légumes de maintenant ne contiennent plus grand chose en matières nutritives, à cause de l’agriculture intensive. Puis ce qui reste part dans l’eau de la boite. Des conserves de légume c’est maintenant un mauvais plan. Ca ne nourrit pas.

Les légumes secs c’est mieux. Pas chers du tout, pas lourds, pas encombrants, de très longue conservation et qui calent bien un ventre creux pour plusieurs repas.

A part les protéines comme les sardines, les maquereaux, le corned beaf, le pâté, presque toutes les boites sont à éviter. Trop chères, trop lourdes, trop encombrantes, pour très peu de repas, un seul en fait.

A part les boites de viande et poisson, il y a un autre moyen d’avoir des protéines pour ceux qui ont la place : avoir quelques poules. C’est 300 oeufs par an par poule.
Bon, y’a aussi le cannibalisme, ou aussi creuser la terre pour trouver des vers et des larves. Personnellement je préfère éviter le plus longtemps possible.

Ce qui est sous terre vivra.
Certaines graines peuvent rester enterrées des centaines d’années, jusqu’à ce que la terre soit retournée, et renaitre.
Il est très fréquent dans un potager que des graines semées en pleine terre ne poussent pas mais attendent deux, trois ou quatre ans, de meilleures conditions, pour enfin se mettre à pousser.

En ce moment je suis infesté de cigales, qui sortent en masse de profonds trous dans la terre, après y avoir passé des années, puis s’attaquent aux arbres fruitiers survivants.

La nature survivra. Le soleil blanc ne va pas provoquer la fin du monde, juste une période extrêmement difficile, surtout pour les humains. Nous on ne reste pas en pause sans manger pendant plusieurs années.

Les bestioles… certaines s’en porteront beaucoup mieux. Par exemple les vers de terre. Sans les pesticides de l’agriculture intensive, les sols presque morts vont redevenir des paradis à lombrics en quelques décennies.
Avant l’agriculture intensive les vers de terre étaient la première forme de vie sur la terre, en poids supérieur à toutes les autres formes de vie animales réunies.
Moins d’humains, ça ne sera pas un problème pour la nature. Au contraire.

Les survivants aux mauvaises années qui viennent auront aussi un avenir moins bouché. Il y aura plus de tout, moins de choses à devoir partager entre trop de monde pour une planète limitée.
Il faut pouvoir survivre les quelques pires années.

Il faut pouvoir stocker de la nourriture sèche et compacte, prenant peu de place, pour manger longtemps.

Il faut de l’eau.
Il m’a semblé entendre aux infos que les deux tiers des départements commencent déjà à avoir des restrictions d’eau, alors que l’été commence à peine.

Il faudrait des armes qui permettent de chasser tout le gibier qui se présentera au hasard des rencontres. Par exemple une arbalète à 100 euros, en achat immédiat, sans formalité, sans paperasse, plus des pointes pour toutes les proies : pigeons, mouettes, lapins, chiens, chats, rats, poissons…
Même dans l’enfer radioactif de Tchernobyl il y a en permanence des oiseaux. Les oiseaux voyagent partout.
Les oiseaux viennent même près de vous, picorer une poignée de graines en devenant des cibles très faciles.
Les oiseaux, c’est un bon plan de survie. Ils se renouvellent en permanence. Par contre ils ne sont pas très gros, il n’y a pas beaucoup à manger.

Quelques poules qui pondent des oeufs 6 jours sur 7 c’est un encore meilleur plan de survie, pour ceux qui peuvent en avoir.

L’armement doit même éventuellement tirer très efficacement sur un humain.
Il faudra pouvoir neutraliser des pillards, qui vous tueront indirectement par privations, et même des ennemis ethniques qui vous tueront juste par haine sans raison valable.

Les armes pourraient servir aussi à attaquer. Des armes silencieuses donnent un avantage dans une attaque.
Si vous n’avez pas encore réfléchi au sujet je vous donne directement la meilleure piste : les élites, les généraux, les hauts fonctionnaires et leurs familles se sont préparés en secret pour ce qui arrive, au lieu d’informer toute la population pour que tout le monde puisse s’organiser au mieux pour traverser la catastrophe solaire.
Personnellement je ferai mes courses gratuitement chez ces traitres quand la situation l’exigera.
J’ai commencé à vous écrire un article gigantesque précisément sur ce sujet. J’espère pouvoir le finir et le publier. Ca devrait aider énormément de gens à survivre, en prenant ce qui appartenait aux morts et aux ennemis.

J’ai aussi en projets bien avancés plusieurs autres articles sur les armes silencieuses pour se nourrir ou se défendre en zone de guerre (arbalètes, arcs, lance-pierres…),

Un article pour extraire de l’eau potable totalement pure à partir de n’importe quelle substance humide, même un cadavre de tuberculeux en décomposition, en distillant l’eau grâce à ce soleil fou devenu surpuissant,

Des articles pour adapter le potager de survie à la puissance du soleil blanc. Autour de chez moi presque tout est sec et mort ou mourant. Mes gros pots de plantes comestibles ont un vert presque beau, même si on voit que beaucoup de plantes souffrent aussi. Ca devrait être très utile.

J’ai aussi plus de 1200 réformes pour réparer la France. Finalement ça n’a pas été utilisé pour l’élection présidentielle truquée ni pour les législatives. Ca sera imposé sans les urnes quand le moment sera venu. La stratégie se met en place lentement mais sûrement.
Aujourd’hui aux informations j’ai entendu que les 5 millions de fonctionnaires pauvres (pas les élus au salaire monstrueux) ont tous leur salaire gelé. C’est bien parti pour ne pas avoir beaucoup d’opposition dans la fonction publique qui nous tue.

Surtout que le FN est anéanti.
Comme la droite, la gauche. Il n’y a plus d’opposition politique crédible, mais tout est verrouillé par le système au niveau des votes, des candidatures, du financement, de tout.
Le changement ne viendra pas par les urnes.
J’ai encore besoin de plusieurs semaines.

Et… il nous faut aussi une milice pour s’opposer aux traitres qui gouvernent et à tous les fumiers qui les servent. Pour fermer tous les payages, arracher tous les radars automatiques, fermer les RSI, fermer toutes les bases islamistes de centaines de jeunes hommes musulmans haineux habitués à la guerre appelés « migrants »…

Je crois que j’ai compris comment faire. J’avais un forum d’autodéfense avant de tomber très malade. J’ai encore les sauvegardes. Je vais le relancer. Mais chez un hébergeur américain, donc qui respecte la liberté de parole et qui ne collaborera pas avec les « juges » islamistes. Aucune adresse IP donc identité ne sera divulguée à « la justice ».

Tous les plus motivés pourront prendre contact directement entre eux pour se rassembler localement.
Ca, peut être que ça ne prendra qu’une semaine. C’est presque prêt.

Je vois que de plus en plus de gens semblent vouloir agir, bouillonnent, mais ne savent pas comment faire, sont de plus en plus frustrés et bouillonnant de ne pas savoir comment.
La volonté est là, partout.

Quand ça va bouger, il ne faudra pas compter que tout s’améliore d’un coup d’un claquement de doigt. Il va d’abord y avoir une période où ça va être encore pire. De la casse, de la violence, du sang…

Attention.
Préparez-vous à ne pas manquer de l’essentiel au moins pour une courte période. Juste à l’échelle individuelle.
Tout est organisé par les dirigeants pour que tout soit pire.
Il faut se passer d’eux.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

 

Recherches populaires vers cette page :

  • kalachnikov a vendre doccasion (4)
  • Les noeuds pratiques dune corde (3)
  • comment mourir vite et sans douleur (3)
  • arme a balle sans poudre (1)
  • Photos genocide afrique Rdc Est (1)
  • mort suicide pendu (1)
  • Les massacre dans les guerre (1)
  • image de massacre en afrique (1)
  • GUERRE DELA RDC (1)
  • femme arab photo nus (1)

Bientôt la famine pour tous…

L’effondrement complet du système mondialiste et financier s’accélère.
La chute vertigineuse du prix du pétrole a des conséquences que vous ne soupçonniez pas pour des centaines de millions de personnes de culture occidentale.
La famine en Afrique, on est habitué à voir les photos, ou même à voir des clips de groupes de chanteurs qui pleurnichent pour lever des fonds. Ca fait partie du paysage du bizness audiovisuel.
Par contre vous ne savez peut être pas qu’après presque 6 ans de crise profonde en Grèce, même ceux qui faisaient partie de la classe aisée souffrent de la faim depuis déjà plus de deux ans.
Quand il n’y a plus d’argent, quand un travail d’esclave 16 heures par jour 6 jours sur 7 rapporte 450 euros, est-ce que vous croyez que les grecs (et nous bientôt) peuvent acheter quelques grammes de bons fruits et légumes frais ?

Tenez, un exemple dramatique sur le site de Charles Sannat :

« Préparez-vous à payer un chou-fleur 8 euros… ! » L’édito de Charles SANNAT

Nous n’exportons pas de pétrole mais toutes nos industries et entreprises sont sinistrées. Les faillites s’accélèrent. Les agriculteurs sont financièrement moribonds et la météo hors normes va les achever dans l’année.

 

… oups, j’oubliais : une région sur deux n’a plus les moyens de payer les aides sociales en France.

Vous croyez que vous allez pouvoir acheter des chou-fleurs à 7 euros ?

Bon, heureusement que vous êtes sur mon blog et que je creuse la question depuis déjà un gros paquet d’années.
Vous voyez dans la colonne de navigation, là ==>
la rubrique « Potager d’autosuffisance », un condensé qui va droit à l’essentiel sur tout ce que j’ai longuement appris. Ce qui marche bien, ce qui ne marche pas…

Je rajoute qu’il faut être presque en bonne santé pour pouvoir s’occuper correctement d’un potager, même un tout petit.
Si comme moi il vous arrive d’être cloué au lit trois semaines, les plantes meurent de soif, ce qui fout en l’air des mois de pousse. Il vaut mieux vous entourer un peu, soit de votre famille, soit de voisins.

Quand tout le système financier qui agonise ne pourra plus être sauvé, en ayant un potager, vous aurez un peu de nourriture. Même si les cours flambent ou que les banques en faillite sont bloquées plusieurs semaines, comme ça s’est déjà vu en Grèce.

Ce qui sort de terre n’a pas de compteur de machine.
C’est la possibilité d’avoir sans trace comptable du cash ou de quoi troquer. Un blocage de compte n’est pas la fin de tout.
Partout dans le monde, quelque soit la nature de la crise (guerre, famine, sécheresse, effondrement financier…) parmi ceux qui s’en sortent le mieux il y a toujours ceux qui savent faire pousser de la nourriture.

Franchement, c’est très facile.

Regardez-là, pour une promenade au bord des routes, où je prélève 4 petites boutures sur les plus beaux arbres que je rencontre, là je me retrouve pour moins de deux heures de travail tout cumulé, avec encore plus de 140 nouvelles boutures de figuiers, amandiers, oliviers…

Bouturage massif

Tout gratuit.

Les rares chou-fleurs qui ont survécu à la sèchéresse de l’année dernière ne sont pas appétissants, mais ils restent en terre pour récupérer des graines, de plantes qui ont survécu à deux canicules dans un été. Ca va être des graines particulièrement coriaces.

Sinon, j’ai aussi déjà semé il y a une semaine les graines achetées en jardinerie pour presque rien, pour faire des chou-fleurs presque gratuits pour la fin de l’année, le printemps suivant.
J’ai aussi commencé à semer en intérieur déjà trois variétés de tomates, des piments, des fleurs qui attirent les pollinisateurs, des plantes aromatiques et médicinales…

Vous avez vu le prix délirant de la coriandre fraiche vendu au rayon froid sous sachet des supermarchés ?
Ici au coin de ma rue c’est 1,45 les 4 brins minuscules.

L’étiquette indique 4 additifs inconnus commençant par E puis un chiffre. Quand je vois ces inscriptions malhonnêtes le plus souvent je repose le produit et je passe mon chemin.

Les fruits et légumes « frais » enduits de conservateurs ou arrosées de radiations nucléaires pour tuer les germes sont en plus une catastrophe pour l’environnement. Rien que le rinçage c’est des litres d’eau potable gaspillée, empoisonnée au chlore, en plus de tous les pesticides arrosés pendant la pousse.

En ce moment (même si je prends énormément de retard à cause de ma mauvaise santé) je finis un projet pour installer des distributeurs automatiques de bio et malbouffe juste à côté de chez moi, à quelques dizaines de mètres de la superette qui vend de la coriandre en sachet à 1,45 euros les 4 brins.

A votre avis, quand l’effondrement va être totalement installé ici aussi comme en Grèce, est-ce que quand je vendrais des magnifiques tomates du jardin (pas seulement le mien mais aussi ceux des voisins que j’aime), jamais traitées aux produits chimiques, à quelques dizaines de centimes, quand les magasins vendront des putains de chou-fleurs traités à 8 euros,
est-ce que je vais vendre, encaisser, faire travailler les miens et mes proches, quand tout sera sinistré ?

En plus avec un distributeur les clients payent en cash avant de retirer la marchandise, 24h/24 sans contrainte d’ouverture.
Quand les banques vont nous faire le coup de bloquer « légalement » les comptes ici aussi, j’aurai du cash.

Quand j’aurai enfin lancé mes premières machines je vous ferai un article qui va droit à l’essentiel sur ce qu’il faut savoir. Ca doit faire déjà presque 5 ans que je creuse le sujet, je commence à savoir des choses étonnantes auxquelles vous ne penseriez pas avant d’avoir rencontré les problèmes.
Ca sera pour un prochain article, il faudra revenir.
Il y a déjà deux articles sur le site qui parlent des distributeurs automatiques, si vous voulez commencer à vous mettre dans le bain.
Vu comme tout à empiré dans tous les domaines, ces machines sont redevenues un bon plan.

Allez hop, je vais semer deux autres variétés de tomates et des oignons.
Je déteste les oignons mais mes parents les adorent.
Je préfère qu’ils en mangent qui n’ont jamais été arrosés de 50 produits chimiques différents…

Et vous, vous plantez quelque chose cette année ?

Vous devriez…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • CABAÏ RENCONTRE (1)
  • la famine en france 2016 (1)

Les chemtrails servent à multiplier les prix

J’ai enfin eu le déclic hier, en arrosant mes plantes plus tôt que prévu, la terre à la surface des pots étant déjà sèche.

La température s’est subitement élevée il y a une grosse semaine. D’un petit feu de cheminée encore tous les soirs, subitement le petit stock de bois rentré pour le feu n’a plus été utilisé.
Ce matin, je grelote. C’est le froid qui m’a tiré du lit.
Le ciel est encore rempli de nuages d’aspect artificiel.

Quand la température et l’humidité ne correspondent pas à la norme de la saison, cela a des conséquences sur les végétaux, puis sur tous les êtres vivants qui en dépendent (humains, bétail,…).

Quand il fait tellement chaud que presque tout le maïs américain cuit sur pied en créant une pénurie mondiale, les cours sont multipliés par 4.

Quand il fait tellement humide que le grain et les fruits pourrissent sur les plantes, en diminuant de 90% les récoltes, les prix flambent.

Quand la floraison se fait deux mois trop tôt et que subitement il gèle, entrainant presque 100% de perte de production, les stocks existants voient leurs prix multipliés.

Ceux qui arrosent le ciel de milliers de tonnes de produits chimiques modifiant le climat le font pour accumuler des fortunes, des milliers de milliards.
Ils savent largement avant tout le monde quels cours vont subir une énorme hausse.

Les végétaux ce n’est pas seulement de la nourriture et des boissons. C’est aussi des médicaments, des matériaux de production de ce qui nous entoure (coton…), des matériaux de construction, de l’énergie (bois, charbon, agro-carburants…), etc…

C’est même la possibilité de déplacer par millions des populations pauvres à cause de terrifiantes famines, qui organisent la guerre, les trafics, la création d’armées de mercenaires profiteurs, la vente massive d’armes, le bizness très juteux de l’humanitaire, l’esclavage humain, le trafic d’organes avec des disparitions invisibles cachées par la guerre…

Savoir avant tout le monde où vont être les pénuries et quelles seront les conséquences permet de gagner des milliers de milliards juste en plaçant son argent là où les choses vont bientôt manquer.

Ca peut être aussi très indirect. Regardez par exemple monsanto, qui travaille depuis des années à la création d’abeilles génétiquement modifiées, les seules capables de résister à leurs pesticides qui exterminent très massivement presque une à deux ruches sur trois maintenant presque tous les ans.
L’autorisation européenne de breveter le vivant qui vient d’être « votée » sans demander l’avis des peuples d’europe va créer une situation de monopole de la pollinisation, la plus indispensable des fonctions naturelles.

Les chemtrails sont un complot des très riches pour accumuler toujours plus d’argent, en provocant volontairement la misère et la souffrance pour en profiter financièrement.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • meteo sapuiy (2)
  • chemtrail comment se laver (1)
  • peut on se proteger des chemtrails (1)
  • se proteger contre les chemtrail (1)

Citation, Lao-tseu, Si tu donnes un poisson à un homme…

«Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours»

Lao-tseu

Recherches populaires vers cette page :

  • bagre lao lao (69)
  • poisson lao lao (22)
  • bagre lao lao poisson (16)
  • lao lao poisson (11)
  • donne un poisson à un homme il mangera un jour (11)
  • donne un poisson à un homme il mangera un jour apprends-lui à pêcher il mangera toute sa vie (2)
  • donne un poisson a un homme et il le mangera (1)
  • donne un poisson à un homme (1)
  • citation donne un poisson a un homme il mangera un jour apprend lui a pecher (1)
  • lao tseu poisson (1)