Tag Archive for cours

Dans les années qui viennent environ un humain sur trois va mourir

J’ai eu un déclic hier soir. J’ai enfin compris le dernier élément qui manquait pour expliquer presque tout ce qui va mal dans le monde aujourd’hui.
Ca explique presque toutes les théories du complot a priori les plus farfelues, comme l’extermination humaine, la stérilisation, les vaccins de la mort, tout ça…

J’ai compris quand aux informations les journalistes étaient tout contents de voir que l’espèce humaine donne maintenant naissance à énormément de jumeaux. Du jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Une grossesse sur quarante.

En fait c’est triste.

C’est horrible.

Les grossesses multiples sont dues aux inséminations artificielles et à la procréation médicalement assistée.
En fait, un couple sur trois partout sur la planète est maintenant stérile.

Un enfant sur trois est allergique à un aliment naturel qui pousse dans la terre.

Beaucoup naissent autistes.

Les cancers et leucémies sont devenus la première cause de mortalité et touchent même des bébés.

L’humanité est sur le déclin.

J’ai enfin eu le déclic hier et vraiment ça explique tout.

Des décennies d’agriculture intensive ont complètement tué les sols agricoles. Ils sont tellement morts que pour continuer à avoir un petit peu de production, de très mauvaise qualité, les agriculteurs sont obligés d’arroser des dizaines de fois avec des produits chimiques. Ces produits qui se stockent dans les corps en rendent malade, stérile, autiste, difforme, mutant… toujours plus d’une génération à l’autre.

.

.

.

.
L’agriculture intensive qui devait apporter l’abondance a totalement échoué. Jamais il n’y a eu autant de milliards d’humains souffrants de la faim.
.

.

.

Tout ça est à remettre dans le contexte actuel. Les agriculteurs intensifs, ruinés par le coût des produits et l’absence de rentabilité, abandonnent très massivement le métier.

Il ne reste plus que quelques poignées d’agriculteurs sachant encore faire pousser de la vraie nourriture.

A cela on rajoute l’effondrement économique en cours dans déjà de très nombreux pays du monde, qui s’amplifie toutes les semaines. Les importations et exportations sont en train de chuter presque dans le monde entier.
Depuis trois ans sans s’arrêter la violence du changement climatique détruit les cultures partout dans le monde.
Les cours flambent, les monnaies perdent de la valeur. Il n’est plus intéressant d’importer, tout devient trop cher.
Surtout que le problème de fond n’est pas réglé par la baisse des coûts des matières premières : le chômage et la pauvreté empirent constamment. Même si un produit est moins cher, pour quelqu’un qui n’a plus d’argent il devient inaccessible.

Et à tout ça on rajoute la perte de confiance mondiale dans les producteurs d’engrais et pesticides chimiques. Monsanto a pris une claque phénoménale en 2015. Les pertes financières sont gigantesques. La multinationale a commencé à virer des dizaines de milliers d’employés.

… donc, en plus, les produits qui sont devenus indispensables sur beaucoup de terres vont bientôt manquer.
Les terres agricoles mortes ne produiront plus avant dix, vingt ou trente ans.

Déjà que 2 milliards d’humains souffrent de la faim, l’aggravation de la pénurie et l’augmentation des coûts vont achever presque ces deux milliards. Il n’y a pas de raisons que ça s’arrête en chemin.

Je crois qu’un humain sur trois va mourir dans les années qui viennent. Deux milliards de moins en dix ou quinze ans, ça me semble réaliste, vu qu’en plus des pénuries la pollution est partout.

Certains pays s’en sortiront beaucoup mieux que d’autres.

Le nôtre est remarquablement bien situé géographiquement. Pour les plantes et la vie en général c’était le paradis sur terre jusqu’à il y a peu. Maintenant le changement climatique extrême fait des dégâts ici aussi.
Les cultures meurent très massivement d’inondations jamais vues qui font pourrir les plantes, ou d’une humidité de plusieurs mois qui donne des maladies, de longues sécheresses avec interdiction d’arroser les plantes, de vents dépassants plusieurs fois par an 100 km/h qui cassent les branches et arrachent les arbres, de grêlons gros comme le poing…

Ici aussi, ça devient dur de faire sortir de la nourriture de terre même avec les méthodes les plus naturelles, raisonnées.
Surtout que le temps change totalement d’une année sur l’autre. Impossible de prévoir un minimum pour adapter les plantes à une tendance générale, pour l’humidité ou la sécheresse par exemple.
Il faut planter beaucoup de variétés, en perdant beaucoup tous les ans.

On dirait qu’avec ce qui vient tous les choix que j’ai fait jusqu’à présent vont se révéler bons :
– apprendre à faire pousser le plus d’espèces possibles de légumes, fruits, médicaments naturels et diverses plantes utiles,
– apprendre à dépolluer le corps de toutes les substances chimiques qui rendent les gens malades,
– vouloir entreprendre précisément maintenant que l’économie s’effondre totalement, en partageant gratuitement les idées, sans brevets ni copyrights.
– se préparer à défendre soi-même sa famille et les choses qui seront nécessaires à sa survie…

Soit je suis un visionnaire qui capte les choses des années avant qu’elles ne deviennent visibles pour tout le monde, soit il y a vraiment quelque chose de supérieur qui me guide.

Pour le moment je ne suis pas convaincu que la dépopulation était voulue dès le départ.
Je crois que certains ont voulu se remplir les poches en vendant dans le monde entier des quantités colossales de produits dont les risques à long termes n’étaient pas encore connus.
Maintenant que la planète meurt et ne peut plus nourrir tout le monde, les mêmes produits (et les autres méthodes des théories du complot) permettent de régler le problème qu’ils ont créé. Les victimes ne se plaindront pas longtemps, puisqu’elles vont massivement mourir de faim, de maladies dégénératives, de stérilité…

Ceux qui ont causé tous les problèmes et qui possèdent les médias, corrompent les dirigeants politiques, n’ont qu’à continuer à garder le silence ou à désinformer pour empêcher les foules de comprendre ce qui a causé tout ça.

Hoooo ! il y a de plus en plus de bébés jumeaux, comme c’est mignoooonnnn !!!

 

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Bientôt la famine pour tous…

L’effondrement complet du système mondialiste et financier s’accélère.
La chute vertigineuse du prix du pétrole a des conséquences que vous ne soupçonniez pas pour des centaines de millions de personnes de culture occidentale.
La famine en Afrique, on est habitué à voir les photos, ou même à voir des clips de groupes de chanteurs qui pleurnichent pour lever des fonds. Ca fait partie du paysage du bizness audiovisuel.
Par contre vous ne savez peut être pas qu’après presque 6 ans de crise profonde en Grèce, même ceux qui faisaient partie de la classe aisée souffrent de la faim depuis déjà plus de deux ans.
Quand il n’y a plus d’argent, quand un travail d’esclave 16 heures par jour 6 jours sur 7 rapporte 450 euros, est-ce que vous croyez que les grecs (et nous bientôt) peuvent acheter quelques grammes de bons fruits et légumes frais ?

Tenez, un exemple dramatique sur le site de Charles Sannat :

« Préparez-vous à payer un chou-fleur 8 euros… ! » L’édito de Charles SANNAT

Nous n’exportons pas de pétrole mais toutes nos industries et entreprises sont sinistrées. Les faillites s’accélèrent. Les agriculteurs sont financièrement moribonds et la météo hors normes va les achever dans l’année.

 

… oups, j’oubliais : une région sur deux n’a plus les moyens de payer les aides sociales en France.

Vous croyez que vous allez pouvoir acheter des chou-fleurs à 7 euros ?

Bon, heureusement que vous êtes sur mon blog et que je creuse la question depuis déjà un gros paquet d’années.
Vous voyez dans la colonne de navigation, là ==>
la rubrique « Potager d’autosuffisance », un condensé qui va droit à l’essentiel sur tout ce que j’ai longuement appris. Ce qui marche bien, ce qui ne marche pas…

Je rajoute qu’il faut être presque en bonne santé pour pouvoir s’occuper correctement d’un potager, même un tout petit.
Si comme moi il vous arrive d’être cloué au lit trois semaines, les plantes meurent de soif, ce qui fout en l’air des mois de pousse. Il vaut mieux vous entourer un peu, soit de votre famille, soit de voisins.

Quand tout le système financier qui agonise ne pourra plus être sauvé, en ayant un potager, vous aurez un peu de nourriture. Même si les cours flambent ou que les banques en faillite sont bloquées plusieurs semaines, comme ça s’est déjà vu en Grèce.

Ce qui sort de terre n’a pas de compteur de machine.
C’est la possibilité d’avoir sans trace comptable du cash ou de quoi troquer. Un blocage de compte n’est pas la fin de tout.
Partout dans le monde, quelque soit la nature de la crise (guerre, famine, sécheresse, effondrement financier…) parmi ceux qui s’en sortent le mieux il y a toujours ceux qui savent faire pousser de la nourriture.

Franchement, c’est très facile.

Regardez-là, pour une promenade au bord des routes, où je prélève 4 petites boutures sur les plus beaux arbres que je rencontre, là je me retrouve pour moins de deux heures de travail tout cumulé, avec encore plus de 140 nouvelles boutures de figuiers, amandiers, oliviers…

Bouturage massif

Tout gratuit.

Les rares chou-fleurs qui ont survécu à la sèchéresse de l’année dernière ne sont pas appétissants, mais ils restent en terre pour récupérer des graines, de plantes qui ont survécu à deux canicules dans un été. Ca va être des graines particulièrement coriaces.

Sinon, j’ai aussi déjà semé il y a une semaine les graines achetées en jardinerie pour presque rien, pour faire des chou-fleurs presque gratuits pour la fin de l’année, le printemps suivant.
J’ai aussi commencé à semer en intérieur déjà trois variétés de tomates, des piments, des fleurs qui attirent les pollinisateurs, des plantes aromatiques et médicinales…

Vous avez vu le prix délirant de la coriandre fraiche vendu au rayon froid sous sachet des supermarchés ?
Ici au coin de ma rue c’est 1,45 les 4 brins minuscules.

L’étiquette indique 4 additifs inconnus commençant par E puis un chiffre. Quand je vois ces inscriptions malhonnêtes le plus souvent je repose le produit et je passe mon chemin.

Les fruits et légumes « frais » enduits de conservateurs ou arrosées de radiations nucléaires pour tuer les germes sont en plus une catastrophe pour l’environnement. Rien que le rinçage c’est des litres d’eau potable gaspillée, empoisonnée au chlore, en plus de tous les pesticides arrosés pendant la pousse.

En ce moment (même si je prends énormément de retard à cause de ma mauvaise santé) je finis un projet pour installer des distributeurs automatiques de bio et malbouffe juste à côté de chez moi, à quelques dizaines de mètres de la superette qui vend de la coriandre en sachet à 1,45 euros les 4 brins.

A votre avis, quand l’effondrement va être totalement installé ici aussi comme en Grèce, est-ce que quand je vendrais des magnifiques tomates du jardin (pas seulement le mien mais aussi ceux des voisins que j’aime), jamais traitées aux produits chimiques, à quelques dizaines de centimes, quand les magasins vendront des putains de chou-fleurs traités à 8 euros,
est-ce que je vais vendre, encaisser, faire travailler les miens et mes proches, quand tout sera sinistré ?

En plus avec un distributeur les clients payent en cash avant de retirer la marchandise, 24h/24 sans contrainte d’ouverture.
Quand les banques vont nous faire le coup de bloquer « légalement » les comptes ici aussi, j’aurai du cash.

Quand j’aurai enfin lancé mes premières machines je vous ferai un article qui va droit à l’essentiel sur ce qu’il faut savoir. Ca doit faire déjà presque 5 ans que je creuse le sujet, je commence à savoir des choses étonnantes auxquelles vous ne penseriez pas avant d’avoir rencontré les problèmes.
Ca sera pour un prochain article, il faudra revenir.
Il y a déjà deux articles sur le site qui parlent des distributeurs automatiques, si vous voulez commencer à vous mettre dans le bain.
Vu comme tout à empiré dans tous les domaines, ces machines sont redevenues un bon plan.

Allez hop, je vais semer deux autres variétés de tomates et des oignons.
Je déteste les oignons mais mes parents les adorent.
Je préfère qu’ils en mangent qui n’ont jamais été arrosés de 50 produits chimiques différents…

Et vous, vous plantez quelque chose cette année ?

Vous devriez…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Les chemtrails servent à multiplier les prix

J’ai enfin eu le déclic hier, en arrosant mes plantes plus tôt que prévu, la terre à la surface des pots étant déjà sèche.

La température s’est subitement élevée il y a une grosse semaine. D’un petit feu de cheminée encore tous les soirs, subitement le petit stock de bois rentré pour le feu n’a plus été utilisé.
Ce matin, je grelote. C’est le froid qui m’a tiré du lit.
Le ciel est encore rempli de nuages d’aspect artificiel.

Quand la température et l’humidité ne correspondent pas à la norme de la saison, cela a des conséquences sur les végétaux, puis sur tous les êtres vivants qui en dépendent (humains, bétail,…).

Quand il fait tellement chaud que presque tout le maïs américain cuit sur pied en créant une pénurie mondiale, les cours sont multipliés par 4.

Quand il fait tellement humide que le grain et les fruits pourrissent sur les plantes, en diminuant de 90% les récoltes, les prix flambent.

Quand la floraison se fait deux mois trop tôt et que subitement il gèle, entrainant presque 100% de perte de production, les stocks existants voient leurs prix multipliés.

Ceux qui arrosent le ciel de milliers de tonnes de produits chimiques modifiant le climat le font pour accumuler des fortunes, des milliers de milliards.
Ils savent largement avant tout le monde quels cours vont subir une énorme hausse.

Les végétaux ce n’est pas seulement de la nourriture et des boissons. C’est aussi des médicaments, des matériaux de production de ce qui nous entoure (coton…), des matériaux de construction, de l’énergie (bois, charbon, agro-carburants…), etc…

C’est même la possibilité de déplacer par millions des populations pauvres à cause de terrifiantes famines, qui organisent la guerre, les trafics, la création d’armées de mercenaires profiteurs, la vente massive d’armes, le bizness très juteux de l’humanitaire, l’esclavage humain, le trafic d’organes avec des disparitions invisibles cachées par la guerre…

Savoir avant tout le monde où vont être les pénuries et quelles seront les conséquences permet de gagner des milliers de milliards juste en plaçant son argent là où les choses vont bientôt manquer.

Ca peut être aussi très indirect. Regardez par exemple monsanto, qui travaille depuis des années à la création d’abeilles génétiquement modifiées, les seules capables de résister à leurs pesticides qui exterminent très massivement presque une à deux ruches sur trois maintenant presque tous les ans.
L’autorisation européenne de breveter le vivant qui vient d’être « votée » sans demander l’avis des peuples d’europe va créer une situation de monopole de la pollinisation, la plus indispensable des fonctions naturelles.

Les chemtrails sont un complot des très riches pour accumuler toujours plus d’argent, en provocant volontairement la misère et la souffrance pour en profiter financièrement.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr