Comment protéger les plantes du vent

Il existe des dizaines de moyens plus ou moins efficaces et coûteux pour protéger ses plantes des vents violents.
Nous allons voir seulement quelques uns des plus simples et fiables, utilisés par les professionnels.
Ces méthodes ont aussi l’avantage d’être très économiques.

D’une manière générale, il suffit simplement de :

  • Planter à l’abri du vent,
  • ou attacher les plantes pour les empêcher de se tordre, se casser, ou d’être arrachées,
  • ou empêcher les pots d’être renversés.

L’idée la plus évidente est de planter sous une serre.

Mais une serre professionnelle, solide, qui résiste a des vents très violents, coûte plusieurs milliers d’euros.
On ne va pas s’attarder dessus.

Une autre idée est d’utiliser le relief naturel pour planter dans des zones relativement à l’abri, à ciel ouvert. Par exemple au bas d’une petite colline peu exposée aux vents dominants.
C’est au cas par cas, en fonction de la géographie, de la météo locale. On ne va pas non plus s’attarder dessus, pour parler plutôt des solutions utilisables partout.

Les arbres à feuillage persistant sont extrêmement intéressants pour protéger les cultures des vents violents.
Pendant la mauvaise saison, ils coupent encore le vent.

La barrière grandissant pratiquement toute seule au fil du temps, c’est une solution très économique pour entourer une grande surface.
Ce genre de clôture sert aussi à empêcher les intrusions.

Pas d'entretien et un champ bien protégé

Un mur végétal bien dense, impénétrable

Pensez à ne pas planter d’arbres à feuilles persistantes trop près de votre maison, du côté ensoleillé. En hiver le soleil permet de réduire un peu la facture de chauffage.

 

Lorsque le vent a soufflé à 150 km/h fin octobre, je suis allé voir les dégâts dans la jardinerie en plein air au bas de ma rue.
J’ai été vraiment surpris de ne remarquer que trois pots renversés au sol. Malgré le vent extrêmement violent, presque rien n’avait été cassé.

Oui, je sais, je sais, je vous déconseille de sortir quand la météo est mauvaise pour éviter les accidents, et moi je sors pendant une tempête…

Je suis juste allé au bas de ma rue.

Et franchement, ça en valait la peine. Regardez :

Des petits poteaux tout simples sont solidement plantés dans le sol.
Des fils de fer sont tendus entre eux.

Les plantes de taille moyenne sont toutes attachées sur ces fils.
Impossible de les renverser.

Les attaches aussi sont intéressantes.

Comme il s’agit d’un commerce, avec libre service, il doit être possible aux clients de détacher eux-mêmes leurs achats.
La jardinerie a adopté de simples lanières de caoutchouc. C’est en plus très doux et non blessant pour les plantes. Un choix vraiment intéressant.

Remarquez surtout que la première des sécurités est un tuteur. Chaque plante a son propre tuteur.

Ca ne protège pas seulement du vent. Les plantes sont moins fragiles aux manipulations, au transport, sont plus agréables à regarder, et à vendre.

Tout est plus clair. La plante n’est pas tassée. Les tailles et les soins sont facilités.

Les jardineries vendent des bambous à l’unité, à des prix complètement délirants.
Personnellement cette année je vais encore utiliser de simples roseaux, que l’on trouve gratuitement partout à la campagne.

L’année prochaine par contre, j’aurai mes propres bambous presque gratuitement, qui pousseront dans des grands seaux qui en plus me serviront de clôture brise-vue pour les voisins.
Il existe une grande variété de bambous de couleurs différentes. Ca va être magnifique.

La jardinerie utilise beaucoup ce genre de lests creux pour les pots. Il en existe de toutes les tailles.

C’est tellement lourd que seul, la plante est déjà bien protégée, mais lorsqu´on en aligne plusieurs, l’effet anti-basculement est maximal.

C’est extrêmement simple à fabriquer. Je ne vais pas en acheter pour chez moi. Juste un ou deux sac de mortier, ciment, ou béton, je sais pas (la maçonnerie n’est vraiment pas mon truc). Avec quelques seaux de gravier, pour économiser le mortier.

Il suffit de fabriquer un cadre en bois, tout simple. J’utiliserai probablement du bois de palette, recyclé gratuitement. Une douzaine de gros clous devraient suffire.

Pour faire le trou au milieu, un pot en plastique un peu souple mais solide, placé au centre du cadre en bois. Un peu huilé pour le retirer facilement et pouvoir s’en resservir des dizaines de fois.

J’utiliserai probablement un mélange blanc ou crème, avec des beaux cailloux-graviers décoratifs, au lieu de ce gris trop moche.
A priori, je dirais que j’en aurai pour moins de 2 euros à faire ces socles moi même. Et que ça sera beaucoup plus beau.

Et si j’en casse un, après quelques coups de marteau, les morceaux serviront pour fabriquer, couler un autre support.

Dans l’article sur les tomates suspendues en bouteilles au plafond, j’ai oublié de préciser que le vent a là aussi fait un carnage, exactement comme avec les tomates qui poussaient à l’endroit sans tuteur.

Quand les plantes sont devenues longues, et fragiles au balancement, je les ai tout doucement repliées en deux et attachées. Le vent n’a plus fait de dégât.

… mais d’une manière générale, je dirais donc que la protection numéro un pour un très grand nombre de plantes, c’est un tuteur tout simple.

Si vous aussi vous comptez en récupérer gratuitement au bord des routes, au lieu de payer 2,65 euros en jardinerie pour un seul bambou qui commencera a pourrir dès l’année suivante, il suffit d’un sécateur pour les parties fines et souples (le haut) et d’une petite scie à bois pour le bas, plus large et dur.

Des gants seront les bienvenus pour le nettoyage des roseaux sans se faire d’ampoules.

Avec la bonne technique, ça va très très vite. J’ai entièrement fait une centaine de tuteurs gratuitement en moins de deux heures.

Il suffit de laisser sécher quelques jours les roseaux dans un coin du jardin, pour rendre les feuilles cassantes.

On pose la main de façon très enveloppante autours de la base d’une feuille, pour l’empêcher de se casser en petit morceaux,

et on pivote d’un petit quart de tour.

Et c’est déjà fini.

Fabriquer des tuteurs peut vraiment être trop facile. Ce n’est pas la peine de prendre un risque en s’en passant.

La première année j’ai vu un peu trop petit pour la taille. Il est plus intéressant de couper les tuteurs au moins un tiers plus grand que ce qui vous semble nécessaire. Certaines plantes grandissent très vite et de façon surprenante.
Il y a une énorme différence de hauteur des tiges entre les différentes variétés de tomates.

Autant prévoir plus que pas assez, ça évitera d’avoir à perdre du temps à re-tuteurer plus tard, au risque de casser la plante.

L’arrosage permet aussi d’une certaine manière, de protéger un peu les plantes du vent.

Au lieu d’arroser un peu tous les jours (sauf bien sûr lors des canicules), il est plus intéressant d’arroser abondamment, mais plus rarement.

Ca oblige les plantes à enfoncer leurs racines plus profondément pour trouver de l’eau. Donc, elles seront beaucoup plus résistantes au vent.

L’autre bon côté, est qu’avec des racines plus grandes, les échanges avec le sol sont améliorés. Les éléments nutritifs du sol seront assimilés en plus grande quantité, donc les plantes seront plus vigoureuses, les fruits et légumes plus gros et de meilleure qualité.

Que du bonheur.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Citation, Esther Dyson

«Ecouter les clients des autres est le meilleur moyen d’accroître sa part de marché ; mais écouter les visionnaires est le meilleur moyen de créer de nouveaux marchés.»

Esther Dyson.
Ancienne journaliste américaine, dirigeante d’entreprise et investisseuse.

Catastrophe épidémiologique en vue

Carte postale ancienne, rétro, sur une maladie qui était éradiquée en France et qui revient en force

Savez vous ce qu’est la tuberculose ?

Une maladie qui tue chaque année près de deux millions de personnes dans le monde.
Elle était éradiquée en France, mais revient chez nous à cause de la politique de préférence immigrée que les politiciens imposent à notre système de santé.
Des soins gratuits pour les étrangers, même illégaux, ça attire de plus en plus de monde.

Les malades de souches hautement résistantes aux médicaments viennent se faire soigner gratuitement chez nous, en mettant nos vies en danger.

La meilleure page d’actualité abordant le sujet est sur le site de Novopress :
Les-tuberculeux-de-l-europe-de-l-est-viennent-se-faire-soigner-en-france

Le risque étant très sérieux, je vous invite à vous documenter sur la tuberculose.

Voici deux pages simples à lire, pour reconnaître les symptômes et rester le plus loin possible des personnes à risque :

www.passeportsante.net/tuberculose

www.sante.gouv.fr/generalites-sur-la-tuberculose

 

La page sur Wikipédia est un peu plus technique et moins facile à lire, mais aborde très clairement dès le premier paragraphe le fait que la tuberculose ne se limite pas aux poumons. Atteintes rénales, osseuses, intestinales, méningées, génitales, cutanées…

fr.wikipedia.org/wiki/Tuberculose

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Légitime défense avec des armes improvisées

Les chiffres de l’insécurité en France en 2012 ont été divulgués il y a quelques jours.
La manipulation est arrivée à un tel niveau, que même manuel valls le très mauvais ministre de l’intérieur, presque toujours de mauvaise foi, a reconnu que l’outil statistique manquait de fiabilité, de transparence, et qu’il fallait le réformer en profondeur.

Enfin.

 

Déjà il y a deux ans, quand que le gouvernement sarkozy se vantait d’une énorme amélioration de l’insécurité sous son quinquennat -alors que tout le monde remarquait le contraire au quotidien-, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), avait hurlé à la manipulation. Les chiffres officiels seraient volontairement sous évaluées grâce à de grosses ficelles, comme de ne pas enregistrer un dépôt de plainte, mais juste une main courante.

Donc l’Observatoire avait suggéré de multiplier les chiffres officiels par 3 ou 4 pour avoir une idée réelle du fléau.

… sauf qu’en ayant travaillé presque 11 ans dans la sécurité privée sur une des pires villes de France -24 meurtres rien qu’en 2012 pour vous faire une idée du niveau-, j’ai fait moi même des centaines d’interventions dont il ne reste aucune trace officielle.
J’ai vu très clairement que porter plainte ne sert à rien quand je me suis fait massacrer par dix vermines défavorablement connues des services de police, juste parce que je suis français. J’ai eu besoin de trois opérations en une fois rien que pour pouvoir à nouveau respirer par le nez. Un an et demi après mes oreillers avaient encore parfois des traces de sang au réveil.
La justice s’est torchée avec ma plainte.

Depuis, je m’abaisse au niveau des racailles quand il faut les remettre en place. Ceux qui ne respectent pas la loi ne doivent pas pouvoir se cacher derrière la loi pour continuer de nuire.

Les cowboys en bleu sont tellement muselés par des règles injustes, que les rares fois où on les voit arriver, au moins 20 minutes après le problème, ils ont des ordres pour s’enfuir à la première caillasse au lieu de chopper les responsables et de sauter plusieurs fois à pieds joints sur leurs testicules de délinquants.

Donc même les nouveaux chiffres bidons annoncent une énorme aggravation des cambriolages.

De plus en plus souvent, les voleurs entrent dans les maisons même en plein jour, même lorsqu’il y a du monde.
Donc, voilà l’intérêt de cet article : vous permettre de vous défendre en urgence avec presque n’importe quel objet dur autour de vous.

C’est valable chez vous, au bureau, dans un magasin, dans la rue, dans un véhicule…

Comme vous allez le voir, quand on prend le temps de regarder autour de soi avant de foncer sur un agresseur, on peut transformer beaucoup de choses en armes.
Des petits objets que l’on trouve couramment dans n’importe quelle pièce, n’importe quel endroit : cuisine, salle de bain, couloir, bureau, commerce, garage, jardin, voiture,…

Voici donc quelques idées :

 

Arme improvisée, dans la cuisine

Dans une cuisine les couteaux sont l’arme la plus évidente.

… mais on n’est pas obligé de s’en servir pour trancher directement.
J’ai lu un cas où l’autodéfense avait été validée par un juge. La personne avec le couteau s’était contentée de le bouger de façon très menaçante dans l’air, sans blesser son agresseur.

Personnellement, je me fous complètement de l’opinion d’un juge qui n’est même pas là, au moment où un voleur entrerait chez moi en violant la loi, pour violer encore plus la loi, en commettant des crimes et délits.
On n’est pas dans un cas où tout est codifié, réglementé, comme dans n’importe quel comportement banal de tous les jours, avec des gens honnêtes et responsables.

Il s’agit de se défendre en urgence d’une injustice, en l’absence des forces de l’ordre.

En ce qui me concerne, un juge qui ne voudrait pas comprendre cette évidence juste et morale, serait complice du ou des criminels, et abuserait des moyens des français pour encourager à grande échelle l’impunité.

Donc, j’irais sans permission chez lui saluer sa famille, puisqu’il veut ça pour les autres.

On peut frapper avec ou les lancerOn peut aussi frapper avec des casseroles, et les lancer.

Comme n’importe quel objet dur qui se trouve dans une cuisine, dans les placards (assiettes, bols, lourds bocaux en verre coupant pour les confitures, les cornichons,…) mais aussi dans le frigo.

Utiliser une bouteille cassée comme arme de défense improvisée

Pour couper, planter, trancher…

Petit objet lourd et dur

Petit projectile dur, qui blesse même sans exploser

Les bouteilles, même petites s’utilisent cassées ou entières, pour frapper plus lourd, pour trancher comme une lame, comme projectiles bien lourds. Lorsqu’elles éclatent, elles deviennent encore plus blessantes. Elles font une zone dangereuse sur toute la surface qui contient des éclats.

Elles ont même déjà des millions de fois été utilisées en cocktails molotovs dans des guerres, même par des militaires, pour neutraliser des véhicules blindés.

Ne sous-estimez pas les objets que l’on trouve couramment, et ne surestimez pas non plus les armes des adversaires.
La détermination a s’en servir est ce qui fait la différence.

Un tabouret est assez léger pour être manipulable par n’importe qui, et assez lourd et solide pour faire très mal à un voleur, même plus jeune et plus costaud.
J’ai vu une belle vidéo de surveillance sur youtube où des commerçants mettent en fuite un braqueur armé d’un couteau en lui tapant dessus avec leurs sièges.

Beaucoup d’objets de décoration peuvent être utilisés pour frapper beaucoup plus lourd, mais aussi comme projectiles.

Sabres décoratifs ninjas ou de samouraïs

Objets décoratifs potentiellement utiles

Sabres et épées de cavalerie et de marine

Si vous collectionnez les sagaies africaines, les arbalètes, les arcs, les étoiles de lancé, les couteaux de combat, les armes à poudre noire,…
tous ces objets peuvent aussi servir d’arme de défense. Avant d’être des décorations murales ou des presse-papiers, ils ont servi à tuer des personnes par milliers.

A la fois un minuscule bouclier et une arme mortelle

Un tisonnier très lourd et très pointu ne sert pas forcément à ouvrir un crane. On peut être gentil avec. On peut juste faire peur, ou viser les bras, les genoux ou les doigts d’un voleur trouvé chez vous, près de votre famille.

Les bûches c’est bien aussi…

Un de mes cousins est contrôleur de bus à Marseille. Il y a environ un mois et demi, lui et son équipe ont été menacés de mort par des racailles qui voyageaient sans payer.
Les menaces sont quotidiennes.
Sauf que cette fois, ils sont immédiatement revenus avec plein de copains, des bâtons et des tournevis.
11 vermines qui essaient de tuer des contrôleurs parce qu’ils ont pris une amende.

(Deux jours plus tard un chauffeur de bus de Marseille était assassiné au pistolet pour lui voler sa sacoche de monnaie, c’est pour dire à quel point la menace est sérieuse).

Mon coussin est presque aussi irritable que moi. Il leur a collé une raclée et leur a même couru après.

… mais bon… 11 vermines… avec des tournevis et des bâtons…

Vu que la ville devient une zone de guerre civile, ça va forcément se reproduire.

Je lui ai conseillé d’utiliser quelque chose qu’il a forcément toujours sur lui pour travailler :

un simple stylo, ou un crayon.

La force des coups est concentrée sur une minuscule zone, donc ça fait très mal, même si l’adversaire est plus grand, plus fort, plus jeune,…Je lui ai conseillé de frapper dans les bras ou les jambes, c’est à dire à des endroits où il n’y a presque pas de risque de conséquences légales, pour lui. Presque aucun risque de tuer.

Par contre, pour ceux qui se prennent les coups, ça peut être tellement douloureux que ça peut donner toute une semaine sans pouvoir se servir d’un bras, selon l’endroit où quelques fibres musculaires ont été déplacées.

Stylo en métal

… Je suis un boxeur de 100 kilos, je n’ai jamais eu besoin d’utiliser un objet pour frapper des racailles, mais si un jour je dois utiliser un stylo, moi ça ne sera pas pour frapper dans les parties molles des membres, juste pour faire mal.

Le jour où je serai obligé d’utiliser un objet, ça sera pour neutraliser instantanément. Par exemple en l’enfonçant dans l’oeil.
Fin immédiate du combat.

Certains modèles de stylos ultra solides sont carrément vendus par les armuriers

En fait, il n’y a même pas besoin d’un stylo, d’un crayon, d’une petite cuillère pour abimer un oeil. Le pouce suffit largement.

Si ce que je dis vos choque, cassez-vous de mon site parce que la suite va être pire.

Bonhomme à la tronçonneuse

 

La menace terroriste islamiste sur notre sol vient de considérablement augmenter à cause des meurtres de françois hollande au mali, pour que les multi-nationales puissent voler l’or de l’Afrique et les matériaux nucléaires.

Déjà qu’on est entouré de menaces comme lui :

Imaginez qu’un raciste essaie de tuer vos gosses d’une balle en pleine tête, juste parce qu’ils ne sont pas de sa religion d’amour et de paix.

Les gens équilibrés, sains d’esprit, honnêtes ne vont pas dans des écoles avec des pistolets pour tuer des enfants.
Mais il y a des gens comme mohamerde merah.

Si on ne sait pas neutraliser ces tueurs, ils massacrent beaucoup de monde.

Les 4 attentats suicides islamistes du 11 septembre 2001 aux Etats Unis ont fait 2 977 victimes innocentes.
Pas des guerriers, des combattants en guerre, des gens ordinaires comme tous ceux autour de vous.

Si dans les avions, des civils avaient su comment se dresser contre les terroristes avec de simples stylos, clés, crayons, cuillères, … le bilan humain aurait été énormément moins lourd.

Dois-je vous rappeler que nous n’avons même plus de frontières pour empêcher les djihadistes de venir combattre courageusement des civils non armés et des enfants ?

Donc, avec un simple stylo, comme avec les autres objets, vous pouvez réagir à plusieurs degrés.
En douceur, sans blessure, sans conséquences, ou en mutilant gravement ou même en tuant.

Soit dit en passant, je trouve que neutraliser un tueur en lui abimant un oeil au lieu de le tuer comme il le mérite, je trouve que c’est bêtement gentil en réalité, non ?

 

En sortant de chez soi, on n’a pas forcément un stylo. Par contre on a presque tous systématiquement nos clés et notre téléphone portable.

Autant remplacer la grosse peluche molle à la con par un porte-clé utile et adapté à ce que devient la société.

Vous pouvez par exemple y accrocher un stylo en métal, ou un couteau suisse, une lampe tactique…

Les lampes tactiques traversent tous les filtrages de sécurité, puisque très officiellement elles ne sont que des lampes, et pas des lests pour mettre des coups de poing énormément plus lourds et efficaces.

En porte clé c’est vraiment une bonne idée.

Des matraques peuvent être équipées d’embouts à led de très longue durée, pour avoir l’aspect inoffensif d’un simple lampe de poche lorsque pliée.

Les clés aussi peuvent se transformer en arme. Il suffit de les faire dépasser des phalanges, comme des griffes, pour frapper comme avec un poing américain ou des armes traditionnelles orientales et indiennes…

Une pointe qui peut faire très mal

WonderWoman écrase la tête de Batman

L’intérêt des armes dans des endroits très inhabituels, c’est de surprendre. C’est a dire d’avoir déjà porté le premier coup avant que l’adversaire ne réalise le danger.

Et vu que le but d’une arme, c’est de vaincre… ta daaaaa !

 

Vous êtes dans votre salle de bain quand un voleur se promène chez vous, vous avez… euh…

autours de vous, vous avez…

De l’alcool à pharmacie ?

Dans les yeux ça doit faire sacrément mal. Ouch…
Enfin, je suppose. Ca je n’ai encore jamais essayé, mais vu comme ça picote sur les blessures, dans les yeux ça ne doit pas faire du bien.
Un jour il faudra que je teste sur une racaille pour être sûr que ça marche.

… en attendant, évitez d’envoyer de l’alcool à brûler, sauf peut être si vous avez aussi un briquet.

Envoyer du solvant pour rouge à ongles dans les yeux d’un intrus, vous n’avez pas le droit, hein.
Officiellement mesdames vous devez vous laisser voler, violer, tabasser, puis si vous survivez vous serez autorisées à porter plainte, ce qui vous donnera l’impression qu’il y a quand même un peu de justice dans ce monde pourri, jusqu’à ce que votre plainte soit classée.

 

Signalisation, logo matière inflammable

En vérité les salles de bains sont pleines d’objets en verre ou en céramique qui peuvent devenir des armes coupantes ou lourdes pour frapper fort…

Rasoir terrifiant

Les ciseaux de coiffeurs, la pince pour les ongles, un morceau de miroir…

si on a appris à regarder, une grosse partie des objets couramment autour de vous peuvent servir pour faire cesser une agression.

Les petits ciseaux minuscules de la trousse à couture.

Les aiguilles à tricoter, les piques à chignon, les brochettes de barbecue…

 

Dedans, dehors, sur votre lieu de travail, dans votre atelier, les outils peuvent servir d’armes de dépannage très efficaces.
Ils ont presque partout sur la planète été utilisés comme arme improvisée.

Le nunchaku de Bruce Lee est à l’origine un simple fléau pour battre le grain, sans abimer ses os et ses articulations à chaque impact, comme avec une sorte de masse.

Scie électrique ou mécanique

Massacre à la tronçonneuse, Haaaaaaaaaaaaaa!!!…

 

Tous les outils peuvent faire de gros dégâts. Les consignes de sécurité pour les bricoleurs ne sont pas superflues.

Les racailles portent souvent de simples tournevis, pour ouvrir les portes, les portières, les fenêtres, et pour blesser leurs victimes.

 

Ha tiens, comme ça doit faire mal, ça ! J’aimerais pas être en face. Là, même moi je reste très loin…

Lors de la révolution française, des tuiles ont été utilisées contre les soldats royaux, armés de fusils de guerre.

Toiture en tuiles en terre cuite

Beaucoup d’autres matériaux de construction peuvent servir de projectiles.

Jet de briques

… sans oublier les simples pierres partout autours de vous, au sol, au bord des routes…

 

Vous vous promenez sur un chemin et vous n’avez pas d’arme ?

Il n’y a pas un seul cailloux ?
c’est une piste cyclable dans un dessert de sable et vous n’avez pas une seule pierre pour pouvoir vous défendre ?! ?,
si si, ça peut arriver, c’est pas juste un prétexte pour montrer une photo pleine de jolies fesses rondes et musclées, non non.

La sécurité c’est un sujet sérieux.

Chaine antivol avec cadenas bien lourd

… et vous vivez au pays des bisounours et vous n’avez pas d’antivol de moto sur votre vélo ?

Par grave, regardez ça :

Vous ne voyez pas ?

Regardez mieux. Regardez encore.

 

On voit aussi bien que sur l’autre photo, non ?

Regardez encore.

 

On voit trop bien l’attache rapide pour la selle. Ca sautait aux yeux, non ?

En poussant la petite poignée, on se retrouve avec quelque chose de sympa pour taper sur les vilains. C’est rembourré et plein de mousse. Vous pouvez dire que vous ne saviez pas que vous alliez leur faire mal, à ces pauvres petits délinquants rejetés par la vilaine société raciste, et obligés d’agresser les autres pour se distraire.

 

Boum boum

Même pas besoin d’utiliser vos gros muscles pour leur balancer tout le vélo bien lourd dans leurs petites gueules d’anges innocents.

… Sauf si c’est des primates en scooter, là, leur balancer tout le vélo c’est bien. Vous ne vous prenez pas le choc, seulement eux.

 

Vieux motard sur un vélo pour fillette

Born to be wild

On peut taper aussi avec un skate board, ou avec des rollers bien lourds.

Aux pieds, dans la main, dans un sac,… on peut les jeter en pleine tête en visant le nez, ou les bras si on est gentil.

Ca peut s’utiliser en arme à l’extérieur, dans un bâtiment, dans votre chambre, partout où vous risqueriez d’être obligé de vous défendre et qu’il n’y a pas de policiers armés jusqu’aux dents à quelques mètres.
Oui… tout le temps, donc.

C’est pas la peine de nous mener en bateau. L’autodéfense c’est pas sale.
On ne choisi pas d’être victime d’une agression.
Autant que ce soit plutôt le responsable qui subisse les conséquences d’un coup de rame, ou qui profite de l’eau froide et du courant qui l’amène au loin…

Même sur l'eau on peut se défendre

Vos outils de loisirs, ceux que vous avez l’habitude de manipuler, ceux que vous avez bien en mains, ceux dont vous connaissez bien le poids, la maniabilité, les objets avec lesquels vous êtes à l’aise, peuvent servir pour vous protéger.

Fille sportive qui frappe la balle à deux mains

Raquette de tennis, pour frapper fort à deux mains

Raquette de squash

 

Siège pliable, dans toutes les pièces

C’est à cette heure ci que tu rentres ?

Matériel de cuisine, ustensiles

Un véhicule contient aussi un grand nombre d’armes potentielles…

 

Canne rouge bloque volant

Mon choix personnel

Un parapluie peut très avantageusement servir à frapper

 

 Les cannes et béquilles sont encore plus solides.

 

Lampes à huile de jardin

Frapper, trouer, couper, trancher, perforer, écraser, broyer… ne sont pas les seules possibilités.

Tous les objets qui contiennent des combustibles, pétrole, essence, alcools, ou des huiles peuvent dépanner.

 

Un bon chien au regard méchant est une arme.

Adorable chiot au regard trop méchant

Grrrrrr

… puis aussi les objets mous, les cordes, une cravate pour étrangler les banquiers, les ceintures pour frapper avec une boucle en métal,
des chaînes bien lourdes…

Des objet avec de longs manches : râteaux, balais,…

Les possibilités sont illimités quand on a compris que presque n’importe quoi autour de soi peut donner un avantage pour combattre. Même juste un morceau, comme de casser un cadre ou une fenêtre pour poignarder avec une lame de verre. Ils font ça dans les prisons.Dans une cuisine ou peut utiliser les bouteilles, les assiettes, les saladiers…

 

Dans un bâtiment, dans un commerce, dans le métro, ou même dehors, on peut arroser une meute de vermines avec un extincteur à poudre, en plein dans les yeux.

Les armes ne font pas tout.La détermination à s’en servir est essentielle.
Ce qui fait la différence entre une victime qui s’en sort pas trop mal et une victime qui ne s’en est pas sorti (pas toujours, mais souvent), c’est la détermination à ne pas se laisser agresser, écraser, voler, violer, tuer…
Même sans arme.
Les méchants sont presque tous des lâches. Si ça devient dur, ils préfèrent aller nuire ailleurs, s’en prendre à d’autres.

  Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr