Tag Archive for alimentation

Démarrer une activité internet au service de l’intérêt général

Avec le nombre de millions de chômeurs que notre pays compte, cette page peut être utile à beaucoup.
Pour ceux qui n’oseraient pas se lancer dans une activité de partage d’information, ceux qui doutent d’eux, ceux qui n’ont pas fait d’étude de journalisme, qui n’ont pas le bac, les timides, je vais vous montrer un exemple intéressant et motivant.
Je l’observe depuis quelques semaines, on peut dire que c’est un de mes coups de coeur du moment : VéVé omnivore, sur Facebook.

Ce qui m’a décidé à écrire un article sur lui est cette vidéo :

.

.

C’est admirable.

Humble, qui dès le départ admet se tromper aussi lui-même, mais franc, direct, emporté, passionné, sur le dévouement aux autres et à la vérité.
Ca sort du coeur.

C’est superbe.

Maigrissime

Dans cette vidéo il parle d’un « concurrent » dans le monde du commerce du bio en ligne, pour qui je n’ai pas une sympathie particulière.
Quelqu’un qui au premier coup d’oeil semble avoir un grave problème de santé mais qui vend son régime miraculeux pour tout, qui donne la même silhouette élégante que les cadavres squelettiques des camps de concentration.

Dans une de ses vidéos, un jeune hyper sportif dit qu’il a des migraines depuis six mois qu’il suit ses conseils et le gourou lui répond que c’est normal, c’est parce que son corps se détoxifie…. mouais…

… et donc, à cause des à priori que j’avais déjà, j’apprécie encore plus ce coup de gueule.

Je dois dire aussi que j’étais plutôt agréablement surpris de découvrir sur sa page Facebook une information comme « Le vaccin contre la grippe au Canada cette année prouvé inefficace à 100% » plusieurs jours avant que mes sources habituelles n’en parlent.

Capture d ecran le vaccin de la grippe inefficace a 100 pour 100

Normalement je suis généralement informé des jours avant presque tout le monde de ce qui ce passe d’important dans le monde grâce a des alertes emails instantanées sur des mots clés précis et la consultation plusieurs fois par jour des flux RSS des meilleurs sites de réinformation.

J’ai lu déjà plus de 10 000 pages sur les effets pervers des vaccins, alors découvrir une info aussi essentielle que 100% d’inefficacité prouvée sur le vaccin de la grippe, j’apprécie particulièrement.
… surtout quand ça vient peut après la publication de ce genre d’image qui ne laisse absolument aucun doute, la courbe de mortalité par coqueluche de 1925 à 1999 :

courbe de mortalite du vaccin de la coqueluche

La flèche rouge correspond au début de la vaccination

 

Il a clairement du potentiel.
Sur le fond, c’est prometteur.

La forme est intéressante aussi.
Des petites vidéos tranquilles, faites avec les moyens du bord, d’un gars qui parle dans sa cuisine, on entend derrière le chauffe-eau qui se met en marche… c’est convivial et sympa. Au bout de quelques vidéos, on le considère presque comme un ami alors qu’on ne l’a jamais rencontré.

Apparemment, ça serait ce que les gens veulent maintenant.

Vous savez qu’il existe des dizaines de sites où l’on peut vendre ses propres images numériques, ses dessins, ses photos de paysages, des portraits, des mises en scène… ?

Un des photographes qui fait le plus d’argent avec ces sites dit que les gens, les professionnels du net, les imprimeurs, les entreprises qui achètent les photos, n’ont pas du tout le même regard et les mêmes choix que la presse subventionnée qui appartient à des milliardaires pédés du cul qui haïssent les formes des femmes, qui les exposent faisant la gueule habillées en sacs difformes avec le squelette visible sous leur peu de peau blafarde, beurk…

Non, sur les sites de vente d’images en ligne, ce qui plait, c’est la fille sympa, souriante, naturelle, pleine de vie, avec des rondeurs féminines, le genre de nana qu’on a plaisir à croiser dans l’ascenseur, la voisine rigolote, la petite soeur avec le sourire en coin.
Si un des photographes les plus vendeurs sur le net fait ça, on peut s’en inspirer.

Et donc, voilà :

vv en esperant que ca vous soit utile

Page Facebook de Vévé Omnivore.


.

Si vous avez vous aussi l’envie de partager vos passions, vous devriez essayer, oser.

Les premières fois qu’on fait quelque chose c’est souvent très imparfait mais c’est une étape que permet de devenir bon.

Et sur internet, les investissements ne sont vraiment pas les mêmes que pour les médias du système. Il suffit d’une webcam ou d’un smartphone, de logiciels gratuits de montage photo ou de retouche d’image, de création de blog…
Pas besoin de mendier un prêt chez une saloperie de banquier parasite qui tue notre société.
Il suffit d’un peu de temps et d’envie de partager.

Les gens sont prêts pour ça.

Vous devriez oser.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Le pot parfait pour fabriquer ses propres germoirs

Vous et moi nous savons que l’huile de palme est mauvaise pour la santé et que sa culture accélère la déforestation planétaire.
Vous et moi n’achetons pas d’huile de palme, parce que nous sommes des gens intelligents, sérieux et responsables.

S’il advenait qu’un pot de Nutella se retrouve curieusement dans notre cuisine, ça ne pourrait évidemment être que parce que des fanatiques éco-terroristes internationaux l’auraient placé là fourbement dans un complot habile pour nous discréditer auprès des autres écologistes.
Evidemment.

Vu qu’on en n’achète pas.

Pot famillial de Nutella sur une table avec une tartine

Mais si on en achetait, les bords plats seraient quelque chose de super pratique pour faire des germoirs maison. Quand on les pose sur le côté, ça ne roule pas, contrairement aux pots de confiture et de cornichons.

Pot de Nutella transforme en germoir de cuisine

Et puis lorsque le couvercle en plastique est criblé de petits trous avec une simple aiguille, il ne rouille pas comme ceux en métal, qui en plus font des petites pointes coupantes désagréables à nettoyer.

Une recolte au bout de 5 jours

Un germoir est un objet qui sert aux gens pour manger de l’herbe fraiche et vivante pleine de vitamines naturelles, comme des animaux stupides.

Les gens intelligents et civilisés préfèrent aller au supermarché acheter de la nourriture morte, qui se conserve des années, grâce à de bons traitements, et enrobée de bon métal solide et protecteur.
Les supermarchés vendent aussi des centaines de références de compléments vitaminiques, un peu cancérigènes certes, mais au moins on peut choisir seulement les vitamines que l’on veut manger pour rester en bonne santé.

Les gens intelligents savent ce qui est bon pour eux.

Pousses de Soja bonduelle en boite de conserve metalliqueAlexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Continuer de stocker du froid pendant la saison froide

Quelle drôle d’idée !

Non ?…

Tout le monde sait que les accumulateurs de froid posés dans le congélateur ne servent qu’en été, pour avoir des bières fraîches sur la plage lors des pique-niques plein de nanas bronzées.

Bon éventuellement aussi, de temps en temps, ça sert pour ramener les courses, pour que les glaces rhum-raisins ne décongèlent pas dans les embouteillages, mais c’est tout.

Dès que l’été est fini on peut faire comme tout le monde, on les vire du congélateur pour faire plus de place pour le bourrer à fond à fond à fond.

Jusqu’au jour où on pleure, parce qu’en pleine crise économique, c’est pas du tout le moment de jeter 300 euros de nourriture congelée à cause d’une longue coupure de courant, pour une petite tempête de rien du tout. Pouf ! 300 euros…
Un petit vent jusqu’à 150 km/h pendant trois jours (comme au début du mois), et plus de 50.000 personnes sont en permanence sans courant électrique. Pendant le temps des réparations sur les lignes, d’autres sont arrachées par le vent, et des dizaines de milliers d’autres foyers se retrouvent sans électricité.

Ou bien il tombe à peine un mois de pluie en quelques minutes et c’est le même cirque.
30 centimètres de neige dans la nuit, et hop ! encore.

C’est à croire qu’on ne peut pas compter sur le réseau de distribution de courant électrique.

Continuer de stocker du froid aussi pendant l’hiver n’est peut être pas une idée aussi farfelue finalement…

Si la chaine du froid s’interrompt un peu trop longtemps, ce qui était congelé devient impropre à la consommation.

Il ne faut jamais recongeler un produit décongelé.

En cas de rupture du froid, vous n’avez que quelques jours pour consommer vos stocks.

Donc, la première des précautions est de ne plus entasser de grandes quantités d’aliments dans votre réfrigérateur, congélateur.

Pas plus de quatre jours de nourriture surgelée

Moins de 4 jours de nourriture dans le congélateur

Mon congélateur familial est clairement représentatif de la confiance que j’ai en ces appareils : Absolument aucune.

Il ne contient que de la nourriture pour 4 jours maximum. En cas de panne de courant, presque rien ne devrait être gaspillé.

Par contre les placards sont pleins d’aliments qui peuvent être stockés très longtemps sans frais, ni dépenses énergétiques : du riz, des pâtes, du blé, des lentilles, des haricots, des boites de thon, de corned-beaf, du sucre, de la farine,…

Regardez l’état de la Grèce après 5 ans de récession. Toutes les classes sociales souffrent maintenant de la faim. Des aliments qui se conservent un grand nombre d’années et qui sont encore abordables ici, vous serez contents de les trouver bientôt dans vos placards.
Pensez-y en faisant vos courses.
Les congélateurs ne sont pas un système de survie fiable.

Les blocs pour glacière conservent le froid plus longtemps que la simple glace

Avoir différentes tailles pour s’adapter à tous les besoins

Les blocs d’accumulateurs de froid sont un très bon investissement. Ils se conservent un très grand nombre d’années et ne coûtent presque rien.

En posséder de plusieurs taille permet de toujours avoir le bon format pour conserver des aliments, des médicaments, pour s’adapter à toutes les boites, tous les sacs…

Stockage du froid grâce à des bouteilles de plastique vides

Stockage de froid gratuit

Mais on peut aussi en fabriquer sans rien dépenser. Des bouteilles en plastiques remplies d’eau suffisent largement.

Congélation de bouteilles d'eau dans les places libres du congélateur

Puisque le congélateur fonctionne en permanence, qu’il soit vide ou plein, autant profiter des casiers vides pour stocker du froid, au cas où.

Les bouteilles d’eau ont un autre avantage. En cas de coupure de l’alimentation du réseau d’eau, vous aurez plusieurs litres d’eau potable. Il suffit de les laisser se décongeler.

Attention : ne recongelez JAMAIS une bouteille d’eau décongelée. Videz là, par exemple sur vos plantes. Rincez la bouteille avant de la re-remplir pour la recongeler.

En été j’utilise ces bouteilles d’eau pour les poser derrière un simple ventilateur. En quelques minutes ont sent déjà une nette différence dans la pièce.
De toutes façons, le congélateur consomme de l’électricité 24h/24, vide ou plein. Autant en profiter pour avoir une petite climatisation portable pratiquement gratuite.

Glaçons colorés à laisser dans les bacs du congélateur

Des témoins de décongélation qui ne coûtent rien

Si le congélateur est dans la maison où vous vivez, vous remarquez presque certainement les coupures de courant de plusieurs heures. Donc vous savez que vous n’avez que quelques jours pour manger les aliments, après il faudra les jeter.

Si le congélateur est dans un autre bâtiment, mettre un témoin de décongélation est une excellente idée. Sans ça, vous risquez de manger des plats qui risquent de vous faire beaucoup de mal.

Il n’y a pas besoin de dépenser beaucoup. Par exemple, de simples bacs à glaçons de forme sympa, ou des petits moules à gâteaux, avec trois gouttes de colorant alimentaire, et hop! c’est tout.

Un petit coeur rose posé bien en évidence dans chaque bac.
S’il saute aux yeux, c’est que tout est bon.
S’il est fondu… il faut jeter les steacks.

Si vous avez suivi les informations sur les conséquences du petit ouragan de rien du tout qui vient de frapper les états unis, vous avez vous aussi constaté que 6 jour après son passage, 500.000 new-yorkais étaient toujours sans électricité.

La mer monte à peine de 4 minuscules mètres (alors que les autorités s’étaient préparées pour 1 seul mètre) et c’est encore un carnage.
Des réseaux électriques, des transformateurs, une grosse centrale sous les eaux.
Pareil pour toute la distribution de carburant. Donc plus non plus de groupes électrogènes qui fonctionnent.

Dépendre totalement des réseaux de distribution est une mauvaise chose.

A chaque gros problème, des dizaines de milliers de personnes doivent être secourues.

Pour tout ce qui est essentiel, c’est bon d’avoir un minimum d’autonomie, une bonne marge de sécurité pour ne pas souffrir autant que les autres.

J’adore cette règle survivaliste, je la répète souvent :

  • Un moyen de se procurer l’essentiel, c’est rien ;
  • Deux, c’est mieux ;
  • Au moins trois moyens de se procurer l’indispensable, c’est bon.

Puis comme c’est dans un contexte de crise économique et qu’on ne roule pas sur l’or, les solutions qui ne coûtent presque rien et qui peuvent s’utiliser en dehors des catastrophes sont de très bonnes solutions.

Le froid stocké pour la fin du monde peut aussi servir pour les pique-niques sur une plage pleine de nanas.

L’été prochain (si on ne meurt pas tous le 21 décembre 2012) je leur montrerai mes gros coeurs en glaçons roses.
Je suis sûr que ça va en faire fondre…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr