Tag Archive for bois

Comment fabriquer (très) facilement et gratuitement des bûchettes de papier journal pour se chauffer cet hiver

L’actualité du jour parle encore d’une grosse augmentation des factures d’EDF, notre société publique d’énergie que les politiciens traitres et corrompus ont bradée à des financiers privés soi-disant pour faire des économies, et dont les prix ont quasiment doublé depuis.

Donc, vous allez sûrement être motivés pour lire cet article, même si les photos sont particulièrement moches.

Je vais vous montrer quelque chose qui se fait en une minute, sans aucun effort, sans fatigue, sans sciure de bois partout, propre, sans bruit de tronçonneuse, sans électricité, en plus en étant écologique, pour se chauffer gratuitement cet hiver.

Avec cette grosse chaleur, c’est même le moment idéal pour essayer de fabriquer vos premières briquettes en papier journal. Vous allez voir, ça sèche en quelques jours, en été, à l’air libre.
Le séchage est tellement rapide qu’il n’y a pas de moisissure ni d’odeur.

Sechage des buchettes simplement a l air libre au soleil
Le papier journal est fait à base de bois. Ca brûle bien quand il n’y a que quelques feuilles.

Par contre quand vous bourrez une cheminée avec une pile de journaux ou un gros livre, un annuaire, après les premières feuilles en surface, le reste a tendance à se consumer lentement, plutôt que de faire de grandes flammes. C’est justement l’intérêt des briquettes :
Au lieu d’avoir des feuilles séparées qui produisent d’un coup énormément de flammes et beaucoup de chaleur, les feuilles agglomérées en blocs brûlent lentement, ce qui permet d’avoir encore de la chaleur dans la maison à la fin de la nuit, après des heures sans remplissage.

Compresseur a briquette
On trouve facilement des presses à briquettes pour 15 à 30 euros, mais je vous les déconseille très fortement.

J’en ai déjà eu une, elle s’est cassée en même pas deux heures d’utilisation, en trois séances sur deux semaines. Avant elle s’était plein de fois déformée, parce qu’il fallait forcer comme un dingue pour arriver à former les blocs.

Ca n’est pas du tout du bon matériel.
Je ne peux pas vous en conseiller l’achat. Enfin, moi personnellement, je n’en rachèterai plus jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais, mais si vous voulez gaspiller vos sous, faites-vous plaisir.

Je vais plutôt vous montrer comment faire aussi bien, avec une simple barre solide dont la surface est lisse, et de l’eau.

Materiel necessaire, un recipien d eau et une barre de fer ou un baton
Enfin quand je dis « aussi bien », en réalité c’est beaucoup mieux. Vous pouvez fabriquer des bûchettes de toutes les tailles, petites pour de la chaleur rapide, ne durant pas une heure, ou grosses pour durer presque toute la nuit.
Avec cette manière de faire, avec une barre ou un bâton, un manche à balai, il y a un trou central qui permet d’aérer la bûchette et qui permet une très bonne conbustion.

Si la surface de la barre ou du tube et lisse, elle glissera sans effort pour sortir de la bûche. Donc une barre de fer ou un morceau de tube, c’est très bien.

Pile de papier journal a recycler gratuitement en bois de chauffage

Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quel papier pour brûler dans une cheminée ou un poêle.

Depuis quelques années, le papier glacé a une mauvaise odeur quand il brûle. La fabrication a dû changer la composition, les produits. C’est peut être dû aussi au blanchiment.
Je sais qu’il y a un gros changement à cause de la couleur du haut de la cheminée, sur le toit. Alors que je brûle toujours les mêmes choses depuis 30 ans, la cheminée est devenue noire ces dernières années. Le papier brûlé a une mauvaise odeur.

(A mon avis c’est à cause du recyclage industriel du papier, avec des tonnes de produits chimiques, mais, shhhut, faut pas le dire, il y a plein de gens qui croient que le recyclage industriel du papier c’est vraiment une bonne chose pour la planète).

Donc, utilisez le moins possible de papier glacé. Juste pour faire des boulettes pour l’allumage, en recyclant les publicités de boite à lettre, mais pas comme composant des briquettes que vous allez faire.

Le papier journal ordinaire, non blanchi, pas glacé, n’a pas cette mauvaise odeur de magazine brûlé.

Je vous recommande de faire des tas de journaux rassemblés par même taille, pour travailler très vite.

Il suffit de prendre un petit tas de quelques journaux, d’un a deux centimètres selon le résultat final que vous souhaitez, et de le mouiller.

Facile.

Le papier journal est bien mouille

Laissez tremper juste un instant, en secouant un peu pour que l’eau glisse vite entre les feuilles.
Vraiment pas besoin de laisser tremper toute une nuit.

Journaux enroules sur le tube

Avant de rouler tout le bloc, mettez un journal mouillé de côté pour la finition.

Si vous roulez tout le bloc en une fois, en séchant les feuilles vont se séparer, se dérouler, et donc brûler trop vite.

Buchette ratee qui eclate en sechant

Par contre si après avoir roulé vos journaux, vous passez une deuxième couche avec un seul journal, toutes les feuilles vont bien rester en place dans un seul bloc.

Bonne buchette qui reste comme un bloc

Donc, voilà, vous prenez votre petit tas de journaux mouillés simplement avec de l’eau, sans colle, rien, juste de l’eau.
Vous mettez un journal mouillé à part pour la fin.

Journaux enroules sur le tube

Vous roulez le bloc de journaux sur la barre solide à surface lisse que vous pourrez retirer facilement du tube de journaux.
Rien de compliqué.

Puis vous prenez le journal supplémentaire pour finir d’enrouler le tube, et garder toutes les pages biens liées ensemble.

Journaux enroules sur une barre de fer

C’est aussi facile que d’utiliser un rouleau a pâtisserie.

Quand vous roulerez, le trop plein d’eau va sortir, donc installez vous là où ça peut couler sans faire de dégât.

Tube enleve

Vous retirez la barre, en la faisant glisser. Vous voyez donc pourquoi il faut une surface lisse plutôt que n’importe quel bâton rugueux ou déformé.

Une barre lisse glisse facilement, sans abimer votre bûche.

Legere compression de la buchette

Ensuite, ça dépend de ce que vous avez utilisé comme tube. Si le trou central est minuscule comme celui des briquettes compressées des supermarchés, ne changez rien.

Si le trou est plus gros, vous pouvez écraser un peu la bûche mouillée pour l’aplatir, donc réduire le diamètre du trou central, donc l’arrivée d’air, ce qui prolongera sensiblement sa durée.

Cette manière de faire a un avantage. Puisque les bûchettes ne sont pas rondes, elles ne rouleront pas. Là où vous les poserez elles resteront. Sur une table ou dans la cheminée. Même pour le séchage à l’air libre un jour de vent.

Produit final obtenu en moins d une minuteEt c’est déjà fini.

Disposez la bûchette de préférence à plat juste sur le dernier bord de journal, pour l’empêcher de s’ouvrir en séchant.
Pas besoin de colle, de lien, de matériel…

Sechage des buchettes simplement a l air libre au soleil

Avec cette chaleur en seulement quelques jours toute l’humidité aura disparue, puis vous pourrez les stocker pour l’hiver sans moisissure ni odeur.

Et pof !

Du chauffage à zéro euro.

Cagette de buches gratuites maison en journaux recycles

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • comment fabriquer des briquettes de charbon (19)
  • presse a briquette (14)
  • presse briquette papier (12)
  • presse briquette (12)
  • buche en papier journal (10)
  • buche de papier (9)
  • comment se chauffer gratuitement (8)
  • comment faire des briques de papier (6)
  • brique de papier (6)
  • faire des buches avec du papier (5)

Ce que vous ne pouvez pas construire avec des palettes

Je vois dans les statistiques d’arrivées que beaucoup croient pouvoir faire des cabanons, des garages, des chalets, des parquets… en planches de palettes. Alors autant vous éviter de suite de perdre votre temps : le bois de palette est trop fragile pour faire de grosses structures. Ca ne dure pas longtemps.
Moi aussi, j’ai cru à tort que je pouvais faire un poulailler, je comptais même vous faire un bel article là dessus avec plein de photos, des plans… que finalement je n’ai jamais publié.

Fabrication d'un grand poulailler

En seulement quelques mois dehors on voit que les palettes ne conviennent absolument pas aux grosses constructions, qui restent dehors.
Avec la pluie qui ramollit le bois ou le fait moisir, la morsure du soleil qui change sa couleur, la force du vent qui casse, tord ou décloute, c’est un carnage.

Heureusement que j’ai eu la chance de voir ça près de chez moi avant de fabriquer en dur mon projet de grosse clôture :

Une grande cloture en planche de boisUne belle grosse clôture en planche, tout autour d’une maison, avec du bois beaucoup plus solide que ce que je comptais utiliser.

La cloture est toute cassee

Les panneaux sont désolidarisés. Les supports cassés ou déformés.
La prise au vent est énorme.

Etageres en palettes

Le bois de palette (jetable) souffre énormément plus vite que le bois du commerce vendu pour rester dehors, au soleil, au vent…
Les planches commencent à se déformer au bout de seulement quelques mois.

Etagere a semis
J’utilise des étagères en bois de palettes, dehors, en plein air, sans protection, sur lesquelles je range mes pots vides, les sacs de terreau, et surtout les semis et les petites plantes en pots pas trop lourds.
Ca permet d’avoir plusieurs étages de cultures et de rangements sur une très petite place au sol.

Une grande surface cultivable sur plusieurs hauteurs dans un mouchoir de poche
… mais les plantes sont arrosées au moins deux fois par semaine et le bois de palette n’aime pas. Tout se déforme en quelques mois.
Sous les pots un peu lourds, il suffit de trois jours pluvieux pour que le milieu des étagères s’enfonce de 15 centimètres. Un carnage.

Ces étagères gratuites en bois de récup ont difficilement une espérance de vie d’environ deux ans, et si on n’y met pas des pots lourds.

Si vous avez une cheminée ou un poêle, il suffit de quelques coups de scie pour les transformer en bois de chauffage gratuit, donc il n’y a pas de gaspillage et ça reste globalement intéressant.

Palettes sciees pour le feu

Par contre, si vous comptiez faire un joli chalet économique, sans bois cher prévu pour être durable, c’est une super mauvaise idée.
Le vent va faire un carnage. Ainsi que la pluie, l’humidité…

Même les étagères que je renforce en doublant les planches de structure se déforment ou se déclouent partiellement en un peu plus d’un an.
C’est un massacre.

Renfort de la structure

Ce bois fragile n’est absolument pas prévu pour construire de grandes choses, à laisser en plein air. Ou alors du jetable.

Mon banc de musculation, dehors aussi, en plein air, été comme hiver sous les intempéries, est posé sur une large palette qui doit être remplacée environ tous les deux ans, sinon je passe à travers quand mon poids s’ajoute à celui des haltères.

Augmenter le nombre de clou pour la solidite de l ensemble

Donc, pour ceux qui croient pouvoir faire un parquet pour leur garage, ce n’est même pas la peine d’y penser.
Il faudrait croiser deux ou trois épaisseurs de planches.

Et c’est un bois qui ne dure pas, donc si le plancher est dehors, il faudrait traiter toutes les épaisseurs et du coup financièrement ce n’est pas une bonne opération.
Donc pour un plancher dehors, considérez là aussi que c’est de la construction jetable, qui dure quelques années.

Stock de planches gratuites en palettes recyclees

A propos de traitement, je repense à une belle connerie que j’ai faite quand j’ai commencé à construire un poulailler.

Traitement du bois… ou plutôt, le problème est qu’il était déjà bien avancé, avant que je ne le traite.

Plutôt que d’avoir des surfaces plates, faciles à manipuler, retourner, pour étaler le produit confortablement au pinceau partout, j’avais déjà renforcé la structure, avec des planches pour empêcher que les pattes des cocottes ne traversent, avec des couches écartées destinées à accueillir un isolant, puisque un hiver ici la température est descendue à -26 pendant 4 jours. Le sol a même tellement gelé en profondeur que la canalisation d’arrivée d’eau est restée bouchée presque deux semaines.
Donc, j’ai pensé qu’une structure avec deux parois, une couche d’isolant, c’était ce qu’il fallait faire.

… et passer le produit dans une structure déjà enchevêtrée, ça a été long, laborieux, pas confortable, et un vrai travail complètement dégueulasse, avec plein de zones non couvertes, pas du tout protégées des infiltrations de déjections de poules.

Bref, le prochain poulailler que j’essaie de monter sera un petit modèle, à un seul niveau, et je traiterai confortablement les panneaux posés sur une table, avant de les assembler.

Planches de palettes demontees posees sur une table de jardin en bois de recup gratuitLes petites structures semblent très bien résister quelques années. On peut facilement faire des jardinières, un composteur, des petites barrières simples et ajourées,
une niche de chien.
Même une cabane pour les gosses. Mais en dimension gros jouet.

Il ne faut rien faire de grand, de « pour adulte », si ça doit rester dehors.
Il ne faut vraiment pas perdre de temps à construire un chalet ou un garage avec du mauvais bois de palettes jetables.
Ou peut être pour réduire le coût global de construction en se servant des palettes pour les parois intérieures, mais surtout pas dehors.

C’est vrai qu’on peut faire des objets magnifiques, confortables, durables, avec des palettes, mais à condition qu’ils soient gardés à l’intérieur, au sec, comme n’importe quel meuble.
Ca sera le sujet d’un prochain article.
A suivre…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • portail en palette (11)
  • palissade palette (10)
  • garage en palette (9)
  • fabriquer un portail en bois de palette (8)
  • fabriquer table lumineuse pas cher (3)
  • construire étagère bois (3)
  • construire étagère bois garage (3)
  • parquet en palette (3)
  • palette intempéries (3)
  • faire une palissade en palette (3)

Couper du bois plus facilement

On est des millions à en avoir plus que marre des « lois » complètement stupides de ce gouvernement de clowns nuisibles. Leur interdiction de se chauffer au bois, c’est inacceptable.

Donc, puisque on n’est pas près de s’arrêter de couper du bois, voici quelques vidéos qui devraient vous donner des idées pour vous simplifier la vie : moins d’efforts, énormément moins de temps investi, plus de confort, des économies…
mieux que toutes les taxes écologiques réunies imposées par les politiciens, qui ne nous apportent absolument rien, juste plus de dépenses.

Mieux que les chevalets en X, voici un petit bricolage très facile, qui peut être fait en moins de deux heures, même avec du bois de palettes récupérées gratuitement aux bords des routes. Ca va très vite puisque les bûches sont coupées 10 par 10 :

Le même principe avec d’autres matériaux :

Là vous voyez que celui qui coupe ne se penche que quelques secondes, ce qui est beaucoup moins usant pour le dos.
Mais mettre le support de bois 15 centimètres plus haut aurait permis de ne jamais avoir besoin de se plier le dos.

Sur la prochaine vidéo vous allez voir un bricolage extraordinaire. On ne manipule pas la tronçonneuse, on ne porte pas son poids, on limite considérablement la fatigue et les risques de maladresse.
Elle est fixée sur un support très solide. La gâchette est reliée à un système simple qui lance le moteur quand une bûche est en place.
Et surtout, il n’y a pas de corvée de ramassage de bois, pas besoin de se baisser des dizaines de fois, puisque tout tombe directement dans une brouette.
C’est fantastique !


Je pensais que c’était ce qu’il y a de mieux, jusqu’à ce que je vois un peu partout sur internet depuis quelques jours cette vidéo :

Une bétonnière recyclée très intelligemment.

On évite tous les problèmes des tronçonneuses, comme par exemple la chaine qui saute, qui fait qu’on passe plus de temps à retendre qu’à travailler.

Pour ceux qui n’ont pas de moyens ou pour ceux qui aiment utiliser une grosse hache pour éclater plein de trucs,
ou qui ont besoin de se défouler parce qu’ils en ont marre de ces putains de socialistes toujours en train de nous casser les couilles et qui méritent des coups de hache dans toutes leurs putains de sales gueules de gros cons, il y a cette méthode pour fendre rapidement des bûches avec un pneu :

Avec les bons gestes, un peu de savoir faire, ou quelques astuces, on voit qu’il n’est pas nécessaire de claquer 3000 euros de fioul pour se chauffer.

Le bûcheron de la vidéo suivante utilise un peu le même principe que le pneu (garder les morceaux à la même place comme une bûche entière) mais avec un système très léger et adaptable de chaine avec un élastique puissant.
Avec deux sandows ordinaires on arrive au même résultat :

Pour le moment je ne retrouve pas la vidéo qui montre comment éclater des bûches en quelques secondes en utilisant le côté plat de la hache, alors je vais vous montrer ce que ça donne pour presque tout le monde qui ne connait pas le principe :

Pour travailler très vite, l’astuce est de ne pas perdre du temps à décrocher la hache à chaque fois. Ce qui est aussi de la fatigue. Et moins d’efficacité, puisque on retient les coups pour ne pas enfoncer trop profondément et ne plus pouvoir retirer la hache.
Donc c’est justement le contraire qu’il faut faire : Taper comme un gros bourrin, que la hache soit solidement coincée dans la bûche. Woui woui.
Et là, plutôt que de la retirer, on soulève la hache avec la bûche coincée, on retourne la hache pour frapper avec le côté plat sur un support dur, la buche au-dessus.
Au choc, le poids de la bûche l’entraine encore plus profondément et la fait éclater.

C’est plutôt pour les hommes un peu sportifs, puisque on ajoute le poids de la bûche à celui de la hache, mais ça permet de fendre en quelques secondes.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • plan chevalet de sciage (12)
  • comment fabriquer un chevalet pour couper du bois (11)
  • fabriquer chevalet buche (9)
  • fabriquer un chevalet pour couper du bois (7)
  • fabriquer un chevalet de tronçonnage (6)
  • chevalet coupe bois (6)
  • chevalet pour couper du bois fabriquer (5)
  • fabriquer un chevalet (5)
  • chevalet a buche (4)
  • couper du bois facilement (4)

Construire un composteur gratuit en bois de palette

Vos déchets alimentaires et les végétaux que vous taillez ou arrachez peuvent servir à faire gratuitement du compost.

Le bois gratuit de palettes que l’on trouve un peu partout après la fermeture des magasins peut être utilisé pour construire beaucoup de choses, et notamment un composteur.

Je vais vous montrer une manière d’en faire un avec seulement une scie, un marteau et une poignée de clous.

Il n’y a rien de compliqué, c’est à la portée de tout le monde…  mais, même si c’est facile et presque gratuit, vous n’en aurez peut être pas besoin.

J’en ai un depuis trois ans. Maintenant il ressemble à ça :

Changement d'aspect du bois laissé à l'air libre, dehors sous les intempéries

C’est très moche.

Le bois non traité laissé sous la pluie et le soleil brûlant de Marseille a rapidement pris un aspect de vieil objet pourri bancal qu’on entasse dans un coin mais qu’on devrait jeter, un jour… si vous voyez ce que je veux dire.
Si vous voulez un joli jardin, très décoratif, achetez vous plutôt quelque chose de beau.

 

L’intérêt du composteur est d’avoir un endroit où toutes les petites saletés grouillantes du jardin peuvent faire leurs trucs de saletés : détruire, se reproduire pour détruire plus, détruire, décomposer les restes d’aliments, les mauvaises herbes et les parties taillées sur les plantes.
Donc, pour ne pas tuer ces cochonneries travailleuses, le bois est forcément non traité.

A priori, je dirais qu’un composteur, qui peut être fait en une heure ou deux, avec une poignée de clous, une scie et un marteau, dure entre 4 et 8 ans, selon l’humidité de votre climat.
Donc c’est un petit travail qui en vaut la peine.

Le mien, par contre, je vais déjà le détruire. Je vais lui mettre des coups de scie pour le transformer en bois d’allumage pour la cheminée. (Donc contrairement au plastique, ici rien ne se perd).
Finalement mon jardin est trop petit pour quelque chose dont je me sers peu.
Le composteur n’a vraiment pas souvent été rempli depuis que je l’ai fait.

Je n’y met plus de déchets alimentaires. Aller tout le temps dans le jardin pour jeter les épluchures et les coquilles d’oeuf, ça m’a plus que gonflé très vite.
Laisser une cagette dans la cuisine pour entasser pendant quelques jours et réduire les allers-retours, ça fait crade, beuheeeerk..

Donc, je n’y met plus que les restes de taille, les plantes arrachées, et donc finalement, il est presque toujours vide.
Pour aussi peu de compost, ça n’a aucun intérêt. Autant utiliser directement un petit sécateur pour faire des morceaux à peine plus gros qu’une main, et les laisser tomber directement au sol, autour des plantes.
C’est un paillage qui protège le sol et garde l’humidité.

Comme j’ai enlevé le gravier qui couvrait la terre sur une grande partie de mon mini jardin, j’ai trouvé une terre sèche, tassée, dure… morte.
Très rapidement, après seulement quelques semaines, les zones où j’avais mis des plantes qui couvraient le sol, l’aspect de la terre a changé. Elle est de plus en plus belle.
Donc, maintenant je couvre le sol avec des végétaux.
Je vois vraiment une différence avec la terre non couverte.

Plutôt que d’utiliser le composteur, maintenant je coupe tout en morceaux que je laisse sur place.
Il y a une technique qui semble très prometteuse pour les très petites surfaces : la culture en lasagne, du même nom que le plat italien formé de plusieurs couches. Des déchets alimentaires ou végétaux, de la terre, du carton, de la terre… et un rendement prétendument délirant par ceux qui en font la publicité sur internet. Comme je ne crois que ce que je vois, je testerai et je publierai le résultat.
Il y a trop de gens sur internet qui ré-écrivent des idées reçues et quand on fait ce qu’ils disent, c’est un carnage.

Je constate juste que la terre couverte devient rapidement plus belle, alors je n’ai plus envie d’utiliser le composteur.

Bon, la construction.

Fabrication d un composteur en palette à partir d un cube trouvé

La taille du mien a été imposée par le cube tout prêt, en palette, que j’ai trouvé dans la rue.

J’ai pensé naïvement qu’il suffisait de recouvrir des surfaces avec des planches et de faire un couvercle.

En vérité, plutôt que de partir proprement et simplement de planches déclouées, en travaillant confortablement sur une table, là, je me suis plié dans tous les sens pour clouer de façon pas du tout confortable.
Ca a été un moment de bricolage plutôt désagréable, avec du mal au dos, aux genoux et de la fatigue. (Normalement j’ai le sourire quand je bricole).

Donc, je vous conseille de simplement déclouer des planches de palette et quand vous en aurez assez, vous les reclouez pour faire des surfaces directement aux dimensions que vous voulez.

Que des planches droites.
En vieillissant, la courbure empire.

Il me manquait une planche, alors j’en ai utilisé une tordue. Regardez au bout de trois ans :

Composteur en palette, planche tordue

D’un autre côté, une seule planche s’est gondolée, donc on est bien dans l’ordre d’idée d’une durée de 4 à 8 ans, pour du bois non traité, et gratuit.
C’est pas mal du tout.

Aussi, vous voyez sur la photo que mon assemblage est particulièrement mal fait. Je n’ai pas cloué l’extrémité des planches. C’est normal que ça bouge autant.

La structure est réalisée avec les plus longues planches, puis recouverte avec des chutes.

Bon, donc, déclouez tout et reclouez proprement, aux dimensions qui vous conviennent.

Vous pourrez construire du costaud plutôt que de bricoler tant bien que mal sur de l’existant.

Gardez les longues planches pour faire une structure solide.
Pas besoin de n’utiliser que des grandes.
Les petites peuvent servir à recouvrir la structure.

Couvrir la structure avec des chutes de bois

Si vous avez la flemme de mesurer les planchettes une par une, pour les couper à la bonne dimension avant de les clouer, vous pouvez tout clouer puis mettre vite fait un grand coup de scie sur ce qui dépasse.
… ou si vous n’avez pas de matériel de précision pour faire un travail dans les règles de l’art.

En fait, avec cette méthode, toutes les planches sont à la même hauteur.

Fabrication d un composteur en palette

Mettre une grille en haut, c’était pour empêcher mes chats de sauter dans les trucs piquants, comme les restes de tailles de rosiers plein d’épines.

Fabrication d un composteur en palette _ 28704563

Finalement, les choses avec des épines, maintenant je les jette directement.
J’en ai eu marre de me piquer les doigts en touchant le compost ou en rempotant des plantes qui ont eu du compost avec des épines l’année d’avant et toujours piquantes malgré le temps.
Donc, tout ce qui pique, poubelle ! directement.

Donc, la grille en bois au-dessus, qui à l’usage empêche aussi ce qu’on jette de tomber directement sur le tas, c’est des manipulations en plus. A la longue, c’est gonflant.

Oui, je sais, tout me gonfle.

Schtroumpf grognon _ moi j aime pas les j aime pas

Donc, rien au-dessus.

Le couvercle aussi, c’était une mauvaise idée.
Il n’a servi que la première année. Puis j’en ai eu marre de devoir le relever chaque fois que j’emmenais même juste une toute petite plante.

Ca fait deux ans que le couvercle est posé en position ouverte.
Pas la peine de faire un couvercle.

schtroumpfs_grognon_moi_j_aime_pas_les_couvercles

En plus c’est pratique, sans couvercle. En arrosant le jardin, sans manipulation supplémentaire on peut mettre un peu d’humidité sur le tas de compost pour faire plaisir aux bactéries grouillantes et aux champignons, pour accélérer la maturation du compost.
Vers chez moi c’est presque toujours tellement sec.

Fabrication d un composteur en palette _ 47164476La grande ouverture devant, par contre, ça c’est réussi. Si votre composteur est souvent beaucoup plus rempli que le mien presque toujours vide.
Plutôt que de déplacer tout le composteur et tout éparpiller, devoir nettoyer chaque fois qu’on veut se servir, il suffit d’ouvrir un seul côté.
C’est propre, fonctionnel, efficace.

La fabrication m’a demandé seulement quelques clous et du bois de récupération, toujours.
Pas besoin de plus. Pas de charnières, rien. Ca marche très bien.

Fabrication de la porte amovible du composteur en palette

Porte amovible

Quand vous clouez, sciez, prenez une position confortable. Eventuellement vous pouvez faire pivoter votre composteur sur lui-même pour travailler à l’aise.

Mettre le sol à niveau

Choisissez une place pas trop à l’ombre, pour que le bois ne pourrisse pas trop vite.

Un petit coup de râteau pour aplanir le sol et vous pouvez simplement poser le composteur sur de la terre nue.

Composteur posé directement en pleine terre

Il n’y a pas de fond, pour que les lombrics puissent venir casser la croute à volonté.

Isoler le bois de l'humidité du sol

Pour éviter que le bois non traité ne draine trop d’humidité et pourrise, c’est bien d’isoler le composteur en palette de la terre nue.
Vous pouvez par exemple mettre une bonne couche de gravillons seulement sous le bois, ou des grosses pierres, des tuiles… comme il me restait quelques vieux carreaux, je m’en suis servi.

Composteur callé contre un mur à l'abris du vent

La prise au vent est importante. Il peut être nécessaire de le fixer au sol entre quelques piquets, ou contre un mur.

Composteur en paletteFabrication d un composteur en palette _ 56620568Fabrication d un composteur en palette _ 17922533

Bon, en fait, j’étais globalement satisfait de ce composteur, mais le problème chez moi est que le jardin est trop minuscule.
Si vous avez une belle surface, un gros composteur en palette est une bonne idée, et vu le peu de travail, vous ne le regretterez pas.
Ca ne coûte que quelques clous et prend très peu de temps

Les plantes mortes seront rassemblées dans un gros bloc à l’abri du vent qui éparpille. Les restes d’aliments ne seront pas visibles.
C’est propre et fonctionnel.

Composteur en bois gratuit

Mais je crois que sur une petite surface un composteur n’est pas nécessaire, si vous n’utilisez pas vos épluchures et restes alimentaires.

Schoumptrf qui tire la langue

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • composteur palette (105)
  • composteur en palette (89)
  • fabriquer un composteur (80)
  • fabriquer un composteur avec des palettes (51)
  • fabriquer un composteur en bois (37)
  • fabriquer composteur bois (31)
  • construire un composteur en bois (30)
  • fabriquer composteur palette (29)
  • fabriquer composteur (27)
  • construire un composteur (27)