Tag Archive for anticipation

Citation, Aldous Huxley, La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé

“La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé.”

Aldous Huxley, 1894 -1963.
Ecrivain britannique surtout connu pour son roman de science-fiction « Le meilleur des mondes », qui un siècle avant semble avoir décrit les pires dérives de notre époque :

De la drogue est distribuée gratuitement à toute la population pour ne pas se révolter, pour trouver normal son sort ;
Les femmes ne sont plus de mères mais de simples objets sexuels qui enchainent plusieurs partenaires toutes les semaines. Elles sont traitées « comme de la viande ». Elles sont conditionnées pour prendre plusieurs moyens de contraception ;
Les enfants sont fabriqués en laboratoires dans des éprouvettes ;
Des clones sont fabriqués en séries pour équiper les chaines de productions des usines de la société de surconsommation ;
Chacun des membres de la société est conditionné pour être un bon consommateur et est obligé de participer à la vie sociale. La solitude est une attitude suspecte ;
Il existe des zones de non-droits appelées des « réserves à sauvages », pleines d’illettrés violents sans éducation moderne ;
Les dirigeants ont créé une société laïque, détachée des valeurs religieuses et morales. Le sexe avec les jeunes enfants est encouragé ;
« Tout le monde appartient à tout le monde ». Il n’y a plus de famille puisque les enfants sont fabriqués en labos, donc plus d’attachement ni de sentiment profond. Le malêtre est masqué par l’anxiolytique que tout le monde prend.
Il existe un seul gouvernement mondial ;
Toute la population est conditionnée pour acheter des équipements hors de prix et se désintéresser des loisirs bon marchés ou gratuits ;
Toute la population est conditionnée pour être indifférente ou dégoûtée par la nature puisque celle-ci n’engendre presque pas de flux financiers ;
Tout est stérilisé ;

… C’est dingue, hein ?

Tout dans ce roman de 1930 fait penser à notre monde actuel.

Dans les romans d’anticipation il y a deux tendances :
L’utopie, où tout est beau, tout est meilleur, tout est parfait, Tout ce qui allait mal est résolu.
Et la dystopie, un monde d’apocalypse où tout est devenu un enfer.

… donc, actuellement on vit (on survit) dans ce qui était imaginé comme le pire des cauchemars possibles pour les gens d’il y a quatre générations.

Tu m’étonnes que des dizaines de millions de français prennent de la drogue légale distribuée gratuitement par le gouvernement, tsss…
.

.

Se préparer à l’hyper-inflation

De tout ce que j’ai lu sur l’effondrement économique, deux pages m’ont plus marqué que toutes les autres. Les voici :

Témoignage d’un français présent en Russie lors de l’effondrement du rouble.

et

L’hyper-inflation allemande de 1923.

Elles sont très bien écrites, à la portée de n’importe qui. Pas besoin d’avoir un diplôme d’économiste pour comprendre la gravité de la crise économique.

Vous pourrez anticiper les plus gros problèmes pour vous y préparer avant que le système financier s’effondre totalement.
C’est inévitable.

Des états presque tous surendettés, qui volent tous les biens de leur population pour payer les intérêts à quelques grandes banques pendant des décennies, sans réduire la dette publique mais en l’augmentant toujours plus chaque année, ça ne peut pas marcher indéfiniment.

Même si rien n’est fait pour punir les responsables de la destruction financière des pays, qu’il n’y a clairement absolument aucune volonté politique de les empêcher de nuire, aucune procédure, aucune loi,… ce système est sur le point de s’arrêter. On le sent tous.

Ce qui pèse le plus dans le budget des ménages

Jusqu’à il y a deux semaines, je croyais comme tout le monde, que la grande distribution était un ramassis de voleurs. Ils achetaient pour quelques centimes des légumes à des paysans obligés de vendre à perte, et revendaient le tout plusieurs euros.

La diffusion des chiffres statistiques du secteur est une révélation. La grande distribution ne génère que 2% de bénéfice.
Les charges sont colossales.
L’éclairage et le chauffage des magasins correspond au budget de Versailles. Les frigos, congélateurs, la climatisation… les investissements pour les magasins, les salaires de tout le personnel, la casse, le vol, le budget sécurité, les assurances, les transports, les marges des centrales d’achats intermédiaires,…

2% de marge bénéficiaire.

Là, je comprends pourquoi même eux, qui ont (peut être injustement finalement) la réputation d’être des voleurs, sont gravement touchés par les plans sociaux avec des centaines de chômeurs d’un coup.

A 2% avec de gigantesques coûts de fonctionnement, ils subissent toutes les baisses d’activité et les mauvais coups de l’économie.

Tout le système est malade.

Préparez vous à en sortir avant que tout ne s’effondre.

Si tout ce que vous possédez n’est qu’un chiffre sur un compte dans une banque, lors du crash, vous perdrez tout, ou presque.

Déjà, vous perdez beaucoup, sans vous en rendre compte. Le système vous cache que l’avalanche a déjà commencé.

Regardez quelque chose de simple :
Avant le passage à cette monnaie de [Biiiiiip!] qui étrangle tous les peuples, pour une petite somme, vous aviez 4 yaourts.
Fin 2012, vous ne pouvez plus en avoir qu’un seul pour la somme équivalente en euros. Boum!

Evolution des prix depuis le passage à l’euro

En exagérant, caricaturant parce que ce n’est pas aussi simpliste, mais l’idée générale est bonne, ça signifie que l’euro a fait chuté votre pouvoir d’achat de yaourts de 75%.

Fonte du pouvoir d'achat, dévaluation, perte de la valeur de l'argent, destruction de l'économie

L’argent que vous aviez difficilement mis de côté pour vos vieux jours, et qui dormait sur un compte bancaire, l’état, l’europe, les banquiers, vous en ont volé les trois quarts et ne sont pas près de s’arrêter.

Ils vous rémunèrent grassement à 3 ou 4%… sur lesquels vous payez des impôts, ou qui vous rendent imposables.
Si vous tombez dans la tranche de la population la plus pauvre, qui touche le RSA, l’état saisit immédiatement 2% des petits comptes d’épargne de vos gosses. Dégueulasse !

Pour moi, c’est clair, c’est tout vu.

Le moins possible d’argent reste sur mon compte. Juste le peu qu’il faut pour les prélèvements automatiques et les imprévus sans payer d’agios, mais rien de plus.

la monnaie papier

Bien que je n’étais pas né en 1923, j’ai déjà connu l’hyper inflation. Il y a 20 ans à peine, juste à quelques centaines de kilomètres d’ici, en europe.
Lors de la guerre d’ex-Yougoslavie. Il fallait presque une brouette de leurs billets pour acheter un rouleau de papier toilette, alors autant utiliser directement leurs billets.

Puisque l’argent perd de sa valeur de plus en plus vite, il vaut mieux l’investir le plus vite possible dans des choses durables et utiles :
Une scie, un vélo, une serre, une éolienne, quelques mètres de panneaux solaires, un fusil, une clôture plus solide, des graines, une camionnette utilitaire fiable, un stock de riz et de pâtes, un groupe électrogène,…

Bientôt la fin de cette mauvaise monnaie

Ou pour ceux qui ont plus de moyens, mettre juste une partie dans des pièces d’or ou d’argent, avec un coffre fort.
Ca, ça ne dévalue pas. Bien au contraire. Après l’éclatement des bulles immobilières, pour énormément moins d’or que maintenant, vous pourrez acheter de la terre.
Il suffit de voir la situation en Espagne ou les propriétaires de logements à 600.000 euros construis à crédit, les bradent à 300.000 et ne trouvent pas preneurs depuis 3 ans.
Avoir de l’or va vous permettre dans pas très longtemps de devenir propriétaire en France, alors que c’est maintenant presque impossible pour la grande majorité des gens.

Et comme maintenant l’or est utilisé dans les appareils de haute technologie, il va se raréfier de plus en plus et devenir toujours plus cher.
Investir un petit peu dans des pièces de métal rare est une bonne idée.

… et surtout laisser le moins d’argent possible perdre de la valeur sur un compte en banque.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • comment se preparer a la crise (22)
  • comment se préparer à la crise économique (11)
  • argent papier ne vaut plus rien (2)
  • comment se préparer à la fin de l\euro (2)
  • acheter de l or avant l effondrement economique (1)
  • quand largent perdra sa valeur (1)
  • l\argent ne vaut plus rien (1)
  • le fait que largent ne vaut plus rien (1)
  • largent perd sa valeur (1)
  • dans quoi investir quand l argent ne vaut plus rien (1)

Proverbe savoyard, Quand le blé vient à moisson…

« Quand le blé vient à moisson, si haut soit-il, les poules l’attrapent. »

Proverbe savoyard

 

Recherches populaires vers cette page :

  • proverbe savoyard (35)
  • dicton savoyard (1)

Soleil vert

Le film Soleil vert date de 1973 mais a incroyablement bien vieilli.

C’est une merveille absolue d’anticipation, d’une justesse surprenante.
Toute l’actualité mondiale va dans son sens.

Les films de maintenant qui parlent du futur sont tous plein d’effets spéciaux délirants, de machines volantes, de rayons lasers, de boucliers en champs de force électromagnétiques,…

Soleil vert nous montre simplement un avenir de misère où les ressources de la planète sont épuisées à cause de la surpopulation.

Les gens souffrent de la faim. Beaucoup n’ont pas d’endroit pour dormir. La place manque cruellement.
Même les « riches », les privilégiés ont peu de choses. Les caméras de sécurité qui sont sensées les protéger tombent en panne et il n’est pas possible de les réparer. Il n’y a plus de pièces, ni de ressources pour en fabriquer ou s’en procurer.

L’assassin n’utilise pas un rayon laser de très haute technologie, mais juste une barre de fer.

Le policier chargé de l’enquête vole le peu de nourriture qu’il trouve chez le « riche ». C’est un héros plutôt dérangeant. Pas tout blanc ni tout noir, mais en nuances de gris sale et usé. Comme dans toutes les parties du monde où les gens souffrent, chacun fait ce qu’il peut en fonction des occasions qui se présentent.

 

La surpopulation mondiale épuise notre planète depuis quelques années. Nous sommes arrivés au point où la terre ne peut plus produire assez pour nourrir tout le monde. Maintenant on est en déficit, de plus en plus tôt et de plus en plus grave chaque année.

La pollution détruit d’avantage les capacités à produire de la nature.

Nous sommes en ligne droite vers ce futur d’apocalypse, vers la mort lente et miséreuse de l’espèce humaine, que traite ce film.

La seule solution viable à long terme est peut être celle trouvée par les chinois avec la politique de l’enfant unique.
Les peuples et les races qui se reproduisent sans limite, alors qu’ils n’ont pas assez de ressources, ne se contentent pas de donner une vie cruelle à leurs familles ; ils épuisent ou détruisent les ressources de tous les autres humains, même ceux de l’autre côté de la planète.
Il est temps de porter un nouveau regard sur les familles nombreuses. A notre époque, c’est devenu plutôt criminel.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • soleil vert (21)