Les arbalètes pour la survie

Les arbalètes sont en vente libre aux adultes, souvent à petit prix, mais il ne faut pas croire que ce sont des jouets.

Par exemple avec une pointe à plusieurs lames, même un éléphant de 7 tonnes meurt très rapidement d’hémorragie, en un seul tir.

Donc sur un homme moyen de 70 kilos, le résultat est absolument certain avant même de presser la détente.

Voilà pourquoi plusieurs unités de forces spéciales un peu partout sur la planète sont équipée de cette arme archaïque, lourde, qui ne tire qu’un seul coup, mais silencieuse et rapidement mortelle à coup sûr.

Pour éliminer un ennemi isolé, par exemple une sentinelle, l’arme est parfaite. Il suffit d’un tir. Les balles presque silencieuses n’ont pas cette efficacité en un coup.

Et pas besoin d’années d’entraînement pour devenir un super sniper. Regardez cette image :

Même une fillette peut tuer en un seul tir un alligator de 400 kilos.

Son épaisse cuirasse a été traversée facilement.
Selon la pointe choisie, une arbalète de puissance moyenne peut traverser un gilet pare-balle ou un casque de guerre.

Ce n’est vraiment pas un jouet.

Cependant l’arme a quand même quelques très gros défauts.
Par exemple son poids est tellement élevé, environ 4 kilos avec un carquois garni, qu’il est impossible de la porter longtemps ou sur de longs déplacements.
Pour défendre un bâtiment, ou pour de la chasse (du braconnage puisque la chasse à l’arbalète est interdite en France) depuis une position immobile, c’est bon.

La portée, précise, puissante, efficace, est de seulement quelques dizaines de mètres.
Les très bons tireurs peuvent dépasser 100 mètres, mais c’est plutôt une arme pour un seul puissant tir de près.

La cadence de tir très faible peut être un problème, selon l’usage.
Seulement un ou deux tirs par minute pour une arbalète de puissance moyenne (à partir de 150 livres) et un seul pour les très puissantes, qui nécessitent un treuil ou des accessoires pour arriver à tendre la corde.

Donc pour de la défense, l’arme ne se suffit pas à elle-même. Avec il faudrait au moins une autre arme, capable de tirer plusieurs fois rapidement sans recharger. Par exemple un revolver à poudre noire (en vente libre) ou une autre arme à feu moderne soumise à déclaration.

Un jour où j’étais particulièrement fatigué, je n’ai même pas été capable de tendre la corde à mains nues sur une 175 livres, malgré ma musculature d’homme. Du coup je ne l’utilise plus. Elle est démontée, stockée bien emballée, pour servir éventuellement plus tard, au cas où il faudrait braconner à cause de magasins vides.

Une telle puissance va profondément dans l’eau malgré la très forte résistance du liquide.

Avec un laser, on est sûr de toucher le poisson éclairé. La déformation des rayons lumineux à la surface de l’eau ne gène plus le tir.

Pour le moment, pêcher à l’arbalète est illégal.
Chasser aussi.

Par contre, avec une arbalète de 95 livres tendre la corde est incroyablement facile.
Ma nièce tend la corde en quelques secondes à mains nues, avec ses bras de fille.

Tous les membres de la famille peuvent s’en servir facilement, pour tous les usages, braconnage, élimination des nuisibles (renard tueur de poules…), loisirs…
Même pour la défense éventuellement. La cadence de tir devient très intéressante avec une arbalète peu puissante. Un tir toutes les dix secondes environ. Ce qui est exceptionnel comparé à toutes les autres arbalètes de puissance moyenne ou forte.

Une telle arbalète permet de tirer aussi des fléchettes de pistolet arbalète, que l’on peut fréquemment trouver à 3 euros les 12 en promo.
La (très) grosse dépense avec une arbalète, normalement c’est les flèches. Je reparlerai des flèches et du prix plus loin.
Les flèches sont plus courtes et beaucoup plus rigides que celles des arcs. Elles s’appellent des carreaux ou des traits, mais juste le mot « flèche », tout le monde comprend.

Normalement les arbalètes d’épaule ne peuvent pas tirer les minuscules projectiles pour pistolets arbalètes qui ne coûtent pas grand chose, mais avec une arbalète peu puissante, c’est possible.
Du coup l’arme peu devenir très efficace en défense, par exemple si des dizaines d’émeutiers brûlent les voitures autour de votre immeuble. Pour le moment c’est illégal, mais vous allez bientôt devoir tirer, vous le savez. La police commence à s’enfuir alors qu’ils sont des dizaines, armés de calibres de guerre, devant des meutes de racailles équipées de haches, tournevis, couteaux, barres de fer…

Quand la guerre va vraiment commencer, pour du tir dissuasif et-ou carrément punitif sur des meutes de barbares qui détruisent pour le plaisir, c’est une arme intéressante, à mon avis. Depuis une hauteur par exemple, depuis une fenêtre, en silence, avec une lunette grossissante pour le tir de précision.

 

Avec des fléchettes de pistolet arbalète, le risque de tuer reste raisonnablement faible.
A moins de viser spécifiquement le foie, le tiers supérieur du crane, la gorge, la nuque, ou de trancher une artère. Ces petites flèches de loisir devraient plus faire une blessure terrifiante que d’être mortelles.

Il n’est pas garanti que la flèche se plante précisément là où on vise, puisque les êtres vivants bougent, sans prévenir. Tout ce qui pénètre la peau peut tuer ou faire des blessures irréparables.

Actuellement, comme on n’est pas encore dans le cas de force majeure d’une guerre qui donnerait l’impunité, utiliser une arme, n’importe laquelle est illégal et très lourdement condamnable. Jusqu’à 30 ans de prison s’il y a mort.

Le simple port d’une arme est puni jusqu’à 5 ans de prison.

… sauf que vous savez que l’on n’est déjà presque plus en temps de paix.
Regardez le genre de chose qui a été publié il y a quelques jours. C’était des infos comme ça tout le weekend :

Ca ne s’arrête plus, c’est toujours pire.
Si vous voulez rester sans arme, croire que vous êtes dans un monde de bisounours, ça va mal finir.

Une arme qui permet de neutraliser de loin, c’est plutôt bon à avoir dans son équipement avec la dégradation de la situation, déjà super pourrie.

Les armes à feu sont très réglementées et un peu longues à acquérir.

Les arbalètes par contre sont en vente libre aux adultes, immédiatement. Pas de déclaration, pas d’autorisation préfectorale, rien.

Une arbalète est plutôt une bonne arme de tir, précise, éventuellement comme arme supplémentaire pour un membre de votre famille ou votre groupe.

Les prix commencent à 79 euros en promo, pour le prix le plus bas que j’ai vu.

J’ai acheté un kit (soi-disant) « prêt à tirer » avec un carquois, 4 bonnes flèches, un viseur point rouge, pour seulement 120 euros. (Il manquait une fausse corde pour le montage de l’arc et un tube de graisse de corde, pour être vraiment prêt à tirer).

Je suis à l’âge où le passage de la vision de près à celle de loin devient un gros problème, donc le viseur point rouge brillant sur une petite vitre sur l’arbalète ne me sert pas du tout, beaucoup trop désagréable. Un achat inutile.
Par contre avec une lunette grossissante, le tir est simple, confortable, encore plus précis.

Pas besoin de mettre cher dans une arbalète. J’en ai vu à 4500 euros. Du délire complet.
C’est une arme qui ne tire qu’un coup, faut pas exagérer.
Une pas chère suffit très largement.
Avec quelques dizaines d’euros de plus pour une lunette.

L’arme elle-même ne coûte pas grand chose, donc.
Les flèches sont la plus grosse dépense.

En fonction du poids de la flèche et de la pointe choisie vous pouvez tirer sur absolument tout avec une seule et même arme, ce qui est impossible avec des armes à feu.
Un moineau, un rat, une caméra, une mouette, un lapin, un renard, un pneu, un loup, un agresseur, un ennemi, un sanglier, un éléphant…

Les pointes avec un large embout dur sont faites pour ne pas traverser une petite cible puis se perdre beaucoup plus plus loin.

Les pointes pour les grosses proies sont au contraire prévues pour s’enfoncer pour faire une très forte hémorragie.

Les pointes d’entraînement sont conçues pour abimer le moins possible les cibles d’entraînement et pour être faciles à retirer. Elles ne sont pas destinées à tirer sur des cibles vivantes. Le trou creusé par la pointe étant exactement du même diamètre que le corps de la flèche, la cavité creusée reste bouchée. L’hémorragie est plutôt faible. Une proie peut mettre dix jours à mourir d’une infection.
Le but d’un chasseur n’est pas de blesser des animaux puis les perdre, mais de tuer le plus efficacement possible, rapidement.

Voici un de mes carquois déjà prêts pour l’enfer :

Les couleurs sont pétantes, roses, jaune fluo, noir et or, pour pouvoir retrouver plus facilement les flèches. C’est plutôt un carquois pour l’initiation au tir et éventuellement plus tard la chasse aux très petits gibiers, mais il peut aussi servir pour la défense.

Six flèches de poids moyen, avec six pointes différentes.
Puis 5 petites flèches pour pistolet arbalète.
Ce genre de carquois n’existe pas dans le commerce. C’est une modification maison.

De gauche à droite :

– Une flèche avec embout large en caoutchouc, pour tirer dans les couilles, pour bien faire comprendre que je ne plaisante pas et que quand on m’emmerde il y a des conséquences. D’expérience j’ai toujours pu vérifier que la violence règle les problèmes quand on tape beaucoup plus fort que ce qui était nécessaire. Avec cette flèche, le niveau le plus cool est adapté à une situation d’enfer complet, du niveau qui commence à s’installer tous les weekends à Paris.
Mes arbalètes sont équipées d’un pointeur laser dont le trait lumineux est fortement visible même en plein jour, ce qui rajoute encore un niveau de dissuasion pour ne pas avoir à tirer. Donc, je peux être encore plus pacifiste, avant de tirer dans les couilles.
Cette pointe en caoutchouc peut servir aussi pour de l’entrainement sur une grosse peluche sans l’abimer immédiatement, pour tirer sur un gros rat qui vole le grain des poules, pour chasser un oiseau…

– Une pointe de chasse à trois lames, derrière une pointe en acier super solide. Les lames sont fragiles et éclatent facilement. Mais avec une solide pointe devant, ce type de flèche traverse même un pare-balle.
Les plaies en étoiles ne se referment pas. La forte hémorragie provoque rapidement l’inconscience et la mort.
C’est pour du tir sur très gros gibier (sanglier par exemple) ou sur humain en temps de guerre, donc dans l’intention de tuer.

– A côté, une pointe à 6 lames, moins dangereuse à manipuler, à transporter, les lames n’étant coupantes que vers l’avant au lieu de toutes les directions.
Les lames sont recourbées deux par deux pour trancher trois cercles de chair autour de la pointe. C’est comme si la flèche fabriquait trois saucisses en traversant le corps.
Cette blessure est totalement impossible à réparer.
(Vous voyez qu’avec une arme pas chère, en vente libre, on n’est pas du tout dans la même catégorie que les petits trous minuscules d’une carabine en 22, qui nécessite des formalités, une licence, etc).

– Une pointe ultrafine et dure, pour traverser une cuirasse. C’est presque le genre de pointe qui servait à abattre des chevaliers en armure, mais un peu améliorée.
La pointe étant très légèrement plus large que le diamètre du tube, elle crée une cavité qui ne sera pas maintenue fermée par le fut de la flèche. Donc même si on laisse la flèche pour limiter l’hémorragie, le sang coulera.

– Une pointe plate entourée de crochets pour retenir au maximum la flèche. C’est pour du tir sur petit gibier comme un lapin ou un oiseau. Ca ne traverse pas trop. On ne perd pas la flèche. La flèche étant ce qu’il y a de plus cher dans le tir à l’arbalète.

– Ensuite une pointe d’entraînement. Pour le tir d’initiation, pour former au tir de précision les gens que je veux voir survivre à ce qui va arriver bientôt, mais aussi pour pouvoir tirer dans la terre si c’est nécessaire.
Une arbalète ne peut pas tirer à vide, sans flèche, ça fragilise l’arc puis le casse plus ou moins vite. Si on a tendu la corde, il faut tirer une flèche. Donc une vieille flèche avec même une pointe d’entraînement écrasée, c’est bien pour tirer dans la terre pleine de cailloux, si nécessaire.

– Puis des flèches de pistolet arbalète. Seulement pour les arbalètes de puissance inférieure à 100 livres. Pour du tir d’entraînement, d’initiation, de loisirs, mais aussi pour du tir sur des nuisibles de la taille de rats qui dévastent les réserves, ou pour d’autres tirs où on ne pourra pas récupérer les flèches (émeutes par exemple, avec la police qui s’enfuie encore, donc obligation de se défendre soi-même).

Un autre exemple de kit tout prêt pour l’enfer, pour la pêche confortablement depuis une rive :

Deux pointes de pèche, deux flèches de couleur très visible au fond de l’eau, dont les plumes ont été enlevées (dans l’eau elles ne servent à rien), un moulinet et du fil de pêche un peu solide.

Il manque sur la photo un bracelet pour accueillir le moulinet. Ca ne coûte même pas deux euros sur Amazon. Je n’ai pas eu besoin de faire des modifications sur chaque arbalète ni sur mon arc.

Des lunettes polarisantes à verres jaunes permettent de diminuer les reflets et d’augmenter les contrastes, pour beaucoup mieux voir dans l’eau depuis la surface. Ce n’est pas forcément cher. J’ai acheté les miennes 14 euros en promo sur Amazon.

 

Mon arbalète préférée permet de tout faire : initiation au tir, entraînement, braconnage quand les magasins seront vides, pêche, et même du tir sur des humains quand la guerre va enfin commencer.
Je l’ai optimisée justement pour du tir silencieux en pleine nuit sur une sentinelle isolée, avant des intrusions pour du sabotage et de la dératisation.

Ce n’est pas un modèle du commerce. C’est un assemblage de pièces d’arbalètes pas chères, avec une quinzaine de modifications. Donc pas la peine de me demander quel modèle j’ai, il n’existe pas.

Dans une idée de se préparer aux pires conditions, le meilleur choix d’achat pour une arbalète est sans poulies.
Il n’y a pas besoin de lourde et puissante presse spéciale pour intervenir dessus.
Un bout de ficelle suffit pour mettre et enlever la corde. Vous pourrez faire vous même toute la maintenance et réparer tous les incidents. C’est totalement impossible sur les arbalètes à poulies.

J’ai testé la douzaine de méthodes que l’on trouve sur internet, pour mettre ou enlever la corde, seul ou à deux qui forcent comme des bourrins, avec ou sans matériel. Toutes sont difficiles ou très très très très très difficiles, sauf une : utiliser tout simplement une fausse corde, comme avec un arc.
C’est très rapide, facile et quasiment sans effort. Pas besoin d’être deux.

Notez que vous pouvez relâcher à vide, sans flèche, uniquement avec la fausse corde. Elle est beaucoup plus longue, donc l’arc ne subira pas des chocs trop brutaux si vous tirez à vide.

 

 

Pour l’usage d’une arbalète il n’y a rien de compliqué. C’est presque la même chose que toutes les armes à feu.
Il faut juste savoir quatre choses.

La corde peut casser ou trancher net plusieurs doigts. Donc la seconde main, celle qui n’est pas sur la détente, doit être positionnée très soigneusement pour ne pas être sur le trajet de la corde.

On ne dirige jamais l’arme vers le haut. Une arbalète de forte puissance peut tirer largement au-delà du kilomètre. Les projectiles étant mortels, il vaut mieux ne pas risquer d’envoyer une flèche on ne sait où.

Le rail et la partie de la corde qui le frotte doivent être graissés tous les cinq à dix tirs, sinon la corde va casser super vite tellement le frottement est fort.

Quand la corde a été tendue, il faut tirer une flèche obligatoirement. Le tir à vide casse l’arc. Donc c’est bien de garder une flèche, même un peu abimée, avec une pointe d’entrainement, pour tirer dans la terre si besoin.

Par exemple une flèche dont une plume est déchirée ou décollée.

J’ai vu quelqu’un se blesser la main par des dizaines d’aiguilles en voulant tirer une flèche déjà fendue en fibres de carbone. Je vous déconseille donc d’en acheter.
L’aluminium c’est très sûr dans une arbalète.

Si une flèche touche une surface dure elle va se tordre. Pas la peine d’acheter des pinces spéciales pour redresser les flèches d’aluminium, en réalité ça ne se redresse jamais correctement. Une flèche tordue est une flèche foutue.

Eventuellement, selon l’endroit où est le problème, vous pouvez la retailler pour faire des flèches spéciales pour pistolet arbalète.

Par exemple toutes celles-là n’existent pas dans le commerce. C’est des flèches d’arc et arbalètes d’épaules, cassées, recoupées pour être recyclées dans un pistolet arbalète :

Les trois plumes ont été remplacées par deux. En plus de réduire le coût du gaspillage en flèches cassées, ça permet d’avoir des flèches courtes spéciales, avec l’insert à vis qui permet de mettre toutes les pointes pour arcs et arbalètes d’épaule.
Finalement ça fait beaucoup de travail par flèche. Je ne suis pas vraiment convaincu que ça en vaille réellement la peine. Si vous avez déjà une empenneuse, peut être que oui, sinon n’en achetez pas, vous ne la rentabiliserez probablement jamais.

Le pistolet arbalète de cette photo a aussi été modifié. Le carquois sous l’arme a été scié et remplacé par deux trous pour visser un rail d’accessoire d’armes, pour y mettre un laser très puissant visible en plein jour, et une poignée pour un tir plus stable et précis à deux mains. La poignée contient un bipied rétractable, pour un tir encore plus précis, jusqu’à trente mètres.
Le laser est dessous pour avoir toujours les organes de visée standard en cas de panne de pile.
A la base c’était une arbalète premier prix à 29 euro pour une 80 livres. Petit à petit je l’ai améliorée pour l’enfer. Ca part de l’idée que là où je vis il n’y a presque pas de gros gibier dans les environs très proches. Par contre les oiseaux se renouvellent en permanence. Quand les magasins seront vides, avec une petite arme aussi précise, l’assiette ne sera pas vide.

Les flèches d’arbalète peuvent devenir un gouffre financier. Si vous comptez 8 euros par flèche lourde et épaisse de 45 centimètres en aluminium, avec 1 à 15 euros de pointe selon le modèle, vous comprenez qu’il ne faut surtout pas gaspiller une flèche.
C’est parmi les munitions les plus chères existantes.

Donc si vous ne pouvez pas récupérer la flèche, en parfait état, après le tir, il vaut mieux ne pas tirer, carrément.
Si la flèche traverse la proie et se perd 100 mètres plus loin, c’est une grosse somme.
Si la flèche frappe des cailloux, un mur, un tronc, elle va se casser.

Les arbalètes puissantes ne peuvent tirer que de vraies grosses flèches, pas les petites pointes légères pour arbalète pistolet. Chaque incident, c’est une belle somme de perdue.

 

Avec une arbalète puissante vous ne pouvez pas vous entrainer sur n’importe quoi. Frapper quelque chose de dur casse immédiatement les flèches. Trop traverser quelque chose de trop mou arrache les pennes, puis la flèche risque quand même de frapper autre chose derrière. Une cible pour arc n’est vraiment pas suffisante, à moins d’en superposer trois ou quatre ou même cinq, ce qui n’est pas très pratique.

Pour éviter la casse, il vaut mieux investir dans une cible spéciale pour arbalète, en mousse très haute densité. D’après les pubs, avec des pointes d’entraînement, ces cibles résistent théoriquement à 20 000 tirs.
Depuis que j’en ai une je n’abime plus de flèche. Donc même si le prix de la cible est délirant, il est rapidement rentabilisé.

Certaines arbalètes sont capables de tirer aussi des billes d’acier. Je n’en ai jamais utilisé, je ne connais pas les performances.
A priori c’est un moyen de tirer en silence des munitions lourdes, qui devraient faire du dégât, nettement plus que des carabines à plomb. Une puissance un peu supérieure à un très puissant lance-pierre, en beaucoup plus précis.

Et surtout le prix de ces munitions est très faible.
En plus on peut très facilement en transporter une grande quantité, ça ne prend pas du tout de place, pas comme les flèches, même les petites pour pistolet arbalète.

 

Pour résumer :

Avec la même arme vous pouvez tout faire, chasser, pêcher, vous défendre, attaquer, saboter, vous entraîner, enseigner le tir aux personnes que vous voulez voir survivre, sans dépendre des rares disponibilités d’un stand complètement saturé depuis les gros attentats. Vous pouvez vous entraîner dans la nature ou au fond du jardin, dans un silence presque complet qui ne dérangera personne.

Pas de paperasse, pas de déclaration, pas de fichage.

Une puissance de feu suffisante, tout en restant à distance, pour commencer la récupération d’armes de guerre sur les corps des ennemis quand le moment sera venu.

Une arbalète de faible puissance permet à toute la famille, tout le groupe de l’utiliser. Plusieurs tireurs sont nettement préférables à un seul, surtout quand les choses tournent mal.
Tirer avec une arbalète est super facile. C’est très précis. Un enfant peut le faire.

Ces deux dernières années j’ai acheté petit à petit 4 arbalètes d’épaules, 3 pistolets arbalètes, des lunettes grossissantes, des pointeurs lasers et plein d’options, comme des housses de transport, des pointes de flèches très variées, différentes tailles et poids de flèches…

Ma famille est entièrement équipée d’armes permettant de pécher et chasser tous les gibiers quand les magasins seront vides.
Mais aussi pour tenir tête efficacement à un groupe de pillards, de casseurs.
Si on se réfère à toutes les émeutes vues ces trente dernières années en France, ils auront probablement des pierres, des couteaux, des barres de fer, des haches, des feux d’artifice, des cocktails Molotov, quasiment pas d’armes à feu. Pas au départ, pas avant le vrai nettoyage ethnique.
Donc rien capable de rivaliser avec des armes qui peuvent tuer un animal de 7 tonnes en un seul tir, jusqu’à 100 mètres.
Avec une arme de tir, une femme peut combattre un groupe de bagarreurs. Ce n’est pas une question de force physique.

En plus de quelques armes à feu longues soumises à déclaration, ma famille est principalement équipée d’armes en vente libre, à petit prix, et presque toutes mortelles (sauf quelques spray lacrymo) ou neutralisantes durablement :
Des revolvers à poudre noire, des arcs, une grande variété de lames, quelques puissants pointeurs lasers focussables pour détruire instantanément les yeux de groupes djihadistes plus puissamment armés…

Les arbalètes ont une grande place dans cet arsenal pour la guerre civile qui approche.
Ces armes ont ma confiance pour protéger ma famille et la nourrir.

Ces armes silencieuses, polyvalentes, en vente libre, à petit prix, sont un bon choix d’investissement de sécurité avant le grand chaos qui arrive.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

44 comments

  1. atmugh dit :

    Comme arbalete mixte (billes acier/fleches) il y a ceci (mais cela me semble bien cher):
    https://www.naturabuy.fr/ARBALETE-CROSSBOW-AR-480-MK2-item-4865829.html

    Et aussi, pour tirer fleches et grenaille, l’arbalete Zubin 340. Je possede celle-la et ne l’ai tiree qu’avec des fleches jusqu’ici. Puissante et precise.

  2. Clovis dit :

    Faites gaffe quand même les mecs,
    au Neuhoffistan les flèches contre les armes automatiques et autres grenades risquent de pas faire le poids.

    Parait que selon bfmtv « le Bas Rhin est connu pour être une enclave du salafisme ».
    C’est pas très gentil de dire ça, putain!

    Heureusement qu’il existe à LCI des journalistes consciencieux ;

    (sic) »Interrogés par LCI, ses amis se sont pourtant dits abasourdis par la nouvelle :
    «C’était vraiment quelqu’un de très calme» dit l’un. «C’est une personne gentille», ajoute un autre.
    A voir la tronche de l’ami on est écroulé de rire yak-yak-yak !:

    https://francais.rt.com/france/56613-strasbourg-coups-feu-centre-ville

    Oui.

    « …il était pointilleux sur le port de la barbe… »

    Voilà. Tu m’étonnes…

    • Alexandre dit :

      Ca dépend du moment où c’est utilisé.
      Par exemple je me souviens vaguement d’un procès de deux adolescentes. Quelques morts et une trentaine de personnes intoxiquées il me semble. Elles avaient voulu mettre le feu à une boite à lettre par vengeance, mais tout a été hors de contrôle très vite.
      La fumée peut tuer en à peine trois minutes d’après les médias. (Des fois encore plus vite en vérité, selon ce qu’elle contient, sa concentration, sa température).
      Dans une de mes pochettes prévues pour la guerre du grand ménage qui va bientôt enfin éclater, il y a des cubes d’allume-feu, deux briquets, et quelques outils de « sécurité » (clés pompiers, clés de chantier, clés facteurs…) pour pouvoir entrer dans beaucoup d’endroits sans faire de bruit en fracturant des portes et fenêtres. Une clé sert par exemple à ouvrir en grand les aérations anti-fumées, normalement, mais dans un contexte de génocide, ça pourra servir pour au contraire les bloquer en position fermée.
      Comme les issues de secours, le verrouillage des ascenseurs, etc.

      Quand c’est fait à trois heures du matin, l’heure où les humains subissent le plus le besoin de dormir, il ne peut pas y avoir de réaction rapide. La fumée peut suffire comme arme de guerre très efficace. Le combustible de démarrage ne manque pas. Il y a des poubelles dans et devant tous les immeubles.
      Dans ma stratégie de grand nettoyage quand la guerre va commencer, comme le silence, la furtivité, la vitesse (trois minutes maxi avant de partir très loin) sont utilisées, une arbalète est une arme essentielle, en complément d’autres beaucoup plus puissantes en soutien qui ne devraient pas servir si les choses se passent bien.

      Il n’est pas forcément besoin d’avoir un gigantesque arsenal de défense ultra-puissant quand on choisi le moment et le lieu de l’attaque. Pendant le sommeil des ennemis, une allumette peut suffire.

      • Clovis dit :

        Des civils qui dorment en temps de paix intoxiqués par un feu c’est concevable.

        En temps de guerre, même la nuit -surtout la nuit- tout le monde sera sur ses gardes.
        Et il y aura toujours des pilleurs entrain de torturer le bobo ou des violeurs entrain de bourriquer leurs malheureuses proies à 3 heures du matin.

        Il ne faut jamais sous-estimer l’ennemi ou lui donner de mauvaise idées d’autant plus qu’il sera innombrable.

        J’ai été pompier volontaire pendant 18 années. Lorsqu’il n’est pas maîtrisé le feu est un assassin aveugle.
        Je n’aime pas l’idée de propager le feu. Car ils foutront le feu a ta maison et à la mienne s’ils ne peuvent nous en déloger.

        Perso j’ai prévu une puissante pompe à vin, des tuyaux de 40mm de diamètre doté d’une lance et une reserve de 25 m3 de flotte…

        Encore faudra-t-il que le réseau electrique soit en fonction me diront les survivalistes.
        J’y ai pensé.
        Avec un groupe électrogène diesel de 8 kw triphasé.

        Bon je te laisse Alexandre, il faut que j’aille voir si ce salopard d’assassin terroriste ne se cache pas dans ma baraque à jardin…

        • Alexandre dit :

          Je ne crois pas que les nuits seront animées.

          Quand j’étais soldat en ex-Yougoslavie quand les chrétiens se faisaient exterminer par les musulmans, avec l’aide des coalitions internationales qui bombardaient très massivement les serbes quand ils osaient se défendre,
          j’ai fait des centaines et des centaines de tours de garde de deux heures. C’était chiantissime. Il ne se passait rien. On entendait presque les moustiques péter.

          L’électricité était constamment coupée.
          S’éclairer coûtait cher, en pile ou en combustible, alors que les magasins étaient tous brûlés.
          Il n’y avait quasiment pas de carburant pour les véhicules.

          Je ne crois vraiment pas que ça sera différent ici.

          Les gens devront presque tous subir le rythme imposé par la nuit.

      • Alexis dit :

        Moi ma philosophie c’est : frappe forte, rapide, discrète et lointaine. Plus on est loin des ennemis, mieux ça vaudra.

    • jami dit :

      Bonsoir Clovis,c’est vrai que la cadence de tir est un des gros problèmes.
      Toujours ces lois et cette justice à la con qui fait que tu vas avoir des ennuis pour un opinel et l’autre se balade avec 27 condamnations,et il est armé.
      C’est simple,un 6.35,un 7.65,un 1870 ou un 1892 ces armes ne sont pas terribles mais faciles d’utilisation.On pourrait envisager des répliques de 1892,ou de colt SAA 1873 mais non.Catégorie papier papier etc pourtant c’est simple d’emploi et ça rassurait les propriétaires.
      Alors qu’on peut avoir en vente libre, des armes terribles,mais nécessitant une bonne technique,que ce soit du rechargement,ou de la pratique.
      On aurait pu interdire les sports de combats aux personnes condamnés pour violence,bin non.
      Tout le monde peut acheter un katana,les plus cinglés se faire attraper avec dans la rue.La formation?deux vidéo et c’est bon tu es apte à te couper une jambe.
      Idem pour l’arc ou l’arbalète,un trait non compatible peut être dangereux.Par contre la puissance de pénétration est à priori supérieure à celle d’un balle de carabine de grande chasse.Mais son usage est plus technique par exemple on doit obligatoirement tirer un carreau elle ne peut pas être désarmée autrement.Donc on se balade comme ça les uns derrière les autres un carreau enclenché prêt à tirer?
      Les flèches ont une grande capacité de pénétration,par contre peuvent être déviée…un grillage,une branche,une mauvaise position sur la corde.
      La trajectoire peut être modifiée par l’usage de flèches de chasse,qui se comportent comme un « empennage devant ».
      Et en face?des pillards en nombre armés de quoi?de machettes barres de fer?armes à feu.
      Si l’adversaire possède des armes automatiques,c’est mort comme dit Clovis;s’ils ont des armes primitives,vue la cadence de tir ça va finir au corps-à-corps et là comme pour les armes de chasse,avec lunette de visée ou qu’on « casse » pour recharger,on détient un objet fragile,ne pouvant pas servir de massue,donc encombrant.(on fait quoi,on le jette pour se défendre?)
      Cette arme,l’arbalète ne peut donc servir à mon avis que dans le cadre d’un groupe,comme un sniper pour neutraliser un individu trop dangereux ou équipé d’un gilet pare-balles,ou une sentinelle,ou pour récupérer une arme plus « moderne ».
      Cela dit a-t-on intérêt à récupérer certaines armes des cités,fruits des amours défendus entre un AK47 et un fusil pou-pou.Une grande partie de ces armes ont été,bricolées après avoir été neutralisées;à mon avis leur durée de vie est limitée et elles finiront par exploser à la tête du tireur,qui oublie qu’en face la culasse,il y a son oeil.
      Par contre pour la chasse,le bushcraft l’arbalète me semble plus utile le côté silencieux peut rassurer en cas de troubles.
      Après on peut peut être modifier une arbalète comme au moyen âge,certaines avaient en plus de l’étrier,une sorte de fourche à but défensif.
      Bon Dimanche

      • jami dit :

        Au moyen âge le soldat en charge de la protection de l’arbalétrier était le pavesier .Muni d’un grand bouclier ou pavois il faisait en sorte que le tir et encore plus le rechargement se fasse sans trop de risque.Peut être une idée d’organisation?
        Cordialement

        • Clovis dit :

          Va falloir acheter beaucoup de flèches, je suis très sérieux :

          Le lien suivant est l »étude de la Commission européenne appelée STUDY ON THE FEASIBILITY OF ESTABLISHING A MECHANISM FOR THE RELOCATION OF BENEFICIARIES OF INTERNATIONAL PROTECTION ;
          ( ÉTUDE SUR LA FAISABILITÉ D’ÉTABLIR UN MÉCANISME DE DÉPLACEMENT DE BÉNÉFICIAIRES DE LA PROTECTION INTERNATIONALE)
          ref du document : JLX/2009/ERFX/PR/1005 ;

          https://ec.europa.eu/home-affairs/sites/homeaffairs/files/e-library/docs/pdf/final_report_relocation_of_refugees_en.pdf

          Au graphique 1-16 de la page 112 un tableau synoptique indique que la France, sous peuplée (!!), peut accueillir 486,376,791 habitants.

          Table 12: Density distribution at threshold of 1000

          France superficie 550,000 km2 / habitants en 2008 : 63,623,209 / densité 115.68 / Ajustement des possibilités : 486,376,791

          • jami dit :

            On peut mieux faire,la superficie de la France est de 633109 km2 et surtout 432000km2 de Terre Adélie à rajouter.
            Tu dis plus rien Clovis,ha ha et il y a PERSONNE.Et en plus on a 11 millions de km2 de domaine maritime alors tu vois mesquin qu’on en a de la place.11 millions de km2 où tout est à faire,il y a pas un commerce,pas une maison rien.
            Je ferai remarquer au passage pour les sous-équipé en second degrés que c’est guère plus bête que le pic du midi,le mont canigou,le sommet de la tour Eiffel,le mont-blanc,pour installer des gens.
            Donc au lieu de se mettre la rate en cour-bouillon le plus simple serait de demander à un euro-député normal ce qu’il en pense.Pour info la densité de la population en Arabie Saoudite est de 15hts au km2,17.5 en Algérie,et 117.5 en France.
            Amicalement

        • Clovis dit :

          Donc, ladite étude CE retient que 550000 km² sont habitables sur les 643 801 km²que compte le francistan.

          Que le pays n’est occupé qu’à 12.1% de sa capacité réelle avec une densité au kilomètre carré de 115 habitants.

          Et que nous pouvons donc accueillir quelques 419 millions de gentils migrants de paix et d’amour.

          Rectification : Avec la signature du Pacte de Marrakech c’est une obligation.
          Sans contrainte.

          C’est pas clair ?…

          Ben ça veut dire que pour l’Etat, macron, attali drahi et tous les autres dirigeants c’est évidement sans contrainte.
          Les contraintes seront juste pour la populace, hein !

          Le seul coût d’un migrant accueilli en France dans un centre y a été chiffré à 9980 euros ( alors que c’est beaucoup plus !) .
          Mais admettons, soit 418,9 milliards d’euros.

          Mais, comme ils ont le droit à toutes les prestations sociales (CMU, RSA, interprète, avocat, alloc logement et surtout un vrai logement social, le coût est sans doute plus proche de 6000 milliards, une paille hein…

          • Clovis dit :

            Zut, me suis trompé d’un zéro dans les miyards !
            Le coût bas est de 4189 milliards et non 418.9, et le coût global plus probable serait de 60 000 milliards et non 6000.

            @Jami, l’étude ne vise pas les pays que tu cite.
            Ni israël bien sûr…

    • jami dit :

      Bonsoir Clovis peut être peux-tu m’expliquer un problème de balistique?
      J’ai vu plusieurs vidéos où des carreaux d’arbalètes traversent des épaisseurs de récipients remplis de sable de manière très aisées et mieux que des balles, même de grande chasse.
      Atmugh nous dit avoir acheter une zubin 340 et je suis allé voir la présentation de l’arme,géniale entre parenthèses,mais le trait ne traverse pas un jerrican en métal,chose qu’une carabine ferait aisément.
      J’en viens à penser que c’est la faible vitesse initiale du carreau qui lui permet de traverser le sable,spécifiquement,de la même manière qu’il est également plus performant dans un élément liquide.Mais si au lieu de sable,on avait une planche épaisse de bois,il y a fort à parier que le trait se planterait et ne passerait pas à travers;
      Quelqu’un a-t-il un retour d’expérience sur ça?
      Bien à vous.

      • Alexandre dit :

        Les flèches d’arbalètes et d’arcs cassent souvent dès qu’elles frappent quelque chose de dur.
        Une balle de métal dur a une densité très supérieure à des parties de la flèche (tube creux en fibres légères ou en aluminium tendre, en bois, inserts en plastique…)

        Par contre comme c’est beaucoup plus lourd qu’une balle, il n’est pas surprenant que ça s’enfonce énormément plus dans du mou. Freiner une telle masse demande plus de résistance.

      • Alexandre dit :

        Tirer sur des planches casse les flèches. La pointe, ou l’insert, ou le fut. Tout ce qui freine trop brutalement la flèche entraine souvent sa destruction.

      • Clovis dit :

        Oui, pour le sable c’est la vitesse. L’abrasion est quasi-immédiate. Une meuleuse qui tournerait qu’à 800 tours /minute au lieu de 8000 ne meulerait rien du tout. Il est probable qu’une balle subsonique frayerait un peu plus loin dans le sable.
        Le bois freine mais n’est aucunement abrasif, donc la balle reste intègre. Une GP11 est donnée pour traverser à 50 mètres un tronc de sapin de 50 cm de diamètre.

        • jami dit :

          Effectivement Clovis,les calibres des munitions qui se sont enfoncés le plus dans le sable sont le 22LR et le 9 para.
          Les munitions supersoniques ont volé en éclats.
          Cela pose le problème des munitions d’armes longues en fin de course que tu soulignes et auquel je n’avais pas pensé.
          Bon dimanche

      • Clovis dit :

        Les essais réalisés sur sacs de sable se réalisent entre 50 et 100 mètres lorsque la vitesse du projectile est maximale, 1000m/s.

        Mais je n’aimerais pas être derrière des sacs de sable lorsqu’une balle tirée depuis 1km ne trace plus qu’à 300m/s.
        Car il est très probable que lorsque la vitesse descend à 1/3 de la vitesse de sortie de canon, le sable n’affecte plus le chemisage de la balle ni sa trajectoire.

  3. Hal dit :

    bonjour Alexandre.
    très intéressant article, une fois de plus.
    Justement, je pensais à investir dans ce type de matos pour toutes les raisons que tu as citées.
    Ceci dit, malgré une lecture attentive de ton article et après consultation du site spécialisé, j’avoue qu’en tant que novice, je n’arrive pas à m’établir un ensemble correct pour débuter.
    je pense qu’un modèle de 120 ou 150 maxi me conviendrait mais après….. quelle lunettes, flèches etc, etc…
    je sais que tu es débordé mais accepterais-tu de me créer un panier débutant, histoire de pas dépenser inutilement ?
    En MP si tu préfères, pas de soucis.
    Merci à toi, et pour tout.

    • Alexandre dit :

      Hello

      Pour rassembler petit à petit tout mon matériel actuel je suis passé par 5, peut être même 6, boutiques internet de vente d’arcs et arbalètes, à chaque fois pour un ou quelques articles très spécialisés.
      Pour toutes les boutiques en France, des frais de port s’ajoutaient systématiquement, parfois très importants, mais pour du matériel presque impossible à trouver. Très peu de vendeurs.
      Je ne peux pas vraiment conseiller l’une d’entre elles, puisque ça dépend des stocks. Certaines ventes sont très temporaires. Par exemple les arbalètes d’arc-trap de 95 livres sont actuellement presque impossibles à trouver à un prix correct.

      Je conseille de ne pas dépasser 120 livres pour une arbalète d’épaule. La corde peut encore se tendre rapidement à la main sans trop d’efforts.

      J’ai aussi acheté beaucoup beaucoup beaucoup sur Amazon et un petit peu sur Aliexpress. Souvent le port était sans supplément de prix.

      J’ai une boutique en construction, par affiliation pour Amazon et Aliexpress, sur les produits que j’ai testés et que je recommande personnellement.
      La vente par affiliation C’est pour l’acheteur exactement le même prix qu’en vente directe, mais moi ça peut me rapporter jusqu’à 10% de commission pour avoir permis des ventes.
      C’est déjà très avancé, ça sera bientôt publié. Ca pourrait servir à beaucoup de monde, pas seulement pour les arbalètes, les arcs, mais aussi pour les lasers qui peuvent être ajouté très facilement à un revolver à poudre noire, et des dizaines de matériels vraiment utilisables en zone de conflit, sans être étiquetés « survivalistes » et très surfacturés comme tels sur les autres sites.
      Je voulais la lancer avant Noël mais je suis toujours en retard pour presque tout. Je sous-estime presque toujours le temps nécessaire pour finir les choses. C’est énormément de dizaines d’heures de travail.
      Peut être que début janvier ça sera enfin terminé et mis en ligne.

      Je peux rassembler les choses par thèmes. Il y a justement une catégorie Archerie, qui devrait t’être utile.
      ;-)

  4. Lorànt dit :

    Bonjour Alexandre,

    Excellente page sur une arme oubliée par le grand public ou vue comme obsolète alors que parfaitement adaptée à certains usages précis, comme tu l’expliques fort bien.
    Une précision qui te sera (ainsi qu’aux internautes) très utile.
    Tu écris :
    « Un jour où j’étais particulièrement fatigué, je n’ai même pas été capable de tendre la corde à mains nues sur une 175 livres, malgré ma musculature d’homme. »
    Tu te doutes bien que si tu as eu ce problème, les arbalétriers du moyen-âge pouvaient avoir le même, sauf que étant soldats ils ne pouvaient pas se permettre de remiser leur arbalète et DEVAIENT TOUJOURS pouvoir l’armer, y compris et surtout les jours où ils avaient les bras en coton.
    Et ils ont trouvé la solution, oubliée de nos jours même par les survivalistes les plus acharnés, mais heureusement on a toujours les dessins de l’époque et des lecteurs prêts à participer quand on fait comme toi un blog pour partager son expérience.
    La solution pour recharger une arbalète puissante SANS les bras, c’est le CROC à JAMBE (ne pas confondre avec le croc EN jambe), un crochet DOUBLE pendu à la ceinture comme tu peux le voir (mal, on dirait un U renversé plat alors que ses deux extrémités sont recourbées…) sur la gravure de la page
    https://lefouduroy.wordpress.com/2014/01/24/arbaletrier-genois/
    Ce croc s’utilise donc avec la jambe, qui est infiniment plus puissante qu’un bras (compare le diamètre de ta cuisse avec celui de ton biceps…) de la manière suivante :
    – retourner l’arbalète (poignée ET corde vers le sol)
    – engager la corde de l’arbalète dans le croc, un crochet de part et d’autre du rail
    – passer le pied dans la poignée et tendre la jambe pour tendre l’arc, comme tu peux le voir (mal…) sur la gravure de la page :
    http://jeanmichel.rouand.free.fr/chateaux/armes/arbalete.htm
    Moyennant la confection d’un croc artisanal à suspendre à ta ceinture (je te fais confiance pour cela), tu peux désormais ressortir ta 175 livres de sa remise.

  5. Adam dit :

    Salut tes articles sur les armes sont très utiles et intéressant est-ce que ce serait possible de faire un article sur la défense du domicile (comme par exemple l’organisation de rondes les matériaux à utiliser pour transformer sa maison en fort ect…) Et aussi sur les techniques à utiliser pour faire de l’énergie à pas cher (je suis sûr que tu as des idées là dessus).
    Je voulais te dire aussi que ta théorie sur les épuration ethnique est plutôt intéressante et que je ne voyais pas le bordel qui va arriver comme ça.

    • Alexandre dit :

      Hello,
      Malheureusement pour le moment ça n’est pas en projet et je manque de plus en plus de temps. J’ai trois gros articles que je rédige en même temps qui devraient sortir la semaine prochaine, mais plutôt offensifs, pour détruire le gouvernement de macron de plusieurs manières et préparer l’après, parce que ça y est, les gens sont mûrs. Ils ont fini d’obéir. Ils se rassemblent toujours très nombreux malgré toujours plus de répression, mais sont dans une impasse. Les samedis commencent à se ressembler. Depuis le blocage de l’augmentation du carburant, plus rien n’avance. C’est la seule chose que les gilets jaunes ont obtenue. Ca fait très peu.
      Au niveau des dates politiques à venir, c’est maintenant que je dois publier, des dossiers gigantesques, pour que les idées aient le temps de mûrir et que les choses se fassent d’elles-mêmes. Quand on sème plein d’idées, beaucoup finissent par pousser.
      Je vois par exemple que 60% des radars de France sont continuellement détruits depuis fin novembre. Deux mois avant les destructions de masse, j’avais rendu publique ma grosse collection personnelle d’images de radars détruits, d’un peu toutes les manières, sans inciter à faire quoi que ce soit, juste comme ça, pour information, juste les images.
      Je me doutais de ce qui allait se passer, puisque je suis lu par des millions de français qui cherchent des solutions pour agir par eux-mêmes, parce qu’ils ont compris que l’Etat n’aide plus et pire est un ennemi. Ce que les milliers de massacrés par la police ces dernières semaines, ainsi que les centaines de milliers de gazés, ont pu constater. Mon audience est une sorte de noyau dur, la minorité agissante, celle qui peut changer les choses.
      La semaine prochaine il y aura un article pour les hommes, un article pour les femmes, parce que les deux sexes n’agissent pas du tout efficacement des mêmes manières, et un article pour les deux, puisque pour foutre un bordel maximal aux élections européennes il faut une parité parfaite sur la liste de candidats. On va s’amuser.

      Pour la défense du domicile, j’ai posé un énorme spray de gel au poivre à jet large, à l’entrée, sur le compteur électrique, derrière la porte. C’est une arme qui s’utilise immédiatement sans hésiter, pas une arme de dissuasion.
      Elle n’a pas de conséquences pouvant être catastrophiques, comme un pistolet, un couteau, un pointeur laser laser brûleur d’yeux (exemple là), un fusil de chasse rempli de chevrotine…

      Pour l’énergie, ces derniers jours à cause d’un vent glacial j’ai allumé quelques fois ma cheminée en faisant brûler des vieux meubles, découpés au lieu de les jeter tout simplement. … mais en fait, cette année, par énorme manque de temps, j’utilise essentiellement le chauffage électrique… et c’est vraiment confortable. La température ne varie pas tout le temps. Il ne fait pas très froid en milieu de nuit et le matin quand la cheminée s’est éteinte depuis longtemps.
      Petit à petit les chauffages électriques de type « grille pain » sur les murs qui chauffent d’un coup mais ne gardent pas la chaleur, ont été remplacés par des petits chauffages à bain d’huile qui gardent longtemps la chaleur. Ils sont réglés presque au minimum et franchement c’est très agréable à vivre cette année. J’ai un peu mauvaise conscience parce que ça utilise de l’énergie nucléaire produisant des déchets définitivement dangereux, mais la qualité de vie fait vraiment un bond.
      Pour le moment j’en ai marre des longs nettoyages de cheminée.

      • jami dit :

        Bonsoir Alexandre,je ne crois pas que tu aies écrit sur le sujet des lance-pierres.Pourtant certains sont entièrement en « plastique »et peuvent tirer des billes de verre;ils pourraient constituer une bonne arme pour citadin.
        Regarde celui-là par exemple:https://www.google.com/url?sa=i&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjU083p56fgAhUI6RoKHfkLDdE4ZBAzKB4wHnoECAEQHw&url=https%3A%2F%2Fozknife.com%2Fproducts%2Fpocket-shot-slingshot-aussie-stock&psig=AOvVaw2d3NhxBKrNo95jqu44cdon&ust=1549566201990067&ictx=3&uact=3
        Le pocket shot slingshot peut même tirer des flèches et il ressemble pas franchement à une arme.
        Bien à vous

        • clo dit :

          bonjour Jami,
          excellent cet article, vous en connaissez d’autres … pour femmes -Merci

          • atmugh dit :

            @Jami,
            Oui le pocket slingshot avait egalement attire mon interet. Si le commander en Australie vous rebute, avec tous les controles douaniers/taxes etc…, il y a (au moins) une adresse en Allemagne:
            https://gogun.de/product/the-pocket-shot-orange/
            A bon entendeur

          • jami dit :

            Bonjour Clo,j’avoue ne pas faire trop la différence entre les sexes quand il s’agit d’utiliser un matériel de défense.
            Le poids ou l’encombrement sera un problème pour tous.
            Certains objets semblent vraiment ne pas être efficaces et c’est un souci unisexe.
            Alors quid du gardian angel?
            J’ai pas testé.Pour ce genre de truc,l’idéal serait d’agresser une racaille pour voir le résultat sur un adepte de la violence shooté à on sait pas quoi;mais on peut pas!
            Le problème est qu’aujourd’hui il faut éviter les détecteurs de métaux ,conserver une certaine efficacité,et que l’objet ne ressemble pas trop à une arme.
            Une barre carrée en plexiglas,peut très bien se glisser dans un cartable ou un sac,moi je pense que c’est mieux qu’un couteau en céramique;mais les deux ne sont pas incompatibles.
            Comme le tir d’une bille en verre,l’impact du choc est vérifiable sans passer par un expérimentation qui pourtant est indispensable,si on veut pouvoir confier sa sécurité à un objet.
            En fait si on considère l’escrime à la canne ,on se rend compte qu’il faut privilégier la vitesse.Une canne frappera toujours plus vite qu’une batte de baseball;vitesse et connaissance de l’anatomie.Le temps que tu armes ta massue,je te flingue un ménisque.
            Canne en rotin contre barre de fer?
            Vitesse,précision ,connaissance de l’anatomie.
            Une femme doit pouvoir faire ça non?
            Bien à vous

            • Alexandre dit :

              Dans la dernière vidéo du youtubeur code rno, il montre un test du gardian angel, à 13 minutes :

              https://www.youtube.com/watch?v=p01kwUOoPKY

              A quelques mètres il rate sa cible tellement le tir est à la fois trop fin et peu précis. Apparemment c’est du mauvais matériel.
              En plus c’est cher.

              Il vaut mieux un simple spray de gel au poivre à jet large.

            • jk dit :

              Une bonne petite cravache dans le sac a dos ou meme glissée le long du pantalon passera bien inaperçue, et sera très efficace.On peu en avoir une dans la voiture, le contrôle de police se passera nickel.
              J ai fait l essai sur un bélier récalcitrant et très fourbe qui attaque par derrière , comme certaines personnes de la population.
              Et ben la cravache l’a calmé direct, alors qu’avec un bâton, j ai du m’y reprendre a plusieurs fois .
              On en trouve qui font 65 cm pour 4 euros a decathlon , c ‘est dérisoire comme prix et la portée est bien plus longue qu’une matraque télescopique, quand a la rapidité, ce n ‘est pas comparable .Pas de cassage de dents, ou d’os qui pourrons transformer la victime en un coupable aux yeux des bleus
              et contrairement aux guns, pas besoin de licences d’équitation pour en porter une ^^

  6. MikhailBratchkov dit :

    L’arbalète ? Oui, c’est excellent !
    Oh, un sanglier, tient il sera parfait pour renouveler notre stock de viande. Je lui décoche une flèche, il est en peu loin, mais ça ne fait rien.
    Bigre ! Il s’en va en hurlant, ma flèche n’ayant touché aucune zone vitale car le vent l’a dévie.
    Saperlipopette ! J’ai attiré l’attention sur moi malgré le fait que je n’utilisais pas de munitions ! Maudit soit ce sanglier !

    Autre cas de figure.

    Fichtre ! Un groupe de brigands veulent s’en prendre à moi, à ma famille, et accessoirement à mes resources. Ils vont tâter de mes flèches, viles canailles ! À mais non, la flèche à empalé ce coquin mais que vois-je donc ! Il vit toujours, et il me tire dessus le bougre !
    J’en tire une autre. Infortune ! Ô rage, ô désespoir ! Il est protégé par des plaques de blindages que seul un calibre de guerre peut percer !

    J’aurais dû choisir un bon 44 magnum ou une bonne 308 au lieu d’utiliser ces armes totalement obsolète.

    Plus sérieusement, si l’on ne veut pas utiliser des munitions, il y a bien mieux que les arbalètes.
    Initialement, j’avais bel et bien l’intention de partager mes idées et mes connaissances en matières d’armes. Mais le ton pris par l’auteur de ce blog dans ses différents article est si condescendant, ses propos ayant d’avantage de points communs avec celui de Goebbels ou Lenine et des velléités qui me replongent tout droit dans un Octobre Rouge ou une quelconque autre pseudo révolution visant à remplacer un tyran par un autre, toutes ces choses misent bout à bout, et cela malgré la présence de points sur lesquels (et ils sont nombreux !) je suis entièrémet d’accord, font que je n’ai pas envie de contribuer ni de près, ni de loin, à un Oradour-sur-Glane moderne agrandi à l’échelle de tout un pays, où tout du moins, je ne souhaite pas donner des clés à des individus dont je doute très fortement de la bienveillance, sinon de la légitimité. En ce qui me concerne, je manie avec autant d’habileté le verbe (bien que ce soit loin d’être parfait, hihihi) que le feu, le fer et le plomb (et plus encore), toutefois, et pour les raisons précitées, je ne partagerais pas mes connaissances.

    • Alexandre dit :

      Oh la laaa !!!!!!!! C’est terribleu !!! holala lalaaaa…
      Tu ne vas pas partager ton précieux savoir avec les largement plus de quinze millions de français qui se préparent à survivre à la guerre qui ont lu mes pages en cherchant des solutions sur internet.
      C’est dommage. C’est maintenant que les français en ont besoin. Pas quand la préparation ne sera plus possible.

    • Clovis dit :

      @MikkHeil,
      Tss, tss, t’as pas pigé la subtilité implicite de ce site quand à l’utilisation exacte de l’arbalète : toujours en binôme avec le coran !
      Quand ta baraque sera attaquée par les doux mahométans, tu balances par les fenêtres les pages d’un ou deux coran achetés chez Emmaüs 1.5 euros le lot de 20. Et pendant que les adorateurs du Livre révélé par Allah le très savant seront occupés à ramasser les textes sacrés afin de les redisposer dans le bon sens t’as largement le temps de cribler le gibier de potence à ton aise…

      • jami dit :

        Tu perds(presque)ton temps Clovis,à expliquer quelque chose à quelqu’un qui mélange la révolution Russe avec le Nazisme et qui n’a pas compris que le principe de la chasse c’est précisément de placer sa balle ou sa flèche.
        Si on « met » une 308 dans la panse d’un sanglier,il va se barrer tout aussi bien et la venaison sera gâchée.
        Il ne comprend pas mieux qu’un calibre se décline en plusieurs sortes de munitions différentes.Il confond 12.7,calibre 50,calibre 500 mais il veut le plus gros.
        Demain il repart à l’école,avec son exemplaire de « cible »dans son cartable et son foulard rouge dissimulé dans la couture de sa veste.
        Saperlipopette,il utilise de la poudre de perlimpinpimn qui coûte un pognon de dingue pour son flingue!
        Si la chocolaterie Trogneux sortait des « bénallas » en chocolat enveloppés dans des papiers du quai d’Orsay,avec en guise de cadeau Kinder un téléphone crypté il sera un des premiers à les acheter.Bigre.
        Bon Dimanche

  7. Clovis dit :

    Au fait, j’allais oublier,

    L’arbalète ayant pour avantage d’être silencieuse, il ne reste plus qu’à trouver en binôme un mode de déplacement aisé qui soit totalement furtif également.

    Surtout qu’un des principaux soucis dans un pays – ou plutôt un monde – en guerre c’est qu’on se retrouve tôt ou tard en rade de carburant.

    Récemment j’ai donc acheté un VTCE modele 2019, un vrai. Un engin de fou capable de grimper les escaliers de la bute Montmatre et de vous emmener sans mouiller sa chemise 50 km en foret ( 100 km sur le plat).
    Achtung, je parle pas d’une de ces merdes de supermarché fabriquée par des musulmans du tiers monde sud asiatique qui coûtent 1.2 dollars/heure et qui rendent l’âme dès qu’on les sollicite ou qu’il se met à pleuvoir – je parle du VTCE pas des mahométans , quoique !

    Bref, voici la bête, un Lapierre HT 500 équipé d’une motorisation Yamaha ( pour les VTCE ne pas acheter autrement qu’en motorisation nazie boche (Bosch) ou nazie japonaise (Yamaha);

    https://www.velobrival.com/catalogue/velos/overvolt-ht-500-yamaha-400wh/

  8. Gui dit :

    Salut,

    Article incroyable.
    J’ai vu que tu as vraiment modifié ton arbalète, je n’y connais pas assez pour savoir comment tu as fais.. Tu ajoutes les éléments via soudure ou il y a des slots prévus pour des potentielles extensions sur toutes les arbalètes ?

    • Alexandre dit :

      Il y a eu seulement deux petites pièces métalliques que j’ai dû fabriquer moi-même, pas vraiment indispensables, mais je voulais pouvoir fixer un bipied et une sangle en même temps alors que sur ce modèle l’attache d’origine ne le permettait pas. J’ai une autre arbalète qui lui ressemble beaucoup, sauf la couleur, et elle permet de fixer deux accessoires sur l’attache de boucle devant, sans avoir eu à faire de modification. Je voulais la même chose.

      Presque toutes les pièces remplacées ou ajoutées n’ont pas eu besoin d’adaptation.

      C’est plein de petites modifications, mais qui font une grande différence à l’usage. Comme par exemple, donc, ajouter un bipied à l’avant pour une stabilité maximale. L’arme ne pouvant tirer qu’une fois, il ne faut pas manquer.
      Une lunette bien lumineuse pour le tir de nuit, qui grossit 4 fois.

      Et plein plein plein de petites modifications super simples comme d’ajouter des silencieux de corde, recouvrir les surfaces blanches ou brillantes, ajouter un laser qui normalement ne devrait pas servir sauf pour tirer des flèches explosives comme celles de Rambo quand le temps sera venu d’en fabriquer (avec de la poudre noire, des amorces de revolver, des clous, des mèches de canon, des petites boites de conserve rondes, etc) ; Ou pour tirer des flèches incendiaires (allumes-cheminée en fibres naturelles graissées, simplement serrées avec un fil de fer léger mais solide) ;
      Ou tirer en silence des flèches en tubes creux, pas en bois, remplis de coton pour être imbibés au dernier moment d’un des plus puissants gaz de guerre à l’état liquide, pour dératiser tout un bâtiment sans combattre, juste en tirant une flèche gazeuse dans une aération.
      Quand le moment sera venu, il suffira de trois éléments que l’on trouve partout, comme du soufre en poudre pour jardinage bio, de l’acide chloridrique, et le troisième je préfère ne pas le dire, les traîtres en bleu me surveillent.
      Etc etc etc.

      L’arbalète fait partie de mes stratégies d’attaques pour quand la grande dératisation va commencer.

      Elle ne permet pas du tout de combattre comme avec un fusil. … mais elle peut envoyer en silence des charges utiles avec une très grande précision, même au-dela de clôture, de zones ultra-sécurisées, à plusieurs étages…
      Je considère que ce qui est en zone ennemie est déjà perdu pour le peuple français, et utile aux ennemis de toutes sortes.
      Donc je ne ferai pas de détail à tirer sur un ennemi à chaque fois, alors qu’un départ de feu peut en neutraliser par la fumée 100 par 100 pendant leur sommeil.
      La guerre ethnique qui va bientôt commencer, je veux la gagner.

      A part un pointeur laser que je ne suis pas sûr d’utiliser puisque trop visible, les petites corrections que j’ai faites sur l’arme servent à augmenter sa discrétion, ainsi que sa précision.

      On peut mettre beaucoup de matériel prévu pour les accessoires de tir au format weaver ou picatiny selon les arbalètes. Il existe des adaptateurs pour passer d’une taille à l’autre, dans les deux sens.
      On peut aussi ajouter des accessoires sur l’attache de boucle à l’avant.
      En fait le choix en accessoires est énorme.

      La semaine prochaine peut être, je finirai une très courte vidéo sur ma nouvelle chaîne youtube, qui montrera une modification avec une meuleuse pour ajouter un laser et divers accessoires sur une arbalète pistolet premier prix, pas du tout prévue pour ça.
      https://www.youtube.com/channel/UC8fGOK5JD7zXPnwTPmtUNcQ/videos?view_as=subscriber

      J’ai plus d’une centaine de vidéos déjà prévues sur les armes en vente libre et quelques gestes de combats et stratégies de guerre.
      J’ai déjà fait un très grand nombre de prises de vues mais le montage est très gourmand en temps. Je ne sais pas combien de temps ça va me prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *