Quel art martial est le plus efficace ?

Apprendre à se défendre est avant tout une question de tempérament. Quelqu’un qui n’a pas de technique mais qui ne va pas se laisser faire et va frapper, frapper, frapper, frapper, frapper un agresseur a de bonnes chances de gagner.
Un guignol gentillet avec une ceinture noire décorative qui se croit dans le monde des bisounours, avec des combats codifiés, quelques gestes autorisés, à un contre un, habitué à se faire protéger par un arbitre qui arrête instantanément au premier bobo, risque de se faire totalement exploser dans la rue.

Les sports de combat ne sont pas vraiment des arts martiaux, mais bien des « Sports de combat ».
C’est pour avoir une activité physique, qui renforce le corps, qui apprend à se dépasser. Une activité de loisir où les coups dangereux ne sont pas autorisés.

Si vous voulez apprendre vite à vous défendre, ce n’est pas la seule chose à pratiquer.

Il existe plusieurs sortes de sports de combats. Les catégories peuvent se mélanger au sein d’un même sport, mais la règle générale est que tous les sports ont d’énormes lacunes. Si on est très spécialisé pour réagir à certains gestes, on ne réagit plus aux gestes qu’on n’a pas l’habitude de voir.

Plus jeune, quand je me prenais pour l’invincible dieu de la boxe tellement j’étais incroyablement bon, que 99% des autres boxeurs n’arrivaient presque plus à me toucher (1% c’est le gamin qui m’a anéanti en moins de deux rounds, il a fait de la boxe française toute sa vie, en plus, j’ai le sentiment qu’il a été gentil avec moi), j’ai étonnamment pris une raclée en jouant à la bagarre avec ma petite nièce de 7 ans :
La pitchounette m’a mis instinctivement un coup de poing dans un geste comme avec un marteau, un mouvement qui n’est dans aucune boxe. Moi qui avais toujours trois temps d’avance sur les meilleurs, je me suis fait exploser par une fillette qui ne savait même pas combattre. Mon excès de confiance a failli me coûter une 6ème fracture du nez, mais m’a surtout bien remis en place et m’a appris à essayer de devenir plus humble.

Quand j’ai digéré l’humiliation, j’ai compris qu’on ne peut pas être bon en étant très spécialisé.

Maintenant je connais une quarantaine d’arts martiaux et de boxes, avec ou sans armes. J’ai des dizaines de gestes possibles en fonction de chaque position, distance, attaque, menace, nombre d’agresseurs,… mais il m’arrive encore de me faire très mal.
Les arts martiaux ne rendent pas invincible. Si on est obligé d’intervenir en urgence, les arts martiaux augmentent sensiblement les chances de s’en sortir sans trop de dégâts, c’est tout.

Même en étant bon, presque un quart du temps on s’abime plus ou moins dans une bagarre. Et même quand on a gagné. Deux doigts fêlés en mettant un coup de poing sans gants de boxe dans les dents d’une racaille par exemple. Des habits déchirés, un sac arraché, une côte enfoncée, un hématome géant sur un genou qui apparait la nuit suivante avec une douleur incroyable, qui ne se résorbera jamais obligeant à une opération trois mois plus tard,…

La violence aura des conséquences sur vous. Ne vous faites pas d’idée fausse dès le départ. Jouer à Batman entrainera de sales douleurs.

Par contre, ne pas se défendre, ne pas protéger les autres, est parfaitement résumé dans cette phrase de Bertold Brecht :

« Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu ! »

 

Et donc pour se battre, sans arme dans les mains, quel que soit le lieu, quelles que soient les circonstances, quand dans l’urgence, sans préparation, on doit faire face à des agresseurs, voici ce qu’il est possible de faire :

– Frapper avec une partie dure du corps,
Boxe, kungfu, karaté,…
L’utilisation des poings en enchainement rapide à la place des jambes donne systématiquement un gigantesque avantage sur tous les idiots qui s’amusent à faire des chorégraphies spectaculaires ou sportives pendant un combat.
Pour tous les garçons et hommes qui veulent apprendre en quelques mois à utiliser leur force ou leur poids en seulement 3 coups incroyablement efficaces, la boxe anglaise est parfaite.
Les coups violents sont la seule chose réellement efficace contre plusieurs agresseurs. J’ai eu l’occasion de vérifier 14 fois ce que j’affirme.

– Tordre une articulation,
Jujitsu, aikido, aikijutsu, kishintai jutsu, …
Toutes les techniques basées sur les torsions d’articulations sont à conseiller aux filles. Elles sont efficaces même sur un homme trois fois plus lourd.
En plus, connaitre les coups permet de se dégager ou de se mettre dans la bonne position pour placer une technique de torsion.
Pour les hommes, c’est ce qu’il y a de mieux pour vaincre en douceur un adversaire sans blessure, donc sans conséquences du point de vue de nos lois qui veulent nous interdire de nous défendre. MAIS je sais par expérience que cela ne fonctionne absolument pas contre plusieurs agresseurs. Plusieurs coups de poings au visage, j’ai vu 11 fois que ça fonctionne, seul contre 5 à plus de 20 vermines.
Les 2 fois où j’ai utilisé la gentillesse de l’aïkido contre des bandes, j’ai été en mauvaise posture.
Si on doit se défendre contre des vermines qui n’ont aucune morale et qui veulent vous massacrer, il est stupide d’essayer d’être gentil.

 

– Faire tomber l’agresseur comme le gros excrément qu’il est, de tout son poids vers un sol ou un objet dur,
Judo, aikijutsu,…
Le combat peut s’arrêter instantanément en une seule seconde.

 

Le krav-maga est une synthèse israélienne des sports de combats. C’est un concentré de gestes uniquement efficaces, sans fioriture, sans gestes sportifs abracadabrants, pour les soldats, les policiers et les civils d’un pays en guerre (c’est à dire nous aussi, bientôt).

Si vous voulez apprendre à vous défendre, c’est vers un art martial d’autodéfense qu’il faut vous orienter. Les techniques sportives ne donnent rien d’efficace.
J’ai testé.
Il y a douze ans, j’ai fait un an et demi de convalescence suite à ma première agression ethnique seul contre plus de 10 [Biiiiiiiiiiip] connus des services de police pour des agressions au couteau, des vols, qui ont considéré que j’étais trop blanc pour « leur territoire ». J’ai eu besoin de 3 opérations en une seule fois rien que pour pouvoir à nouveau respirer par le nez. Ma plainte a été classée sans suite par la bouffonade lente et coûteuse qui ose encore s’appeler « justice ».

En sport, même si vous êtes incroyablement rapide, précis… les conditions d’une bagarre ne permettent pas de placer des gestes appris par coeur des milliers de fois, dans des conditions sportives.
Une bagarre n’a aucun rapport avec un ring ou un tatami à un contre un avec arbitre.
Si vous savez taper 7 fois par seconde sur un sac de frappe immobile, devinez combien de secondes vous arriverez à vous défendre quand quelqu’un vous mettra un coup par surprise en faisant exploser vos lunettes en vous mettant plein de morceaux de verre dans les yeux, avant de vous rouer de coups, et que 10 de ses [Biiiiiiip] de [Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip] de copains vont profiter de l’occasion pour lyncher un blanc. Wouais wouais, ils peuvent. La « justice » ne les punis pas. Il y a douze ans, j’ai reçu une lettre de classement sans suite qui le prouve. Depuis, je vois d’année en année que ça empire, avec un niveau d’accélération hallucinant depuis quelques mois.
Depuis mon lynchage, je m’abaisse à leur niveau et ça marche.
Il est interdit de casser un nez. Ils s’en foutent. Je leur rend la politesse.

 

Pour finir, je vous raconte une anecdote importante.

Dans un club de boxe française, j’ai mis les gants pour un petit combat prévu comme amical avec un champion local de taekwondo (je vous déconseille totalement cette bêtise, encore moins efficace que le karaté).

J’arrêtais mes coups quelques centimètres avant de lui faire mal. Il ne faisait que reculer. Je lui ai mis 46 patates sans qu’il puise une seule fois me toucher.
Sa technique étant tellement inférieure à mon art martial préféré, fluide et enchainé, il n’avait pratiquement aucune chance, même 15 ans plus jeune, 30 kilos plus léger, plus rapide, plein de médailles et de coupes.

J’ai pensé que devant tous les copains de son club, je devrais faire en sorte de moins l’humilier, alors j’ai ralenti mes mouvements.
Il m’a mis un coup.
Mais ce minable lui, n’a pas arrêté son coup avant de me toucher. L’impact sur le nez a été tellement violent que j’ai vu tout noir pendant presque deux minutes et que j’ai dû arrêter la séance de sport.

J’ai définitivement compris la leçon. Pendant le temps du combat, on doit se donner à fond. Ne surtout pas se diminuer.
Si l’autre n’est pas à la hauteur, il peut abandonner et fuir.
Avec certaines personnes, être gentil est une faiblesse dangereuse.

 

Je fréquentais ce club de boxe française 3 fois par semaine. On n’était que trois blancs au milieu de 26 disciples de la religion « d’amour et de paix ».
Une fois avant de prendre ma douche, j’ai compté 46 traces de coups, d’écorchures, sur la moitié de mon corps que je pouvais voir. Je ne suis même pas allé au bout de ce que je pouvais compter.

Quelques mois plus tard, j’ai continué la boxe française dans un quartier blanc, quelques kilomètres plus loin.
Le moniteur est un policier français, ancien champion de son sport préféré. En deux ans d’entrainement dans sa salle, je n’ai eu que trois traces de coups.

Ici, tout le monde savait parfaitement faire la différence : si on veut taper fort, on va au sac de sable. Mais à l’entraînement, en face, on a un partenaire d’apprentissage.
Le niveau était au moins 20 fois supérieur au quartier que je fréquentais avant et où j’avais l’impression d’être un punching-ball blanc.

Grâce aux gestes fluides, rapides et précis que j’ai commencé à apprendre dans ses cours, j’ai pu me frotter seul et sans armes à plus de 20 vermines qui m’ont agressé sans aucune provocation sur la plage, juste parce que je n’avais pas leur couleur de peau.

 

Quand on s’entraine avec quelqu’un de bon, en confiance, on devient bon.

Si l’ambiance ne vous convient pas, si un truc vous déplait, n’importe quoi, changez de prof, changez de salle.
L’inconscient sent les choses longtemps avant qu’on puisse y mettre des mots.
Suivez votre instinct. Il sait ce qui est bon pour vous.

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

472 comments

  1. Alexandre dit :

    Je vais bientôt approfondir. Rien que les bons gestes d’autodéfense représentent des centaines de pages, alors ça va prendre du temps. Le mieux est que je publie petit à petit.

    Mais il vaut mieux prévenir : je n’enseigne jamais rien de sportif, jamais de belles choses, jamais de grands gestes spectaculaires. Toujours seulement ce que j’ai constaté comme efficace. Comme de frapper prioritairement le nez, les yeux, ou entre les jambes, tordre violemment un doigt ou deux pour se dégager ou pour récupérer un objet volé…

    Ma première règle est de NE PLUS JAMAIS PERDRE, parce que les conséquences d’une agression peuvent être très graves.
    Les délinquants choisissent d’agresser les autres alors c’est à eux de subir les conséquences de leurs mauvais comportements. Et pas peut être dix ans plus tard, une petite amende avec sursis, si la « justice » n’a pas enterré la plainte.
    Un bon coup sur le nez, je trouve que c’est de la vraie justice.

    • Descombey Thierry dit :

      j’aimerais savoir où vous vous entraînez pour la self défense. J’aimerais apprendre quelques prises pour me défendre au cas où n’ayant pas droit aux armes…

      • Alexandre dit :

        Pour le moment je ne m’entraine plus du tout. Je suis atteint de fatigue chronique. Toute l’année j’ai été une épave.

        • OLIVIER dit :

          De plus je comprend tres bien le probleme car moi etant francais de souche,j ai subie le racisme ordinaire des insultes,humiliation,menace de mort,de plus on m a meme tirer dessus avec une carabine a plomb…tout ca parceque j avais pas la bonne couleur de peau.
          tous les blanc que j ai connue de ce quartier on subie agressions aux coutaux,insultes menace de mort…

      • Alex dit :

        Bonjour Alexandre, j’aime beaucoup votre article, merci pour vos conseils, quel art martiale ou sport de combat complet me conseiller vous pour me défendre et s’il vous plait donner moi quelques adresses des meilleurs professeurs en région parisienne, merci. D.R.

        • Mikhail dit :

          Je te conseille le Krav Maga.

          • Atlas7 dit :

            Pour tout ce qui est self-défense, il faut savoir faire la part des choses, lors d’une agression soit vous neutralisez l’agresseur, ou soit vous vous battez avec lui mais le combat finit en 3 secondes maximum avec un bras cassé, ou au moins KO.
            Les SPORTS de combats réalistes EFFICACES sont : Boxe française, K1, boxe anglaise, Jiu-Jitsu, muay-thai, karate KYOKUSHIN.
            Les arts martiaux de self-défense EFFICACES et RÉALISTES, JE DÉCONSEILLE LE KRAV-MAGA !! sont : Penchak Silat, Kajukenbo ainsi que le systema, attention, le systema demande BEAUCOUP BEAUCOUP de maîtrise en soit-même et il n’est pas simple, parait irréaliste mais au bout de 2-3 ans, vous envoyez en l’air qui vous voulez.
            A bientôt

            • salut c'est cool dit :

              Cest stupide ce que tu dit le krav maga est le sport de self defense qui part excellence est le olus efficace et bref dans l’ensemble chaque art martiaux a partir d’un certain niveau est reellement efficace, mais bref je te rejoins sur le fait que certains sont plus efficaces que d’autre. Visiblement tes connaissance sont tres faibles dans ce domaine et ta liste est loin detre exhaustive la prochaine fois abstient toi(mma,full contact,taekwendo ho shin soul (cest du self), sambo (le sport de fedor emilianenko tu sais lun dun meilleur combattant de l’histoire) et bien d’autre )

            • Clément dit :

              Pourquoi déconseillez vous le Krav-Maga ? Pour gagner en souplesse et en agilité je m’ suis mis au taekwondo, mais comme l’ a dit Alexandre, dans la rue c’est completement inutile… Connaissez vous l’hapkimudo ? Si oui, qu’en pensez vous ? Je commence cette discipline en septembre. Je n’ sais pas non plus si cet art martial me permettra de me défendre face à plusieurs adversaires, qu’en pensez vous et et que m’ conseilleriez vous pour en être capable ?

            • Clément dit :

              J’ai oublié de précisé qu’en matière de fight, mon corps à des possibilités très limités.J’ai les os, et les ligaments fragiles ( j’ai eu plusieurs dizaines de fractures, d’entorses, et de tendinites en moins de 10ans. Dont 17 entorses au poignet droit en 3ans, et plus récemment, quelque chose qui m handicape beaucoup pour donner des coups de pieds, je m’suis brisé un gros orteil en 3 morceaux… Bref tout ça pour dire que j’cherche quelque chose de très efficace et de pas trop bourrin à la fois… Merci de vos réponses ^^

            • Alexandre dit :

              Le problème en étant fragile, c’est les autres.
              Les partenaires d’entrainement risquent souvent de ne pas savoir doser la limite sur tes articulations et tes os.
              Chaque fois que tu auras un nouveau partenaire il va falloir le mettre en garde pour éviter de te faire déchirer des ligaments.

              J’ai une solution qui devrait t’intéresser, vu ton cas particulier.
              Personnellement je n’ai plus participé qu’à un seul cour d’arts martiaux ces 5 dernières années, depuis que ma maladie dégénérative m’a transformé en épave, et pourtant malgré ma lenteur anormale je tape encore 5 fois par seconde sur les points vitaux ou très facilement douloureux.

              Mon astuce est celle-là :

              Il y a très longtemps je me suis fabriqué un mannequin d’entrainement, articulé, à taille réelle, qui permet des frappes ultra-précises.

              Je peux même taper