La Permaculture, selon Charles Hervé-Gruyer de la Ferme du Bec Hellouin

Charles Hervé-Gruyer ferme du Bec Hellouin

Homme passionné, Charles Hervé-Gruyer avec sa femme Perrine ont créé La ferme Biologique du Bec Hellouin, dans l’Eure en Normandie.

Cet Eco-centre dispense des formations pour ceux qui veulent découvrir cette véritable aventure humaine et école de la nature.

Voyageur et ouvert d’esprit, il découvre les techniques de part les différents pays qu’il visite.

Aujourd’hui, principal animateur de son Eco-centre, Charles Hervé-Gruyer  utilise et met en place avec sa famille, les procédés essentiels et fondamentaux de la permaculture, ainsi que de nouvelles techniques expérimentales et novatrices.

M Hervé-Gruyer a des choses intéressantes à nous faire partager dans cet interview audio du 28 Octobre 2012 à France culture.

Une interview réalisée par Alain Kruger dans l’émission « On ne parle pas la bouche pleine ».

L’équipe de la ferme possède une activité de maraîchage biologique diversifié.

Les objectifs principaux de la permaculture sont atteints selon Perrine Hervé-Gruyer  :

  • Système économiquement viable quel que soit l’environnement
  • Faibles dépenses en ressources (pas d’engrais, pas de pesticides, utilisation de l’eau optimisée)
  • Durable et à environnement propre (réutilisation des déchets, pas de travail de la terre)
  • Système harmonieux
  • Socialement équitable

ferme-du-bec-hellouin-eure-normandieDepuis leur passage d’agriculture traditionnelle en permaculture en 2008, ils ont pu constater une nette amélioration des rendements.

Après de nombreux essais et tests, le couple parvient à adapter cette culture à son environnement.

Très présent sur Internet et de plus en plus dans les médias traditionnels (Radio, télévision), voici quelques reportages de la Ferme du Bec Hellouin.

Pour le premier, je vous laisse découvrir dans ce court métrage de 6 minutes environs diffusé sur Arte, quel est le concept de la ferme du Bec Hellouin.

Dans cet exemple concret, les idées reçues sur la difficultés de mettre en place un potager d’auto-suffisance, disparaissent.

Cette famille démontre ainsi la possibilité, de part sa volonté, de produire sa propre nourriture biologique.

Dans ce reportage, il est bien évidemment question d’anticipation quand à la question de la fin d’un pétrole bon marché, ou des ressources naturelles. La réponse mise en place est un mode de vie durable et écologique.

Dans la vidéo suivante, notre couple se présente.

Vous y découvrirez comment Perrine Hervé-Gruyer, juriste international à Tokyo, a décidé de franchir le pas, suite à de nombreuses interrogations sur sa vie, ce qu’elle voulait vraiment devenir.

Comment cette prise de conscience l’a aidé à passer à l’action et le résultat aujourd’hui après quelques années, un reportage touchant, riche d’enseignements.

Vous y découvrirez ici l’ensemble de leurs activités complémentaires : poulailler, mouton, chevaux, fabrication de pain

C’est donc dès maintenant que les choses se préparent. C’est maintenant que se prépare Demain.

Retour à la terre parfois nécessaire ou volontaire, il symbolise très souvent un besoin récurrent de renouer notre lien avec la nature et son environnement.

Si vous avez pris connaissance de cette dernière vidéo, vous pourrez remarquer que la démarche de la Ferme du Bec Hellouin s’inscrit dans un domaine d’investigation qui dépasse la Pemaculture.

Lauréate du Trophée Eco-tourisme, elle illustre un Mode de vie complet et nouveau avec la création d’un véritable écosytème.

Il se rapproche d’un mode de vie plus Autonome, qui tend vers l’Auto-suffisance, le maintient du lien social par le bon voisinage et le partage.

Ferme-du-Bec-Hellouin-permacultureSi Charles Hervé-Gruyer se surnomme « Néo-paysan » des temps modernes, il invite ses auditeurs à conserver leur activité ou travail au début pendant cette Transition pour apprendre les notions de jardinage en « paysan à temps partiel ».

Et de commencer à le faire avec seulement 1000 mètres carrés en campane.

Il laisse entrevoir la possibilité de démarrer cette nouvelle activité en y consacrant deux jours par semaine pour débuter.

Activité qui se positionne aussi comme une véritable solution face à la crise économique.

Néo-Paysan, Néo-Survivaliste Preppers, de nouveaux termes pour signifier finalement les même choses et les mêmes personnes.

La recherche, le développement d’un mode de vie plus libre, plus durable, sont symboles d’une simplicité volontaire pour renouer avec la nature et le lien social.

C’est peut-être simplement, le retour aux valeurs fondamentales et de reconnexion à la terre et l’humain.

Plus d’informations sur la Ferme du Bec Hellouin de Charles et Perrine Hervé-Gruyer

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • permaculture (490)
  • coluche (114)
  • jardin permaculture (56)
  • charles hervé gruyer (45)
  • permaculture jardin (43)
  • charles hervé-gruyer (40)
  • ferme Du Bec Hellouin (27)
  • produire sa nourriture (23)
  • plan potager permaculture (23)
  • potager permaculture (22)

2 comments

  1. Carmen Garcia dit :

    Bonjour,
    J’ai vu le reportage Demain et j’ai été très impressionnée par votre exploitation. Ma fille fait actuellement des études de bioingénieur en Belgique. Elle doit faire un stage en entreprise dans le cadre de ses études et elle recherche une petite entreprise qui a ce style d’activité. Est-ce que vous pourriez me communiquer des contacts en Belgique?
    Vous remerciant vivement d’avance,
    Sincères salutations

    • Alexandre dit :

      Bonjour,
      non je ne peux pas vous aider, je fais tranquillement les choses de mon côté, à mon rythme, loin de tous les réseaux et du bon vouloir de tierces personnes.

      Cet article n’a pas été écrit par moi. Au début du blog, pendant quelques mois il y a 5 ans, on était deux.

      Ce que je sais, actuellement, c’est que les personnes et organismes les plus médiatisés dans la permaculture, le bio, l’agriculture raisonnée, sont débordés de demandes de stages, formations, demandes diverses… les plus médiatisés refusent beaucoup de monde par manque de temps.

      Il est plus intéressant de demander à des petites structures. Le coup de main d’une stagiaire serait apprécié.
      C’est un conseil valable pour tous les domaines actuellement, vu l’augmentation de la crise. Il n’est pas intéressant de s’adresser au numéro un, très sollicité, qui jette beaucoup de candidatures et de demandes. Par contre les moins gros n’ont pas forcément les ressources pour faire le travail qu’un nouveau venu motivé se propose de faire.
      Ecarter les numéros uns et cibler les suivants permet d’augmenter les chances de succès.
      😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *