Tag Archive for extorsion

L’enfer fiscal français : le vrai coût de l’état…

L’état vous vole plus bien plus de 80% de tout ce que vous gagnez, que vous soyez riche ou pauvre, imposable ou pas.

Quand votre employeur vous verse 100 euros, avec les charges salariales et toutes les cotisations obligatoires, il a sorti le double.

Poum!, -50% de ce que vous avez gagné, vous ne le voyez même pas. Déjà, c’est très fort.

Puis tout ce que vous achetez, TOUT ce que vous achetez,

Tout ce que vous louez,
Tout ce que vous dépensez, chaque fois que vous sortez de l’argent de votre poche, quelque soit l’usage, vous payez de la TVA,
des charges sociales sur le salaire des vendeurs, des fabricants, des services, de tous les professionnels qui font partie de la chaîne de consommation.
Pour tous ceux qui sont intervenu dans la chaine de production, vente, 50% de cotisations salariales.
Tous les sous-produits, toutes les fournitures, tous les intermédiaires ont déjà répercutés leurs propres coûts.

Re-Poum !, sur tout ce que vous achetez, consommez.

Donc environ déjà – 80 % de tout tout tout ce que vous gagnez part dans les poches percées de l’état, pour renflouer par milliards l’europe, les banques en faillite dans d’autres pays, la dette française frauduleuse qu’on ne devrait pas payer,
la préférence immigrée en tout, sur le logement, les aides sociales, les soins médicaux gratuits pour les étrangers, quand pour vous c’est payant, et que vous devez en plus avoir une mutuelle personnelle, boum, re-taxes…

Vous avez une voiture ?

Hop, carburant, 83 % de taxes directement.
Puis une assurance, obligatoire, donc TVA, charges salariales, sociales…

Certaines pompes à essence ne font que 30 euros de marge PAR MOIS sur le carburant, qui n’est qu’un produit d’appel pour espérer vendre des choses en boutique.
Les très nombreuses heures passées à travailler par les pompistes sont offertes à l’état, pour que l’argent coule à flot depuis vos poches.

Après, on rajoute les PV automatisés par radars automatiques,
Les policiers qui passent le matin très tôt à 5h43 dans votre rue pour vous coller un pv pour stationnement gênant parce que votre parechoc dépasse de presque 20 centimètres sur le passage piéton, si si, ça arrive,

Etylotests obligatoires pour tout le monde, taxe déguisée, cotisations salariales…

Vous fumez ?

Boum, presque tout le prix de chaque cigarette va a l’état.

Là pareil, les buralistes ne touchent pratiquement rien. L’état prend tout, augmente le prix constamment, encourage les achats frauduleux, la vente sous le manteau, les achats à l’étranger. Les bureaux de tabacs ferment par milliers.

Vous êtes imposable ? Houlààààà…

Sur l’argent que l’état vous a généreusement laissé l’année dernière, vous repayez des taxes directement.

Vous ne vivez pas sous un pont, sous un carton ?
Vous êtes propriétaire ou locataire, vous vivez quelque part : taxe foncière ou taxe d’habitation.
Vous vivez dans un camping à l’année parce que vous n’avez pas un rond pour avoir un vrai toit sur la tête ?
Hop, une taxe de séjour.

Vous avez une caravane ou un camping car ? … une taxe sur les résidences mobiles.

Vous avez une télé ? Taxe.

Vous jetez des ordures. Taxe.
Si vous ne jetez pas d’ordures mais vos voisins si, vous payez comme tout le monde.

Un petit loto de temps en temps ?
L’état prend encore presque tout, sur toutes les mises.

Si malheureusement vous avez gagné et que vous n’avez pas tout dépensé dans l’année, ni fui à l’étranger comme tous les riches, l’état vous imposera sur tout ce que vous possédez l’année suivante…

Un bière, taxe.

Un coca, taxe.

Un litre de lait, qui ne rapporte rien aux producteurs, qui vendent presque à perte, taxes taxes taxes taxes, prélèvements, charges sociales, salariales, carburant pour produire et livrer, TVA,…

On vous casse une vitrine, on pille votre commerce ?
Taxe sur tout ce que vous devez remplacer, sur le salaire du vitrier, de la TVA sur le verre, sur l’installation de la vidéo surveillance, sur l’abonnement à une société de télésurveillance, des charges sociales sur les employés des sociétés de sécurité…
Plus c’est l’enfer dans votre vie, votre quartier, plus ça rapporte à l’état mafia de vous essorer, pour que vous fassiez par vous-même en dépensant ce qu’il est sensé faire : vous garantir la sécurité.

Si vous n’en pouvez plus et que vous vous barrez à la campagne, taxe sur le carburant, sur le salaire des déménageurs,
sur le payage d’autoroute, sur les assurances obligatoires pour transporter le piano, etc…

Impôts directs,
Impôts indirects,
Héritage,

Tout tout tout tout tout coûte. L’état prend quelques pourcentages pour absolument tout tout tout tout tout ce que vous faites,
à chaque moment de votre vie, de la naissance à la mort, et même après, tout fait rentrer de l’argent dans les poches percées de l’état.

C’est qu’il en faut des milliards pour entretenir les privilèges délirants des élus, même quand ils font tout le contraire de ce qu’ils avaient promis pendant les campagnes électorales.

Pratiquement tout l’argent qui circule dans le pays va plus ou moins directement, à chaque étape, à chaque intermédiaire, engraisser le mammouth qui nous vole tout.

En multipliant par des centaines de prélèvements sur chaque acte, chaque objet, chaque évènement,
en utilisant de très petits taux, ou même des taux délirants comme sur l’essence, le tabac, le jeu,
vous ne voyez pas le montant global réel de la supercherie.

L’état nous prend quasiment tout.

Et on voit le remerciement qu’on en a maintenant.

Charlton Heston dans le film Ben Hur, attaché à la rame d'une galère romaine, fouetté pour avancer plus vite.

S’il existe des paradis fiscaux, utilisés par 9 riches sur 10 ce n’est pas pour rien.

La France est un enfer fiscal.

 

Au lieu de travailler toujours plus, pour pouvoir vous payer difficilement quelques tomates pas mûres pleines de pesticides avec le peu d’argent qu’il vous reste,
toujours moins d’argent tous les mois,
d’être dans le cercle vicieux du Tout par l’argent,
vous pouvez choisir de faire pousser vos kilos de tomates chez vous pour 2 centimes de graines et de terreau, puis ça pousse tout seul pendant toute la belle saison.

9 fois moins de travail pour le même résultat.
C’est à dire la part de l’état que vous n’avez pas à verser, quand il n’y a pas de circulation d’argent.

 

Si  vous faites les choses intelligemment, en sortant du cycle tout argent, chaque fois que c’est possible, vous allez augmenter très sensiblement votre confort de vie.

Tout le travail que vous n’avez pas besoin de fournir pour acheter des tomates en été, c’est du temps, de l’énergie, que vous pouvez utiliser pour vous assurer d’avoir des tomates en hiver.
Vous pouvez comme tout le monde acheter dans les magasins des tomates oranges pas mures, couvertes de pesticides, livrés en avions, bateaux, camions, depuis l’étranger ;
ou vous pouvez consommer pendant les quelques mois d’hiver le surplus de votre production d’été soigneusement conservée.
Presque gratuitement déguster des sauces, et des tomates séchées à l’huile d’olive vendues 36 euros le kilos en promotion dans les magasins alors que ça ne vous à couté que 40 centimes, des légumes congelés ou sous vide, en bocaux, au vinaigre,…

 

Le problème est le cycle de l’argent.

Il faut impérativement un minimum d’argent. Mais pas pour tout, tout le temps, pour chaque chose.

Chaque fois qu’il vous est possible de zapper l’argent, de ne pas dépenser pour obtenir ce que vous voulez, ce qu’il vous faut,
Vous améliorez votre confort de vie,
Vous travaillez moins pour avoir beaucoup plus.

Votre temps et votre énergie servent à vous-même, votre famille, vos amis, vos loisirs…
Vous donnez ce que vous possédez, gagnez, produisez, à qui vous voulez.
Vous choisissez, vous, d’être généreux ou pas, et de ne pas entretenir les racailles des cités ou en cols blancs.

 

Cet état va bientôt s’effondrer. Il est déjà en faillite.

L’actualité est toujours plus sinistre. Les prévisions de décroissance et de récession s’amplifient. Le chômage explose.
L’état fournit de moins en moins de services. Il ne fait plus sa part mais exige de vous toujours plus.
Ceux qui vous volent, augmentent vos impôts, ne réduisent pas leurs énormes salaires, leurs enveloppes secrètes d’indemnités non-imposables.
Regardez la grande gueule mélenchon. L’absentéisme a été mesuré au parlement européen. C’est un des champions. Pour chaque 100 jours de travail payés, il n’est pas allé à 33, carrément.
Ne pas faire ce pourquoi en s’en met plein les poches, ça s’appelle du vol ou de l’escroquerie, non ?
Oups… non… c’est autorisé chez les parlementaires. Je n’ai rien dit. C’est très bien.
Qu’ils continuent de diriger l’europe comme ça, c’est très très très très bien.
S’il n’y a pas de chauffeur à son poste quand la roue va tourner, ils vont avoir un bel accident et on sera débarrassés d’eux plus vite.

 

A vous de repenser maintenant vos priorités pour vous mettre à l’abri de l’effondrement qui s’annonce.
Ce qui vous est essentiel, il faut pouvoir vous le procurer avant que l’état cesse les paiements comme dans les autres pays d’europe les plus touchés.
Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Chypre,…

Tout ce qui se passe de moche là-bas arrive ici deux à quatre ans après.

Les mêmes causes, les mêmes recettes pourries, donnent les mêmes effets partout.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • le vrai enfaire (11)
  • comment voler l\etat (1)
  • une galère (1)

Destruction du système bancaire européen

Cette semaine l’europe a franchi toutes les limites acceptables.

A Chypre, tous les comptes bancaires sans exceptions ont été en partie volés par la dictature européenne et un état en faillite.
Tous les comptes sans exception.

Les comptes des ménages, des entreprises à l’agonie, les placements bancaires, les épargnes pour s’acheter un logement, tous les avoirs chypriotes ou étrangers, quelles que soient la nationalité de leurs propriétaires, donc des français aussi ont déjà été volés.

Vous avez déjà surement remarqué que ce qui se passe dans les pays européens qui souffrent le plus se produit en France, un à quatre ans après.
Donc, ce qui vient de se passer à Chypre est ce qui va arriver ici bientôt.

Rien n’a été planifié, annoncé par avance. Tous le monde se retrouve devant le fait accompli.
Quand vous apprenez la nouvelle, ce n’est pas la peine de vous ruer à un distributeur automatique, tous les distributeurs sont vides.

ET LES BANQUES SONT FERMEES.

L’annonce publique du vol a été faite un samedi matin, suivi d’un lundi férié, puis d’un blocage des banques de trois jours supplémentaires, pour que personne ne puisse retirer son argent sans y laisser le montant du racket.

Ce n’est pas la première fois que je vous mets en garde contre les banques, et que je vous parle des solutions, par exemple là :

L’arnaque du livret A

Se préparer à l’hyper-inflation

2013 sera une année pourrie… si vous ne faites rien.

Passer de consommateur à producteur

Devinez quels comptes ont été épargnés par la mesure ?

Les comptes vides ou à découvert.

Les comptes de ceux qui n’avaient presque rien, juste de quoi payer leurs factures courantes, ont aussi été saisis, mais de seulement quelques euros.

Ceux qui avaient par exemple 40 000 euros d’épargne ont perdu presque 2700 euros instantanément à cause de leur gouvernement de traitres.

 

Tout le monde, tous, tous sans exception, quelque soit leur rôle dans l’économie, entrepreneur, chômeur, étudiant fauché, maman pauvre, ado qui économise son argent de poche pour acheter un jean à la mode,
tous les comptes sont pillés, par solidarité obligatoire envers les banques qui ont créés tous les problèmes.

En plus on sait très bien que cela ne sauvera pas les banques, ni le système, ni le pays.
Depuis presque 5 ans, l’euro doit être sauvé presque tous les 3 mois.
Le système n’est pas viable.
Il faut absolument arrêter le carnage avant que cela n’arrive en France.

Il faut sortir de cette europe de voleurs avant que tous les comptes français sans exception ne soient aussi pillés.
Il est déjà trop tard pour dire NON au retour des farines animales dans l’alimentation humaine. L’europe a autorisé leur utilisation dès le 1er juin.
La consommation de prions peut ne déclencher de symptômes que 10 ans après la consommation. Il va y avoir des centaines de milliers de morts dans toute l’europe pour que quelques pourris puissent faire de l’argent en vendant des déchets.

Une europe qu’il faut tout le temps sauver, en faisant toujours plus de sacrifices, ce n’est plus possible.

 

Bon, donc, les banques.

Comme vous le remarquez, avoir son argent gardé par quelqu’un d’autre, oblige à se soumettre à ses conditions et de risquer de devenir victime de ses abus.

Tous les comptes bloqués, aux distributeurs, par téléphone et par internet.
Rien à faire. Aucune solution. Toute la population est totalement bloquée.

De 6,7 énormes pour cent, à presque 10% volés d’un coup.

ET plus d’accès à ce qui reste.

 

Tirez-en dès maintenant les conclusions

et agissez avant qu’il ne soit trop tard.

Vous avez entre un an et deux ans pour déplacer vos avoirs de chiffres sur un compte saisissable d’un clic, sans pouvoir rien faire, en biens matériels qui rapportent réellement et sans risques (que vous pouvez protéger sur place par la violence en cas de pillage).

Des choses qui ne perdent pas de valeur ou qui répondent à des besoins essentiels et qui serviront toujours, comme des terres agricoles par exemple.

Investissez dans des outils de production.

Des choses que vous pouvez revendre sans trop perdre de valeur si vous ne vous en servez plus.

Ou des choses qui rapportent même sans travailler, comme des panneaux solaires si vous vivez dans le sud, ou si vous êtes dans une zone venteuse, loin des habitations, pensez aux éoliennes qui produisent même la nuit.

Les placements bancaires « rapportent déjà moins que l’inflation, donc vous perdez de l’argent.

2% d’inflation à peine en moyenne par an, ce n’est pas « seulement » 20% de moins en 10 ans mais 25%, vu que le taux s’ajoute au déficit de l’année précédente, et rend chaque année pire.
Les petits taux annuels permettent de masquer les manipulations.
2% par an, ça signifie que tous vos biens, tout vos avoirs, tous vos placements financiers, toute votre épargne a déjà perdu un quart de sa valeur depuis le passage à cette mauvaise monnaie.

… Si en plus maintenant l’europe se met à voler tous les comptes en quelques clics,…

Avoir encore confiance dans le système bancaire était déjà une énorme erreur,

maintenant vous voyez clairement l’ampleur du carnage.

N’attendez pas qu’il soit trop tard pour placer vos bien ailleurs que dans les banques.

Il n’y a plus de confiance possible.


Quoique les dirigeants puissent vous dire, quels que soient leurs mots, vous savez, vous voyez que ce n’est que du baratin, qu’il vont faire le contraire de ce qui est bon pour vous.

Voyez votre intérêt personnel et votre sécurité.

Cette europe ne peut plus être sauvée.

Tous les « plans de sauvetages » ne font que prolonger son agonie et entrainent dans la misère toujours plus de gens et de pays.

Anticipez pour moins souffrir que les autres.

 

Ne retirez pas bêtement tous vos biens d’un coup dès maintenant.

Prenez le temps de bien réfléchir aux meilleurs choix possibles pour vos placements.
Ne mettez surtout pas tous vos oeufs dans le même panier.

Evitez les très mauvais plans, comme d’investir dans des logements alors que de plus en plus restent vides.

 

Si vous retirez tous vos biens, pour placer des liquidités dans des endroits « sûr », ne sous-estimez pas les risques de cambriolage, home-jacking de plus en plus répandu, vol de toutes vos économies par votre ex-femme qui connait la combinaison du coffre (c’est arrivé à un ami)…

Ni les incendies.
Un blindage ne protège pas le contenu des flammes.

Enterrer vos bijoux dans le jardin, les changer de place de temps en temps, et finir par oublier où vous les avez planqués et aussi une idée super conne.
Surtout si votre famille ne sait pas où vous avez cachés vos biens de valeurs.

 

Avoir plusieurs monnaies est bien plus intéressant que de n’en avoir qu’une seule, qui peut dévaluer en un clin d’oeil.

Avoir une petite partie de son argent dans un compte à l’étranger, dans une monnaie non européenne, loin des coups foireux du Fond Monétaire International (FMI) et des escroqueries de bruxelle se justifie de plus en plus rien qu’en voyant l’actualité.

De préférence dans un pays en croissance, loin de la récession européenne.

 

N’oubliez quand même pas que beaucoup de choses simplement stockées perdent généralement de la valeur (date de péremption,…). L’argent sous le matelas perd de sa valeur.

Les métaux précieux sont une bonne idée, à condition de les posséder réellement. Les avoir dans les mains. Pas juste un titre à la con qui donne droit à une certaine quantité de métal, alors que ces bons sont émis en prévision des quantités produites dans les années qui viennent, sans tenir compte des changements dans les pays producteurs, des risques internationaux,…

Un pays africain peut devenir islamique en 8 mois, comme le mali.

Si vos titres dépendent d’un des rares exploitants locaux, vous risquez de tout perdre.
Les titres ne valent pas autant que ce que vous pouvez avoir en main. Ce que vous touchez, c’est du sûr. Le reste, c’est du papier. Des promesses sur du vent.
Des prévisions.

 

Si vous ne zappez pas immédiatement chaque fois qu’une chaîne de télé officielle nous parle du dernier pays arabe en guerre (il y en a toujours deux ou trois en permanence en guerre civile, et deviennent de plus en plus nombreux au fur et à mesure des prises de pouvoir de ces pourritures d’islamistes qui apportent tant de bonheur aux populations),
vous avez peut être vu comment les civils placent leurs économies ?

pas dans une monnaie qui perd jusqu’à 20% de sa valeur tous les mois, mais immédiatement dans des petits bijoux en or.

L’or a en plus la particularité de se raréfier, pas seulement parce que la demande des populations et des états devient de plus en plus forte, mais aussi parce que des milliards d’appareils actuels l’utilisent dans leur électronique.

Donc, c’est un placement qui prend de la valeur.

Les pièces, en or ou en argent, sont aussi très intéressantes.

 

Méfiez vous des placements incroyablement prometteurs. J’ai vu des pubs avec des taux incroyables, jusqu’à 1600% par exemple, sur les « terres rares » comme le néodyme et d’autres métaux très rares.
Je n’ai pas encore eu le temps de creuser en profondeur le sujet, mais il y a toujours des vacheries quelque part. Ca n’est jamais aussi simple.
Demandez l’avis d’une dizaine de personnes dont c’est le métier avant d’investir un centime dans ces placement révolutionnaires.

Quand vous voyez fleurir partout des publicités pour devenir traders pour résister à la crise, c’est une des pires choses à faire.
La bourse ne crée pas d’argent, pas de richesse. Il n’y a pas de production, seulement du transfert de valeurs.
Quand quelqu’un gagne 100 euros, beaucoup beaucoup d’autres ont perdu de l’argent. Ceux qui ont fait confiance au blablas des beaux parleurs et qui ont injecté leur argent dans les poches de ceux qui connaissent les ficelles.

Les intermédiaires gagnent de l’argent sur toutes vos opérations boursières, que vous gagniez ou perdiez.
Ce sont eux qui font des pubs racoleuses.

 

Ce qui se passe à Chypre depuis quelques jours est le pire exemple possible de ce que l’europe peut vous faire.

Ne laissez pas votre argent perdre de sa valeur, puis devenir saisissable sur un compte bancaire.

Agissez intelligemment, avant de presque tout perdre.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • sauver ses economies en cas de crise (4)
  • comment cacher son argent chez soi (1)
  • les placements en cas de revolution (1)
  • ou placer ses economie en cas de faillite bancaire (1)
  • protéger ses économies (1)
  • protéger ses économies de la faillite de l état (1)
  • quand la faillite bancaire (1)
  • que prepare leurope sur le blocage des comptes bancaires (1)
  • se prémunir du crash monétaire mondiale (1)
  • les placements en cas de guerre cvile (1)

Les femmes souffrent plus que les autres de la crise économique

Smile triste

Hier, 8 mars, c’était LA journée de la femme.

Youpi.

Je suppose que vous n’avez pas été augmentée, hein…

 

Bref c’était une journée comme toutes les autres dans un monde toujours plus fou.
Ha!, quelle Belle invention, le féminisme

D’une certaine manière, ça me rappelle un peu l’histoire du petit cui-cui qui tombe du nid. Vous la connaissez déjà sûrement.

C’est un poussin qui ne réfléchit pas plus qu’une lolita, ni plus qu’une nana emportée par la vague d’un groupe de nanas qui dépensent bien plus qu’elles n’ont pour faire du shopping et acheter des bottes qui ne vont avec rien et qu’elles ne mettront que deux fois, si si, on en connait tous des comme ça,

, et donc, à force de faire bêtement ses trucs de poussin, hop! il finit par tomber du nid.

Et ouais.

 

Au sol, il crie, il crie, il crie, il crie, mais personne ne vient pour le ramener dans son nid.

Le soleil est couché, la nuit s’installe, et le petit poussin commence à greloter de froid. Il est tout seul et il pleure.

De l’autre côté de la route, un beau taureau viril a vu toute la scène. Il s’approche, regarde attentivement le petit poussin qui tremble de plus en plus, et là il se tourne, montre son derrière musclé, et au milieu de plusieurs pets magnifiques, lui fait une énoooooooorme, une incroyable, une gigantesque bouse sur la tête, SPRROOOOOTSH!!!

Le petit poussin en a partout, jusqu’en haut du bec.
Il dégouline de bouse, il respire de la bouse, il bave de la bouse,
Il est dans une bouse de 20 kilos, de 3 mètres de large. Le gros taureau a donné vraiment tout ce qu’il avait, il ne tient presque plus debout, il s’en va en titubant.

D’abord le petit poussin reste un moment sans voix, puis il se remet à pleurer, comme une fille.

Bon d’accord, il y a assez d’épaisseur de bouse pour qu’il puisse rester au chaud trois nuits d’affilées sans mourir de froid, mais l’odeur ne lui plait pas du tout.

Alors le petit poussin qui n’a plus froid, pleure de plus en plus fort.

 

Un vilain renard hypocrite qui a sa carte du parti socialiste depuis qu’il a l’âge de mentir et manipuler, passe par là pour rentrer dans son terrier entre deux détournements de fonds publics.

Il entend le petit poussin qui appelle à l’aide, à la solidarité, et qui attend  au fond de sa bouse tout seul, que quelqu’un vienne tout faire pour lui, au lieu de prendre sa vie en main et de faire lui-même tout ce qui est bon pour lui.

Le renard socialiste regarde autour de lui : personne.

Alors il sort tout doucement le petit poussin de sa grosse bouse toute chaude qui pue, et il se met à le nettoyer.

Et quand il est tout propre, il le viole.

 

Puis il le tue.

Puis il le viole encore.

Il le mange à moitié.

Il le viole encore une fois, puis il finit de le manger et s’en va tranquillement chez lui compter ses pièces d’or.

 

L’histoire ne finit pas là. Il y a une morale, sinon ça serait trop triste :

Quand quelqu’un te met dans la merde jusqu’au cou, ce n’est pas forcément pour te nuire.

Et quand quelqu’un fait croire qu’il t’en sort, ce n’est pas forcément pour ton bien.

(En remplaçant le renard socialiste par le nom d’un vilain pokemon, on peut raconter cette histoire aussi aux enfants).

 

Bon, ceci dit, maintenant que j’ai préparé le terrain je vais pouvoir me mettre au-dessus de vous pour vous parler du féminisme…

J’aime pas les féministes.

Les vraies, les bêtes, les naïves haineuses.

Et les fausses, les hystériques dépravées exhibitionnistes qui vident des extincteurs sur les bébés, comme les femen, encore moins.
Elles se prétendent féministes, juste parce que le mot à une signification à priori positive. C’est un peu comme si hitler était rebaptisé « Père Noël », ou « sauveur socialiste », pour profiter du temps de la confiance pour vous mettre plein d’impôts comme jamais, de réduire les retraites, de taxer les allocations familiales,…

 

Ce que peu de gens savent, c’est pourquoi le féminisme est devenu aussi à la mode d’un coup, et s’est imposé en moins de deux générations, pour vous apporter le bonheur que vous savez :

Tout le monde fait au moins deux ou trois belles dépressions dans sa vie, certain(e)s n’ont même pas cessé d’avaler des antidépresseurs depuis 5 ans,
le sommeil ne vient plus,
les femmes souffrent énormément plus que les hommes de la crise économique, puisque plus de 8 enfants sur 10 vivent avec leurs mères et deviennent leur priorité absolue.

Elles doivent se contenter de revenus très modestes et ne s’achètent plus jamais de jolie robe lorsqu’elles deviennent maman. Les bottes qui ne vont avec rien, c’est terminé. Juste des tongs, même en plein hiver.

Dès le 8 du mois, elles sont à découvert et enrichissent les banquiers qui touchent sans rien faire des milliards d’agios de milliards de personnes civilisées, qui vivent dans des pays de rayonnante modernité et de joie de vivre, sans cellule traditionnelle stable permettant à tous les membres de la famille de vivre décemment.

 

Rockefeller a financé le lancement du mouvement féministe. Il a flairé de suite le super bon plan pour lui.

Allez hop, un zeste d’hypocrisie, des litres de bonnes idées mielleuses, et dès la génération suivante, plus personne ne s’en sort correctement.

Donc le recours au crédit est systématique, maintenant même juste pour faire soigner une dent cassée, puisque la sécu ne rembourse plus correctement les français(es) de souche, dont un(e) sur trois ne peut plus payer une mutuelle pour sa famille.
Il faut comprendre les priorités de ceux qui nous dirigent si bien. Quand des millions d’étrangers ont tous les soins gratuits, c’est pas seulement une « belle » idée juste et morale.
Ces gens n’ont pas d’argent, ne cotisent pas, ne peuvent pas payer. Donc c’est intéressant pour le bizness que l’état prenne toutes leurs dépenses à sa charge, avec plein de bon argent public.

Pof, des logements, des pensions, des soins médicaux, des médicaments, des dépenses d’insécurité, d’éducation, etc…

Et doublement gagnant, puisque les français(es) de souche qui doivent tout payer, sont obligé(e)s de s’endetter pour survivre.
Hop, quelques dizaines de milliers de petits crédits par ci, quelques prêts révolving à 20% par là,
quand ce n’est pas carrément le jackpot avec les frais d’opposition sur les découverts non autorisés.

Les banquiers profitent bien d’une situation qui devient pourrie pour 65 millions de personnes.

Il a suffit de mettre quelques millions de dollars dans des idées « révolutionnaires » qui ont fait de gigantesques dégâts.

Séparer la solide cellule familiale traditionnelle, qui a permis à l’humanité de survivre aux plaies d’Egypte, au déluge, à des épidémies de peste, à 14 siècles de djihad…

Quelques décennies de féminisme, de valeurs de douceur, de paix, d’harmonie et d’égalité, de droit de vote des gonzesses, pour diriger un monde noir, d’injustice, de brutes, de rapports de force, de méchants, de monstres, de terroristes, de banquiers,…
et on se retrouve à l’aube de l’extinction de l’humanité, en votant des lois pour que les homos socialistes puissent pondre des bébés clonés depuis leur anus.

 

On n’est pas égaux.

Ce n’est pas qu’une question d’emballage, de physique.
Le sexe influence la personnalité, la pensée, les capacités, les affinités, les dons, les actes.

Hommes et femmes ne sont en rien égaux.

… sauf en droits, ça c’est normal, dans une société civilisée.
Par contre, faut pas compter longtemps sur ça. Au rythme où la charia s’installe dans le pays des droits de l’homme, bientôt les femmes ne vaudront que la moitié d’un homme. Elles ne seront jamais jamais adultes,  et ne vaudront toujours que le poids de la moitié d’un homme, même en étant 6 épouses réunies.

L’égalité s’arrête aux droits.

La nature impose tout le reste.

Aller contre la nature c’est être complètement con. La nature gagne toujours.
Le seul moyen de la vaincre, c’est de s’y soumettre.

 

On n’est pas égaux. Entre une petite poupée de 45 kilos en talons aiguilles qui tapote sur son iphone 5, et un bucheron avec de la moquette qui sort de sa chemise ouverte, il y a une différence.
Les deux ne font pas la même chose, ne pensent pas la même chose, ne réfléchissent pas de la même manière.
La première fera une politique tout en compromis, de faibles, l’autre fera une politique de lion.

Une gazelle ne dirige pas la savane comme un lion.

On n’est pas égaux.

 

On est complémentaires, pas égaux.

 

Les hommes sont doués pour jouer aux jeux vidéo et les femmes pour passer le balai. On a pas les mêmes programmations génétiques.

Si presque 9 enfants sur 10 vivent avec leurs mamans, ce n’est pas pour rien :
Jouer aux jeux vidéos et boire de la bière avec des chips, ça éduque un peu moins bien que d’apprendre à manger sain, équilibré, de sortir rencontrer d’autres enfants sur l’aire de jeu à côté de l’école, de marcher dans la rue en tenant la main d’une maman souriante, avoir une oreille attentive pour aider à faire ses devoirs,…

Les femmes ont un don exceptionnel pour ne pas engueuler les gosses alors qu’ils ne font que des trucs stupides pendant leur 25 premières années.
On ne peut pas rivaliser avec ça.

On a chacun nos spécificités, et c’est ce qui a fait que ça a marché.

 

Si l’espèce a survécue aux plaies d’Egypte, au déluge, à des épidémies de peste, à 14 siècles de djihad (je l’ai pas déjà écrit, ça ?),

C’est parce que des courageux chevaliers croisés dans des armures de 32 kilos sont partis combattre des milliers de barbares maures voleurs, pilleurs, esclavagistes, pour protéger tous les enfants qui s’amusaient à la maison pendant que super maman gérait tout comme une reine.

 

Superman enlève sa chemise pour se préparer au combat

Pas égaux, complèmentaires.

Photo romantique d'une maman et son bébé

 

Depuis que vous avez toutes succombées aux sirènes du féminisme, vous êtes malheureuses, vous dévorez des anti-dépresseurs par kilos, vous rendez les hommes malheureux, votre droit de vote sert à faire élire de pédés qui veulent se reproduire sans vous, sauf pour financer avec vos impôts leur reproduction médicalement assistée.

Pof ! Le féminisme c’est ça.

 

 

Quand j’étais complètement dingue de Tango et que je dansais tout le temps tout le temps tout le temps, en attendant le bus, en faisant la cuisine, en entrant dans la salle de bain, j’avais tout le temps un sourire jusqu’aux oreilles.

J’ai parlé du changement en moi à une copine danseuse de tango aussi, et sa réponse m’a profondément marqué.

Grosso modo, elle m’a dit :

« Avant j’étais malheureuse. J’ai toujours été malheureuse.
J’ai toujours essayé de faire comme les hommes et ça ne marchait pas.
J’ai trop bu pendant 20 ans, j’ai consommé des drogues, j’ai fait plusieurs tentatives de suicide…

… depuis que je me suis mise au Tango, j’apprends à être féminine, à ne rien faire comme les hommes, à ne même pas essayer de faire comme les hommes, et je me sens bien. C’est comme si j’avais enfin trouvé ma place. »

C’est exactement ce que je ressentais aussi.

Une petite leçon pour trouver le bonheur grâce à la danse…

 

Chaque chose à sa place. Une main pour guider...

Chaque chose à sa place. Une main pour guider…

… mais pas seulement la danse.

Faire ce pourquoi on est fait.

Prendre naturellement sa place…

Juste sa place. Pas celle d’un(e) autre, pas celle que la nature ne nous a pas destinée.
Pas des idées fumeuses de féministes déconnectées de la réalité.

Juste poser son bras, là,

Juste, juste, poser son bras, là.

Sa main, … là.

Tout s’emboite parfaitement, comme si on était justement complémentaires…

Tenir sa main

Comme en voiture, on ne peut pas être deux à conduire. Ca ne marche pas. Un seul doit diriger. De préférence celui qui voit par dessus l’épaule de l’autre, pour éviter de se cogner dans tous les obstacles.
Donc le plus grand.
Donc l’homme.

Un petit balancement sur place, pour faire sentir le pied d’appui avant de démarrer, et…

des petits pas,

Puis des pas plus rapides, Tan lan Tan Tan !…

Quand on fait ce qu’on sait faire, on peut mettre de la magie dans chaque geste.

Les femmes, légères et beaucoup plus souples, s’occupent des gestes aériens, un talon aiguille qui vole au moment ou deux violons chantent ensemble,

L’homme est un support qui met ses partenaires en valeur…

Ca a un côté cool pour le danseur. Mais faut pas le dire, c’est un secret connu seulement des danseurs de tango.

Pas de pression, le droit à l’erreur.
L’homme gère 95% de la danse du couple, les déplacements, les figures, la musique, le rythme, les pas, ses déplacements, les pas de sa cavalière, presque tout, mais on ne remarque que la danseuse.
Même les femmes ne regardent que les autres femmes, par jalousie naturelle.
Du coup, chaque fois qu’une nana fait un geste maladroit, on le remarque. Tout le monde pense à tort que c’est de sa faute, qu’elle danse mal, tout ça…

… alors que chaque fois qu’une femme fait un geste maladroit c’est de la faute de l’homme, mais personne ne le sait.
Ca j’aime bien.

… en plus, franchement, être entouré de petites nanas fines et sportives, parfumées jusque dans les cheveux, habillées de robes fines et de talons aiguilles, enlacées, parfois les yeux fermées, avec un petit sourire aux coins des lèvres, il y a pire comme loisirs.

 

Soir de danse dans une salle sombre et intimiste. Le tango est la danse la plus sexiste et machiste de tous les temps. D'un érotisme torride.

Pas seulement en danse, à tous les moments.

Chaque moment en société dépend de relations, d’interactions avec les autres.
Quand on fait semblant de ne pas être ce qu’on est, ça ne marche pas.

Etre soi-même, connaitre, son rôle, sa place, ses atouts,… permet de ne pas se contenter d’une vie ordinaire.
Pas une demie vie en étant moyennement bon ou moyennement mauvais en presque tout.

Accepter d’être nul(le) pour certaines choses,
ne pas essayer de mal les faire,

devenir complémentaires avec celles et ceux qui savent, qui sont,

redevenir un élément d’un tout

et faire ce qui nous fait vibrer.

 

… et quand la musique commence à diminuer,
continuer à se sentir vivant, même longtemps après la dernière note.

 

Magie pure et suspension sur la note finale

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • Photos se tenir par la main (4)
  • image dune main de maman tenant celle de son enfant (1)
  • image romantique de maman et son enfant (1)
  • images romantique d\une mère (1)
  • se tenir la main (1)