Tag Archive for changement climatique

Une seule question pour estimer vos chances de survie

On connait tous des milliers de gens personnellement. Pas seulement la famille ou les amis, les amis d’amis, mais aussi tous les gens que l’on croise souvent, comme les parents croisés devant les écoles, les employés des commerces d’à côté, les facteurs, les pharmaciens…
Certaines personnes sociables connaissent sûrement plusieurs dizaines de milliers de gens, personnellement.

… Donc mis à votre échelle personnelle, vous allez comprendre l’extrême gravité de la situation.
Une question suffit :

« De tous les gens que vous connaissez – personnellement – combien produisent de la nourriture ? »

Réfléchissez.

Incluez les agriculteurs, les éleveurs, les chasseurs, les pécheurs, si vous en connaissez, les particuliers qui essaient difficilement de produire quelques fruits et légumes malgré ce climat complètement fou…
Attention, je vous parle seulement des personnes que vous connaissez vous-mêmes.

Ca fait peur, hein ?

… puis estimez les quantités produites.

Ca fait encore plus peur.
Ils pourraient nourrir combien de personnes ?
Sur ces milliers ou dizaines de milliers que vous connaissez vous-mêmes, personnellement.

On dépend maintenant de quelques multinationales de l’agriculture intensive empoisonnée.
Les politiciens traitres ont tout fait pour détruire totalement l’autosuffisance alimentaire.
Une extermination a été organisée.
Plutôt que de nous informer de la gravité de la catastrophe en cours, sur le soleil devenu blanc, les « élites » et les généraux traitres ont préféré nous arroser en secret de millions de tonnes de produits chimiques toxiques, cancérigènes et stérilisateurs, dans des faux nuages tissés par les avions.

Presque personne n’a pu se préparer à ça.

Des dizaines de millions de français vont certainement mourir de la famine et de la guerre provoquée par les pénuries. Une guerre qui de toute façon aurait éclatée, mais qui va être amplifiée par la mort des cultures.

Même avec beaucoup de volonté, quand il n’y a plus rien à manger, les gens meurent par millions. Il n’y a presque rien à faire.
Les récoltes sont mauvaises pour la troisième année d’affilée.
Le thermomètre a dépassé de 14 degrés les normales de saison.

Chez moi il a fait 37 degrés 4 jours de suite. J’étais sur le point d’arriver aux limites que mon corps peut supporter. La faim ne sera pas la seule capable de tuer. La canicule fait même des victimes chez de jeunes travailleurs en bonne santé.
Ce printemps a eu une période de canicule, oui, le printemps, pas l’été qui commence à peine.
Les deux années précédentes on a eu DEUX périodes de canicule dans l’été. Du jamais vu.
Le mois dernier j’ai eu la curiosité de vérifier les températures archivées ces trente dernières années pour chaque mois de printemps, sur Marseille. Une demie journée de canicule par mois en moyenne. L’enfer c’est maintenant presque tous les jours, ici, dans ma zone chaude où il fait presque toujours environ 10 degrés de plus qu’à Paris.

Partout sur la planète des milliards d’arbres cuisent et meurent, chaque année, depuis trois ans. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête puisque les températures empirent.

L’index UV est presque toujours à un niveau où il est carrément déconseillé d’aller au soleil.
J’ai même vu plein de jours avec un indice UV à 11, au printemps.
Pour info, l’index UV à 11 c’est normalement une limite extrême, sur la banquise, avec des kilomètres de surface blanche qui réverbèrent le soleil et où une peau sans protection brûle en quelques minutes. Vous avez pris des coups de soleil en quelques minutes ce printemps ?
Moi oui. Et en plus même pas à midi, mais tôt le matin ou tard en fin de journée, en m’occupant presque à l’ombre de mon potager de survie.
Ca devient gravissime.

Je pense maintenant que les prophéties qui semblaient délirantes de 20 millions de morts en France, sont proches de la réalité des faits.

Le problème est que même pendant la saison « froide » le soleil nous tue indirectement. Je vais vous expliquer avec l’exemple de la cloque du pécher et vous allez comprendre à quel point c’est grave.

La cloque du pécher est une maladie très contagieuse qui endommage les feuilles des pêchers. En début d’infection il est possible de traiter avec des produits toxiques, puis de traiter l’arbre tous les ans pour le maintenir sans symptômes, tant qu’on ajoute des produits toxiques sur les fruitiers. Sans traitement, d’année en année la maladie s’aggrave.
Dès la deuxième année il n’y a quasiment plus de fruits, puisque les matières nutritives sont transformées dans les feuilles.
Puis ce n’est pas que les fruits, tout finit par manquer de substances nutritives.
Un arbre infecté peut survivre jusqu’à 5 ans. Et sans donner de fruits.

Un plus gros problème est que pendant que l’arbre est encore vivant, ou plutôt zombie, il est de plus rempli de germes contaminants, éparpillés partout par les centaines de milliers (ou millions) de pattes d’insectes, d’oiseaux, de rongeurs… qui ont touché les feuilles.
Et celles-ci sont aussi dispersées sur des dizaines de kilomètres à la ronde à chaque vent violent ou pluie diluvienne, pour salir encore plus de millions de pattes.
On arrive rapidement à ce qu’un foyer infectieux atteigne un quart de la France, ou extermine toute une espèce végétale, comme par exemple la variété de bananes d’avant celles que l’on mange maintenant.

Normalement la nature a ses propres défenses. Par exemple justement la cloque du pêcher diminue fortement ou disparait temporairement asséchée au soleil d’été, puis revient à la saison des pluies, infecter les feuilles humides, à la fraîcheur, donc pendant peu de temps avant que tout soit gelé.
… mais le problème est qu’il n’y a plus de saison normales. L’automne et l’hiver dernier ont eu beaucoup de mois anormalement chauds, où la cloque du pêcher s’est répandue à grande échelle. Regardez dans les jardineries. Tous les pêchers sont mourants.

… mais… et là ça devient encore plus grave, cette maladie est une des rares à être capable de franchir la barrière des espèces.

Les abricotiers sont malades. Les pruniers sont malades. Les amandiers sont malades. Il m’a semblé reconnaitre la cloque aussi sur un poirier rouge (il faudra que je vérifie, pour le moment c’est impossible, la maladie étant en pause pendant la saison trop sèche et chaude).
Ca veut dire des dizaines de millions de tonnes de fruits et de noix qui manqueront, dans des dizaines de filières agricoles, des dizaines d’espèces.

On peut contourner le problème de la cloque presque facilement, dans un mini-potager d’autosuffisance, juste en plantant de l’ail aux pieds des arbres malades… mais à l’échelle d’un pays ou d’un continent, ou du monde touché par un soleil fou, il n’y a rien à faire, juste prévoir de subir les pénuries et les augmentations de prix.

Je me demande s’il y a beaucoup de médicaments produits à partir des variétés de plantes déjà malades. Les plantes ne donnent pas que de la nourriture.
Beaucoup, beaucoup de gens autour de vous vont bientôt mourir de bien des façons.
Peut être vous.
Peut être moi. Même si je suis à un niveau très poussé dans ma préparation pour survivre à la guerre ethnique, à l’effondrement économique, aux changements climatiques, j’étais dans un état pitoyable après 4 jours à 37 degrés, la semaine dernière, au printemps.

Les médias, les autorités, n’ont toujours pas commencé à parler de l’astre en approche qui perturbe l’activité solaire, encore assez loin pour pouvoir garder encore un peu le secret, mais donc prochainement ça va encore empirer énormément énormément énormément.

Est-ce que vous savez qu’un peu partout dans le monde il y a des grottes géantes, de la taille de villes, creusées par les hommes il y a des milliers d’années, pouvant accueillir des dizaines de milliers de personnes et même du bétail ?
Je commence à en comprendre le vrai but. La chaleur va devenir invivable au-dessus du sol.

Quand les choses vont empirer, puisqu’elles sont parties pour considérablement empirer, j’essaierai de trouver dans les maisons des morts autour, une très grande cave ou un parking en sous-sol, ou plusieurs étages sous terre, pour y installer ma famille, avec des cartons de pâtes, de riz, de légumes secs, de la nourriture qui permet une longue survie avec peu de place de stockage, puisqu’il n’y a pas d’eau dans ces aliments.
Pour le moment je commence à stocker au-dessus des armoires des cartons avec des sachets de pâtes, de riz, des lentilles, du sel, des huiles, des vinaigres…
Que des petites choses qui pour le moment ne coûtent pas cher du tout, mais qui peuvent se négocier à des sommes considérables lors des guerres, par exemple une boite de petits pois à 46 dollars pendant la guerre de Bosnie.
Non, n’en achetez pas pour stocker. Les légumes de maintenant ne contiennent plus grand chose en matières nutritives, à cause de l’agriculture intensive. Puis ce qui reste part dans l’eau de la boite. Des conserves de légume c’est maintenant un mauvais plan. Ca ne nourrit pas.

Les légumes secs c’est mieux. Pas chers du tout, pas lourds, pas encombrants, de très longue conservation et qui calent bien un ventre creux pour plusieurs repas.

A part les protéines comme les sardines, les maquereaux, le corned beaf, le pâté, presque toutes les boites sont à éviter. Trop chères, trop lourdes, trop encombrantes, pour très peu de repas, un seul en fait.

A part les boites de viande et poisson, il y a un autre moyen d’avoir des protéines pour ceux qui ont la place : avoir quelques poules. C’est 300 oeufs par an par poule.
Bon, y’a aussi le cannibalisme, ou aussi creuser la terre pour trouver des vers et des larves. Personnellement je préfère éviter le plus longtemps possible.

Ce qui est sous terre vivra.
Certaines graines peuvent rester enterrées des centaines d’années, jusqu’à ce que la terre soit retournée, et renaitre.
Il est très fréquent dans un potager que des graines semées en pleine terre ne poussent pas mais attendent deux, trois ou quatre ans, de meilleures conditions, pour enfin se mettre à pousser.

En ce moment je suis infesté de cigales, qui sortent en masse de profonds trous dans la terre, après y avoir passé des années, puis s’attaquent aux arbres fruitiers survivants.

La nature survivra. Le soleil blanc ne va pas provoquer la fin du monde, juste une période extrêmement difficile, surtout pour les humains. Nous on ne reste pas en pause sans manger pendant plusieurs années.

Les bestioles… certaines s’en porteront beaucoup mieux. Par exemple les vers de terre. Sans les pesticides de l’agriculture intensive, les sols presque morts vont redevenir des paradis à lombrics en quelques décennies.
Avant l’agriculture intensive les vers de terre étaient la première forme de vie sur la terre, en poids supérieur à toutes les autres formes de vie animales réunies.
Moins d’humains, ça ne sera pas un problème pour la nature. Au contraire.

Les survivants aux mauvaises années qui viennent auront aussi un avenir moins bouché. Il y aura plus de tout, moins de choses à devoir partager entre trop de monde pour une planète limitée.
Il faut pouvoir survivre les quelques pires années.

Il faut pouvoir stocker de la nourriture sèche et compacte, prenant peu de place, pour manger longtemps.

Il faut de l’eau.
Il m’a semblé entendre aux infos que les deux tiers des départements commencent déjà à avoir des restrictions d’eau, alors que l’été commence à peine.

Il faudrait des armes qui permettent de chasser tout le gibier qui se présentera au hasard des rencontres. Par exemple une arbalète à 100 euros, en achat immédiat, sans formalité, sans paperasse, plus des pointes pour toutes les proies : pigeons, mouettes, lapins, chiens, chats, rats, poissons…
Même dans l’enfer radioactif de Tchernobyl il y a en permanence des oiseaux. Les oiseaux voyagent partout.
Les oiseaux viennent même près de vous, picorer une poignée de graines en devenant des cibles très faciles.
Les oiseaux, c’est un bon plan de survie. Ils se renouvellent en permanence. Par contre ils ne sont pas très gros, il n’y a pas beaucoup à manger.

Quelques poules qui pondent des oeufs 6 jours sur 7 c’est un encore meilleur plan de survie, pour ceux qui peuvent en avoir.

L’armement doit même éventuellement tirer très efficacement sur un humain.
Il faudra pouvoir neutraliser des pillards, qui vous tueront indirectement par privations, et même des ennemis ethniques qui vous tueront juste par haine sans raison valable.

Les armes pourraient servir aussi à attaquer. Des armes silencieuses donnent un avantage dans une attaque.
Si vous n’avez pas encore réfléchi au sujet je vous donne directement la meilleure piste : les élites, les généraux, les hauts fonctionnaires et leurs familles se sont préparés en secret pour ce qui arrive, au lieu d’informer toute la population pour que tout le monde puisse s’organiser au mieux pour traverser la catastrophe solaire.
Personnellement je ferai mes courses gratuitement chez ces traitres quand la situation l’exigera.
J’ai commencé à vous écrire un article gigantesque précisément sur ce sujet. J’espère pouvoir le finir et le publier. Ca devrait aider énormément de gens à survivre, en prenant ce qui appartenait aux morts et aux ennemis.

J’ai aussi en projets bien avancés plusieurs autres articles sur les armes silencieuses pour se nourrir ou se défendre en zone de guerre (arbalètes, arcs, lance-pierres…),

Un article pour extraire de l’eau potable totalement pure à partir de n’importe quelle substance humide, même un cadavre de tuberculeux en décomposition, en distillant l’eau grâce à ce soleil fou devenu surpuissant,

Des articles pour adapter le potager de survie à la puissance du soleil blanc. Autour de chez moi presque tout est sec et mort ou mourant. Mes gros pots de plantes comestibles ont un vert presque beau, même si on voit que beaucoup de plantes souffrent aussi. Ca devrait être très utile.

J’ai aussi plus de 1200 réformes pour réparer la France. Finalement ça n’a pas été utilisé pour l’élection présidentielle truquée ni pour les législatives. Ca sera imposé sans les urnes quand le moment sera venu. La stratégie se met en place lentement mais sûrement.
Aujourd’hui aux informations j’ai entendu que les 5 millions de fonctionnaires pauvres (pas les élus au salaire monstrueux) ont tous leur salaire gelé. C’est bien parti pour ne pas avoir beaucoup d’opposition dans la fonction publique qui nous tue.

Surtout que le FN est anéanti.
Comme la droite, la gauche. Il n’y a plus d’opposition politique crédible, mais tout est verrouillé par le système au niveau des votes, des candidatures, du financement, de tout.
Le changement ne viendra pas par les urnes.
J’ai encore besoin de plusieurs semaines.

Et… il nous faut aussi une milice pour s’opposer aux traitres qui gouvernent et à tous les fumiers qui les servent. Pour fermer tous les payages, arracher tous les radars automatiques, fermer les RSI, fermer toutes les bases islamistes de centaines de jeunes hommes musulmans haineux habitués à la guerre appelés « migrants »…

Je crois que j’ai compris comment faire. J’avais un forum d’autodéfense avant de tomber très malade. J’ai encore les sauvegardes. Je vais le relancer. Mais chez un hébergeur américain, donc qui respecte la liberté de parole et qui ne collaborera pas avec les « juges » islamistes. Aucune adresse IP donc identité ne sera divulguée à « la justice ».

Tous les plus motivés pourront prendre contact directement entre eux pour se rassembler localement.
Ca, peut être que ça ne prendra qu’une semaine. C’est presque prêt.

Je vois que de plus en plus de gens semblent vouloir agir, bouillonnent, mais ne savent pas comment faire, sont de plus en plus frustrés et bouillonnant de ne pas savoir comment.
La volonté est là, partout.

Quand ça va bouger, il ne faudra pas compter que tout s’améliore d’un coup d’un claquement de doigt. Il va d’abord y avoir une période où ça va être encore pire. De la casse, de la violence, du sang…

Attention.
Préparez-vous à ne pas manquer de l’essentiel au moins pour une courte période. Juste à l’échelle individuelle.
Tout est organisé par les dirigeants pour que tout soit pire.
Il faut se passer d’eux.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

 

Recherches populaires vers cette page :

  • kalachnikov a vendre doccasion (4)
  • Les noeuds pratiques dune corde (3)
  • comment mourir vite et sans douleur (3)
  • arme a balle sans poudre (1)
  • Photos genocide afrique Rdc Est (1)
  • mort suicide pendu (1)
  • Les massacre dans les guerre (1)
  • image de massacre en afrique (1)
  • GUERRE DELA RDC (1)
  • femme arab photo nus (1)

Dans les années qui viennent environ un humain sur trois va mourir

J’ai eu un déclic hier soir. J’ai enfin compris le dernier élément qui manquait pour expliquer presque tout ce qui va mal dans le monde aujourd’hui.
Ca explique presque toutes les théories du complot a priori les plus farfelues, comme l’extermination humaine, la stérilisation, les vaccins de la mort, tout ça…

J’ai compris quand aux informations les journalistes étaient tout contents de voir que l’espèce humaine donne maintenant naissance à énormément de jumeaux. Du jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Une grossesse sur quarante.

En fait c’est triste.

C’est horrible.

Les grossesses multiples sont dues aux inséminations artificielles et à la procréation médicalement assistée.
En fait, un couple sur trois partout sur la planète est maintenant stérile.

Un enfant sur trois est allergique à un aliment naturel qui pousse dans la terre.

Beaucoup naissent autistes.

Les cancers et leucémies sont devenus la première cause de mortalité et touchent même des bébés.

L’humanité est sur le déclin.

J’ai enfin eu le déclic hier et vraiment ça explique tout.

Des décennies d’agriculture intensive ont complètement tué les sols agricoles. Ils sont tellement morts que pour continuer à avoir un petit peu de production, de très mauvaise qualité, les agriculteurs sont obligés d’arroser des dizaines de fois avec des produits chimiques. Ces produits qui se stockent dans les corps en rendent malade, stérile, autiste, difforme, mutant… toujours plus d’une génération à l’autre.

.

.

.

.
L’agriculture intensive qui devait apporter l’abondance a totalement échoué. Jamais il n’y a eu autant de milliards d’humains souffrants de la faim.
.

.

.

Tout ça est à remettre dans le contexte actuel. Les agriculteurs intensifs, ruinés par le coût des produits et l’absence de rentabilité, abandonnent très massivement le métier.

Il ne reste plus que quelques poignées d’agriculteurs sachant encore faire pousser de la vraie nourriture.

A cela on rajoute l’effondrement économique en cours dans déjà de très nombreux pays du monde, qui s’amplifie toutes les semaines. Les importations et exportations sont en train de chuter presque dans le monde entier.
Depuis trois ans sans s’arrêter la violence du changement climatique détruit les cultures partout dans le monde.
Les cours flambent, les monnaies perdent de la valeur. Il n’est plus intéressant d’importer, tout devient trop cher.
Surtout que le problème de fond n’est pas réglé par la baisse des coûts des matières premières : le chômage et la pauvreté empirent constamment. Même si un produit est moins cher, pour quelqu’un qui n’a plus d’argent il devient inaccessible.

Et à tout ça on rajoute la perte de confiance mondiale dans les producteurs d’engrais et pesticides chimiques. Monsanto a pris une claque phénoménale en 2015. Les pertes financières sont gigantesques. La multinationale a commencé à virer des dizaines de milliers d’employés.

… donc, en plus, les produits qui sont devenus indispensables sur beaucoup de terres vont bientôt manquer.
Les terres agricoles mortes ne produiront plus avant dix, vingt ou trente ans.

Déjà que 2 milliards d’humains souffrent de la faim, l’aggravation de la pénurie et l’augmentation des coûts vont achever presque ces deux milliards. Il n’y a pas de raisons que ça s’arrête en chemin.

Je crois qu’un humain sur trois va mourir dans les années qui viennent. Deux milliards de moins en dix ou quinze ans, ça me semble réaliste, vu qu’en plus des pénuries la pollution est partout.

Certains pays s’en sortiront beaucoup mieux que d’autres.

Le nôtre est remarquablement bien situé géographiquement. Pour les plantes et la vie en général c’était le paradis sur terre jusqu’à il y a peu. Maintenant le changement climatique extrême fait des dégâts ici aussi.
Les cultures meurent très massivement d’inondations jamais vues qui font pourrir les plantes, ou d’une humidité de plusieurs mois qui donne des maladies, de longues sécheresses avec interdiction d’arroser les plantes, de vents dépassants plusieurs fois par an 100 km/h qui cassent les branches et arrachent les arbres, de grêlons gros comme le poing…

Ici aussi, ça devient dur de faire sortir de la nourriture de terre même avec les méthodes les plus naturelles, raisonnées.
Surtout que le temps change totalement d’une année sur l’autre. Impossible de prévoir un minimum pour adapter les plantes à une tendance générale, pour l’humidité ou la sécheresse par exemple.
Il faut planter beaucoup de variétés, en perdant beaucoup tous les ans.

On dirait qu’avec ce qui vient tous les choix que j’ai fait jusqu’à présent vont se révéler bons :
– apprendre à faire pousser le plus d’espèces possibles de légumes, fruits, médicaments naturels et diverses plantes utiles,
– apprendre à dépolluer le corps de toutes les substances chimiques qui rendent les gens malades,
– vouloir entreprendre précisément maintenant que l’économie s’effondre totalement, en partageant gratuitement les idées, sans brevets ni copyrights.
– se préparer à défendre soi-même sa famille et les choses qui seront nécessaires à sa survie…

Soit je suis un visionnaire qui capte les choses des années avant qu’elles ne deviennent visibles pour tout le monde, soit il y a vraiment quelque chose de supérieur qui me guide.

Pour le moment je ne suis pas convaincu que la dépopulation était voulue dès le départ.
Je crois que certains ont voulu se remplir les poches en vendant dans le monde entier des quantités colossales de produits dont les risques à long termes n’étaient pas encore connus.
Maintenant que la planète meurt et ne peut plus nourrir tout le monde, les mêmes produits (et les autres méthodes des théories du complot) permettent de régler le problème qu’ils ont créé. Les victimes ne se plaindront pas longtemps, puisqu’elles vont massivement mourir de faim, de maladies dégénératives, de stérilité…

Ceux qui ont causé tous les problèmes et qui possèdent les médias, corrompent les dirigeants politiques, n’ont qu’à continuer à garder le silence ou à désinformer pour empêcher les foules de comprendre ce qui a causé tout ça.

Hoooo ! il y a de plus en plus de bébés jumeaux, comme c’est mignoooonnnn !!!

 

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • la cigale et la fourmis de milo winter (2)
  • arbgraine qui pousse suspendu (1)

Un battement d’ailes de papillon cause le réchauffement climatique, tant qu’on y est…

Il suffit d’un seul chiffre pour comprendre l’étendue de la désinformation sur le réchauffement climatique, soi-disant causé par les activités humaines, prétexte à toujours plus de taxes pour engraisser les déjà très riches avec l’argent des peuples.

L’inventaire des énergies reçues et émises par notre planète s’appelle le « bilan radiatif de la terre ».
C’est édifiant.

Le rayonnement solaire donne 99,97 % de toute l’énergie utilisée sur le globe, par les mers, les plantes, les animaux, le climat,… tout.
L’énergie dégagée par les activités humaines à partir de TOUTES les sources fossiles (pétrole, charbon, poison de schiste…) ET par le nucléaire, pour toute la planète, représente 0,007 %.

Alors en enlevant la virgule, pour avoir des chiffres entiers, donc, toutes les énergies sales créant prétendument le réchauffement climatique (et augmentées du total des énergies nucléaires qui n’ont rien à voir dans le réchauffement),
c’est donc 7 unités, du total de 100 000.

99 993 du reste est entièrement dû au soleil.

La minuscule pollution par combustible fossile n’a aucune influence réelle sur la température de notre planète.

Comparaison de la taille du soleil avec celle de la terre

Proportions des astres de notre systeme solaire

Soleil, terre, lune

(Attention, dans cet article je parle uniquement de température, pas de toute la pollution que l’énergie sale engendre).

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • le plus gros vagin du monde (4)
  • gros vagin (1)
  • la guerre vous parait -elle efficace pour effacer les haimes et les conflets entre les peuple (1)
  • le plus gros vagin au monde (1)
  • plus gros vagin du monde (1)

La température de couleur du soleil est maintenant différente des échelles de mesure

Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…

Quand j’étais aux beaux arts à 19 ans (j’en ai 43), j’ai eu un coup de foudre complet pour la photographie.
Je passais presque tout mon temps dans le labo photo en négligeant les autres cours.

Donc comme je ne pensais presque plus qu’en technique photo presque 24h/24, j’ai très vite envisagé la possibilité d’en faire mon métier (ce qui a été le cas pendant plus de 9 ans mais pas comme je l’aurais pensé au départ).

Pour avoir une liberté de création et du temps devant soi, il ne fallait pas que je me lance dans les tâches à très faibles revenus avec constamment du temps bouffé par des contraintes horaires. Comme par exemple faire des photos d’identité dans un commerce ouvert 6 jours par semaine pour gagner un smic. (Oui, c’est ce que j’ai fini par faire, tsss…)

Dominante de couleur

Technologiquement, l’époque était très différente.

On n’avait pas des appareils électroniques à très petits prix comme les téléphones dans les poches de tout le monde, qui calibraient automatiquement les blancs pour que les images aient la bonne teinte.
A l’époque, les images étaient chimiques.
On devait très coûteusement développer des pellicules de négatifs ou des diapositives, de substances argentiques. On ne mitraillait pas comme maintenant.

Donc le savoir faire et l’expertise du photographe étaient indispensables.

C’était de toutes petites choses simples à savoir, mais par centaines.

Exemples de prises de vues a dominantes colorées
Un photographe devait impérativement savoir que les lumières artificielles donnent une mauvaise dominante colorée aux images photographiques.

L’oeil nu, vivant, s’adapte dans une certaine limite et filtre une partie des dominantes quand elles sont légères. Comme à côté d’une lampe de bureau. Nous voyons une lumière blanche ou presque.

Quand les dominantes sont très prononcées comme par exemple dans un magnifique coucher de soleil jaune rougeoyant avec des nuages épais incrustés de rose et de bordeaux, la puissance du spectre dominant s’impose à notre perception.

Ampoule ordinaire donnant des photos oranges

Une pellicule photo par contre est incapable de s’adapter. Elle est prévue pour enregistrer seulement une certaine partie de la lumière.

Un photographe devait savoir des évidences basiques, comme le fait que telle ampoule électrique donne un dominante rouge orangée jaune, et savoir à l’oeil nu quelle couleur de filtre visser sur l’objectif.

Filtres de conversion de couleurs

Quel autre filtre mettre quand on est éclairé par des néons…

Filtres visables pour objectifs d appareils photo et video Maintenant on appuie sur un bouton et l’appareil fait tout tout seul.

Temperatures de couleur Kelvin pour chaque type d ampoule

Heureusement cette échelle de conversions nécessaires était inscrite noir sur blanc sur le spectre de couleurs de l’échelle Kelvin.

Chaque source de lumière a une température dominante, compensable par un filtre photo à visser devant l’objectif.

Spectre de couleurs de la lumiere

A l’époque Photoshop commençait tout juste à apparaitre. Peu de personnes avaient un vrai ordinateur et les moyens d’investir tout un mois de salaire moyen dans un logiciel de retouche d’image.

Une prise de vue faite avec une mauvaise dominante de couleur ne pouvait pas être rattrapée au tirage.

Enfin si, pour un usage courant, de photo souvenir d’anniversaire ou de voyage, une petite dominante ou des couleurs ternies par la compensation du filtrage ajouté par le laboratoire de tirage n’étaient pas trop gênantes.
Par contre, pour des photographies publicitaires, ou de magazine de mode, de reproduction d’oeuvres d’art, là, ça ne pardonne pas.
La prise de vue doit être parfaite.
Le négatif ou la diapo doit contenir le maximum d’informations nécessaires, sans dominantes parasites.
Si une photo dans l’ombre ou l’obscurité est toute noire, son négatif n’a pas enregistré de détails et donc on ne pourra rien en faire de correct au tirage. Sauf en incrustant d’autres images avec des technologies informatiques qui n’existaient pas au siècle dernier.

A l’époque une mauvaise prise de vue signifiait une image définitivement ratée.

Superman en contrejour devant le soleil

Par exemple, rappelez vous des photos souvenirs avec la mer dans le dos.
Le paysage est brûlé et la personne est en silhouette noire sans détail.

Un photographe sait que même en plein soleil il faut souvent utiliser le flash pour déboucher les ombres. Le sujet au premier plan est à peu près correctement exposé, avec des détails, et le paysage aussi.

Prise de vue avec des lumieres artificielles sur pieds orientables

A l’époque, il semblait n’y avoir en France qu’une dizaine de photographes professionnels capables de faire des reproductions photographiques d’oeuvres d’art aux couleurs certifiées, pour tous les professionnels de l’art et de l’édition.
Le prix d’une seule image aux couleurs parfaites pouvait atteindre des sommets délirants, entre 3000 et 19000 francs. De la folie totale.
Donc, ça m’intéressait. C’était le bon plan pour un passionné de photo maladivement ultra-perfectionniste qui ne voulait pas passer tout le mois à travailler pour des clopinettes.

Prise de vue de nature morte en studio avec eclairage artificiel
L’investissement de départ pouvait être douloureux. Pour photographier un tableau de grand peintre faisant 4 mètres par trois, il ne fallait pas des petits projecteurs avec des pitits flashs à la con, mais des boites à lumière d’une taille supérieure au tableau, pour avoir un éclairage parfaitement homogène sur absolument toute la surface du tableau et un peu au-delà.
Plus une boite est énorme, plus les supports sont fabriqués en petite série et donc abominablement coûteux.
Vous comprenez pourquoi les experts se comptaient sur les doigts.

Le coût du local est proportionnel à la taille aussi.

Materiel d eclairage professionnel de studio photographique

Les ampoules à lumière du jour avaient une très courte durée de vie et un prix presque 20 fois supérieur aux ampoules ordinaires.

La lumière devait être douce pour ne pas avoir d’ombres noires sans détails, mais suffisamment forte pour ne pas avoir des couleurs passées, dénaturées, mais parfaitement pures. L’exposition devait être parfaite.

Photographier à la perfection un grand tableau avec des couleurs fidèles sur toute sa surface, c’était jusqu’à une demie journée de travail pour un photographe professionnel équipé des plus chères lumières de studio. Vous comprenez le prix.

Semis de mais en gobelet

Quand j’ai fini par péter les plombs avec la photo, je n’ai plus touché un appareil pendant cinq ans. Maintenant je me contente de mitrailler en quelques clics avec un téléphone pour faire des photos pourries sans réglage, souvent floues, que je partage par milliers sur internet.
Ca m’éclate. Quel sentiment de liberté avec ces appareils, woawwwwww…

Bon c’est vrai que je ne fais presque plus que des photos pourries de survivaliste avec des miettes de palettes, des pots débordants de terre toute sale, des photos de façades avec des panneaux solaires, des éoliennes ou des plantes grimpantes… juste des photos de témoignages, d’illustrations permettant de rendre plus compréhensibles les textes. Ca n’a plus rien à voir avec des prétentions artistiques.

Et justement, c’est l’évolution des technologies de prises d’images qui ont masqué le changement de températures de couleurs.

Les appareils numériques automatisent les balances de blancs.
Si on avait mondialement continué d’utiliser tous des pellicules couleurs argentiques calibrées pour un soleil jaune, beaucoup de monde aurait forcément remarqué un problème d’images anormalement dégueulasses. Et pof !

La technologie a empêché de voir l’évidence.

La source de lumière qui nous donne la vie est devenue plus brûlante.

Augmentation de l intensite de brillance du filament d une ampoule

Temperatures des etoiles et leur lumiere visible

Donc comme vous pouvez le voir sur l’échelle Kelvin, la référence, la moyenne mondiale sur des dizaines d’années, est d’avoir un soleil jaune.

Temperatures des couleurs

Les flashs du monde entier, de tous les fabricants, sont tous calibrés sur la même température de couleur, celle du soleil, justement pour une raison simple : quasiment toutes les pellicules du monde sont prévues pour avoir des couleurs réalistes seulement en lumière du jour.

Echelle kelvin illustree

La température de couleur de référence, la base, le standard, l’étalon, est un soleil jaune.

superman soleil jauneEst-ce que vous connaissez Superman ?
Oui, il n’existe pas.
C’est un personnage imaginaire, comme allah ou les trois petits cochons de Disney.

… mais c’est un personnage créé il y a 80 ans, basé sur une chose totalement évidente, que les gens ont toujours vue, et qu’on croyait qu’elle ne changerait jamais :
Le soleil de la terre est jaune.
C’est cette particularité de notre planète qui donne à Superman ses supers pouvoirs.

Jusqu’à un peu après ma génération, les enfants qui jouaient à être Superman avaient des super pouvoirs grâce au soleil jaune qu’ils voyaient tous dans notre ciel.

Fond d ecran windows 7 avec coucher de soleil jaune

Cette année j’ai dû passer environ une centaine d’heures à chercher partout sur internet des images photographiques d’un soleil jaune.
J’avais lu sur un site de conspirationniste quelque chose qui semblait totalement paranoïaque : les plus grands moteurs de recherches du monde auraient un filtre pour déréférencer les anciennes images photographiques où apparait un soleil jaune, pour que les gens n’aient pas de preuves du changement évident.

On ne peut trouver que des dessins de soleil jaune. Pas d’image de photographiques de soleil jaune haut dans le ciel.

… sauf qu’en réinstallant windows 7 sur le très vieux pc du garage, j’ai vu que les paysages du fond d’écran, standards, installés d’office -sans un filtre d’un prestataire internet pour censurer les images-  montraient des soleils jaunes, comme je les ai connus.

Soleil blanc brulant irradiant dans une tache blanche difforme

Regardez à quoi ressemblent maintenant un peu trop souvent les couchers de soleil.

Une tache difforme, d’un blanc pur, presque impossible à regarder.
Chemtrail au dessus de Marseille avec un soleil bas

Soit dit en passant, quand j’étais petit, même le ciel avait une couleur différente. Il était bleu, pas gris-blanchâtre-laiteux-voilé.
Il était bleu, le soleil était jaune.

Les traces d’avion ne duraient que quelques secondes, comme la vapeur d’eau que l’on s’amuse à souffler en hiver en attendant le bus.
Elles n’étaient pas des centaines ou des milliers, immobiles dans le ciel pendant des heures.
Immobiles même par un vent à 75Km/h.

L’état du ciel, ces milliers de traces aspergées volontairement par des avions, sans que l’on soit informé de quoi que ce soit, me laissent penser que vu l’étendue de la désinformation, l’idée d’avoir installé un simple filtre informatique dans les moteurs de recherches d’images, est possible.

Regardez autre chose, pour la cop21. Les plus grands pollueurs, très riches, se réunissent pour « sauver la planète » en recevant de gigantesques enveloppes de notre argent public sans que nous ayons notre mot à dire.

Le réchauffement de la planète, une escroquerie :

Vincent Courtillot – « Le réchauffement climatique »

Le dioxyde de carbone, CO2, ne crée pas de réchauffement.

La vérité est ailleurs.

Quand on utilise les mêmes outils de mesure qu’avant le changement, ça devient clair.
Depuis quelques années seulement, la source de lumière de notre planète a changé d’intensité.
C’est trop tôt encore pour l’intégrer dans une courbe sur les effets mondiaux, à cause de la taille de la planète qui met des années avant de chauffer durablement de quelques fractions de degrés, mais individuellement on sent quelque chose.
Au soleil on brûle.

Vous vous souvenez de cet été ?
Deux périodes de canicules.
Deux.
Je n’ai jamais entendu parler de deux canicules dans un même été dans toute l’histoire connue de l’humanité, partout sur la planète.
Et vous ?

Graphique de temperatures de couleurs en degres Kelvin

Augmentation de l intensite de brillance du filament d une ampoule

Soleil irregulier trop blanc trop puissant

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • température de couleur (17)
  • temperature couleur (14)
  • changement de couleur du soleil (9)
  • echelle kelvin lumiere (3)
  • tableau kelvin led (3)
  • lumière degré kelvin (3)
  • temperature couleur du soleil journee (2)
  • spectre en kelvin lumière (2)
  • température de couleur dans le soleil (1)
  • temperature de couleur du soleil (1)