Tag Archive for démotivation

Citations sur le vol « légal » des impôts

« Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n’y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent.  »
Achille Tournier

 

« Si l’impôt, payé sous la contrainte, est impossible à distinguer du vol, il s’ensuit que l’État, qui subsiste par l’impôt, est une vaste organisation criminelle, bien plus considérable et efficace que n’importe quelle mafia « privée » ne le fut jamais. »
Murray Rothbard

 

« Il ne fait pas doute qu’un impôt exorbitant, équivalant par exemple, en temps de paix comme en temps de guerre, à la moitié ou même au cinquième de la richesse de la nation, justifierait, comme tout abus caractérisé de pouvoir, la résistance du peuple. »
Adam Smith, (Leçons de jurisprudence)

 

« Verser de l’argent ès mains d’un percepteur ressemble terriblement à l’opération niaise qui consiste en le jet d’une pareille somme dans un abîme probablement sans fond. »
Alphonse Allais

 

« Ainsi, le peuple n’est pas misérable seulement parce qu’il paie au-delà de ses moyens, mais il est misérable encore par l’usage que l’on fait de ce qu’il paie. »
Benjamin Constant

 

« L’impôt est un vol, purement et simplement, même si ce vol est commis à un niveau colossal, auquel les criminels ordinaires n’oseraient prétendre. »
Murray Rothbard

 

« Le fait est que, tel un voleur de grand chemin, le gouvernement vous dit : la bourse ou la vie ! Il est vrai qu’il ne vous attaque pas dans un lieu désert, au bord de la route, vous braquant un pistolet sur la tête pour vous vider les poches. Mais le vol n’en est pas moins un vol, et il n’en est que plus lâche et honteux. »
Lysander Spooner

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. (…) L’impôt fondé sur le principe de la justice sociale et de la réduction des inégalités donne lieu aux spoliations les plus injustes. »
Philippe Nemo

 

« Si en France on établit l’impôt sur le revenu, on commencera avec un taux progressif fort supportable, et puis, chaque année, à l’occasion du budget, on l’augmentera. »
Vilfredo Pareto

 

« Il est doux de prendre sa part d’un impôt qu’on ne paie pas. »
Vilfredo Pareto

 

« Un contribuable, c’est quelqu’un qui travaille pour l’État, mais qui n’a jamais eu besoin de passer un concours. »
Ronald Reagan

 

« L’évasion fiscale préserve la liberté des citoyens en asphyxiant le budget de l’État. Ceux qui la pratiquent n’en profitent pas seulement eux-mêmes, ils rendent service à toute la collectivité en freinant la prolifération des bureaucraties. »
Christian Michel

 

« Tout cela n’a qu’un but: détourner l’argent des poches des citoyens (sujets), vers leurs élus (maîtres). L’État s’accapare de larges parts des ressources des citoyens, les laissant souvent dans une misère qui forcément fait d’eux une clientèle toute trouvée. »
Hervé Duray (L’état est une secte)

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »
Michel Audiard

 

« Mon percepteur des contributions m’abandonne généreusement une partie de ce que je gagne. »
Hergé

 

« Quand je donne quatre coups de pédales, il y en trois pour l’État et un pour moi. »
Bernard Hinault (champion de France de cyclisme)

 

« La fiscalité, c’est le vol et le brigandage par lesquels une partie de la population, à savoir la classe dirigeante, s’enrichit au détriment du reste de la population, à savoir les gouvernés. »
Hans-Hermann Hoppe

 

« Qui paye ses impôts vole sa famille. »
Anonyme

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. »
Philippe Nemo

 

« Le droit public vous permet, si vous êtes un agent de l’État, de faire des choses que le droit privé ne vous permet jamais de faire. Si je vole l’argent de votre portefeuille, je serai puni en tant que citoyen privé. Si je fais toutefois cela en tant qu’agent du fisc, ce n’est pas considéré comme un crime, même si du point de vue de la personne qui subit le vol il n’y a absolument aucune différence. Le droit public permet de voler. »
Hans-Hermann Hoppe

Totale démotivation fiscale

Les chiffres du chômage viennent de tomber et comme toujours ils sont très très très mauvais.
On attend toujours l’inversion de la courbe, promise par votre président…

Franchement, soyez lucides, dans le meilleur des cas, ça ne sera pas avant plusieures années, le temps de reconstruire des entreprises en France.
(En réalité, le plus probable est qu’il n’y aura plus rien que de l’aggravation continuelle, certains mois un peu moins pires que d’autres).

Les investissements étrangers ont diminués de 80% rien que l’année dernière. Le monde entier sait clairement que la France est devenue un des pires enfers fiscaux.
… et pour ceux qui croient que 20% d’investisseurs c’est bien, en fait, c’est des gens qui rachètent nos entreprises en faillite, nos usines, nos outils, les biens immobiliers… pour une bouchée de pain.
Toutes ces entreprises détruites, toutes ces familles qui souffrent, engraissent les requins étrangers, qui profitent du naufrage, c’est tout.
Ils n’investissent pas pour relancer l’économie.

Personne d’intelligent n’a envie de s’investir pour gagner moins que des miettes.
Créer une activité, faire des montagnes de paperasse, s’endetter, bosser jours et nuits, ne plus avoir de vie… pour que les politicards puissent gaspiller sans compter.

En vérité, l’argent coule à flot en France.
Quasiment tout ce qui circule (légalement, de façon déclarée) retourne immédiatement presque totalement dans les poches percées de l’état.

Une petite image a parfois plus d’impact que de longs discours, alors voilà :

Le poids réel de toutes les cotisations sur le salaire des françaisUne travailleur(e) français(e) ne verra jamais la couleur de plus de la moitié de son salaire.
Toutes les minuscules lignes en plus sur les fiches de paie, pour la redistribution solidaire obligatoire, c’est environ 60% du salaire « gagné ».
… qui sert à payer des gens comme valls (plus de 600 000 euros par an) pour que vous n’ayez pas de retraite, pour que vous cotisiez sans contrepartie, juste des sermons sur plus d’austérité obligatoire (parce que les politiciens n’ont pas les couilles de faire des réformes, de se comporter en chefs, qu’ils ne sont plus que des petits bureaucrates qui pourrissent la vie de tous les gens pour plaire à des non-élus de Bruxelles).

 

Ensuite, l’année suivante, grâce aux 40% que l’état vous a généreusement laissés sur votre propre salaire, vous payez en moyenne 15% d’impôts sur le revenu.
Plein de cons s’endettent maintenant en crédits pour payer leurs impôts parce qu’ils n’osent pas être parmi les premiers à dire stop.

Faut pas oublier que d’un point de vue pénal, les impôts sont tous légaux, même à ce niveau de confiscation, et inciter à ne plus payer est punis extrêmement lourdement.
Moi d’ailleurs, j’arrête pas de vous le dire. Les impôts c’est bien, c’est légal, c’est cool. Payez-en plein.
Merci.

 

Bon, ensuite, donc, sur la petite part qui reste sur ce qui a été gagné au fruit de la sueur et pas encore volé pour engraisser les roms et des millions d’envahisseurs, on paie différents taux de TVA sur un peu tout. Tout ce qu’on achète, qu’on loue, qu’on assure, qu’on répare, qu’on embellit, qu’on consomme, qu’on offre comme des cons lors des fêtes commerciales…
Pof !, encore 20% grosso modo.

L’essence c’est 86% de taxes. Le prix du tabac vendu légalement en France de façon déclarée, c’est quasiment que des taxes aussi.

Bon, donc, on en est déjà à… 60% + 15% +20%,

95% ? ! ?

Merde alors ?

On est tous très largement au-dessus des taxes à 75% en réalité ?

Quand Depardieu à quitté la France en disant qu’il payait 85% d’impôts malgré sa fortune lui permettant d’avoir des comptables pour une optimisation fiscale, il n’exagérait pas du tout.

On comprend mieux pourquoi les gens ont impérativement besoin des aides au logement, qu’ils n’ont plus les moyens de se soigner malgré les 60% déjà pillés sur leurs salaires pour payer la sécu, tout ça…
Le poids de l’état est tellement délirant que c’est absolument indispensable.

Et donc, sur les grosso modo 5% qui restent dans les poches des travailleurs, il faut payer les loyers, la taxe d’habitation, les impôts déguisés comme les enlèvements d’ordures, les assurances pour les véhicules, la mutuelle et le supplément non pris en charge sur les soins et les médicaments des français de souche, mais gratuits pour ceux qui violent notre territoire et nos lois.

Et il faut aussi un peu manger, pisser, tirer la chasse de temps en temps, se laver, acheter des vêtements, des chaussures, des outils, les fournitures scolaires des gosses, tout ça…
Sur les 5% qui restent dans les poches des français qui ne quittent pas le pays pour avoir un avenir vivable ailleurs, le gouvernement attend de vous de créer les emplois qu’il détruit par milliers, et que vous investissiez massivement pour sauver le pays pendant qu’il vous poignarde dans le dos.

Bien.

 

Pour moi c’est tout vu.

Je vous laisse jouer aux esclaves et faire des crédits pour payer le logement des roms et les soins gratuits des africains galeux.

En plus je peux. Il paraît que les millions d’envahisseurs sur notre sol financent notre protection sociale.
C’est tous les journaux qui l’affirment. Et aussi les bien-pensants de la politique qui nous créent tant de bonheur, de sécurité et de justice sociale.
Le peu qu’ils gagnent, ils ne l’envoient pas dans des bleds du plouckistan d’afrique ou du kosovo, là où 100 euros font vivre royalement une famille pendant trois mois.
Non non, c’est à nous que le travail de millions d’envahisseurs profite et nous enrichit. Officiellement.

Mais vous, ne faites pas comme moi, hein.
Travaillez pour des miettes, vous.
Merci.

Payez les impôts tous légaux, sans faire grève, et encore moins frauder. Sinon l’état ne va plus du tout avoir d’argent si beaucoup plus de 10 millions de français n’ont plus de travail, ou n’ont carrément plus envie de travailler pour gagner moins que les inactifs, ou d’être obligés de faire des crédits pour payer les taxes pour ne pas se faire saisir…

Allez zou, maintenant éteignez votre ordinateur et allez créer plein d’entreprises pour faire rentrer des sous pour que votre président soit content.
Il en a peut être besoin pour créer encore des usines au maroc, en algérie, en tunisie, ou pour envoyer des soldats protéger les islamistes syriens, ou envoyer 60 camions de CRS pour fermer un petit théâtre…

C’est qu’il en faut de l’argent pour toutes ces choses qui nous sont si utiles…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr