Tag Archive for espoir

Citation, Coluche, si voter changeait quelque chose…

« Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit. »

Coluche, opposant politique assassiné.

 

Citation, William Faulkner, Un chêne poussera sûrement tôt ou tard…

« Les arguments sont comme les glands. Tous ne donnent pas un chêne, mais si vous en plantez suffisamment un chêne poussera sûrement tôt ou tard. »

William Faulkner,
1897 – 1962,
Romancier américain, prix Nobel de littérature.

Semer des glands

Mettre des gland en culture dans des gobelets en plastique

Trois cagettes de jeunes chenes sauvages

Petits chenes gratuits

 

Glands sauvages recuperes pour reboiser des collines brulees

 

Une idée pour valoriser votre temps libre…

Ce très court article s’adresse seulement à la grosse centaine de millions de francophones exclus d’une manière ou d’une autre de ce monde de consommation si épanouissant qui s’écroule de tous côtés.

Franchement, quelque soit l’âge, le sexe, l’état de santé, la formation, les possibilités financières, peut importe la raison qui laisse au bord du chemin. Le problème ce n’est pas vous.

S’il n’y avait que quelques personnes ça serait peut être vraiment vous la cause, mais quand des millions ont un problème identique, c’est que le système est pourri.

Je peux vous parler de petites choses très simples à faire pour mettre des grains de sable dans l’engrenage de la machine à broyer les gens.

En fait, c’est juste une prise de conscience sur ce qui est vraiment important. Des très petites choses faciles à faire par n’importe quelle personne, et qui changent l’avenir.

Est-ce que vous mangez des fruits ? des noix ?
Des trucs qui poussent sur des arbres ?

Vous savez pourquoi vous pouvez les manger maintenant ?

Parce qu’il y a 5, 10, 15, 20, 30 ans, 80… quelqu’un a pris le temps de mettre quelques noyaux en terre ou de couper un petit bâtonnet sur une belle branche pour reproduire un arbre.

On mange les fruits des arbres que les générations précédentes avait eu le bon sens de mettre en terre.

Qu’est-ce qu’aura la génération suivante maintenant qu’il n’y a presque plus d’agriculteurs, remplacés par beaucoup trop de millions de gens qui trainent devant leur télé de façon improductive en vivotant des allocations chômages ?

La prochaine génération connaitra la famine.

A ce rythme ce sera 8 ou 9 milliards de gens transformés en bêtes sanguinaires pour ne pas mourir de faim.
Vous comprenez pourquoi on nous stérilise sans nous le dire ?

Les perturbateurs endocriniens dans tout ce que l’on mange ou boit, les additifs cancérigènes et stérilisateurs partout.
Même les épandages aériens très anormalement persistants presque quotidiens de centaines de tonnes de produits stérilisateurs…

L’avenir s’annonce très sombre.

Savez-vous qu’en Chine il y a depuis longtemps une politique abominable de limitation des naissances avec un seul enfant par couple pour éviter la surpopulation ?
Malgré ça vous avez déjà sûrement vu des photos ou vidéos du brouillard de pollution des dizaines de jours par an qui tue plus de trente mille personnes chaque année rien qu’en respirant.
La réaction humaine extrême est venue trop tard. La génération suivante paye les erreurs du passé.

Mais on peut changer ça.

On peut changer ça.

Enfin, vous non, peut être pas, mais moi oui.
Vous, vous attendez les élections dans plus d’un an pour glisser un bulletin dans une urne, non ?

Moi, j’ai déjà commencé à faire pousser des milliers d’arbres et à les éparpiller partout en les plantant illégalement sans mendier de permissions aux autorités, ou en les distribuant gratuitement aux gens que j’aime.

Depuis que je sais faire les boutures il y en a en permanence des centaines dans mon mini jardin.

Bouturage massif
Même des glands, des noyaux, des noix, des marrons, des noyaux de dattes,… j’essaie de faire germer tout ce qui passe entre mes mains.

Glands sauvages recuperes pour reboiser des collines brulees

Je ne gouterai peut être jamais moi-même les fruits des arbres que j’ai fait naitre, mais en fait, c’est ça la règle du jeu. On mange les fruits des arbres plantés par nos ancêtres, on plante des arbres pour que les générations suivantes ne connaissent pas la faim.
On ne plante pas un pépin de pomme parce qu’on veut manger une pomme là, maintenant, tout de suite.

Mais ça va plutôt vite.

Pas à l’échelle d’une vie humaine, mais à l’échelle de deux ou trois générations.

Allauch route du grand puits, carte postale ancienneRegardez cette image d’archive de la colline au-dessus de chez moi.
Un désert de rocaille désespérément mort sur des hectares.

Quelqu’un a pris du temps pour planter quelques arbustes, quelques glands… et petit à petit sous la fraicheur des feuillages la vie est revenue. Des centaines d’espèces végétales et animales.

Allauch paysage recouvert de verdure, Notre Dame du Chateau

Parce que quelqu’un a agit il y a plusieurs générations, la vie est partout où on regarde, au-dessus des cailloux morts d’avant.

Il suffit parfois d’une seule personne pour changer les choses.

C’est peut être vous…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr