Lorsque l’état n’est plus une aide mais tout le contraire

Prisonniere de la cigarette

A être trop vorace, voila ce qui se passe : Puisque un paquet de cigarettes est 2 à 2,50 euros moins cher en Espagne, les frontaliers n’achètent plus en France.

Au lieu de protéger l’économie, les emplois, l’état fait tout le contraire.
Plus de 100 bureaux de tabac ont fermés en moins de 10 ans en Haute-Garonne et plus de 6000 sur tout le pays. Ce chiffre terrifiant n’est même pas surprenant.

Voir une vidéo d’un minute sur iTélé :
la colère des buralistes frontaliers

La France n’apporte rien, aucune économie, aucune valeur ajoutée, aucun bénéfice pour le consommateur, mais se comporte en lamentable voleur.
Dans ces conditions, la sanction est normale. Moins deux milliards d’euros de taxes directes. Des milliers d’emplois détruits, donc moins de cotisations sociales qui entrent et toujours plus de déficit.

La semaine dernière, les socialistes nous ont  imposé toujours plus d’europe, alors que les deux tiers des français n’en voulaient pas !

… alors jouons le jeu : allons-y pour plus d’europe. Libre circulation des biens et des personnes, concurrence déloyale, prix cassé de l’étranger…

Achetons européen, donc. 😉

 

Pour respecter la loi française, vous pouvez acheter un kilo de tabac maximum, c’est à dire 5 cartouches, chaque fois que vous passez la frontière.
Plus d’infos là.

… et comme le gouvernement envisage de nous rajouter 30 énormes centimes de nouvelle taxe par bière, on peut acheter en Espagne jusqu’à 110 litres de bière sans que ce gouvernement minable ne touche un seul centime.
Plus d’infos là.

Ils veulent plus d’europe. Ils vont en avoir…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

One comment

  1. jessoua dit :

    je l’applique déja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *