Le moyen le plus simple pour survivre aux super-canicules provoquées par le soleil devenu blanc

Ce très court article devrait pouvoir vous sauver la vie dès l’année prochaine.
Il est évident que l’été prochain sera encore pire que celui-ci, déjà abominablement dur.
La température a atteint 40 chez moi, près de Marseille, et je ne suis même pas dans la zone qui a le plus souffert de la chaleur.

C’était la deuxième canicule de l’année. La première à la fin du printemps a atteint 37 degrés à l’ombre chez moi. J’étais tellement mal que j’ai cru que j’allais mourir du jour au lendemain d’un coup de chaleur, aussi bêtement.

En fait ce n’est pas que moi. J’ai lu avec intérêt les articles sur les statistiques de la surmortalité provoquée par la première période de canicule de l’année et c’est très instructif :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/28/580-deces-supplementaires-a-cause-de-la-canicule-de-juin-2017_a_23054147/

Cette fois les personnes fragiles sont très peu touchées. Ce sont les jeunes qui souffrent le plus. A mon avis il y a seulement deux explications simples :

– Les « jeunes » sont tous ceux en âge de travailler. Avec la destruction du pouvoir d’achat, l’appauvrissement des travailleurs, la population ne peut pas s’arrêter pendant les vagues de chaleur.

– Dans les autres pays du monde, là où la saison chaude est suffocante, les gens savent depuis longtemps comment se protéger. Ici c’est tout nouveau.

L’année dernière, chez moi, les deux périodes de canicules étaient montées à 32 et 34 degrés si je ne fais pas d’erreur.

L’année d’avant aussi, deux périodes de canicule dans l’été, pour la première fois dans l’histoire de France, à ma connaissance.

Cette année, on risque d’avoir une troisième canicule vu comme c’est parti.
Après un coup de froid instantané, de 40 degrés à 14 en quelques jours, qui a tué tous mes plants de tomates, la météo prévoie déjà pour les prochains jours encore 34, 33 et 34 degrés, rhaaaaaaa…

… donc, la progression est logique. Il est à prévoir des canicules de plus en plus fréquentes, durables et toujours plus chaudes, pour les années qui viennent.

Donc, si vous pouvez, investissez un peu dans de quoi rafraîchir les pièces où vous passez le plus de temps (chambres, bureau…). Les climatiseurs sont plutôt chers. Il vaut mieux attendre que les vendeurs bradent leurs invendus lorsque l’hiver va s’installer.
Hors saison on fait souvent de bonnes affaires.

Des rideaux pour l’extérieur des bâtiments, ce n’est pas cher et ça fait bien baisser la température, si vous n’avez pas les moyens d’avoir des volets à l’extérieur de la vitre.
A l’intérieur il y a un effet de serre quand les stores ou les rideaux sont chauffés par le soleil, contre une vitre qui empêche la chaleur de s’évacuer. Des stores ou rideaux à l’intérieur, ça n’est plus suffisant.

et surtout, surtout : pendant les heures les plus chaudes, faites-en le moins possible.

Les statistiques de la surmortalité sont claires, ce ne sont pas ceux qui bougent très peu pendant le plus chaud qui meurent massivement.

Personnellement je viens de tester et vérifier.

Au printemps les 4 jours où il a fait 37, je m’occupais de mon potager de survie plusieurs heures par jour. D’un coup je me suis senti mal, avec la sensation que j’avais dépassé mes limites. C’est terrible comme impression. Mourir d’un coup aussi connement.

La semaine dernière avec la seconde période de canicule encore pire, tous les jours de 10 heures du matin à 16 heures, les volets étaient baissés et j’essayais de faire une grosse sieste sur le carrelage plus frais que le lit.
28 degrés quand même, ce n’est pas exactement de la fraîcheur, mais déjà presque une plaque de cuisson. … d’où l’intérêt d’investir dans un climatiseur.

Le lit est un problème.
J’ai eu un déclic récemment. J’ai compris pourquoi des millions de gens sont aussi fatigués, se réveillent complètement trempés, dorment extrêmement mal…

C’est à cause de la mousse synthétique des matelas modernes.
C’est bon en hiver où à la montagne quand les nuits sont bien froides, mais quand il fait chaud c’est comme chercher le confort en suant sous plusieurs couches de k-way.

Je n’ai pas compris ça de suite. D’abord je me suis encore une fois planté en faisant une grosse dépense, qui ne sert que quelques minutes par jour.

Le principe des bouillottes remplies d’eau froide a été amélioré récemment.
Il existe maintenant des sur-oreillers ou des sur-matelas remplis d’un nouveau gel qui absorbe la chaleur des choses en contact. Ca donne une impression de froid glacial, presque carrément trop, presque insupportable.

Un exemple là :

https://www.amazon.fr/gp/product/B00KZKYCWW/ref=oh_aui_search_detailpage?ie=UTF8&psc=1

Ce qu’il y a de bien c’est qu’il n’y a plus besoin d’énergie ni de remplissage à l’eau froide pour avoir encore du froid. Il suffit de laisser l’objet à l’air ambiant, il se recharge en froid tout seul. Presque magique.

A l’usage, la chaleur de la peau est absorbée et diffusée dans tout le gel, pour s’échapper ailleurs un peu plus loin, normalement.
… sauf que quand l’air de la chambre est déjà trop chaud, la chaleur accumulée ne s’évapore pas.
On peut reprendre l’image de la peau collée de sueur au plastique trop chaud d’un K-way, ça correspond bien à la sensation au réveil.

C’est là que j’ai compris pourquoi on dort si mal. Il n’y a pas que les ondes.
C’est le fait que tous les matelas modernes sont en plastique.

J’ai commencé à chercher un peu à droite à gauche, mais pour le moment je ne trouve rien de satisfaisant à un prix acceptable, pour le couchage.
Pour le moment je suis dans l’idée de faire une grande caisse en bois avec deux draps cousus en grand sac et garni de paille, que je renouvellerai une ou deux fois par an. Ca fera même du paillage et de l’engrais pour les plantes du jardin.
Je n’ai pas encore testé.
Je suis juste convaincu que les matelas en mousse nous font maintenant beaucoup de mal, avec cette montée en température.

Au fait, les nouveaux machins en plastique garnis de gel trop glacé qui deviennent trop chauds seulement une heure après, je n’en conseille l’achat à personne.
Je suis parfois content de les avoir, parce que ça donne un coup de frais pendant quelques minutes quand la chaleur est insupportable, mais pour dormir ça ne vaut rien.

Il faudrait faire baisser la température de la pièce. On en revient encore et encore à l’idée d’investir dans un climatiseur. Et si vous êtes un peu survivaliste, que vous craignez une coupure du réseau au pire moment, ou que vous savez que dans toutes les guerres l’électricité est souvent coupée, ou simplement à cause des factures d’énergies qui deviennent énormes, il faudra aussi quelques panneaux solaires sur le toit.

Je crois que le climatiseur ne va plus être un élément de confort mais un outil indispensable bientôt, vu comme les degrés explosent toujours plus d’une année sur l’autre.

Si on ne dort pas, si on ne se repose pas, on devient fragile.

Les statistiques sont claires. Ce sont les plus forts, ceux qui sont actifs pendant les heures chaudes, qui meurent maintenant.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • La Forêt Des Arbre (2)
  • Les grandes arbres de la foret (2)
  • appareil électrique branché pour le grillage métallique (1)
  • les plus beau couteau du monde (1)
  • les victimes de la guerre en afrique (1)
  • Logo bonhommes en train de travailler (1)
  • plan complet dun fusille revolve 13 anime (1)
  • pousser une plante sans graine (1)
  • Revolver Très Puissant (1)
  • kalachnikov a plomb a vendre (1)

20 comments

  1. RV dit :

    Bonjour Alexandre.
    Le plus simple ne serait t-il pas de migrer ou nord l’année prochaine ? Moi je suis en Bretagne au plus fort de la canicule à Marseille j étais certains jours à 14° chez moi.
    Certes il pleut souvent mais ça fait plutôt l’effet d’un doux brumisateur :). Et à choisir je préfére la pluie tous les jours à 40° au soleil.
    Néanmoins on a eu quand même chaud en juin jusqu’à mi juillet (35-40°) mais rien de comparable à ta région.

    Bon courage à toi. RV

    • Alexandre dit :

      C’est vrai que c’est encore plus simple.
      Merci.

      … mais je n’ai pas envie de partir. J’ai passé tellement de milliers d’heures à apprendre et à m’adapter au mieux pour la survie ici, que je n’ai même pas pensé à partir tout simplement.

      … et il y a un problème pour la suite. Une très forte chaleur implique des déplacements colossaux d’énergie sur le globe. L’eau qui s’évapore déplace de la chaleur, du froid, des milliards de tonnes de masse au sol. Le changement climatique n’est pas que suivi de pluies diluviennes, de grêlons de la taille d’oranges, de vents à 140 à l’heure…
      Il s’accompagne aussi de séismes, de tsunamis, de glissements de terrains, de gouffres qui apparaissent subitement n’importe où sur la planète. C’est à cause du changement de poids sur les plaques tectoniques.
      Et, quand ici on a un hiver très anormalement doux, de l’autre côté du globe c’est du froid jamais vu de mémoire d’homme, avec 4 mètres de neige qui tombent d’un coup en 18 heures, des choses dans ce genre-là.

      C’est un problème planétaire.
      Localement, tous les problèmes climatiques de chaque lieu vont s’aggraver.

      • jean dubois dit :

        pour le chaud : mouiller son carrelage, l’évaporation fait descendre la température,pour le couchage: hamac en coton ou sommier « médiéval » entrelacs de corde sur un bâti en bois recouvert de laine de tapissier

        • Alexandre dit :

          Un lit médiéval a l’air intéressant :
          http://img98.xooimage.com/files/9/f/3/lit-2–3db06bd.jpg

          Avec des cordes beaucoup plus nombreuses, pour un meilleur maintient, donc plus de confort.
          La chaleur du corps n’est pas accumulée dans un gros bloc de mousse de plastique, mais circule librement.
          Ca a l’air bien, pour l’été.

          Un hamac par contre, c’est accroché par seulement deux extrémité, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour le confort, les mouvements, ni même le côté pratique, s’asseoir, se lever…

          J’ai aussi regardé presque tous les lits de camping sur amazon, c’est fragile, mal cousu, ou avec de la toile en synthétique…

          Je crois que je vais me fabriquer un cadre de lit médiéval, sans matelas, avant le printemps prochain. Merci pour l’idée.

          • labichedesbois dit :

            et la dessus un bon matelas en toile epaisse de coton rempli de fougeres seches !! toute ma jeunesse !! la paille et le foin c’est pas mal non plus !!

  2. pessimiste dit :

    et s’acheter un matelas à ressorts laine / coton…. ça ne serait pas plus simple ?
    évacuation et ventilation naturelle de l’humididte incluse…

    Les climatiseurs ne marcheront pas quand l’électricité manquera.
    Même avec des panneaux solaires, vous aurez certainement mieux a employer l’énergie récupérée qu’a refroidir votre logement.
    Pensez a l’alimentation d’un frigo et d’un congélateur, de quelques pompes et d’un lave linge.

    si vous souhaitez de la fraîcheur , pensez au puit canadien / provençal, vos panneaux solaires auront moins de mal a alimenter une petite helice de ventilateur qu’un ou deux gros compresseurs….

  3. gabelle dit :

    bonjour, quand j’habitais Marseille au dernier, façade expo ouest, j’avais la nuit la pièce a 33/35° la façade était brûlante au soleil couchant : en + avec combles au dessus viel immeuble Marseillais avec les tommettes,etc

    en plein centre ville 5eme arrt , je me souviens bien de 2003 aie! ma combine passer la pièce humide plein de fois.

    nb: pour les parigos la pièce c’est : la serpillère.

    Et j’arrosais la façade avec des seaux d’eau: ça faisait baisser un peu la temp:

    le jour ou j’ai pu installer moi même la clim j’ai revécu,

    Mais cette Grosse ….. de segoléne vous savez l’ex du pourceau maléfique.

    a fait voter une loi scélérate… encore une vous me direz…. interdisant de s’installer soi même une clim ;pour gaver encore + ses amis,

    sous prétexte que ça pollue…! comme pour les 1000euros de retrait maxi :soi disant pour le terrorisme… tu parles!

    quand ils prennent des avions a tour de bras ces charognes ils polluent pas.

    Sauf que quand tu est locataire, et pauvre, comme moi, entre acheter une clim réversible a 300 euros chez vial ,

    et se la poser.

    et passer par un pro qui va te facturer mini 2000 euros, car il voudras t’imposer du daikin, toshiba Mitsubishi etc… y a pas photo.

    ici je l’ai installée, 5 ans après j’ai eu une panne (je suis bricoleur par la force des choses je compense mon manque de moyens) suis allé sur un forum

    http://www.forum-climatisation.com/

    un mec super compétent: Dom-Aom m’a bien conseillé je le remercie encore, j’ai changé la carte 44 euros chez vial elle remarche impeccable.

    pour info; ma sœur a fait installer clim daikin multisplit 15000 euros dans sa villa et a sa révision annuelle, et bien ils lui ont tout changé ….. en plusieurs fois bien sur….. coût 3000 roros aie !(ça a commencé par vidange des fluides elle marchait pourtant très bien, mais bon madame la clim a 10 ans bala bla bla

    et comme par hasard ..après plus tout: changement compresseur pan 1000!, puis carte esclave..500 ouille!!! puis ces cons lui ont dit qu’il fallait changer la carte mére et les 4 esclaves en même temps chose qu’ils n’avait pourtant pas fait auparavant, des techniciens daikin quel malheur.

    Et pendant 3 mois cet hiver pas de clim: et oui tu comprends faut commander le bidule au japon!

    et elle n’avait pas de plan b pour le chauffage! a part des grilles pains de m…de

    je lui avait pourtant dit a cette dinde de ne pas mettre tous ses œufs… bref une petite cheminée au bois en cas de coupure générale du jus ,
    tu te chauffes et tu manges,

    mais les riches sont trop cons: ils se croient au dessus…..

    la cigale ayant bien roulé en Porsche et rolex tout l’été se trouvant bien dépourvue quand la bise fut venue.

    j’essaie d’être le plus autonome possible de toute manière quand tu vois les prix pratiqués tu prends peur.

    • Alexandre dit :

      De mon côté aussi, ça m’a surpris quand je l’ai réalisé, mais malgré des moyens modestes, je me débrouille énormément mieux que des beaucoup plus aisés, qui ont plutôt souvent besoin d’aide en fait.
      De mon côté tout mon matériel et usé, pas cher, moche, mais tout marche. J’ai presque toujours plusieurs moyens pour obtenir l’essentiel.

      Il y a une liste qui donne une estimation du niveau de préparation où l’on est. Grosso modo je suis au niveau maxi, malgré ma mauvaise santé et un petit pouvoir d’achat. Ca m’a pris plus de temps mais je suis ok pour ce qui va arriver bientôt.
      La liste est là :
      http://femininsurvie.blogspot.fr/2014/03/les-5-niveaux-de-preparation-du.html?m=1

      Je fais un copié collé ci-dessous juste au cas où la page originale disparaîtrait. (La censure sur internet devient hallucinante).

      ———————

      Les « Preppers » d’outre-Atlantique aiment à considérer qu’il existe 5 niveaux de préparation en terme de survie. Ayant trouvé cette classification plutôt intéressante, je la porte à votre connaissance et la soumets à votre appréciation…

      Ainsi pour le survivaliste de…

      Niveau 0 : Chaque urgence est un désastre

      Moins de deux semaines de nourriture dans la maison
      Pas de système de purification d’eau
      Pas de sac d’évacuation
      Pas d’armes défensives
      Aucun moyen de produire sa propre nourriture
      Pas d’or ni d’argent physiques
      Pas de biens tangibles à échanger

      Niveau 1 : Peut survivre Deux semaines en cas de désastre mineur

      Possède assez d’eau et de vivres pour deux semaines
      Capable de chauffer son habitation pendant deux semaines au moyen de pétrole ou de bois
      Capable de cuire sa nourriture pendant deux semaines sans utiliser l’énergie électrique
      Possède un kit d’urgence de premiers soins
      Possède pratiquement aucune arme défensive
      Doit abandonner son foyer au bout de deux semaines à cause du manque de préparation

      Niveau 2 : Peut survivre Un mois en cas d’urgence

      Possède un générateur et suffisamment de carburant pour un mois complet d’opération
      Possède des armes courtes et longues pour défendre son domicile
      Possède un mois de nourriture en pots ou en conserves
      Possède suffisamment de médicaments pour un mois
      Possède assez de piles pour alimenter une radio portable pendant un mois

      Niveau 3 : Peut survivre Trois mois en situation d’urgence

      Possède un garde-manger garni pour le court terme
      Possède un système de purification d’eau
      Possède pratiquement une arme pour chaque membre de sa famille
      A mis en place un système de surveillance du quartier entre voisins ou une rotation à son domicile 24h/24
      A stocké suffisamment de bois pour se chauffer et cuisiner pendant trois mois
      Possède un système de communication qui lui permet de capter les nouvelles locales et internationales
      Possède l’équipement pour lui permettre de recharger ses batteries sans l’aide de l’électricité
      Possède trois mois d’avance de prescriptions médicales

      Niveau 4 : Peut survivre Un an en situation d’urgence

      Possède un garde-manger fourni pour les court et long terme
      Possède son propre jardin potager en production
      Possède des animaux de ferme pour la production de protéines (poulets, lapins…)
      Possède un stock conséquent de munitions (2000 cartouches et plus par arme)
      A des armes de remplacement en cas de perte ou de dommages
      A le moyen de produire des herbes médicinales en remplacement des médicaments habituels
      Possède un stock à long terme d’antibiotiques
      Possède un chien pour la surveillance de son lieu d’habitation
      Possède sa propre équipe de gardiennage/surveillance 24h/24 de sa propriété (nécessite 6 personnes adultes)
      Possède un site secondaire de stockage d’urgence à l’extérieur de nourriture, armes, et munitions (cache)
      Est prêt à quitter son lieu de vie avec un équipement complet si les conditions de sécurité se dégradent
      Est en mesure d’éduquer ses enfants à domicile

      Niveau 5 : Peut survivre Indéfiniment après un événement apocalyptique ou un effondrement du système

      Possède un grand jardin potager en fonctionnement ou une petite ferme pour la production de nourriture
      Est capable de mettre en conserves et stocker une partie de la récolte pour l’année suivante
      Est capable de récolter ses graines pour les plantations de l’année suivante
      Est capable d’élever des générations multiples d’animaux (vaches, moutons, chevaux…)
      Possède des chevaux pour les déplacements locaux et sur longues distances
      Possède suffisamment de munitions pour une génération (10000 et plus par arme)
      Possède des pièces de rechanges pour ses armes et de nombreux chargeurs supplémentaires
      Est capable de produire son propre carburant (bio-diesel, alcool)
      Possède une installation solaire entièrement opérationnelle et des batteries de stockage de l’énergie
      Possède sur place des ressources naturelles en eau pour les besoins de la maison et ceux de la ferme
      Possède un travail à domicile qui lui procure des revenus
      Est capable de construire de nouveaux bâtiments et de faire toutes les réparations nécessaires à ceux existants
      Est capable de réserver une partie de sa production aux œuvres de charité
      Possède une résidence secondaire (par exemple une maison de montagne) pour une évacuation en cas d’urgence
      Est préparé pour des opérations chirurgicales mineures et la mise au monde des enfants à domicile
      Possède des barres d’or et d’argent pour le commerce et les échanges
      Est capable de fabriquer ses propres vêtements (rouet pour la laine et le coton et métier à tisser)

      A quel niveau êtes-vous ?

  4. OTOOSAN dit :

    40 à l’ombre à Marseille, c’est largement 80 C au sol, mesuré cette année avec un pistolet thermique, sur de la terre blanche à 13h00 en juillet (bien pratique), fin d’après midi plus de 50 c sur le carrelage terrasse !
    Au sujet du refroidissement ( Aix en Provence): Fermeture de tous les volets la journée, ouverture de la trappe grenier pour créer un courant d’air en fin de soirée : l’air qui bouge se refroidit, au contraire de l’eau. Dans chaque pièce sont placés des douïres en terre remplis d’eau, gros ventilateur dans la pièce principale…et (petite) piscine lol, avec apéritif anisé ! (niveau 2,5 en survie !)
    Le soleil, effectivement plus banc qu’avant grille les végétaux même s’ils trempent dans l’eau !

  5. Fabienne dit :

    salut Alexandre,
    je peux ajouter à ton article une astuce importante et une belle solution.
    L’astuce est d’avoir qq arbustes et arbres dans son jardin, et en particulier faisant de l’ombre devant les fenêtres ou des rosiers grimpants sur les murs. Les plantes régulent efficacement la température et apportent de l’ombre. Tant qu’à faire, autant planter des espèces comestibles (fruitiers…) et/ou qui tiennent la chaleur.
    Quant à la solution du matelas, j’ai traversé le même problème vu que je suis très sensible (y compris à l’atmosphère insupportable du cadre de lit métallique). Comme j’ai commandé il y a qq années un fabuleux matelas pour mon cabinet de shiatsu (pour que mes patients soient au plus grand confort), je m’en suis acheté un for me. Tu vas sur Futon Factory, c’est une entreprise basée en France qui fabrique des futons, des matelas et des meubles de grande qualité. Comme tu disais, on paye des sommes faramineuses pour des matelas en plastique qui nous empêche de dormir sereinement 365 jours/an, alors que les produits de Futon Factory sont en matériaux naturels, travaillés à la main, l’entreprise est accueillante, rapide, efficace et à un prix dérisoire. Tu choisis tes matériaux de garnissage (coton, coco, bambou, même latex naturel si tu veux), tu choisis ton épaisseur de matelas, ton type de confort (ferme, souple). Puis tu te prends sur un autre site un bon cadre de lit en bois massif pour un confort énergétique optimum.
    bonne soirée tout le monde

    • Alexandre dit :

      Pour le cadre de lit, je crois que j’ai trouvé quelque chose de bon, à petit prix, chez Ikea :
      http://m.ikea.com/fr/fr/catalog/products/art/30221632/
      C’est du métal, mais à la campagne le métal c’est bien, on peut le relier à la terre avec un fil de cuivre et un long piquet. Par contre en ville, la mise à la terre n’enlève plus rien tellement l’atmosphère est saturée d’ondes.

      Ce cadre semble avoir plein d’avantages.
      C’est très costaud. Il suffit d’ajouter de la corde dans un seul sens, puisque dans l’autre il y a déjà les lattes. Donc juste passer la corde un coup au-dessus, un coup en-dessous, plein de fois sur toute la longueur, pour avoir un lit sans matelas façon médiéval, en quelques minutes de bricolage simple.
      Cette structure ne prend pas de place. En enlevant les pieds, on peut glisser le lit (d’été) derrière l’encombrant lit en mousse bien chaud pour l’hiver.
      Et en collant deux structures on obtient un lit double :

      Vu le prix plutôt bas, je pense que je vais essayer.

  6. OTOOSAN dit :

    Au sujet des arbres qui apportent de l’ombre :Les acacias + lierre sur la façade…Pour le lit : support en aggloméré avec un futon dessus : Très raide, mais quesse qu’on dort bien …

  7. jean dubois dit :

    question bête à laquelle tu as du répondre sur des post précédents : c’est le soleil qui est devenu blanc OU c’est la lumière qui nous en parvient qui c’est « blanchie » par une modification (volontaire ou non ) de la composition de notre atmosphère??

    • Alexandre dit :

      Etant donné que toutes les planètes du système solaire se réchauffent, ça n’est clairement pas un problème spécifique à la terre.
      Le soleil est plus actif. Je crois en la théorie d’un astre fortement métallique qui traverse le système solaire et qui excite magnétiquement le soleil.
      Comme mon hypersensibilité aux ondes me fait aussi souffrir des éruptions solaires, je regarde les images satellites chaque fois que je sens un problème. Là par exemple, je suis en insomnie totale. Malgré la fatigue, je ne sens pas du tout le sommeil qui approche, donc inutile de rester au lit.
      Là, le soleil est comme ça :

      Une éruption droit vers nous. Je cuis.
      Ces deux dernières années les éruptions étaient rarement dans notre direction mais plutôt de l’autre côté et tout autour du soleil. En image plus large, avec un cache devant le soleil ça ressemble toujours à ça (la seule différence est que sur les autres photos et magnétogrammes il n’y a pas d’éruption vers nous) :

      En vue plus large, ça donne ça :

      Ca crache pas mal, au point d’avoir des images numériques défectueuses. Le satellite est dans le même état que mon système nerveux. Je tape sur le clavier au ralenti et je fais une faute tous les trois mots.

      … et donc, cette activité solaire anormale, de plusieurs milliers d’éruptions ces dernières années, ont eu des effets terribles sur notre couche atmosphérique. Elle est plus mince, donc filtre encore moins ce soleil fou. La glace des pôles fond en accéléré. Les catastrophes climatiques prennent une intensité jamais vue de mémoire d’homme partout sur la planète.

      … de notre côté, les médias parlent enfin du problème des éleveurs. Tous les pâturages sont secs. Ils doivent nourrir les bêtes avec le peu de stock de paille qui leur reste.
      Ca va être un carnage dans les petites exploitations. Beaucoup vont faire faillite très bientôt.
      Plus de 80 départements sont toujours en alerte sécheresse.

      Ici, chez moi, sur Allauch, il y a quelques jours, avant l’éruption solaire dirigée droit vers nous, la météo à 15 jours annonçait enfin des températures supportables, douces, une atmosphère respirable tous les jours, en-dessous de 30 degrés… sauf qu’il y a eu cette éruption droit vers nous et depuis trois jours on est encore à 33 degrés et c’est parti pour durer.
      Troisième période de canicule de l’été. Du jamais vu dans l’histoire connue de l’humanité.

  8. Le soleil est devenu blanc dit :

    Vous n’admettez uniquement les messages de personnes faisant biais de confirmation avec vos « observations » ; franchement je m’y attendais : vous ressentez les émotions élémentaires du spectre du dégoût à un niveau anormalement élevé, et vous agissez en leur obéissant, comme les 2/3 des électeurs du FN d’ailleurs, pauvre petite machine biologique que vous êtes ; inutile de discuter, on ne pourra pas ramener à la raison un cinglé…

    Allez hop encore bloqué ! 😀

    Pauvre internet…

    • Alexandre dit :

      Votre message n’apportait rien à personne. Vous n’êtes même pas capable de voir de vos propres yeux que le soleil est devenu blanc, de sentir qu’il brûle la peau, et sur chaque ligne vous vous contentez d’affirmer des kilos de conneries sans arguments.

      Au lieu d’essayer de me rabaisser encore, allez plutôt passer du temps sur des sites en rapport avec votre niveau intellectuel. Par exemple sur des sites qui disent que les migrants sont des pauvres réfugiés, que tous les blancs sont racistes, que l’économie est en croissance, que le chômage baisse, que macron fait du bien à la France…
      … ha oui, je sais, si ça existe encore, allez sur des sites de socialistes pour pouvoir parler à des gens aussi clairvoyants que vous.

  9. Poilagratter dit :

    Il est peut être possible de faire des graines germées et de la spiruline

  10. Poilagratter dit :

    Au fait voir YouTube, claire Severac, Fioril balance
    THRIVE « mais que faut-il donc faire pour prospérer ? »
    Paul Hellyer ex ministre de La Défense du Canada
    Giulietto Chiesa ex ministre et journaliste Italien
    On nous aurait menti ? Jean pierre Joseph. Avocat à Grenoble
    Et ce n’est que le haut de l’ice-berg
    Puis Haarp, blue beam…..

  11. gabelle dit :

    salut Alexandre tu est d’Allauch, la semaine passée j’étais a la feve dommage …on aurais pus se rencontrer taper la discussion et je t’aurais filé des graines.peut être une prochaine fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *