Peut-on faire pousser de la nourriture sans terre ?

Il y a un an j’aurais dit oui, maintenant carrément non.

Au fur et à mesure que les internautes révèlent les secrets de ceux qui nous prennent notre argent en nous vendant des choses nocives, les convictions changent.

Par exemple, les fruits et légumes de maintenant sont environ 50 fois moins nutritifs que les mêmes produits il y a 50 ans.
Les « aliments » sont cueillis pas mûrs, dans des terres presque mortes de cultures intensives gorgées de produits chimiques. Ce n’est presque que de l’eau et des fibres, très faibles en substances nutritives, vitamines, minéraux…

Dans une conférence de naturopathie j’ai appris que les pommes du commerce subissent environ une cinquantaine de traitements divers, jusqu’à notre bouche.
En moyenne les français avaleraient environ 4 kilos d’additifs alimentaires divers chaque année.

Une culture hors sol c’est encore pire. Le jus d’irrigation des plantes doit contenir différents poisons pour un peu tous les micro-organismes pour éviter le pourrissement. Sinon il faut investir en matériel d’arrosage très coûteux qui reprend le jus non absorbé par les plantes, pour éviter qu’il devienne un bouillon de culture de microbes, virus, bactéries, champignons, plantes parasites, etc.

Ce genre de culture a l’avantage de ne pas avoir de dégâts à cause des taupes, des insectes sous terre ou de n’importe quel autre ravageur.

… mais les ravageurs font partie de la chaîne alimentaire normale, naturelle.
Ils apportent des bonnes merdes, pleines de substances nutritives, rapportées de partout ailleurs et concentrées près des racines.

On peut faire pousser des fruits et légumes sans terre. Les industriels qui remplacent les vrais agriculteurs le font. Mais, ça ne nourrit plus. C’est du commerce, pas de l’alimentation. L’aspect est une tromperie sur l’état réel de la marchandise.
Les humains sont carencés, en mauvaise santé générale. Et les industriels en profitent pour vous vendre à prix d’or quelques grammes de vitamines séchées cancérigènes dans des flacons en plastique cancérigène stérilisateur, pour compléter votre alimentation.

Il est plus simple et plus sain de manger directement des fruits et légumes que vous faites pousser vous mêmes dans une terre avec des milliards de micro-organismes autour de chaque racine, avec des vers de terre, des merdes d’oiseaux, des cadavres d’insectes en décomposition, du bon fumier plein de choses nutritives…

On peut faire pousser sans terre, mais ça n’en vaut pas la peine.

La terre est partout.
Sous toutes les choses que vous regardez, il y a de la terre.
Elle est gratuite. Prenez de quoi remplir quelques pots. Si des lombrics sont dans la pelle, gardez les pour enrichir et assainir naturellement la terre de vos pots. C’est de la bonne vie.

Si vous comptez faire pousser beaucoup de choses sur un balcon, n’oubliez pas que la terre est épouvantablement lourde, encore plus quand elle est mouillée, et c’est pire avec des troncs ou des tiges, des centaines de feuilles et des fruits gorgés d’eau.
Ne surchargez pas un balcon.

 

Ha si, il existe quand même une très bonne culture que l’on peut faire sans terre : les graines germées.
Il suffit de rincer et égoutter les graines tous les jours. Tout ce dont les jeunes pousses ont besoin pour naître est déjà dans la graine.
En quelques jours, en poussant, la composition change et les concentrations en bonnes substances augmentent sensiblement.

Certaines graines à germer ont une sorte de mucus très gras et collant qui les recouvre après avoir été mouillées. Elles ne peuvent pas être égouttées et doivent donc pousser sur un support, comme un bout de chiffon, de serviette en papier, ou même un seul centimètre de terre dans une assiette.
Pour ces graines on ne mange que les tiges.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • aliment poussant sans terre (1)

5 comments

  1. Frenchkiss dit :

    Oui, on peut, et sans produits chimiques, ni additifs, ni rien… Ca s’appelle l’aquaponie, je te laisse chercher sur le net, mais en gros tu mets en parrallele un petit elevage de poissons d’eau douce (truites ou autres) que tu peux nourrir avec des vers de terre, des mouches, ce que tu trouve de naturel, et leur eau chargée de leurs déjections sert à la subsistance de tes plantes en hors sol (tomates, salades, fraises, quasiment tout sauf légumes racines), qui elles même purifient cette eau qui est renvoyée aux poissons. En très gros c’est cela, une forme de mouvement perpetuel en quelque sorte (avec une pompe fonctionnant à l’energie solaire c’est encore mieux!)

  2. Lancelot dit :

    Bah si on peut produire de la nourriture sans terre.

    Regarde Alexandre, MIAM MIAM !! :

    http://www.mangeons-des-insectes.com/pourquoi-manger-des-insectes#8

    Ouaip, en cas de chaos total, la production et la consommation d’insectes est LA solution du survivaliste (à moins de vouloir bouffer les charognes wahhabites tombées sous les balles de nos chasseurs, eurk !)

    • sol invictis dit :

      les insectes mangeant la plupart du temps de la merde et nous , étant ce que nous mangeons , il faut vraiment vouloir survivre a cette planète pourrie … et devenir de la merde nous memes !

  3. Mehmet Scoumoune dit :

    bijour lé ignars et lé racists !

    le «cheikh» Abdel Aziz Ibn Abdillah Ali Cheikh il é gran savan :

    il di le musulmanan il peu mangé sa femme s’il a faim cé la vérité !!

    http://maliactu.net/islam-lhomme-peut-manger-sa-femme-en-cas-de-faim/

  4. NAPOLEON.IV dit :

    cherchez pas à comprendre, les nitrates naturels(dans les excréments, terreau…) sont exactement les mêmes que ceux de l’engrais chimique:
    tout est question de dose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *