Tag Archive for consommation

Les prix flambent encore

Vous avez vu le prix des cerises ?
8 à 12 euros le kilo, du délire.

Les producteurs ont récolté 5 fois moins cette année.

C’est justement la conséquence dont je vous parlais au sujet des voiles tissés par les avions dans le ciel, presque tous les jours.

chemtrails au-dessus de chez moiCe n’est pas que pour les cerises, c’est pour tout ce qui pousse, ou plutôt « pour tout ce qui aurait dû pousser sans ces épandages chimiques ».

Ceci dit, c’est cher pour les fadas qui essaient encore de survivre dans les villes pleines d’ondes.
Pour les survivalistes et les néo-ruraux, ce qui ont décidé un retour à la terre,
les cerises sont gratuites.

Saladier de cerises du jardin

Il suffit de tendre la main.
Pas d’embouteillages, pas de file d’attente à la caisse, pas de prix délirants…

 

Cette semaine je vais publier un dossier pour vous montrer plusieurs méthodes pour cloner très rapidement les plus beaux arbres, les plus productifs, à partir d’un petit morceau,
et surtout GRATUITEMENT, sans dépenser un centime en taxe pour que ce gouvernement de cons construise des mosquées ou paie un aller-retour de 19 000 euros en jet privé à manouel valls pour qu’il aille soutenir une équipe étrangère dans un match de foot.
Les mauvaises dépenses et la dette, c’est sa faute, c’est son budget. Qu’il se démerde.

2013-10-05 19.07.05_GFCe petit figuier est une branche qui a donné des racines en une semaine, juste en l’entourant d’un petit sachet en plastique garnis de deux poignées de terreau très humide. Je vous montrerai en détail la méthode.
Quand les racines sont sorties, on peut couper la branche et la planter, comme s’il s’agissait d’un figuier de jardinerie, entre 15 et 50 euros.
5 Minutes de travail, à la portée d’un gosse, pour avoir en un clin d’oeil un arbuste complet, avec tige, feuilles et racines.

Donc repassez dans quelques jours…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

L’économie parallèle accélère la faillite de l’état

L’incompétent qui détruit notre pays, hollande a avoué qu’il avait déjà fait livrer en secret des armes aux assassins musulmans « rebelles ».
A côté de ça, on apprend par exemple que les policiers de la BAC d’Amiens n’avaient pas de voiture cet été pour faire les rondes et ont dû emprunter des vélos.
Ca donne envie de payer plein d’impôts, c’est fantastique. Qu’est-ce que ça motive, woaaaaaaa…

Enfin, de toutes façons, vous êtes obligés, vous n’avez pas le choix, sinon vous serez condamnés à payer d’énormes amendes et pénalités.

La menace de sanction est obligatoire parce que les politiciens n’apportent vraiment pas de contreparties aux efforts des français saignés à blanc par ces traitres. Plutôt que d’encourager les bons comportements en les récompensant, ils étranglent et menacent de plus de coups.

Ils n’ont que les mots croissance et PIB à la bouche. L’argent est leur seule valeur.
Les gens eux, voudraient de la sécurité, un environnement sain, du respect, de la confiance, pouvoir faire de belles choses sans que quelqu’un viennent tout leur détruire.

Si ça ne rapporte pas 60% de charges salariales, puis 20% de TVA, puis 15% d’impôts sur le revenu, vous n’avez pas le droit de rêver. Si les milliers de parasites de la politique n’ont pas leur part du pillage, vous serez sanctionnés. Le problème c’est vous, évidemment. Pas eux, qui sont incapables de se remettre en question et qui se votent uniquement des « lois » qui leur donnent l’impunité et plus de pouvoir de nuire et menacer.

Si plus de 10 millions de français sont dans la précarité à cause des charges sociales complètement délirantes qui font couler 150 entreprises par jour, pour les politiciens, le problème généralisé ne vient évidemment pas des conséquences de leurs vols organisés.

C’est désespérant, ce mur d’incompétence, hein…

Bon, pour une fois je vais vous donner une bonne nouvelle : il est en train de s’écrouler.
Regardez tous les signes.

La soi-disant « croissance » est clairement une dépression masquée par les mauvaises dépenses, comme une météo épouvantable l’hiver dernier qui oblige les familles à puiser dans leurs économies pour ne pas crever de froid.
Ca n’embellit pas la vie, ça ne crée rien. Ca part en fumée et ça coûte cher, en gaspillant dans des sociétés d’énergie privatisées.
Mais les politiciens sont contents, ça fait 20% de TVA et ça camoufle momentanément le trou du PIB.

Les italiens ont déjà franchi le pas de l’immoralité politique totale : les milliards de la drogue, du trafic d’arme, de la prostitution et de la criminalité, sont maintenant intégrés dans le calcul du PIB.
Bruxelles exige que l’on fasse la même chose.
Tout ça pour masquer que le monde étroit des politiques, avec leurs oeillères, est en train de s’effondrer. « La croissance », leur dieu, leur religion, ne marche pas.
Tout montre que la décroissance est de plus en plus prononcée. (Ca s’appelle une récession, mais il ne faut pas le dire, il semblerait que ce soit un mot sale ou tabou).

Les millions de personnes exclues du système de l’emploi pour diverses raisons (charges énormes, absence de diplômes obligatoires, refus de prêts…), font évidemment un peu de chiffre non déclaré.
Ce n’est pas seulement le billet glissé à la babysiter sans payer les 60% de charges sociales supplémentaires en plus de toute la paperasse, les déclarations, les contrats de travail et tout le bordel.
De plus en plus de centaines de milliers de français ne déclarent plus une belle partie de leur revenus.
Personnellement je ne risque pas de blâmer les dizaines de milliers de pauvres entrepreneurs qui ont coulés ces deux dernières années à cause de la concurrence déloyale de l’invasion de main d’oeuvre européenne à prix cassés qui ne paie pas les mêmes charges sociales.

Sur le chantier de la maison neuve qui s’est construite à dix mètres de chez moi, à part le fils du propriétaire, je n’entendais presque jamais parler français.
Ha si, une fois. Une conversation que j’ai écoutée quelques minutes pendant que je bricolais dehors.
Quelqu’un disait à peu près : « on travaille de plus en plus pour ne plus rien gagner. Avant on mettait un peu en banque, on vivait bien, parfois on se payait des vacances, on se faisait plaisir. Maintenant on n’a plus rien. Ce qu’on gagne on n’en profite pas. On n’a que de la fatigue et des factures. On ne met plus rien de côté… »

Ca doit vous sembler familier, non ?
On dirait que les gens ne parlent plus que de ça, partout où je passe. Je n’ai même pas besoin d’orienter la conversation. Ils en parlent tous spontanément.

Bon, donc, des millions de français exclus du marché des contrats de travail non rémunérateurs et sans stabilité, par les quelques politiciens (qui eux gagnent beaucoup) sont sensés être des criminels qu’il faut sévèrement punir quand ils arrivent à se débrouiller pour survivre.
Il y a des lois terribles sur le travail dissimulé.
Il y a des lois terribles sur les redressements d’impôts suite à une rentrée d’argent non déclarée.
Il y a des lois terribles pour vous obliger à acheter neuf, beaucoup plus cher, avec de la TVA et des charges sociales sur les fabricants, les vendeurs, les magasins…

hollande a besoin de votre argent pour aller aider les rebelles djihadistes qui gazent des civils non-rebelles, ne l’oubliez pas. Votre argent n’est pas à vous, il appartient à votre maitre. Il peut en faire tout ce qu’il décide, il est encore soutenu par 10% de la population.
… On peut se demander qui soutient encore ce minable…

C’est probablement ceux qui détournent l’argent public et qui ne veulent pas que leur train de vie diminue.
Et donc, dans ce contexte de bonheur total où la joie immense que l’on ressent tous vaut moins qu’un frémissement de 0,00001 % du saint PIB, une gigantesque quantité de français a compris l’intérêt des transactions directes entre particuliers.
Pas seulement pour du babysiting, des cours particuliers, faire réparer la chasse d’eau, installer un antivirus sur l’ordinateur… pour du travail non déclaré,
mais aussi pour les achats, tout est énormément moins cher d’occasion.
L’argent coule à flot sur les sites de petites annonces comme leboncoin ou ebay.

En tenant compte des tranches d’âges, la France doit avoir pas loin de 30 millions d’internautes, dont beaucoup avec des smartphones toujours dans la poche, qui se créent des adresses emails en quelques clics, qui utilisent des lignes de téléphone jetables prépayés, des faux comptes paypal…
Il n’y a pas que ceux qui vendent les objets qui les encombrent, il y en a aussi des centaines de milliers (au minimum) qui vivent de ventes non déclarées.
Tout pour eux, pour leur famille, pour les dépenses qu’ils choisissent eux-mêmes,
rien pour payer les fonctionnaires qui accueillent les gens mécontents dans les centres d’impôts, ni pour le salaire des seulement 577 députés comme Thévenoud qui améliorent tant nos vies…

C’est une tendance généralisée.
Sur toute une population de 67 millions de personnes.
De plus en plus de gens déclarent de moins en moins de choses, travaillent occasionnellement ou durablement de façon dissimulée, ne déclarent pas ce qu’ils vendent, louent…
donc de moins en moins d’argent rentre dans les caisses de l’état déjà presque en faillite qui a créé ce système non viable dont il est en train de devenir lui-même la victime, après avoir broyé une partie du peuple.

Le parasite commence à mourir de faim.
Le virus à déjà presque tué l’hôte.

Il est impossible que la tendance de fond s’inverse.
C’est de la pure logique.
Se connecter à internet est toujours plus facile. Passer des annonces et échanger entre particuliers est constamment facilités par de nouveaux sites, toujours plus performants…
Les transactions directes entre particuliers sont de plus en plus facilitées, et vu que la récompense à respecter les règles est de se faire humilier, voler, poignarder dans le dos…
La courbe officielle du chômage ne peut pas s’inverser.

C’est mort.

L’économie devient souterraine.

L’état va avoir toujours moins d’argent à gaspiller.

Préparez-vous à devenir violents pour obliger les sourds qui vous gouvernent à faire les bons choix dans les dépenses. Ou mieux, les remplacer enfin par des gens compétents.
Pour le moment, pour être ministre socialiste de l’écologie il suffit d’avoir écarté les jambes, ça explique le niveau.

Moins de millions gaspillés pour les envahisseurs qui violent volontairement nos lois, moins de millions pour offrir des armes aux assassins musulmans dans quelques uns des tous ces bleds coraniques continuellement en guerre et en épuration ethnique,
moins de millions pour les syndicats qui ont détruit presque tous les emplois des français,

Il y a des priorités dans les dépenses.

Faire en sorte qu’il y ait moins de français « sans-dents » en est une.

Oubliez cette idée de « croissance » qui obsède les énarques déconnectés de la vie, qui n’ont jamais eu un vrai boulot.
Ca ne repartira pas.
Les entreprises meurent, sont vendues en pièces détachées, leurs locaux restent vides sans repreneurs…
L’économie change et c’est pas plus mal.

Vouloir absolument la croissance, dans un monde qui commence à manquer de presque toutes les ressources, c’est une stupidité presque de l’ordre du crime contre tout ce qui est sur la planète.

On peut consommer mieux, plus intelligemment. Construire des vies moins folles, sans 1/4 des gens sous psychotropes.
C’est pas plus mal que ce système tout financier s’écroule. Il ne fait que broyer les gens et salir tout ce qui a une vraie valeur.

Tiens, ce matin au petit déjeuner, comme depuis les deux dernières semaines, je vais encore manger du raisin qui a poussé gratuitement dans mon mini jardin, sans rapporter un centime de croissance en TVA et charges salariales, sans une seule molécule de pesticide, ni d’engrais chimique, sans main d’oeuvre étrangère, tout ça…

Les espèces de merdes qui vous gouvernent, que les médias qu’ils se payent avec notre argent public appellent « élites » en les suçant, ne font rien pour vous, vous l’avez enfin remarqué ?

L’espagnol franc maçon valls, ministre socialiste du gazage d’enfants de manifestants pacifiques catholiques français et du déploiement de cars de crs autour d’un mini théâtre comique, qui nous coûte pas loin de 600 000 euros chaque année, a généreusement accordé quelques euros d’augmentations aux retraités français qui ont cotisé toute leur vie.

Voilà. Maintenant c’est ce que vous avez en respectant leurs règles.

 

Bon, c’est pas tout ça, mais je vais aussi ramasser presque mes dernières tomates gratuites de la saison. Ce printemps j’ai même planté des noires, des grosses jaunes magnifiques, des oranges, des cerises de trois couleurs et mêmes des vertes avec des zébrures.
Aux repas j’ai eu plus de plaisir qu’avec les truc ronds rouges fermes cueillis pas murs arrosés de pesticides, de désherbants et de conservateurs, vendus dans les supermarchés, plusieurs euros par petit sachet…

Allez, je vous laisse tranquille. Vous pouvez vous préparer pour aller encore pointer pour rien à pôle emploi.
Bonne journée…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Les combines de la grande distribution

Cette vidéo d’une petite heure est un des meilleurs-pires documents pour avoir en un clin d’oeil une bonne idée générale des vraies causes de la flambée des prix.

… Mais ce ne sont pas les seules raisons. Il faut aussi tenir compte des charges et impôts tellement délirants que les prix de vente finaux sont obligatoirement très élevés pour une très faible marge, et sans oublier la flambée des cours mondiaux sur la nourriture, les matières premières…

Ce reportage ne parle que de la grande distribution mais il va intéresser pratiquement tout le monde.
Nous sommes tous des consommateurs. Du bébé à l’hospice, quelque soit notre âge ou notre situation, nous sommes tous concernés par les pratiques frauduleuses entrainant une gigantesque hausse des prix.

Cette vidéo est aussi un document exceptionnel pour ceux qui veulent actuellement créer leur entreprise, leur usine, en reprendre une en faillite, devenir leur propre employeur,…
Vous verrez pourquoi à l’heure actuelle vous devez vous intéresser aux marchés parallèles, aux circuits courts, aux ventes directes…

Quelques extraits édifiants :

Des emballages affichant des promotions en grosses lettres rouges, jaunes, et couleurs fluos, mais dont le prix est 35% plus cher que les mêmes produits, de la même marque, mais sans l’affichage des promotions.
L’emballage ne tient pas compte du jour réel du début des promotions, ce qui arrange bien les affaires des commerces ;

Vous verrez que les bons de réductions sont détournés à 90% par les commerçants et ne profitent donc pratiquement pas aux consommateurs. Bien au contraire. Les industriels étant obligés de répercuter ces pratiques sur les prix ;
Vous verrez la combine du délotage. C’est à dire mettre un coup de cuter sur la feuille de plastique qui contient trois produits dont un gratuit, pour vendre les trois.
Un produit à vendre en plus, qui n’a rien coûté au magasin.
50% de vente de plus, sur le dos des fabricants, et donc encore et toujours des consommateurs ;

Vous verrez tous les frais exigés par les grandes enseignes pour mettre en rayon des produits.
La grande distribution ne prend aucun risque. Les rayons sont en fait en quelque sorte « loués » de façon dissimulée. Et les meilleures places des magasins sont plus chères.

Des services coûteux sont exigés aux fabricants, sous peine de ne plus les vendre, donc de faire chuter leur chiffre d’affaire de 20% du jour au lendemain.
Le paiement de droits d’entrées, toutes les rétro-commissions, les salaires payés injustement par d’autres, et même pour mettre en rayon les produits de leurs concurrents sans bien sûr en être informé.

Vous verrez les ententes illicites des grands groupes sur un prix de vente conseillé (obligatoire),

Vous verrez comment les naïfs qui ont créé leur petit commerce en rejoignant une centrale d’achat et un réseau de franchise se sont fait ARNAQUER.
Un réseau de franchise est sensé permettre à tous les membres de mutualiser les commandes, les achats, les investissements, pour faire baisser les coûts.
Quand vous vous apercevez que votre centrale d’achat vous vend beaucoup plus cher que les petits commerçants autour, on peut parler de fraude ou d’incompétence hallucinante des dirigeants, ou… même de complot.
Avoir fait couler les petits commerces pour prendre leur place. Puis quand il n’y a quasiment plus de concurrence, imposer ses prix à toute la population qui n’a plus le choix.

Un tiers des raisons de la flambée des prix sont exposées dans cette vidéo.