Tag Archive for conseil

Dans quel matériel survivaliste investir ?

Avant de commencer l’article je voudrais vous montrer une courte vidéo pas survivaliste du tout, mais qui remet toutes les choses à leur échelle : la vôtre.
Pas avec les idées vraies ou fausses des autres, des expériences différentes, des besoins différents, qui ne correspondent pas à votre vie.

Beaucoup de survivalistes se préparent pour des choses qui n’arriveront probablement jamais.
Il y a quelques jours j’ai vu sur un site d’aspect sérieux, une liste interminable de matériel médical à prévoir. Par exemple aussi un kit pour aider les femmes enceintes à accoucher au cas où les services d’urgences en auraient besoin…
C’est du matériel spécialisé qui n’a aucune raison d’être conseillé à tous le monde. C’est seulement pour les professionnels médicaux, ou éventuellement si une femme de votre famille est enceinte et que vous vivez dans un endroit très éloigné des maternités, avec des routes souvent coupées par la neige par exemple. Mais ce n’est pas à conseiller pour tout le monde au cas où.

A écouter certains survivalistes, pour bien s’équiper il faudrait acheter et stocker l’équivalent d’un bâtiment de 18 étages plein à craquer de marchandises, d’outils, d’armes…
La réalité est que même dans les pires moments aux pires endroits, les besoins d’un corps en bonne santé sont toujours les mêmes : conserver la bonne température, avoir une quantité suffisante d’eau potable pour remplacer celle qui sort en permanence du corps par la respiration, la sueur, l’urine…
Et c’est tout, ou presque. Le corps peut survivre quelques jours sans un iphone 6.

Mon matériel médical d’urgence c’est un flacon d’eau oxygénée pour désinfecter les bobos, une pince à épiler pour les échardes, quelques pansements et une boite d’aspirine pour la douleur.
Ca marche puisque je suis toujours en vie.

.

.

Hallucinant ! Il n’a pas de chaussures ? ! !!

Pour moi c’est la base : une bonne paire de chaussures protectrices et fiables de type militaire ou de randonnée.
Avec toujours des chaussettes bien sèches. Quelqu’un qui ne tient pas sur ses pieds ne peut pas faire grand chose. Mais j’ai un point de vue de survivaliste, pas lui. Et ce qui est essentiel pour moi est totalement superflu pour lui et sa qualité de vie.

De mon côté il faut un petit sac à dos, avec une petite bouteille d’eau, un K-way, un petit couteau outil multifonction, une lampe de poche. Ce que j’ai presque toujours avec moi quand je sors de chez moi. (Avec du papier, un crayon, un stylo, pour noter les idées et éventuellement faire des croquis).
A part le papier pour noter, tout peut servir en cas de problème comme un évènement imprévu qui m’obligerait à rester des heures dehors. Problème météo, encore une grève surprise des réseaux de transport public, ou des camionneurs qui bloquent les routes, attentats, fuite de gaz, invasion subite de zombies martiens mutants mangeant tout le monde dès leur arrivée…

Enfin, ça marche surtout pour les scénarios crédibles qu’on a des chances de rencontrer une fois par an.
Honnêtement, presque tous les problèmes occasionnels, même graves, n’entraineront qu’un retard de quelques heures sur le retour à la maison. Donc c’est surtout pour le confort, mais en réalité, la déshydratation et une mauvaise température sont quand même deux des choses banales qui peuvent tuer en quelques heures.

Le kit d’urgence K-way, bouteille d’eau, lampe de poche et chaussures de marche aide dans presque toutes les situations d’imprévus.
Regardez cette vidéo :
Lui il a tout compris.
.

.
J’ai déjà été soldat dans un paysage de guerre sans rien autour,
Souvenirs d’une guerre ethnique de religion en Europe il y a 20 ans,
et je confirme ce qu’il dit : personne n’utilise des gadgets pas pratiques comme des barres de magnésium qui font de jolies vidéos spectaculaires avec plein d’étincelles extraordinaires, woawwww !

Non, il a tout à fait raison.
Un briquet, ça marche parfaitement. Encore plus dans une situation de survie.
D’ailleurs c’est justement une des rares autres choses que je prendrais en plus en cas de problème extrêmement grave, comme le début du nettoyage ethnique sur notre sol.

Donc je rajouterais un couteau petit, fin et solide du genre couteau à steack ou une petite dague. Ou mieux, deux petits couteaux.
Un briquet.
Un pied de biche.
Mais mon idée n’est pas d’avoir un arsenal de film de science fiction pour me défendre de hordes de pillards pédés défigurés comme dans Mad Max.

Pour le moment j’ai surtout prévu de choisir moi-même les moments et les lieux où je serai le plus efficace avec très peu de moyens.

Par exemple après trois jours d’émeutes, quand les foules auront complètement épuisé ceux qui pourraient m’empêcher d’agir, j’irai tranquillement pas très loin, sur mes pieds, à côté, chez ceux qui sont responsables de la situation, pour leur prendre ce qu’ils possèdent et que leurs actes et leurs injustices nous ont tous empêché d’avoir.
Ceux qui ont organisé la guerre, qui transforment notre peuple en clochards…

Je vous parle d’une situation de guerre où les civils sont tués par des fanatiques, comme ça se passe quasiment partout dans le monde où les musulmans sont en grand nombre.
Je vous rappelle que depuis novembre nous sommes officiellement en guerre, cela a été annoncé par le président et le premier ministre, carrément.
On n’est plus dans une situation où la guerre ethnique est encore évitable, on y est.
La seule question est où seront les prochains massacres et ce qu’il faudra faire pour que ça ne se reproduise plus, vu l’inefficacité des services de l’Etat pour empêcher les attentats. Devant tant d’incompétence un français sur cinq croit même que c’est le gouvernement qui les organise.

Plutôt que d’attendre l’épuration, je préfère profiter du sommeil des ennemis, de leur fatigue, de leur absence de préparation. Pas besoin de moyens gigantesques pour faire de petites choses très simples aux endroits pas protégés.

.
.
.

Aldo Sterone parle très bien de la démotivation des survivalistes dans cette vidéo :

.

.
A force de ne pas voir arriver l’apocalypse, les survivalistes les plus motivés et durs de durs, finissent pas laisser se périmer leurs stocks délirants pour la fin du monde, puis préfèrent placer leur argent dans des choses dont ils se servent vraiment au quotidien.
Il a tout compris.

Et en fait, en plaçant des mots sur les faits, justement ça va vous permettre d’éviter de perdre du temps et de gaspiller vos ressources de moins en moins grandes à cause de l’effondrement économique en cours.

Autant acheter directement des outils qui vous servent dès maintenant.

Des objets que vous utilisez souvent comme un petit sac à dos confortable et solide qui ne gêne pas les mouvements, un coupe vent imperméable qui tient dans une poche…
Des objets que vous avez l’habitude d’utiliser et avec lesquels vous serez à l’aise quand (si) il faudra vous en servir.

Donc, achetez plutôt des objets du quotidien, dont vous vous servez vraiment. Pas forcément des marques ni du beau ni du luxueux. Ca se vole et ça attire l’attention sur vous, pour les autres choses que vous possédez. Etre discret, presque invisible, c’est mieux.
Privilégiez la solidité et l’efficacité sur l’aspect.

Pour vous aider à savoir quoi acheter, je rajoute juste un élément qui est vraiment très survivaliste :
Les outils manuels fonctionnent encore même si le vent arrache une ligne à haute tension et que les techniciens mettent une semaine à ramener le courant.
Dans le jardin j’ai une pelle qui doit avoir 35 ans et un râteau rouillé qui en a probablement 50. Je m’en sers toujours.

Un couteau n’a pas besoin de huit caisses de munitions ou de consommable ni d’un abonnement à un réseau électrique en état de marche sur la moitié du pays, pour trancher de la viande.
Les outils manuels fonctionnent tout le temps.

Le risque de coupure électrique temporaire ou très durable est le plus crédible. Il se produit même réellement plusieurs fois par an pas très loin de chez vous pour diverses raisons météo à cause de la violence du changement climatique. Autant vous préparer surtout contre ça.

Ca dépend aussi de votre profession.
Si vous êtes commercial sur un site internet, un ordinateur portable ou un smartphone peuvent rester allumés quelques temps malgré une coupure de réseau électrique, ce qui permet encore un peu de travailler.
Par contre il n’y aura plus de connexion à internet maintenant que toutes les lignes téléphoniques ont besoin d’une box, donc du réseau électrique pour fonctionner.

Si votre métier vous fait coudre des ourlets de temps en temps, ou si la couture est votre passion, il existe aussi des alternatives, toujours avec les outils des générations d’avant, qui n’ont pas besoin d’électricité.
J’ai réellement vu chez deux professionnels différents ces dernières années, à notre époque moderne, à Marseille, donc pas complètement dans un bled du tiers monde, des anciennes machines à coudre Singer à pédalier.

Machine a coudre ancienne Singer a pedale, sans electricite necessaire

Peut être qu’en fait leur choix n’est pas qu’une question d’autonomie, de pouvoir travailler même dans un ancien garage avec peu de prises électriques pas aux normes.
Moi-même j’utilise uniquement des tournevis manuels alors qu’un de mes cousins visse absolument tout avec une perceuse portable. Il n’a aucune sensation de la force qu’il met réellement dans chaque montage. C’est beaucoup plus précis à la main.

Pour vos choix de matériel pensez-y.
De quoi avez vous vraiment besoin pour vivre ?
Pour travailler ?
Pour prendre soin des vôtres.

En réalité vous avez des risques minuscules de vous retrouver dans une situation gravissime, probablement jamais, si vous ne décidez pas vous-mêmes justement d’aller là où les pires choses se passent, si vous n’êtes pas pompiers, policier, médecin urgentiste, soldat…

Si vous n’êtes pas de ceux qui vont là où sont les problèmes pour les résoudre, vous n’avez pas de raison d’investir dans du matériel spécialisé ou de vous préparer beaucoup pour les pires situations.

Gérer les pénuries de beaucoup de choses sera le principal problème, qui lui par contre sera presque tout le temps, quasiment tous les jours, plusieurs fois par jour.

C’est déjà la situation pour beaucoup de familles simplement à cause de la crise économique et la destruction du pouvoir d’achat. Même sans que les choses empirent encore, sans guerre civile, sans catastrophes naturelles graves, sans épidémie, sans impulsion électro-magnétique en altitude qui détruirait presque tout ce qui est électrique sur le continent européen…

Le quotidien est déjà devenu d’essayer d’avoir des factures électriques moins douloureuses, donc de privilégier les choses qui consomment peu, de manger moins de mauvais produits modernes gorgés de dizaines d’additifs cancérigènes, de ne plus compter sur la police pour empêcher les racailles de voler et détruire ce qui est à nous…

En fait, les petites choses pour améliorer votre vie à cette époque où tout s’écroule sont déjà des bons choix.

Pas besoin d’acheter trop cher des produits au look « survaliste » avec des noms célèbres, que vous n’aurez même pas le droit de porter et qui resteront toujours dans des boites dans des placards.
C’est encore du bizness, de la surconsommation

Assortiment de couteau et fournitures Bear Grylls

Les objets qu’on utilise réellement sont les meilleurs.

Et on est tous différents. Nos vies, tout ce qui les compose, le nombre de personnes qui comptent pour vous, ce que vous aimez faire, ce que vous savez faire, ce que vous ne voulez pas avoir à faire, sont différents pour tout le monde.

La meilleure liste est celle que vous faites vous-mêmes.

 

Personnellement, aux objets simples que je vous ai cité plus haut qui peuvent servir dans toutes les situations (sac à dos, kway, petit couteau solide, petite lampe led…), en cas d’évacuation durable, de déménagement forcé, il y a une chose qui peut sembler bizarre à beaucoup mais que je prendrais presque certainement avec moi. C’est la cagette en vieux plastique qui contient les centaines de variétés de graines que j’ai déjà appris à faire pousser.
Ca n’a pas vraiment de valeur marchande. Que des sachets entamés, de la récup, des échanges. Mais ça n’a pas de prix. Ca fait partie de ma vie, de ce que j’aime faire, de ce que je peux faire d’efficace en cas d’effondrement complet de la réalité.
Faire sortir de terre des fruits, légumes, aromates, plantes médicinales et diverses choses aussi utiles que des anti-moustiques naturels.

Des choses que j’utilise déjà maintenant, utiles, simples et avec lesquelles je suis déjà à l’aise.

Voilà l’idée.

  Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Les français cherchent un chef

La tendance de fond s’amplifie et s’accélère énormément.

Je le sais pour une raison simple : vous êtes de plus en plus nombreux à me contacter par différents moyens, par email, par messages privés, ou en public, sur mes sites ou sur les réseaux sociaux,
à la recherche d’un groupe d’auto-défense, ou carrément d’un chef pour des groupes survivalistes ou nationalistes déjà constitués.

Si vous en êtes à me contacter, c’est que vous avez compris la nécessité maintenant vitale de ne plus respecter les règles et les « lois » du système, qui provoquent l’invasion de millions de « migrants » qui détruisent notre culture, notre sécurité, volent les millions d’emplois qui manquent aux français, pillent nos ressources, ont des avantages délirants que les français n’ont même pas alors qu’on leur paye tout…

Cette prise de conscience est une très bonne chose. Vous avez fait déjà l’essentiel du travail de déconditionnement de la pensée. Vous commencez à sortir du rang des moutons pour devenir vous-mêmes des chiens de bergers protecteurs, ou des loups avec envie de revanche.

C’est bien.

Le système est dans une impasse totale. Il n’y a plus rien à en attendre.
A cause des « chefs » actuels diplômés et titrés, mais sans expériences, remplis d’idées grotesques, comme d’affirmer que les handicapés du cul homosexuels seraient les égaux des couples normaux, voir même « supérieurs » et nouveau modèle social.
Oui oui, handicapés, c’est le mot. La fonction reproductrice saine et normale qui permet la survie de l’espèce, ne marche pas chez les fiottes.
Quand une fonction essentielle du corps ne marche pas, on parle de handicap. Quoi qu’en disent les « lois » de la république franc-maçonne, la réalité c’est ça.
Le ciel est bleu, l’herbe est verte, les pédés du cul sont des handicapés, pas une norme de modèle de société mais une anomalie.

Des vérités évidentes à contre courant des merdias et des politiciens voleurs traitres, on en trouve des centaines sans chercher :
Les millions d’étrangers sur notre sol pendant que des millions de français sont exclus du marché du travail, doivent dégager de chez nous.
Ceux qui empêchent les gens comme moi de dire des évidences sont des traitres.

Maintenant un peu toutes les sections de la fonction publique sensées améliorer nos vies sont devenues des ennemis du peuple.
Par exemple les pauv’ petits cowboys en bleu dépressifs quand ils ne sont pas trop occupés à se suicider à la chaine, gazent les gosses, ou volent les automobilistes, ou s’enfuient pour des cailloux jetés sur eux par des chances pour la France et laissent brûler des écoles et les voitures des citoyens, pour « ne pas faire de vagues »…

C’est comme ça pour presque tout, tout le temps maintenant.

Presque tout ce qui est une « autorité » de l’état est contre le peuple, la morale, le bon sens, la survie, l’honnêteté.

Donc les gens cherchent des voies différentes.
Beaucoup des musulmerdes se radicalisent et vont apprendre à massacrer des innocents, fabriquer des bombes, décapiter, en faisant le « djihad » (guerre raciste),
… mais ce n’est pas qu’eux.

Comme je vous dis, je suis moi aussi contacté de plus en plus souvent pour rejoindre des groupes d’auto-défense, survivalistes, commencer à former des milices ethniques…

Jusqu’à il y a peu, j’étais cloué au lit mais maintenant que je commence à aller beaucoup mieux, je vais changer les choses, sur tout le territoire.
Là, par exemple, je lance une nouvelle religion, en opposition à la décadence de l’époque, pour ramener l’ordre, la morale, la justice, la protection des citoyens…

Une société sans valeurs morales est une société où toutes les pires horreurs deviennent possibles.

Evolution des dieux

Y’en a marre des eunuques minables soumis, qui lèchent les pieds tous les ans à 10 criminels musulmans dans les prisons.

Un représentant religieux doit nous remplir de fierté, pas nous faire honte.

On doit avoir envie de le suivre, pas de vomir en le regardant.

Le pape leche les pieds de condamnes musulams dans des prisons

Il faut y mettre un minimum de forme, quand même.

On dirait que dans certaines religions seuls comptent le bisness et le pouvoir sur les populations, en prétendant être élu de Dieu et de parler en son nom.

Rien qu’aux costumes de l’élite des gardes du Vatican, on voit que c’est clairement vous prendre pour des cons.

Costume ridicule des gardes suisses du vatican

Par opposition à ces clowneries, dans ma nouvelle religion, La Délivrance, les costumes et tenues cérémoniales seront faciles à trouver ou a fabriquer, pour tous.

Du tout noir, sans marquage, sans signe distinctif, sans statut social identifiable, pour tout le monde. Nous sommes tous égaux. Comme dans l’ancienne république, avant sa destruction par les francs maçons islamophiles.

En guise d’humilité, les Délivrants vont devoir se couvrir la tête dans les rassemblements publics.

Cagoule noire

Mais attention, pas de mauvais goût avec un tchador intégral ou avec la cagoule utilisée par les centaines de bourreaux de l’état islamique et de daesh, quand ils décapitent des otages, des chrétiens et des athées par centaines devant les caméras.
Non non, surtout pas.

Notre cagoule de cérémonie lors des rassemblements de notre culte de paix, doit avoir juste deux trous pour les yeux, pas une grande ouverture, pour nous différencier clairement des combattants djihadistes qui veulent agir sans être reconnus.

Bourreau djihadiste en cagoule noire

Capture d ecran avant une execution par l etat islamiste d un otage en combinaison orange

Armee d assassins islamistes habilles entierement de noir

En plus c’est juste une cagoule, un objet ordinaire, pas une burqua. Que les politiciens s’amusent à l’interdire, si ça les chante, au point où ils en sont avec toutes leurs « lois » grotesques qui s’en prennent aux honnêtes gens mais ne punissent pas les vrais coupables.
Qu’ils interdisent les cagoules, tiens…

Photo souvenir de skieurs au plus haut sommet des montagnes eneigees

Ou qu’ils se mettent à nous interdire de porter un masque filtrant pour faire du vélo en ville, tant qu’ils y sont, ces cons !

Masque filtrant antipollution pour velo en ville

… ou des casques de moto avec visière, abrutis de politiciens !

Casque noir de moto avec visiere teintee cachant le visage et empechant l identification

Ce n’est pas des signes religieux, comme un voile intégral de pute islamiste affichant sa haine de la société qui lui verse des allocs sans travailler.

Ce n’est pas une kippa, ou une robe cérémoniale de lopette franc-maçonne qui peut maintenant épouser des hommes, faut pas déconner.

Même les objets saints des Délivrants sont choisis pour respecter la laïcité et n’agresser la vue d’aucun croyant de toutes les autres religions.
Pas d’énorme croix d’un centimètre autour du cou, par exemple.
Juste un banal couteau pliant et un briquet discrètement dans la poche.

– Le Tranchoir à saucisson, utilisé pendant tout le mois sacré du RamaPorc et tout le reste de l’année, pour vénérer le Saint Cochon,
qui sert aussi (fermé par raison de sécurité pour les autres fidèles) lors du début de la prière, pour frapper symboliquement plusieurs fois à la gorge les démons invisibles, avec la formule traditionnelle :
« Que je garde longtemps la force de faire moi-même ce qu’il faut pour améliorer la vie des miens.
Ce qui est bien fait une fois ne sera plus jamais à refaire. »Couteau opinel lame effilée manche bois– Et le briquet, le signe symbolique que chaque Délivrant a en lui-même le pouvoir de ramener la lumière,
ainsi que de faire fuir les démons invisibles du quotidien en brûlant définitivement leurs nids de démons invisibles.

Zippo avec tete de cochon styliseeLa Délivrance est une religion d’Amour et de Paix très respectueuse des autres.

Même Le Grand Goldorak n’est pas un conquérant belliqueux, coupeur de tête, pilleur, esclavagiste, pédophile, exterminant tous les autres pour tout leur voler, pas comme le « prophète » d’une certaine « religion » que je ne citerai pas pour ne pas l’offenser.

C’est un noble défenseur de la planète bleue, courageux, qui fait ce qu’il faut, au lieu de se soumettre et de laisser tout le monde mourir et souffrir.

Le Grand Goldorak

Moi, pour le moment, je récupère doucement ma santé, en travaillant de façon pas trop épuisante devant mon écran, à lancer une nouvelle religion qui profite des conditions juridiques de notre pays pour désislamiser totalement la France,
et à créer un mouvement politique totalement nouveau, pour rassembler tous les français, contre nos ennemis, partout sur notre territoire.

Comme vous le voyez, j’ai d’autres occupations et contraintes.
Je ne suis pas un de ces millions de fonctionnaires parasites qui 23 heures par semaine payées 79, ont obligation d’être à leur poste à faire semblant de faire ce qu’il faut, sans obligation d’efficacité, juste pour pointer pour le salaire à vie.

C’est un des problèmes avec les chefs. Ils ne vont pas forcément toujours dans le sens que vous voulez, au moment où vous voulez, pour faire ce dont vous, localement, avez besoin.

Un chef peut aussi freiner, empêcher de faire ce qui doit normalement être fait. Comme ces préfets qui donnent l’ordre à nos soi-disant policiers de ne pas intervenir pour ne pas faire de vagues quand des macaques de cité brûlent une ville, ou qui déchainent les troupes sur des manifestations familiales pacifiques opposées à une « loi » aussi grotesque que monstrueuse, pour que des invertis puissent s’acheter des bébés produits dans des laboratoires à l’étranger.

Les chefs, vous voyez de vous-mêmes tous les jours, que ça ne marche pas.

D’ailleurs, en tant que Prophète de la Délivrance et donc Le Chef sacré de tous les chefs de toute l’humanité sur toute la planète, parlant au nom du Grand Goldorak pour ramener la société dans le droit chemin, je dois vous mettre en garde sur ça, sérieusement.
Mon devoir est de vous ordonner de désobéir aux chefs, il est temps.

Difference entre dictature et chef respectable

Quand un « chef » diplômé ou titré de ce monde qui s’écroule va contre vos intérêts, laissez-le tomber comme la merde qu’il est.

Si on ne les soutient plus, les gouvernants, les banques, les multinationales inhumaines vont s'effondrer

Beaucoup de « ministres » n’ont absolument aucune compétence, sont juste nommés au copinage, et franchement ça se sent.

Devenir le chef de groupeL’autorité naturelle aussi se sent.
Certains sont respectés, aimés, suivis. Les autres se rassemblent autour naturellement et les suivent spontanément.Marcher en premiere ligneDans les moments de conflits, ils sortent les choses de l’immobilisme.
Souvent ils vont dans le bon sens, ils soutiennent une cause commune, d’intérêts justes. Ce ne sont pas des salopards payés des centaines des milliers d’euros par an pour dormir à l’assemblée nationale franc-maçonne et écraser tous les autres sous des centaines d’impôts.
Mais ce n’est pas obligatoire. Beaucoup aussi profitent simplement du chaos pour leur profit personnel.

Difference entre diriger et guider, ouvrir la voieEn fait, la très très très grande majorité des gens a besoin de chefs pour se bouger.

Regardez autour de vous.
Le naufrage.
Dans tous les domaines.
L’inaction, le laisser faire.
Personne n’ose, et à force ils l’ont tous dans le …

De mauvais chefs et c’est un désastre.

… mais c’est en grande partie à cause des moutons soumis tout autour, qui se laissent tondre et égorger.
C’est dans leur nature.

Presque tout le monde a besoin de chefs.

Un mauvais dirigeant qui triomphe seul et un bon chef qui aide les siens

Alors autant les choisir vous-mêmes.
Ou encore mieux, être vous-mêmes provisoirement un des chefs.

Devenir le chef de groupeVous avez des yeux. Vous voyez que plus rien ne marche, tout s’écroule.

Des centaines de mouvements appellent au rassemblement pour destituer eux-mêmes ce gouvernement traitre lors du défilé national du 14 juillet.

Des gens douteux, sectaires, assoiffés de pouvoir, ont commencé à inonder internet et les réseaux sociaux de leur propagande.
Ils veulent profiter de l’effondrement pour devenir calife à la place du calife.
(Le bon côté et qu’on sent que ça s’agite enfin un peu partout).

Le remplacement des mauvais chefs nuisibles, incompétents, est absolument nécessaire, c’est évident,
… mais par contre, personnellement je ne risque pas de donner carte blanche à d’autres pour faire peut être pire encore.

Je n’ai plus de confiance aveugle dans les autres pour bien diriger. Je vois les résultats.
Vous aussi, non ?

Poisons bleus suivant un poisson rouge commandant

Si vous avez des idées,
si vous êtes capable de les exprimer simplement,
de façon claire,
pour que les choses deviennent simples,
comme une image pour expliquer des choses à des enfants,

Les gens suivent le chef

Les gens suivent le chef

si vous savez donner l’impression que les choses peuvent être simples, réalisables,
qu’on peut agir pour régler les problèmes prétendument sans solution (par ceux qui les ont volontairement crées, qui en profitent, et qui donc ne risquent pas de les régler),

prenez la première place. Aidez les gens à agir.

Même juste temporairement.
Même juste pour une petite cause.
Même localement.

Regardez les bonnets rouges avec quelques pneus, quelques palettes et des briquets.
Ils ont fait cesser l’écotaxe sur tout le territoire.

Un petit groupe de personnes peut changer le destin de tous les autres.
C’est toujours comme ça que ça c’est passé.

Femme souriante qui prend la parole en public

Il n’y a pas forcément besoin d’être un mâle dominant ou de prendre la bastille ou l’Elysée pour ramener l’ordre dans tout ce qui doit être remis dans le droit chemin.

Les choses que vous savez faire, où vous avez les compétences, qui vous touchent personnellement,
autant faire en sorte que plus personne ne vienne les casser.

Si vous savez faire, montrez la voie.

Fleche rouge de meneur qui decolle avant les autres et leur montre le cheminLes français n’attendent que ça.

Ils veulent un chef qui rende les choses possibles. Ils sont en train de tout perdre, ou c’est déjà fait,
donc ils sont enfin mûrs pour agir.

Plusieurs chefs, c’est encore mieux. C’est beaucoup plus de possibilités d’agir, dans plusieurs sens, sur plusieurs domaines, plus souvent.

Par exemple, si un petit mauvais sous-chef, au hasard appelons le « florian », refuse de s’opposer à une très mauvaise « loi » par petit calcul personnel d’arriviste, ou pour ne pas froisser la morale inversée de ses copains de débauche, vous pouvez organiser vous-mêmes la réaction qui vous semble juste.

Simple pion d echec qui devient reine

Les français sont prêts pour suivre ceux qui vont faire ce qu’il faut pour changer les choses, pour bousculer le mauvais ordre établi.

Vous savez pourquoi les gens se tournent vers moi, me demandent de former une milice d’auto-défense des français de souche, ou de guider des communautés survivalistes déjà établies de centaines de personnes ?

Parce que je suis une aide, pas un boulet.

Je n’impose pas des centaines de taxes. Je ne harcèle pas comme les partis politiques pour réclamer, mendier un renouvellement d’adhésion, pour pouvoir soi-disant agir, mais que concrètement jamais rien de bon ne vienne.

Je vais simplement dans le même sens.
A mon rythme.
Je le fais pour moi.
Ceux qui veulent suivre profitent de la piste ouverte.

Je n’ordonne pas d’aller dans une direction qui ne convient pas aux autres, en restant le cul dans un bureau de député.

J’y vais.

Et je communique sur le chemin que je prends.

Ceux qui veulent, suivent d’eux-mêmes.

Ouvrir la voieLes français ont besoin d’exemples de gens qui sortent du rang, alors que depuis des décennies les médias, les politiciens et toutes les institutions leurs répètent que c’est impossible.

Ils sont infantilisés par le système.
Ils sont rabaissés, culpabilisés, éduqués pour ne surtout pas agir.

… mais les gosses, on peut leur apprendre à faire les choses.
Les plus âgés peuvent leur montrer les bons gestes pour réussir eux-mêmes ce qu’ils veulent faire.

Homme qui donne une plante a un enfant

Actuellement, avec le péril islamiste et les attentats presque quotidiens de tout décembre à mi-janvier, les français ont aussi énormément besoin de gens qui les défendent vraiment.

Si vous voulez ne plus vous faire poignarder dans le dos par des traitres, qui prétendent tout le temps le contraire de ce qu’on les voit faire, il est temps de rejeter leur « autorité » et d’imposer la vôtre.

Planter un arbuste

Personne n’est mieux placé que vous-mêmes pour savoir ce qui vous convient.

Il y a des « lois » qui m’interdisent de planter les boutures réussies en trop dont je ne me servirai pas, sur les collines brûlées autour de chez moi.
Pour améliorer l’air que je respire.
Pour arrêter l’érosion et la désertification des sols. Pour rafraîchir le climat local trop chaud et trop sec.
Pour sauver des espèces animales et végétales en voie d’extinction.
Pour donner des centaines de milliers de fleurs aux abeilles sauvages…

Il y a beaucoup de « lois » qui m’interdisent d’être un égoïste qui ne pense pas à sauver les banquiers si utiles.
Heureusement que tout le système est fait pour eux, les pauvres.

Bon excusez-moi mais il est 17 heures.
La grosse chaleur est enfin passée, je vais pouvoir retourner perdre mon temps dans mon jardin, à faire des choses qui ne rapportent pas un centime de taxe pour faire les choses prioritaires des chefs politiques, comme construire des milliers de mosquées, sauver les banques 3 fois par an, entretenir l’assemblée nationale, loger des centaines de milliers d’envahisseurs violant volontairement nos lois, et les soigner gratuitement tous…

Boutures de lauriers blancDifferentes tailles de boutures

Cagettes de boutures d olivier, verveine, figuier, lauriersBelles boutures de verveineGlands de chènes sauvages d'especes localesPetits chenes gratuitsTrois cagettes de jeunes chenes sauvagesArbre à moitié survivant d'un incendieCollines nues quelques années après un feu de foretJuste un peu d'arrosageMagnifique foret

Ne faites pas comme moi, hein.
Il parait qu’on a besoin du système bancaire, qui nous apporte tout ce bonheur et cette abondance de plus en plus luxuriante.

Ne lui coupez pas les vivres en pensant à vous-mêmes,
vos intérêts,
votre avenir,
le monde que vous voudriez construire pour les vôtres et les générations futures…

Homme simple a cote de la terre

Si vous voulez une place de chef, vous devriez méditer à ça avant de tout casser et tuer :

Devenez le chef qui vous aimeriez suivre.

 

Alexandre
Prophète de La Délivrance
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Pourquoi acheter vos graines dès maintenant

Au début, je ne connaissais rien, de rien, de rien au jardinage.

J’ai eu un coup de foudre complet la première fois que j’ai essayé de faire pousser quelque chose.

Dès le réveil, avant même de prendre mon café, j’allais arroser mes semis.
Je les regardais un long moment avec un sourire jusqu’aux oreilles. C’était magique.

Ca changeait à une vitesse incroyable. Tout grandissait presque à vue d’œil. En quelques heures, ce n’était déjà plus les mêmes plantes. Des feuilles avaient poussées, les tiges avaient pris deux ou trois centimètres…

Je ne savais pas que c’était aussi simple de faire pousser quelque chose.

J'ai vidé tout le sachet de graines de tomates dans un seul petit pot

Près d’une fenêtre, dans une mini-serre gratuite, en recyclant une boite de croissants

ma première tentative pour faire pousser quelque chose

En quelques jours, les semis soulèvent les couvercles

… donc, comme je n’y connaissais rien, j’ai fait plein de bêtises.

Je me suis contenté de lire les étiquettes des sachets et… c’était un gaspillage énorme.
Par exemple, il n’est pas écrit qu’on n’est pas obligé de mettre toutes les 300 graines de tomate du sachet en une seule fois, dans le même petit pot. On peut très bien n’en planter que quelques unes et conserver les autres pour les années suivantes. Ou on peut aussi échanger les graines en plus avec d’autres personnes, pour avoir plus de variétés.

Le contenu du sachet de graines de melons charentais vidé dans ma main pour voir la quantité

Un sachet contient de quoi faire plusieurs années de cultures…

semis de melon charentais

… mais moi je ne le savais pas alors j’ai tout planté d’un coup, oups!

Donc, ce que j’ai appris, c’est que si c’est le bon moment, si la température leur plait, si l’humidité est bonne, c’est presque 300 pousses qui débordent du pot en quelques jours.
Presque toutes les graines poussent. C’est trop facile de faire pousser de fruits gratuits !

Mes premiers melons charentais, avec un potiron Une grappe de tomates vertes mélangée à des mûres

Comme j’y ai pris goût de suite, j’ai eu envie de planter des choses que je ne mange jamais, qui coûtent les yeux de la tête dans les superettes.

Par exemple des tomates violettes, blanches, noires, des melons canaris, des melons verts, etc…

C’était à peine en mars et toutes les graines que je voulais sur plusieurs sites internet avaient déjà la mention « Epuisé » sur les fiches.

Pfffff…

Dans aucun magasin je ne trouvais ce que je voulais.
En se promenant dans les magasin, ma famille a fini par trouver par hasard des graines de melons jaunes tout à la fin de l’été. C’était déjà trop tard pour avoir des fruits.

Mais du coup j’ai déjà les graines pour le printemps prochain.

Sachet de graines de melon jaune ouvert sur la table pour voir leur taille et la quantité contenue dans un sachet

Des graines pour trois ans, pour une petite famille

Avec le pouvoir d’achat qui diminue à vue d’oeil, à une vitesse terrifiante toutes les semaines, avoir un petit potager est clairement une excellente chose pour embellir le quotidien.

Quelques graines, de l’eau… et ça pousse tout seul

J’ai fait la bêtise d’acheter des graines hybrides, comme je n’y connaissais rien.
En lisant les étiquettes, ça semblait intéressant : plus de production, insensibles aux maladies, etc…

Sauf que les plantes hybrides sont stériles. Il faut tout le temps en racheter aux semenciers pour pouvoir semer.

Impossible de récupérer les graines de vos plus beaux fruits, les plus vigoureux, les plus parfumés…

Les plantes hybrides ne donneront pas les mêmes fruits l’année suivante, si les graines ne sont pas stériles

Si comme moi vous voulez faire pousser des variétés spéciales l’année prochaine, prenez garde à une chose : ce n’est que pour vous, votre consommation personnelle.
A cause des pourris incompétents et/ou corrompus et/ou sales [Biiiiip!] qui votent les lois pour imposer à tout le monde uniquement ce qui leur rapporte, les humains ne peuvent plus vendre que les graines qui rapportent aux grands semenciers.
Ceux qui produisent des ogm, des hybrides, des graines irradiées pour les rendre stériles, pour obliger les gens à racheter tous les ans leurs semences.

Les nouvelles lois merdiques et injustes, obligent quelqu’un qui voudrait vendre une plante traditionnelle, à la faire enregistrer dans une liste légale, en dépensant plusieurs milliers d’euros. Comme aucun petit producteur ne peut faire ça, tous les professionnels sont obligés d’acheter des graines aux producteurs de poison ogm et de plantes stériles.

En ce qui me concerne, je ne risque pas de manger des ogm, même si ça devient obligatoire pour tout le monde. Quand une loi est mauvaise, personne ne la respecte.
D’ailleurs pratiquement tous les producteurs fraudent et utilisent une partie de leurs récoltes pour resemer sans verser des taxes aux semenciers.

Ceux qui ont proposés ces mauvaises lois totalement injustes vendent des semences, justement. C’est comme pour la loi sur les alcootests obligatoires. Une entreprise qui a le monopole oblige 65 millions de français à acheter ses produits.

Qu’ils aillent se faire foutre.

Ma première récolte de piments rouges. J’en suis déjà à 3 cueillettes, et il en reste encore quelques uns qui finissent de mûrir sur les plantes

Lorsqu’un sachet vendu dans le commerce contient un très petit nombre de graines, il semble plus intéressant de tout planter dans la saison.

Si ce n’est pas des plantes hybrides, les trente graines chères du départ en donneront des centaines gratuites en une seule saison.

Trois fois plus de graines gratuites dans un seul piment que dans un sachet payant. En plus, cette variété est déjà acclimatée à mon environnement. C’est la descendance des graines qui ont bien poussées chez moi.

Bon…

Ceci n’est valable que pour votre production personnelle. Ce que vous allez consommer.

Si vous voulez revendre des plants, vous devez acheter des graines uniquement sur les catalogues autorisés à la revente.
A priori ça semble quand même extrêmement intéressant pour une petite activité saisonnière, avec très peu d’heures de travail pour gagner énormément.

Je compte le faire en auto-entrepreneur au printemps. Comme pour tout, je vous dirais en fonction de mon expérience ce qui a bien marché et ce que j’ai encore fait de travers, donc ce qu’il ne faut pas faire. Avec plein de photos, comme quand je me massacre les doigts, tsssss…

 

Le cran de sécurité de mon couteau de bricolage préféré a lâché d’un coup. Je l’avais depuis plus de 10 ans. J’avais tellement confiance en lui que je n’avais pas mis de gants pour travailler, aie!…

L’expérience, même râtée est toujours intéressante pour qui veut apprendre à bien faire.

 » L’homme sage apprend de ses erreurs. L’homme plus sage apprend des erreurs des autres. « 

Proverbe chinois.

Avec un beau pot, ça va être magnifique

 

Donc au printemps prochain, je vais vendre des jeunes plants de tomates sur les marchés locaux. J’ai déjà commencé à vous en parler, .

A priori, ça semble être une idée d’activité extrêmement rentable. Assez pour pouvoir acheter assez vite une grande serre, pour pouvoir cultiver même un peu hors saison.

C’est marrant. Elle n’ont absolument pas la forme standardisée qu’on trouve dans les magasins. En plus elles sont parfumées, pures sans pesticides, en qualité bio, mures, et gratuites. Elles n’ont pas eu besoin d’emballage polluant, ni d’utiliser du carburant pour venir en avion de l’autre côté de la planète.

Donc je vais avoir deux productions :

– Des tomates du catalogue légal des semenciers pour la vente de jeunes plants sur les marchés provençaux. Ca sera probablement des hybrides à la con, qui présentent trop bien, super jolis, avec des couleurs intenses et des fruits beaux comme dans les film hollywoodiens.

 

– et pas pour vendre, ce que j’ai envie de manger, même si ce n’est pas dans le mini catalogue de ces sales [Biiiiiiiip!].

Faire pousser sa nourriture est tellement facile et rentable, que je ne suis pas prêt d’arrêter…

Des fruits et légumes frais et gratuits, en permanence pendant des mois

 

Groseilles du jardin

Des fruits mûrs, sans pesticides ni conservateurs

 

Ce n’est pas le calibre des magasins, mais le goût est encore meilleur

 

Melon suspendu qui finit de mûrir sur un tuteur en roseau

Le prix de ces fruits est souvent inabordable dans la grande distribution

Si vous comptez vous y mettre, acheter donc vos graines dès maintenant, pendant que vous pouvez trouver facilement ce que vous aimeriez manger, ou goûter.

Pendant qu’il y a du choix partout, vous pouvez faire jouer la concurrence pour avoir les meilleurs prix d’internet.

Une très belle botte de radis pratiquement gratuits en qualité bio

Les radis ont besoin de beaucoup de graines, une par radis. Comme tous les légumes racines en fait.
En plus, quand les tiges ont quelques centimètres, on « éclaircit » en arrachant quelques pousses pas belles, pour que les plantes les plus vigoureuses aient la place de donner de très beaux radis.

Donc il faut prévoir plus de graines que ce que vous allez manger.

 

Juste une poignée de haricots du jardin cueillie pour aller dans la soupe de ce soir

Par contre, pour la plupart des autres plantes, juste quelques graines suffisent pour une petite famille.

Donc si vous pouvez grouper vos achats avec des amis ou voisins, c’est une très bonne opération. Vous partagez les sachets. Pour un même prix, vous aurez plus de variétés différentes.

Les frais d’envois sont divisés par le nombre d’acheteurs.

Juste un dernier conseil, si vous avez très peu de graines :

Séparez votre tas en deux.
Plantez la première partie et laissez pousser au moins trois semaines.

En fonction du résultat, vous plantez la seconde moitié de graines exactement dans les mêmes conditions si les plantes sont belles et fortes.
Si elles sont moches ou que rien n’a poussé, alors changez de terre, de terreau, de conditions d’ensoleillement, de quantité d’eau…

Vous maximisez vos chances d’avoir un très bon rendement, et d’avoir une alimentation saine et sans privation pendant l’effondrement économique.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr