Tag Archive for automate

Une idée de création d’emplois avec les banques d’images

Vous savez qu’il n’y a plus du tout assez d’emplois en France ?

Le gouvernement a même falsifié les deux derniers mois des chiffres du chômage pour faire disparaitre l’augmentation énorme du nombre de radiations.
Plusieurs millions de chômeurs n’apparaissaient déjà pas dans les chiffres officiels puisqu’ils étaient dans d’autres catégories artificielles.
La France ne va pas mieux, c’est toujours pire tous les mois.
La situation est telle que même le FMI a diffusé une statistique incroyable : un chômeur français a 9 chances sur 10 de rester chômeur !

Non seulement il n’y a plus d’entreprises, mais celles-ci utilisent très massivement les « travailleurs détachés » étrangers qui ne payent pas de charges en France et cassent complètement les salaires, rendent impossible la rentabilité des entreprises françaises quand on doit payer entre 70 et 90 % de charges et taxes diverses.
En plus, le FMI estime que les études et formations françaises sont totalement inadaptées au marché du travail. Il ne sert plus à rien de faire d’étude, il vaut mieux se former soi-même.

En plus de ça on peut rajouter au tableau catastrophique, la destruction de plus en plus accélérée des emplois par robotisation. Les salariés sont remplacés par milliers par des automates, capables de travailler 24H/24, sans grève, sans pause-pipi, sans charges salariales, même sans salaire en fait…

Le tableau est apocalyptique.

… bon, ceci dit, je vais vous rassurer un peu.

Il y a des solutions à tout.
Par exemple pour la destruction des emplois par les robots, ce n’est pas vrai. Il y a seulement transfert de compétences. Il faut des hommes pour inventer et construire des robots, puis pour les utiliser. C’est ce dont je vais vous parler dans tout l’article.

La robotisation n’est pas une destruction d’emplois, mais un transfert d’activité.
Les robots sont conçus pour des tâches précises, ne sont pas adaptatifs contrairement aux humains. Un robot conçu pour peindre une portière de voiture ne pourra pas fabriquer du pain, garder un enfant, promener le chien, couper des cheveux, écrire des articles bourrés de solutions simples pour résoudre vos problèmes ou pour vous redonner confiance en l’avenir.

Un robot tout seul, c’est con.

C’est la complémentarité avec les humains qui donne des choses magnifiques, des performances exceptionnelles, des capacités incroyables.

Par exemple, maintenant lorsqu’on veut une image en haute définition, en qualité professionnelle, pour illustrer un site web, un tract, une affiche, une campagne publicitaire…
on peut l’avoir en moins d’une minute.
Il existe des dizaines d’énormes banques d’images partout sur la planète dont certaines ont déjà plus de 100 millions de références immédiatement accessibles.
Vous voulez une image de beau bébé qui grimace en ce brossant les dents ?
il suffit de taper les mots clés de tout ce que vous voulez.

Des fois l’image voulue est même gratuite.
Des fois elle coûte 1 euros, 1 dollar, 10 roubles, ou certaines beaucoup, beaucoup plus.
Par exemple un fond d’écran de paysage avec des surimpressions féériques avec Photoshop (ou Gimp, l’équivalent gratuit), à 49 euros l’illustration.

S’il y a beaucoup de travail ça peut être cher, mais ce n’est pas une règle absolue. Certaines images très travaillées peuvent être vendues à très petits prix. L’idée est de ne pas se contenter de deux ventes chères par an mais de 300 moins chères dans l’année.

Il y a aussi la rareté qui détermine le prix. Par exemple, vous voulez télécharger une image en 3D de préservatif rose pour fabriquer vous même un visuel (pub, site, vidéo, jeu…) et vous vous apercevez qu’il n’y a pas encore de concurrence, donc le seul qui propose à peu près ce que vous voulez le vend 98 dollars malgré la facilité de création de l’objet 3D, oups !

Preservatif rose fabrique par ordinateur

Et donc, on en arrive à ce qui est intéressant. Les banques d’images d’objets en 3D n’ont quasiment pas encore de concurrence.
Les banques 3D les plus remplies font encore presque peine à voir, quand les banques d’images en 2D (photos, dessins, photomontages…) affichent des centaines de millions de références.

Intéressant.

Faire un préservatif en 3D avec plusieurs captures d’écran, c’est une heure de travail, en comptant la mise en ligne dans quelques banques d’images, qui permettront des ventes dans les 197 pays du monde, 24 heures sur 24.
Même quand en France toutes les routes sont bloquées par une grève massive, la machine à cash continue de tourner…

Intéressant.

Tirelire de cochon rose avec un dollar en or

En plus toutes ces technologies de ventes en lignes sont parfaitement rodées. Vous n’avez même pas besoin de construire un site web, prendre un hébergeur, payant, assurer la maintenance, l’animation de votre site, faire en sorte qu’il y ait beaucoup de contenu pour attirer du monde, donc des futurs clients, devoir flipper quand il y a une panne, tout ça.
La banque d’image fait tout pour vous, contre sa commission.

Les autres auteurs, les dizaines de milliers d’autres auteurs, attirent les clients par des mots clés vers le catalogue qui contient vos images. Pas un centime à sortir en publicité pour avoir des clients.
Cool.

Capture d ecran de prix de modeles 3D pour blender

Si votre monnaie fait faillite, que votre banque du coin de la rue est fermée (comme c’est déjà arrivée 4 fois en 3 ans dans cette europe du bonheur et de la sécurité des banquiers voleurs protégés par les politiciens complices), il n’y aura pas de soucis pour vous. Il suffit d’indiquer d’autres coordonnées bancaires pour toucher vos sous, dans la monnaie que vous voulez.

Vous ne voulez pas du dollars basé sur rien, du vent imprimé à la chaine sur du papier cul ? vous préférez être payé dans une monnaie basée sur de l’or physique, qui non seulement ne perdra rien lors du crash des dettes mondiales impossibles à rembourser, mais qui en plus va vous permettre de prendre une énorme valeur lors de l’effondrement des monnaies autour ?
Ce n’est pas réservé aux banquiers.
Il suffit de faire comme eux.

Avec une seule monnaie c’est le crash. Avec plusieurs, c’est plutôt le contraire.

Homme d affaire qui coure sur une fleche symbolisant la croissance
Sur internet, en fonction de vos comptes, des paramètres de paiements, des entreprises, des fois il suffit de trois clics pour changer de monnaie d’encaissement, sans déconner.

Je crois que ça fait partie des meilleures actions possibles en cas d’effondrement monétaire, basculer immédiatement sans attendre en quelques clics dans une monnaie stable.

On est encore dans l’idée survivaliste de ne pas mettre tous ces oeufs dans un seul panier.
Quand un est perdu, ce n’est pas si grave.
Ca l’est seulement pour ceux qui n’ont pas anticipé le risque et qui n’avaient qu’un panier.Entreprendre sur internet

Le côté « international » a aussi des avantages.

Si comme presque tous les jeunes français vous voulez vous partir à l’étranger pour avoir un travail où les francs-maçons ne vous voleraient pas quasiment tout pour se verser des salaires de 40 000 euros en vous transformant définitivement en clochards endettés à la rue alors que vous faites le travail de trois personnes, il suffit de faire vos bagages et votre emploi tout entier part avec vous, sur votre smartphone ou votre ordinateur portable, puisqu’il est hébergé ailleurs, quelque part sur internet.
Même sans matériel, à partir d’un cyber-café, vous aurez toujours accès à vos données.

89 dollars pour ce truc minimaliste

 

En France la taxation est tellement confiscatoire qu’il est impossible de survivre.

50 000 entreprises coulaient tout les mois, maintenant que « la France va mieux » d’après le sale traitre de l’Elysée, c’est en fait parce qu’il n’y a plus grand chose à détruire, ceux qui voulaient entreprendre ont été chassés, alors forcément les chiffres des faillites commencent à baisser.

Caricature de patron facon cartoon

Pour entreprendre dans cet enfer de taxes, de bureaucratie délirante, de comptabilité hallucinante, il y a trois astuces simples.

La première est d’avoir deux (ou plusieurs) entreprises.
Quand l’une arrive à un niveau de revenus confiscatoire, elle achète des choses, des biens, des services, à l’autre société qui est aussi à vous. Donc ça reste dans votre poche, mais comptablement vous êtes en-dessous des vols automatiques de l’administration fiscale.

La seconde est d’installer légalement votre entreprise dans un pays où vous ne payez pas de taxes sur votre activité.
Par exemple il y a quelques années (c’est peut être encore le cas), l’Irlande était le paradis fiscal des auteurs. Une taxation de seulement 12% il me semble.
Donc pour une activité sur internet, vendant des produits numériques, dématérialisés, dans le monde entier, ça semblait être l’endroit où il fallait s’installer.

… non, moi j’ai d’autres projets. Je veux aller en prison.
Je veux que l’administration fiscale, le RSI, l’Etat, la sécurité sociale, tous les fonctionnaires traitres s’acharnent contre moi et me punissent pour avoir mis en place des automates à petites sommes sans comptabilité délirante, pour lesquelles je refuse de payer 80% de taxes, de centaines d’impôts abusifs confiscatoires jamais approuvés par mon peuple.

Je veux être condamné.

Le problème ce n’est pas moi. Le problème c’est le système en entier qui doit être entièrement réformé.
Il n’est pas normal que plus de 10 millions de français soient exclus d’un emploi dignement rémunérateur parce que les fonctionnaires menacent, emprisonnent, volent tout aux français qui veulent entreprendre, mais laissent google, auchan, carrefour, empocher des centaines de milliards en fraudant.
Moi je veux aller en prison.
Je ne me défendrai pas. Je ne ferai pas appel à un avocat, à un comptable, je ne lèverai pas le petit doigt.
Le problème ce n’est pas moi c’est tout le système qui est injuste.

Et franchement, être condamné ça serait me donner raison.
Si vous êtes un nouveau visiteur du site vous ne savez pas encore que j’écris depuis un an un programme présidentiel pour changer les choses.
http://generations-sacrifiees.fr/
Ma campagne présidentielle a déjà coûté 21,58 € et j’ai des chances de gagner, vu la colère généralisée sur le point d’éclater partout et que presque plus personne ne veut encore des politiciens.

Mon programme est simple : pour que les français survivent il faut neutraliser tous les fonctionnaires qui organisent l’enfer et empêchent les choses d’être réparées.

Je considère que tous les fonctionnaires des impôts, du RSI, de l’ursaaf, qui appliquent fanatiquement des centaines de taxes jamais votées par le peuple ont trahi, sont coupables de haute trahison, ne sont plus dignes de confiance, doivent tous sans exception être jetés au chômage qu’ils ont organisé pour tout notre peuple, qu’ils soient définitivement interdits d’emploi dans la fonction publique, et découvrent la pauvreté qu’ils ont créée pour tous les autres.

epuisement

Je veux être condamné par ces fanatiques injustes !

Ces sales traitres en bandes organisées qui se serrent tous les coudes, sont juges et accusateurs, rémunérés et récompensés avec des primes pour détruire le plus possible d’emplois français.

Je ne ferai rien pour me défendre.

Salarie francais en burnout, epuisement professionnel

Actuellement le seul moyen de gagner cette guerre économique est que quelques uns qui n’en n’ont plus rien à foutre se sacrifient en martyrs dans des batailles complètement truquées perdues d’avance, mais médiatisées sur les réseaux sociaux où les français hurlent de plus en plus.

Petit garcon D qui hurle de terreur

Une autre solution pour entreprendre en France est de travailler à perte, comptablement.
Vous aimez la technologie ? vous voulez le meilleur ordinateur pour jouer en ligne à clash of clan, GTA5, les Sims ou je ne sais pas quoi, il vous faut la bête de course de chez bête de course… bin, créez une entreprise.

L’ordinateur haut de gamme pour jouer sera votre outil de travail. Officiellement.

Même si vous êtes financièrement dans le rouge comme un français sur quatre, l’ordinateur sera insaisissable par les huissiers, puisque ça ne sera pas à votre nom propre mais à celui de l’entreprise, qui est juridiquement indépendante de vous.

Vous voulez déduire votre facture mensuelle de téléphone ?
Votre forfait internet ?
Votre essence ?
Votre véhicule ?
Une partie de votre logement ?

Créer une entreprise sert aussi à ça, dans cet enfer bureaucratique et fiscal.
Elle investit dans des outils de travail et des services indispensables. Un forfait de téléphone c’est normal d’en avoir un si vous avez une activité pro.
Bien sûr c’est vous qui en profitez, ça augmente sensiblement votre niveau de vie, mais comptablement ce n’est pas à vous, c’est une obligation professionnelle coûteuse et déductible, pour pouvoir grapiller quelques miettes dans un pays à plus de 10 millions de chômeurs.

Collection de vetements generee par ordinateur

En France, le système est tellement pourri, tordu, injuste, compliqué, malhonnête, qu’il ne faut pas faire de bénéfice mais de « l’optimisation fiscale ».
C’est la seule solution.
Pas frauder, déclarer; se noyer sous la paperasse, pour « optimiser » légalement.

Ceux qui dirigent sont des sales traitres qui organisent à tous les niveaux la destruction du peuple français. La pauvreté fait partie de l’attaque.
C’est une confiscation de toutes les richesses pour s’assurer des revenus colossaux sans rien faire : loyers, privatisation des autoroutes, des réseaux d’eau, de la santé, de tout ce qui coûte cher.
C’est pour ça que vous ne vous en sortez pas. C’est volontairement organisé pour nous mettre tous au fond du trou.

Le politicien Donald Trump caricature en trois dimentions

Bon, moi j’ai l’intention d’en profiter de différentes manières. Je vais encore vous parler de moi, de moi-moi-moi, mais c’est parce que mes projets concernent la 3D et que ça fait des exemples concrets pour illustrer l’article. Donc quand je dis encore moi-moi-moi, voyez ce qui est utilisable pour vous.

Je vous donne des pistes pour en profiter aussi.
L’idée est que plutôt que d’attendre d’être broyé par les grosses vagues, on peut profiter d’elles pour faire du surf, ou monter une usine marémotrice pour faire de l’énergie propre, gratuite, infinie, ou rester au sec, loin, à faire des photos de gens broyés par les grosses vagues.
C’est vous qui voyez.
En fonction de vos possibilités.

Vous avez vu que sur ce site internet je dénonce déjà les problèmes depuis plusieurs années, en proposant des solutions simples, fonctionnelles, à la portée du plus grand nombre.
… Donc la suite est une évolution naturelle en fonction de ce que j’ai déjà l’habitude de faire.

Et donc maintenant je propose une solution politique globale.
Sur http://generations-sacrifiees.fr/  dans moins de 10 jours vous y trouverez le texte de mon programme présidentiel définitif, écrit pour intéresser les largement plus de 50% de français qui ne prennent même plus la peine de se déplacer pour jeter inutilement un papier dans une urne.
Le premier parti de France. Les dégoûtés.

Les illustrations viendront beaucoup plus tard. Pour le moment je me forme sur les logiciels, et je vais vous apprendre aussi comment un peu plus loin.
De quoi économiser au moins 500 heures d’erreurs, de ratages, d’apprentissages, de tests, pour arriver directement à ce qui marche le mieux dans toutes les solutions existantes.

Caricature 3D de barak hussein obama

Les images vont être des caricatures des politiciens, dans des scènes illustrant leurs bilans désastreux, leurs citations monstrueuses anti-françaises, leurs trahisons…

Les illustrations seront toutes d’humour super mignon. Par exemple un sarkozy en prison avec des gros yeux remplis de larmes.
Ou hollande pleurnichant aussi comme il en a l’habitude, mais sous une potence de pendaison.
Le banquier macron de rotschild avec un balais dans le cul…
Que des choses d’un goût exquis, au légendaire humour français plein de finesse.
On va s’amuser.

La campagne normale sur les médias normaux du système est bien partie pour être absolument épouvantable. C’est déjà tellement chiant que les gens zappent dès qu’un politicien apparait. Ca va être monstrueux. De l’écoeurement permanent. Encore une fois où vous allez être obligés de vous contenter du moins pire de ces monstres.

… donc je fais le contraire. On va s’amuser.
Même si le programme est super sérieux dans le texte, au contraire, en apparence, dans les images, les animations, les vidéos, on va se marrer. Ca sera pour rire.

J’ai même déjà prévu plein de petits jeux gratuits où vous pourrez massacrer des politiciens, un peu comme dans le jeu stupids zombies.

Il y a tellement de gens qui rêvent de tirer sur des politiciens, pourquoi s’en priver ? du moment que c’est dans un jeu vidéo. Hop ! la tête de cahuzac qui roule jusque dans une poubelle…

Capture d ecran du jeu stupid zombies pour smartphones
Vous pourrez les manger avec un dinosaure géant comme dans la scène des WC du premier film Jurassic Park, mais sur les bancs de l’Assemblée nationale.

Vous pourrez utiliser leurs têtes tranchées pour jouer au bowling, ça va être du délire.

On n’est pas obligé de seulement s’emmerder lors d’une élection présidentielle.

Velociraptor en nuances de gris en 3D
Je n’ai pas le budget de dizaines de millions des partis politiques qui nous dégoûtent tous.
J’utilise les programmes gratuits dont je vais vous parler plus loin, et je travaille en pyjama et en pantoufles, tranquillement, pendant que la CGT paralyse tout le pays avec des grèves d’essence.

Helicoptere de combat en image de synthese

Dans le monde virtuel, en 3D par ordinateur, je peux avoir autant d’hélicoptères de combat que je veux sans dépenser plusieurs dizaines de milliards, pour bombarder les locaux de la CGT, tous les bureaux du PS, quelques centaines de mosquées involontairement en dégâts collatéraux accidentels involontaires…

Je vais faire ma campagne quasiment sans sortir un centime en balançant des caricatures et citations sur les réseaux sociaux, et avec des petits jeux aussi simples mais addictifs que des pacman ou des space-invaders.
Sauf que les ennemis seront souvent des « gentils migrants chances pour la France » comme ceux du bataclan.

Terroriste qui vise avec une kalashnikov pour jeu video

Il y a un jeu dont je n’ai pas encore décidé du nom final. Peut être « Guerre civile en France » ou « Paris 2017 » ou « Bataclan II, le retour de la revanche », ou quelque chose du même bon goût.

Ca devrait faire le buzz chez les jeunes sans avenir, qui en parleront sur leurs réseaux sociaux préférés, à leurs familles, à leurs copains, à leurs compagnons de chômage et tout et tout,
et sans dépenser un centime mon tract présidentiel devrais avoir plus de visibilité que les « élites » qui passent sur les chaines de télé achetées en détournant des dizaines de millions de notre argent public.

C’est toujours le même principe que j’utilise depuis plusieurs années. Je vous donne gratuitement des solutions aux problèmes crées par d’autres que moi.
Vous êtes contents.
En plus j’en profite, vous voyez mes pubs.
Les pubs me financent mes autres projets sur le net et je plante petit à petit ma forêt pour sauver le monde. Sans déconner.
Je vous ai déjà publié une machine à énergie libre pour rendre l’énergie gratuite, propre, illimitée, pour tous les usages, pour les 7 milliards d’être humains n’importe où sur la planète, même les musulmans [Biiiiiiiiiip] de chèvres dans leurs bleds d’arriérés alors que je ne les aime pas.
J’ai inventé une religion juste pour retourner tous les pires textes haineux des 1,7 milliards de musulmans contre eux-mêmes.
J’écris un programme présidentiel pour donner un avenir aux 50 millions de français exclus de la plupart des choses.
J’ai commencé à rédiger la prochaine constitution, pour qu’elle dure des siècles…

Vous savez quoi ?

Vous croyez que c’est impossible, c’est ça ?

Moi non.
Je crois qu’un homme seul peut inventer l’ampoule.
Je crois qu’un homme peut avoir assez de folie ou de sagesse pour guider les autres comme Bouddha, Jésus ou je ne sais pas qui dans les milliers d’exemples de l’histoire. Je crois qu’un homme peut en guider d’autres pour des millénaires s’ils parle des bonnes choses quand l’heure est venue.

Je crois qu’au départ on est tous égaux, petits, paumé, seul ou presque, et que l’on grandit au fur et à mesure où on ouvre les yeux, où on croise les bonnes personnes, qui nous font grandir au lieu de nous tirer vers le bas.

 

Exemples de reglages de styles pour transformer rapidement les corps

Et ce qu’il y a de bien pour ma théorie, c’est que je suis né à une époque où technologiquement presque tout est devenu possible récemment.

Regardez les merdes infâmes que je faisais il y a 20 ans après 5 ans à apprendre à dessiner intensivement deux heures par jours avec un vrai crayon et de l’encre qui ne s’efface pas et qui fait jeter tout un dessin à chaque petite gaffe :

Suicidant au ballon

Farceur et execution

 

Girafe et 3 bourreaux Suicidant aux ciseaux

C’était dégueulasse.
Les contours n’étaient même pas finis, tout était maladroit, je n’étais toujours même pas fichu de faire un hachurage propre…

Regardez ce que n’importe quel jeune de maintenant, qui n’a jamais tenu un crayon de sa vie, peut faire en quelques minutes avec sa putain de tablette :

Imitation de peluches d agneaux sur un traineau

C’est écoeurant.

C’est plus mignon que tous les meilleurs dessins réunis que j’ai réussi dans toute ma vie.

Ecoeurant.

Portrait de femme realiste en image 3D

Pouah !

Fauteuil de bureau en cuir beige sur roulettes

Il suffit de télécharger des modèles 3D, faire quelques réglages de positions, couleurs, éclairages,
et hop !
Une photo encore plus vraie que vraie. Une image plus réussie que ce qu’auraient fait tous les peintres de toutes les générations humaines précédentes.

Capture d ecran montrant le prix des chats en image de synthese en trois dimensions

Quand je vous parlais de transfert de technologies, pas de destruction d’emplois par le progrès, vous voyez maintenant ce que je voulais dire.

Maintenant n’importe qui a la possibilité de devenir presque immédiatement illustrateur, ou encore plus dingue, sculpteur.

s110.jpg3e7df2dc-bbdb-4fbd-9b6b-347179261420Original

Les banques d’images en 3D ne proposent quasiment pas encore de modèles prêts à imprimer pour les nouvelles machines. Déjà qu’il y a très peu de modèles 3D, que c’est encore presque sans concurrence, dans le prêt à imprimer le marché en encore quasiment tout vierge.

Ce n’est pas seulement pour des jouets, des bijoux, des maquettes, des outils, des prothèses, des armes…
Il n’y a plus de limite à l’imagination et aux possibilités de création.

La 3D dématérialisée, téléchargeable, est sur le point de rendre possible pour tout le monde ce qui n’était possible que pour quelques uns très expérimentés.

Simplement, pour pouvoir travailler, construire, imprimer, rêver, faire des publicités, des pubs, des vidéos, des films d’animations, des effets spéciaux pour films à très grands spectacles,
il faut des modèles 3D à télécharger.

 

Personnage 3D de cinema, de fiction, avatar

Et là, ce n’est pas comme les banques d’images en 2D déjà saturées de centaines de millions de photos de chatons, de paysages, de fonds d’écrans…
Il n’y a encore quasiment aucun choix.
Vous pouvez être les premiers à proposer des choses dont le prix sera forcément très élevé, puisque sans aucun concurrence.
Une modélisation d’un bâtiment historique célèbre par exemple. Hop, 2500 dollars.

Si votre rayon c’est l’anatomie, des modèles humains détaillés en 3D dépassent couramment les 3000 dollars.
Il suffit de trois ventes dans l’année pour se verser un salaire.

Je n’ai pas encore regardé si il y a déjà des modèles anatomiques de qualité pour les animaux. Pour les pubs pour croquettes, pour les écoles vétérinaires, pour les fabricants de matériels médicaux…

Belle fille nue en image de synthese

Le marché est encore tellement presque vierge que même si vous n’avez pas beaucoup de talent, vous avez des chances d’arriver à vendre des milliers d’images, comme par exemple les silhouettes minimalistes pourries que l’on voit partout, faites en trois minutes, toujours à partir des mêmes modèles articulés, sans fringues ni couleurs.

Silhouette avec horloge, gain de vitesse

… m’enfin…

Ne vous contentez pas de reprendre des images et des modèles existants que vous articulez simplement.
Essayez quand même de les améliorer un tout petit peu.

Faites-en vos choses.

Pour commencer vous pouvez télécharger un modèle gratuit, le modifier, changer la couleur de peau, les cheveux, les yeux, arracher les habits ou en ajouter d’autres, enlever les culottes ça m’a toujours amusé, fusionner plusieurs images, changer les proportions, le style, transformer une image réaliste en jeune rebelle gothique, en cartoon, en vampire, en extra-terrestre…

Portrait de magnifique femme noire generee par ordinateur

Il existe des milliards de possibilités. Votre imagination est la seule limite.
Rien ne coûte de l’argent. Ce n’est plus comme avant. On ne gâche plus des ramettes de papier, de litres de peinture, des dizaines de kilos d’argile, de plastique, des tonnes de pierre, du métal… rien de ce qui était coûteux avant.

Maintenant tout ce qu’on crée ou qu’on modifie est sans gaspillage, sans avoir besoin d’investir de grosses sommes.

Silhouettes de travailleurs de services, reparateur, techniciensEt il y a encore mieux :
Maintenant on peut faire imprimer de courtes séries, même des pièces uniques, sur un peu tout les supports.

Plus besoin de commander 10 000 tee-shirts que vous n’êtes pas sûr de vendre, il suffit de travailler avec des sites spécialisés qui créeront les objets réels à partir de vos modèles 3D sur le web. Statuette, porte-clé, cendrier, poster, drapeaux, badges, trousses, sweet-shirts, bustes…
En pièces uniques ou en petites séries payées à la commande. Pas d’invendus coûteux…

Portrait d homme hyper realiste

Je vous conseille de créer plusieurs personnages, pas vous contenter d’un seul. Comme ça vous pourrez les adapter à presque toutes les situations.

Vous pouvez même faire un personnage ou un objet à usage unique, juste pour un projet (une illustration, une vidéo, un jeu…), puisqu’il n’y a pas de gaspillage coûteux en matière et matériels.
Il suffit de changer des réglages devant un écran.
C’est juste du temps investi.

Magnifique famille de personnages en 3D

Ensuite quand vous en avez fini avec votre projet de départ, vous pouvez placer à la vente vos créations 3D dans des banques d’images, d’objets, de modèles.

Moi par exemple, les caricatures en 3D articulées des hommes politiques qui vont illustrer d’humour les documents de ma campagne électorale présidentielle et mes minis jeux vidéos, vont se retrouver à la vente dans des banques d’images, livrées avec des guillotines, des cordes de pendu, des bûchers, des piques pour exhiber les têtes, une piscine de piranhas…

A 15 euros le politicard articulé prêt à tuer, je crois que je vais en vendre un peu, vu la colère ambiante.

En plus on pourra faire imprimer des caricatures avec citations sur teeshirts, sur des mugs, sur des auto-collants…

Voilà, pour le principe maintenant vous savez presque tout. C’est pas compliqué.

Je rajoute juste qu’il ne faut jamais se mettre en concurrence avec quelqu’un mais toujours proposer quelque chose de complémentaire. Comme ça, au lieu d’être ennemi dès le départ, on devient potentiellement un partenaire pour s’agrandir.

Bonhommes qui se serrent la mainBien, alors ceci dit, parlons technique.
Et là, vous allez être déçus ou au contraire vous allez adorer.

Ca tient en quelques lignes alors que j’y passe un nombre d’heures impressionnant tous les jours à tout tester.

Pas la peine d’acheter les meilleurs programmes de création 3D, d’animation, de vidéo, de rendus réalistes, autour de 2000 euros pièce.

Un programme gratuit comme Blender fait presque aussi bien que les plus chers du marché. En plus il est totalement polyvalent. Il fait tout, vraiment tout.
De la modélisation 3D, des animations, des vidéos, des images 2D, et même des jeux vidéos. Le programme intègre même un moteur de création de jeux !

Il est disponible dans tous les systèmes d’exploitation.

Le programme est plutôt léger. C’est étonnant ce qu’il fonctionne bien sur l’épave vieille de 16 ans du bureau de ma chambre qui normalement ne me sert que pour taper du texte.

Il faut impérativement avoir un écran un peu grand puisqu’il faut afficher beaucoup de palettes avec différents réglages.
C’est un peu compliqué au départ tellement on a de choses sous les yeux.

Vous trouverez des centaines de vidéos gratuites sur Youtube, pas besoin d’acheter une formation quelque part sur un site internet.
C’est très largement suffisant pour se former.

Pas besoin de passer par le test de presque tous les programmes de 2D et 3D, de dessin vectoriel, de peinture, de retouche photo,
allez directement à Blender vous ne serez pas déçus.

Au niveau du rapport qualité – prix (gratuit) – possibilités énooooormes, c’est imbattable.

Voilà.
C’est tout pour aujourd’hui.

Maintenant c’est à vous de vous sortir les doigt du … là.

Du boulot y’en a pas.

Y’a plus de CDI.

Le gouvernement fait tout pour détruire les derniers emplois et lyncher ces salauds de français qui osent vouloir entreprendre pour s’en sortir au lieu de se contenter d’engager des travailleurs détachés…

Si vous voulez un avenir, à vous de le créer.

Silhouette qui arrose une plante pour la faire grandir

C’est pas un remède miracle mais une des choses que j’utilise moi-même dans ma stratégie pour n’avoir pas tous mes oeufs dans le même panier pour quand les choses vont encore empirer, puisque rien n’est fait pour inverser les tendances.

Pour tout ce qui est sur internet les revenus ne sont pas immédiats. Il y a souvent des paiements à 45 jours, seulement une fois que vous avez cumulé un certain seuil comme 100 euros de revenus par exemple, donc c’est souvent en très fort décalage après les ventes. Il ne faut pas compter dessus en urgence.
C’est un peu comme planter une forêt d’arbres qui grandit lentement pour plus tard.

M’enfin, avec 10 millions d’exclus du boulot en France, des heures de libre, ce n’est vraiment pas la chose qui manque.

Bon, ceci dit, si vous connaissez des gens qui pourraient être intéressés par ce que je viens d’écrire, allez-y, ne vous gênez pas, copiez, pillez pour vos sites, diffusez par email, tweets, ce que vous voulez, en entier ou juste des parties, allez-y, c’est fait pour.

En fait, je vais bientôt recruter (sans les payer) une armée de jeunes en colère qui n’en peuvent plus de voir les politiciens tout détruire dans leur vie.
Dans ma stratégie politique présidentielle à 21,58 euros, je mélange l’humour, la provoc, l’espoir, le partage, les bonnes idées, la magie de faire des choses impossibles et votre envie de changement, pour m’amuser avec vous à préparer la foule pour profiter ensemble au maximum du bordel qui s’annonce.

Pour le moment je vous transforme en appâts, pour attirer des jeunes pour la suite…

Un qui guide tous les autres dans la bonne directionAlexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Les machines à fabriquer de l’argent

Faire pousser une petite graine pour en cueillir les fruits plus tard

Le capitalisme, c’est cool.

… quand c’est bien fait.
Pas comme quand une grande marque de téléphones à la mode fait travailler des gens 16 heures par jours, sans sécurité sociale, pour un salaire 500 fois inférieur au minimum légal d’autres pays plus justes et humains.
Quand je dis que le capitalisme c’est cool, je ne pense pas à l’échelle mondiale, mais localement, à l’échelle de vos vies, de votre famille, des commerçants autour de vous qui profitent de vos dépenses pour faire vivre leurs familles, et ainsi de suite…

Le socialisme, le communisme, ça ne marche pas du tout. Déposséder quelqu’un du fruit de tout son travail, ça tue toutes les bonnes volontés et le goût de l’effort.

Savoir que l’on va vraiment profiter de ses efforts, de ses investissements, motive bien.

L’intérêt personnel est un des moteurs du monde.

C’est moins amusant que la quête de l’Amour Parfait comme dans les films hollywoodiens, ou d’essayer de séduire Nicole Kidman, Angelina Jolie, ou Megan Fox juste pour quelques heures de galipettes, mais, manger, boire, se chauffer, se loger, avoir des sous pour payer sa connexion à internet, ça fait partie des besoins dont il faut s’occuper aussi.

Gagner des sous, c’est cool.
Gagner des sous sans même travailler, c’est encore plus cool.

Imaginez que vous soyez au lit avec Nicole, Angelina ET Megan en même temps, et pendant ce temps là, de l’argent continue de tomber.

… ho ouaiiiiis, ça, c’est trop cool.

 

Je vais vous donner quelques idées, pour vous poser de bonnes bases pour votre propre réflexion.

C’est à adapter à vos compétences, vos possibilités, vos moyens, votre réseau de contacts, votre zone géographique.
Rien n’est à prendre tel quel. C’est juste une base de réflexion sur les machines à faire de l’argent 24h/24, 7j/7, pendant de très nombreuses années.

 

Personnellement je les sépare en 2 catégories :
– Celles dans le monde réel, en objet,
– Et celles totalement dématérialisées sur internet.

Pour le moment je travaille surtout sur la seconde catégorie, mais je n’oublie pas la première. Ce n’est simplement pas possible pour moi pour le moment, mais vous pouvez être intéressés par les idées, pour vous même.
Je pourrais les garder pour moi, comme un secret de fabrication, comme une caricature de capitaliste sale, mais je suis convaincu que le problème du monde à l’heure actuelle est dans l’inversion des valeurs et l’individualisme.

Garder pour soi, ne pas en faire profiter les autres, vouloir avoir l’exclusivité alors qu’on est 7 milliards dans le monde, se taire plutôt que d’en faire profiter les autres…
Si les autres vont bien, s’ils ont des sous, ils vont améliorer vos vies plus ou moins directement.

 

1. Les automates qui travaillent pour vous dans le monde réel.

Il y a un an et demi, j’ai eu une idée révolutionnaire, innovante, en rapport avec ce que veulent les gens.
Mais je ne l’ai pas encore appliquée, et voici pourquoi :

La situation économique a empiré.

Même si j’avais bien réfléchi aux solutions pour ne pas tomber dans le même piège que les entreprises de la distribution automatique, les frais ont augmenté, les possibilités de faire du chiffre se sont sensiblement réduites, donc, la rentabilité est moindre.

L’idée révolutionnaire, la voilà :

Mettre du BIO dans des distributeurs automatiques de nourriture.

Les gens veulent ça.

Une personne sur deux n’achète pas dans les distributeurs automatiques à cause de la qualité épouvantable des produits.
Les derniers scandales sur les fraudes alimentaires dues à la mondialisation donnent encore plus fortement envie aux gens de manger local, des choses simples, saines, avec peu d’intermédiaires, peu de produits chimiques, de viande de cheval,…

Le bio est un besoin très profond, de plus en plus répandu dans la société.

Du point de vue de la vente, il n’existe aucun concurrent. Personne n’a encore fait une chaine de distributeurs automatiques de bio.

En 2012, la restauration rapide à emporter, la malbouffe comme des sandwichs a sensiblement augmenté ses ventes.
Puisque c’est moins cher qu’un vrai repas dans un restaurant, une brasserie, une crêperie,… et que les gens n’ont plus d’argent, mais qu’ils doivent quand même manger, les habitudes sont en train de changer. (Et c’est parti pour durer).
Donc, il y a beaucoup de chiffre à faire.

En plus permettre aux gens de manger sain, au lieu de graisses saturées, de sucres et farines trop raffinées, avec trop de sel et des conservateurs, correspond à une réelle préoccupation.

Les débouchés sont énormes : les mamans, les enfants, les sportifs, les paranos, les accros du zen et bio, les grosses qui veulent manger moins gras, les ados qui n’aiment pas la cantine, les… euh… tout le monde.

 

Si en plus, au lieu de se gaver en surfacturant de façon délirante, on utilise des producteurs locaux, qui permettent d’avoir une production de qualité, sans faire énormément gonfler la note, le succès est assuré.

Juste un petit surcoût de quelques centimes par rapport à la malbouffe pour avoir de la qualité.

Vous verrez, dès qu’on creuse un peu, ne serait-ce qu’en visitant un salon du bio, vous aurez de suite des dizaines de contacts pour vous lancer.
Par exemple, deux boulangères amoureuses de leur métier et de la qualité de leurs produits, qui travaillent à deux kilomètres de chez vous et qui font du 100% bio.

Et hop, déjà un fournisseur de trouvé.

 

Par contre vous, ne faites surtout pas l’erreur de passer au 100% bio.

Beaucoup, beaucoup beaucoup de gens vont aussi vouloir acheter des barres chocolatées premier prix, ou du coca cola très ordinaire avec 8 morceaux de sucre par verre, des horreurs qui donnent envie de vomir rien qu’à les regarder, ou a lire l’étiquette, mais les ados adorent manger ces saletés.

Collez leur une affiche d’information sur le distributeur, pour les inciter à manger sain.
Normalement ils s’en foutent. Pisser dans un violon et parler à un ado, ça a autant d’efficacité, m’enfin… au moins pour la forme.
Peut être que si l’affiche parle de performances sexuelles quand on fait 15 kilos de moins… ;-)

 

L’énorme problème des sociétés de distribution automatique vient des charges. Des heures de main d’oeuvre coûteuse, même en engageant des gens pas du tout qualifiés. Qu’il faut payer quand ils sont immobiles dans les embouteillages des centaines d’heures par an, avec un moteur qui brûle un carburant devenu hors de prix et qui ne cesse d’augmenter.
Il faut impérativement éviter ce problème, sinon vous êtes certain de faire faillite.

 

Ma solution était d’implanter tous mes distributeurs sur une zone de quelques kilomètres, uniquement à des endroits que je pouvais réapprovisionner la nuit, quand il n’y a absolument aucun embouteillage.

J’avais mesuré le temps nécessaire à différentes heures et j’avais calculé que j’économisais 5 jours entiers et 6 heures chaque année, en travaillant la nuit.
5X24h sans brûler du carburant pour rien, avec un véhicule immobile, dans les bouchons de circulation.

5 jours de salaire économisés, si je devais engager quelqu’un pour me remplacer pour les remplissages.

Le léger surcoût de travail de nuit était largement compensé. Moins d’heures à faire, meilleure qualité de vie.
Du temps pour danser le tango et rencontrer des rousses aux yeux gris.

… mais depuis le prix du carburant a encore flambé.

Faire des tournées actuellement, et pour quelques années est un mauvais plan.

La bonne idée, la très très très bonne idée, c’est d’ajouter un distributeur automatique dans un commerce existant.
Aux heures où vous ne travaillez pas, la nuit, les jours fériés, quand vous êtes malade, ou pire quand vous êtes invité au mariage de votre ex, tout ça, pendant que vous ne travaillez pas, votre machine continue de vous faire gagner de l’argent, et sans lui verser de salaire.
C’est tout pour vous.

Ca réduit le coût du loyer, du bail commercial.

Si vous êtes dans une rue passante, c’est le jackpot 24 heures sur 24.

Un distributeur automatique implanté sur votre propre façade. En vitrine de votre propre commerce alimentaire.

Vous avez entendu parler du boulanger qui vend son pain de la veille presque moitié prix ?

Il ne jette presque plus rien.

Il gagne de l’argent avec ce qu’il jetait avant. Du coup, il gagne assez pour ouvrir un nouveau commerce qui ne vend que du pain de la veille.

Vous vendez des sandwichs ou des salades, vous devez les jeter en quelques heures… autant les laisser toute la nuit en accès libre dans un distributeur réfrigéré au lieu de gaspiller.

De l’argent va rentrer.

Un bon distributeur, de gros volume, pour presque 50 produits, avec deux compartiments de températures différentes ne coûte que quelques milliers d’euros. Si vous êtes dans une zone passante, la rentabilité est très rapide. Près d’un parc ou d’une plage, d’un lieu très touristique, et dès la fin du printemps, votre machine fait du bénéfice.

… mais donc, ça n’est un très bon plan que pour du travail sur place, sans faire de route, en augmentant de quelques heures la possibilité de vendre des produits super frais.

Des produits frais dans un distributeur automatique !

alors que normalement c’est impossible à cause des dates limites de consommation ultra courtes, entrainant du gaspillage et un prix de vente obligatoirement délirant.
C’est votre valeur ajouté, votre différence avec la concurrence. Vu que vous réduisez tous vos coûts et vendez plus, pendant les heures normales d’ouverture de votre commerce, vous pouvez vendre moins cher que vos concurrents et prendre toute leur clientèle.

Vendre beaucoup moins cher du frais, de qualité, transformé sur place, dans votre cuisine.

Fabriqué pendant les heures avec moins d’affluence dans votre salle de restauration.

Si j’avais une boulangerie, je mettrais tous les soirs les croissants invendus dans un distributeur automatique en façade. Ceux qui partent travailler le ventre vide à 3 heures du matin financeront la machine.

 

On ne perd même pas de temps à parler aux gens.

Mon don c’est d’engueuler les gens, pas de leur parler du beau temps. En chair et en os, j’ai pas souvent envie de parler à des inconnus. Souvent dans les super marchés, je passe par les caisses automatiques pour ne pas dire un mot.
Je ne suis pas le seul à faire ça.

Un distributeur en façade, ça marche aussi pour les ours, les sourds, ceux qui ne parlent pas le français,…

C’est parfait aussi pour débiter une grande quantité de ventes en un clin d’oeil.
Je connais un mac mickey sur le célèbre vieux port d’une ville de merde où on attend trois quarts d’heure pour avoir un sandwich, même quand il n’y a que 6 personnes devant soi, tellement le personnel est incompétent et le lieu mal conçu pour servir rapidement.

J’ai pensé que si j’implantais un distributeur de bons produits bio, à 20 mètres de l’entrée de ce restaurant, je devrais recharger la machine jusqu’à 8 fois par jour au lieu de trois fois par semaine.
Rien qu’avec les gens qui se barrent à force d’attendre, j’aurais fait fortune (mais j’habite à une vingtaine de kilomètres, donc cet emplacement n’est pas pour moi).

Du débit, du chiffre.
Jamais de temps perdu à compter la monnaie. C’est le client qui fait lui-même l’appoint. Même pas besoin de payer quelqu’un pour compter la monnaie.

Pas de négociations, pas d’embrouille, du cash. Ceux qui achètent mettent immédiatement tout l’argent dans la machine.

et hop ! la personne suivante enchaîne…

Commercialement, c’est plein à craquer d’avantages.

 

Quand je m’achèterai une petite terre agricole dans quelques années, je compte implanter dans l’entrée un distributeur de paniers de fruits et légumes frais, accessible en permanence à n’importe quelle heure, par quelqu’un qui passe sur la route.

Tous les produits que je vais cultiver pour ma famille seront plantés en plus grande quantité, pour faire un fond de roulement qui me paiera mes graines, mon terreau, mes outils, ma serre,…

 

Attention toutefois. Certains distributeurs automatiques sont de très très très très mauvais plans, financièrement, comme les distributeurs automatiques de lait frais. Très chers à l’achat, qu’il faut nettoyer tous les jours, très contraignants, beaucoup d’heures passées pour perdre de l’argent.

Renseignez vous avant. Creusez sur internet. Les avis, les témoignages.
Et faites tous les calculs par vous-même. Quand un vendeur de distributeur de lait vous vend un projet clé en main, pour vous installer sur le parking d’une grande surface, il faut rajouter une heure par jour de nettoyage, trajet, essence, remplissage,…

Ce qui est bien pour un vendeur de jambon-beurre croustillants, avec du coca, ou un jus de goyave bio, n’est pas forcément un bon plan pour un producteur de lait.

 

N’investissez pas un seul centime si la rentabilité est déjà faible sur le papier.
Dans la réalité, les chiffres seront presque toujours pires. Puis vous aurez à gérer les dépenses imprévues, comme le bloc de refroidissement qui tombe en panne parce que vous avez cru faire une bonne affaire en achetant un distributeur d’occasion pour 1/4 du prix du neuf…
sauf que le bloc de froid coûte à lui tout seul presque le prix d’une machine neuve, garantie deux ou trois ans, avec un contrat de maintenance 24h/24 et une ligne téléphonique centralisée pour les clients qui ont un problème avec la machine (et qui prennent leur téléphone au lieu d’ouvrir la machine à coups de hache).

 

Si la rentabilité prévue n’est pas gigantesque, laissez tomber.

Puisque vous lisez mes articles de trois kilomètres de long, même quand je ne mets pas de jolie image de filles en maillot de bain, c’est que vous savez que j’écris un concentré de choses utiles, que vous ne trouvez pas ailleurs.

Si vous êtes sur ce site, c’est parce que vous  savez comme moi que le gouvernement est complètement largué, ne fait rien pour combattre la crise, et pire ne fait que l’amplifier.

Si dès le départ la rentabilité est faible, quand les choses vont empirer, vous allez perdre votre argent.

 

Un distributeur en façade n’est un bon plan que si vous êtes dans une zone à fort passage, à n’importe quelle heure.
Donc pas à l’intérieur d’un centre commercial inaccessible aux acheteurs 12 heures par nuits, et 24 heures le dimanche, puis tous les jours fériés.

 

Une dernière chose. Si vous êtes dans une zone où le jambon n’est pas le bienvenu pour les habitants, laissez-les dans leur merde.
N’implantez pas un distributeur avec votre argent.
Vous savez qu’ils aiment tout casser, tout dégrader, tout flamber, détruire tout ce qui appartient aux autres.

Quand j’ai rencontré le numéro un de la distribution automatique en France pour acheter mes machines pour lancer mon mini réseau de bio, j’ai appris que dans certaines villes, des distributeurs étaient cassés 4 fois par an, ce qui n’était plus du tout rentable.

Le blindage sur mesure coûte 3000 euros chez un ferronnier. Pour protéger 6 machines, 18000 euros.
Woooow…

 

Je comptais les faire moi-même en louant un poste à souder professionnel, en achetant des serrures très haut de gamme anti-infraction, deux fois plus de barres en métal que le minimum nécessaire, des gonds très solides,…

Pour 6 distributeurs, je n’aurais payé qu’un peu plus du sixième du prix en faisant tout moi-même.

Et finalement, je suis revenu au bon sens. Sur Marseille, c’est une mauvaise idée.
Trop de casse, trop de braquages, trop de cambriolages, trop de fraudes, trop de tags, trop d’incendies, trop de corans et les joyeusetés qui vont avec, trop d’embouteillages, gazoil trop cher, toujours plus cher, et le gouvernement a décidé de nous arnaquer en augmentant énormément les taxes sur ce carburant,…

N’oubliez jamais ce conseil super important, que ce soit professionnel, ou pour du rendement au potager, pour l’autosuffisance alimentaire, pour tout, pour tout :

Toujours voir ce qui se fait localement, sur une petite zone, avec vos ressources locales, vos législations, votre climat, la population,…
Tout ce qui est local.

Même les commerces en franchise, le même modèle partout, ne sont pas une garantie de réussite. Ce qui marche très bien ailleurs peut devenir une catastrophe localement.

Le temps est à la prudence.

 

 

 

2. Les automates sur la toile.

La stratégie que je privilégie pour les trois prochaines années.

(Après, l’immobilier que personne ne pourra acheter, comme déjà en Grèce, en Espagne, au Portugal,… semble être un des meilleurs plans pour gagner beaucoup. Mais il faut faire du capital maintenant).

 

Les dossiers que je vous rédige sur la fabrication de sites internet demandent tous plusieurs semaines de travail.
Je publierai le premier gros sujet dans quelques jours.

Pareil, ma stratégie est à adapter. Rien n’est à copier tel quel.
Dans les grands axes, tout est viable. Ensuite, c’est en fonction de votre niche d’activité, de vos capacités, du temps que vous pouvez investir, de votre réseau de contacts et de compétences,

Regardez cet article :
se-preparer-aux-crises.fr/acheter-une-bouillotte-par-personne-pour-faire-des-economies-de-chauffage

Pour le moment, alors que le site n’a que 6 mois, pas encore beaucoup de public,
rien qu’avec cette page très peu lue, je vends assez de bouillottes, avec seulement 5% de commission, pour financer l’hébergement annuel du site et le renouvellement du nom de domaine.

J’ai déjà 200 articles et des milliers de sujets sur mes disques durs.

Et ce n’est qu’un site. Militant en plus, donc normalement, un gouffre financier, un nid à emmerdes plutôt qu’une source de revenus.
La stratégie du tout gratuit et de qualité commence déjà a payer.

Dans les six mois qui viennent, je vais en lancer beaucoup plus. Les 10 sites suivants sont déjà bien avancés.

 

Si on compare avec un distributeur automatique dans le monde réel,

L’investissement financier est presque ridicule. Un verre d’eau dans une piscine.
Un hébergement pro premier prix chez un hébergeur très fiable tourne autour de 80 euros à peine la première année, quand il n’y a pas encore énormément de visiteurs tous les jours.

Ca tourne aussi 24H/24, pendant des années.

Mes visiteurs ne se limitent pas aux quelques personnes qui passent dans ma rue, ou qui connaissent l’adresse de ma machine.

Des centaines de millions de personnes francophones dans le monde peuvent afficher mes pubs, après avoir tapé dans un moteur de recherche quelques uns des milliers de mots clés et des expressions courantes et actuelles déjà présentes dans les 200 premiers articles.

Ce n’est pas du local.

Dans un an, les pages les plus rentables de tous mes sites seront traduites dans les langues des pays du monde qui ont du pouvoir d’achat.

 

Non non, tout n’est pas tout rose. Tout ne va jamais comme sur des roulettes. Il y a toujours des imprévus.

Par exemple, les habitués du site ont remarqué qu’il y a eu un problème pendant deux semaines. Plus aucune mise à jours, plus de nouveaux articles.
Pour le moment le contenu nécessite que j’y passe du temps, beaucoup de temps.

Il est important à assez court terme de pouvoir vous entourer de personnes compétentes, qui peuvent vous compléter ou seconder lorsque vous ne pouvez pas travailler.

 

Je n’ai pas encore commencé a rémunérer des juristes, des comptables, des assureurs, bricoleurs,… pour avoir des articles très précis et très riches, qui concentrent un grand nombre d’informations sur une même page, toujours gratuite.
Si si. La stratégie du tout gratuit, toujours, est intéressante maintenant que toutes les technologies sont au point et en accès permanent, sur n’importe quel appareil.

Quand c’est gratuit sur internet, le produit c’est vous.

Là, vous me rapportez sans le savoir. Même si vous ne cliquez pas sur les quelques pubs que j’ai posées par ci par là.
Vous avez passé tellement de temps sur cette page que les moteurs de recherches ont enregistré que le contenu du site est très pertinent, donc vous m’avez fait gagner de la place dans les classements. Donc, mes pubs vont être vues par toujours plus de monde, donc même si 1% seulement achète, même une bouillotte de quelques euros, qui me rapporte à peine 5%,…
C’est une petite pluie fraiche. Plein de petites gouttes d’eau. Toujours plus nombreuses tous les jours.

Je vous apprendrai les astuces dans les semaines qui viennent, vous allez adorer.

 

Pour finir la comparaison avec les distributeurs de bio, on peut dire que Se-Preparer-Aux-Crises.fr est une sorte de distributeurs que je comptais remplir 2 fois par jour. Pour le moment j’en suis très loin, mais je me suis diversifié, la stratégie a changé. D’un site, je passe à une dizaine.

Le produit de base n’est pas des aliments réels, c’est de la nourriture de l’esprit. Des connaissances.

A la base, ça ne coûte pas autant que trente kilos de jambon, 2 kilos de beurre, 300 kilos de pain…

C’est juste des connaissances, des infos, de la compilation de contenu utile.
Je rajoute un avis très tranché quand je m’exprime sur un sujet que je maitrise à fond. Euh… oui, tous les sujets, en fait. Si je passe deux nuits à rédiger une page, c’est clairement parce que je parle d’un sujet qui me passionne.

Si vous vous lancez sur internet, quelque soit le sujet, il ne faut le faire que dans un domaine que vous adorez. Quand on passe des heures à faire ce qu’on aime, ce n’est pas une corvée, c’est du bonheur.

 

Un des sites que je suis sur le point de lancer aura un nouvel article tous les jours. Par contre, je ne vais pas le rédiger moi-même. Je vais engager des pigistes qui vont traiter les sujets précis que je leur commande.
Sur internet le contenu reste des années consultable, comparé à un magazine qui ne sert qu’une fois.
L’investissement va être super rentable sur la durée.
Payé une fois, qui rapporte à vie.

 

Au lieu de faire… l’erreur… d’avoir la mauvaise idée de vouloir faire du contenu nouveau très fréquent, vous pouvez choisir de ne parler que de  contenu durable, qui ne se démode pas, ne se périme pas.

(NB: en fait, même quand je ne poste rien de nouveau, les articles précédents attirent de toute façon toujours plus de monde tous les jours. Je vous expliquerai comment faire pareil).

 

Une autre stratégie pour avoir du contenu très vivant, super changeant, est de mettre un forum. Mais en survivalisme c’est le plus gros nid à emmerdes possible. Si le forum d’olduvaï est verrouillé à un point qui le rend presque inutilisable pour les nouveaux, ce n’est pas pour rien.

Si vous ne voulez pas passer 12 heures par jours à modérer les écrits d’inconnus pour ne pas risquer une énorme amende ou une peine de prison, il y a certains sujets pour lesquels il ne faut surtout pas de forum public.

… mais je vais quand même vous mettre bientôt ici un petit forum, mais très très très spécialisé :

Seulement les bons plans pour se mettre à l’abri de l’effondrement économique,
sans être obligé(e) de bosser 260 h par mois pour 580 euros comme en Grèce, ni de louer ses fesses.

 

Comme je vous ai dit plus haut, en partageant nos connaissances, ont fait en sorte que tout le monde autour de nous aille mieux, ce qui profite à tous plus ou moins indirectement, et donc à soi-même.

 

Là, donc, avec ce premier article sur les distributeurs automatiques, qui compile déjà un tiers des meilleures idées des 6 mois où j’ai creusé à fond le sujet,
indirectement je vais en bénéficier dans pas longtemps, pour gagner plus d’argent avec des pub beaucoup plus vues, ici.
Vous avez passé tellement de temps sur la page que les moteurs de recherche vont me faire gagner un grand nombre de places de classement sur les mots clés de l’article, et encore plus fort !, carrément des expressions courantes (que je replace pour vous faire saisir le fonctionnement) :
distributeurs automatiques, fabriquer des machines à billets, faire pousser des arbres à billets, rentabilité, bon plan, investissement, effondrement économique, budget de crise, baisse du pouvoir d’achat, marge bénéficiaire…

et hop, sans dépenser un centime en pub, je viens de gagner du référencement naturel et passer devant les autres sites qui parlent de la crise financière et économique,
parce que vous avez lu gratuitement quelque chose qui vous intéresse.

 

Sans déconner.

Avec les technologies actuelles, lancer sur internet une activité rentable, c’est devenu aussi simple que d’enfoncer une petite graine dans la terre du bout du doigt.

Il n’y a qu’une dizaine de « secrets » à savoir.

 

A suivre, donc…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Faire pousser une petite graine pour en cueillir les fruits plus tard