Tag Archive for agression

L’évidente supériorité des chiens de garde et de défense

Un gros chien de garde protège toute la famille

Les alarmes électroniques sont toujours plus sophistiquées. Par exemple, pour éviter que votre télésurveillance ne soit simplement rendue inactive par un voleur qui détruirait votre ligne téléphonique avant de piller votre maison, les plus modernes passent par le réseau de téléphone sans fil.
Le 7 juillet de cette année, lorsque 28 millions de lignes de téléphones d’Orange sont subitement tombées en panne, votre alarme ne servait plus à rien.

Combien avait coûté l’installation ?
Combien coûte l’abonnement à la société de télésurveillance ?
Combien ont coûté les dégâts des effractions en plus des vols ?

Combien d’heures les policiers ont gardés des mineurs cambrioleurs impliqués dans des dizaines de cambriolages, pris en flagrant délit, avant de les remettre en liberté ?

Avec un chien de garde, ça se passe comme sur cette superbe vidéo :

 

 

Le voleur repart de lui-même en quelques secondes, sans avoir fait un seul centime de dégât.
Il est fort probable qu’il ne reviendra absolument jamais.

Un gros chien c’est déjà bien, mais deux, c’est une protection presque parfaite pour votre famille et tous vos biens. Un expert en arts martiaux peut facilement tenir tête à un seul chien, mais pas à deux.

Quand vous vous absentez, à tour de rôle vous ne prenez qu’un des chiens avec vous. Un vous protège d’une agression, pendant que l’autre protège vos biens.

Si un des chiens est malade, l’autre veille toujours.

Notez aussi que ce film est enregistré par une caméra de télésurveillance qui elle, n’a absolument pas dissuadé le voleur d’entrer.

 

Un gros chien monte la garde sur vos biens mieux qu'une alarme électronique, en beaucoup plus dissuasif et efficace

Les chiens protègent tous vos biens, vos cultures, vos animaux, votre élevage, votre véhicule,…

Idéal pour protéger ses enfants des risques d'agressions et de racket par des racailles

Les enfants ont un copain de jeux, un confident, un ami.
Même les enfants les plus solitaires ou renfermés n’ont pratiquement aucun risque de se faire racketter ou agresser par une bande de sauvages.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Violence et racket à l’école

La société devient de plus en plus violente.
Vu avez vu aux informations cette semaine, le nombre de professeurs agressés par des vermines ou par leurs parents ?

Pour vos enfants, c’est pire. Ca se passe en silence, loin des caméras.

Vous vous souvenez du petit Killian, sauvagement assassiné il y a quelques mois par un autre élève connu pour sa violence envers les autres enfants ?

N’attendez surtout pas que ça en arrive à ce point pour réagir.
Si votre pitchou change de comportement, à l’air souvent triste ou angoissé, ou devient caractériel, ou à des traces de coups sur le corps, que des objets (et pas seulement les siens) disparaissent souvent, se met à voler dans votre porte-monnaie, a des cauchemars, recommence à faire pipi au lit, …

vous pouvez supposez qu’il est victime de violence ou de vol, ou de menaces.

Notez que les agresseurs ne sont pas obligatoirement des garçons. Ca peut être particulièrement humiliant pour un petit de ne pas arriver à se défendre devant « une fille », et il ne veut pas que ça se sache.

Dans tous les cas, ne vous faites pas justice tout seul.

La justice prend maintenant presque systématiquement la défense des vermines et humilie les victimes qui réagissent.
Par exemple, le maire condamné pour avoir mis une gifle à un délinquant récidiviste qui l’insultait et l’a menacé ;
Ou plus incroyable encore, le père condamné aussi à 200 euros avec sursis par la « justice », pour avoir mis une gifle au mineur de 13 ans qui a violé sa fille de 4 ans. Le mineur violeur, lui, n’a pas été puni.

Donc, résistez à la tentation de massacrer les voleurs vous-mêmes (enfin, vous, faites ce que je dis mais pas ce que je ferais, hein) et portez plainte.

Pissez dans un violon aussi si ça vous détend. C’est à peu près aussi efficace que de porter plainte, mais c’est ce que vous devez faire : porter plainte.

Après, comme on le voit aux informations de ce soir, une princesse richissime se fait photographier un petit bout de sein, hop, le journal est condamné en trois jours.
Une gamine est violée pendant des mois par 25 barbares, le procès commence 10 ans après.

… mais c’est quand même ce que vous devez obligatoirement faire, porter plainte.

En théorie, le racketteur risque de 7 à 30 ans de prison, selon les circonstances plus ou moins aggravantes, et jusqu’à 150 000 euros d’amende.
Mouais…
Les textes de loi font souvent peur, mais ils n’ont plus aucun rapport avec la réalité.
Pourquoi on trouve des articles sur des gosses impliqués dans plus de 150 affaires et toujours en liberté ?

Bon, quitte à pisser dans un violon, autant ne pas payer vous-même les honoraires d’un avocat pour rien, si vous voulez vous assurer que « la justice » ne classe pas immédiatement votre plainte dès que vous aurez le dos tourné.
Vérifiez si vous n’avez pas une assurance juridique incluse dans vos différents contrats d’assurances. Certaines cartes bancaires incluent aussi ce genre de garanties, sous conditions.

Et portez plainte même si vous n’avez pas ce genre de contrat.

Ensuite, mon conseil :

Faites-en la publicité à tous les parents que vous connaissez à côté de l’école.
Que tout le monde sache que untel est un voleur, un lâche qui s’attaque à des enfants 4 ans plus jeunes, etc…

Dire la vérité, et uniquement la vérité, sans déformation, sans injure, n’est pas condamnable. Ce n’est pas de la diffamation. Contentez vous de dire la vérité aux parents, aux enseignants, au directeur de l’école…

Donnez aux nuisibles la réputation qu’ils méritent par leurs actes. Que tout le monde sache à quoi s’attendre si par exemple un voleur est invité chez eux pour le goûter.

Ce n’est pas aux victimes d’avoir honte.
Les victimes ne choisissent pas les injustices qui leur arrivent.
Les agresseurs, eux, ont choisi de nuire.

Insistez sur ce dernier point auprès de vos enfants.
Ceux qui parlent d’une agression ne sont pas des « balances ». Les minables sont ceux qui volent et agressent.

 

Et bien avant d’avoir des problèmes, vu l’explosion de l’insécurité, parlez à vos enfants de ce qu’est le racket, les violences par des bandes de voyous, qu’ils sachent qu’il ne faut surtout pas subir en silence une agression, sinon ça va continuer et empirer.

Apprenez-leur que la meilleure chose à faire est d’en parler rapidement à des adultes de confiance.

Il existe aussi des associations à contacter par téléphone pour ceux qui ne peuvent pas parler à leurs proches, ou sans avoir à croiser un regard à cause du sentiment de honte.
Par exemple Jeunes Violences Ecoute, 0 808 807 700 (appel anonyme et gratuit)

http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-parents/dossiers-thematiques/violence-a-lecole/racket.html

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Insécurité, quelle arme porter ?

Je viens de passer une soirée sur Aix en Provence.
Du coup je comprends pourquoi quand je parle d’insécurité, les aixois me prennent pour un extra-terrestre complet.

Il saute aux yeux que la population de leur ville n’a rien à voir avec Marseille, ses zones de non droit, ses agressions ethniques, ses 30 agressions physiques par jour… Eux n’ont pas là faune qu’on a ici. Ils ne peuvent pas comprendre.

J’ai travaillé plus de dix ans seul et sans arme dans la sécurité sur cette ville de dingues. Si le gouvernement nous fait enfin un plan d’urgence, ce n’est pas pour rien. Ici c’est déjà une ville de guerre.

Lors d’un trajet sur 4 en bus, on se retrouve entouré d’une bande de barbares, qui monte sans payer, en fumant de la drogue et en insultant les gens. Ces minables s’amusent à terroriser et cherchent l’affrontement.

Les aixois ne peuvent pas comprendre. Eux ont les sourires, les rires, l’ordre, la paix, la propreté, l’argent coule à flot…
ici on à quelque chose qui ressemble de plus en plus à une énorme décharge à ciel ouvert, couverte d’ordures, avec une population pauvre, haineuse, dont la fréquentation ne donne rien qui provoque des sourires.

 

Le port d’une arme dépend de votre environnement et des risques réels.

Il y a trois semaines j’ai vu une vidéo d’un gars qui porte un push-dagger quand il va dans les pires quartiers. C’est une dague d’une forme particulière, qui donne une force de pénétration sensiblement supérieure aux autres couteaux, tout en étant plus discret, moins encombrant pour la même taille de lame.
C’est une arme pour tuer. Cette lame n’a rien d’un outil. Le port en est totalement interdit et expose à de lourdes sanctions.

Push-dagger

Les lames ou les pointes longues et fines étaient utilisées pour traverser les armures et les cottes de mailles. Cette forme traverse facilement les gilets pare-balle, et donc traverse très facilement les os qui protègent le coeur.

A la fin de la vidéo, on voit une bande de barbares lyncher un homme dans le métro. Ils ne se contentent pas de le rouer de coups, il le poignardent une dizaine de fois.
Il avait du commettre quelque chose de très grave pour mériter ce châtiment. Peut être qu’il leur avait refusé une cigarette, ou qu’il n’a pas voulu qu’on fouille dans ses poches pour voler son téléphone, ou alors la couleur de sa peau à insulté les barbares ?

Si vous êtes dans une zone de guerre civile, sans droit, où les policiers s’enfuient à la première caillasse, vous ne devrez compter que sur vous-même pour vous protéger. Ca n’est pas pour agresser, menacer, voler, comme le font les racailles. C’est très clairement pour avoir du répondant si on se trouve face à 5 jeunes violents avec un casier judiciaire long comme le bras et toujours en liberté.

Je comprends tout à fait le raisonnement de ce jeune qui porte un push-dagger.

Personnellement, maintenant, lorsque je vais sur Marseille j’ai un couteau pliable dans la poche.
J’ai choisi une lame large, de forme spectaculaire, brillante, qui frappe le regard.

Couteau pliable, lame large, réfléchissant la lumière. Pour la dissuation. A la base c'est un outil solide et efficace, pas une arme.

Si on m’arrête avec ça, je peux répondre que c’est pour couper mon saucisson. Si on me demande où est mon saucisson, je peux répondre que je viens de le manger. J’aime le saucisson.

L’idée est que si je n’arrive plus à régler un conflit sans rien, si je suis obligé de sortir ma lame, son aspect fasse tellement peur que je n’ai pas besoin de m’en servir. Juste de la dissuasion. Ce qui explique que je choisisse une forme de lame peu efficace pour le combat.

Mais si je suis dans l’obligation de m’en servir pour protéger en urgence une vie, ou la mienne, d’une agression violente, je n’hésiterais pas.

En fonction donc de la violence de votre environnement, de votre âge, votre sexe, votre force, votre niveau de gentillesse, vous pouvez vous équiper de différents systèmes de défense.
Par exemple :

Une canne, un parapluie canne
C’est légal et discret si vous avez un certain âge, ou s’il pleut.

 

Une lampe tactique sert à aveugler, frapper avec un poing plus lourd et dur, peut aussi casser des vitres, ou tuer si utilisée en frappe comme un marteau sur le crâne…

Une lampe tactique
Légal, discret, léger, accepté partout même dans les aéroports, puisque ce n’est soi-disant qu’une lampe.

 

Un couteau
Illégal, interdit. Les conséquences peuvent être gravissimes pour une petite écorchure sur un organe vital ou une artère. En sortant une arme de ce genre,  vous risquez de tuer sans le vouloir. Une petite blessure avec une lame sale est un risque d’infection mortelle.

Toutes les armes pénétrantes sont aussi des armes que je déconseillerais.
Par exemple des piques à chignon, des armes dissimulées…

 

Les armes à gaz.

Ce n’est pas une arme de dissuasion. Si vous êtes dans une situation qui dégénère, sortez le spray de manière discrète pour surprendre, donc être efficace, et utilisez immédiatement le spray.
Il n’y a quasiment jamais de conséquence avec ce genre d’arme. Ce n’est pas une arme de dissuasion.
Arrosez le ou les agresseurs et partez immédiatement vous mettre en sécurité et alerter les forces de l’ordre.

Je vous recommande celles à jet large pour ne pas perdre du temps et vider le produit en arrosant à côté.
Les formules projetant un gel sont largement supérieures. Seul l’agresseur est aspergé et pas toutes les personnes présentes dans la pièce, ou dans le sens du vent, y compris vous.
Un spray en gel avec un jet large est l’arme que je recommande prioritairement pour pratiquement tout le monde.

Il y a aussi les armes électriques, les matraques, les armes à feu, les outils détournés de leur rôle pour les transformer en arme de défense, les objets que l’on a souvent sur soi : clé, stylo,…

Je vous en parlerai en détail au fur et à mesure de l’avancement du blog.

 

Pour finir, voici quelques points pour bien orienter votre réflexion et vous préparer à l’insécurité qui s’amplifie :

–          Une femme sur trois connait une agression sexuelle au cours de sa vie. La violence est extrêmement plus courante que ce que vous pouvez supposer. Cela fait partie de la nature humaine.
Selon une intéressante statistique américaine, 86% des femmes qui ont réussi a échapper à un viol l’ont fait grâce à une réaction violente.

 

–          Il n’y a jamais de policier présent quand vous vous faites agresser, voler, violer, braquer, menacer de mort, lyncher,…
La police ne vient qu’après, quand le mal est fait.
Si vous ne voulez pas subir des conséquences graves, en cas d’agression c’est à vous de prendre les choses en main pour limiter la casse, pour vous, votre famille, ou même pour des étrangers.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr