Violence et racket à l’école

La société devient de plus en plus violente.
Vu avez vu aux informations cette semaine, le nombre de professeurs agressés par des vermines ou par leurs parents ?

Pour vos enfants, c’est pire. Ca se passe en silence, loin des caméras.

Vous vous souvenez du petit Killian, sauvagement assassiné il y a quelques mois par un autre élève connu pour sa violence envers les autres enfants ?

N’attendez surtout pas que ça en arrive à ce point pour réagir.
Si votre pitchou change de comportement, à l’air souvent triste ou angoissé, ou devient caractériel, ou à des traces de coups sur le corps, que des objets (et pas seulement les siens) disparaissent souvent, se met à voler dans votre porte-monnaie, a des cauchemars, recommence à faire pipi au lit, …

vous pouvez supposez qu’il est victime de violence ou de vol, ou de menaces.

Notez que les agresseurs ne sont pas obligatoirement des garçons. Ca peut être particulièrement humiliant pour un petit de ne pas arriver à se défendre devant « une fille », et il ne veut pas que ça se sache.

Dans tous les cas, ne vous faites pas justice tout seul.

La justice prend maintenant presque systématiquement la défense des vermines et humilie les victimes qui réagissent.
Par exemple, le maire condamné pour avoir mis une gifle à un délinquant récidiviste qui l’insultait et l’a menacé ;
Ou plus incroyable encore, le père condamné aussi à 200 euros avec sursis par la « justice », pour avoir mis une gifle au mineur de 13 ans qui a violé sa fille de 4 ans. Le mineur violeur, lui, n’a pas été puni.

Donc, résistez à la tentation de massacrer les voleurs vous-mêmes (enfin, vous, faites ce que je dis mais pas ce que je ferais, hein) et portez plainte.

Pissez dans un violon aussi si ça vous détend. C’est à peu près aussi efficace que de porter plainte, mais c’est ce que vous devez faire : porter plainte.

Après, comme on le voit aux informations de ce soir, une princesse richissime se fait photographier un petit bout de sein, hop, le journal est condamné en trois jours.
Une gamine est violée pendant des mois par 25 barbares, le procès commence 10 ans après.

… mais c’est quand même ce que vous devez obligatoirement faire, porter plainte.

En théorie, le racketteur risque de 7 à 30 ans de prison, selon les circonstances plus ou moins aggravantes, et jusqu’à 150 000 euros d’amende.
Mouais…
Les textes de loi font souvent peur, mais ils n’ont plus aucun rapport avec la réalité.
Pourquoi on trouve des articles sur des gosses impliqués dans plus de 150 affaires et toujours en liberté ?

Bon, quitte à pisser dans un violon, autant ne pas payer vous-même les honoraires d’un avocat pour rien, si vous voulez vous assurer que « la justice » ne classe pas immédiatement votre plainte dès que vous aurez le dos tourné.
Vérifiez si vous n’avez pas une assurance juridique incluse dans vos différents contrats d’assurances. Certaines cartes bancaires incluent aussi ce genre de garanties, sous conditions.

Et portez plainte même si vous n’avez pas ce genre de contrat.

Ensuite, mon conseil :

Faites-en la publicité à tous les parents que vous connaissez à côté de l’école.
Que tout le monde sache que untel est un voleur, un lâche qui s’attaque à des enfants 4 ans plus jeunes, etc…

Dire la vérité, et uniquement la vérité, sans déformation, sans injure, n’est pas condamnable. Ce n’est pas de la diffamation. Contentez vous de dire la vérité aux parents, aux enseignants, au directeur de l’école…

Donnez aux nuisibles la réputation qu’ils méritent par leurs actes. Que tout le monde sache à quoi s’attendre si par exemple un voleur est invité chez eux pour le goûter.

Ce n’est pas aux victimes d’avoir honte.
Les victimes ne choisissent pas les injustices qui leur arrivent.
Les agresseurs, eux, ont choisi de nuire.

Insistez sur ce dernier point auprès de vos enfants.
Ceux qui parlent d’une agression ne sont pas des « balances ». Les minables sont ceux qui volent et agressent.

 

Et bien avant d’avoir des problèmes, vu l’explosion de l’insécurité, parlez à vos enfants de ce qu’est le racket, les violences par des bandes de voyous, qu’ils sachent qu’il ne faut surtout pas subir en silence une agression, sinon ça va continuer et empirer.

Apprenez-leur que la meilleure chose à faire est d’en parler rapidement à des adultes de confiance.

Il existe aussi des associations à contacter par téléphone pour ceux qui ne peuvent pas parler à leurs proches, ou sans avoir à croiser un regard à cause du sentiment de honte.
Par exemple Jeunes Violences Ecoute, 0 808 807 700 (appel anonyme et gratuit)

http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-parents/dossiers-thematiques/violence-a-lecole/racket.html

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Utiliser les forces naturelles

Tout le monde remarque que le pétrole dévient inabordable
Tout le monde sait que le nucléaire empoisonne des dizaines de millions de personnes à chaque accident.
La facture du gaz augmente deux fois par an, avec maintenant un rappel sur les factures précédentes,
Le prix de l’électricité doit augmenter de 50% minimum dans les 5 ans (chiffre officiel de nos dirigeants, sans tenir compte de l’effondrement de l’euro, l’inflation galopante, la baisse des revenus des ménages…).

Il est vraiment temps de se pencher très sérieusement sur les énergies libres.

Les énergies libres reposent sur des évidences :
Puisqu’on ne peut rien faire contre le vent, l’eau qui coule, le soleil qui brille, le champ magnétique de la terre, l’attraction de la lune, la température de l’air,… autant essayer de canaliser un peu de ces gigantesques forces renouvelables en permanence.

 

A ma connaissance (et je suis loin de tout savoir) il existe déjà plus d’une quarantaine de formes d’énergies libres, gratuites, non-polluantes.
Je travaille moi-même de temps en temps sur mon propre prototype de moteur à énergie gratuite, et des dizaines de milliers de fadas dans le monde font comme moi.

Troy Reed par exemple, travaille depuis 1960 sur les moteurs utilisant le champ magnétique terrestre. Parmi ses brevets, on remarque qu’il a eu l’idée d’utiliser des ressorts pour éviter les à-coups qui finissent par stopper les mouvements. C’est tellement simple que ça en est incroyablement génial.

Sa voiture qui n’utilise pas de carburant, seulement le champ magnétique terrestre roule réellement.

L’énergie solaire devient quelque chose de courant partout autours de nous dans les petits appareils électriques : chargeurs, ventilateurs, bornes d’éclairage autonome,… plusieurs domiciles ont déjà commencé à équiper leur toiture de larges surfaces pour couvrir tous leurs besoins électriques.

On peut se chauffer passivement, juste en construisant sa maison avec des matériaux adaptés, orientés vers le soleil, pour avoir 20 degrés chez soi quand il fait -10 dehors, sans chauffage.

On peut faire cuire ses aliment avec des fours solaires. Ca demande plus de temps, mais ça ne coûte rien.
On peut stériliser l’eau pour la rendre potable, sans énergie, toujours gratuitement juste avec le soleil…

 

L’éolien a un rendement bien supérieur, MAIS, même dans une région normalement avec du vent, on peut rester quelque fois 3 semaines sans un souffle d’air.
L’éolien ne peut être utilisé indépendamment des autres systèmes. Avoir des batteries pour stocker l’énergie produite est un bon compromis.

Certains moteurs simples utilisent uniquement la température de l’air pour faire tourner un rotor. C’est presque incroyable.

L’hydraulique est la chose qui me fait le plus rêver.
J’adorerais m’installer près d’un fort cours d’eau. Non seulement ça préviendrait tous les éventuels problèmes d’approvisionnement en eau, mais surtout, ça permettrait de fabriquer 24 heures sur 24, avec autant de puissance qu’une turbine éolienne, de l’électricité, même la nuit.

 

Il est aussi intéressant de noter que l’on n’a pas besoin de convertir les mouvements de la nature en électricité.
Nos anciens s’en sont servi pendant des siècles sans électronique. Le vent permet par exemple de pomper de l’eau.
Ce qui est encore plus surprenant, c’est que l’eau, toute simple, ordinaire, juste avec son poids, permet de pomper de l’eau sans énergie, 24H/24 pendant des années, pour l’amener des dizaines de mètres plus haut dans des cuves de stockage… (sous lesquelles on peut par exemple enchainer des turbines hydrauliques).

.

 

Si on veut réduire ses factures énergétiques, quitter les abonnements toujours plus couteux et la dépendance à des réseaux, les idées ne manquent pas.

Avant de se lancer il faut savoir qu’on ne peut arriver à l’autonomie qu’en utilisant plusieurs idées.

Les méthodes dépendent des ressources naturelles autour de chez vous, du climat, de la température,…

Etre totalement autonome n’est pas possible facilement pour ceux qui vivent en ville, puisque les villes isolent de beaucoup de forces de la nature.

 

A suivre…

 

 

La plus belle photo que j’ai vue cette année

Une photo prise dans des émeutes violentes, mais pour un autre enfer : la faillite d’un pays.

Des casseurs profitent d’une manifestation pour piller les magasins, incendier les bâtiments publics, tenter d’assassiner les policiers…

Un vieux prêtre, seul, sans arme, sans bouclier, sans aucune protection, fragile, se place devant les jeunes casseurs pour les empêcher d’envoyer leurs cocktails molotov.

Un homme minuscule qui s’avance dans un ouragan pour faire ce qui est juste pour lui.
Cet homme a le courage d’un géant.

 


Je n’ai jamais vu dans le camp  des bons des religieux de la soi-disant « religion d’amour et de paix » qui eux appellent aux meurtres, aux émeutes, au djihad, à la barbarie, la haine, l’intolérance, l’oppression et l’assassinat des gens d’autres religions partout dans le monde.

Si ces gens avaient de l’honneur, ils prendraient modèle sur ce qu’il y a de mieux pour s’élever, pas sur ce qu’il y a de pire.

 

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

La pire photo de l’année

J’ai vu déjà plus d’horreurs que la majorité des gens. Heureusement que l’on s’endurcit avec le temps, sinon ce que le monde devient nous rendrait dingue. Quand on s’informe sans se contenter des reportages politiquement corrects qui passent sur les chaînes de télé nationale, on tombe un peu trop souvent sur des morceaux de corps, des charniers, des décapitations fanatiques, des barbaries de guerres,… ça me perturbe quelques minutes, puis je passe à autre chose.

C’est des actes commis par de très mauvais hommes. Ca n’est pas l’acte d’une maman.

Je suis tombé sur cette photo prise à Sydney lors d’une manifestation islamiste, alors que le monde entier s’embrase.

Cette fois, ça fait deux heures que j’y pense et que je suis triste.

C’est comme si il n’y avait plus d’espoir.

« Décapitez tous ceux qui insultent le prophète »

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr