Tag Archive for donnée

Comment avoir une sauvegarde informatique fiable

Grâce aux ordinateurs, une catastrophe peut arriver instantanément, même sans votre intervention.

Vous avez vu ce qui s’est passé à Chypre ces deux dernières semaines ?
Instantanément les banques ont informatiquement bloqué tous les comptes, tous les avoirs de tous les clients, sans prévenir.
Ce n’était pas l’argent des banques, et pourtant elles l’ont confisqué et ont interdit aux propriétaires de s’en servir.

Vous voyez le problème de confier vos vies à un système qui peut trahir la confiance de millions de gens en un clic.

L’argent n’est pas la seule chose que l’on puisse mettre « à l’abri » ailleurs. On peut aussi bêtement faire confiance à une des plus grandes marques du monde pour héberger ses données. Des fois ça se passe aussi mal qu’avec des banques.

Voici quelques conseils utiles pour votre sécurité.

Rien n’est fiable.

Avoir vos données sur une clé usb n’est pas une bonne idée.

Les clés sont petites, elles se perdent facilement.
Elles s’oublient quelque part. Elles se volent.
Elles tombent en panne d’un coup.
Des ordinateurs les effacent sans prévenir, si si, ça arrive. J’ai eu un ordinateur HP sous windows vista qui formatait systématiquement et immédiatement mes dvd de sauvegarde au moment où je les insérais, sans remède possible, pourtant j’ai tout essayé et je suis très bon en informatique. Certains systèmes, certains ordinateurs ont des défauts qui les rendent imprévisibles ou inutilisables professionnellement.
(… comme la pire erreur est de ne rien retenir d’une erreur, il faut en tenir compte pour ne plus jamais acheter les marques à problèmes. Et vu qu’en plus c’est un des ordinateurs portables dont le vice de fabrication des cartes graphiques NVidia GeForce 8600M GS a été frauduleusement dissimulé par HP, je profite de l’occasion pour leur faire une publicité bien méritée, et toc).

Mais une simple rayure, on un coup de chaleur derrière une vitre au soleil peuvent définitivement détruire vos données.

… donc, une sauvegarde sur un dvd non plus, n’est pas une bonne idée.

D’une manière générale, avoir vos données sur un petit support (clé usb, carte mémoire, cd, dvd, disque dur externe), n’est pas sûr.

J’ai cassé un disque dur en le faisant tomber sur une table d’une hauteur de moins de 20 centimètres. Les disques durs sont extrêmement fragiles.
Et les prises usb peuvent finir par avoir du jeu et se dessouder à force de servir.

Si vous n’avez qu’un exemplaire, sur un petit support, en cas de problème vous perdez tout.

 

Epave d'ordinateur rouillé, brulé, cassé, éventré

Mais sans être nomade, si vous n’avez qu’un seul exemplaire, sur votre ordinateur à la maison ou au bureau, vous pouvez tout perdre instantanément en cas de vol, incendie, inondation, panne de disque dur, virus méchant avec un antivirus périmé, piratage, bug informatique, éruption solaire anormalement puissante, simple coup de foudre,…

Quelque soit le support, le problème est toujours le même :

Ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Toujours avoir une sauvegarde, sur un autre support. Et surtout pas dans la même pièce, ou dans le même sac.

 

Pour contourner tous les cas possibles liés aux supports matériels, vous pouvez utiliser le « cloud ».
C’est le mot à la mode pour parler d’un dossier hébergé quelque part sur internet, protégé par un mot de passe.

Avec n’importe quel ordinateur ou un smartphone, vous avez accès à vos données, partout, tout le temps.
Même si vous êtes à l’étranger et qu’on vous a volé votre sac, avec votre clé usb, votre portefeuille,… vous avez encore accès à une copie scannée de votre carte d’identité, de votre permis de conduire, de vos contrats d’assurance, etc… tout ce que vous avez stocké dans les dossiers.

logo WWW dans des mains ouvertes

Il y a en plus un avantage très intéressant par rapports aux sauvegardes sur différents supports : tout ce qui est enregistré dans le dossier est toujours à jour, quelque soit l’appareil utilisé pour consulter les données.

Par contre, il ne faut surtout pas oublier la règle précédente : NE JAMAIS, JAMAIS, JAMAIS, METTRE TOUS SES OEUFS DANS LE MEME PANIER.

Considérez dès le départ qu’un dossier virtuel, dans le cloud, est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.
Comme une clé, vous pouvez perdre ce qui est dedans.

Imaginez que du jour au lendemain, sans aucune des raisons précédentes, vos données soient d’un coup inaccessibles.
Pas parce qu’il y a eu un piratage, mais par exemple juste parce que le fournisseur de service met simplement à jour son logiciel, et casse tout.

Si si, c’est possible.

C’est justement pourquoi je me décide enfin à rédiger un dossier sur la sécurisation des données.

Tenez, regardez cette copie d’écran, faite ce soir :

 

Blocage imédiat, sans prévenir du compte hotmail skydrive msnMSN est devenu SKYPE récemment. Il a fallu mettre à jour les programmes… et ça s’est mal passé.

Sur deux ordinateurs et un smartphone qui utilisaient le même mot de passe, après la mise à jour obligatoire, un n’avait plus accès au dossier de partage SKYDRIVE, inclus dans le compte HOTMAIL.

… et d’un coup, plus aucun n’a eu accès à mon dossier partagé entre tous mes ordinateurs.

 

Considérez qu’un stockage en ligne est aussi peu fiable qu’une clé usb et tout se passera bien.

 

Dans mon cas, je ne perds rien, puisque le dossier Skydrive hébergé chez microsoft est une COPIE du dossier qui est sur mes disques durs. Heureusement pas la seule version existante, qui peut devenir inaccessible pour un problème de connexion internet ou de mot de passe.

Par contre, je viens immédiatement de désinstaller skydrive et skype.
Une entreprise qui se plante à ce point, je ne peux pas lui faire confiance professionnellement. Donc, l’adresse email ne sera jamais débloquée, le compte plus jamais utilisé, je m’en fous.
Il me faut un prestataire de service sur lequel je puisse compter.

Et justement, les sociétés qui offrent des espaces de stockage en ligne ne manquent pas : dropbox, sugarsynch, ubuntu one,…

 

Considérez qu’un hébergeur n’est pas plus sûr qu’une simple clé usb.
Donc, ce n’est qu’une copie de sécurité.

Personnellement, j’ai donc, 2 ordinateurs qui ont pratiquement les mêmes données, des sauvegardes sur disque dur usb facilement mises à jour grâce à un logiciel de synchronisation comme groobax, et quelques comptes de dossiers partagés en ligne.

La perte d’un ou deux support ou compte ne posera aucun problème.

 

Trousse à outil de sécurité en ligne, chez un hébergeur de service indépendant de votre matériel

En cas de travail en équipe, avoir un dossier partagé synchronisé et à jour pour tout le monde peut à priori sembler une excellente idée.
A priori.

Dans la pratique, c’est une catastrophe.

Ce qui est parfaitement sécurisé chez vous, peut ne pas du tout l’être sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, infesté de virus, programmes espions, malwares en tous genres.

Vous n’êtes pas à l’abri non plus des erreurs de manipulation, des effacement accidentels, ou volontaires.
Quelqu’un peut effacer définitivement VOS fichiers parce qu’il ne comprend pas leur intérêt et veut libérer de la place dans le dossier partagé, sans vous en avoir parlé avant.

Le compte commun peut être piraté.

Un bug chez l’hébergeur peut vous faire perdre des documents…

Vos fichiers, vos documents, votre travail, vos données, ne doivent pas être partagés avec une possibilité de modification ou de destruction par d’autres.

L’original ou la seule copie ne doit JAMAIS être dans le dossier en ligne (ni sur un support amovible, clé usb, dvd, disque dur externe…)

Vous devez toujours avoir un autre exemplaire sur un disque dur (ou un dvd, une clé usb…).

Que quelqu’un ait le mot de passe de votre dossier partagé en ligne est une mauvaise idée.
Mais si vous le faites, utilisez ces deux précautions :
– Chacun crée son propre sous-dossier à son nom,
– Et dans votre dossier ne mettez pas les originaux, mais une copie. (Ou si vous travaillez bêtement directement dans ce dossiers, faites souvent une copie de sauvegarde).

 

Le stockage en ligne est très pratique, mais aussi peu fiable que les supports physiques.

Le moyen le plus sûr de ne rien perdre est de faire souvent une copie sur les trois systèmes :
– Sur votre disque dur,
– Sur un support externe, pas conservé dans la même pièce ni le même sac,
– Et dans un dossier dans le « cloud ».

En cumulant les précautions, en diversifiant pour ne pas tout mettre dans le même panier, vous ne devriez rien perdre, ou quasiment rien, quoi qu’il puisse arriver.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Protéger ses données informatique d’une IEM

En cas d’impulsion électromagnétique, l’air devient conducteur et se charge d’un courant qui détruit les composants électriques en une fraction de seconde, sur des distances pouvant couvrir un continent.

Donc l’idée la plus simple pour protéger ses appareils de stockage : disques durs externes, clés usb, est de les entreposer dans une boite totalement hermétique.

 

En temps normal, en dehors du cas extrême d’une impulsion, une cage de Faraday est la meilleure chose pour isoler des champs magnétiques. C’est simplement une boite en métal, ou juste un cadre, un grillage, de la taille de ce qu’on veut protéger, relié à la terre.

Plus d’infos là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cage_de_Faraday

Une bonne couche de matériaux isolant à l’intérieur de la boite serait très judicieux.

Donc en fait, protéger ses appareils indispensables peut coûter extrêmement peu :

Une boite en métal un peu plus grande que ce qu’on veut protéger,
De quoi faire un joint étanche,
Une épaisseur de matériau isolant,
Une vieille prise électrique sur lequel on ne branchera que la terre.

Si je voulais protéger un ordinateur portable, j’achèterais une cantine en métal, sur laquelle j’ajouterais un large joint de caoutchouc autours du couvercle.
Et je mettrais l’ordinateur dedans systématiquement avant de dormir, au lieu de le laisser trainer n’importe où.

En ce moment je n’utilise plus de portable, juste des ordinateurs de bureau et un iphone, et j’ai rapidement eu une mauvaise surprise : une coupure totale d’électricité de tout le quartier pendant plus de 4 heures.
On ne peut pas travailler avec des ordinateurs de bureau quand il y a une panne de courant.

Heureusement que ça n’a duré que 4 heures.

J’ai compris la leçon. Malgré tout le mal que je pense des portables (*) il m’en faut un, ne serait-ce qu’en dépannage.

(*) Les portables sont épouvantablement fragiles. Leur espérance de vie est très courte. C’est cher à remplacer, à réparer. Il faut commander des pièces faites sur mesure pour chaque modèle. Autant dire qu’en cas d’IEM à l’échelle du pays, on peut les jeter directement.

Alors qu’en théorie, les PC de bureaux eux, ne craignent même pas la fin du monde par impulsion électromagnétique parce qu’ils sont en théorie protégés par le boitier en métal qui joue le rôle de cage de Faraday, relié à la terre, en théorie.
mouais.

Puis sans fin du monde, la foudre en fait griller des milliers souvent,

MAIS presque tous se réparent en quelques minutes. Presque n’importe quelle pièce va dans n’importe quel autre ordinateurs du même age. On peut les remettre en route immédiatement sans dépenser un sous en mélangeant deux épaves.
Les pièces ne manqueront jamais.

En ce moment j’essaie de ne rien dépenser, pour voir comment ça se passe lorsqu’on manque de ressources. Je cherche des solutions qui ne coûtent rien, ou quasiment.
Mais, quand c’est professionnel, il ne faut surtout pas dépendre d’un seul ordinateur qui peut tomber en panne, être volé, brûler dans un incendie, être détruit par une inondation,…
Il y a des économies qu’on ne peut pas faire sur ses outils de travail.

 

… bon, donc, mes besoins étaient de protéger mes données.

C’est une grande quantité de très petits fichiers toutes les semaines. Des dizaines d’heures de rédaction, de recherches et de notes, à ne pas perdre. Puis tous mes mots de passe, les documents administratifs dont j’ai fait une sauvegarde, etc…
Donc en fonction de mes besoins personnels, un simple disque dur USB est très largement suffisant.

Il trainait dans un placard plusieurs vieilles boites en métal (biscuits, thé, chocolats,…) pour le cas où « un jour ça pourrait servir », bin tiens, justement !…

Une m’a intéressé immédiatement : un petite boite à café.
La taille idéale pour deux disques durs, même trois, mais surtout, il y a un joint hermétique déjà tout prêt, pour garder l’arôme du café.
Parfait !

Les disques durs n’ont pas tous un revêtement en plastique. Certains sont en métal, donc conducteurs. Il me faut donc mettre un revêtement isolant dans la boite.
Des morceaux de cartons ondulés aurait largement fait l’affaire, mais il me restait dans le garage quelques petites chutes de matelas en mousse d’un bricolage précédent.

Ca rajoute une très bonne protection antichoc. Les disques durs sont extrêmement fragiles. J’en ai cassé un qui est tombé de moins de 20 centimètres de hauteur.

Boite étanche et garnie de mousse, résistante aux impulsions électromagnétiques et aux petits chocs

Donc, quelques minutes pour rassembler tout, quelques traits de feutre, des coups de ciseaux, des petits bouts de scotch double face, et c’est déjà prêt.

Je n’ai pas besoin de relier la boite à la prise de terre car je vis au rez de chaussée, sans cave. Mon sol n’est ni du plancher ni de la moquette isolante mais du carrelage. Je peux laisser la boite simplement posée au sol sous le bureau. Ce qui en plus m’évite les risques de chutes.

Tout est de la récup gratuite sauf les petits bouts de scotch double face, mais ça ne doit représenter que quelques centimes. Je m’en sors très bien.
Je suis super content de moi.

 

Bon…

Je sais.

Les plus paranos vont me dire : « Mais en cas d’impulsion électromagnétique il n’y aura plus aucun ordinateur qui fonctionne, plus de réseau de communications, plus d’internet. Tu ne pourras plus travailler de toute façon ! »

C’est vrai.

Mais ça ne durera pas éternellement.

Quand internet refonctionnera, moi je n’aurais pas perdu une seule donnée.

Et toi ?

tu la mets où ta sauvegarde de données auxquelles tu tiens ?

mais déjà, est-ce qu’au moins tu as une sauvegarde ?

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr