La formule de l’efficacité

Smiley prof

L’originale, je l’ai oubliée, mais je l’ai un peu refaite à ma sauce.

Finalement c’est comme pour tout. Certains sont très à l’aise avec certaines méthodes toutes faites, pour faire des choses avec des outils prévus pour, et d’autres adaptent ce qu’ils veulent pour arriver à leur résultat souhaité.

Donc, ne l’apprenez pas par coeur. Comprenez juste le principe.

Alors voilà :

Situation + Comportement => conséquences

ou plus exactement :

La situation + MON comportement => les conséquences que je crée…

 

Par exemple, vous n’avez pas assez d’argent. (Situation).
Votre comportement est d’avoir un gros forfait internet mobile que vous n’utilisez pas, avec le dernier merde phone à 700 euros,
ou une grosse voiture qui consomme et qu’il faut assurer, payer un parking pour la protéger, une voiture que vous n’utilisez même pas 1% du temps dans votre vie,
ou vous avez 37 paires de chaussures que vous ne mettez jamais…
il y a des causes si vous n’avez pas assez d’argent.

Quand vous avez identifié les causes possibles, vous pouvez agir. (Comportement).
Soit continuer comme un gouvernement socialiste à aller droit dans le mur, soit changer ce qui crée vos soucis.

Et donc, avoir un résultat, tadaaaaaaa !…
(Conséquences).

 

Vos actes ou vos absences d’actes créent des conséquences qui peuvent être heureuses ou nuisibles.

Autre exemple :
Vous avez perdu un plombage. Comme un tiers des français de souche, vous n’avez presque plus un centime d’avance pour payer les quelques dizaines d’euros de soins dentaires et encore moins une mutuelle.
Donc vous trainez. Vous ne vous soignez pas.
Quelques semaines plus tard, le trou dans votre dent a crée une infection. Vous ne vous soignez pas. Vous prenez des antidouleurs en attendant que la rage de dent finisse par passer.
Vous dépensez en antidouleurs non remboursés plus que ça vous aurez coûté en frais de dentiste en partie remboursables.
Quand vous vous décidez enfin à vous faire soigner, la dent n’est plus réparable. Il faut la dévitaliser et la remplacer par une couronne d’au moins 500 euros, de votre poche.

La situation, VOS actes, les conséquences sur votre vie.

Eventuellement sur la vie des autres.

Vous constatez qu’il est inadmissible que contrairement à vous qui avez toute votre vie cotisé en France, les étrangers ont une mutuelle gratuite, n’ont pas l’euro symbolique a payer sur chaque consultation, soin, acte, médicament… et n’ont même pas à avancer l’argent, eux, même lorsqu’ils sont en présence irrégulière sur notre territoire,
c’est à dire en violant volontairement nos lois, avoir plus de droit qu’un français sur trois.
Il est normal d’avoir envie de concentrer la colère de tous sur les coupables, pour que cette injustice cesse, pour les 20 millions de français qui ne se soignent plus autant qu’il faudrait

Vous pouvez par exemple avoir des arguments percutants sur internet. Les dizaines de milliers de personnes qui vont vous lire apporteront peut être leurs propres solutions au problème de tous.

Parfois votre problème n’est pas forcément que le votre.

Comme par exemple, les impôts.
Certains s’endettent et font un crédit pour payer les centaines d’impôts que les voleurs de la politique obligent tout le monde de payer, sauf eux, grâce à des « lois » absurdes, des peines de prison délirantes si l’on parle de l’illégitimité des impôts actuels, dont plus grand chose ne sert à améliorer la vie des français : sécurité, justice, soins, éducation…

D’autres choisissent de moins travailler pour changer de tranche et ne plus reverser aux politiciens environ 95% de ce qu’ils gagnent en charges salariales, patronales, TVA, TIPP, Taxe d’habitation, taxe foncière, taxe sur les supports informatiques vierges, taxes sur la bière, taxes sur le tabac, et de centaines d’autres taxes.

La baisse de rentrées d’argent est en partie compensable par l’achat ou la location de produits ou matériel d’occasion grâce aux sites internet de petites annonces entre particuliers, moins que moitié prix, sans verser un seul centime de taxe pour la redistribution obligatoire qui apporte tant de bonheur à tout le peuple, obligé de ne plus respecter les règles invivables pour survivre.
Franchement, est-ce que le PIB et les mauvaises dépenses gonflant « la croissance » améliorent votre vie ?

Dans toutes les situations, il n’y a pas qu’une réponse possible. Pas la même pour tous.
On est tous différents. On voit tous différemment les choses qui sont sous nos yeux en fonction de notre culture, de nos besoins, de nos préoccupations, de nos problèmes…

Donc, et c’est peut être le plus important, votre (ou vos) réaction(s), doivent être les vôtres.
Une réaction intime en quelque sorte, que vous seul pouvez orienter.
Vous connaissez votre vie, vos moyens, vos limites mieux que n’importe qui. Donc ne prenez pas les formules toutes faites qui fonctionnent sur d’autres.

Par exemple :

Situation, vous avez trop de poids, vous aimeriez être plus léger pour être plus en forme, plus endurant, moins vous épuiser lors des marches…

Réaction, vous ne changez rien, vous continuez de bouffer des putains de chips chères et beaucoup trop salées à 560 kcalories par 100 grammes sur votre saloperie de canapé en déprimant devant votre journal télévisé à voir des cons sans solution dire « La France DOIT … (créer des usines en algérie, loger plus de roms, participer toujours plus aux mauvaises dépenses des pays qui ne nous rembourseront jamais, et patati et patata…)
Donc, pas de réaction, pas de changement, ce qui vous nuit continue…
Ou, en réaction de la prise de conscience, vous bannissez les chips, vous déposez la télé à la cave, vous achetez un vélo ou un kimono, vous faites des randonnées avec vos amis, vous commencez du jardinage potager pour avoir des produits beaucoup plus sains que des chips, sans colorant, sans conservateurs, sans pesticides, sans dépenser un centime en TVA pour les poches percées des dirigeants qui nous mettent tous dans la merde…
Vous ne grossissez pas plus, ou vous prenez du muscle utile, vos idées sont plus claires et plus joyeuses, vous faites des choses que vous aimez…

Smiley heureux jaune entouré d'une foule de smileys blancs tristes

Votre réaction ne peut venir que de vous mêmes.

Personnellement je n’ai plus accès aux sports. Il m’arrive de ne plus mettre le nez hors de chez moi pendant plusieurs semaines et je tiens mal debout. Je suis limité par une fatigue chronique extrême.
Il ne m’est plus possible d’organiser des séances d’initiation aux gestes d’autodéfense pour les gens toujours plus nombreux qui ne se sentent plus en sécurité. C’était des sorties en plein air, avec des apprentissages des gestes de base sous forme de jeux. Tout le monde repartait avec le sourire.
Maintenant que mon corps ne suit plus, je me fais toujours plaisir à partager mes connaissances, mais sur mes sites internet, en pantoufles.
Là pour la sécurité : Proteger-les-miens.fr

 

Vous connaissez vos limites, vos moyens, vos points forts, ce que vous auriez plaisir à faire…

Donc, ne piquez pas seulement les idées ou méthodes des autres. Faites que ça vienne de vous.
Il n’y a pas qu’une solution pour ne plus se goinfrer de chips nocives devant la télé.
Une fois que vous avez pris conscience de votre (ou de vos) problème(s).

Les meilleures solutions sont intimement personnelles.

 

Certaines solutions demandent du temps.
Pour devenir médecin il faut au moins 7 ans d’étude après le bac. C’est un engagement personnel. Tout ne se fait pas d’un claquement de doigts, juste parce qu’il y a eu une prise de conscience.

Supprimer juste 40 euros de gros forfait mobile tous les mois, c’est presque 500 euros chaque année qui peuvent être utilisés à plus de bonheur.
Une petite somme après l’autre.

Donc, n’écartez pas les solutions qui demanderont un peu de temps.

Formulez votre solution pour qu’elle vous apporte quelque chose de plaisant, de valorisant, d’utile, de positif.
Il n’y a pas qu’une seule solution à votre problème. Par exemple, maigrir, encore.
Si la solution est toujours plus de privations, toujours moins de bonheur, toujours plus de frustration, ça ne durera pas.

Si la solution pour rester longtemps loin du frigo et moins grignoter, est d’avoir plus souvent des activités agréables, danse, jardinage, arts, écrire des tartines sur ces abrutis de socialistes,…
allez-y. Faites vous plaisir.
Si ça ne marche pas, au moins vous aurez essayé. Pendant un temps, vous aurez fait plus de choses agréables.

Les solutions doivent venir de vous. Ne vous contentez pas de celles des autres, surtout des politiciens, on voit ce que ça donne.

C’est pas ceux qui ne font que critiquer qui découvrent l’Amérique, ou font 10 000 essais pour inventer l’ampoule, ou inventent une recette de pizza au chocolat. ou calfeutrent leurs fenêtres pour réduire la facture de chauffage et avoir une famille qui subit moins le froid…

Les solutions à vos problèmes, souvent vous les avez déjà en vous.

Tenez, c’est facile.
Prenez un papier.

Ecrivez :

Qu’est-ce qui me gène actuellement dans ma vie ?
Qu’est-ce que j’aimerais améliorer ?

Et vos réponses sont personnelles et ne concernent que vous.

Oubliez les trucs de chialeuses du genre « Ouiiiiinnnnnnn, je me sens seule !!! je veux que le gros porc qui m’a faite cocue avec toutes mes copines et ma maman revienne dans ma vie, je me sens trop seule depuis qu’il m’a plaquéééééeeeeeee !!!!! ouiinnnnnn….. ».

Si quelqu’un ne va pas dans votre direction, est un boulet, un obstacle à votre bonheur, le plus raisonnable n’est-il pas d’avoir mal le temps de digérer la rupture, puis de mieux vous entourer ?
Ou de profiter de moments de calme pour faire les choses impossibles mal accompagné(e).

Si vos solutions sont intimes, viennent de vous, des vos actes, personne ne peut les détruire par son absence, sa mauvaise volonté, ses trahisons, ses propres impossibilités ou manque de volonté.
Regardez comme sont déçus tous les cons qui ont voté hollande, qui s’attendaient à ce que tout leur soit offert comme si flamby était le Père Noël.
Si le changement vient de vous, de vos actes, vous n’attendez pas peut être pour rien quelque chose qui ne viendra jamais (comme toutes les promesses de hollande).

« Devenir soi-même le changement que l’on veut voir dans le monde », vous connaissez cette phrase de développement personnel ?

 

En équipe, ou en couple, ou en famille, c’est possible aussi.
C’est le même principe.
Pour les autres ça doit être comme pour vous-mêmes, une recherche de mieux, de bien être, de valorisation, de joie, d’espoir, de création…
La règle est la même pour tous. Pour que ça marche, il faut avoir des récompenses à la clé.

« Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer. »

Antoine de Saint-Exupéry.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

3 comments

  1. charvot dit :

    Toujours plein de bon sens Alexandre !

  2. Raynote dit :

    Très intéressant! Et le dernier tiers de votre texte me rappelle énormément un blog que vous connaissez sans doute: « the survival podcast » de Jack Spirko. C’est tout à fait dans le même esprit.

    Dommage que vous ayez des problèmes de santé, j’espère que vous allez retrouver votre forme physique très rapidement.
    Et malgré cela, vous semblez pourtant garder un bon moral…, au moins suffisamment pour que ça ne transparaisse pas dans vos écrits; pour ça, et pour tout le reste, vous avez toute mon admiration!
    Et, s’il vous plait, continuez à nous produire des articles inventifs et stimulants. Merci pour tout!

  3. Sophie dit :

    Bonjour Alexandre,

    Bravo, merci et courage ( même si vous n’en manquez pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *